Partagez | 
 

 La douce amertume de nos retrouvailles (Arwy baby ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mythologique Hippocampi & Oiseau de Stymphale

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Endymion A. Shängrila
Mythologique Hippocampi & Oiseau de Stymphale
Coeurs : 31 Messages : 76
Couleurs : #B08FC2
J'ai traversé le portail depuis le : 08/04/2016 et on me connaît sous le nom de : Loukoum. Mon nom est : Endymion Absolem Shängrila. Actuellement je suis : homosexuel & célibataire. Il paraît que je ressemble à : Ishida & N de VIXX (IRL) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
La douce amertume de nos retrouvailles (Arwy baby ♥) | Mer 20 Sep 2017, 21:52

La douce amertume de nos retrouvailles
Tu n'avais plus compté les jours écoulés depuis ta séparation avec Arwenn. C'était de toute manière un souvenir quelque peu brumeux car tu n'avais pas vraiment été au mieux de ta forme ce jour-là. La faute à ta très faible tolérance à l'alcool qui avait littéralement fait d'emblée ressortir tes désirs les plus enfouis. Ce fut ensuite le néant de la fatigue qui s'était abattu sur ta pulpe et heureusement que cet être que tu chérissais tant avait eu la bonté de te raccompagner chez toi puisque tu eus la surprise de te réveiller le lendemain dans ton lit. Honteux de ce qui s'était passé entre vous deux, tu avais depuis ce jour décidé de ne plus croiser sa route pour éviter de souffrir indéfiniment et tenter de l'oublier. Les ardents sentiments que tu éprouvais pour lui n'étaient pas réciproques et désireux de ne pas être un fardeau pour lui, tu avais préféré t'éclipser de sa vie.

Mais la solitude te mordait les tripes et tu te plongeais toutes les nuits au coeur de réminiscences. Il n'y avait que la nostalgie de ses merveilleux et tristes moments passés à ses côtés qui ne cessait de te tourmenter. Et il n'était pas rare de voir régulièrement quelques perles lacrymales dévaler lascivement tes joues éthérées. Tu souffrais silencieusement et pas même Arwenn n'était alors au courant de ta douleur. Ce serait cruel de ta part que de lui infliger une telle vue. Tu restas cloîtré chez toi durant des jours, mangeant à peine. Tu avais d'ailleurs perdu quelques kilos et ta savoureuse musculature en avait alors pâli. Ton visage n'arborait que de la mélancolie et tu décidas finalement de tenter de te ressourcer en t'extirpant de ton appartement après une longue période de recroquevillement.

Le lieu qui t'effleura spontanément l'esprit ne fut étrangement pas l'océan, sans doute de peur de croiser par malheur l'être qui t'étais encore très cher. Tu vagabondas ainsi sans but précis parmi la foule oppressante du marché. Les innombrables effluves qui l'embaumaient n'eurent pas vraiment d'effet sur ton odorat, pas plus que les stimuli sonores comme-ci tout te paraissait à présent fade. Tu avais perdu goût à la vie et tu ressemblais davantage à un zombie ambulant avec ton teint terni d'affliction et ta silhouette amaigrie qu'à un éclatant hippocampi. Une brutale collision survint finalement sans crier garde à cause de ton grand manque d'attention au sujet de toutes ces personnes t'entourant. Un petit couinement de douleur s'échappa de tes lippes et lorsque tu ouvris les yeux, tout devint instantanément plus coloré et joyeux. Arwenn était en face de toi en chair et en os en ce moment même. Impossible de croire que c'était un rêve car vos deux corps étaient violemment entrés en contact quelques minutes auparavant. Et tu eus un horrible pincement au coeur lorsque le souvenir de cette journée où l'alcool te fit perdre la raison te revint en mémoire.

Non ... Murmuras-tu.

Et tu t'enfuis sur le champ dans la direction opposée, incapable de lui faire face après un tel comportement de ta part et cette non réciprocité. Tu eus aussitôt envie de retourner chez toi pour t'y enfermer et ne plus en ressortir, quitte à mourir affamé dans ta chambre. Au moins, tu ne souffrirais plus de cette manière. Au moins, tu n'aurais plus à lui faire face. Au moins, il y aurait un point final ...


hrp • ♥



Deep Love ♥:
 
Sang-Mêlé Dragon & Elfe

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
Sang-Mêlé Dragon & Elfe
Coeurs : 57 Messages : 101
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : en train de comprendre mes sentiments. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
Re: La douce amertume de nos retrouvailles (Arwy baby ♥) | Dim 31 Déc 2017, 02:41

ft. Endymion A. Shängrila
La douce amertume de nos retrouvailles
Cela faisait une poignée de jours qu’Arwenn cherchait celui qui le perturbe depuis quelques temps. Celui qui chamboule ses nuits et obnibule ses pensées le jour. Il s’est menti trop longtemps, il s’est caché derrière de vieux sentiments trop longtemps. De peur de souffrir à nouveau. De peur de ne pas être celui qu’il lui faut. Leurs sentiments sont-ils vraiment réciproques ? Ne serait-ce pas plutôt un simple besoin de possession de la part du dragon ? Eux qui aiment tant garder jalousement leur or et joyaux. L’Hippocampi n’est-il vraiment pas qu’une pierre précieuse à ses yeux ? Le sang-mêlé n’avait pas encore de réponse à ces questions, mais à l’instant présent il n’en avait que faire. Il voulait voir Endymion et lui parler, seul ça comptait.

