Partagez | 
 

 Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3




avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Lun 27 Juin 2016, 19:34




Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio



Angeler… t'es qu'un pauvre soumis. Cela t'es arrivé quand exactement ? Comment ça c'était méchant de demander ? Oh zut hein. Il fallait bien admettre que le Basilic n'était pas comme cela avant. En fait il était… Un asocial de première qui disait fuck à tout le monde. L'envie d'aider quelqu'un ne lui était jamais spécialement venue, juste comme cela. Il fallait toujours qu'il gagne quelque chose en échange, sinon, quel était l'intérêt ? Même ce mec chelou là avec son bras mécanique, il l'avait aidé en lui réparant certes, mais c'était surtout parce qu'il mourrait juste d'envie de faire joue-joue avec un petit bijoux mécanique pareil.. Ouais, c'était un gamin en fait. Mais là, qu'est-ce qu'il y gagnait à se trimballer un petit faon dans les bras comme un bébé ?.. Ben.. Il avait beau chercher, il ne voyait pas trop en fait. Ce qui ne l'empêchait pourtant pas de le faire. Comme quoi, la vie c'était bizarre parfois. Quoi que… Si en fait il y avait peut-être une raison. Cela faisait plaisir à Kyrielle, tout simplement. C'était donc ça ? Cette drôle d'impression qu'il avait ? Celle de ne pas être un gros connard égoïste ? Oulà, c'était étrange comme sensation, mais bon, pour la louve, cela valait forcément le coup. N'est-ce pas ? Il devait se dire que oui au fond, ou plutôt, n'avait même pas à y réfléchir puisque, même s'il semblait tout de même vouloir lutter un peu au début pour faire retrouver la raison à sa compagne, il était évident qu'elle avait gagné d'avance.

Du coup ? Eh bien, Angeler ne luttait plus et il proposait même des solutions. Amener le petit faon chez sa mère était sûrement la meilleure des idées puisque cette dernière avait bien plus de place qu'il n'en fallait à tout un troupeaux de biche (on dit un troupeau ?..) et qu'elle pourrait en effet regarder la papatte du petit blessé. Et puis, de toute façon, comme gamin Angeler n'avait pas été du genre à lui ramener toutes les bestioles qu'il pouvait trouver, il fallait bien qu'il se rattrape maintenant avec l'aide de Kyrielle, la vampire aurait une vie de mère adoptive bien trop calme sinon, ce n'était même pas drôle. Ayant donc dans les bras le faon, le Basilic avait laissé sa compagne se charger de porter leurs affaires… Non, ce n'était pas un goujat, il avait juste les mains prise et puis de toute manière, il était blessé oh !… Enfin.. Non, la plaie s'était refermé depuis, mais il avait perdu du sang quand même ! Donc, elle devrait lui faire un bon repas pour qu'il se remette vite en forme en rentrant… Ou pas en fait, c'était Kyrielle, alors fallait pas déconner non plus. Suivant donc la louve qui avait certainement le meilleur instinct en forêt des deux, probablement à cause de l’expérience, car étrangement, les bouquins n'aident pas trop à acquérir la vraie connaissance du terrain.

Résumé de la journée ? Angeler s'était trouvé un affilé très mignon qui n'était autre qu'un louveteau et Kyrielle.. Ramenait un faon juste parce qu'il était mignon aussi. Ah les femmes, franchement. Du coup, avec tout cela, le pauvre Angeler n'avait même pas pu récupérer sa place, qui était pourtant le but premier et unique de ce voyage à la base. Mais bon, puisqu''il avait bien voulu emmener Kyrielle – sans vraiment lutter contre cette envie il faut le dire – il devait bien assumer les conséquences de ses actes et il avait donc suivit la jeune louve pour retrouver le chemin jusqu'à sa voiture tandis que sa compagne s'excusait au sujet de cette fameuse plante… Bof, ce n'était pas si grave après tout, il pouvait bien faire sans… Enfin, il faudrait bien qu'il revienne pendant la bonne saison s'il en voulait, mais qu'importe.

« Ne t'en fais, jouer à sauver les petits animaux c'est bien aussi comme sortie. Hein Wolfy ? »

Le jeune loup n'allait certainement pas dire non. Premièrement parce qu'il ne parlait pas et deuxièmement parce qu'il aurait connu un sort bien funeste s'il n'avait pas croisé son lié. Mais le louveteau semblait très heureux de suivre les caprices de ses nouveaux amis et suivit donc d'un air enjoué jusqu'à la voiture, aussi vite que ses petites papattes le lui permettait. Arrivé donc devant le véhicule, Angeler attendit donc que Kyrielle lui ouvre le coffre pour pouvoir déposer le faon. Une fois cela fait, il poussa même un peu les siens arrière pour être sûr qu'il aurait assez de place. Il était attentionné quand il le voulait, non ? Il ne cherchait pourtant pas spécialement à l'être, il se montrait juste logique selon lui. Mais une fois cela fait, Kyrielle s'était approché de lui pour lui donner un petit baiser et… Le planter là. Ouais carrément ? Mais où est-ce qu'elle allait comme ça ? Le Basilic n'avait pas manqué d'hausser les sourcils devant cette phrase, même s'il n'espérait en fait pas vraiment une réponse… Il était réalise le bougre.

« J'peux savoir où tu vas ? Il te manque une bestiole pour ta collection de peluche ? »

Comment elle n'oserais pas lui en ramener un autre ?… Oh que si, c'était bien mal connaître Kyrielle que de penser le contraire. Voilà pourquoi la différence d'âge entre eux n'avait aucune importance, parce que malgré les deux siècles et quelques que la jeune femme avait en plus, Angeler était de loin le plus mature… Enfin, tant pis. Kyrielle était déjà partit de toute manière, laissant le Basilic seul… Avec un faon et un louveteau. Bon ok y avait pire comme solitude, mais il avait tout de même l'impression d'être entouré de petits trucs mignons uniquement là. C'était quoi ce monde, my little pony ? Ahem. Laissant donc le faon bien installé dans la voiture, le jeune homme se décida donc à s'asseoir tranquillement pour attendre sur la racine d'un arbre et fut vite rejoint par son affilié venu lui réclamer quelques caresse. Il le porta donc pour le poser sur ses genoux et lui caresser gentiment le dos.. C'était vrai qu'il était mignon ce petit, mais il ne devait pas être habitué à autant d'animation dans une seule journée et ne tarda pas à s'endormir sur lui.

Angeler attendit donc patiemment, sans trop prendre en compte le temps qu'était partit sa compagne. Pas trente secondes comme elle l'avait annoncé en tout cas, mais plus quand même hein. Mais alors qu'il commençait un peu à faire comme son louveteau et somnoler, le Basilic aperçu bientôt une louve noire arriver pour finalement s'asseoir près de lui. Elle semblait avoir pas mal couru vu son état essoufflement, mais allait plutôt bien tout de même, pas de blessure ou autre qui indiquerait qu'elle avait fait une mauvaise rencontre en chemin. Se demandant ce qu'elle avait bien pu faire pendant ce temps, le jeune obtint de lui même sa réponse en voyant les fleurs dans la gueule de la louve… Oh, elle avait été les chercher pour lui ? Vraiment … ?

« Tu y es retourné toute seule ? C'est dangereux tu sais tu n'aurais pas du… »

Ben oui, et si il lui était arrivé quelque chose ? Une mauvaise rencontre ou bien une chute tout simplement ? Le temps de la retrouver en ne sachant pas où elle était partie aurait été compliqué aussi et elle avait pris ce risque juste pour lui… Dans un sens, c'était mignon, elle avait cherché à se rattraper, mais Angeler s'en serait tellement voulu si elle s'était fait du mal. Se relevant finalement, il avait pris les fleurs avant de se pencher vers Kyrielle, redevenue humaine, pour déposer un baiser sur son front et reprendre d'une voix plus douce.

« Je n'ai pas envie qu'il t'arrive malheur, rien n'a autant de valeur que ta vie, alors tu dois faire attention, ok ? »

Oui, il avait l'impression d'avoir été trop dur, même si dans un sens, c'était seulement parce qu'il s'en voulait à l'idée que Kyrielle est couru le moindre risque pour lui faire plaisir. C'est pourquoi il avait tout de même repris.

« Mais merci Kyrielle, c'est très gentil de ta part. »

Ouais bon c'était pas terrible, mais il ne savait pas trop dire merci le pauvre. Il n'en avait pas l'habitude, pas le besoin en temps normal, alors voilà ce que ça donnait. Se dirigeant donc vers la voiture, il rangea bien à l'abri les précieuse fleurs dont il se servirait plus tard avant d'ouvrir la portière à la louve et d'aller ensuite s’installer au volant.

« Dépêchons-nous d'emmener ton protégé, il doit en avoir marre de sa patte blessé à force, inutile de faire durer. »

Il avait donc démarré, pour parcourir en voiture le sentier bosselé qui quitté la forêt et rejoindre la route. Direction la maison où il avait grandit donc. Tiens d'ailleurs, Kyrielle qui avait stressé en apprenant que sa mère était une vampire de sang-pur risquait bien de faire une drôle de tête, assez marrante sans doute en voyant la baraque. Grande, luxueuse, bordé d'un terrain immense qui ferait sans doute un très bon terrain de jeu au faon, autant dire que la famille Silencio était des plus aisé. Enfin, c'était mieux pour accueillir les bestioles de Kyrielle, non ? En tout cas, le Basilic avait fini par se garer dans l’allée menant à la demeure avant de descendre de voiture et d'aller chercher le petit faon. Alors Kyrielle, tu vas t'en remettre de la vue d'une telle maison ? Ah ah.
 
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Mer 29 Juin 2016, 19:21



.Angeler & Kyrielle.Le serpent, la louve et... Wolfy ?



Si tu doutais encore à quel point cet homme était quelqu'un de merveilleux, eh bien tu te trompais lourdement. Mais en même temps, Kyrielle avait toujours été persuadé que c'était le cas. Angeler est un homme bien, gentil, attentionné... La preuve, même s'il n'en disait trop rien, du moins pas assez pour vexer la demoiselle, le jeune homme n'était pas du tout emballé à l'idée de ramener chez lui l'intégralité des animaux qui peuvent peupler cette forêt. Bon, en fait c'était peut-être abusé... Il n'y avait en réalité que deux animaux, dont un qui était devenu l'affilié du Basilic, de quoi régler le problème rapidement du pourquoi du comment il était au final sur les genoux de cet homme hein. Quant au faon.. Eh bien. La demoiselle était visiblement un Pokemon avec l'attaque yeux doux, et c'était très efficace que le type Serpent ici présent. Le pauvre, enfin bon, il y avait certainement pire dans la vie ? Comme par exemple ne pas pouvoir faire ce qu'on était venu faire dans les bois. Ouais non, le pauvre en fait. Il était venu ici pour une plante, voilà qu'il allait être obligé de repartir pour soigner un animal blessé sans a dite plante. Loin d'être juste une égoïste de service, la louve s'en voulait tout de même assez pour finalement partir la chercher elle-même. Non sans se taper le sprint du siècle pour pouvoir la trouver et revenir le plus rapidement possible. Autant dire que d'un coup elle était vannée, mais non contente de lui offrir alors la plante. Normalement c'est pas l'homme qui offre des fleurs dans le couple ? C'est un peu l'exception à la règle eh oh. j'vous permet pas. Et puis... Il pensait d'avantage à la demoiselle, de quoi faire revenir de bonne vieilles couleurs sur ses joues. Le genre de couleur qu'elle n'a normalement que dans certains moment, comme par exemple l'intimité... Ou peut-être lorsque son homme se découvre de temps en temps comme étant emplit d'amour et un besoin de le faire savoir à la demoiselle... Elle était là, essoufflée... Et pivoine à la regarder bêtement c'est le cas de le dire. Le baiser sur son front lui fit l'effet d'une décharge électrique le long de la colonne. Ce genre de sensation et de sentiment lui rappelait o'combien pourquoi elle était heureuse avec lui et pourquoi elle l'aimait tant. Il était... tellement parfait.

Déglutissant en s'accrochant doucement et timidement à lui, la demoiselle resta quelques instant cachée contre lui, pour se reprendre un peu. Histoire que le souffle lui revienne et surtout qu'elle arrête d'afficher ce genre couleur idiote... Mais pour le coup c'était plus fort qu'elle. C'est pas comme s'il lui faisait jamais de petites déclarations pourtant, son homme était loin d'être avare en sentimentalisme pourtant sans pour autant se ridiculiser... Mais voilà. Cela lui prenait... Souriant d'ailleurs si elle était une gamine à qui on aurait offert le plus beau cadeau du monde, la demoiselle semblait avoir bien de la peine de s'en remettre. On... va dire que c'est la fatigue. Mais oui regarde ! Et ces couleurs sur ses joues c'est juste à cause d'un coup de chaud suite à la course, mais oui on y croit... Ahem.

« Je... Mais. Ne t'en fais pas ! C'était juste une petite course, je suis une habituée des marathon comme ça dans la nature, j'ai chassé des proies plus rapide que ta plante. Tenta-t-elle dans l'humour. Mais. Je tenais à me rattraper. Enfin... C'était pas juste. Tu as bien voulu que je vienne et au final tu n'as même pas ce que tu était venu chercher. J'espère ne pas m'être trompé. J'ai fait de mon mieux... Pour toi ! »

Kyrielle était peut-être une fille immature mais non plus dénudé de toute maturité, et elle avait conscience de ce que son homme laissait passer pour elle. Peut-être pas autant qu'il le faudrait. Elle l'avait rapidement vu comme quelqu'un dont elle se sentait proche, parce qu'il était gentil et agréable. Mais pas qu'en fait il était un associale dont l'explois le plus notable restait qu'il s'était trouvé une petite amie hein. Disons qu'elle le savait sauvage mais pas à ce point. Faut dire qu'il est tellement parfait aux yeux de l'amoureuse qu'elle est. C'est pourquoi elle lui offrait son plus beau sourire. Loin du côté farceur et enfantin qu'elle pouvait avoir, voir même quand elle trouve quelque chose mignont. Ou le sourire de la bêtise comme on dit. Mais celui qu'elle réservait rien qu'à lui, souvent quand ils sont tous le deux, à se regarder tendrement dans les yeux. Le sourire de la jeune femme qui est sous son charme...

Non mécontente de pouvoir monter dans la voiture, la demoiselle continua alors son repos une fois confortablement installée, prenant d'ailleurs le jeune loup sur ses genoux histoire qu'il ne saute pas partout dans la voiture et ne se fasse mal inutilement. Visiblement toute contente. Une louve de Fenrir avec un louveteau sur les genoux, ça colle oui.

« Ta mère voudra vraiment le prendre ? 'Fin... C'est culotée quand même de ma part d'imposer ça non..? »

Elle ignorait la taille de leur maison. Si on peut appeler ça maison en fait. Eh oui Kyrielle, il fallait y penser avant, avant de faire monter le pauvre animal dans le coffre de la voiture, mais c'est trop tard. Et de toute façon la pauvre fille réalisa qu'elle ne savait même pas où son homme habitait avant et donc je te laisse imaginer la tête lorsqu'il s'engouffra dans une allée digne des riches qu'on peut voir dans les film. Et après le moment de bug à regarder les arbres plantés de façon propres et alignés, elle fixa son homme avec de grands yeux.

« Angel ? Tu t'es pas trompé à un virage ? On s'est retrouvé dans une propriété privé je crois... »

Comment ça elle avait l'air bête à poser la question ? Mais pas du tout mais... Oh  jeune homme. Ce sourire vous va tellement bien mais s'il vous plais retirez le de votre visage ! Pas besoin de faire ce sourire en coin moqueur c'est. Bon ok. Elle eut un instant sans bouger tandis que son homme sortait lui tranquille, comme s'il était chez lui. Ah mais, c'est le cas en fait..? Ouvrant la porte pour laisser le petit loup sortir et courir partout. Tu m'étonnes, c'est comme une vaste clairière mais en plus tranquille. Pas de risque de croiser un ours sauvage dans le coin c'est clair... La tête levée en direction de l'immense bâtisse qui datait d'une époque dont elle était pourtant pas si lointaine que ça pour elle, la demoiselle manqua de tomber à la renverse en arrière à force de passer son temps à lever la tête c'est dire.

« Tu... Tu as vécu ici ? Mais. C'est vraiment énorme. Enfin... Je suis bête, tu m'avais dis que ta mère était riche mais... Voir comme ça. C'est autre chose enfin... Elle... Voudra bien..? »

Posant sa main sur le petit animal dont Angeler avait la charge actuellement, n'osant pas s'éloigner de lui. Bon elle avait un bon odorat, mais en fait c'était un peu le genre d'endroit tellement grand qu'on s'y perdrait facilement. Autant dire qu'elle était pas très partante soudainement devant la porte, on pourrait presque imaginer ses oreilles qui tombent. C'est fou comment le mot belle-maman était un peu comme un gros obstacle pour elle, c'est pas faute d'être aimée par cette dernière hein. Pourtant d'avoir des gens prêt à les acceuillir visiblement, ils savent c'est quoi leur boulot hein, la demoiselle s'accrocha à son homme, des fois qu'on voudrait l'embarquer pour lui mettre une robe et tout hein.

« ... T'avais des domestiques pour te servir avant aussi...? »

Tu sents le malaise ? Disons qu'elle n'était pas habituée, c'est une fille qui a grandit dans la cmpagne, dans la dureté de la pauvreté à l'époque, et qui s'est toujours débrouillée toute seule ou presque -oui bon te moque pas !- et là d'un coup elle était le centre d'attention elle et son brun. Comme si on attendait quelque chose d'elle. Va savoir, peut-être étaient-il juste content de le revoir et de voir qu'il était bien accompagné. Mais il manquait plus que la belle mère se ramène avec ses grands bras pour faire un câlin. Attends. C'est pas elle qui arrivent..? C'est pas comme s'ils étaient venus pour lui demander quelque chose hein. Kyrielle aurait aimé être une hybride souris là tout de suite en fait. Mais comme la dernière fois, ce n'était pas le cas. Alors... La présence d'Angeler était son seul soutient. D'ailleurs Wolfy lui ne semblait pas des masses gêné. Très sociable il était déjà en train de renifler tout le monde histoire de faire connaissance. Au moins un qui se sent à l'aise devant cette bande de domestiques sauvages  -oui sauvage.. ou pas, c'est elle la sauvage dans l'affaire ahah !-
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Dim 17 Juil 2016, 20:54




Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio



Pauvre petite Kyrielle qui avait voulu bien faire. Sérieusement, aller courir après une plante, c'était une idée ça ? Bon oui, s'en était une puisque la jeune femme l'avait eu, mais ce n'était pas pour cela qu'elle était bonne. Au moins, la plante n'avait pas du faire trop la difficile pour se laisser attraper comme l'avait fait remarquer la jeune femme. Sûr qu'un lapin devait lutter de manière un peu plus virulente pour sa survie.. Mais bon, Kyrielle savait attraper l'un comme l'autre visiblement, elle venait de le prouver à son homme qui était assez.. Fier d'elle ? Ouais, on peut dire cela. Il était surtout ravie de voir qu'il comptait à ce point pour elle pour qu'elle fasse un peu n'importe quoi pour lui faire plaisir, bien qu'il n'est pas spécialement envie qu'elle aille se mettre en danger pour cela. Enfin, c'était peut-être un bien grand mot, mais après tout, elle avait couru dans une forêt peuplé de créatures en tout genre et escaladé une colline assez difficile d'accès pour aller chercher cette foutu plante. Elle aurait pu faire une mauvaise rencontre, chuter, ou juste s’abîmer ses petits coussinets de loups sur les rocher !… Oui bon, ça à la limite ça allait hein, cette demoiselle n'était pas une fragile non plus. On pouvait donc lui faire confiance.

Après l'avoir remercier, bien qu'il est dit au passage qu'elle pouvait éviter de se mettre dans de drôles de situations la pauvre, le Basilic s'était mis au volant de sa voiture, laissant la demoiselle s'installer confortablement avant de démarrer et de s'éloigner de la forêt. Bon, au moins, il se souviendrait de ce genre d'escapade.. Peut-être qu'il ramènerait Kyrielle avec lui.. Ou pas. L’appartement ne serait jamais assez grand pour recueillir toutes les bestioles de la forêt. La preuve, ils commençaient déjà à devoir en emmener chez la mère d'Angeler ! Ahlala… Elle qui avait toujours rêvé d'avoir une belle fille, elle allait être servit avec les caprice animalier de cette dernière. Bien fait ! Puis bon, vu les idées abracadabrantesque que la dite belle-maman pouvait avoir par moment, elle serait très mal placé pour critiquer les lubies de cette chère Kyrielle. Du coup, ces deux-là devraient bien s'entendre, non ? Pour ce qui s'agissait de rendre la vie d'Angeler impossible en innovant toujours avec de nouvelles bêtises, bien évidemment. Ah, le pauvre homme, il n'était pas sortit de l'auberge à ce rythme, mais bon. Il était assez fort pour survivre à ce genre de chose ! Ou du moins l'espérait-il. Mais pour le coup, alors qu'ils étaient en chemin pour se rendre chez Virgilia, Kyrielle sembla tout de même se demander si elle pouvait vraiment débarquer avec un faon chez la mère de son conjoint. Ah ah, c'était un peu tard pour ce poser ce genre de question maintenant qu'ils étaient en route, non ? Cet élan soudain de questionnement avait fait sourire le Basilic en coin, un peu moqueur sur les bords, il fallait bien le dire, mais elle devait en avoir l'habitude maintenant.

« Mais le culot fait partit de ton charme voyons.. Sans cela, on ne ce serait jamais rencontrer. Il fallait bien le culot de me retirer mon repas de la bouche, non ? Et bien tu montreras à Virgilia ce talent que tu as ! »

Comment ça il se moquait vraiment ? Mais nooon… bon… peut-être, si, mais il en avait bien le droit. Il avait eu une dur journée ! Enfin.. Ouais quand même, se battre avec un ours, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus reposant dans la vie. Pas grave, ce cher Angeler allait se remonter le moral en se moquant un peu de sa compagne. Et pourquoi donc ? Eh bien… Il suffisait de voir la tête qu'elle avait fait quand il s'était finalement engagé dans l'allée menant à la demeure. S'il s'était trompé ? Il était du genre à se tromper lui ? Non mais oh, il est parfait voyons ! Surtout avec ce sourire en coin qui lui allait tellement bien après tout. Il n'avait même pas jugé bon de répondre, il trouvait plus drôle de la laisser dans son jus, comprendre toute seule ce qu'il en été. Sûr de lui, limite arrogant, le Basilic avait ouvert sa portière après s'être garé près de l'entrée pour finalement sortir, semblant très à l'aise dans cet environnement. La façon qu'avait la jeune femme de regarder partout autour d'elle était assez mignonne en réalité. Eh bien, ça changeait de la forêt non ? Autant Angeler n'était pas spécialement attaché aux bien matériel, autant voir l'attitude de Kyrielle devant cela le faisait rire. Pauvre petite.. Remarque, quand il avait débarqué ici, il n'était alors qu'un petit Basilic n'étant jamais sortie de sa forêt et avait du faire une tête assez similaire. Il avait du s'habituer avec le temps, mais au moins, il n'avait pas toujours trouvé que cela coulait de source.

Sans trop se poser la question de s'il dérangeait ou non, puisqu'il n'avait prévenu personne de son arrivé, comme le gros malpoli qu'il était, le Basilic été allé chercher le petit faon qui devait tout de même en avoir marre d'attendre dans le coffre le temps du voyage. La bestiole dans les bras, il avait écouté la pauvre Kyrielle, tout à coup encore plus en proie au doute, qui se demandait si la cheffe de la baraque voudrait vraiment céder à son caprice.. Oui bon, elle ne l'avait pas dis comme cela, mais c'était ce qu'il avait compris lui. Il aurait bien haussé les épaules, mais en portant un faon, c'était un peu compliqué. Voilà pourquoi, il s'était contenté de répondre simplement.

« Hm ? Ben oui, j'habitais ici. On s'y habitue tu sais, tu arrêteras bien de faire cette tête au bout d'un moment, même si c'est assez drôle à voir j'avoue. Mais ne t'en fais donc pas, tu n'auras qu'à lui faire le même numéro qu'à moi pour qu'elle accepte.. Tu sais, que c'est un pauvre bébé, que c'est triste tout ça. »

Ouais, quand c'était lui qui le disait, c'était nettement moins triste. Un peu comme un acteur qui ne crois pas une seconde dans son texte, il n'était pas convainquant. Mais booon, c'était le rôle de Kyrielle de l'être à sa place, non ? Elle avait bien sût le convaincre lui, le reste ne serait qu'une bagatelle ! Ne se gênant donc pas, le Basilic laissa sa voiture en plan pour se diriger vers la grande pote d'entrée qui s'ouvrit d'elle-même à son arrivée… Ah non, en fait y avait un majordome qui l'avait ouverte pour lui surtout… Oui bon, c'est pareil, c'était magique. Un peu comme la tête qu'avait tiré l'homme en voyant débarquer le fils de sa patronne, en t-shirt (parce que oui c'est choquant) avec un faon dans les bras et une demoiselle accroché à ses chaussures comme si quelqu'un allait la dévorer sur place si elle osait s'éloigner de la distance réglementaire qu'elle s'était elle-même imposé. On pouvait donc comprendre que le type qui avait ouvert la porte ait aussi levé un sourcil devant ce tableau qui s'offrait à lui.

« … Monsieur nous fait une blague ? Cela n'a jamais été son fort pourtant.»
« Une blague ? Ouais, c'est celle d'un serpent, de deux loups et d'un faon qui rentre dans un manoir. Elle est tordante. Faudrait prévenir ma mère pour qu'elle l'entende aussi. »

Quoi ? Oh, humour hein ! Bon ok, avec sa tête, on voyait bien qu'il n'était pas du genre à faire des blagues et le majordome le savait bien. Voilà pourquoi il s'était juste incliné légèrement avant d'aller faire ce qu'on lui avait demandé, à savoir, prévenir sa patronne. N'empêche, ce débarquement avait tout de même attiré quelques personnes, qui trouvaient visiblement plus intéressant de venir voir ce qu'il se passait plutôt que de vaquer à leurs occupations habituelles. Ce qui avait du coup déclenché une question chez Kyrielle… Ben quoi, c'était pas normal d'avoir des serviteurs ? Vrai que c'était chiant d'avoir autant de monde autour de soi…

« Hm ? Pour me servir ? Ben non, juste pour faire la bouffe et le ménage quoi. Tu sais, Virgilia est aussi douée que toi dans ces deux catégories, donc on est pas sortit de l'auberge si on compte sur vous. »

Comment ça c'était méchant ? Mais nooon… Enfin.. Il comparait un peu quoi. Il était quand même bien plus débrouillard avec la bouffe (sans micro-onde) que ces dames, ce qui était tout de même un comble. Mais bon, Kyrielle allait bien se remettre d'avoir mis les pieds dans cette baraque, non ? Aller, il suffisait de se dire que c'était pour le bien du petit faon en fait, donc qu'il fallait faire un effort ! Se sentant un peu con à porter la fameuse bestiole comme ça à l'entrée de la demeure, le Basilic s'était alors dirigé vers un petit salon non loin en faisant signe à Kyrielle de le suivre, même si c'était chose peu probable qu'elle ne le fasse pas d'elle-même. C'était ça, ou rester avec les bonnes qui semblaient assez surprise de voir une femme avec ce type si.. Asocial. Arrivé dans le petit salon, il avait donc déposé le faon bien confortablement sur un tapis… Ben ouais, on vois bien que ce n'était pas lui qui allait ramasser les poils après hein. Du coup, il avait pu s’asseoir tranquillement, pile à temps pour voir débarquer la maîtresse des lieux, visiblement très heureuse d'avoir une visite surprise. Est-ce qu'on lui avait parlé du faon ? Allez savoir. Après tout, elle avait le chic pour ignorer un mot sur deux quand on lui causais. Même si bon, pour le coup, après avoir bien démontré sa joie, elle était bien et bien resté dubitative devant la présence de cette bestiole, laissant un instant supposer qu'elle allait demander des explications. Mais en fait…

« Ooooh, mais il est tellement adorable !  Vous l'avez trouvé où ? Oh mais il est blessé, tu pouvais pas le dire tout de suite Angeler ? Pff, vraiment pas soigneux mon garçon. Aller viens mon petit, on va regarder cette patte ! »

….. Minute, il avait pas prévu de négocier avec ?… Ah mais… Minute, elle aussi elle ramener n'importe quoi de la forêt, c'est vrai… Elle l'avait bien ramené lui. Oui bon, il n'était pas un faon, mais tout de même. La tête du Basilic fut… Assez dépité devant cette acceptation rapide et sans argumentation. Il aurait tellement aimé voir Kyrielle stresser à mort pour demander quelque chose.. Quoi que, il fallait bien demander à ce qu'il puisse rester ici. Lâchant un soupire qui n'avait rien de discret, Angeler avait donc répliqué depuis son fauteuil tandis que la vampire s’affairait déjà à examiner la patte du petit faon.

« Bon, visiblement ça ne te choc pas qu'un faon ce soit installé dans ton salon. Enfin… Ouais, on a pensé que tu serais mieux placé que nous pour examiner sa blessure… D'ailleurs Kyrielle a quelque chose à te demander. »

… Oh le lâche ! Le fourbe ! Le vicieux ! Il venait vraiment de lui laisser toute la responssabilité de la demande là ? Ben ouais. Connard attitude bonjour. C'est bien pour cela que Kyrielle était amoureuse de lui..Non ? Oh, mais bien sûr que si et aussi un peu pour ce sourire qui lui allait tellement et qu'il avait affiché sur son visage une nouvelle fois après l'avoir regardé à la fin de a phrase. Désolé chérie ~
 
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Lun 25 Juil 2016, 23:07



.Angeler & Kyrielle.Le serpent, la louve et... Wolfy ?



C'était bien sûr une évidence, Angeler c'était forcément trompé, ben oui, attend, cet endroit est trop grand, trop... Tu sais, comme dans les films. Le genre de demeure qu'on peut voir dans les histoires avec le jardin trop grand pour être appelé en fait jardin. Ou alors des gens qui sont visiblement payés pour vous ouvrir la porte. Tous ce genre de chose qui était dans la tête de Kyrielle pour les rois. Le genre de chose que les riches avaient, tandis qu'elle était alors une enfant qui était vouée à rester dans les champs pour faire son travail. Il faut dire que ses parents n'auraient certainement jamais cru la demoiselle si elle avait encore la possibilité de leur raconter ce qui lui arrivait. Dit comme ça, on dirait trop la pauvre paysanne qui est tombé amoureuse du prince charmant et que ce dernier la ramène dans son univers de luxe et d'argent comme si tout était normal... Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfant hein ? Olà ! Pas trop vite. On est pas dans un conte. Alors pour commencer la demoiselle en question n'a absolument rien de la demoiselle qui rêvait du prince charmant là pour la guider dans sa vie hein. La seule chose qui la préoccupait réellement dans la vie jusqu'à maintenant était certainement de savoir quel était le prochain jeu qui allait sortir sur sa ps4 en fait. Tu vois si c'est dire le niveau hein. Le prince n'en était pas un non plus, dans le genre mauvais garçon qui passe son temps à se moquer de la demoiselle, il était champion -enfin certainement qu'il y avait un homme bien plus doué que ça pour se moquer de sa petite amie... Mais Kyrielle ne le connaissait pas alors c'était Angeler le plus fort-. Oui ce dit homme qui avait ce sourire en coin si agaçant mais terriblement séduisant, ne répondant même pas à ses interrogations, il lui souriait juste. Comme s'il savait très bien qu'en fait la pauvre débile amoureuse qu'elle était allait de toute façon le trouver à tomber ainsi et se contenter de regarder le sol l'air renfrogné, comme si une part d'elle même avait tout de même conscience d'avoir l'air bête. D'avoir son pauvre coeur qui s'emballe juste en étant à côté de lui. Parce qu'elle l'aimait. Et que même s'il n'avait rien d'un prince charmant sur son cheval blanc. Cet homme était tous de même des plus merveilleux, et actuellement en train de la conduire dans sa voiture dans l'équivalent de son château on va dire. Tout ça pour quoi ? Pour céder aux caprices de la demoiselle qui ne trouvait rien de mieux que de ramener des animaux de la forêt. Eh bien quoi ? Pff.

De toute façon, elle n'eut pas forcément l'occasion de se poser plus de question de si c'était réellement ici qu'il vivait avant. En fait, la question trouva d'elle-même sa réponse en le regardant sortir l'air triomphant et parfaitement à l'aise. Ok. Soit il était très doué pour faire des blagues, soit c'était la vérité. Et du peu qu'elle savait, cela ne pouvait être qu'en fait la vérité. Joie. Une petite boule formée dans sa gorge, c'est en déglutissant difficilement qu'elle rejoignit son homme. Posant qu'une légère question, mais faut avouer que sur ce coup la louve se faisait bien discrète en fait. En même temps, elle se sentait clairement pas sur son territoire, elle se sentait presque de trop. Comme au moment où un homme ouvrit la porte, lâcha une boutade visiblement à son homme qu'il connaissait bien. Sentant par la suite tous les regards sur eux. Ses oreilles purent presque entendre des bouts de mots venant des demoiselles travaillant ici. Et allez savoir si elle se faisait une scène pour rien -certainement que oui en fait, pour elle, elle a tellement l'homme merveilleux en fait-, mais Kyrielle resserra alors sa petite prise autours du bras d'Angeler, s'accrochant alors comme la femme possessive qu'elle était. Oui c'est son homme. Y a quelque chose d'étonnant à cela ? Pff. Qu'à elle voilà.

Passons sur cet élan de possessivité aiguë et inutile pour revenir un peu à ce pauvre faon peut-être ? Le pauvre animal ne semblait pas forcément des plus rassuré dans les bras du Basilic, mais encore moins dans cet endroit. Contrairement à Wolfy, heureusement que ce dernier semblait voir l'intelligence de suivre son maître jusque dans un salon. Pouvant ainsi installer le pauvre animal blessé comme il faut, autant que son homme qui se mettait à son aise. Kyrielle dans tout ça ? Eh bien. Autant elle ne l'avait pas lâché d'une semelle en entrant ici. Autant maintenant elle se retrouvait planté au milieu de la pièce comme un con. Elle qui est pourtant du genre sans gêne, eh ben alors ? Pourquoi n'allait-elle pas sur le canapé ? Parce que c'est celui de belle-maman que Diable !

« ... J'ai l'impression de faire tâche ici en fait.... »

Souffla-t-elle, un peu dépité par elle même faut avouer. Mais qui voilà ? La maîtresse des lieux, visiblement très contente d'avoir de la visite surprise, laissant Kyrielle se crisper presque tellement elle attendait le moment où elle lui sauterait dessus. Heureusement, Bambi fit diversion ! Enfin sa présence attira la nobles aux cheveux d'argent à se diriger vers lui, décidé à le soigner. Vraiment ? Si facilement ? Au moins... Elle semblait au moins autant surprise qu'Angeler qui fit par de son dépit en fait. Regardant alternativement les deux gens. La demoiselle se mit à rougir lorsqu'il parla de ce qu'elle voulait lui demander. Hésitant alors quelques instants...

« Heum... Eh... Eh bien. Je me disais... Enfin Angeler et moi nous disions.... Et toc pas de raison que tu sois pas dans le coup, vengeance ! Que peut-être, vous pourriez vous en occuper et le garder..? Enfin, le loger ici. Il.. il était tout seul dans les bois ! »

Comme quoi, il n'avait finalement pas tort, c'était en fait même pas fait exprès, elle lui faisait le même numéro qu'à Angeler... Il manquait plus que les oreilles abattu pour faire le chien battu et on avait pour la deuxième fois de la journée la total ! Et le pire ? C'est que certainement à son plus grand étonnement eh bien ça marche. Oui oui, vraiment elle n'a rien eut besoin de dire en plus ! Vraiment ? C'est magique en fait. La demoiselle se retrouva alors à hausser les sourcils devant la femme qui était visiblement déjà partit pour s'occuper de l'animal et prête à le garder Comme si elle même n'y croyait pas, la pauvre louve se tourna vers son brun comme pour savoir si elle avait bien compris. Sa bouche ne s'ouvrit même pas en fait, tout passait par le regard.

« Oh... Heu... Merci... ? »

Souffla-t-elle l'air surprise. Avant de finalement eh bien, laisser la belle-mère faire son travail, retournant à côté de son homme, posant même timidement sa main sur la sienne, restant accroupis à côté de lui, n'osant pas trop s'installer sur le fauteuil. Murmurant alors une fois à ses côtés.

« Eh bien... Ce n'était pas si difficile que ça finalement... »

Un petit sourire et la langue tiré comme pour rappeler comment il l'avait laisser se débrouiller avec elle tient ! Mais à peine eut-elle le temps de le regarder de son air amoureux que revoilà l'argenté qui revient à l'assaut. Pardon ?

« Les jeunes ! Je me disais ! Puisque vous êtes là vous pourriez rester la soirée ! Il y a largement la place pour dormir vous savez hein ! Et puis tu pourras voir ton petit protégé demain  »
« Heu.... heu..... »

Angeler ceci est un appel à l'aide ? Que de moment gênant dis donc ! En tout cas, bien décidé à voir la demoiselle et le jeune homme s'installer pour la soirée, c'est rapidement qu'elle se retrouva pousser pour s'installer comme il se doit. Tombant du coup littéralement sur son brun. Avant de voir des domestiques visiblement très entraînés à réagir au quart de tour aux moindres désirs de madame, pour déposer des gâteaux et de quoi boire. Après une telle journée il faut bien se reposer hein ! Finalement tout est normal ici hein. Un vampire. Une louve, un Bacilic, un louveteau et un faon. Oui tout va bien dans cette maison. Mais c'est ce qui fait son charme certainement !
(C) MISS AMAZING.




avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Ven 05 Aoû 2016, 20:27




Kyrielle Hollystone & Angeler Silencio



Kyrielle devait certainement regretter d'avoir accepté aussi facilement la proposition de son homme d’amener le petite faon jusque chez sa mère. Après tout, cela était une solution simple, qui n'incluait pas d'aller patienter comme un débile dans la salle d'attente d'un vétérinaire qui ne voudrait peut-être pas s'occuper de ce genre de cas un peu spéciale, même si sur l'île… Les choses étaient un peu différente. Mais Angeler était du genre à éviter scrupuleusement de voir du monde s'il le pouvait et là la solution s'était présenté à lui tout simplement et il l'avait donc proposé… Au grand désespoir de Kyrielle qui se sentait aussi à l'aise qu'une carpe Koï dans le désert dans cette demeure de riche. Angeler avait déjà cru comprendre que ce n'était pas son truc, qu'elle était même du genre à avoir plutôt galéré dans la vie, tandis que lui, beaucoup plus jeune avait eu une vie très simple finalement. Sortie de la forêt très jeune, il avait été éduqué chez les nobles, avaient reçu une très bonne éducation qui n'avait fait que le pousser le plus jeune possible avec ses facultés de surdoué. S'il avait été sociable ou juste assez doué en société, le pauvre aurait pu être le roi du monde… Mais non. Il n'était qu'un scientifique asocial qui préférait rester enfermé dans son labo ou lire plutôt que de voir des gens… Sauf Kyrielle maintenant bien entendu.

Cette fille avait un pouvoir magique inexpliqué pour qu'il puisse la supporter et même mieux, l'aimer… Bon, elle avait aussi cette immunité à son regard de basilic, mais c'était un détail ça. Pour le moment, Angeler trouvait assez marrant de la voir se faire toute petite dans cette grande demeure, comme si elle préférerait sauter par la fenêtre pour s'enfuir dans la forêt. C'était méchant de ce moquer ? Mais non… Juste dans la nature du brun et puis, la jeune femme l'aimait un peu pour ça aussi, non ? Elle devait être légèrement masochiste sur les bords, voilà tout, ou du moins, c'était ce qu'il pensait. Lui en attendant semblait parfaitement à son aise dans cet endroit, s'étant installé tranquillement dans un fauteuil une fois le faon déposé sur le tapis du salon. Au moins, il savait que Virgilia n'était pas une maniaque et ne râlerait certainement pas pour si peu. Bien au contraire, lorsqu'elle avait débarqué, la vampire semblait si en joie de voir son fils et sa compagne dans son salon qu'elle ne fit pas de commentaire sur ce qui les avait amené et semblait même bien décidé à aider d'elle-même la petite bête. Ce qui avait un peu déçu Angeler qui aurait tellement voulu voir Kyrielle lui expliquer les choses en pataugeant un peu dans la semoule tant elle était gênée. Sadique vous avez dit ?

Mais non, Angeler l'aimait beaucoup, tout comme il aimait la voir rougir et bafouiller un peu. Elle était tellement mignonne… Dire qu'elle était une louve géante, capable de tout détruire sur son passage, mais… Non, elle restait toute gênée et mignonne quand il fallait demander quelque chose, comme si la vampire en face d'elle était la personne la plus impressionnante au monde. Et Angeler ? Il pouvait observer tout cela de son fauteuil avec un sourire en coin, bien qu'il aussa tout de même un peu les sourcils lorsque la jeune femme commença à l'inclure dans sa demande. Pff, comme si c'était son idée… Bon ok, cela était son idée en réalité, mais c'était surtout pour ne pas devoir accueillir lui-même le petit faon dans son tout petit jardin déjà envahis par deux poussins qui grandissaient de jour en jour. Le pauvre ne tenait pas une animalerie après tout contrairement à ce que semblait penser sa compagne, mais Virgilia avait tellement de place après tout qu'elle ne verrait pas la différence avec un petite faon en plus ou non. La preuve que cela ne changeait pas grand-chose, la vampire avait accepté cela sans poser le moindre soucis… Ce qui fit lâcher un nouveau soupir à notre homme.

« Trop facile j'vous dis... »

Ben ouais, il voulait la voir supplier, galérer, argumenter ! Bon non, pas pour aujourd'hui le mélodrame, mais il aurait dû s'en douter le pauvre. Même Kyrielle semblait bien surprise de toute manière, articulant un petit merci tandis que la noble examinait la patte du faon. Le Basilic avait finalement sentit la main de Kyrielle se poser sur la sienne et il avait baissé son regard sur cette dernière qui s'était accroupit à côté de lui… Ben quoi, elle avait peur que les fauteuil la bouffe si elle osait s'asseoir dessus ? Visiblement oui, ce qui avait conduit le jeune homme a attraper sa main pour la tirer et la faire s'asseoir.. Et bien, sur lui directement puisque c'était un fauteuil et non un canapé. Et oui, pas de bol hein… Quoi que. En tout cas, ravie d'avoir de la compagnie, la propriétaire des lieux n'avait pas tardé à reprendre la parole, invitant le jeune couple à rester pour la soirée et la nuit.. Ce qui fit visiblement buguer la pauvre Kyrielle. Ben quoi ? Elle avait peur de dormir loin de son petit chez elle ? Enfin… Plutôt de chez Angeler puisque c'était là qu'elle squattait pour une raison toute simple, c'était plus près de son travail à lui… Enfin juste au dessus quoi. Mais devant cette invitation, cette chère Kyrielle n'avait visiblement pas su quoi répondre. Et comme Angeler ne lisait pas dans les pensées, il ne su pas trop sur le coup si Kyrielle n'osait pas dire oui ou bien non… Du coup ben.

« … D'accord. »

Ouais tout simplement… Minute, c'était pas ça la bonne réponse ? Le regard de Kyrielle le faisait douter tout à coup. Il l’interrogea même silencieusement, mais c'était certainement trop tard pour changer sa réponse de toute manière, il n'y avait pas de joker avec Virgilia.

« Oh, formidable ! Je suis tellement heureuse de vous avoir tous les deux ! »

… Bon ben de toute manière, avec des phrases comme ça, impossible de revenir en arrière pour lui dire que non, finalement ils allaient peut-être partir. Regardant Kyrielle, le Basilic haussa tout simplement les épaules d'un air de dire que ce n'était pas si grave finalement.. Et c'était le cas. Ce n'était pas la fin du monde de passer une soirée ici après tout et la louve ne s'inquiéterait pas de savoir ce qu'était devenu le faon de cette manière. Sans avoir à faire grand-chose, les domestiques avaient été prévenu de toute manière et le repas seraient préparé pour trois. Tout était normal dans le meilleur des mondes, non ? Et puis, cela retirait la responsabilité du repas à Angeler pour une fois. Mais pauvre Kyrielle tout de même… Il aurait presque envie de lui tapoter la tête tant elle semblait mal à l'aise à l'idée de manger ici. Mais cela lui passerait… Certainement. Il suffisait de trouver comment la mettre à l'aise… En parlant de quelques chose qui lui plairait par exemple ? Regardant autour de lui, le Basilic repéra le louveteau qui semblait lui ravie de découvrir un nouvel endroit et le montra donc à sa mère.

« Oh, en fait, on a pas trouvé que le faon dans la forêt… Kyrielle m'a aidé à trouver mon affilié, il s'appelle Wolfy. »

D'abord intrigué, la vampire n'avait pas mis trop de temps à attraper le louveteau pour le couvrir d'attention et d'amour. Au moins, elle ne critiquait pas son nom.. ELLE. Ahem.

« Oh bravo Kyrielle, j'avais fini par croire qu'il ne croiserait jamais le sien ! Que faisiez-vous dans la forêt d'ailleurs ? Mais un petit loup, c'est parfait, c'est un peu comme si vous aviez déjà un enfant, c'est de l’entraînement, non ? Je suis sûr que vous en aurez des tas en plus ! »

Et bam, Madame Piedanleplat le retour. De quoi encore plus mettre Kyrielle à l'aise… N'est-ce pas ? Ou pas en fait, mais cela avait fait marrer doucement le Basilic en tout cas. La pauvre, elle allait vraiment finir par faire une crise cardiaque en fait. Mais au moins, les domestiques semblaient décidé à lui faire gagner un peu de temps puisqu'ils étaient venu annoncer que le repas était servit, poussant alors Angeler à reposer la louve sur ses pattes avant de se lever à son tour. Ce qui ne l'empêcha pas au passage d'attraper la joue de la jeune femme entre ses doigts avec un sourire en coin.

« Oh aller, ne fait pas cette tête, dis toi que c'est pour sauver un petit bambi, ça vaut bien le coup, non ? ~ »

Lui en tout cas, il approuvait… Rien à voir avec le fait qu'il trouvait cela très amusant bien sûr. Quoi que… Mais qui pourrait lui en vouloir, hein ? Personne ! Ou alors, vraiment pas longtemps.
 
(C)PER KURU'





avatar
Invité
Invité
Re: Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle] | Mar 16 Aoû 2016, 21:12



.Angeler & Kyrielle.Le serpent, la louve et... Wolfy ?



Y en avait qui pouvaient se sentir comme chez eux, c'est sûr, faut dire que dans l'affaire, y avait un faon qui ne devait être assez intelligent pour comprendre ce qu'il lui arrivait -faut dire qu'à son âge ça en fait des émotions pour une si petites chose-, un louveteau qui lui était toujours content visiblement. De toute façon, la simple présence d'Angeler semblait illuminer l'a journée de l'animal qui serait certainement prêt à le suivre n'importe où maintenant. Si ce n'était pas mignon hein ? Angeler. Qui... Eh bien. Il était un peu chez lui de base alors il avait toute les raisons du monde d'être bien ici. Quant à Kyrielle ? Comment dire.... Déjà que se trouver dans un lieux de riche, ben ça lui donnait l'impression d'être une tâche littéralement, elle avait l'impression d'être nulle et qu'elle était bonne à être jetée dehors, que son pauvre Angeler ne méritait pas une demoiselle comme elle qui sort de nulle part, qui a grandit dans les champs au sens propre du terme. Pourtant ce n'est pas le genre de la maison, la preuve, en fait, si elle était mal à l'aise, c'est de savoir que belle maman est dans le coin. Et si cette dernière était du genre très gentille, même carrément collante avec la demoiselle, la pauvre Kyrielle avait parfois l'impression d'être face à un scan complet qui était en train de regarder la moindre faille ou elle pourrait se glisser... Comme... Par exemple quand elle n'arrêtait pas de lui sous-entendre qu'elle voudrait bien des petits enfant ? Ah ça, pour sûr qu'elle n'arrêtait pas de le lui dire qu'elle en voulait, mais la pauvre Kyrielle ne se sentait carrément pas prête pour ce genre de chose, et Angeler non plus, ils s'aimaient, étaient un couple qui était certainement tout ce qu'il y a de plus saint et stable, mais de là à déjà vouloir fonder une famille, faut pas pousser, ça va un peu vite en besogne ! Qu'ils aient donc le temps de profiter de la vie en couple avant de songer à y inclure des mini-eux non ? Quand bien même ils ont au final tellement de temps devant eux que le couple aurait certainement largement de quoi faire rien que tous les deux. Comme par exemple rester pour la soirée et la nuit ici. Hm. Oui oui. Hein quoi ?

Les yeux grand ouvert, en train de fixer son homme sur lequel elle était assise, puis la belle-mère, puis son homme puis... Bon en fait vous avez compris non ? C'était un peu le moment où elle comptait sur son homme pour gérer, mais qu'elle aurait dû se douter qu'il ne dirait pas non à une telle invitation. En même temps, elle-même n'aurait jamais nié, parce qu'au fond, elle était effrayée par cette belle-mère autant qu'elle l'aimait beaucoup. Virgilia était quelqu'un de très enthousiaste et gentille, le genre de personne avec qui la demoiselle s'entend plutôt bien de façon générale, elles avaient certainement des points commun. Comme l'énergie, le gout pour les gens un peu bizarre -coucou Angeler  ♥- et la faculté de ramasser des petits animaux dans les bois pour s'en occuper -bon il n'est pas un animal mais il n'empêche qu'elle ramène des petits garçons dans les bois c'est pas mieux !-. Bon eh bien tant pis, va pour la soirée ici... Se mordillant les doigts de façon presque nerveuse, la demoiselle se colla un peu plus à son homme comme pour se rassurer. Au moins elle semblait tellement heureuse d'avoir la petite famille avec elle... Bon eh bien elle survivra ! Soufflant pour se remettre un peu d'aplomb, elle ne pût s'empêcher de rire doucement devant le sort de ce pauvre loup qui tentait de fuir des câlins trop persistant de la vampire, jusqu'à ce que le sujet enfant revienne sur le tapis. Vraiment ? Je crois qu'en fait le pire pour la demoiselle était qu'elle avait tenu des propos un peu semblable au jeune homme quand ils avaient rencontré le jeune loup, comme si c'était leur petit bébé à eux, un peu comme on pourrait le dire pour n'importe quel animal de compagnie qui nous appartient après tout mais là, faut avouer que la louve pris une couleur un peu rouge et baissa finalement vite fait le regard. Elle qui l'avait relevé lorsqu'on avait parlé de sa découverte, finalement elle se faisait toute petite.

« H-heu... C'est... C'est comme notre petit chien enfin je... Je suis contente qu'Angeler l'ai trouvé, c'est heu... Certainement plus simple de commencer par un louveteau pour s'en occuper que d'un enfant et de.... heu. »

Ouais c'est ça arrête toi Kyrielle, tu dis n'importe quoi, c'était une vanne, une boutade, peut-être une légère demande mais voilà quoi, on ne lui avait pas demandé de se justifié après tout, il n'avait jamais été dit que Wolfy était réellement leur enfant -encore heureux d'ailleurs-, du coup elle baissa encore plus la tête lorsqu'on vint les chercher pour aller manger. Les joues réchauffées par la couleur rouge qui les colorés, la main serrée à celle de son homme pour ne pas le lâcher d'une semelle. Heureusement qu'il était un homme terriblement attentif pour la sortir un peu de là. Se frottant la joue victime de maltraitance ! La demoiselle attrapa la deuxième main au passage de son homme pour les tenir, offrant certainement une scène romantique que sa mère devait avoir espéré et rêvé mainte fois.
« H-hm oui... Oui ! Tu as raison. Et puis... Après tout il faut bien que je m'y habitue à tout ça, je ne suis pas prête de finir de côtoyer ta mère et ton ancienne maison. »

La bouille gênée qu'elle avait depuis tout à l'heure avait bien voulu faire place à un sourire un peu plus tendre, digne de l'amoureuse qu'elle était, avant de cligner des yeux et de réaliser qu'ils n'étaient pas seuls, c'est pas du tout comme si la dame de la maison était en train de les regarder avec un large sourire en coin digne d'une stalkeuse. Se raclant la gorge, la demoiselle lâcha une de ses mains pour se contenter de les suivre l'air bête. N'ayant de toute façon jamais mis les pieds ici, c'était un coup à se perdre dans les couloirs. Mais bon sang, c'est humain d'avoir une table aussi grande pour peu de personne ? Ne sachant même pas où elle devait s'asseoir, la pauvre attendit presque qu'on lui indique d'une façon où d'une autre où le faire, se retrouvant avec une assiette et bien plus de couvert qu'elle n'a jamais eut l'habitude d'avoir. Ok.... Regardant alors son homme qui en raison de la taille de la table n'était pas aussi proche qu'elle l'aurait souhaiter -du genre pour pouvoir glisser sa main dans la sienne tu vois-, la pauvre se contenta de battre des jambes dans le vide tandis qu'on leur apportait les entrées. De la salade et de la mousse de foie à tartiner tout simplement sur du pain. Rien de bien sorcier, faut avouer que c'est sans trop de poser de question qu'elle attrapa le couteau le plus grand pour se servir parce qu'elle avait littéralement la dalle. C'est le regard surpris -presque outré?- du majordome qui l'arrêta alors qu'elle avait du pain déjà dans la bouche, en mode « j'ai fait quoi ? ».

« … Heu... Désolée ? Faut pas fait comme ça ? »

Tu vois quoi d'une paysanne au sens propre du terme hein ? Elle venait de l'époque pour et même si elle était parfaitement adapté à la technologie voilà quoi. Et puis son ventre grondait et cela s'entendait, et on le dit ou pas que les louves on les affames pas non ? Ah bon d'accord. Mais le louveteau lui n'était pas tant jugé, il était déjà en train de dévorer ce qu'on lui avait si gentiment donné. Du coup ? Eh bien. Elle reposa son couvert et le tout, ne sachant trop ou se placer. Faut dire qu'elle n'avait guère attendu avant de se servir.

« D-Désolée Angel, j'voulais pas te faire honte je... J'avais faim. »

Virgilia dans tout ça ? Visiblement elle s'en fichait bien, les majordomes devaient être habitués à l'étiquette mais quand madame n'avait pas d'invité -et encore je ne sais même pas comment elle est en public- s'en fiche bien un peu. Et invita de suite la demoiselle à manger.

« Je suis contente que ça te plaise sers toi donc Kyrielle ! Et toi aussi Angel, mon pauvre, tu es toujours aussi maigrichon, il faut penser à manger correctement. Tu lui fais des bons petits plats Kyrielle au moins hein ? »

C'était tellement le cas que la pauvre demoiselle manqua de s'étouffer avec son verre d'eau qu'elle avait tenté de boire. Comment dire que c'était lui qui faisait à manger parce qu'elle sait pas faire ? Heu... Heu....

« … Eh bien... Comment dire.... Et sinon vous préféré des bébés loups ou serpents ? »

… Faceplam interne. Pourquoi elle avait dit ça. Elle-même ne savait pas. Et le regard rouge de honte qu'elle posa sur Angeler voulait tout dire.
(C) MISS AMAZING.
 
Le serpent, la louve et... Wolfy ? [pv Kyrielle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» serpent 710-720
» serpent
» Sebastien Visintin sur SERPENT en 2011 !
» Wolfy, c'est qui ??
» Viper aka La Marque du Serpent

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: