« Strange » Happy Day ♡ pv heylin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Sam 06 Déc 2014, 18:47



« Strange » Happy Day.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ Ψ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
FT. HEYLIN FÄNE KETLLH




L'adolescente expira doucement la fumée amère dans les airs avec un certain sourire au coin des lèvres. En baissant les yeux vers ses vêtements, elle poussa un soupire exagéré avec un nouveau sourire. Dans sa penderie, elle avait des tonnes de vêtements qu'elle s'était achetée au fil du temps. À présent, ils étaient répandus sur le plancher de sa chambre. Elle n'avait rien à se mettre : en même temps, elle n'irait pas faire les boutiques si elle trouvait encore quelque chose à porter. Aujourd'hui, elle avait rendez-vous avec un ami pour une petite virée shopping - elle n'avait pas eu le choix. D'abord, parce qu'on l'avait forcé. Ensuite, parce qu'elle n'avait réellement plus rien à porter. Certes, elle pourrait aussi laver les vêtements qui s'étalaient sur les lattes de bois du plancher, mais aucun morceau dans cette pile n'était dans ses goûts du moment. Oui, parce que Lilith n'est pas quelqu'un qui stagne. Elle bouge constamment, elle a besoin de nouveautés dans sa vie, incluant les nouveaux vêtements. Elle ne reste pas au même endroit plus d'une année, parce qu'elle a grandi avec cette pensée - d'accord, c'était principalement à cause de son don défectueux - mais maintenant qu'elle était grande, ceci était ancré dans son sang. Elle déposa sa cigarette sur le rebord de la fenêtre afin de ne pas empester toute la pièce. Sa colocataire aurait tôt fait de se rendre compte qu'elle avait fumée à l'intérieur : cela ne lui arrivait vraiment pas souvent, mais c'était un cas d'extrême nécessité. Azilys s'approcha finalement de la penderie, il lui restait bien un pantalon très serré noir qu'elle enfila - elle portait aussi des sous-vêtements noirs en dentelles qui ne paraissaient pas sous ses pantalons de la même couleur - puis elle attrapa un chandail à manche court blanc presque transparent avec un logo d'infini dessiné sur le devant. Son chandail laissait entrevoir la brassière noire élégante qu'elle avait pris soin de choisir pour aller avec sa tenue ; parce qu'elle aimait qu'on la regarde, elle aimait qu'on puisse dire qu'elle était séduisante. Lorsqu'elle fut finalement changée, la demoiselle poussa sa cigarette en bas de la fenêtre après l'avoir éteint sur la brique de la maison : elle ne voulait quand même pas mettre le feu à la seule maison qui était aussi réconfortante pour elle. La jeune femme se rendit finalement jusqu'au marché, parce qu'il possédait le plus grand nombre de marchand existant au même endroit sur l'île et que leurs boutiques étaient assez variées pour qu'elle et son ami puisse chacun trouver chaussure à son pied. Elle n'utilisa pas ses ailes comme d'habitude, se contentant de musique à fond sur ses oreilles et de ses jambes pour marcher, la pousser vers l'endroit où ils avaient rendez-vous tous les deux. Elle ne savait pas exactement ce qu'il avait prévu pour la journée, mais les boutiques étaient le point de départ qu'ils s'étaient fixés : parce qu'elle se cherchait une belle robe noire - même si elle n'osait pas dire pourquoi, il lui fallait quelque chose d'élégant, de très joli - et tout ce qui allait avec en passant par les souliers jusqu'aux accessoires. En route, Lilith s'arrêta se prendre un café à emporter avec un croissant - il n'y avait rien de meilleur qu'un croissant pour le petit-déjeuner : qui était aussi le repas le plus important de toute la journée - elle se l'était fait dire à de nombreuses reprises. Lorsqu'elle s'arrêta finalement devant une boutique, elle chercha des yeux Heylin. Oui, parce que ce con était supposé être arrivé depuis déjà ... Oh. Elle était en retard d'une trentaine de minutes, sûrement parce qu'elle s'était achetée un croissant et un café. En levant les yeux vers l'horizon, elle l'aperçut, il s'était assit quelque part un peu plus loin sur un banc. Il avait dû l'attendre ici quelques minutes et en avoir mal avant d'aller s'asseoir ailleurs.

▬ « Putain ! Je pensais que tu t'étais dégagé parce que j'avais cinq petites minutes de retard ! » Elle s'approchait dans sa direction avec son sourire habituel, parce qu'il ne se passait pas une minute sans que l'adolescente n'offres un petit sourire aux gens qui l'entouraient, c'était son moyen d'exprimer ses émotions différentes. « J'ai pas d'excuse à te présenter, mais je peux te partager un peu de mon café à la vanille ou de mon croissant au beurre, sinon on se grouille et on va gaspiller encore un peu plus d'argent ! » dit-elle en lui tendant son café à moitié terminé et son croissant qu'elle avait déjà entamé.

Elle pouvait tout lui partager à celui-là, s'il lui demandait. D'accord, elle ne lui donnerait pas la lune s'il lui demandait, mais elle ferait son possible pour lui obtenir.

▬ « Tu me fais la gueule là ou tu blagues ? » demanda-t'elle en fronçant un peu les sourcils, ils n'avaient pas l'habitude de se faire la guerre pour aussi peu que cela.




avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Sam 06 Déc 2014, 22:56

heylin&lilith
« Strange » Happy Day.

Heylin regarda sa montre pour la cent soixante deuxième fois de la journée. Fallait dire qu'elle venait de battre tous ses record, et ce avec un missile nucléaire. Il lança sa tête en arrière, regardant le ciel avec un oeil morne. 'Tain, s'il avait su, il aurait dormi une demi-heure de plus, ce matin. Il souffla, un peu dépité. A la base, c'est lui qui l'avait chopée et qui avait fixé le rendez-vous. Comprenez qu'il avait besoin d'air. Et de fringues. De pleins de fringues. Il les détruisait toutes teeellement facilement. Ces dernières temps, il le prouvait avec plus de zèle encore. Donc il avait chopé Lilith, aka pote qui a une garde robe qui doit pouvoir rendre jaloux une star hollywoodienne, et il avait décidé qu'ils feraient les boutiques. Tout seul, il l'a décidé. Evidemment.

Encore qu'elle n'avait pas refusé. Déjà, parce qu'elle avait besoin de remplir un peu plus ses placards. Ensuite parce que... Euh... Elle pouvait pas lui dire non. On va dire. Donc elle avait gentiment accepté l'invitation. Qu'il commençait presque à regretter. Attendez elle avait, quoi... Une demi-heure de retard ? Mais qu'est-ce qu'elle foutait, sérieux ? Il allait commencer à s'inquiéter, en plus... Wait. Non. Non il s'inquiéterait pas. Il souffla. Mais elle foutait quoi, merde ?

Et puis elle se pointa comme une fleur, armée un croissant bien entamé et d'un café à emporté à la main. Le demi-dieu se contenta de tourner la tête vers elle, n'affichant dans un premier temps aucune émotion. Etat-il censé la manger tout de suite ou il attendait un peu ? Non... il attendrait qu'elle ouvre ou moins la bouche -signe de réel respect chez lui, notons le. Ce qu'elle fit, et pas pour dire des choses qui auraient pu l'apaiser.

« Putain ! Je pensais que tu t'étais dégagé parce que j'avais cinq petites minutes de retard ! »

Il la bouffa du regard. Quoi ? Comment ? 5 PETITES MINUTES DE RETARD ? Non mais. Il allait la bouffer. Pour de vrai. Ou lui faire la gueule. C'était une bonne idée aussi. En plus ça le nourrirait. Ah mais. Bouffer une amie, ça le faisait moyen quand même. Heylin en avait marre. Elle avançait vers lui, rayonnante, alors que lui avait du poireauter pendant trois plombes. Puis elle arriva à son niveau, comme une fleur.

« J'ai pas d'excuse à te présenter, mais je peux te partager un peu de mon café à la vanille ou de mon croissant au beurre, sinon on se grouille et on va gaspiller encore un peu plus d'argent ! »

Aucune réponse.

Heylin la regardait avec le désir ardent de lui faire regretter d'être venu au monde. Bon en même temps, il se sentait un peu soulagé de voir qu'en fait il avait commencé à se faire des films, et qu'elle allait très bien. Trop bien. Il baissa les yeux sur le croissant bouffé à moitié et le café presque vide qu'elle lui tendait Et paradoxalement, il se reteint de rire. Peut être parce qu'avec elle, il n'avait pas envie d'être chiant, imbuvable, et à faire la gueule tout le temps. C'était détendant, de pouvoir se poser calmement et de plaisanter simplement. N'empêche qu'il avait quand même envie de lui faire la gueule, même pour le principe, qu'il y arrive ou non. Alors la brune insista.

« Tu me fais la gueule là ou tu blagues ? »

Heylin cligna des yeux. Bon. Il était tant d'arrêter de faire le poulpe amorphe. Il se pencha en avant, et croqua dans le croissant à pleine dent. Vrai que c'était bon les croissants. Puis il se releva, s'étira, et lui fit une pichenette sur le front -et si elle aimait pas c'était pareil. Un large sourire vint étirer ses lèvres.

« Je te ferais bien la gueule pour le principe mais je vois pas l'intérêt. T'inquiète, tu me supplieras de te pardonner dans la journée ♥ »

Il avait prévu une journée chargée, pleine de surprises. Au moins, aujourd'hui, il ne risquerait -normalement- pas sa vie. Ouais, une journée chargée, mais calme et agréable, en compagnie d'une amie. Pas quelque chose à quoi il était spécialement habitué. Ca lui ferait du bien, un peu de changement. Déjà, premier arrêt, une boutique de fringues pour... Elle, allez. Il sentait que ça allait être long, chiant, mais qu'il allait pouvoir s'amuser, sans trop savoir pourquoi, d'ailleurs.

« Alors déjà. Tu m'as pas dit, tu as besoin d'un truc en particulier ? Parce que pour ce qui est des boutiques et de l'ordre, j'ai rien prévu. C'est mieux de faire ça sur le tas ! »




avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Dim 07 Déc 2014, 19:06



« Strange » Happy Day.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ Ψ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
FT. HEYLIN FÄNE KETLLH




Elle battit des cils à quelques reprises avant d'avoir finalement un mouvement de la part de son ami, il lui avait presque croqué un doigt au passage, mais elle n'en fit pas un drame. Elle engloutit donc le reste de son croissant avec un petit sourire alors qu'il se levait puis s'étirait dans tous les sens. Il avait l'air d'un gros matou qui s'étire après avoir dormi pendant des heures ; ce qu'il n'était définitivement pas. Toc. Elle fronça les sourcils en regardant bien attentivement les lèvres du vampire qui remuaient en formant une phrase. Elle sentait encore la brûlure de son doigt au milieu de son front, sa peau devait avoir rougi, mais elle fit semblant que cela ne la dérangeait pas. Disons qu'elle estimait qu'ils étaient quitte maintenant, puisqu'elle ne l'avait pas fait attendre si longtemps que cela - elle avait déjà fait bien pire. La demoiselle croisa à nouveau ses bras sous sa poitrine en plongeant ses pupilles dans celle de l'homme en face d'elle, elle afficha à nouveau cet air de défi qui lui avait valu bien des raclés - elle savait très bien qu'il ne serait pas en mesure de lui faire du mal et ce, même s'il le désirait peut-être au plus profond de lui. Ils s'appréciaient beaucoup trop.

▬ « Comme si tu étais réellement en mesure de faire la gueule à la plus belle jeune femme du coin, qui plus est, cette même jeune femme est presque ta seule amie et tu l'aimes tellement de tout ton coeur, que tu ne peux rien lui refuser. Ou presque. »

Elle avait ajouté les deux derniers mots en lui faisant un clin d'oeil. Parce que Lilith aimait bien les sous-entendus, parce qu'elle aimait bien faire planer le doute ; mais Heylin était l'une des personnes avec qui elle pouvait être elle-même - bien qu'elle avait de la difficulté à situer la limite entre sa double personnalité vilaine et la vraie elle. Elle le regarda quelques secondes avant de détourner les yeux - pas parce qu'elle avait quelque chose à se reprocher - pour regarder autour d'eux. Le marché possédait quelques boutiques à en faire baver plusieurs et l'une d'elle était sans doute sa préféré. Elle achetait pratiquement tous ses vêtements à cet endroit, mais ce n'était pas cela qu'elle devait se prendre. C'était une robe. C'était inhabituel. Elle n'en portait presque jamais. Elle en portait lorsque quelqu'un crevait. Elle allait en porter une lorsqu'elle crèverait. L'adolescente secoua la tête et reporta son attention sur son ami qui lui demandait justement ce qu'elle devait se prendre. Elle repensa attentivement à sa garde-robe et fit un sourire distrait.

▬ « J'ai besoin d'un nouveau blouson en cuir - bien que j'adore celui que j'ai - il a commencé à découdre et il est déchiré sur tout le bras droit. » Elle montra son avant-bras droit qui était marqué de plusieurs cicatrices encore rose, elles étaient fraichement faites. « Du coup, j'aurais besoin de ça. De quelques jeans, puis quelques chemises à carreaux. Finalement, j'aimerais bien refaire ma garde-robe au complet. » dit-elle sérieusement. Elle retint son souffle quelques secondes, puis secoua la tête de gauche à droite en riant de bon coeur. « Si tu voyais ta tête, putain ! Je rigole ! Je veux quelques paires de pantalons, mon blouson et une robe. » Elle avait prononcé le mot robe avec rapidité en espérant qu'il se soit concentré sur les cicatrices ou bien sur autre chose.

Lilith se retourna rapidement et se mit à marcher en direction de sa boutique favorite - pas parce qu'elle avait nécessairement besoin de fringues - parce qu'elle voulait éviter de croiser le regard d'Heylin. Elle avait besoin de se changer les idées un peu, sa vie avait été mouvementé ces derniers jours et elle avait besoin de vêtement, de relaxation, de changement. Changement, ce mot sonna dans sa tête comme une cloche d'église, il la frappa avec tellement de force qu'elle s'arrêta de marcher. Elle tourna la tête vers l'arrière pour s'assurer que le vampire la suivait toujours, puis elle recommença comme si rien ne s'était passé - en soit, ce n'était pas réellement un mensonge.

▬ « Sinon, toujours pas de petite-amie ? » demanda-t'elle d'un coup, comme si c'était la première chose que l'on devait demander dans une conversation. Elle poussa la porte en verre de sa boutique et renifla discrètement l'air de l'endroit - les vêtements neufs ont une odeur particulière - puis un sourire s'étira sur ses lèvres. « Bienvenue dans mon monde. » murmura-t'elle avec ce même sourire satisfait.

Azilys attrapa la main de son ami et le guida à travers la boutique, elle répéta sa question en se disant qu'il ne l'avait peut-être pas entendu au moment ou elle l'avait posée - il n'avait peut-être pas envie d'y répondre aussi. La demoiselle ne se laissa pas distraire et commença à ramasser des pantalons ici et là, pour la majoritée noir et bleu marin. Elle en attrapa un du bout des doigts, il était blanc comme neige, puis elle s'arrêta et fourra le tout dans les bras du vampire avec un sourire, toujours un sourire. Parce que Lilith sans sourire, cela n'existe pas - parce que même fâchée elle sourit.




avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Jeu 11 Déc 2014, 13:11

heylin&lilith
« Strange » Happy Day.

Tout juste avait-il demandé que voulait-elle faire et s'était retourné vers elle, qu'il la vit mettre les mains sur les hanches, avec ce sourire qui lui rappelait un peu le sien -en plus sage, peut être. Ce sourire plein de défis qui lui avait sûrement valu autre chose que des amis, mais qui plaisait bien au demi-dieu; il trouvait en cela un véritable amusement, et puis, il l'appréciait beaucoup trop pour que cela puisse l'énerver. Parce que Lilith était une privilégiée.

« Comme si tu étais réellement en mesure de faire la gueule à la plus belle jeune femme du coin, qui plus est, cette même jeune femme est presque ta seule amie et tu l'aimes tellement de tout ton cœur, que tu ne peux rien lui refuser. Ou presque. »

Heylin explosa de rire face à la remarque. Parce que ses chevilles n'enflaient pas du tout. Oui Lilith, tu es par-faite. Il avait ce regard rieur, en la regardant. Il se sentait à l'aise avec elle, et en plus, elle était fun, que demander de plus ? Bon par contre, il n'osait pas trop lui dire qu'elle était en effet sa seule amie, en dehors de l'Atlantis. Et qu'il était effectivement quasiment incapable de lui refuser quoi que ce soit -c'est chiant, mais quand il aime, il fait pas semblant. Mais on ne dira rien, et lui non plus d'ailleurs, et il s'avança donc dans les rues du marché. Il lança un regard à la démone, qui bavait presque devant les vitrines bien chargées en items variés. Son regard se fixa sur l'une d'entre-elle, que Fäne s'empressa de regarder à son tour, arquant un sourcil. Elle voulait allez là-bas ? Il l'entendit de nouveau prendre la parole, pour dire quelque chose qui, cette fois, l'intrigua relativement assez beaucoup. Enfin, pas immédiatement.

« J'ai besoin d'un nouveau blouson en cuir - bien que j'adore celui que j'ai - il a commencé à découdre et il est déchiré sur tout le bras droit. »

Elle releva sa manche, et Fäne se contenta de siffler. Et bien, ils étaient pas amis pour rien ses deux là. Elle avait fait quoi, encore ? Oui oui encore, parce qu'il était parfaitement bien placé pour y ajouter ce terme renforçant une idée de culpabilité chez la jeune femme. Son sourire s'élargit, et il se contenta de lâcher un : « Tellement douée. On se demande comment tu t'es fait ça... », avant d'enfoncer ses mains dans ses poches et de nouveau écouter la jeune fille. Qui le fit pâlir de secondes en secondes.

« Du coup, j'aurais besoin de ça. De quelques jeans, puis quelques chemises à carreaux. Finalement, j'aimerais bien refaire ma garde-robe au complet. »

Heylin cru qu'il aller tomber dans les pommes.
Mourir.
Dans les secondes qui allaient suivre.

Il se demandait si elle était sérieuse, parce que putain si elle l'était il préférait aller se suicider tout de suite. Cela lui éviterait d'atroces souffrances. Mais vraisemblablement, il n'eut pas à en arriver à de tels extrêmes, puis qu'il la vit exploser de rire en secouant la tête, se foutant de la sienne qui, pour le coup, devait être épique il voulait bien le lui concéder. Même si cela lui donnait juste envie de l'étriper. Et ce pour la deuxième fois de la journée. En moins d'une heure. Vous voyez, il l'adorait. Si si, si cela n'avait pas été le cas, elle serait déjà morte. Et ce le plus douloureusement possible.

« Si tu voyais ta tête, putain ! Je rigole ! Je veux quelques paires de pantalons, mon blouson et une robe. »

Heylin eut un bug. Un sérieux bug. Elle avait beau l'avoir vite dit, cela le fit tiquer, et il fixa avec incompréhension la démone. Une robe ? Hein ? Mais... C'était étrange... Elle n'en portait jamais. Pourquoi en acheter, puisqu'elle ne se vêtait jamais de robe -ni de jupes ? Pour le coup, le simple fait qu'elle ne l'ait vite dit accentué le côté suspect du propos, faisant s'actionner les méninges du blanc. C'était suspect, étrange... Et inquiétant. La façon dont elle l'avait dit, dont elle l'avait vite fait passer aux oubliettes, était inquiétante. Et ce qu'elle fit après ne l'aida ni à se rassurer, ni à ne pas confirmer ses doutes. C'était inquiétant.

Lilith accéléra le pas, faisant de son mieux pour ne pas croiser son regard. Il se mordit la lèvre inférieure sans la moindre douceur, puis la suivit. Il fallait qu'il comprenne, qu'avait-elle ? Que se passait-il ? Ah non, elle en avait soit trop, soit pas assez dit, et il ferait en sorte qu'elle en dise plus, c'était mort. De plus, son comportement était de plus en plus suspect, puisqu'elle s'arrêta subitement en cours de route pour se tourner vers lui, qui se contenta de froncer les sourcils et lui lancer un regard interrogateur. C'était le moment parfait pour la questionner, mais elle n'attendit pas et reprit sa route. Heylin avait envie d'aller rencontrer un mur pour s'y rafraîchir les idées en y placardant sa boîte crânienne tendrement. Il s'en abstint à la suivi.

« - Sinon, toujours pas de petite-amie ?
- Et toi, personne ? »

Il avait répondu du tac-au-tac. Et elle devait s'y attendre, le connaissant. Il avait tendance à répondre aux questions qu'il voulait éviter par une autre question. Non, pas de petite amie, ni de petit-ami d'ailleurs, parce que c'était chiant. Ça ne l'intéressait pas, il n'avait pas envie de s'en encombrer. Et puis, parce qu'il savait très bien qu'elle ne faisait qu'éluder le sujet qui viendrait tôt ou tard sur le tapis. Des robes. Il ne fallait pas croire, quand il le voulait, le demi-dieu pouvait être fichtrement têtu. Elle ouvrit la porte de la boutique et s'y engouffra, et il l'y suivi. Il survola du regard l'endroit qui se voulait relativement grand mais plaisant, plein de vêtements qui, pour la plus part, se verraient bien dans la garde robe de son amie. Il sourit. Tout comme elle, d'ailleurs.

« Bienvenue dans mon monde. »

Heylin baissa les yeux sur elle, sentant sa main se faire réquisitionner, puis il se fit tirer par Lilith dans la boutique. Elle reposa sa question, à laquelle il reçut la même réponse, un air complètement désintéressé sur le visage. Très rapidement, il se retrouva avec une pile de fringues dans les bras, ce qui ne le surprit pas même un tout petit peu. Il savait très bien qu'il finirait par porter ses vêtements, hein.  Elle continuait de sourire, mais cela n'effaçait en rien l'inquiétude qui se propageait petit à petit dans le regard du demi-dieu, que la démone ne vit pas, ou s'efforça alors d'ignorer. Finalement, il n'allait pas lâcher aussi facilement. C'était évident, certes.

« Lilith, pourquoi des robes ? Je croyais que tu... N'aimais pas ça. Tu n'en mets jamais. Lilith ? »

Il se mordit la lèvre. Elle ne voulait pas répondre, il en était convaincu. Mais il ne jetterait pas l'éponge.

« Hé, dis moi, qu'est-ce qu'il y a ? »




avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Sam 13 Déc 2014, 19:44

Fuckoff, Truth
feat. Heylin Fäne Ketllh
Parce qu'évidemment, des vêtements tu n'en auras jamais assez. Ton placard peut pas en abriter autant, tu te rend compte ?   Elrik, le lourd

Il ne répondait jamais à ses questions.

Enfin, il répondait par une nouvelle question. Elle lui avait demandé s'il avait une petite-amie, alors il s'était empressé de lui retourner la phrase à son avantage. Connard. L'adolescente ne lui répondit pas la première fois, elle lui demanda une seconde fois en espérant qu'il finisse par lui donner ce qu'elle voulait. Soit, une réponse claire. Elle roula des yeux alors qu'il lui répétait la même chose, du con. Elle poussa un long soupire et se retourna pour lui faire face.

▬ Je ne pourrai jamais laisser ma liberté au profil de quelque chose qui est complètement inutile, ne penses-tu pas ? lui dit-elle avec un petit sourire.

Lilith slalomait entre les différentes rangées et attrapait au passage quelques chemises, elle s'arrêta devant un beau blouson en cuir noir. Elle le regarda durant une seconde ou deux, parce qu'il fallait vraiment qu'elle se concentre sur autre chose - elle voyait bien que son ami la regardait avec beaucoup d'insistance et elle n'avait vraiment pas envie de savoir ce qu'il voulait lui demander. Il fallait éviter des questions qui avaient envie de sortir de cette bouche là. La demoiselle attrapa le blouson, puis elle le posa sur ses épaules avant de se tourner vers le miroir le plus proche. Elle tourna vers la droite, puis vers la gauche avec un merveilleux sourire : elle l'aimait vraiment beaucoup celui-là. Il lui demanda finalement. Aussitôt que les mots eurent quittés les lèvres de son ami, les épaules de lilith se crispèrent, puis son regard se posa à nouveau sur le blouson qu'elle avait fourré sous son aisselle - bah quoi, il fallait bien qu'elle transporte quelques morceaux, non ? Elle se mordit doucement la lèvre inférieure avant de tourner son regard vers Heylin tandis qu'il reformulait sa question, dans des mots différents. Il avait raison. Elle ne portait presque jamais de robes, pourquoi maintenant en voudrait-elle une ? Il fallait une bonne raison.

▬ Par dieu ! Tu es angoissé aujourd'hui. D'abord, tu t'en fais parce que je suis en retard, ensuite parce que je veux une robe ? elle le regarda en fronçant les sourcils, parce que ce n'était pas le temps pour cet aveux-là. Elrik a décapité ma dernière robe, je n'en avais qu'une pour les occasions spéciales, donc il m'en faut une pour la remplacer. dit-elle avec un sourire.

Ce n'était pas la vérité, mais il n'était pas obligé de le savoir. Lilith le regarda, elle se sentit automatiquement très coupable de lui avoir menti, mais c'était pour son bien. Elle poussa un très long soupire et jeta un coup d'oeil en biais à son ami. Il avait les bras complètement chargés et elle commençait à avoir de la difficulté à tenir ce qu'elle avait dans les bras. D'accord, il faudrait qu'elle lui dise. Mais pas maintenant, elle était une bonne menteuse et il croirait à ce qu'elle venait de dire ; il avait vu son bras après tout. Elle se dirigea donc en direction des cabines d'essayages pour dame, parce qu'il fallait bien qu'elle essaie ce qu'elle venait d'acheter.

▬ D'accord, tu as raison. Je t'ai menti, mais je n'ai pas envie d'en parler aujourd'hui. Je t'en parlerai quand moi je serai prête. dit-elle en le regardant très sérieusement. J'essaie ça, tu peux me chercher une robe noire en attendant ? demanda-t'elle en prenant ce qu'il avait dans les bras.

Elle entra dans une cabine d'essayage avec les vêtements, puis le laissa seul. Elle ne voulait pas lui dire ce qui se passait aujourd'hui, parce qu'elle avait envie de passer une belle journée - parce qu'elle ne voulait pas recevoir de la pitié. Elle essaya un pantalon assez serré qui mettait ses formes en évidence en plus d'une chemise à carreau violette qui faisait ressortir la couleur de ses yeux. Elle ouvrit la porte et sortis sa tête avec un sourire, elle regarda où en était rendu son ami. Avait-il trouvé une robe ? Elle espérait, parce qu'elle se sentait incapable de choisir ce type de vêtements.

© Gasmask



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Mar 16 Déc 2014, 18:18

heylin&lilith
« Strange » Happy Day.

"Son monde", Heylin l'aurait facilement qualifié d'enfer. Heureusement, il y trouvais un intérêt puisque, déjà, la mode l'intéressait un peu, en ensuite, parce qu'il y trouvait, disons, un sujet d'étude. La femme dans son espace naturel - ceci n'étant nullement une pensée machiste. Autour d'eux, les filles piaillaient et voyaient leur regard briller sur de simples tissus colorés, des bonnets, en passant par les jeans dits tendances en finissant sur les robes en tout genre. En fait, dans cette boutique, il y avait tout le petit paradis de la gente féminine; ne manquait que le coin parfumerie et maquillage. Mais bon, pour cela, il y avait la boutique voisine, et cette proximité devait être encore plus appréciable pour les clientes. Puis elle avait redemandé, pour une éventuelle petite amie, et lui avait répondu la même chose que précédemment sans même y réfléchir, l'air totalement désintéressé - et c'était bien vrai. Il la vit rouler des yeux, ce qui le fit sourire, tout comme le soupire de lassitude profonde qu'elle laissa s'échapper de ses lèvres.

« Je ne pourrai jamais laisser ma liberté au profil de quelque chose qui est complètement inutile, ne penses-tu pas ? »

Le sourire qu'elle lui renvoya était des plus lumineux il va sans dire. Mais en fait, il lui semblait ne jamais l'avoir vu tirer la gueule - en fait, elle souriait tout le temps. Ce qui la rendait parfois difficile à lire; pourtant, il pouvait se féliciter d'y arriver, relativement du moins. Lui ne pensait pas être si difficile à comprendre, des fois; il était juste chiant, juste con, et il trollait les gens. Ouais, il y avait tout de même plus difficile à cerner. Il n'en restait pas moins qu'il était insupportable et parfois assez imprévisible. Il devrait peut être adopter sa méthode, tiens; tout le temps sourire, autrement qu'avec ce sourire mesquin, moqueur, cela le rendrait peut être plus insaisissable. Peut être. Tiens, pourquoi est-ce qu'il pensait à cela déjà ?

Malgré une réflexion qui peut paraître longue au vu du paragraphe précédent, le demi-dieu répondit rapidement à cette annonce, un grand sourire amusé.

« Et bien tu vois, on a ça en commun. »

Au moins, elle répondait pour eux deux, et c'était bien pratique. Même si lui, ce n'était que la moitié de la réponse; l'autre se situant entre l'inintérêt pur et dur et quelque chose comme de la crainte. Il n'avait juste pas envie d'aimer. Cela faisait mal, d'aimer, une fois que l'on perdait une personne. Tiens, depuis quand avait-il ce genre de pensée -deuxième édition- ? Non non non, bonne journée, détendue, sympa, cool... Bonne journée.

Cette simple pensée s'évapora quand il releva les yeux sur ceux violets de son amie. Il se mordit distraitement la lèvre inférieure, comme à chaque fois que quelque chose le tracassait, continuant de la regarder intensément. Tellement qu'elle s'en rendit compte, et il le vit lui-même. Il arrivait plutôt bien à la déchiffrer, réflexion faite. Finalement, il prit son courage - spontanéité- à deux mains et lâcha la bombe. Elle était alors en train de regarder, des paillettes dans les yeux, ce qu'il songea être son futur blouson, et il remarqua instantanément ses muscles se crisper. Son regard s'abaissa, comme si elle cherchait une excuse, regard dans lequel il discerna quelque chose comme de la... Crainte ? Comment ? Pourquoi ? Il devait faire erreur, elle... Qu'avait-elle ? Elle se mordit la lèvre; pourquoi ? Pourquoi Lilith, pourquoi ? Que se passait-il ? Pourquoi n'arrivait-il pas à la comprendre, pourquoi semblait-elle subitement si fragile, vacillante ? Il ne savait pas. Il n'avait que des questions, des pourquoi, pourquoi pourquoi pourquoi, et pas la moindre réponse. Pas la moindre réponse ! Il voulait comprendre, cela le frustrait; cela l'inquiétait.

« Par dieu ! Tu es angoissé aujourd'hui. D'abord, tu t'en fais parce que je suis en retard, ensuite parce que je veux une robe ? Elrik a décapité ma dernière robe, je n'en avais qu'une pour les occasions spéciales, donc il m'en faut une pour la remplacer. »

Il la vit tout d'abord froncer les sourcils, quand elle évoqua son inquiétude. Bien sûr qu'il était inquiet, et alors ? Bon ok, il se découvrait une âme de papa poule là, mais n'était-ce pas normal de s'inquiéter pour quelqu'un qu'il... Aimait ? Argh ce que ce mot était difficile, même à penser. Sa famille - l'Atlantis -, c'était différent; déjà, il avait jamais eu à y songer, c'était évident, spontané. Et puis il n'avait pas spécialement à s'inquiéter, la personne qui pourrait tuer Hänsel, Gretel ou même Capucine n'était pas encore née. Mais là, il se retrouvait face à une incompréhension, face à un mur, face à des réactions qu'il ne lui connaissait pas. Et le pire, c'est qu'elle s'entêtait à éviter le sujet, voire à lui mentir, comme elle le fit après. Parce qu'il le vit, que c'était un mensonge. Certes, il en douta, certes il faillit y croire. Mais il comprit que c'était un mensonge, et pas qu'à cause des mots ou de leur ton; mais de tout ce qui avait précédé. Parce qu'elle lui dirait la vérité après avoir éviter le sujet avec autant d'entêtement, comme ça ? Et elle l'aurait éludé alors que c'était si peu ? Donc, elle mentait. Forcément. Et il aurait trouvé cent fois plus rassurant qu'elle lui dise qu'elle ne voulait pas en parler, plutôt que de la voir insister. Car cela ne pouvait signifier qu'une chose : c'était important. Très important. Trop important.

Lilith baissa le regard sur les vêtements qu'ils tenaient tous deux, et sembla réfléchir. C'est vrai que cela commençait à être lourd, et qu'il aimerait bien s'en débarrasser. Il ne dit cependant rien, trop occupé lui-même à songer à quel problème pouvait se cacher derrière ses réactions. Et pour dire franchement, il n'en avait absolument aucune idée. Quoi ? C'était qu'une robe, alors c'était quoi le problème ? Vraiment, il n'arrivait pas à voir, et c'était encore plus frustrant. La démone fit demi-tour et il la suivit, jusqu'à des cabines d'essayages. Oh non. S'il vous plaît, qu'elle n'essaye pas tout ça et défile à chaque fois, en lui demandant son avis sur tout ce qu'ils tenaient - et ce avec différentes combinaisons sinon c'est moins drôle. S'il vous plaît. Il en verrait pas le bout...

« D'accord, tu as raison. Je t'ai menti, mais je n'ai pas envie d'en parler aujourd'hui. Je t'en parlerai quand moi je serai prête. »

Heylin sembla la bouffer du regard dans les secondes qui suivirent. Puis il cligna des yeux, et sourit doucement - un sourire que l'on n'était pas habitué de lui voir, doux, attentionné. Vraiment, vraiment inédit sur ce visage là. Voilà, c'est ce qu'il attendait. Il n'avait certes pas sa réponse, il restait certes frustré de ne pas comprendre. Mais il savait qu'il ne se faisait pas des idées, qu'il y avait bien quelque chose. Et qu'il lui faudrait juste attendre - il n'y pourrait rien, c'était comme ça.

« J'essaie ça, tu peux me chercher une robe noire en attendant ? »

Le demi dieu afficha un air soulagé quand elle lui reprit sa charge et recula d'un pas, fronçant les sourcils. Attends... Il devait choisir ? Pourquoi cela ? Il n'était pourtant pas expert en mode féminine - masculine aussi, d'ailleurs -, et elle risquait de se retrouver avec un truc qui ne serait pas à son goût. Pour autant, il obéit bien sagement - parce que tout le monde sait que si, Lilith fait ce qu'elle veut de Fäne - et se mit en quête d'une robe noire pas trop moche et qui lui irait bien. Il crut se noyer dans cette masse informe de vêtements féminin composée aussi des futures propriétaires, avant de revenir avec quelque chose, face à une tête souriante - mais ça ça change pas - de la démone, le tissu dans les mains. La robe sombre dans les mains, il arqua un sourcil, avant de lui tendre le tissu.

« Voilà. Bon, j'espère que ça te plaira, mais tu me connais, moi et la mode féminine... Je n'attends pas de commentaire. Hm, fais voir ? »




avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Mar 16 Déc 2014, 22:11

Fuckoff, Truth
feat. Heylin Fäne Ketllh
Parce qu'évidemment, des vêtements tu n'en auras jamais assez. Ton placard peut pas en abriter autant, tu te rend compte ?   Elrik, le lourd

L'adolescente avait sortie sa tête de la cabine d'essayage, elle était toujours peinte d'un sourire heureux qui faisait briller ses prunelles : elle avait toujours ce sourire quand Heylin était avec elle, parce qu'il était son meilleur ami, parce qu'il était l'un des seuls qu'elle réussissait à apprécier pleinement avec ses qualités, puis avec ses défauts. La demoiselle était pieds nus, mais se décida quand même à montrer les vêtements qu'elle venait d'essayer à son ami - c'était lui qui lui avait demandé après tout - et elle s'était trouvée assez belle dans cette chemise lorsqu'elle s'était observée dans le miroir de la cabine. D'accord. Est-ce qu'elle pourrait sortir comme cela, pour se montrer à son ami ? Oui. C'était Heylin, il pouvait tout voir d'elle sans que cela ne la dérange. Pourquoi ? Parce qu'elle savait très bien qu'il ne se passerait jamais rien entre eux, parce qu'ils étaient amis, parce qu'ils n'étaient que des amis et qu'elle voulait que ça reste. Il était sans aucun doute le seul avec qui elle pourrait se promener toute nue sans avoir peur qu'il la reluque : peut-être le ferait-il, mais tant pis. Elle le regarda pendant une seconde ou deux, puis réalisa qu'il tenait dans ses mains une robe noire qui était assez élégante. Elle l'aima au premier coup d'oeil, mais n'en dit rien, même si ses yeux avaient sans doute brillé en la voyant. Lilith laissa la porte tomber afin de découvrir ses nouveaux vêtements - ceux qu'elle allait acheter dans une dizaine de minutes, dépendant de ce qu'il allait dire.

▬ Eh voilà. dit-elle en faisant un tour complet sur elle-même, parce qu'elle voulait montrer tous les angles de sa tenue. J'aime beaucoup la robe que tu as choisi, je l'essayerai ensuite. Ça me donne quel air, cette chemise-là ?

Ok. Lilith. Lilith qui demande l'avis de quelqu'un à propos de ce qu'elle a choisi ? Oui. Oui, parce que c'est Heylin qui se trouve devant elle. Ça aurait été n'importe qui d'autre et elle l'aurait sûrement envoyé manger de l'herbe avant de lui demander son avis. Elle se tourna dos à son ami et s'observa dans la glace du fond, parce qu'il fallait absolument qu'elle soit certaine de bien vouloir porter les vêtements qu'elle achètes. Quoi ? Non. Ce n'est pas son style d'acheter des fringues, de les fourrer dans le fond de son placard et de ne jamais les porter. Enfait. Si. C'est totalement son style de le faire. La demoiselle se retourna vers son ami, puis poussa un très long soupire. Il ne la matait pas là, hein ? Non, il ne faisait que lui donner son avis sur son cul, c'est ça ? Elle attrapa la robe de ses mains sans dire merci, parce que ce n'était pas son style - et pour une fois, c'était la vérité. Elle retourna s'enfermer dans la cabine, puis retira ses vêtements. Elle se retrouva en sous-vêtements, elle se regarda une minute ou deux avant de se rendre compte qu'elle avait pas mal de cicatrice assez atroces. D'accord. Note à elle-même : ne jamais se mettre à poil devant quelqu'un. Pourquoi ? Parce que ladite personne prendrait sûrement ses jambes à son cou en voyant toutes les marques blanches ou roses - les cicatrices devenaient blanches avec les années - qu'elle portait sur la majorité de son corps. Elle enfila la robe et eu un mal fou à l'attacher. En fait, elle n'y parvint pas. Elle poussa la porte d'un coup de pied, puis s'arrêta devant son ami. Elle tenait la robe sur le devant afin d'éviter de montrer ses seins à tout le monde. Dans son dos, la robe descendait jusqu'à ses reins et on voyait très bien ses sous-vêtements noirs en dentelles qui étaient complémentaires l'un avec l'autre. Elle avait une cicatrice dans le bas de son dos, c'était sans doute la seule qu'on voyait - à part celles sur son bras - depuis qu'elle avait mis sa robe noire.

▬ Ok, tu arrêtes de me regarder et tu viens m'aider ? Bouge-toi le cul, merde ! J'ai pas envie de montrer mes sous-vêtements à tout le monde. lança-t'elle en se tournant dos à lui, il ne lui restait qu'à monter la fermeture éclair qui faisait la totalité de son dos en longueur.

© Gasmask



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Sam 10 Jan 2015, 12:38

heylin&lilith
« Strange » Happy Day.

Lilith, c'était un phénomène. Bon, son phénomène préféré, mais un phénomène tout de même. Oui, son phénomène préféré, et il assumait parfaitement. Il ne savait pas vraiment ce qu'elle était pour lui; il pouvait juste affirmer sans trop se tromper qu'elle était très, très importante à ses yeux. Ce qui expliquait aisément qu'il n'accepte de ne pas la bouffer après son retard d'une demi-heure, ou encore qu'il n'ait pas pris ses jambes à son cou quand ils étaient rentrés dans la boutique. Ou toute l'inquiétude qui s'était reflétaient dans ses prunelles pour elle. En fait, pour Lilith, il ferait - trop - de choses. C'était un peu effrayant, des fois.

Mais ce n'était pas le sujet. Il était là, la robe dans les mains, arquant un sourcils devant le sourire impatient de son amie. Il lui sembla que son regard s'illumina promptement à la vue de l'item qu'il lui apportait, et il ne put retenir le sourire amusé qui vint orner ses lèvres. A première vue, il avait fait mouche. Ce qui était une bonne chose, évidemment. Puis elle sortit de la cabine - ou plutôt, lui laissa le loisir de pouvoir donner son avis en plus d'un coup d'oeils à la tenue qu'elle portait.

« Eh voilà. Elle tourna sur elle même. J'aime beaucoup la robe que tu as choisi, je l'essayerai ensuite. Ça me donne quel air, cette chemise-là ? »

Heylin se contenta de pencher la tête, murmurant un « Mmmh », qui signifiait en clair qu'il cherchait ses mots. Cela lui allait ravir, à n'en point douter. Il fallait dire qu'elle portait très bien le violet - avec de tels yeux, rien d'étonnants. Elle avait le chic pour être toujours élégante et charmante en toute circonstances, Lilith, de toute façon. Cela l'amusait toujours, qu'elle lui demande son avis, alors qu'il savait très bien qu'avec d'autres - beaucoup d'autres - elle n'en aurait eu que faire. Il fallait dire qu'au moins, il n'avait pas l'impression d'être le seul à privilégier l'autre. Mais on s'éloigne encore du sujet.

« Ça te va super bien. Y a pas à dire, cette couleur est faite pour toi. »

Propos accompagnés d'un sourire. Il tirait rarement la gueule devant Lilith, c'est un fait. Bon, son regard dériva vite sur ses courbes généreuses qui ne le laissait pas indifférent - rappelons qu'il reste un homme attiré par la gente féminine - et le long soupire qui s'échappa des lèvres de la démone le fit pouffer de rire. Il matait s'il voulait, ok ? Elle l'avait dit elle-même, elle était magnifique, fallait pas complexer voyons. Un si beau corps, c'était de gâchis que de ne pas le regarder, franchement. Et se retenir de rire à ses pensées, c'était compliqué. Tout simplement parce qu'avec Lilith, c'était un vrai gosse, le demi-dieu. Ce qui expliquait en partie le fait qu'il adorait traîner avec elle. Il arrêtait de penser à ce qui faisait mal, quand elle était là. Il pouvait la reluquer aussi, mais ça on le passera sous silence.

Puis la jeune femme, après avoir récupérer la robe sans un mot de politesse - ce qui était pour Fäne le cadet de ses soucis - , s'enferma dans la cabine. Heylin recula de quelques pas jusqu'à s'adosser au mur d'en face, à quelque chose comme deux mètres de la porte close derrière laquelle se changeait son amie. Il se contenta de croiser les bras et d'attendre, un sourire aux lèvres, parce qu'il n'avait rien de mieux à faire, dans l'instant. Bon, il y avait toujours cette question de robe qui le turlupinait, mais il avait accepter de ne plus en parler et de patienter jusqu'à ce qu'elle se sente prête à aborder le sujet. Donc il se retint - difficilement - de retourner la question dans tous les sens et décida que songer à sa dernière partition était une fort bonne préoccupation. Il pensa à sa partition pendant un petit moment, jusqu'à ce que la porte de la cabine d'essayage ne s'ouvre avec violence, ce qui poussa juste le demi-dieu à hausser un sourcil. Tellement de violence !... Ok, il avait pas à commenter.

La situation l'amusa presque instantanément. Cette journée était vraiment bonne, en fin de compte. Enfin, elle ne faisait que commencer il est vrai. Mais c'était super comme commencement. Elle darda son regard d'améthyste sur lui, retenant sa robe de lui faire expérimenter le nudisme. En clair : elle la retournait de tomber. Il fallait vraisemblablement attacher la fermeture, qui était dans son dos, et elle n'y arrivait pas seule. C'était ballot.

« Ok, tu arrêtes de me regarder et tu viens m'aider ? Bouge-toi le cul, merde ! J'ai pas envie de montrer mes sous-vêtements à tout le monde. »

Oh oh oh, elle devait avoir ses règles.

« Oui mademoiselle, tout de suite mademoiselle. ♥ »

On notera le ton franchement amusé et qui méritait presque des claques qu'il employa. Il s'approcha d'elle, qui lui tourna le dos, et baissa les yeux. Ses sourcils se froncèrent devant la cicatrice qu'elle présentait dans le bas du dos, mais il n'en dit rien; toujours pareil, il n'était pas celui qui pourrait lui faire la moindre remarque, il en avait trop aussi. Et non il ne s’inquiéterait pas, merde. Puis il se rappela qu'il était en effet attiré par la gente féminine en regardant la dentelles sombre de ses sous-vêtements, et retint un sourire carnassier d'étirer ses lèvres. Ses mains brûlantes vinrent se saisir du curseur de la fermeture éclaire pour remonter le long de son dos.

« C'est triste de ne pas partager pourtant... »

Un ton entre le brûlant et l'amusé, pas quelque chose à laquelle il était très habitué il va sans dire. Mais c'était du jeu avec elle. Il n'y avait pas trop de sens dans ces mots-là - on va dire. Quand ce fut fini, il vint mettre ses mains sur les épaules de la jeune femme et lui souffla à l'oreille.

« Char-mant~ »

Avant de s'éloigner, se retenant de rire. Allez, elle lui en collerait pas une pour si peu. C'est pas comme s'il lui avait sauté dessus non plus.




avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Mar 13 Jan 2015, 16:52

Fuckoff, Truth
feat. Heylin Fäne Ketllh
Parce qu'évidemment, des vêtements tu n'en auras jamais assez. Ton placard peut pas en abriter autant, tu te rend compte ?   Elrik, le lourd

L'adolescente était entrée dans la cabine d'essayage avec la robe, elle s'était regardée durant quelques minutes avant de décider si elle devait sortir avec sur le dos ou pas. Il avait choisi exactement celle qu'elle aurait choisi si elle l'avait fait elle-même : cette robe était noire assez courte, elle ne possédait pas de bretelle et le bustier était ajusté à sa grandeur. Mais. Mais. Putain. Comment est-ce qu'il faisait pour la connaître aussi bien, sous toutes ses coutures ? L'adolescente fronça les sourcils en se regardant dans la glace, ses cheveux étaient remontés en chignon, parce qu'elle vous avouerait qu'essayer bon nombre de fringues avec les cheveux dans le vent ce n'est pas de tout repos et ça donne incroyablement chaud. Lilith avait une odeur particulière de rose et de bonbon, son parfum, celui qu'elle portait à tous les jours depuis qu'elle l'avait découvert. Il était fabriqué directement à Chloris avec les fleurs de cette ville : il en produisait à l'année puisque cette dernière était couverte de fleurs à toutes les saisons que dieu mettait sur terre. Lorsqu'elle poussa finalement la porte de la cabine, ce fut sans douceur, dans un grand fracas, mais elle n'allait quand même pas lâcher le bustier de la robe noire : elle ne voulait pas montrer son soutien-gorge à tout ceux qui essayaient des fringues dans les cabines à côté. Il l'avait observé tellement longtemps que l'adolescente s'était senti obligé de lui demander de bouger son petit cul. « Oui mademoiselle, tout de suite mademoiselle. ♥ » Il méritait de crever pour cette réplique là, mais comme azilys n'avait pas envie de rester à moitié nue, elle ne dit rien et ne fit rien non plus. Elle ne bougea pas jusqu'à ce qu'il soit à sa hauteur, il glissa doucement la fermeture éclair et ses doigts glissèrent d'un même mouvement sur sa peau pâle. L'adolescente frissonna au contact de la main de son ami qui se stabilisa au niveau de ses épaules, elle resta sans voix durant quelques secondes jusqu'à ce qu'il lui souffle quelques paroles au creux de l'oreille : « Char-mant~ » L'adolescente se retourna avec rapidité, mais pas assez et sa gifla l'air sans atteindre la cible qu'elle désirait attraper.

L'adolescente fit un pas dans sa direction, puis souffla toute l'air de ses poumons avant de se ressaisir, elle ne pouvait quand même pas lui sauter dessus en public. Pourquoi se gênerait-elle après tout ? Lilith lui fit un sourire en le regardant droit dans les yeux, il n'y avait plus lieu d'avoir de méfiance envers elle. La « pseudo-colère » avait complètement disparu de ses pupilles tandis qu'elle avança dans sa direction en roulant des hanches, un mouvement qui - s'il était exagéré - pouvait donner l'air d'une idiote à la personne qui le faisait, mais l'adolescente s'était familiarisé avec cette démarche. Cette posture la connaissait bien et c'était réciproque. Il s'était reculé suffisamment pour se caler entre deux rangées de vêtements, les étagères hautes et pouvaient facilement camoufler les deux adolescents qui était à moins d'un mètre l'un de l'autre. Lilith embaumait la fleur et les fruits, son gloss rose goûtait la fraise tandis qu'elle frotta machinalement ses lèvres l'une contre l'autre.

▬ Je ne vais quand même pas te faire souffrir parce que tu m'as avoué que j'étais jolie. Je le sais et si tu le penses en plus, ça me rend ....... très heureuse. l'adolescente avait dit ces derniers mots avec une pointe de désire dans la voix, elle jouait avec lui, complètement et délibérément. Je crois que j'ai tout ce que je voulais, nous pouvons aller faire tes courses. Oh, attends. Il me manque une chose.

Lilith observa autour d'elle durant une seconde au maximum avant de retourner son visage vers son meilleur ami depuis toujours - parce qu'elle n'en avait pas eu d'autre avant lui - et son sourire se fit un peu plus grand, un peu plus intense. L'adolescente se leva sur la pointe des pieds, elle attrapa le chandail de son ami au niveau du cou et tira avec force jusqu'à ce que leurs visages soient assez près l'un de l'autre pour qu'elle soit en mesure de capturer ses lèvres d'un baisé. L'adolescente se pencha un peu plus vers l'avant et fit balancer son corps en entier contre celui de son meilleur ami et lui vola un baisé presque chaste avec un sourire aux lèvres. Elle disparut de son regard, puis s'en alla vers les cabines d'essayages sans se retourner. Pourquoi est-ce qu'elle avait fait cela ? Parce qu'il l'avait provoqué et qu'on ne fait pas aux autres ce qu'on ne veut pas se faire faire. C'est une loi, non ? La jeune femme se changea rapidement, puis fis une pile de ce qu'elle voulait ou pas : elle ne mit rien dans la pile qu'elle ne voulait pas.

Lorsqu'elle sorti finalement de la cabine, elle fit un clin d’œil à Heylin et se dirigea vers les caisses sans lui adresser le moindre mots. Pourquoi le ferait-elle ? Il doit être dans la confusion la plus totale et c'était exactement ce qu'elle souhaitait au fond, c'était ce qui la faisait rire. Elle paya ce qu'elle venait d'essayer et s'arrêta à la sortie en attendant son compagnon.

▬ Alors, on en est rendu où dans notre plan pour la journée ? demanda-t'elle comme s'il ne s'était absolument rien passé.

Lilith était devenue professionnelle dans ce domaine : faire semblant que rien ne lui touche, rien ne lui déplait, rien de lui plait. Elle est impassible, comme si rien. Elle lui fit néanmoins un sourire charmant en lui attrapant la main au passage, parce qu'il était le seul homme en qui elle était en mesure d'éprouver de la gentillesse.

© Gasmask



avatar
Invité
« Invité »



MessageSujet: Re: « Strange » Happy Day ♡ pv heylin   Dim 01 Mar 2015, 17:44

heylin&lilith
« Strange » Happy Day.

En fait, il n'avait pas pu s'en empêcher. Un rire vif avait éclaté dans l'espace exigu alors que la main manucurée de la brune giflait le vent. Son regard sembla en faire un bon steak et son sourire déjà amusé vint s'accentuer. Il recula jusqu'à ce que cela ne soit plus d'avantage possible, dévorant la brune de son regard taquin parfaitement assumé. Même à cette distance, quelque chose comme un mètre tout au plus, il la sentit bouillonner. Il la savait brûlante, il la savait peinant de ne pas... Disons, l'étriper. Même s'il doutait fortement qu'elle ai envie de l'éviscérer en réalité. Et ce qui avait plus de chance de traverser son esprit était fortement présent dans celui du demi-dieu aussi. Puis elle respira un bon coup, semblant se calmer. Avant de sourire. Et celui-là était tout de même légèrement plus troublant et peut être inquiétant que sa réaction précédente. Il se contenta de hausser un sourcils alors qu'elle avança encore d'un pas, puis de continuer en roulant des hanches de façon exagérée, le tout dans une démarche qui se voulait pour le moins... Sexy. Il cligna des yeux avant de lui adresser un immense sourire intéressé. Même à cette distance, il sentait son parfum, entêtant, alléchant, aussi. Quelque chose qui donnait très envie de... goûter. En fait, tout chez elle était attirant, alléchant, aguichant. Tout chez Lilith était plaisant, jusqu'à son regard qui savait si bien accrocher la lumière, jusqu'à sa voix qui savait si bien envoûter. Tout chez elle l'attirait, même ses grimaces mécontentes et ses sautes d'humeurs exagérées.

« Je ne vais quand même pas te faire souffrir parce que tu m'as avoué que j'étais jolie. Je le sais et si tu le penses en plus, ça me rend ....... très heureuse. »

Le demi-dieu eut un léger rictus, tenta de respirer calmement. Montée d'hormones. Sa voix était envoûtante, en effet. Et le ton légèrement brûlant de la jeune femme ne laissait évidemment pas de marbre le jeune homme qui ne souriait plus comme un imbécile, même si ce sourire était toujours présent; couplé à lui, un regard plutôt explicite semblait dévorer la brune. Ok les gars, on est dans un lieu public, on se calme. ON SE CALME, j'ai dit.

« Je crois que j'ai tout ce que je voulais, nous pouvons aller faire tes courses. Oh, attends. Il me manque une chose. »

Heylin haussa un sourcil, interrogateur. Il n'eut pas à attendre bien longtemps il faut dire. Elle lança un rapide coup d’œil, et lui la contempla faire. Puis son regard éternellement intense revint se planter dans ses prunelles turquoises, et elle vin agripper sans la moindre douceur - mais pas le plus violemment non plus - son col pour le faire plier vers elle. Jusqu'à ce qu'elle ne vienne l'embrasser, et ce le plus chastement qui soit. Il va sans dire que sur le moment, Fäne eut du mal à suivre et sembla rater plus d'un épisode. Quand enfin il réalisa - le pauvre, vous pouvez pas imaginer à quel point c'est dur pour lui... -, elle s'était déjà éloignée, un petit sourire satisfait. Elle s'en retourna choper ses futurs achats avant de lui offrir un magnifique clin d'oeil. Il la fixa avec insistance un moment avant de tourner rapidement sur lui-même et d'aller se perdre dans les méandres des rayons colorés. Fallait juste qu'il arrive à atterrir là. Qu'il... Se calme. Qu'il cesse d'avoir absolument envie de la violer - dans un lieu public c'est mal - - oui parce que dans un lieu privé c'est acceptable, évidemment - là maintenant tout de suite. Elle jouait cette... Raah. Remarque, c'est bien lui qui avait commencé. Cette fille avait toujours, toujours, le dernier mot avec lui. Ce que cela pouvait être frustrant...!

Une fois calmé - enfin pas totalement - il revint, alors qu'elle était en train de l'attendre à la sortie. Il fallait qu'il se caaalme, se caaalme.

« Alors, on en est rendu où dans notre plan pour la journée ? »

Heylin plissa les yeux avant de regarder la brune. Ah oui c'est vrai, il avait prévu une journée détente. Il souffla, un air légèrement désolé sur le visage. Comment cela pouvait partir vite en... En vrilles. Cela pouvait vite partir en vrilles. Il haussa les épaules, les mains dans les poches.

« Faut refaire la mienne, de garde-robe. Puis passer voir pour des chaussures aussi - c'est bon de ton côté ? Parce que tu vois, j'avais envie de t'imiter; la dernière fois j'ai déchiré un sweat, niqué un jean, ravalé le portrait d'un autre sweat et... J'en passe. »

Ouais, passes-en. Puis il parlait d'elle, après...? Un petit sourire pointa sur ses lèvres et il vint passer un bras par dessus l'épaule d'Azilys, avant de l'entraîner dans un rire sonore. Allez allez, penser à autre chose qu'à son envie dévorante de lui sauter dessus là tout de suite maintenant sur le champ. Il l'emmena jusqu'à une boutique où lui venait se ravitailler pour garnir ses placards et la fit entrer en premier - gentleman qui s'ignore, merveilleux. Puis il pénétra à son tour les lieux en passant une main dans sa tignasse.

« Allez tu peux même m'aider. Je sais que tu en rêves. »

Il se remit à rire avant de se diriger à son tour dans les rayons et de choper plus ou moins au hasard des trucs; tant que ça faisait pas tapette ou pas... Pas... Horriblement ignoblement inesthétique. Disons.

 

« Strange » Happy Day ♡ pv heylin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Happy Birthday Disneyland Paris : 18 Ans de Magie.
» Calendrier Dr Strange Marvel Comics 1980
» Susanna Clarke: Jonathan Strange & Mr Norrell + adaptation BBC 2015
» Happy Birthday Claudy !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» HAPPY BIRTHDAY TO TSIPPORA........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-