Mais impossible de mettre la main sur son ami. Il l’avait cherché partout dès qu’il en avait eut l’occasion après le boulot. Aux spots où ils s’étaient donnés rendez-vous il y a quelques mois de cela. A la plage sur Terre. A la cité sous marine. Mais rien à faire, le Mythologique était introuvable.  Arwenn s’en doutait, Endymion le fuyait. Il ne voulait probablement plus le voir, ce qui était compréhensible. Il lui avait mis un râteau après tout. L’impression de courir après de la brume s’intensifia. L’Hippocampi lui avait toujours fait cet effet là. Il était entouré de mystère et semblait toujours évasivement répondre à ses questions. Depuis tout ce temps, il n’avait réussi qu’à avoir son adresse alors que son ami avait bien trop bu. Il ne savait pas où il travaillait, ni dans quel domaine. Il ne connaissait pas ses hobbies, ni à quoi il passait ses jours de temps libres. Trop peu d’indices pour pouvoir le chercher efficacement.

Heureusement que ses blessures avaient guéries, il avait pu reprendre son travail et noyer ses réflexions dedans. Ses collègues s’étonnaient d’avoir un Arwenn toujours aussi efficace mais bien moins râleur. Ce dernier n’avait plus le temps de se plaindre, trop occupé à se poser ses questions silencieuses. Une fois le service fini, il ne se bagarrait plus avec les clients, et filait on ne sait où. Mais aujourd’hui il ne savait pas où aller. Peut-être retourner sonner chez lui ? Bien que la dernière fois, il ne semblait y avoir personne. Les Océans étaient bien trop vastes pour se lancer dans une recherche. Et les rues de Skyworld étaient bondées en ce jour de marché. Le dragon déambula entre les passants alors qu’il se dirigeait vers la place du marché, perdu dans ses pensées. Il pensait aller manger dans une brasserie, prendre une petit pause dans sa recherche insatiable. Son regard parcourrait distraitement les étals lorsque son épaule heurta violemment quelqu’un. Ah, une première raillerie allait s’échapper de sa bouche – ça faisait longtemps – bien qu’il soit en tort à ne pas faire attention où il marchait. On ne change pas de caractère du jour au lendemain.

Ses sourcils se défroncèrent rapidement, sa plainte mourut sur ses lèvres avant même qu’il n’ait eut le temps de prononcer quoi que ce soit. Leurs regards se croisèrent et il cru voir une lueur crépiter au fond des iris translucides de l’Hippocampi. Mais qu’avait-il donc fait ? Arwenn fut choqué de son état physique. Il semblait si mal en point, la chaleur et douceur qu’Endymion dégageait à l’habituelle manquaient à l’appel. Et ça lui fit mal au coeur, au dragon, de se dire que c’était probablement à cause de lui. Ses doigts tremblèrent et le nœud de son estomac se mit à battre au rythme de son cœur. Il leva lentement une main pour la tendre vers le visage de son ami.

« Endymion… » murmura t-il.
« Non... »

Ce ne fut qu’un léger souffle, à peine porté par la brise dans le brouhaha ambiant. Arwenn pensa même l’avoir inventé lorsque le Mythologique tourna les talonts et prit la fuite, la dure réalité le frappa. Il ne voulait pas le voir. Avait-il donc tant souffert de son rejet ? Était-il donc vraiment possible d’avoir de tels sentiments envers une personne aussi désagréable que lui ?
Il serra les poings. Hors de question de le laisser filer alors qu’il l’avait enfin en face de lui ! Si il ne le rattrapait pas maintenant, il n’aura peut être plus jamais l’occasion de lui dire ce qu’il avait sur le cœur. Arwenn le prit immédiatement en chasse, bousculant sans pitié ceux qui ne s’écartaient pas à temps de son passage. Agile, il gagnait peu à peu du terrain, mais le fuyard tourna dans une ruelle, disparaissant dangereusement de sa vue.

« Endy ! Attends ! J’ai quelque chose à te dire ! » s’époumona t-il.

Il freina des quatre fers, d’aidant d’un poteau pour prendre le virage et s’engouffrer à son tour dans la ruelle. « Endy ! Arrête de courir ! » Le rattrapant petit à petit, dans un élan d’espoir, il tendit le bras pour le stopper. Un éclair de soulagement le traversa lorsqu’il sentit ses doigts se refermer sur le poignet de son ami. Il du user de tout son poids pour ralentir leur course avant de le pousser contre le mur pour qu’il lui fasse en face. Essouflé, Arwenn du prendre quelques instants pour récupérer le contrôle de sa respiration. Sa main, l’ayant attrapé, bloquait sont bras contre le mur pour l’empêcher de fuir à nouveau et il poussa un long soupir avant de relever la tête.

« Arrête de me fuir alors que j’ai à te parler ! » lui reprocha t-il.

Son expression était sévère et fatiguée, mais son regard ne cachait plus toute l’intensité avec laquelle il le regardait. Il l’avait enfin face à lui ! Enfin, il pouvait le toucher. Arwenn en avait tellement rêvé ces derniers jours que le contre coup du stress commençait déjà à faire trembler ses doigts. Il parcourrait chaque trait de son visage, l’imprimant dans sa mémoire, alors qu’il cherchait comment et par quel bout commencer.

« Endymion... » se lança t-il.


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
 
La douce amertume de nos retrouvailles (Arwy baby ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» douce folie
» Ghita la douce
» GAGGIA BABY caffita systéme
» [Poupée] Petite Blythe "Baby Buttercup" Décembre 2010
» BABY LOCK

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Marché-
Sauter vers: