Partagez | 
 

 Premier contact | Kyrielle × Armelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant




avatar
Invité
Invité
Premier contact | Kyrielle × Armelle | Mar 26 Mai 2015, 19:01


Kyrielle Ҩ Armelle
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.


Après avoir traversé le portail contre ton gré, tu avais atterri dans une forêt luxuriante aux allures tout de même sombres. Le peu de rayons solaires qui traversaient la cime des arbres n'étaient pas suffisants pour éclairer totalement l'endroit où tu te trouvais. Tu balayas du regard le paysage, cherchant un point de repère, quelque chose de familier. Mais tu ne connaissais pas cet endroit.

« Armelle. »

Tu relevas la tête vers Shuu qui te regardait avec inquiétude. En voulant lui tapoter la tête, tu fis teinter les clochettes de ton bracelet. Le souvenir d'Ethan te revint en mémoire et tu pris alors conscience que tu ne pourrais peut-être plus jamais le revoir. Ne voulant y croire tu te relevas d'un bond avant de te mettre à galoper dans les bois avec pour but de retrouver la porte au halo aveuglant qui t'avait hypnotisée il n'y avait que quelques minutes. Tu avais la ferme intention de retourner dans ton monde et de rejoindre ton ami d'enfance. Sans lui tu ne savais pas ce que tu allais faire. Tu étais perdue.

Depuis combien de temps courais-tu ? Peut-être cinq minutes. Dix minutes. Une heure et demie. Tu n'en savais rien. Tes poumons te brûlaient, tes jambes menaçaient de se dérober, mais tu continuais ta folle course entre les arbres. L'image d'Ethan restait ancrer dans ton esprit. Tu repensais à chacun de ses sourires, de ses rires rauques et chaleureux, de ses étreintes qui rassuraient la petite fille inconsolable que tu étais lorsque tes parents adoptifs t'avaient avouée la vérité. Il avait toujours été là et tu n'imaginais pas une seule seconde un avenir sans lui. Tu voulais le savoir à tes côtés jusqu'à la fin de ta vie insignifiante, même si pour cela tu devais le séquestrer. Tu étais égoïste de dire cela. Dans d'autres circonstances tu aurais déjà chasser cette idée là de ta tête. Etre possessive n'était pas un trait de caractère que tu affectionnais particulièrement. Cependant, étant donné que tu avais toujours été ainsi, tu avais appris à vivre avec cela et à refreiner tes envies de possession. Les gens n'étaient pas des objets que tu pouvais garder à ta guise.
Ne pensant pas à faire attention à l'endroit où tes pieds se posaient, tu trébuchas sur une ronce et tu t'écroulas par terre, paumes de mains en avant. Ton affilié, qui jusqu'à lors te supplier de t'arrêter, te sauta dessus et vint planter son regard brun dans le tiens.

« Calme toi Armelle ! Ce n'est pas en courant comme une dératée que tu vas trouver le moyen de t'échapper. Réfléchis un peu, bon dieu ! »
, gronda-t-il de sa petit voix d'écureuil.

Quand il s'agissait de te secouer Shuu était le meilleur dans ce domaine. Tu restas un bon moment face contre sol, reprenant ta respiration par petite goulée d'air, méditant les paroles de ton affilié. Réfléchir avant d'agir.

- Où est-ce qu'on est ? , demandas-tu.

« Je sais pas. On est peut-être encore sur Terre qui sait. »

Tu t'assis, appuyant ton dos contre un tronc d'arbre. Repliant les jambes contre ta poitrine, tu te renfermas sur toi même, chantonnant presque gaiement que la vie est une merde. Maintenant que tu avais accepté ta différence, il fallait encore que ce genre de choses t'arrivent.


Un craquement de branches d'arbre te fit sursauter. Le temps te semblait long, perdue dans les méandres de tes pensées. Tu tendis l'oreille dans l'espoir de savoir ce que c'était. Le même bruit vint de nouveau troubler la tranquillité du lieu.

- Il-... Il y a quelqu'un ? , quémandas-tu, effrayée.

Pas de réponses. Tu n'étais pas seule cependant, tu en étais certaine. Puis soudainement tu aperçus une silhouette sombre qui s'avançait vers toi. Tu reculas sans faire de gestes brusques. Shuu se réfugia dans l'arbre à ta demande. Tu empoignas ta double lame que tu avais heureusement gardé accrocher dans ton dos. Tu ne t'en servirais pas, tu le savais à l'avance. Ton bracelet teinta à nouveau.

- Qui êtes-vous ?

Quelques minutes plus tard tu aperçus enfin la cause du bruit. Ce ne fut pas un soulagement cependant. Devant toi se trouvait un loup d'une envergure impressionnante et qui ne ferait de toi que deux petites bouchées. Hurlant à plein poumon tu te métamorphosas et t'envolas, prenant place à côté de ton affilié dans une branche en hauteur. Il ne manquait plus que cela...







avatar
Invité
Invité
Re: Premier contact | Kyrielle × Armelle | Jeu 28 Mai 2015, 19:43



.Armelle & Kyrielle.Premier contact



Courir à toute vitesse dans les bois, le vent frais lui ébouriffant les poils, l'air frais mais doux caressant doucement sa truffe humide. Parfois, les branches se pliaient à son passage, avant de reprendre leurs forme. Ou alors de tout simplement se casser. Il fauta vouer que vu la taille de la bête, les branches faisait rarement long feu à son passage. Pourtant, si on prenait le temps de regarder la bête droit dans les yeux, on pourrait comprendre qu'elle n'est pas bien méchante. Et pour dire, elle une âme humaine et donc la même façon de penser que vous et moi. Et malgré son allure sauvage, Kyrielle était loin d'être la personne la plus méchante sur Terre. Comme tous le monde, elle était parfois égoïste, parfois têtu, de mauvaise foie, bref tant de chose qui font de nous souvent des êtres humains, elle n'est pas pire que les autres, ni mieux. Voilà tout. Elle avait fait des choses mal, parfois très mal, mais après tout, rare sont les personnes n'ayant rien à se reprocher, on pouvait en retenir que c'était une bien gentille louve que voilà. Mais voilà, cela n'empêchait pas d'avoir quelque penchant pour son côté animal et quel bête, un loup nordique, de la mythologie même. Si on se penche sur les histoires, on dit que sa race faisait partit des descendant Divin, c'est un peu bête. Est-ce possible d'avoir plusieurs Panthéon en même temps ? Faut avouer qu'elle n'en avait aucune idée. Pourtant, c'était bien ce même loup qu'on destinait à provoquer la fin du monde à un jour bien précis. Ah, si c'était réellement le cas, le gros loup avait bien perdu en prestance. Et puis en taille aussi faut l'avouer. Pour un Loup de Fenrir, la demoiselle n'était pas bien grande,pourtant elle était déjà plus haute que les un mètre, ce qui fait qu'on la repérait assez facilement dans une meute, la prenant parfois même pour un espèce d'ours si on ne fait pas attention. Mais oui, elle était petite. Certainement l'était-elle toujours un peu même en agrandissant sa taille comme elle avait eut de rare occasion fait. Mais c'était déjà suffisant pour effrayer les autres animaux. La preuve, s'arrêtant de courir, satisfaite de sa course, son arrivé des plus remarqué n'avait laissé aucun gibier à se mettre sous la dent pour son plus grand désespoirs. La langue pendante pour reprendre son souffle, c'est donc plus lentement qu'elle reprit sa route, le truffant humant alors le sol et l'air, cherchant alors la présence de quelque chose. Une bête avant tout faut avouer.

Mais c'est de l'humain qui lui vint dans le nez. Enfin, de l'humain de sanctuary hein. Donc forcément plus ou moins magique. Curieuse, la grande louve noir reprit alors au petit trot, suivant cette odeur, avant de ralentir lorsqu'elle fût toute proche. Assez prudente tout de même, elle s'approcha d'un pas lent, bien qu'assez peu discret. Voulant alors voir de ses propres yeux ce que c'était. Sortant des buissons, la tête baissé, comme pour se faire plus petite. Une petite demoiselle qui semblait avoir sentie sa présence, sans pour autant la voir. Et donc, en tant que fille curieuse, elle s'approcha. Redressant alors soudainement la tête et les oreilles au fur et à mesure qu'elle pouvait l’apercevoir. Oh. Elle avait les même cheveux bleu que sa patronne. Oui, ce fût la première réflexion de son esprit. Avant de finalement eh bien...La voir décamper à tire-d'aile. Eh bien, je crois que la question de sa race ne se pose plus trop hein. Bien sûr, n'ayant pas trop conscience que sa forme ne laisse pas forcément sous-entendre qu'elle vient en amie, la grande louve fit alors quelques foulés pour rejoindre l'arbre où elle s'était réfugié avec ce qu'il semblait être son affilé, un écureuil. Rah, mais non, elle ne va pas la manger, c'est trop petit en plus un colibri... C'est ainsi que sortant de nul part son oiseau bleu vint à la rescousse pour juste piailler bêtement au dessus de Kyrielle avant de poser sur sa tête, pendant qu'elle était sur les pattes arrières appuyés sur l'arbre. Bon. C'est peut-être pas trop la solution en fait... Pourtant, elle agitait de la queue, et faisait son regard le plus sympathique hein, sourire avec. Bon ok, elle avait une gueule remplie de croc ça n'aide pas forcément. Soufflant alors. Elle lâche son arbre pour se remettre sur ses quatre pattes. S'asseyant en la regardant. Elle demanda alors à son affilié, qui la comprenait quoiqu'il arrive de lui rapporter ses vêtements où ils étaient comme d'hab'. Transformation tellement cool, mais moins pour ses pauvres vêtements qui ne supportait pas le changement de corpulence...

Attendant alors, non sans tourner autours, tel un fauve tournant autours de sa proie. Avant de voir le moineau bleu revenir à toute vitesse, non sans mal pour lui lâcher ses affaires. S'éclipsant dans un buisson non loin. C'est une petite demoiselle en jupe brune, qui en sortit. C'est presque ridicule qu'elle est bien plus grande en louve si elle se met sur deux pattes mais bon passons. Revenant au pied de l'arbre, elle pût enfin emmètre autre chose que des grognements.

« C'est mieux pour parler ! Tu devais pas comprendre grand chose. Descend donc de là ! Je vais pas te manger, t'es bien trop petite pour ça de toute façon. Plaisanta-t-elle. T'es perdu ? »


Son moineau vint alors se placer sur son épaule, il semblait vouloir encourager la jeune femme qui avait la même couleur que lui à descendre aussi, sauf que seule sa maîtresse pouvait le comprendre..  Mais le cœur y était on va dire ! Se laissant tomber en position assise pour attendre une réaction, ou alors carrément la fuite.

« J’attends ! J'suis une chasseuse dans l'âme donc patiente eheh. »

HC'est ce qui s'appelle savoir commencer la conversation avec quelqu'un hein. Peut-être se présenter aurait été une bonne idée. Ah oui tiens, si elle donnait son prénom peut-être qu'elle serait un peu plus en confiance. Réflexion faite. Elle se présenta alors.

« Tu peux m'appeler Kyrielle, miss ! »

Et paf sourire dans ta figure. Mais bon, faut dire que ces derniers temps elle était encore plus heureuse que d'habitude. Ça aidait. Allez petite hybride, descend, même si c'est mignon comme oiseau, c'est mieux de parler à quelqu'un qui a une bouche.
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Premier contact | Kyrielle × Armelle | Sam 30 Mai 2015, 04:34


Kyrielle Ҩ Armelle
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.


A la vue de ce loup imposant tu n'avais pas réfléchi une seule seconde et tu t'étais réfugiée dans l'arbre d'à côté. Tu n'avais pas pensé au fait que cet animal ne te veuille pas du mal ou puisse être dotée d'une âme humaine. Tu n'avais vu que l'enveloppe charnelle en elle-même et le simple fait de ne pas reconnaître la carrure d'un loup - un vrai loup du genre celui que tu avais pu apercevoir derrière ton poste de télévision - t'avait fait fuir sans plus de cérémonies. N'étant pas de la région tu ne savais rien de la faune locale ce qui te rendait doublement plus méfiante qu'à l'accoutumé. Et si ce genre d'animaux étaient courants par ici, tu avais du soucis à te faire. Ce n'était certainement avec un petit écureuil - sans vouloir vexer Shuu - et ta transformation en colibri qui te permettra de rester en vie. Même ta double lame ne te servirait à rien. Tu avais certes appris à t'en servir , la lame n'était pas très lourde ce qui ne demandait pas tellement d'efforts pour la soulever et la manier. Mais de là, à l'utiliser sur quelqu'un ou quelque chose c'était déjà plus compliqué. Il t'arrivait d'être violente, mais blesser des personnes n'était pas dans tes priorités aujourd'hui. Et d'ailleurs pour le reste de ta vie.

Du haut de ton perchoir tu eus le loisir de voir la rangée de crocs mise à nu par l'animal qui s'était d'ailleurs appuyé contre l'arbre, debout sur ses deux pattes. Il fouettait l'air de sa queue comme le ferait un chien enjoué ou pressé de sortir. Sauf que ce « chien » n'en était pas un et qu'il était tout sauf mignon. Aussi quand un moineau se précipita vers vous en gazouillant, tu piaillas tentant de le faire rebrousser chemin. Tandis que tu t'égosillais, ton affilé couinait et le loup émettait des grognements, ce qui créa très vite une cacophonie. Tout ce que tu désirais c'était que ce petit oiseau s'en aille, ce qui lui éviterait d'être croqué et de finir son existence dans le ventre d'un loup. D'un loup qui ne semblait avoir d'yeux que pour toi puisqu'il ne broncha même pas lorsque le moineau vint se poser sur sa tête. Réflexion faite, ce n'était vraiment pas rassurant.

Sans comprendre ce qui se passa ensuite, tu regardas le petit oiseau partir puis revenir à toute vitesse, tenant dans son bec des vêtements qui lâcha devant l'animal. Durant le laps de temps qui avait suivi son départ, le loup avait tourné autour de l'arbre, continuant d'observer le moindre de tes mouvements. Shuu s'était rapproché de toi, cherchant par tous les moyens à te protéger et te rassurer. Cependant malgré toute sa bonne volonté, tu ressentais son inquiétude face à la situation, ce qui ne faisait qu'accroître la tienne.

Dès que le moineau eut déposé les affaires devant le loup, celui-ci s'éclipsa dans un buisson. Tu aurais peut-être dû en profiter pour t'enfuir mais à quoi bon ? Tu n'avais nulle part où aller. Tu ne savais même pas où tu étais, tu n'avais pas beaucoup d'argent sur toi. A l'origine tu ne devais être partie que pour une simple promenade en forêt. Cette pensée en amena une autre plus douloureuse. Ethan... Si tu avais pu pleurer, tu l'aurais fait volontiers. Un torrent de larmes aurait dévalé tes joues et tu n'aurais pas cherché à fermer les vannes. Tu aurais attendu que les larmes se tarissent d'elles-mêmes. Même si ta crise de nerf aurait réduit ton visage à quelque chose de terrifiant. Rougi et bouffi. Ce n'aurait pas été grave. Tout ce que tu désirais c'était retrouver ton ami d'enfance et te réfugier dans ses bras.

Mais pour l'instant ce n'était clairement pas à l'ordre du jour. Tu sortis de tes pensées. Toute ton attention était désormais consacrée au buisson et au... loup ? Ce n'était pas un loup au pelage noire qui venait de sortir de la végétation mais une jeune fille vêtue des affaires que lui avait rapporté l'oiseau. Elle n'était pas bien grande, pas très imposante. Un peu comme toi en plus élancée. Elle n'avait plus rien de dangereux. En y réfléchissant bien tu trouvas vite l'explication. Elle avait elle aussi le don de se métamorphoser en un animal ; une sorte de loup dans son cas. Prendre conscience de cela te fit l'effet d'un électro choc. Tu t'étais persuadée d'être la seule à avoir la faculté de prendre forme animale. Et voilà que tu rencontrais quelqu'un d'autre comme toi.

La jeune fille s'était approchée de l'arbre et conversait avec toi. Elle affirma que sous cette forme il était plus facile d'entamer la conversation. Puis elle t'intima de descendre de ta branche, plaisantant sur le fait que tu étais bien trop petite pour qu'elle te mange. Tu émis un piaillement à cette remarque. Tu étais soulagée de savoir que tu n'étais pas une proie potentielle, mais tu restas tout de même sur tes gardes. Cela voulait dire qu'elle mangeait des choses bien plus grosses. Et c'était clairement flippant. Même si tu étais un colibri tu ne te nourrissais pas du nectar des fleurs pour autant.
Elle continua de parler bien que tu ne répondais pas. Le moineau qui était là depuis tout à l'heure prit alors place sur l'épaule de la brune. Les deux semblaient partager une relation fusionnelle, une relation qui ressemblait fortement à celle qui te liait à Shuu. Réflexion faite tu te reconcentras de nouveau. Tu la vis s'asseoir. Puis au bout de quelques minutes elle se présenta enfin. Kyrielle, s'appellait-elle.

Deux, trois minutes passèrent avant que tu ne te décidas de descendre de ton perchoir, malgré les cris de ton écureuil. Tu te posas silencieusement sur l'herbe puis repris forme humaine. Avant de ne dire quoique ce soit tu récupéras ta double-lame pour la remettre à sa place, derrière ton dos. Tu invitas ensuite Shuu à te rejoindre. Malgré sa réticence il sauta et atterrit sur ta tête avant de se rouler en boule dans le creux de ton épaule. Bon, il ne fallait pas compter sur lui pour la discution qui allait suivre.

- Armelle.

Ton prénom fut la seule chose qui passa la barrière de tes lèvres. C'était simple et direct. Tu repris de suite le fil de la conversation.

- Est-ce que tu sais où nous sommes ? Sur quel continent ? Est-ce qu'on est encore sur Terre ? D'ailleurs ça existe les mondes parallèles ? Et c'est quoi cet sorte de portail entouré d'un halo aveuglant au juste ? Tu en as déjà vu ? , la bombardas-tu de questions.

Tu t'arrêtas de parler encore une fois. Reprenant ton souffle tu pris place face à elle, tes prunelles noisettes la fixant avec intérêt. Si elle savait quelque chose ce serait merveilleux !

- Je suis désolée de te demander tout ça. Je viens d'Angleterre et j'aimerais y retourner. Il y a quelqu'un qui m'attend.

Tu la regardais avec espoir. Tu voyais en elle un moment de retourner chez toi au plus vite. De retrouver celui qui t'était cher.






avatar
Invité
Invité
Re: Premier contact | Kyrielle × Armelle | Lun 01 Juin 2015, 18:09



.Armelle & Kyrielle.Premier contact



Kyrielle était toujours partante pour faire de nouvelle rencontre, quand on vit si longtemps qu'elle, faut avouer que se tisser des liens, c'est parfois durs. Beaucoup n'ont pas forcément la même espérance de vie qu'elle. Mais dans un sens, rester seule est dur aussi... Et donc c'est là que viens le cruel dilemme. Rester seul au maximum pour éviter de souffrir, ou bien profiter de tout ceux qu'on pourrait croiser ? La demoiselle n'avait pas forcément beaucoup d'amis, mais lorsqu'elle s'en faisait, elle y restait fidèle et jusqu'au bout. Parfois, elle avait la chance de croiser un être doté comme elle d'une vie éternel, on peut dire qu'avoir trouvé un petit ami dans la même situation ne pourrait que l'aider à supporter les éventuelles pertes. Tels que sa patronne, ou bien son petit élève rencontré dernièrement. Bref, inutile de rester seul, il faut profiter. Et lorsqu'elle avait un hybride en face d'elle, la jeune femme se montrait souvent encore plus ouverte. On pourrait dire que c'est l'instinct animal, mais c'est faux, après tout, un hybride et un colibri ne sont pas forcément fait pour s'entendre, mais dans un sens, elle appréciait ses êtres. Bon après c'est selon la personne bien sûr, mais elle allait toujours de l'avant. N'hésitant pas alors à courir vers les autres, même lorsqu'elle était forme forme de louve. Ne se disant pas forcément qu'on prendrait peur comme ça. Oubliant parfois qu'elle peut être imposante selon le point de vue de la personne. Et d'autant plus si cette dernière n'est pas une habituée de l'endroit. Et que donc, on y croise bien différentes bestioles par ici, même si c'est parfaitement normal... Et des bestioles bien plus gros qu'elle ne l'était. Bon, elle aurait était passé par-là, mais faut avouer qu'avoir une sœur léviathan, ça peut aider en fait. Elle se souviendrait toujours du jour où une énorme bête l'avait repêchée ce jour-là dans un lac gelée, la sauvant probablement la noyade. Mais bon, c'était il y a si longtemps. Et ce n'était pas le sujet non plus. Revenons à ce petit colibri qui ne cessait de piailler et de trembler en haut de son arbre...

Maintenant qu'elle était revenue sous forme humaine, la petite demoiselle espérait que la conversation se passe mieux et surtout plus facilement ainsi. N'hésitant pas à se présenter en première pour la mettre en confiance. Et attendant du coup une réaction, tranquillement installée dans l'herbe. Il fallu quelque instant pour que le tout petit oiseau ne se décide à descendre de son perchoir, accompagné de son petit écureuil. Elle déduisit donc qu'il était son affilé, cela allait de soit. Avant de redevenir humaine. Quelle mignonne demoiselle vraiment ! Maintenant elle avait d'avantage l'occasion de la regarder de façon plus détaillée. Et cette fille était à croquer selon elle. Souriant d'autant plus en ayant alors son prénom, pas besoin d'aller lui tirer les vers du nez c'est bien ça. Hochant la tête en signe de salutation. Son affilé piaillait alors tout en tournant autours de la petite demoiselle ayant la même couleur que lui. Comme heureux de croiser une autre femme ayant la même couleur que lui, mais ayant cette fois la possibilité de se transformer en oiseau. Quel bavard ce Twitter.... Autant que la jeune femme en fait. Tant elle la bombardait de questions. La regardant l'air surprise, mais surtout silencieuse sur le coup, la laissant terminer. La Louve compris alors que cette jeune femme venait tout juste d'arriver sur l'île, un peu comme elle il y a de ça moins d'un an déjà... Se tapotant le menton comme pour essayer de voir comment lui répondre sans trop la décevoir. Elle se releva subitement pour attraper son affilié bleu dans sa main.

« Rah, tais-toi Twitter ! On ne s'entend plus penser ! Tu sais bien que personne te comprends, t'es con ou quoi ? »

Oui. Fallait que ça sorte. Il piaillait sans cesse, il disait à Kyrielle des choses qu'elle savait déjà, que cette pauvre fille venait ici pour la première fois, qu'elle ne pourrait rentrer dans l'immédiat. Etc... Non sans faire un bisou sur la tête de son piaf bleu qui boudais maintenant et le lâcher pour le voir se poser à côté plus tranquillement. Elle reporta son attention sur la jeune Armelle. Se remettant alors en position assise devant elle.

« Hm. Je ne pense pas que mes réponses te conviennes, mais j'suis prête à t'éclairer sur l'endroit où tu te trouves et tout ! Désignant alors la forêt autours d'elle. Tu te trouves dans la forêt d'une île dans le ciel. Tu es toujours sur Terre mais tu n'y es plus en même temps. Cette île géante n'est accessible et visible que pour les être magiques comme tu es. T'es un hybride Colibri, enfin t'avais déjà dût le remarquer. Pour faire simple, c'est un autre « monde », fit elle avec le signe des doigts pour faire les guillemets. Pour les êtres comme nous, pour vivre certainement sans avoir à se cacher, ou sans se trouver étranger. Il y existe plein de créatures différentes ici tu verras ! »

C'était peut-être beaucoup à avaler en fait. Mais faut avouer que la pauvre demoiselle s'était retrouvée larguée seule dans la forêt ici, la seule différence étant qu'elle était déjà au courant des différentes créatures existences dans ce monde, puisqu'elle avait eut l'occasion de se retrouver transformer en vampire durant sa jeunesse. Se grattant la nuque, se disant qu'elle était peut-être aussi clair que du jus de boudin dans ses paroles. Elle voulut alors rassurer cette pauvre petite créature à plume qu'elle pouvait être, en lui prenant les mains.

« Ah, c'est peut-être beaucoup à avaler d'un coup. Mais le portail est là pour nous faire voyager entre cette île et la Terre. Je sais qu'on peut voyager librement entre les deux si on sait le faire apparaître, après, en toute logique ta vie est ici maintenant... Tu n'a pas des parents qui sont venus avec toi ou qui ont vécu ici ? Cela lui semblait logique, l'un de ses parents était magique et peut-être était-il déjà venu ou autre... Je te comprend un peu, j'ai débarqué ici il y a moins d'un an, j'étais déjà venue, mais pas seule, du coup j'étais un peu perdue. »

La brune préféra se taire. Il y avait tellement de choses à dire, à expliquer, mais en fait, valait mieux aussi la laisser digérer non ? Elle aurait largement le temps de lui poser les questions ou autres si besoin... En tout cas, en attendant qu'Armelle ne réagisse ou autre, Kyrielle lui lâcha tout de même la main, histoire de lui laisser un peu d'espace et d'air.
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Premier contact | Kyrielle × Armelle | Dim 07 Juin 2015, 03:45


Kyrielle Ҩ Armelle
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.


Tu observas d'un air suspect le moineau, appartenant certainement à Kyrielle puisqu'il restait constamment à ses côtés, qui te tournait autour en gazouillant joyeusement. Ce n'était pas que ce geste t'embêtait ou ne t'attendrissait pas - il semblait vraiment t'apprécier et ça te faisait chaud au cœur -, mais tu ne comprenais pas ce qu'il essayait apparemment de te dire. Même si tu te transformais en colibri et que tu émettais des sons de gorge identiques, tu n'avais pas la faculté de déchiffrer le langage des oiseaux. Heureusement d'ailleurs, car tu n'avais aucune envie que la liste de tes dons ne s'allonge encore. Tu avais déjà du mal avec le fait d'entendre les pensées des gens qui t'entouraient.

Le petit oiseau bleu continuait de piailler, ce qui ne tarda pas à énerver sa propriétaire qui se releva si subitement que tu pris peur, pour attraper d'un geste sec de la main son affilié en jurant de plus belle. Tu jetas un regard à ton écureuil qui se tenait droit comme un I sur ton épaule, poings sur les hanches et qui déplorait les traitements subis par ce pauvre petit Twitter. Tu évitas de lui rappeler que tu faisais bien pire lorsqu'il se montrait aussi énervant que cela. Vos disputes étaient courantes malgré vos caractères quasiment identiques et tu n'hésitais pas à le traiter de tous les noms d'oiseau qui te passaient alors par la tête, tant il pouvait se montrer invivable parfois. Aussi tu approuvais les méthodes de Kyrielle qui semblaient toute de même plus douces que les tiennes quand il s'agissait de remettre en place vos affiliés respectifs. Cela te rassurait ; tu n'étais pas la seule à pousser une rapide gueulante dans ces situations-là.

La jeune femme revint s'asseoir face à toi, non sans avoir déposé un bisou sur la tête de son oiseau en signe de pardon, prête à répondre aux nombreuses questions que tu avais débité sans réfléchir. Avant qu'elle ne commença, tu fourras trois grosses noisettes préalablement sorties de ta poche, dans la bouche de Shuu qui arrêta immédiatement de se plaindre. Il te jeta un regard meurtrier que tu décidas d'ignorer. Tu te concentras plutôt sur Kyrielle qui débutait ses explications en affirmant que ses réponses ne lui conviendraient sûrement pas, mais qu'elle désirait tout de même t'éclairer sur l'endroit où tu te trouvais.

Tu étais sur Terre, mais tu n'y étais pas vraiment. Tu fronças les sourcils mais tu continuas à écouter silencieusement. Cet endroit était sur une île géante, uniquement accessible aux gens comme elle et toi. Tu tressaillis à cette phrase. Même si tu savais, tu n'avais jamais voulu accepter cette différence. Tu faisais partie d'un autre monde qui avait sa propre culture, sa propre flore et faune et des habitants bien différents des humains. Ce monde était le tien, malgré que tu ne le découvrais que maintenant. Kyrielle avait beau te dire que cet autre monde était fait pour vous, pour vous éviter d'avoir à vous cacher et d'avoir le sentiment d'être un étranger, tu n'arrivais pas à te faire à cette idée. Tu avais vécu sur Terre pendant dix-neuf ans ; tu te sentais étrangère sur cette île.

La jeune femme prit tes mains dans les siennes. Une étreinte qui te surprit mais dont tu ne cherchas pas à t'enfuir. Les contacts physiques n'étaient pas quelque chose que tu craignais. Même en sachant que ces mains qui enserraient les tiennes, étaient auparavant pourvues de longues griffes acérées. Ce contact se voulait cependant rassurant, ce qui te calma un peu.
Kyrielle continua de nouveau, rentrant alors dans le vif du sujet. Tu appris ainsi que les portails permettaient de voyager librement entre les deux mondes à une seule condition. Savoir les faire apparaître. Et à preuve du contraire ce n'était pas dans la liste de tes facultés. Elle ajouta ensuite que ta place était ici. Mais tu n'en étais pas certaine. En toute logique peut-être. Au fond de toi cependant, ta place était ailleurs ; aux côtés de ton ami d'enfance et de personne d'autre d'ailleurs. Apprendre que tu ne pourrais pas quitter ce monde avant longtemps était dur à encaisser. Cela impliquait plein de choses que tu ne voulais pas accepter. Tu n'aurais aucun contact avec Ethan pendant cette période éphémère ou définitive, qui sait. Tu devrais te débrouiller seule, trouver un logement, un travail pour survivre le temps d'en apprendre plus sur les portails.

Quand elle aborda enfin la question des parents, tu te figeas. Suivant le cours de sa pensée il était logique qu'un de tes parents soit sur l'île. Mais tu n'avais aucune piste pour le ou les retrouver. D'un geste nerveux tu passas ta main tremblante dans ta chevelure bleutée.

- Je ne sais pas. Je ne connais pas mes parents biologiques. J'ai été élevée par un couple de gens... normaux, qui avaient les idées plutôt arrêtées quand il s'agissait de surnaturel, ce qui n'aide vraiment pas lorsqu'il faut leur expliquer que leur fille est différente. , confias-tu. Je n'ai rien qui puisse m'aider à les retrouver. Tout ce qui a pu leur appartenir et qui en ma possession est ma double-lame et cette bague.

Mêlant gestes et paroles, tu dévoilas ce fameux bijou qui t'accompagnait depuis que tu l'avais trouvé, et que tu avais préalablement dissimulé sous ton T-shirt. Ta double-lame était toujours fixée dans ton dos, le froid du métal contre ta peau te faisant un grand bien.

- Est-ce qu'il a encore des choses que je devrais savoir sur l'île ? Comme par exemple des coutumes particulières ? J'aimerais bien me fondre dans la foule et éviter tout ennui si possible... , avouas-tu. Et d'ailleurs... ces créatures dont tu me parlais... ce sont quoi exactement ? , quémandas-tu peu rassurée.
[HRP: Désolé du retard !]






avatar
Invité
Invité
Re: Premier contact | Kyrielle × Armelle | Sam 13 Juin 2015, 16:29



.Armelle & Kyrielle.Premier contact



Elle faisait de son possible pour essayer de la rassurer. Il fallait bien la pauvre, débarquer comme ça dans un nouveau monde, seule, sans trop savoir ce qu'il se passe. C'est dur. Très dur. D'autant plus que d'après ce que notre demoiselle comprenait, cette dernière n'était pas du tout une habitué aux créatures magiques. Autant Kyrielle avait également un peu déboulé comme ça dans cet univers et lâchée en pleine nature. Mais elle savait déjà qu'elle était loin d'être seule... Ses parents étaient des loups. Sa sœur, un hybride léviathan. Son meilleur ami un renard, elle s'était faite mordre par un vampire. Bref, des tas de choses qui l'avaient empêché d'être surprise de voir d'autres personnes ayant des pouvoirs et des natures très diverses. Et encore, notre petite demoiselle ne devait certainement pas tout connaître, mais c'est une autre affaire. Avant, il fallait voir si la pauvre Armelle arrivait à tout suivre. Cela se voyait, dans son regard, elle était perdue, tentait de retenir toutes les informations qu'elle lui donnait. Et pouvait lire sa déception dans son regard lorsqu'elle lui affirma que sa place était ici, mais également qu'elle ne pourrait retourner sur Terre de suite. Notre demoiselle n'était toujours pas familière avait l'apparition des portails. Faudrait qu'elle apprenne un jour, vrai que maintenant elle pouvait songer à voyager maintenant qu'elle était correctement installée ici. Mais là n'est pas le soucis, la jeune louve tentait de faire de son mieux pour la rassurer, aussi difficile que cela puisse paraître et lui remonter le moral. Sur le fond, elle la trouvait adorable cette fille perdue dans les bois, pas question de la laisser-là. Elle l'avait décidé.

Se frottant alors légèrement la nuque, la pauvre avait l'impression d'avoir touché un sujet qu'il ne fallait pas trop. Ses parents. Elle ignorait tout d'eux, ayant été visiblement élevé par des humains tout ce qu'il y a de plus banale. Tu parles d'une chance tient. Sans pour autant les détester ou autre, elle avait tendance à assez peu les apprécier, en même temps, quand on sait qu'elle avait été chassée à coup de fusil elle et sa famille, cela peut se comprendre. Les mentalités avaient un peu changés, mais ils avaient toujours du mal face au surnaturel les pauvres. Peut-être se sentent-ils faible et que du coup ils essayent de cacher leur peur  en se montrant violent. Ouais un truc du genre certainement. C'était bien une des choses qui affirmait selon elle, qu'elle était bien mieux ici qu'en bas. Mais quand on n'a connu que ça, c'est peut-être différent. Aucune idée de qui ils pourraient être, ni même s'ils étaient sur cette île ou sur Terre. Mais c'est obligé, ils avaient dût connaître à un moment où un autre cet endroit. Après, s'ils y vivent ou non, elle ne pouvait le deviner. Fixant un coup ses lames et sa bagues. Non sans se pencher légèrement dessus par curiosité. La demoiselle eut le réflexe de s'excuser. Ayant réellement peur d'avoir engagé un sujet sensible. Elle devait être jeune, Kyrielle elle avait eut plus de deux siècles pour faire son deuil, je pense que c'est suffisant. Et puis elle était bien aidée.

« Heum... Pardon ? C'était des suppositions, mais je ne peux pas plus t'aider que ça. Je n'ai pas de pouvoir de divination... »

Alors quoi. Elle ne pouvait pas l'aider à trouver sa famille pour reprendre une nouvelle base ? Elle allait devoir se débrouiller comme ça, sans rien. Dormir dehors et tout ? Mouais. Il faisait peut-être bon en ce moment, mais tu parles d'un bon début. De quoi lui donner raison et lui donner envie de vite repartir d'ici. Le choix lui revenait, mais selon elle, Armelle devait avant voir quelle vie s'offrait à elle ici. Quitte à faire des aller retour entre la Terre et l'île, quand on sait s'y prendre cela ne prend que quelques secondes. Enfin bon. Se relevant pour lui tendre la main et l'inviter à se lever. La petite brune répondit encore une fois à ses interrogations. Après tout, elle s'était portée volontaire hein. L'invitant donc à se lever pour la suivre. Si elle voulait voir le monde où elle était eh bien. Le mieux c'est de le voir.. ? Non.. ?

« Hm. Viens donc, le mieux c'est de te faire visiter nan ? On est pas trop loin de la ville suffit de marcher un peu. Les gens sont pas méchants, il fait plutôt bon vivre je trouve ici. »

Si elle se levait pour la suivre, la louve la guiderait ensuite dans ses bois qu'elle connaissait bien. C'était sont terrain de chasse après tout. Après, il ne fallait pas qu'elle voit des créatures magiques partout, il y avait fort heureusement des animaux tout ce qu'il y a de plus basique. L'air songeuse, des fois qu'elle oublierait quelque chose en fait. Elle se mit alors à raconter.

« Alors... à savoir. Ici. Y a une religion, tu connais les Dieux de la Grèce Antique ? Eh bien voilà c'est eux les grands patrons ici et le pire, c'est qu'ils existent vraiment, on peut les croiser comme ça. Ouais des Dieux comme ça dans la rue, rien que ça. Pour ce qui est des créatures magique. Y en a tellement. Moi, je suis un Loup de Fenrir ! Mais je me suis également faite mordre par un vampire dans ma jeunesse. Fit-elle en montrant les crocs. Eh oui dans sa jeunesse, on ne dirait pas en la regardant c'est vrai, mais pas rare sur cette île pourtant. Mon petit ami est un Basilic... Ma chef est une Ange dans tout les sens du terme. J'ai des collègues Fée et Elfe... Bref, je crois qu'il y a trop de truc pour tout énumérer en fait. Moi-même j'ai encore des surprise »

Ria-t-elle légèrement. Que dire de plus ? Le monde n'était pas particulièrement différent, juste un peu plus... Magique ? Ouais c'est ça. Avancée technologiquement parlant. Après c'est un peu semblable à la Terre elle trouvait. Mais en mieux c'est tout.

« En fait, y a pas trop de différence ici. On fonctionne un peu comme les humains, on est juste plus avancé, et plus tranquille aussi en fait... Et bien sûr il est impossible pour un simple humain de venir ici. »

Son regard c'était fait légèrement compatissant. Parce que oui, son ami, ou ses personnes qu'elle désirerait revoir, elle pourrait les rejoindre. Mais l'inverse non. Son moineau bleu décolla alors, restant à la hauteur de sa liée, mais sa curiosité le poussa à aller voir celui de la jeune bleu. On ne le refera pas celui-là hein...
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Premier contact | Kyrielle × Armelle | Mer 22 Juil 2015, 23:24


Kyrielle Ҩ Armelle
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.


Tu t'en doutais bien que Kyrielle n'était pas dotée d'un pouvoir de divination, et que tout cela n'était que des suppositions. Mais ces suppositions t'avaient faite réfléchir sur le fait que, peut-être et avec beaucoup de chance, tu aurais l'honneur d'en apprendre un peu plus sur tes parents. Voire même en rencontrer un des deux, qui sauraient certainement t'éclairer sur quelques moments de ta vie palpitante, ou répondre à la liste non exhaustive de questions que tu te posais depuis longtemps. Pour ce qui étaient des pouvoirs de divination, il fallait avouer que tu n'imaginais en aucun cas un loup muni d'une boule de cristal, ou de toute autre artefact d'ailleurs - oui, tu parlais bien d'une boule de cristal comme celle que les voyants utilisaient, en tout cas dans les films. Tu ne savais pas ce qu'on utilisait sur cette île. - , qui servirait à t'aider à retrouver tes parents. Encore si tu avais eu des informations concrètes qui permettraient de lever le mystère sur eux, tu aurais pu espérer quelque chose. Mais là on parlait de parents avec lesquels tu n'avais eu aucun contact. Donc peu de probabilité que quelqu'un arrive en claquant des doigts et ne te dise la localisation de tes géniteurs. Trop facile.

En te proposant de visiter la ville, la jeune femme te tendit la main, que tu acceptas sans hésiter. T'aidant donc à te relever, elle réfléchit à la dernière question que tu lui avais posée. Question d'ailleurs dont tu avais pratiquement oublié l'existence, si elle ne t'avait pas répondue, n'omettant alors que peu de détails. Tu compris très vite que son entourage était très diversifié ; entre vampire, basilic, ange, fée et elfe tu t'y perdis rapidement. Ce qui te choqua fut le fait d'apprendre qu'il était possible, en pleine rue entendant le bien, de croiser un Dieu de la Grèce antique dont tu n'aurais jamais imaginé l'existence. Même si tu avais appris les plus connus en cours l'idée de pouvoir les voir en vrai était plus charmante que de s'enfermer dans des livres d'histoire poussiéreux, malgré ton intérêt pour ce genre d'ouvrage.

La phrase qui suivit fut plus difficile à encaisser encore. Ça ne faisait que remuer le couteau dans la plaie. L'idée qu'Ethan ne pouvait pas venir ici à cause de sa condition de simple humain t'attristait. Tu avais la nette impression de perdre quelque chose d'important, presque une partie de toi-même. Ce n'était pas le fait de ne pas le savoir à côté de toi qui te meurtrissait le plus, mais savoir qui t'étais impossible de l'appeler en urgence, d'entendre sa voix, de le voir ne serait-ce que dix petites minutes. Même si ce dernier fait était peut-être temporaire, si tu trouvais en tout cas un moyen de traverser de nouveau un de ces portails.

Commençant tranquillement à vous mettre en marche, tu aperçus Twitter, le moineau bleu de Kyrielle, s'approcher de Shuu, encore perché sur ton épaule. Tu les observas du coin de l'œil, tout en te concentrant sur la jeune femme.

- J'aimerais pouvoir dire que ma place a toujours été ici, mais je ne sais plus vraiment quoi penser de tout cela. En ayant baigné dans la culture terrienne depuis mon plus jeune âge c'est compliqué de se sentir concerné par ce monde. Je devrais peut-être sauter de joie en sachant que la peur des humains et leurs pensées ne m'atteindront pas ici, mais le fait est qu'ils ne sont pas tous pareils. , soufflas-tu. Mon ami d'enfance est certes un humain, mais il ne m'a jamais traité comme un monstre.

Même quand tu avais commencé à entendre clairement ses pensées il ne t'avait pas reproché une seule fois cette intrusion. Souriant, nostalgique aux souvenirs qui remontaient à la surface tu laissas le silence régner de nouveau en maître. Puis curieuse tu repris la conversation.

- Tu étudies ici ? Il doit bien y avoir des écoles pour les gens qui passent toute leur vie ici, non ?

Ce serait une bonne nouvelle si tu pouvais reprendre au moins tes études d'histoire. Tu aimais vraiment ça.
[HRP: Vraiment désolé de cette très longue attente !]






avatar
Invité
Invité
Re: Premier contact | Kyrielle × Armelle | Lun 03 Aoû 2015, 00:14



.Armelle & Kyrielle.Premier contact



Tant de chose à dire, tant de chose à apprendre. Et si peu de temps. C'est la phrase que l'on pourrait presque trouve dans des films en fait. Mais c'était tellement le cas en ce moment-même. En même temps, il fallait se mettre à sa place, c'est dur de changer de monde. Surtout qu'elle n'avait visiblement eut aucun rapport avec le monde magique. Alors quoi ? Elle avait été élevé par des humains ? C'est du moins ce que Kyrielle cru comprendre en l'entendant parler. Elle ne voulait pas trop s'étendre sur le sujet, cela ne la regardait pas tant que ça après tout. Mais elle était curieuse. Elle pût garder cependant le silence. Essayer de comprendre, pour pouvoir mieux l'aider. Heureusement qu'elle l'avait croisé tient, elle aurait pût faire de drôle de rencontre si elle avait débarqué en ville comme ça l'air de rien la pauvre. Kyrielle avait été prise sous l'aile d'un vampire, ça aidait. Alors elle pouvait bien en faire de même ? On ne dirait pas comme ça, mais au final, Kyrielle avait largement l'âge requis pour être mère depuis longtemps, cela ne se voit juste pas. Et elle n'en avait pas la foie mentalement en fait. Mais qui sait un jour peut-être... Rah. On s'éloigne du sujet là je crois. Revenant à la jeune bleu. Qui maintenant la suivait, l'écoutant avec attention. Essayant de tout dire, sans pour autant oublier quelque chose et surtout en essayant de ne pas la perdre. C'est un peu déroutant le nombre de créature qu'il peut exister. Mais aussi la présence des Dieux Grec. Pendant longtemps, la demoiselle était resté persuadé qu'il n'y avait rien de tel dans ce monde. Mais il fallait se rendre à l'évidence, ils existaient et étaient bien au moins aussi puissant qu'on pouvait l'imaginer. Elle avait même eut l'occasion d'en croiser et de se lier avec certains d'entre-eux c'est dire ! Ahem, mais bon revenons au principal soucis de la demoiselle. Son intégration et son manque de la vie sur Terre. Que dire ?

Hm. Bien embêtée. La demoiselle restait silencieuse. Comme cherchant à la façon de répondre à ses interrogation sans lui briser ses espoirs. Rien n'était perdu. Il était toujours possible de revenir sur Terre elle le savait. Mais son destin était forcément ici. Les humains ne sont pas tous si ouvert. Oh que non. Elle en avait été un peu victime à l'époque, mais après tout c'était il y a si longtemps. Les gens évoluent ? Moui. Pas tous. Mais ça, Kyrielle elle-même ne pouvait pas le témoigner, puisqu'elle avait réussit à se cacher. Attrapant une nouvelle fois au vol son affilié qui se faisait quelque peu agaçant à leur tourner autours, la demoiselle s'était décidé à le garder dans sa main pour plus de tranquillité, jusqu'à ce qu'il se décide à simplement rester sur son épaule pour les observer. Faut dire que c'est agaçant de voir une boule bleu tourner autours de votre tête hein. Le silence était tombé. Kyrielle profita alors pour reprendre brièvement.

« Tu pourras revenir sur Terre. Après... J'ai moi-même vécu longtemps sur Terre plus longtemps qu'ici. Mais on s'y fait. Ce n'est pas une voyage définitif. »

Ce n'était pas une destination finale. Et encore heureux. D’ailleurs, elle avait entendu dire que certains travaillaient même sur Terre et vivaient ici. C'est dire. Mais très souvent, les créatures préfèrent la vie sur l'île. Chacun y a sa place après tout. Toutes créatures des Dieux... Arrivant non loin des premiers bâtiments. La demoiselle profita de la relance de sa nouvelle amie pour l'attraper la tirer. La laissant alors découvrir pour la première fois les habitations d'ici. La ville tout simplement. Elle était différente de sur Terre sans trop l'être. C'est un peu difficile à expliquer mais c'est une certitude. Se plantant alors devant elle avec un sourire. Elle ria légèrement.

« Non enfin. Pour ma part je n'avais pas d'école à l'époque et donc ce n'est pas à deux siècles presque trois que je vais m'y mettre. Mais tu peux t'y inscrire sans problème ! Tu n'es pas la seule dans cette situation ! »

La laissant alors prendre le temps d'observer. Découvrir ce nouveau monde moderne. Parce que oui, qui dit monde magique ne dit pas forcément dépourvu de toute technologie, pas du tout même. Cette dernière était plutôt avancé dans son genre. Et d'ailleurs l'île était tout autant fournit que la planète bleue en dessous, pas de quoi se sentir délaissé. L'avantage étant juste cette faculté à pouvoir comprendre les langues étrangères à cause de la magie du coin. Finalement. Elle se posa une autre question.

« Tu comptes retourner à l'école ? Ou bien travailler ici ? Tu veux que je t'aide ? À trouver un logement par exemple. »

Elle pourrait l'héberger oui peut-être. Oui lui payer une nuit à l'hôtel ça peut dépanner aussi. Mais une solution plus stable serait clairement mieux. De plus la pauvre n'avait absolument rien sur elle quasiment. Dur. Kyrielle doutait qu'elle veuille passer ses premières nuits dans les bois comme elle avait pût le faire. Et si... Statice pouvait encore l'aider.. ? Peut-être en effet... Mais elle préféra attendre sa réaction.
(C) MISS AMAZING.

[HRP : Pas de soucis prend ton temps >w< ! J'espère que ça te va, si ce n'est pas le cas dis le moi !]




avatar
Invité
Invité
Re: Premier contact | Kyrielle × Armelle | Lun 03 Aoû 2015, 05:47


Kyrielle Ҩ Armelle
Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu.


Tu marchais, adoptant le rythme de Kyrielle tout en prenant soin de rester digne. Ou en tout cas de ce qu'il restait de ta dignité qui s'était déjà certainement brisée en mille morceaux quand tu avais craqué en apprenant des choses que tu ne voulais pas accepter. C'est que maintenant tu te sentais horriblement seule malgré la compagnie rassurante de la louve à tes côtés que tu suivais pas par pas. Tu n'étais pas fière de toi, même si la situation dans laquelle tu t'étais retrouvée n'était pas facile, tu aurais voulu garder un comportement qui ne montrait pas ta dépendance aux autres. Et notamment à Ethan. Maintenant cependant tu avais eu le temps de digérer les nouvelles et tu comptais bien reprendre du poil de la bête. Et vite.

Si Kyrielle s'était faite à sa vie d'ici, alors tu t'y ferais aussi. Si tu voulais rebondir vite, il allait falloir que tu apprennes à accepter les choses comme elles viennent. Des créatures magiques ? Pas de soucis, tu en étais une aussi, alors pourquoi s'inquiéter de tant de diversité ?. Des Dieux de la Grèce antique ? Aucun problème. Tant que tu n'allais pas aller leur chercher des noises, tu seras normalement en sécurité. Tu allais reprendre les rênes de ta vie comme il le fallait, et en ressortir ne serait-ce qu'un peu plus forte de tout cela.

Shuu sembla remarquer ton changement de vue d'esprit et accueillit cela en se redressant vivement sur ton épaule ainsi qu'en se frottant contre ta joue, te signifiant par ce geste qu'il était là pour toi. Qu'il n'allait pas te lâcher d'une semelle. Que ce monde inconnu vous alliez l'apprivoiser coûte que coûte, ensemble. Il te fallut cela pour te remettre un minimum d'aplomb. Fight Armelle !

Pour Ethan, tu ne préférais pas y penser maintenant et reléguer ce problème à plus tard. Kyrielle venait de te dire que ce voyage dans ce monde n'était pas définitif. Tu reviendras sur Terre en temps voulu. Pour l'instant sur ta liste de priorité il y avait d'autres choses à régler.

Soudainement tu te sentis tirer. En relevant tes yeux bleus tu vis alors plusieurs bâtiments. Vous étiez arrivées devant la ville sans même que tu t'en rendes compte. Et la jeune femme à tes côtés semblait vouloir te laisser découvrir par toi-même. Cette dernière rigola d'ailleurs légèrement à la question que tu avais posé. Elle t'appris alors qu'à son époque il y a de cela plusieurs siècles - elle faisait pourtant si jeune ! - il n'y avait pas d'école. Et donc qu'elle ne comptait pas s'y mettre. Mais qu'il y avait tout de même moyen de s'inscrire et apparemment il n'y avait pas de problèmes à ce que tu le fasses. Chouette alors une bonne nouvelle !

- Oh. Je comprends. , dis-tu souriante, mais un peu sonnée d'apprendre que la louve était vraiment... hum... ancienne.

Tu avais tout d'un coup envie d'en apprendre plus sur Kyrielle. Elle était si sympathique et prévenante que tu ne pouvais t'empêcher de vouloir la côtoyer davantage. Elle était elle aussi une hybride, une créature pas comme les autres certes, mais une hybride tout de même. Reportant ton regard sur la ville tu cherchas tes mots.

- La ville est charmante. Et vivante. On peut... en découvrir plus ? , demandas-tu gênée.

Tu ne t'attendais pas à demander cela toi-même. Tu avais refusé d'accepter l'idée de vivre ici mais maintenant que tu étais un peu moins pessimiste tu voyais les choses sous un autre angle. Kyrielle te posa ensuite une question à laquelle tu répondis sans réfléchir.

- C'est vrai ? Tu m'aiderais encore ? Enfin je veux dire... tu m'as déjà conduis jusqu'ici je n'en attendais pas plus. J'apprécie vraiment Kyrielle, et je ne sais pas encore comment je vais bien pouvoir te remercier d'avoir tant fait pour moi. Je veux bien que tu m'aides... si ça te ne te gêne pas. , débitas-tu.

Toi qui avais toujours détesté être redevable, tu n'en menais pas large. Mais étrangement, être redevable envers Kyrielle ne te gênait pas tant que cela. Oh, tu étais très gênée qu'elle fasse beaucoup pour toi. Là n'était pas la question.

- Si je peux continuer mes études je le ferais, en essayant de trouver un petit travail en plus tout de même.

Si tu pouvais en tout cas. Tu avais vraiment envie de continuer à étudier. Puis curieuse à nouveau tu demandas :

- Tu travailles ?
[HRP: C'est parfait ! Toi aussi, n'hésites pas s'il y a quelque chose qui ne va pas dans ma réponse.]






avatar
Invité
Invité
Re: Premier contact | Kyrielle × Armelle | Dim 09 Aoû 2015, 18:07



.Armelle & Kyrielle.Premier contact



Armelle semblait avoir eut un petit coup de mou et faut avouer, pour réconforter les gens, Kyrielle n'était pas des plus douée. Elle manquait un peu de tact, et surtout elle avait du mal à se poser pour essayer de comprendre les problèmes. Ce n'est pas qu'elle voulait pas, c'est juste qu'elle n'était pas douée pour ça. Et plus encore quand on connaît la personne depuis peu, mais cette jeune demoiselle lui semblait des plus sympathique et elle s'était trouvé un nouveau passe-temps. L'aider. Ça lui prend d'un coup comme ça. Et maintenant qu'elle avait décidé d'aller jusqu'au bout ! Mais si fallait lui remonter le moral, c'était mal partit. Elle avait tenté de relativiser la chose, affirmant qu'on pouvait créer des passages et pouvoir revenir un peu sur terre. Fallait juste savoir le faire. Ce qui n'était pas le cas de la demoiselle. Elle s'était déjà entraîné quelque fois à le faire, mais faut avouer que contrairement à elle, revenir sur Terre était loin d'être une priorité, elle était bien ici. Bien mieux. Si ce n'est le manque d'une personne dont elle ignorait le devenir, Kyrielle avait plutôt bien refait sa vie. Au bout de quelques mois, elle avait pût se trouver un travail, un logement quelques amis voir même un petit ami carrément, avec qui elle comptait s'engager sérieusement. Non vraiment, la demoiselle n'était pas des plus à plaindre. Pourtant, elle savait que partir de rien n'était pas des plus simple. Heureusement que l'endroit n'est pas hostile et difficile. Des créatures magiques qui débarquent d'un coup comme ça, ce n'était pas une première après tout. Et ce ne serait pas la dernière non plus. Mais il faut un début à tout,  à commencer par effacer cette petite mine sur son visage et essayer de positiver ! La demoiselle lui présenta alors les premiers abords de la ville pour essayer de lui changer l'esprit et de l'occuper. C'est un chouette coi, pourquoi ne pas aimer ?

Les mains derrière le dos, marchant maintenant à un pas plus lent pour profiter de ce qui les entourait. Cela semblait marcher. Elle avait semblé si perturbée d'un coup, la pauvre Kyrielle cru qu'elle avait gaffé. Mais c'était vite passé. Elle voulait visiter. Gagné ! Elle aurait presque pût faire une tape à son oiseau en signe de victoire, mais ce dernier avait juste fait un piaillement avant de se poser sur la tête de sa liée.

« Pas de soucis ! Tu veux voir quelque chose en particulier ? Avait-elle demandé en premier. Oh, peut-être le centre ville ! »

Oui, elle posait une question pour y répondre dans la foulé. Je crois que c'est du Kyrielle type. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle avait finit par à nouveau l'attraper pour l’entraîner dans les rues, sans risquer de la perdre. Eh oui, elle était si « âgée » et pourtant elle ressemblait un peu à une gamine... D'ailleurs, elle répondit à la gêne de la jeune bleue. Avec un grand sourire, en fait elle était trop adorable. Et était contente de pouvoir tenir un peu le même rôle qu'avait eut Statice avec elle. La seule différence étant que Statice est peut-être un peu trop naïve comme femme... Faut y  faire attention, n'importe qui pourrait la rouler dans la farine...

« Bien sûr que non ça ne me dérange pas ! Je ne me proposerait pas sinon ! Ça ne me coute pas rand chose de toute façon... Tu n'auras qu'à me payer une bouffe quand tu auras un salaire eheh ! »

Comme quoi. C'est simple la vie hein, avoir à manger et être tranquille, qu'est-ce qu'il faut de plus ? Il est évident qu'elle n'est pas le genre de femme compliqué qui se prend la tête au contraire. Elle a tendance à se la couler douce. Et à préféré ne pas avoir d'ambition carrément. L'entraînant alors dans les rues qu'elle connaissait le plus. La jeune femme la fit s'arrêter devant une pâtisserie qu'elle connaissait bien, puisque c'était là qu'elle travaillait.

« Regarde, c'est là que je travaille en tant que serveuse. La patronne est super gentille, si tu veux, elle pourra peut-être t'héberger et t'offrir un boulot ! Suffit de lui demander. Et beaucoup d'employer vivent au dessus ! Ça peut t'aider pour débuter ! »

Parlant à toute vitesse, la petite demoiselle avait d'ailleurs enchaîné en pointant du doigt le Castle of Heart, qui était encore plus visible d'ici. Ce magnifique château qui soulignait bien le côté magique de l'endroit. Parce que oui, dans la rue, tous le monde est magique. Il n'est d'ailleurs pas rare de croiser au final des animaux en ville, que ce soit des affiliés ou bien des hybride qui n'ont pas prit forme humaine.

« Regarde là-bas ! On est pas loin du centre-ville et tout. T'en pense quoi ? Tu voudrais peut-être jeter un coup d’œil à l'école ? Tu vas vite Kyrielle calme laisse-lui digérer. Aaah. J'vais peut-être un peu vite pour toi... »

Finit-elle par lâcher en se grattant la tête. Et puis peut-être avait-elle des questions à poser sur la façon de vivre ici ou autre, ou peut-être voulait-elle voir la patronne avant ou que sais-je ! Dur de faire le guide en fait, ce n'était pas un métier pour elle assurément. Elle ajouta d'ailleurs.

« u as peut-être des questions à me poser aussi en fait... ? »

C'est bien de s'arrêter pour le demander va.
(C) MISS AMAZING.

[HRP : C'est parfait >w< faudra qu'on parle un de ces quatre d'un rp à plusieurs pour qu'Armelle décroche le job xD ! En étant moi-même présente qu'au début ou non si besoin =w=]
 
Premier contact | Kyrielle × Armelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Premier contact | Kyrielle × Armelle
» Les Torvalus
» prise en main du FZ38
» Bonjour à tous
» Babylon 5:

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: