Partagez | 
 

 Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant




avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Mar 10 Mai 2016, 19:51




Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio



Super Angeler, à votre service ! Ça le faisait grave non ?… En fait, pas terrible, fallait bien l'avouer, mais bon. Maintenant, Kyrielle devait vraiment le prendre pour le roi capable de la défendre ou de défendre les bébés loups comme il en avait envie. Super qualification, non ? Sa louve devait trouver cela merveilleux en tout cas, même si dans les faits, le résultat n'était pas si parfait que cela. Après tout, Angeler avait beau avoir un très bon pouvoir de soin, cela ne l'empêchait pas d'être blessé et la marque que lui avait laissé l'ours n'avait rien d'une petite plaie superficiel. Autant dire que s'il n'était pas un Basilic, il aurait eu besoin d'un médecin assez vite là… Et comme il n'y avait pas masse de docteur dans les bois, il aurait quand même été dan la merde hein. Quoi que, il y avait bien un village elfique pas si loin non ? Il devait bien avoir de quoi soigner une blessure d'ours, ils devaient en avoir vu d'autre. Mais qu'importe de toute manière, puisque Angeler était un grand garçon et n'avait pas besoin de médecin ! Il se suffisait à lui-même !… Bon, il était tout de même bien content d'avoir Kyrielle avec lui en cas de pépin là, mais il s'agissait d'avantage d'un soutiens moral qui l'empêchait de  perdre conscience bêtement que d'un soutiens médical.

Enfin, de toute manière, le Basilic avait l'air un peu ailleurs pour le moment… Plus attiré par le petit louveteau qu'il avait sauvé avec Kyrielle que par sa blessure qui devrait pourtant être sa priorité. Cette sensation était étrange, comme si avoir sauvé cette petite bête était l'une des meilleures choses qu'il est pu faire et que le garder avec lui maintenant semblait être une évidence. C'était ça avoir un affilié ? Mouais, il ne voyait pas vraiment d'autre explication en fait. L'oiseau d'avant, il l'avait mis à l'abri pour faire plaisir à Kyrielle, mais tout au fond, il se moquait un peu de son destin, y était indifférent. Il n'allait pas se mettre à surveiller chaque bestioles de cette forêt après tout, mais ce petit loup là, il avait l'impression d'être lié à lui, tout simplement. Un peu comme s'il l'avait toujours eu accroché à lui. Le petit loup semblait d'ailleurs assez d'accord, se collant à lui plutôt qu'à Kyrielle qui était pourtant plus proche de lui sur le plan… Génétique ? Ouais, c'était deux loups quoi et lui un serpent. Ou alors, il attirait particulièrement les loups compte tenu d'à quel point Kyrielle s'était vite attaché à lui.

En tout cas, le Basilic n'avait pas à s'en faire. Assis contre un arbre histoire de se reposer un peu le temps de se soigner, le jeune homme était littéralement couvert d'attention de la part de la brune. Sa chemise retiré, elle avait même couru jusqu'au cour d'eau le plus proche pour la mouiller et venir nettoyer un peu sa plaie. Car oui, s'il pouvait faire cicatriser sa peau en vitesse, la fonction nettoyage automatique n'existait pas encore. Étant pour le coup très sage, le Basilic l'avait regardé faire, ne bougeant pas de sous son arbre et se laissant faire, bien qu'il ne manqua pas de souffler un peu vers sa compagne pour tenter de la rassurer.

« Ne panique pas, tout va bien. J'ai juste besoin de me poser un peu et on pourra repartir, ne t'inquiète pas. »

Pourquoi s'inquiéter après tout ? Bon, c'était logique, elle l'aimait et même si elle aussi possédait un pouvoir de soin, le Basilic ne pourrait pas s'empêcher de faire de même si les rôles étaient inversés. Du coup, il s'était au moins décidé à la laisser faire si cela pouvait l'aider à se rassurer, jouant lui avec le petit loup avec la main de son bras non blessé. Il avait l'air en pleine forme lui, c'était déjà ça au moins. En tout cas, une fois la plaie assez refermé pour ne plus saigner abondamment, la louve avait tiré son homme pour qu'il s'allonge un peu et pose sa tête sur ses genoux. Hm… Ce n'était pas trop mal d'être blessé finalement, on avait le droit à de l'attention et ce n'était pas désagréable, même si le Basilic se serait bien passé d'inquiéter sa compagne. Pas vraiment attentif jusque là, le jeune homme observa un instant sa chemise tâché de sang qui séchait sur une branche de l'arbre. Ah ah, non, mauvaise idée de remettre ça. Il allait vraiment attirer tous les prédateurs du coin là et ils avaient eu leur dose. Voilà pourquoi, il avait finit par désigner son sac à dos posé non loin.

« Je crois qu'il y a un T-shirt dedans. Tu sais, au cas où il aurait fait trop chaud ou qu'un ours enragé aurait fait des confettis avec ma chemise. »

Booon, au moins, il semblait toujours avoir son sens de l'humour, c'était une bonne chose. Bien qu'un peu fatigué, il en perdait pas le nord et pouvait même profiter des attentions de la jeune femme qui écartait même quelques mèches rebelles de son visage. Ah ça, il n'avait jamais été bien peigné ce type, ce n'était pas après un combat qu'il allait l'être après tout. Un léger sourire en coin, il avait tout de même finit par passer sa main autour de la nuque de la jeune femme, pour l'attirer un peu vers lui et lui voler un baiser au passage. Un héros comme lui méritait bien cela après tout. Un léger sourire en coin s'était même invité sur ses lèvres. Agaçant le bougre ? Mais non, il la trouvait juste mignonne à s'inquiéter pour rien comme cela. En plus, sa plaie se refermait bien, il n'y avait vraiment pas de quoi s'en faire, il était juste un peu ramollo sur les bords, mais ça, c'était le sang froid des serpents hein. En tout cas, Kyrielle avait remarqué le lien quasi imédiat qui semblait s'être tissé entre l'homme et le louveteau. Si c'était le bon ?… Il ne voyait pas d'autre explication en fait, mais oui, il avait vraiment quelque chose avec les loups notre homme.

« Hm… Je suppose. Enfin c'est l'impression que j'ai en tout cas, c'est dur à décrire en fait. Mais peut-être que les loups sont irrésistiblement attiré par moi après tout, regarde toi. En tout cas… Je pense qu'il a décidé de venir avec nous de toute façon. »

Comme pour approuver ses paroles, le louveteau remua la queue en posant ses pâtes avant sur le torse du Basilic. Ouais, apparemment, il n'était pas décidé à les décoller et c'était tant mieux dans un sens. Cela tira, presque involontairement, un sourire au brun qui finit alors par se redresser, se sentant tout de même mieux à force de laisser sa plaie guérir grâce à sa peau de Basilic. Une fois assis, il donna une petite caresse au louveteau et un petit baiser à sa compagne avant de se saisir de son sac pour y chercher le T-Shirt dont il avait parlé plus tôt. Par la même occasion, il sortit aussi les sandwich qu'il avait préparé un peu plus tôt en prévision de la sortie pour en tendre un à Kyrielle.

« Un peu de réconfort après l'effort ? Ça nous feras du bien avant de repartir je pense. »

Enfilant en tout cas son T-Shirt, il déballa ensuite un sandwich de son papier d'alu pour en prendre une bonne bouché. Rien à faire, ça donne faim l'exercice. Pas pour rien qu'il n'en faisait pas tous les jours tiens, pauvre serpent. Heureusement qu'il passait plutôt son temps dans un labo en temps normal.
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Sam 14 Mai 2016, 18:39



.Angeler & Kyrielle.Le serpent, la louve et... Wolfy ?



Bon plus de peur que de mal ? Ouais plutôt, faut dire que malgré les apparences, le couple était loin d'être du genre fragile, il suffit de regarder leur seconde forme pour arrêter de douter de façon instantanée, surtout que bon, son homme est quand même un putain de serpent géant. Un Basilic. La créature réputé pour avoir un regard de tueur et des écailles en guises d'armure. Voilà quoi si c'est pas la classe absolue. De quoi ajouter un peu plus de charme déjà à ce si bel homme si parfait aux yeux de Kyrielle. Oui c'est une femme amoureuse et donc elle a forcément un point de vu un poil exagérément parfait de son brun. Et alors ? Elle en était heureuse, c'est certainement le principal dans une vie de couple, dans leur vie de couple qu'ils venaient même t'entamer depuis quelques temps. Les jours avaient beau passer, la demoiselle avait toujours ce regard remplit d'amour pour lui, et d'admiration. Cette attention, ce besoin d'être contre lui et de se blottir dans ses bras, de sentir ses lèvres contre elle. Et surtout qu'il aille bien et soit heureux. Elle qui était du genre un peu égoïste sur les bords -bon pas plus que la norme des mortels je dirais- la voilà heureuse par le biais de quelqu'un d'autre si c'est pas beau. En même temps, c'est pas comme si le dit homme ne faisait pas tout pour être aimé. En plus d'être un petit ami des plus exemplaire -ben ouais, il est parfait voilà en fait elle a raison!-, il était en plus aujourd'hui un héros. Oui je vous jure. Un vrai de vrai. Comme le chevalier dans les séries. Mais en mieux, parce que lui, c'est un bébé loup qu'il a sauvé et ça, la demoiselle en était plus que soulagé. Voir cette petite bête blottie contre son brun l'air toute contente, on aurait pu la mettre avec leur enfant à la même place, elle aurait le même sourire un peu niais et content. Bon, entaché par l'inquiétude tout de même présente qu'elle ressentait pour Angeler, mais quand même. Parce que bon, c'est pas qu'il avait foutu du sang un peu partout en s'étant fait griffer mais quand même... Inquiète et soucieuse, après avoir nettoyer méticuleusement la plaie, la demoiselle l'avait alors doucement installé contre elle pour attendre qu'il se repose et guérisse. Attentive, la voilà en train de doucement le regarder, lui et son nouvel ami.

En tout cas, monsieur semblait bien aller. Assez pour en tout cas la rassurer, l'informer de la présence d'un t-shirt de rechange dans le sac aussi. Chose qui ne manqua pas de faire apparaître un air étonné à la demoiselle. Il était tellement rare qu'il en porte, qu'elle oubliait presque qu'il en avait, monsieur était un grand adepte des chemises et cela lui allait bien, mais les t-shirt il était aussi à croquer dedans. Tentant de garder un peu la face devant les moqueries de son homme elle répondit.

« A-Ah. Oui c'est pas bête. J'oublie presque que t'en as. Ça te va bien mais t'en porte jamais ! »

Mais là tout de suite l'avoir torse-nu était bien plus agréable pour ses yeux hein. C'est qu'il était bien fichu le bougre... De quoi avoir envie de glisser ses doigts doucement dessus et... Ah. Ouais. Embrasser aussi. Attirée contre lui, visiblement pour être rassurée et peut-être se moquer un peu vu le sourire en coin, la demoiselle se laissa bien sûr faire. Y répondit même. Caressant doucement sa joue et fermant les yeux, savourant ce contact simple mais doux. Ah. Qu'il était arrogant avec ce sourire, mais rien à faire, la demoiselle en était totalement dingue de cet air, cela lui donnait un côté un peu vilain garçon tellement mignon et... Rah. Il abusait. Elle tira pendant un bref instant la moue, comme pour peut-être essayer de faire genre que ouais bon faut pas se moquer. Mais elle ne tenu pas bien longtemps ainsi, puisque de toute façon elle restait là contre lui à lui caresser les cheveux doucement, regardant finalement le louveteau d'un air distrait. C'est vrai. Les loups semblaient avoir quelque chose après lui, à commencer par elle. Ce n'était pas exactement la même chose, mais il est vrai que Kyrielle avait très rapidement ressentit une attirance pour cet homme, une attirance que jamais elle n'avait ressentit avant. Cela lui était tombé d'un coup comme ça, sur le coin du museau. Comme quoi. Au final trouver l'amour c'est comme un affilier, en fait on peut le trouver par le plus grand des hasards sans qu'on sache le pourquoi du comment, c'est comme ça et puis c'est tout. Il suffit de croiser la bonne personne, ou dans le cas présent le bon animal. Finissant par rire légèrement elle hocha la tête.

« C'est pas faux, on dirait que t'as quelque chose avec les loups. Mais c'est pas si mal non Alors ça te fait quoi ? C'est pas la fin du monde tu vois et en plus il est trop mignon ! »

Appuyant ses paroles par quelques grattouilles sur la tête du dit d'animal, avant de « subir » une fois de plus un baiser, le surveillant tandis qu'il se relevait, prête à le rattraper en cas de tournis ou autre. Mais ça semblait aller, il était guérit. Déjà. Quel soulagement. En tout cas, elle l'était réellement. Fixant alors le sac d'où il sortit alors le t-shirt et visiblement des sandwichs. Elle en avait totalement oublié qu'il était en effet peut-être temps de manger un peu. Comme quoi, même lui peut lui couper totalement l'appétit c'est dire l'importance qu'il a ! Cependant. Avant d'attraper le repas qu'il lui tendait, elle profita du fait qu'il était alors redressé mais pas encore totalement habillé pour alors se rapprocher à nouveau de lui, posant sa main sur sa clavicule, et se collant légèrement contre lui pour alors souffler sur ses lèvres, doucement, tendrement, mais l'air taquin aussi.

« Hm... Tu penses décidément à tout. C'est presque dommage que tu ais de quoi te changer... Mais je suppose qu'il vaut mieux. Et puis... Sache que même si tu attires les loups... Tu es à moi. Et aucune louve ne t'approchera... »

Ouais. Faut pas pousser hein ! Jalouse ? Mais de quoi ? Ben de rien. Elle était trop forte cette fille, mais c'est dans sa nature alors.. que voulez-vous. Mais non sans ponctuer ses douces paroles par une légère caresse et d'un baiser déposé. Profitant alors de ses lèvres pendants de longues secondes avant de le lâcher pour attraper avec le sourire le repas.

« Merci ! Fit-elle en mordant dedans. Avant de finalement prendre un bout de jambon à l'intérieur et de le tendre à la boule de poil qui visiblement lui aussi voulait manger. Hm. Mais. Faut lui trouver un nom ! Tu vas pas l'appeler le loup hein ? Ou bébé loup. C'est comme notre enfant il lui faut un nom ! Alors t'as une idée ? »

Ben quoi ? Elle était une louve. Ils avaient un bébé loup c'était logique non ? Bon pas tellement, mais faut pas chercher bien loin la pauvre. De toute façon, elle mangeait tout en le fixant. Bien décidé à le laisser choisir de toute façon, c'est son affilié. En espérant qu'il n'essaye pas de gober Twitter... Au pire elle lui ferait comprendre qu'il faut pas. Ça s'éduque tient, comme un enfant ! Mais l'avantage, c'est que Kyrielle était une habituée au langages des loups ahah. D'ailleurs elle le regarda en riant, visiblement lui aussi voulait savoir c'était quoi son nom !
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Jeu 19 Mai 2016, 20:11




Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio



Attention, grande nouvelle, Angeler possédait des T-Shirt !… Ok, dis comme ça, c'était nul. Dis n'importe comment c'était nul en réalité, mais cela semblait surprendre grandement cette pauvre Kyrielle. Ben quoi ? Elle habitait un peu chez lui en ce moment, elle devait donc avoir mis le nez dans ses placards et donc vu qu'il en possédait non ? Ben oui, mais cela lui était sortit de la tête apparemment. L'habitude de le voir en chemise après tout. Mais cela lui allait bien en même temps et c'était une habitude qu'il avait… Ou qu'on lui avait fait prendre. Il avait été adopté par une noble après tout, on lui avait donc appris à s'habiller… techniquement hein. Parce que dans les faits, il avait tout de même l'air assez débraillé, même avec une cravate le pauvre. La serrer comme il fallait ? Et puis quoi encore, il allait s'étrangler oh. Enfin bon, là dans la forêt, ce qu'il portait n'était vraiment pas important et encore heureux d'ailleurs vu dans quel état avait fini sa pauvre chemise… Paix à son âme, elle avait bien vécu. Autant dire que personne ne s'amuserait à la recoudre après qu'un ours se soit fait les griffes dessus. Étrangement, la peau du Basilic se réparait bien mieux que le tissus. Ce qui n'était pas plus mal d'ailleurs.

Mais qu'importe sa chemise ou la jolie marque dont il avait hérité, le Basilic semblait content tout de même. Après tout, Kyrielle allait bien elle et semblait même plutôt fier de son serpent. Comment ne pas l'être après tout, il avait sauvé un loup ! Loup qui était aussi heureux de se blottir donc lui… Comme quoi, les loups étaient forcément attiré par sa petite personne tout comme Kyrielle l'était. Marrant pour un serpent d'être aussi lié aux loups, mais visiblement, le sort avait décidé de lui en donner un pour affilié. S'il était content ?… Oui ? Enfin… Il ne s'y était pas attendu là tout de suite, bien que sa compagne fasse des pieds et des mains pour lui en trouver un, mais de toute manière, il n'avait pas vraiment le choix hein. Mais il se sentait déjà lié à cette petite bête qui se collait à lui alors qu'il se remettait de ses émotions. Kyrielle était heureux elle en tout cas, elle le trouvait mignon, bien évidemment. Mais en même temps, Kyrielle trouvait toutes les bestioles mignonnes… Une amie de la nature comme ont dit, mais pour le coup, Angeler ne pouvait pas vraiment lui donner tort. Bien qu'avoir un affilié mignon semblait étrange pour un type dans son genre. Mais bon, il deviendrait bien un grand loup un jour non ?… Comment ça marchait ces trucs en fait ? Là pour le coup, il était un peu paumé, il faut dire qu'il avait passé plus de temps à étudier des choses qui lui semblait bien plus utile dans sa vie. Alors le mode de fonctionnement des affiliés…

« Tu trouve toujours tout mignon de toute manière. J'aurais pu avoir un lézard que tu aurais dit la même chose… Mais c'est vrai qu'il est beau. Quant à savoir ce que ça me fait… C'est compliqué. Je m'en sent juste proche comme s'il avait toujours été là en fait. Étrange cette histoire d'affilié. Mais du coup… Il est censé arrêter de vieillir et rester un louveteau maintenant ?… »

Ouais, pour une fois que c'était à Kyrielle d'expliquer des choses à son homme hein. Bien la peine d'avoir un QI si élevé. Mais en même temps, elle avait tout de même vécu bien plus longtemps et avait déjà son affilié elle et devait donc s'y connaître bien mieux… Il fallait l'espérer hein. Au pire, on demande à Twitter ? Mouais bof, il n'y avait que Kyrielle pour le comprendre ce piaf de toute manière. Quoi qu'il en soit, sa blessure étant maintenant en bonne voie de guérison, le jeune homme avait sortit de son sac de quoi se changer et surtout des sandwich pour les aider à se remettre en force après tout ce remue-ménage. Mais visiblement, Kyrielle trouvait dommage qu'il se rhabille et ne tarda pas à le lui faire savoir en s'approchant de lui pour souffler près de son visage. Oh, jalouse un peu la demoiselle ? Sûrement puisqu'elle précisait bien qu'elle était la seule louve à pouvoir l'approcher. Ce qui fit sourire en coin le Basilic. Possessive la pauvre, mais il la comprenait bien. Réponsant tendrement à son baiser, il finit par la laisser s'éloigner pour manger son sandwich, non sans lui répondre avec ce sourire dont il avait le secret.

« Mais que tu es possessive, une vraie louve alpha. Aurait-tu peur que l'une de tes congénère se jette sur moi ? Je suis sûr que tu lui ferais passer l'envie en vitesse. ~ »

Oh que oui, Kyrielle jalouse, cela ne devait pas être beau à voir… Quoi qu'assez drôle sûrement, c'est ce que ce disait le Basilic en tout cas. Mais quand on connaissait la forme la plus grande de la jeune femme, on pouvait se dire sans soucis qu'elle éloignerait n'importe quelle autre femme louve sans aucun soucis. Quoi qu'il en soit, le scientifique fini donc par se rhabiller avant de saisir son propre sandwich et de commencer à manger lui aussi alors que Kyrielle était en train de partager le jambon avec le bébé loup. Et d'un coup, elle soulevait une vrai question… Le nom du petit animal ? Pas le droit à loup et bébé loup visiblement. Zut, c'était pourtant l'évidence ! … Mais non, apparemment, c'était leur enfant et il fallait un vrai nom… Elle allait tout de même loin dans ses réflexions la pauvre. Mais bon…

« Notre enfant carrément ?… Il a tout pris de toi alors. Voyons... »

Mordant un coup dans son sandwich, le Basilic se mit à mâcher tout en réfléchissant. Bon, c'était son affilié, c'était donc à lui de lui trouver un nom, même s'il aurait volontiers refilé cette tâche à Kyrielle tant il n'était pas doué pour ce genre de chose. Mais bon, visiblement, elle lui laissait cela et il n'avait donc plus qu'à se creuser la tête bien comme il faut. Regardant le petit loup tout heureux, il lui tendit à son tour un peu de jambon histoire qu'il mange un peu sans que Kyrielle ne lui donne tout son sandwich toute seule. Bon, un nom… Qui lui allait… Et le pire, c'était qu'il le regardait comme s'il semblait attendre lui aussi cela comme un truc génial… Whouah, la pression… Mais bon, Angeler était fort, il pouvait trouver. Voilà pourquoi, se redressant finalement, il annonça alors le nom qu'il avait choisit.

« Eh bien il s'appelle… Wolfy. »

Ok mec, qu'est-ce que tu n'as pas compris dans il ne faut pas l'appeler loup ? Ouais ben c'est Angeler, un troll. Elle n'a pas dit non pour Wolf et encore moins Wolfy ! Donc euh… Voilà… C'était lui qui commandait d'abord. Tant si Kyrielle allait sûrement bien se marrer tiens… Pauvre petit loup, quel maître peu doué il s'était trouvé…  
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Mer 25 Mai 2016, 22:50



.Angeler & Kyrielle.Le serpent, la louve et... Wolfy ?



Eh bien que d'émotions, en fait même faire une balade dans les bois c'est genre un sport ultra dangereux, ben oui, par exemple on peut y rencontrer des Dieux, genre des Dieux de la Guerre et tout qui soudainement décide qu'il doit vous défier à la chasse et être mauvais perdant. Ouais. Ou alors c'est juste Kyrielle qui n'a pas de pot, et dans ce cas elle avait jeter alors le malheurs sur son pauvre Angeler. C'était lui dans l'histoire qui s'en était le moins bien sortit, avec cette blessure et tout. Oui bon, elle n'était plus visible, mais cela ne l'avait pas empêché d'être mal ! La pauvre demoiselle se retrouvait alors à s'inquiéter comme pas permis sur le sort de son aimé, attendant qu'il se régénère en veillant doucement sur lui. Et ça pour le faire doucement, c'était le faire doucement, pour sûr, même lui ne devait que rarement la voir aussi calme, soucieuse et attentive. En même temps, elle serait une amoureuse bien indigne de ce titre si elle n'était pas soucieuse du bien-être de son homme non ? Donc voilà on est d'accord, c'est pour cela qu'elle avait attendu sagement, qu'il s'en remette, qu'il soit en état de faire autre chose que juste ricaner pour se moquer d'elle ou alors lui faire ce sourire en coin tellement moqueur,  mais terriblement séduisant... Oui. Elle était sous son charme, elle était folle de lui. Raison de plus pour rester près de lui. Et puis. C'est pas comme si la vue lui déplaisait. Elle avait bien sur elle un homme torse nu affreusement sexy rien que pour elle hein ! Enfin. Pour elle et le louveteau squatteur. Mais la jeune femme le voyait comme un bébé qu'ils avaient adopté, un bête qu'elle aurait pu ramener et qu'il aurait bien voulu garder, merci l'affilié de lui avoir faire dire oui ! Même si faut avouer que le fait qu'il ait un bébé loup en affilié était assez ironique. Chose qu'il ne manqua pas de faire souligner. C'est pas faux... Les loups étaient attirés vers lui comme elle, mais qu'il soit bien clair, aucune louve ne l'approchera. C'est qu'elle était possessive. Et vu sa façon de se coller à lui, impossible d'en douter. Il était à elle. Rien qu'à elle. Et la première qui l'approche elle lui mange la main, voilà comme ça c'est dit.

« Hmmmm....! Mais t'es à moi c'est tout. T'es.... très... Heum. Séduisant, on voudrait tellement te voler à moi. Mais je marque mon territoire les louves dominantes ne partages pas leur mâle. »

Elle tentait de garder la tête haute en balançant un peu ses connaissances comme si c'était trop le truc de malade, mais vu la moue qu'elle tirait à cet instant, comme si elle se mettrait à bouder s'il venait lui dire le contraire, la demoiselle était juste mignonne. Une fille jalouse... Sans aucune raison de l'être. Comme quoi, le simple fait de l'évoquer pouvait réveiller la prédatrice en elle. Mais en attendant, il n'était nul question d'éloigner une rivale, mais bien de se ressaisir après cet instant de flottement. Devant lâcher presque à contre-coeur le torse magnifique de son brun, la voilà qui attend alors sagement les sandwichs avant de laisser son homme remettre un haut (oui c'est un t-shirt, oui c'est assez rare qu'il en mette pour être souligné et oui ça lui va trop bien, de toute façon elle bave toujours dessus). Entamant alors le repas bien tranquillement assise dans l'herbe, sans oublier la boule de poil qui elle aussi devait avoir faim. Et puis, ils feraient de bien mauvais parent à ne pas nourir leur enfant ainsi... Lançant alors le débat de ouf. Son avis sur l'affilié et son nom. Ben quoi ? Il était bien le mec qui disait y a peu qu'il n'en avait pas besoin et disait bien qu'il n'en aurait pas besoin hein. Et bien pas de chance c'est un louveteau, un truc tout mignon accroché à un basilic, ça colle remarque, elle était une grande louve et avait un simple moineau bleu.

« Eh bien... Je n'ai pas Twitter avec moi depuis si longtemps, uniquement depuis ma venue ici en fait. Mais... Visiblement les affiliés ne bougent plus quand ils trouvent leur partenaire, de ce fait... Une souris qui vivrait seulement deux ou trois ans vivrait alors une vie humaine minimum... C'est fou quand même ! Mais il est trop mignon. C'est trop une chance ! »


Oui pour elle c'était une chance il était juste adorable. Mais en même temps, beaucoup de choses le sont à ses yeux. En même temps on ne pouvait pas lui reprocher d'avoir tort sur ce coup-là, l'adorable animal semblait autant satisfait de son nouveau maître, que du repas, et même... Du nom. La demoiselle elle resta un instant à le regarder avec un bout de jambon pendant un peu au coin des lèvres avant d'avaler et d'éclater de rire, de bon cœur.

« Ahah ! Wolfy vraiment ? Tu décides ça ? C'est trop mignon ahah. Wolfy. On peut dire que ça colle pour un bébé loup, tu t'es pas foulé mais c'est trop mignon ! »

Eh ouais encore. Mais pour le coup, la demoiselle était visiblement plus originale pour trouver un prénom, en même temps elle l'avait quant même médité un moment son Twitter avant de le sortir et de le décider hein, il avait eut un temps de réflexion moins long et puis... Même si c'était pas original, eh bien la demoiselle trouvait quand même ça adorable, et ne se gêna visiblement pas pour dans la foulée se pencher sur le louveteau pour lui caresser la tête en lui disant son prénom, histoire qu'il comprenne bien. Mais visiblement, il comprenait bien, puisqu'il agita de la queue.

« C'est qu'il est super intelligent en plus, vous vous êtes bien trouvé ! »

Une fois son repas terminé, elle attendit qu'Angeler en fasse de même avant d'attraper la petite bête en se relevant, une fois son homme debout non sans faire un bisou sur la tête de la bête, elle lui tendit alors cette chose totalement adorable. C'est bon, elle en était gaga.

« Aaaaah. J'adore ! Fit-elle avec son sourire d'enfant, presque de légère rougeurs pouvaient être vu sur ses joues avec cette bouille. Tu vois je t'avais dit que tu aurais ton affilié, suffisait que je sois là pour le faire venir ! »

Lui laissant le plaisir d'avoir son nouveau compagnon, et de le poser si l'envie le lui disait, pour elle pendant ce temps attraper le sac -oui elle prend le sac- et revenir s'accrocher à lui. Ils étaient ici pour des plantes à l'origine non ? Mais... Ce but semblait avoir plusieurs étapes avant d'être atteinte. Et Wolfy fut le premier à réagir, regardant dans une direction en couinant. Qu'avait-il vu ? Peut-être un autre animal blessé que Kyrielle voudrait récupérer allez savoir. Et si c'était un Bambi perdu et tout seul hein ? La demoiselle en tout cas regarda son homme... C'était sur la route pouvaient bien s'arrêter non ? Comment ça elle aime trop les animaux ? Mais pas du tout ! En même temps... Quand votre homme vous offre des poussins pour un premier rancard dans une fête foraine je crois qu'il n'y a pas trente six milles questions à se poser hein... Ce rp aurait du s'appeler "Le marché de Kyrielle à l'animalerie pour le plus grand désespoir de son homme !", tu ne trouves pas ?
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Sam 04 Juin 2016, 20:18




Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio



Pauvre petite Kyrielle. En tant que femme jalouse et possessive, elle semblait visiblement croire que toutes les femelles de la terre avaient envie de lui voler son homme. Ah ah, ça devait être dur à vivre de penser cela, mais elle pouvait se rassurer, il n'y avait aucun risque. Certes le Basilic était plutôt bel homme, mais cela ne faisait pas tout en fin de compte. Il n'était ni sympathique, ni gentil, ni… Agréable à vivre en fait. C'était un asocial, n'ayant pas beaucoup de qualité, le sachant et n'ayant pas pour autant la volonté d'évoluer ou de faire changer les choses. Il se trouvait très bien ainsi et n'avait envie de changer pour personne, même si finalement, la proximité de Kyrielle suffisait à le changer un peu… Pas assez pour qu'il en ai réellement conscience et veuille lutter contre cela en tout cas, ce qui prouvait bien que l'amour rendait parfois étrange, mais bon. Kyrielle ne pouvait trop rien dire là dessus, après tout, elle parlait tout de même de marquer son territoire puisque les louve alpha ne partageaient pas leur homme. Ahlala, pauvre petite… Se serait drôle de voir une autre femme tourner autour du brun rien que pour voir jusqu'où allait sa jalousie. Mais bon, dans cette forêt, ce serait certainement dur de croiser quelqu'un pour vérifier. Le brun ne pouvait donc que ricaner doucement en imaginant la scène.

« C'est vilain d'être jalouse pour rien Miss Hollystone. Mais je serais curieux de voir ça tout de même. ~ »

Oui, il était un peu tordu de vouloir la voir jalouse… Mais elle le savait bien après tout et devait au fond l'aimer pour cela. Bizarre cette fille ont vous dit, il faut bien l'être pour tomber amoureuse d'un type pareil après tout. C'était un cas désespéré qui avait finalement trouvé chaussure à son pied et du coup, Kyrielle semblait avoir du mal à le lâcher, même pour le laisser s'habiller et avec la perspective d'un bon repas… Enfin d'un sandwich quoi. Il ne pouvait pas faire des miracles après tout, c'était ce qu'il y avait de plus pratique pour manger dans ce genre d'endroit et puis, le matin même en se levant, il ignorait même que Kyrielle allait venir avec lui. Il n'avait pas pu le deviner cela, même s'il n'avait pas mis bien longtemps à accepter sa compagnie pour la journée. De toute manière, elle se serait sûrement accroché à lui de toute ses forces pour se faire traîner dans la balade s'il avait osé dire non… Ou alors elle lui aurait fait une mine de chien battu, au choix. Mais qu'importe, en attendant, il fallait bien s'occuper du petit loup et de son avenir, car oui, le Basilic se préoccupait de la manière dont il allait évoluer maintenant qu'il était devenu un affilié et plus un simple louveteau vivant sa vie tranquillement. Vie qui aurait été abrégé sans ménagement d'ailleurs s'il n'était pas passé par là.

Quoi qu'il en soit, d'après Kyrielle, la petite bête qui mangeait tranquillement ce qu'on lui donnait était censé rester ainsi maintenant qu'il avait trouvé la personne à laquelle il était lié. Vraiment ? C'était dommage tout de même, le pauvre, coincé à l'état de louveteau… Mais peut-être qu'il vieillirait un peu aussi après tout ? Comme les immortels qui vieillissaient jusqu'à un certain point et s'arrêtaient. Angeler en était d'ailleurs à ce stade sûrement, à vingt-cinq ans, il n'avait plus vraiment l'impression de bouger...Après, cela se vérifierait plutôt dans quelques années, mais dans ses souvenirs, son père n'avait pas eu l'air bien vieux selon lui. Sa mère non plus certainement, mais elle les avait quitté trop vite pour qu'il puisse s'en souvenir. Enfin, pour ce qui était du louveteau, il verrait bien après tout. Au pire, à cet âge, Kyrielle ne se lasserait jamais de lui faire des papouilles, déjà qu'elle se prenait un peu pour sa mère.

« Hm… Je vois. Mais j'espère pour lui qu'il pourra grandir encore un peu au moins, ce serait déprimant de devoir rester un enfant toute sa vie le pauvre. Mais bon, au moins tu pourra continuer à te prendre pour sa maman le plus longtemps possible. »

Parce que oui, Kyrielle était tout sauf discrète. Cela se voyait qu'elle était complètement gaga devant cette petite bête. Elle était même très jalouse que ce soit l'affilié d'Angeler et non le sien, alors qu'elle devait se coltiner un petit oiseau braillard !… Comment ça elle adorait son oiseau bleu ? Oui bon, on l'avait déjà dit, mais cette fille avait un sacré grain quand même. Elle aimait un peu tout et n'importe quoi… Surtout n'importe quoi et n'importe qui en fait. Mais bon. Profitant tout de même de son sandwich bien qu'il partagea lui aussi avec le louveteau, Angeler s'était donc mis à réfléchir à un nom pour ce dernier. Même si bon… Réfléchir était peut-être un bien grand mot compte tenu du résultat. C'était bien la peine d'être un génie avec on ne sait combien de QI tiens si c'était pour sortir « Wolfy » comme nom pour son loup. Mais bon… Au moins, personne n'irait lui reprocher d'être hors sujet, si bien sûr quelqu'un se permettrait de faire des remarques au Basilic de toute manière. Kyrielle de son côté n'hésita pas à éclater de rire en tout cas… Ce qui donna une mine assez renfrogné et boudeuse à notre homme. Pff, d'où elle se moquait elle avec son piaf au nom de réseau social ?

« Comment ça je ne me suis pas foulé ? Tu veux qu'on parle de ton piaf bleu ? Et puis ça lui va très bien à lui, c'est le plus important. »

Un peu vexé qu'elle commente ainsi le nom qu'il avait choisit ? Mais nooon… ça lui passerait bien en tout cas. Et puis, comme il le disait, le principal était que Wolfy lui accepte ce nom. Même s'il ne pouvait pas parler, il devait bien être capable de se faire comprendre non ? Il devait tenir de son maître et être intelligent, comme le disait Kyrielle. Du coup, le Basilic récupéra donc la petite bête, prêt à partir, bien qu'il regarda la jeune femme prendre le sac avec un petit air surpris. Elle pensait qu'il ne s'était pas remis ou quoi ? Bon ok, il ne pouvait que refermer la plaie et pas reconstituer le sang qu'il avait perdu, mais bon, il ne s'en tirait pas si mal tout de même.  En tout cas, la jeune louve semblait vraiment aux anges. Angeler n'était pas mécontent du tout, au contraire même, mais il n'était pas… Aussi expressif et souriant que sa compagne. Elle devait bien le savoir à force la pauvre, mais quoi qu'il en soit, le louveteau dans les bras, il repartit donc avec la demoiselle collé à lui. Maintenant, les choses allaient pouvoir se dérouler tranquillement non ?

Ben… visiblement, il ne fallait pas y compter. Peu de temps après avoir reprit correctement la marche, le jeune loup sembla montrer quelques signes d'énervement et se mit à couiner, ce qui attira à son tour l'attention de la louve. Qu'est-ce qu'il se passait encore ? Le serpent n'en savait rien. En même temps, il ne possédait pas de grandes oreilles sensibles comme les deux autres. Avoir une ouï si développé pour un serpent serait étonnant après tout… Mais il voulait bien croire sa compagne et le louveteau s'il se passait quelque chose un peu plus loin. Il ne pouvait pas avoir la paix pour aller chercher sa plante ?.. Visiblement pas compte tenu du regard que lui lança la jeune femme. Ok ok… Un nouveau détour, youpi. Lâchant un soupire devant ce regard, résigné à son sort, le Basilic déposa le louveteau sur le sol, laissant celui-ci se diriger vers la direction qu'il souhaitait tout en le surveillant de près. Ce qu'il avait vu ? Apparemment, une petite biche… Ou un faon ? Ouais, il n'en savait trop rien le pauvre, il n'était pas un espère animalier après tout. Mais qu'est-ce qu'ils avaient les deux loups après cela ? Ils avaient faim ou quoi ?…

« Hm ?… C'est qu'un faon, vous avez encore faim ou quoi ? »

Ben oui, vu le sort qu'elle avait réservé au lapin l'autre fois… On pouvait se poser la question hein. C'était un prédateur la Kyrielle ! Si elle avait mangé Pan-pan, elle pouvait bien manger Bambi.. Non ?

 
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Mar 07 Juin 2016, 22:15



.Angeler & Kyrielle.Le serpent, la louve et... Wolfy ?



Hm, laissons un peu de côté la Kyrielle jalouse qui meurt d'envie de mordre violemment des femmes à la gorge juste parce qu'on s'approche de son mec, et retournons alors sur le cas du jeune loup peut-être hm ? C'est vrai que c'était une bonne question en fait. Qu'est-ce qu'il deviendrait ? Il était bien jeune et donc... Il cesserait de grandir pour rester toute sa vie un bébé ? Pas simple quand même, surtout que ce loup était censé se retrouver avec une vie particulièrement longue vu la longévité de son homme. C'est qu'il en a de la chance, il était tombé sur la famille des êtres immortels, au moins, ils savent s'entourer comme il faut pour ne pas être triste. Mais pour ce qui est de sa taille, Kyrielle n'en savait trop rien faut avouer... Twitter, elle ne l'avait pas depuis si longtemps et puis, quand elle l'avait croisé, il était déjà un jeune adulte et n'avait pas poussé depuis. Ou alors tellement peu que ce n'est pas le genre de truc qu'on remarque. Et ne s'y connaissait pas assez dans la matière pour savoir si cela évoluait ou pas. Donc... Seul le temps pourrait leur dire ? Moui. Même si la demoiselle était déjà totalement folle de cette petite boule de poil trop mignonne, faut avouer qu'elle avait tout de même conscience que rester un bébé ne serait pas chose facile pour ce petit-être. Alors peut-être que grandir un peu serait bien.. ? Juste un petit peu. Allez pas trop vite histoire d'en profiter d'accord ? On peut négocier ça ? Pas sûr que le loup commande mais bon. L'air songeuse elle soupira finalement.

« Hmmm.... J'avoue ne pas savoir Twitter était déjà grand, et c'est un oiseau, cela se remarque moins... Mais... J'espère qu'il va grandir ! Mais pas trop vite. Hein ? D'accord ? Tu veux bien grandir pas trop vite ? T'es trop mignon comme ça ! »

De toute façon, vu comment elle lui faisait des papouilles c'est une évidence qu'elle l'adorait comme ça et la pauvre animal allait rapidement comprendre c'est quoi recevoir de l'amour. Heureusement que son maître est moins câlin dans le genre, ça permettait de compenser un peu. Mais parlons en tient de son maître pas câlin mais en plus vexé. C'est qu'il était bougon dit donc d'un coup. Parce qu'elle s'était moqué du prénom donné à son animal ? Faut avouer qu’appeler son loup Wolfy était un peu ridicule mais pas recherché, même si c'était mignon. Du coup, elle lui répondit avec un sourire, elle, elle était fier du prénom de son oiseau, c'était trop cool, un moineau bleu qui s'appelle Twitter, avoue c'est trop bien trouver oh !

« Mais moi c'est original mon cher monsieur ! Mais va pour Wolfy eheh. C'est ton affilié c'est toi qui choisit de toute façon. »

Et même si elle savait qu'il n'était pas du genre à bouder bien longtemps -ou alors c'est uniquement avec elle, elle n'en sait trop rien en fait-, Kyrielle ponctua quand même sa phrase d'un smack sur les lèvres pour se faire pardonner d'avoir si méchamment ri de son idée de génie. C'est que c'est un monsieur intelligent, faut pas trop le titiller là dessus c'est sa fierté d'homme certainement. Ah ces hommes, toujours fier de quelque chose, mais c'est certainement ce qu'il fait leur charme dans un sens, en tout cas, elle l'aimait comme ça, pas besoin de chercher à le changer. Et puis... N'était-il pas adorable avec son petit loup dans les bras. Elle les trouvait juste à croquer, et avait même l'envie folle de sortir son portable de sa poche pour les prendre en photo et en faire son nouveau fond d'écran. Ah, mais ça serait une idée en fait. Mais en fait à peine eut-elle le temps de songer à lâcher son homme pour sortir le dit portable, qu'un bruit attira non seulement la jeune femme mais aussi la bestiole couverte de poil que tenait son homme. Hm ? Bien sûr... Elle était curieuse et ne tarda pas à faire les yeux de chien battu pour le pousser à aller voir chose qu'il se décida à faire non sans soupirer... Et c'est en emboîtant vite fait le pas derrière Wolfy qu'ils tombèrent sur une autre scène peu commune. Un bébé cerf perdu. Enfin... Un Bambi quoi... Un Faon. Paniqué, la patte coincé entre des racines et visiblement seul. Pas de maman autours ? En tout cas, pas qu'elle sache, pas faute d'avoir sortit les oreilles pour écouter. Non rien... Elle se tourna vers Angeler.

« Faim ? Mais. On ne va pas le manger voyons ! Il... Est mignon non ? »

Quoi ? Tu ne la vois pas venir avec ses grands sabots ? Mais si regarde... Enfin... Elle s'approcha de l'animal tout doucement. N'hésitant même pas à parler pour essayer de le rassurer mais un peu dur. Avec un louveteau qui lui tourne autours et visiblement une hybride louve qui s'approche, y a de quoi un peu paniquer nan ? Pourtant elle était là devant lui. Posant doucement sa main sur lui pour essayer de le calmer et qu'il ne se retourne pas la patte en essayant de s'enfuir ou de se sortir de là en forçant.

« Faut l'aider. Il est tout mignon. On peut pas le laisser. Hmmmm ? »

Regarde donc ses oreilles baissés, tu peux pas lui refuser ça non ? En tout cas, à défaut de pouvoir lui retirer la patte, pas peur de le blesser, ou de se blesser elle-même, elle se contentait d'essayer de le calmer difficilement faut avouer.

« Il n'a plus sa mère.. ? Un Bambi sans maman... On le laisse pas là hein ? »

… Quand je disait que c'était le marché de Kyrielle dans une animalerie en fait cette sortie en forêt. Allez savoir d'où ça lui prenait. Pourtant elle était une chasseuse. Mais jamais elle n'avait attaqué de bébé faut avouer. Et puis c'est mignon et... Raaaah. Regarde sa bouille. C'est un Bambi j'te dis. On ne laisse pas Bambi tout seul dans la forêt avec les chasseurs non ? Imagine il meurt et tout, c'est la fin du film ! Faut dire que c'était quand même une sacré scène là... Un homme... Qui s'avère être un Basilic, planté là, certainement dépité. Une hybride louve de Fenrir qui essaye d’amadouer un pauvre faon coincé, et un louveteau qui jappe à côté d'un air curieux. C'est un sketch en fait, une caméra caché. Mais non... Kyrielle voulait l'aider, le soigner et le ramener ? Ben oui. Non... ? Regarde il a la patoune un peu blessé et tout. En tout cas, en attendant de voir si Angeler se décidait ou non, elle était là, à passer doucement sa main sur son pelage, tout doucement, osant presque à peine respirer, tout doux... Bon. Ça va le faire non ?
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Jeu 09 Juin 2016, 21:35




Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio



Angeler boudait, c'était décidé !… Ouais enfin.. Non, pas trop tout de même. Il n'arrivait jamais à faire la tête à Kyrielle bien longtemps, surtout que c'était souvent pour des sujets assez puérils finalement. Aujourd'hui, c'était pour le nom de son louveteau. Ben quoi ? Il était très bien ce nom d'abord et le petit l'approuvait !… Enfin… Ouais, c'était un bébé loup, alors qu'est-ce qu'il comprenait à ce nom hein ? Pas grand-chose certainement, mais puisque Angeler l'avait décidé, il avait de l'accepter comme le sien sans faire d'histoire et surtout sans se moquer comme pouvait le faire la jeune femme. Pff, quand on a un piaf qui s'appelle twitter, on ne la ramène pas hein ! Ah ben… Si, elle donnait son avis tout de même tiens, ce qui donnait une petite mine renfrogné à notre homme. Ouais, pour un homme de science, doté d'un QI élevé et lisant beaucoup, il n'avait vraiment pas fait preuve de beaucoup d'imagination sur ce coup-là, mais après tout, si cela lui plaisait de nommer son loup Wolfy, où était le problème ? Elle aurait préféré qu'il l'appel Gustave ou Bouboule poilu ? Ben non, Wolfy c'était très bien, voilà et il n'accepterait aucun commentaire là-dessus !… Ahem.  

« Évidemment que c'est moi qui choisit… Non mais. Inutile de te moquer femme. »

Ouais femme. Bonjour, je suis un homme des cavernes. Mais booon hein.. D'où elle critiquait aussi ? Pff, son goût pour les noms étaient parfait, il ne fallait pas se moquer. N'empêche, cela promettait tout de même vachement pour la suite… Enfin.. Vous savez, quand il faudrait choisir un prénom pour l'un de leurs enfants. Bon, Angeler ne pousserait pas le vice jusqu'à vouloir l'appeler baby hein, mais si madame était du genre à se moquer, autant dire qu'il allait y réfléchir à deux fois avant de proposer un prénom. Au pire, il la laisserait faire pour ce genre de chose… Et il se retrouverait avec un merveilleux garçon répondant au nom de Facebook. Non ? Oh ça va je déconne ! Il faisait confiance à Kyrielle pour trouver quelque chose de mieux tout de même.. Mais il avait juste envie de la bouder un peu pour lui apprendre à ne pas se moquer. En plus, la demoiselle semblait totalement gaga du petit loup, ce qui fit rouler des yeux au Basilic. Elle allait rapporter toute son attention sur la boule de poil à présent ou quoi ? Mouais… Attention tout de même hein. Et puis c'était SON affilié à lui, fallait pas abuser non plus. Elle, elle avait Twitter. Angeler n'avait jamais trop compris ce qu'elle lui trouvait, mais il était à elle. Qu'elle lui laisse donc son petit Wolfy.

Seulement voilà, cette cher Kyrielle ne semblait jamais en avoir assez d'explorer et de faire de nouvelles rencontres. Alors qu'il comptait bien se diriger vers le lieux où il pensait pouvoir trouver sa plante, le Basilic fut entraîné par son nouveau compagnon et Kyrielle vers un autre lieu de la forêt où ils purent trouver un faon coincé dans des racines. Si l'idée première du Basilic était que les deux loups avaient faim, il du bien vite se rendre compte que cela n'était nullement dans le intention de Kyrielle de dévorer cette bestiole-ci. En réalité, lorsqu'elle finit sa phrase en disant qu'il était mignon, le pauvre scientifique se sentit comme dépité au plus profond de son être. Et merde… Pensa-t-il par reflex. Pas encore… Si ?… Elle lui avait trouvé son affilé, que voulait-elle donc de plus ? Ben apparemment.. Gagater devant un petit faon sans défense. Ah ben, bonjour la grande méchante louve hein. Elle était au courant qu'elle avait raté sa vocation et qu'un poste de soigneuse dans un zoo lui aurait sans doute mieux convenu que son travail au bonheur sucré ? Elle avait bien dû y penser un jour…

« … Je ne sais pas si tu te souviens, mais tu es une louve. Tu es censé manger ce genre de petites bestioles sans défense et… Oh, je laisse tomber. »

Ouais, il valait mieux. Déjà qu'il allait sûrement se faire fusiller du regard pour ce genre de phrase. Mais au fond, il n'avait pas tout à fait tort non ? Enfin.. Cela paraissait logique, mais seulement lorsqu'on ne connaissait pas Kyrielle en fait. Elle classait ce qui devait être sa nourriture par ordre de mignonnitude. Apparemment, les lapins, c'était pas si mignon que ça puisqu'elle en chassait sans soucis, mais un petit faon là alors, il ne fallait visiblement pas y compter. Bon, c'était quoi le plan du coup ? Parce qu'ils n'étaient pas venu ici pour rester les mains dans les poches à regarder un faon, si ?… Angeler en tout cas, c'était plus ou moins ce qu'il faisait. S'étant approché de quelques pas, il observait les mains dans les poches en attendant que sa compagne se lasse ou… Le supplie d'adopter cette petite bête. Oh oui, il le voyait venir à dix kilomètres ce coup-là. Comme avec l'oiseau au début de leur rencontre, mais en bien pire vu la taille de l'animal. Finalement, peut-être aurait-il eu meilleur compte de dire oui pour l'oiseau… Méfiant, le Basilic avait donc regardé sa compagne qui lui disait qu'il fallait l'aider… Oui, l'aider ok.. mais ramener un faon, elle n'y pensait pas, hein ? Par Zeus, dites lui qu'elle était tout de même raisonnable. Non ? Loupé.

« On peut l'aider oui… Je suppose que le défaire de ces racines doit être faisable. »

Comment ça il était un peu sur la défensive ? Ben ouais, imaginez donc vous retrouver avec une femme qui pense qu'elle peut adopter tous ce qui a des poils ! C'était très dur à vivre pour monsieur l’asocial qui aimait le calme et la solitude, il fallait le plaindre !… Un peu ? Non même pas ? Ok, merci du non soutiens, je m'en rappellerais. Tandis que la jeune femme essayait de calmer la bestiole, le Basilic s'approcha donc des racines qui emprisonnaient sa patte. Il était un peu esquinter, mais rien de vraiment grave selon lui, il devrait vite s'en remettre. Le jeune homme commençant donc à s'atteler à la tâche pour libérer la petite bête de son entrave, alors que Kyrielle s'occupait de le calmer… Une louve qui calme un faon, on aura tout vu. Mais le pire était certainement qu'elle commençait déjà à le comparer à Bambi et donc penser qu'il n'avait plus de maman… Oulà doucement, il y avait besoin d'aller aussi vite dans les déductions ? Ben oui, c'était Kyrielle après tout.

« Elle est peut-être un peu plus loin non ?… Quoi que c'est censé rester autour… Je pense. Je n'y connais rien en faon tu sais. Mais.. Qu'est-ce que tu veux qu'on fasse, on va quand même pas le ramener avec nous, si ?…. Non pas ce regard Kyrielle. »

Comment ça il la voyait venir à dix kilomètres ? Mais nooon… Enfin si. Elle allait lui faire ses yeux de chien battu, comme pour le louveteau et l'oiseau un peu plus tôt, il le savait. Mais non, il ne céderait pas, c'était clair, net et décidé !… Ou alors si, si elle menaçait de pleurer ou une bêtise du genre, cela avait de grande chance de marcher. Raaaaah, pourquoi cette fille le rendait faible sérieusement ?  Un peu désespéré pour le coup, le Basilic se mit à chercher autour de lui s'il ne sentait pas l'odeur de la mère, ou le moindre indice supposant qu'elle était là pour récupérer son petit. Pas de chance, il ne sentit rien… Il n'avait rien d'un grand chasseur après tout, mais tout de même… Bon aller, un coup de main, quelque chose, s'il te plait le destin !

« Et puis, comment tu veux le mettre dans la voiture… j'suis sûr qu'il ne veut même pas venir, c'est pas un p'tit chien que t'as trouvé à la sortit du boulot hein ! »

C'est ça, essaye de te rassurer en te disant que ce n'était pas possible, qu'elle n'allait certainement pas embarquer cette bestiole… Tu rêves Angeler. Totalement. Mais le pauvre, personne ne lui avait dit qu'en sortant avec Kyrielle il se retrouverait avec une ménagerie de ouf… Au pire… Sa mère avait un très grand jardin.. Si on pouvait appeler un parc pareil un jardin. Au pire, il pouvait toujours refourguer son problème aux autres, cela marchait bien en général.  

 
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Sam 11 Juin 2016, 21:45



.Angeler & Kyrielle.Le serpent, la louve et... Wolfy ?



À quoi d'autre pouvait-il bien s'attendre avec Kyrielle hein ? C'était une louve. Une demoiselle qui était autant amoureuse de lui que de la nature -ou peut-être que c'est un poil abusé elle était quand même très folle de lui ce serait grave-. Mais tu as saisit l'idée je crois ! Il suffirait de voir quel cadeau elle avait eut durant un de leurs rendez-vous hein. C'était pas des produits de beauté ou du maquillage. Mais des poussins. Pourquoi pas le suppose, il faut de tout pour faire un monde. Mais du coup, son homme était-il réellement surpris de cette attitude ? Peut-être pas tant que ça en fait. Disons qu'il devait espérer qu’elle allait se tenir un peu. Un oiseau pourquoi pas allé c'est tout petit. On va dire que ça passe, un bébé loup ? Allez c'est une race pour laquelle la demoiselle se sent proche à juste titre. Et puis c'est au final l'affilié de son homme alors double raison ? On va dire ça d'accord. Alors maintenant un faon c'est normal aussi c'est mignon et tout et... Non désolée Kyrielle mais je peux pas trouver une excuse à tout en fait. La c'est juste t’es une mordue des bêtes mignonnes et que rien ne t'échappe de ce côté là. Du coup à peine la bête repéré voilà qu'elle était déjà en train de l'aider. A s’approcher de lui doucement pour essayer de le calmer tout en regardant son homme avec son air de bien battu et en essayant de lui faire les yeux doux pour..  Eh bien. Tu vois. Préparer le terrain quoi. Et lui il la voyait arriver ? Carrément que oui. Suffisait de voir sa tête devant la scène en fait. A essayer de lui rappeler qu'en tant que louve elle mangeait ces bêtes là au lieu de leur papouiller la tête en lui murmurant des mots doux pour le calmer. Nan mais oh elle sautait pas sur tout ce qui bouge et encore moins sans raison en fait. Du coup, même si elle était déjà à côté de la bête à essayer de l'aider, elle ne se gêna pas pour gonfler les joues.

« Je ne chasse pas sans raison ! Et puis je ne touche pas les bébés. Je ne suis pas un monstre... »

Vexée ? Peut-être autant que l'était son homme juste avant alors rien de grave. De toute façon c'était la journée du mignon aujourd'hui et elle était bien vite occupée à calmer ce pauvre animal qui semblait à juste titre avoir du mal à faire confiance à ses sauveurs. Mais ça va venir voilà. Au moins il était prêt à l'aider une nouvelle fois et dû maintenir l'animal en place qui paniqua une nouvelle fois à l'approche de cette nouvelle personne. La demoiselle lui offrit un petit sourire en signe de reconnaissance avant de répondre à ses interrogations. Il espérait voir sortir de nulle part la mère du petit et pouvoir apporter une preuve à la demoiselle qu'ils n'allaient pas pourvoir le ramener ? Pas de chance, les biches sont de très bonnes mères et protectrices à défaut de l'avoir trouvé à ses côtés en arrivant, elle devrait être au moins par loin. Mais la demoiselle n’avait rien sentit. Peut-être qu'elle n'était déjà plus de ce monde. Ou même qu'il s'était perdu très loin ? Vu sa taille sa survit était plutôt compromise faut l'avouer. C'est dommage, c'est quand même vachement mignon ces bêtes là... En tout ça comme il l'attendait si bien, la louve ne se gêna pas pour lui faire ses petits yeux, avec les oreilles en prime histoire d'en rajouter une couche. Allait il céder ? Malgré tout ce qu'il pouvait dire pour prouver le contraire, cela certain quoi oui. Pas de nid où le ramener cette fois. Tout comme il fallait compter sur l'attention de Kyrielle pour certainement arriver à faire en sorte que l'animal les suive. D'ailleurs, vu la tête qu'elle tirait on aurait presque pût prendre sa pour un défis qu'elle relevait. Vraiment ? Bien sûr que si elle allait l’apprivoiser !

« Les mères restent tout le temps avec leur petit. Et elle n'est même pas dans le coin. Tu trouves pas ça bizarre toi ? Je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais il y a une forte chance pour qu'il finisse par mourir tout seul. Il a encore toutes ses tâches il n'est vraiment pas vieux. Par même la trace de pousses de cornes. »

Kyrielle experte en animaux de la forêt ? Oui et non. Enfin, disons tout de même que son père lui avait appris énormément de choses durant sa jeunesse et c'était plutôt pratique. De toute façon, elle se fiait aussi à son odorat.

« Et puis je suis sûr qu'il voudra nous suivre. On va bien s'occuper de lui. On aura qu'à le mettre dans le coffre il n'est pas bien gros ! »

Bonjour j'ai un faon dans mon coffre que j'ai ramené d'une balade en forêt. Tout va bien sinon dans sa vie à ce mec tient. Alors toujours amoureux de cette illuminée ? J'espère que oui quand même.. c'est qu'elle serait très malheureuse sinon. Mais en attendant, il était temps de l'aider à sortir de la. Du coup elle plaça précautionneusement ces bras autre de la tête de l'animal. Lui tenant le poitrail. Attendant quelques instants qu'il se calme elle souffla.

« Tu peux y aller je le tient. Doucement. »

Et elle le laissa gérer de son côté tandis qu'elle gardait l'animal contre elle. Se sentant entravé et son seul moyen de fuite touché faut avouer qu'il a dut se faire bien peur. Mais finalement cela se passa plutôt bien.

« Faudrait lui donner de l'eau. Et voir que sa patte n’a rien.. »

N’osant pas le lâcher, et comptant sur son homme pour l'aider de ce côté là. Il était bon de noter qu'elle était tout de même du genre consciencieuse et n'était donc pas que du genre à hurler que c'était mignon. Il faut en prendre soin, du coup, elle maintenait l'animal tandis que de l'eau dans le creux de la main lui était tendu, va savoir depuis combien de temps il était coincé ici le pauvre, et même s'il s'est montré plutôt réticent sur le coup, il semblait finalement décidé à boire bien sagement. Tapotant doucement sa tête la demoiselle relâcha son étreinte dessus, c'est bon.

« On ne peut pas le laisser de toute façon maintenant qu'on l'a aidé... Pas sûr qu'il puisse se réintégrer... Il faudrait voir quel genre de lait il doit boire et tout, faire venir un vétérinaire ! »

Attrapant la main de son homme, Kyrielle regardait, attendant alors qu'il dise oui ou non ? Le laisser là c'est le tuer de toute façon... Heureusement que sur l'île la réglementation est moins dure pour les animaux sauvages hein. Faut dire que c'est même plutôt tranquille dans le coin. L'animal de toute façon commençait certainement à se dire qu'il ne risquait rien avec eux, même s'il n'est pas des plus à l'aise encore...
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Lun 13 Juin 2016, 18:56




Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio



Kyrielle était parfois difficile à comprendre pour Angeler. Après tout, elle était étrange parfois, non ? Ou peut-être que c'était tout simplement lui qui avait du mal à comprendre les gens en général. Il avait l'esprit trop pragmatique, ne laissant pas forcément place au nuances et aux exceptions. Pourquoi cette chère louve dont il était amoureux pouvait-elle chasser un lapin, voir un cerf, ce qui était tout à fait normal compte tenu de sa nature et ensuite gagater totalement devant de petites bêtes comme des oiseaux, ou… Un faon. Encore, pour le louveteau, cela s'expliquait parfaitement puisqu'il faisait un peu partit de sa famille, mais quand il s'agissait de bestioles qu'elle mangeait  très facilement une fois arrivée à l'âge adulte, il ne voyait pas trop ce qui faisait la différence. Il fallait… Qu'ils atteignent un certains poids ? Comme les poissons trop petits qui étaient rejetés à l'eau après avoir été pêché ? Bof, Angeler n'en savait trop rien. Cela devait avoir un rapport avec le fait qu'ils étaient très mignons, mais comme il n'était pas spécialement sensible à cela – car c'était un homme quoi … Ahem – il ne pouvait que laisser Kyrielle établir les règles et faire ensuite avec.

Est-ce qu'il avait le choix de toute façon ? Ben… Non en fait, pas tellement. Sans dire que c'était Kyrielle qui décidait des choses, il fallait bien admettre qu'elle savait obtenir ce qu'elle voulait du Basilic en général. Manque de volonté de sa part ? Certainement. Le pauvre ne s'était jamais intéressé à une femme et maintenant que c'était le cas, il avait peut-être peur de la perdre au fond, ou tout simplement de ne pas la rendre heureuse. Bon, apparemment, pour rendre Kyrielle heureuse, il fallait juste faire un tour dans la forêt et ramasser toutes les bestioles sur lesquelles ont pouvait bien tomber… Bon ok, c'était pas si simple en fin de compte vu le nombre d'animaux bizarres ou non qu'on pouvait croiser dans un tel lieu. Elle se rendait compte du nombre de bébé qu'elle lui avait collé sous le nez en le suppliant de le ramener avec eux là ? Ça allait bien plus loin que le petit chaton trouvé dans la rue à adopté, mais bon, c'était Kyrielle. Elle voyait les choses en grand visiblement. Soupirant devant son refus catégorique de dévorer le bébé faon, le Basilic trouva tout de même qu'elle y allait un peu fort.

« Mais non, je n'ai jamais dis que tu étais un monstre. Juste… Et bien… Une louve en fait. Le paramètre il est trop mignon n'est pas censé rentrer en compte pour un carnivore tu sais. »

Non, il n'y avait que chez Kyrielle qu'on retrouvait ça apparemment.. Ou d'autres peut-être, mais Angeler s'en fichait un peu pour le coup des autres. L'important, c'était sa Kyrielle. Même si pour elle l'important était plus de sauver tous les petits animaux de la forêt. Quand elle avait commencé à comparer ce faon à Bambi, le scientifique savait déjà qu'il avait perdu. Pourtant, il voulait lutter, comme si la fierté le pousser à lui faire comprendre que ce n'était pas si facile de gagner contre lui. A qui allait-il faire croire cela vraiment ? Pas à Kyrielle en tout cas, même s'il s'était désespérément mis à chercher autour de lui dans l'espoir de voir la mère de ce petit bout. Malheureusement, il n'en vit pas trace et la jeune femme à ses côtés en profita donc pour lui étaler son savoir sur la vie en nature, comme quoi les mères ne s'éloignait jamais tout ça, tout ça… Pff, comment elle se la pétait avec son expérience de la vie en forêt. Est-ce qu'il venait lui faire de long discours sur des théories scientifique sans queue ni tête lui ? Non, parce qu'il avait du respect pour elle !… Et qu'elle s'endormirait sûrement avant qu'il est fini de toute façon. Rien à faire, ils vivaient vraiment dans deux mondes différents ces deux-là, mais cela ne les empêchait pas de s'aimer.

« J'ai compris, pas de maman dans le coin. C'est vraiment un remake de Bambi. J'crois. »

Oui en fait… Il avait déjà vu ce dessin animé une fois dans sa vie lui ? Bonne question et la réponse, après avoir fouillé un peu dans sa mémoire semblait être.. Non. Bien sûr, il voyait de quoi ça parlait et savait que la maman mourrait, comme tout le monde parce que c'était le spoiler le moins bien gardé du monde, mais sinon… Il avait juste un vague souvenir de sa mère adoptif disant que ce n'était pas pour son petit Basilic chéri et comme il n'avait à l'époque strictement rien à faire de ce qui se passait en dehors de la bibliothèque, il n'avait jamais cherché à contredire. Peut-être qu'une histoire d'enfant qui voit ses parents mourir dans la forêt, cela sonnait un peu trop ressemblant avec sa propre histoire finalement. Mais bon, qu'importe. Angeler ne connaissait du coup pas cette scène classique du film où une louve de Fenrir débarquait pour sauver le faon, mais il allait pouvoir l'observer très bientôt puisque la jeune femme proposait carrément de mettre le petit dans le coffre. Aie, elle s'occupait de la logistique maintenant… il était foutu. Mais puisqu'il n'avait pas le choix visiblement, autant qu'il aide cette bestiole ? Au moins en la libérant des racines dans laquelle elle s'était prise. Voilà pourquoi, il laissa Kyrielle le tenir pour aller chercher à le libérer, tirant sur les racines pour que sa pauvre patte ne soit plus prise dedans.

Bon, au moins, ça c'était fait. Kyrielle s'occupant de tenir la petite bête contre elle, même si l'état de sa patte ne lui permettrait certainement pas d'aller bien loin de toute manière. Bon, trouver de l'eau… Ok. Lâchant un soupire, le Basilic alla fouiller dans son sac posé près de lui pour en sortir une gourde d'eau, plus très fraîche depuis le temps, mais qui suffirait bien à désaltérer un peu cette petite bête. Il en fit donc couler entre les mains de sa compagne pour qu'elle puisse laisser boire le faon. Une fois cela fait, il regarda plus attentivement la blessure à la patte de la petite bête pour se dire que ce n'était pas grand-chose finalement, rien qui pourrait l'handicapé à vie en tout cas, mais comme le disait Kyrielle, le fait qu'ils l'aient aidé était bien plus gênant. Leurs odeurs étaient sur lui et il ne voyait pas bien quel groupe l'accepterait avec cela en effet. La nature était cruelle après tout et… Kyrielle aussi, elle l'avait bien eu pour le coup.

« Ok ok, j'ai compris, je suis un monstre si je dis qu'il faut laisser la nature faire son travail… Bon. On à qu'a l'amener chez Virgilia. Elle a des notions en médecines, je pense que ça suffira pour soigner sa patte et après, tu n'auras qu'à lui faire les yeux doux pour qu'elle accepte de le garder, elle a plus de place qu'il n'en faut après tout. Parce que si tu l'imaginait déjà dans le jardin à l'arrière de la boutique, c'est raté. »

Non, déjà il y avait des poussins maintenant… Alors un faon, c'était hors de question. En plus, il n'aurait jamais assez de place le pauvre, c'était vraiment un petit jardin. Tendant finalement le sac à sa compagne, le Basilic se mit alors en tête de porter le petit Faon. Ben ouais… Ce n'était pas un boulot de femme après tout. Le portant donc, il chercha un instant son chemin avant de se diriger vers la sortie de cette fichu forêt.

« Bon, pour ma plante c'est raté je pense. Rappel moi de ne surtout pas t'emmener la prochaine fois. »

Oui parce que le but de tout ça, c'était de ramener une plante.. Pas toutes les bestioles dont Kyrielle avait envie pour satisfaire ses envies de choyer à peu près tous ce qui avait des poils. Le Basilic s'était donc résigné et marchait donc en direction de la voiture avec la bestiole dans les bras. Eh ben, tu parles d'une journée.

 
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Mer 22 Juin 2016, 21:26



.Angeler & Kyrielle.Le serpent, la louve et... Wolfy ?



Kyrielle était une femme démoniaque qui avait piégé son homme ? Oui non enfin. Dire qu'elle l'avait piégé était peut-être un mot un peu fort. C'est pas comme si elle avait placé ce petit faon délibérément sur leur route pour le trouver et ensuite faire jouer biens des arguments en sa faveur pour qu'ils l'aident et se retrouve avec l'animal sur les bras. Oui, même si l'argument « il est mignon » ne compte pas pour son homme, pour Kyrielle ça avait de l'importance. Quand c'est mignon, on a envie de l'aider, de lui faire des papouilles c'est tout et c'est donc un argument parfaitement valable ! Mais vu que monsieur tentait d'échapper à sa peine, la demoiselle tenta de sortir tout un paquet d'arguments pour prouver qu'ils devaient l'aider. Ok, s'ils le faisait le petit était du coup un peu obligé de rester avec eux, l'odeur des deux mythologique ne rendant alors pas sa possible intégration à une famille de cerfs sauvage possible, pour ne pas dire peut-être même le contraire le condamner. Mais le laisser-là n'était pas une meilleure idée. Le pauvre il était seul et abandonné et donc condamné à mourir ici. La demoiselle n'était pas forcément une preuve du genre compatissante, surtout vers le genre humain, enfin disons qu'il y a bien mieux qu'elle. Mais les animaux c'était une autre affaire. Depuis toujours elle était toujours plus proche d'eux que les humains. Elle les trouve plus simple et reposant. Et bien plus agréable que ces derniers, ils sont trop compliqués et mentent souvent trop. Un animal et en général honnête avec ce qu'il veut et ressent. En général, mais c'est une autre affaire. Ce pauvre faon était de toute façon mort de peur tout seul ainsi et Kyrielle ne se voyait pas tourner le dos et continuer sa route. En fait, elle s'en voudrait même terriblement, comme si pour une fois, elle aurait fait un réel mauvais acte dans sa vie. Mais heureusement, Angeler n'était pas un monstre et ne sachant même pas si c'est sa présence qui le rendait si compréhensif, ou le simple fait qu'il était amoureux, mais après avoir tenté de lui dire que c'était stupide, il avait accepté.

Lorsqu'il commença à l'aider, son regard se posa sur son homme. Au fur et à mesure de ses mots, un sourire se dessina sur le sourire de la jeune femme. Il voulait bien ! Oh oui ! Il était sauvé ! D'ailleurs elle ne se gêna pas pour faire des caresses toutes douces et mignonnes à son nouvel animal de compagnie. Même si faut avouer qu'elle redoutait un peu l'instant où elle devrait convaincre sa belle mère de garder l'animal en fait. C'était pas trop dans son idée de base. Je dois vous rappeler que lors de leur dernière rencontre elle avait stressé comme pas possible et que cette dernière voulait qu'ils aient un enfant là tout de suite ? À défaut de lui ramener le petit-enfant de ses rêves, ils ramenaient un faon, c'est presque pareil ? Mouais pas totalement. Mais loin d'être du genre à se décourager pour rien, elle hocha alors la tête, visiblement déterminée.

« Vraiment ? Elle pourrait faire tout ça ? Ce serait génial, oh, merci, merci Angeler ! »

Elle lui aurait volontiers sauté au cou pour lui faire un câlin et un bisou comme il se doit, un peu comme s'il venait de lui faire un cadeau, mais le pauvre homme était du coup les bras chargés d'une bête blessée. Tapotant la tête du concerné, et adressant un sourire à son brun, la demoiselle attrapa alors toutes les affaires restantes, ne voulant pas le voir chargés plus que cela, et jeta un regard au passage au louveteau qui lui était déjà prêt à suivre son maître à la tresse, visiblement plein d'entrain, la langue pendante dans le vide, comme s'il était en train de sourire.

« Heureusement que tu es là... »

Souffla-t-elle tout timidement. Conscience qu'au final, elle lui avait totalement fait foirer sa sortie. Et autant elle était contente d'avoir trouvé tout ça, autant elle se disait que... C'était pas juste en fait. Et d'ailleurs la réflexion qui tomba la fait baisser la tête toute penaude.

« Désolée... »

Ah. Ressaisies toi Kyrielle ! Indiquant tout de même la route à Angeler -elle se repère plutôt bien en forêt elle y est assez souvent-, la demoiselle prit l'initiative d'ouvrir son sac pour sortir le carnet de son homme. Et y chercher quelques... Informations. Une fois à la voiture et tout le monde chargé comme il faut dedans, la demoiselle se tourna alors vers le Basilic pour se mettre sur la pointe des pieds et l'embrasser tout doucement.

« Merci Angeler vraiment... Mais. Bouge pas ! J'en ai pour trente secondes je reviens d'accord ? »

Bon.. c'était un peu court trente secondes mais c'est une façon de parler non ? En tout cas, même si elle se contenta de partir à grandes enjambés simplement pour commencer, la louve prit alors sa forme plus vive et rapide, se retrouvant alors à quatre pattes rapidement pour se mettre à courir dans les bois à toute vitesse. Puisant sans sa force naturelle et sa vitesse de chasseuse pour grimper alors ce qu'ils devaient faire à toute vitesse. Manquant d'ailleurs de tomber à un moment donner. Mais elle se rattrapa. La langue pendant, du regard, la grande louve noir chercha alors la plante de la photo -ou de l'image plutôt?-, elle l'avait déjà vu... Elle en était certaine... Et même s'il lui fallut plus de temps qu'elle ne l'aurait cru, la demoiselle finit alors par la trouver. En attrapant le plus que sa gueule le permettait, prenant le plus de tige possible pour ne pas l’abîmer. C'est une louve noir avec des fleurs dans la bouche qui dégringola à toute vitesse. Ses pattes lui faisaient mal, ses muscle chauffaient, son souffle bien que plus entraîné sous cette forme commençait à se faire difficile. C'est totalement épuisée et éreinté qu'elle retrouva la voiture. Elle ignorait combien de temps elle était partit. Mais elle avait fait au plus vite, au plus vite que ses pattes vives pouvaient le faire... D'ailleurs. Elle s'était assise devant lui pour lui tendre les fleurs. C'est mignon non ? En tout cas, même sous cette forme son regard démontrait qu'elle voulait se rattraper. C'est la langue pendante qu'elle tenta de reprendre son souffle, avant de finalement retrouver une demoiselle assise par terre, totalement vidée par cette course imposée. Elle avait l'impression d'avoir couru après une proie qu'elle n'arrivait pas à saisir, cela lui donnait la même impression. Le souffle bien trop coupée pour parler, elle releva son regard sombre vers lui. Il ne lui en voulait pas hein ? Il.. voudrait bien refaire ce genre de sortie avec elle.. ? Hein ? S'il te plais ? Au moins, ils n'étaient pas venus pour rien non ? Enfin, elle espérait avoir ramené ce qu'il fallait et en bon état, elle aurait eut l'air con d'avoir fait tout ça pour rien en fait. Et d'ailleurs en espérant ne pas avoir été trop longue. Non vraiment, elle n’avait aucune idée du temps mis... Bien trop occupée à essayer de retrouver ce qu'ils étaient venus chercher et le stress de ne pas y arriver.
(C) MISS AMAZING.
 
Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» serpent 710-720
» serpent
» Sebastien Visintin sur SERPENT en 2011 !
» Wolfy, c'est qui ??
» Viper aka La Marque du Serpent

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: