Partagez | 
 

 Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ] | Mar 25 Déc 2012, 00:43



« Cheveux Rouges et Cheveux Verts ! »
Saucisse & Saucissette




Vous aimez les fêtes ? Moi, je les adore ! Et encore, le mot est faible, en fait, la plupart de mes nuits, je les passes à danser, en général avec les Boys et dans un état pas très ... Clean. Ouais ouais, je sais, c'est mal, il faut pas boire ni se droguer mais ceux qui tiennent un discours pareil, ça se voit qu'ils ont jamais essayé. Qu'ils n'ont jamais sentis des ailes leurs pousser le dos, qu’ils n’ont jamais eu cette sensation d'être immortelle, de pouvoir tout faire sans que rien ne puisse nous arrêter. Ceux qui vous diront que c'est mal vous diront aussi que c'est dangereux, qu'on peut en mourir, qu’on n’est pas vraiment nous-même. Mais sérieux, pourquoi se préoccuper de ça ?! On peut mourir en traversant la rue, on peut mourir moto, en voiture, même en bus. On peut mourir en dormant, en tombant dans une flaque d'eau, alors ça ou autre chose ... De toute façon, on est destiné à crever, y'a pas de lendemain possible, alors pourquoi se faire chier à rester sage et passer ses soirées à lire un bouquin ? Ouais, je fais le mal, ouais, je fais des conneries, ouais, ça risque de mal finir, mais qu'est-ce que je me marre ! Quand je pense que sans les Boys je serais resté comme ma sœur ... Ah j'adore ma sœur hein, mais elle est si ... Gentille. En fait, c'est tout le contraire de moi, elle ne sort presque pas, ne bois pas, ne fume pas, bref, la parfaite petite fille modèle. D'ailleurs, j'ai jamais compris pourquoi elle à été tuée en même temps que nous ... Enfin je sais pas, c'est pas comme si elle avait des ennemis quoi, elle traine jamais avec nous ... Peut-être que la personne qui nous à tués s'en est pris à elle pour m'atteindre nous, qu'elle savait qu'on rappliquerait immédiatement à son appel ... Enfin bref, j'en sais rien. Je pourrais même pas dire que j'en ai plus rien à foutre vu que ça m'obsède ... D'ailleurs, je l'ai toujours pas retrouver cette cruche, elle me manque c'est ... Affreux. Sérieux, j'ai vécu toute ma vie avec elle, c'est ma jumelle, on dormais carrément dans le même lit la plupart du temps ... Et là paf, du jour on lendemain, on crève et on est séparée. Je sais qu'elle est en vie, je le sens au fond de moi, un espèce de ... Sentiment qui me creuse le ventre le soir, quand je vais me coucher, seule, ou parfois avec Eydan ça change rien, je me sens quand même horriblement seule ... Je retiens un sursaut en sentant un bras autour de mes épaules avant de me rendre compte que c'est juste Eydan qui a dû voir mon regard se perdre dans le vide comme régulièrement, alors il vient me ramener sur terre ... Ou sous l'eau, ça dépends. Quoi qu'en général, quand on nage je pense à rien, ça va plus vite. Je lui souris pour le rassurer et il me serre contre lui.

    « - Viens Rory on bouge. »


Je hausse les épaules et me lève avant de sortir du bar, son bras toujours autour de mes épaules et la foule se scindant en deux à notre passage, comme la mer rouge au passage de Moïse. On déambule dans les ruelles malfamées, mes talons claquant sur les pavés cassés, mal fait, et malgré l'écart qu'il y a entre chaque pavés, jamais je ne tombe ou ne perds l'équilibre. Ces rues, je les connais par cœur, chaque fenêtre, chaque boite au lettre, chaque clodo qui sont toujours au même endroit. Chaque dealers, chaque prostituées, chaque bar, bref, le monde de la nuit, on le connait, on y vit, on fait partie de sa Royauté. Je dois d'ailleurs être la seule fille à jamais s'être fait prendre dans un coin, même quand je me promenais seule la nuit. Effectivement, le fait que le mec finissait un couteau dans la gorge ou finissait tabasser par les Boys dans un coin. On à garder la réputation qu'on s'était forgés dans notre première vie, à force de bagarre et de fête. Il m'embrasse légèrement et me murmure un « J'arrive » et je hausse un sourcil en le voyant partir. Pardon ? D'où il me laisse toute seule celui-là ?! Non mais sérieux, il a pas le droit, il se barre du bar alors qu'on vient à peine d'arriver, il me fait sortir avec lui et il me lâche là, en plein milieux de la rue sans aucune hésitation ! Je soupire et continue de marcher toute seule du coup, non mais quel crétin ! Tandis que je peste contre lui je m'arrête brusquement, y'a un truc qui cloche. Au lieu de l'habituel cul de sac ou se trouve le LonelyBar, y'a une espèce de ... Machin brillant, c'est assez aveuglant la vache, je vois plus rien à part ça ! Bon, je fais quoi ? Demi-tour ou je continue d'avancer ? Je me mords la lèvre ... Je le fais ou pas ? Qu'est ce qui va m'arriver si je le fais ? C'est peut être dangereux ... Ah bah tiens, voilà que je me mets à penser comme ma frangine ! Je secoue la tête et avance la tête haute sans hésitation.

Oh ma tête ... Je souris, sentant une odeur d'eau salée, tout ce que j'aime quoi, le brusque souffle du vent sur moi, le sel qui fait bouclés mes cheveux et l'odeur enivrante qui emplit mon nez, mes doigts qui s'enfoncent dans le sable comme dans un sac de graines de tournesol, les grains filant entre mes doigts tel le sable dans un sablier... HEIN ?! Minute ! Du sable ?! J'ouvre les yeux et me redresse comme une furie. Où est ce que je suis ?! C’est même pas de l’eau sur cette plage en plus, c’est des nuages ! C’est quoi ce bordel ? Je regarde dans le vide quelques secondes, les événements me revenant en mémoire. Mais oui, le gros machin lumineux ! J'y étais entrée, et tout ce dont je me souviens c'est d'une sensation de chute puis le noir total. Je me laisse tomber sur le dos, les doigts dans le sable et les cheveux en vrac. Et merde. Qu'est-ce que j'ai foutus ?! Je me plaignais d'avoir perdue ma sœur, et voilà que maintenant j'ai perdus les Boys ! Encore eux, je pourrais m'en passer pour la plupart, mais Eydan ... Oh et puis c'est de sa faute, il avait qu'à pas m'abandonner pour je ne sais qu'elle raison et venir avec moi ! Si il était resté, il serait avec moi, je serais pas toute seule là ! J'observe la tenue que je porte et pousse un long soupir, comme si tout le malheur du monde était sur mes épaules. Génial, j'ai que ça comme fringue et mon haut est à moitié déchiré et un de mes talons cassé. Et ouais, je suis seule sur une plage, je n'ai aucune idée d'où je suis, il fait nuit, je sais pas où je vais la finir cette nuit ni celles qui vont suivre, j'ai nul part ou aller et ce qui me perturbe c'est mes fringues. Mais comprenez-moi, il a couté super cher ce haut ! Je me lève et fais quelque pas avant de voir un mec. Grand, carrure d'athlète, de loin il a l'air assez mignon malgré ses cheveux qui sont ... Et bien... Bah vert en fait, y'a pas grand-chose d'autre à dire. J'avance vers lui, affichant la mine vulnérable de la fille n'ayant aucune idée d'où elle est ni comment elle est arrivée là. Certes, c'est le cas, mais en vrais, ça me perturbe pas plus que ça, mais ça fonctionne toujours mieux avec les mecs la mine vulnérable que celle de la je-m’en-foutiste.

    « Excusez-moi ... Je suis ... Perdue disons, vous savez ou on est ? »


[HRP : L’écoutez pas les enfants, fumer, boire et se droguer c’est mal, faites jamais ça ! ]



(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Mage

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
W. Matthew Harrington
Mage
Coeurs : 78 Messages : 182
Couleurs : seagreen
J'ai traversé le portail depuis le : 23/12/2012 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : William Matthew Harrington. Actuellement je suis : complètement fou d'elle (Judith) Il paraît que je ressemble à : Flippy from Happy Tree Friends & quelques oeuvres originales et à ce propos, j'aimerais remercier : moi-même (edit)
Re: Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ] | Mar 25 Déc 2012, 10:38

Mes doigts se posèrent sur la toile, où la peinture terminait tout juste de sécher, fraîche mais pas tout à fait. Un peu comme le moment où le bourgeon s'apprête à donner une fleur, mais pas tout à fait. Dans cette piège sombre, éclairée par la seule lumière jaune émanant de l'unique lampe posée à côté du chevalet dressé en face de moi, tout semble stimulant, mais aussi frustrant. Claquer autant d'argent dans le matériel de dessin devrait être puni par la loi... il y a vraiment des dingues dans la vie. Comme mon père, par exemple. L'exemple parfait du mec rongé par sa passion, venant même jusqu'à y baigner des gosses qui n'avaient rien demandé pourtant. Moi en l'occurrence, vu que je n'ai pas l'impression que cela dérange Livia le moins du monde. Je regardai le paysage de coucher de soleil que je venais de dessiner en voulant représenter le plus bel aspect de la mer de nuages... bel aspect que j'avais complètement massacré. Je balançai la toile d'un revers de la main, ce qui eut l'effet de faire tomber le chevalet sur les pots de pinceaux usagés et dégoulinant de peinture sèche. Le bruit assourdissant que fit le tout en se cognant arracha une sorte de glapissement à Clochette qui bondit sur mes genoux. Je poussai un soupir agacé en voyant que je devais recommencer mon travail. Encore. Et ce pour la quatrième fois depuis le début de la soirée. Tenter de faire un devoir qui devait demander le week-end en l'espace de trois heures relevait du miracle, et quelque chose me disait que je n'allais jamais y arriver. Ça m'apprendra à privilégier ma vie sociale plutôt que de me consacrer à un travail qui ne m'intéressait pas plus que ça. Talent ou pas, il fallait avant tout de la passion pour réussir dans un domaine aussi ardu que l'était celui des arts. Je posai Clochette au sol et entreprit de faire un tour dans la salle de bains pour me débarbouiller un peu de cette après-midi éprouvante, passée cloîtré entre quatre murs, à refaire encore et encore les mêmes gestes, à utiliser encore et encore la même palette de couleurs, le même pinceau.
L'eau fraîche de la douche me fit un bien fou. N'étant pas bien fan des bains chauds, je préférais prendre des douches froides pour réveiller mes muscles raidis par le mouvement lassant et récurrent du pinceau se baladant sur la toile. Je ne sais pas combien de temps je restai sous la douche, mais ce fut suffisant pour entendre Clochette gratter à la porte et me sommer de me dépêcher, jugeant que j'avais perdu assez de temps sur mon travail. À contrecœur, je dus écouter des conseils et sortir de la douche, frais et prêt pour commencer une nouvelle heure de supplice. À peine eus-je posé le pied hors de la salle de bain – séché et habillé bien sûr – que je regrettais déjà d'en être sorti. Je regardai par la baie vitrée et passai une main sur ma nuque, avant de me diriger vers l'entrée de l'appartement.


# Louka : Je vais faire un tour, ça peut que me faire du bien. déclarais-je en commençant par mettre mes chaussures.
# Clochette : Ton devoir est à rendre demain Louka... C'est pas sérieux ! Et t'imagines si Matt-
# Louka : Ça va, c'est juste histoire de prendre l'air. Je serai de retour dans 1 heure, tout frais et prêt à travailler. J'en peux plus là. »

Elle vint se frotter à mes jambes, je lui caressai le dos et filai. Il était inutile qu'elle m'accompagne... de plus, Clochette n'était pas tout à fait du genre à m'accompagner lors de sorties nocturnes, préférant nettement le confort de son coussin attitré, posé au pied de mon lit. Même si elle était un chat, je savais éperdument qu'elle n'était pas de ces animaux qui s'aventuraient dans les ruelles mal famées à la recherche de restes. Non, Clochette c'est plutôt le chat qui fait des manières et qui se prend pour une princesse. Je dévalai rapidement les escaliers de l'immeuble et arrivai bien vite au rez-de-chaussée. Évidemment, il n'y avait personne, même dans les rues. Passé vingt-trois heures, les gens évitent de sortir, car c'est à ce moment que les créatures de l'ombre pointent le bout de leur nez et décident de faire régner leurs lois. Traîner dans Skyworld ne m'apporterait donc rien si ce n'était encore plus de mal-être. Ce fut la raison pour laquelle je décidai de quitter la ville et tenter un endroit aussi tranquille quoique moins déprimant. Mais toujours aussi peu inspirant. N'importe quel individu qui aurait vu ces toiles que j'avais arrachées du chevalet les aurait jugées sublimes, profondes même... peu importe, si je les trouvais dégueulasses ou plates, c'était à moi de recommencer. De toute manière, tout ce que je faisais en ce moment ne me plaisait pas, c'était comme si l'inspiration que je puisais de mon entourage s'était envolée. Mais je savais pertinemment la raison pour laquelle mes travaux ne me plaisaient plus : il me fallait une muse. N'importe quel artiste arrivé à un certain stade a besoin d'une source d'inspiration inépuisable, dans laquelle il trouvera éternellement de quoi faire, quelque chose à produire. Certains ne la trouvent jamais, et finissent par abandonner leur passion. Ne pas la trouver n'est pas un problème pour moi, puisque je n'ai jamais considéré l'art comme tel. Seulement, j'étais persuadé que mon père allait finir par s'en rendre compte, et s'empresserait d'essayer de la trouver pour moi parmi les plus belles filles de la ville... car la beauté extérieure est incontestablement le seul attribut dont a besoin une muse. Les mains dans les poches de ma veste, je longeai la plage sur laquelle j'avais fini par atterrir sans y réfléchir et observai sans grande conviction l'horizon. Il fait nuit, seules les étoiles sont observables au-dessus de l'eau quasi-plate de la mer de nuages. Pour vous vous dire, je ne vais que très rarement en dehors de la ville. J'aurais été un elfe, une fée ou même un hybride je ne sais quoi, la nature m'aurait attiré sans que je ne sache pourquoi. Mais moi, j'étais un mage. Pur souche, depuis des générations. Et les mages sont des urbains, ils aiment la ville et n'apprécient pas tant que ça la nature. Alors je passais le plus clair de mes journées en ville, loin du calme plat des périphéries de Skyworld, préférant de loin l'activité des rues animées de la capitale. J'avais choisi -quand mon père m'avait proposé les deux principales villes de l'île- Skyworld pour son dynamisme, son activité. De plus, il ne fallait pas oublier que le camp militaire s'y trouvait, et que Chloris était avant tout une ville de spectacle. Et puis entre des fleurs ou des grands édifices de marbre, il n'y a pas photo, en tout cas pas pour moi.

Soudain, il y eut une lumière blanche. Je portai ma main au-dessus de mes yeux mais fus ébloui malgré tout. Le flash dura moins de deux secondes, mais ce fut suffisant pour demander à mes yeux de se réhabituer à regarder dans le noir. Ainsi, je ne prêtai pas attention au "plouf !" qu'il y eut au loin. Intrigué par cet éclair de lumière, je m'avançai un peu plus vite. Même en 20 ans de vie à Sanctuary of Heart, je n'avais jamais eu l'occasion de voir ce qu'on appelait ici "portail". Celui qui s'ouvrait à tous les habitants magiques vivant sur Terre, à un moment de leur vie où ils ont besoin de rejoindre l'île, même sans en connaître l'existence. Sans savoir à quoi ces fameux portails ressemblaient, j'en déduisis que je venais d'en voir un, et que par conséquent il devait y avoir quelqu'un, quelque part sur cette plage. Longeant les rives, je m'avançai les mains dans les poches, sans y voir grand chose cela dit. La seule lumière de la lune nous éclairait, cela dit il paraît qu'elle est moins grosse vue de la Terre, mais Sanctuary of Heart est tellement en hauteur que visiblement elle est énorme. Enfin énorme... tout est relatif.
Perdu dans mes pensées, je ne remarquai même pas la nana s'avançant vers moi, avec ses cheveux emmêlés et ses vêtements en lambeaux. Je la regardai de loin... vu sa tenue et le lieu dans lequel nous nous trouvions, j'en déduisis qu'elle venait de passer par le portail que je venais de voir, et qu'elle ne s'attendait visiblement pas à atterrir dans la mer de nuages. Cela se confirma lorsqu'elle ouvrit la bouche pour me demander où elle se trouvait, l'air complètement perdu. Je la regardai un instant, étudiant les courbes de son visage comme on observerait un tableau. Malgré le sel dans ses cheveux rouges, et que ces derniers soient emmêlés, je pouvais dire qu'elle aussi se trouvait dans la catégorie des gens gâtés par la nature, même si le maquillage se faisait fort peu artistique. Peut-être que c'est comme ça sur Terre, mais en temps que peintre, je peux me vanter de savoir maquiller sans jamais avoir essayé.


# Louka : C'est la mer de nuages, sur Sanctuary of Heart, l'île céleste. »

Déclarais-je, persuadé que ça n'allait pas l'éclaire plus que ça. Comment lui expliquer ? Avec un peu de chance, on lui avait appris l'existence d'une île au-dessus du pays qu'on appelait là-bas la "Grèce", qu'elle rejoindrait un jour dans sa vie, et que ce jour s'avérait être aujourd'hui. Avec moins de chance, je devrais lui faire un cours sur Sanctuary of Heart... le vent souffla, faisant voler ses cheveux dans un sens, et je me surpris à frissonner. Ah ouais, il ne faisait pas bien chaud ce soir. Mais avant de passer pour un débile, je préférais poser une question qui confirmerait mes pensées.

# Louka : T'es bien passée par une espèce de porte brillante, aujourd'hui ? Je m'appelle Louka.

Parce que quitte à passer pour un dingue à ses yeux, autant le faire bien, et jusqu'au bout. Avec l'autre dingue qui s'est toujours pas montré en plus, ça ne présageait rien de bon.




avatar
Invité
Invité
Re: Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ] | Mar 25 Déc 2012, 17:53



« Cheveux Rouges et Cheveux Verts ! »
Saucisse & Saucissette




    C'est la mer de nuages, sur Sanctuary of Heart, l'île céleste. »


Ah hem… Comment dire ? Ca m’avance pas des masses le nom d’une île qui n’existe pas, nom mais sérieux « Le sanctuaire du cœur » les gens nous prennent pour des billes. C’est quoi encore le délire ? C’est un île ou ici tout le monde trouve l’amour sous un superbe couché de soleil, dans un champs de fleur en guimauve, d’herbe en papier mâché et de nuage en meringue ou comment ça se passe ? Non mais je sais pas, c’est hyper bizarre comme nom, je vois pas pourquoi appeler une île comme ça … Je retins de justesse un palmface en transformant le geste a la dernière minute, passant la main dans mes cheveux plutôt que sur mon front. A croire que j’ai été blonde dans ma première vie, j’ai quand même mis du temps à faire le lien avec les sans cœurs … Le nom de l’île voudrait-il dire que c’est un lieu où ils ne peuvent pas pénétrer ni voler les cœurs ? Pas qu’ils me fassent peur, loin de là, c’est juste que ça fait désordre quand on tombe sur l’un deux, c’est même carrément saoulant.

A la mer de nuage … Ouais donc je suis pas folle, c’est bien des nuages à la place de l’eau … Mais attends, on est sur une plage là, le sable dans lequel mes pieds s’enfoncent avec une sensation si familière le prouve… Mais pourquoi des nuages ?! Elle est passée ou l’eau ?! Y’a pas de mer ? Je fais quoi moi, si y’a pas de mer ou d’Océan hein ? Nager c’est un des trucs que je préfère dans ma vie, le seul truc ou je peux vraiment m’éclater en étant sobre et clean ! Quoi que, en ayant pris deux trois petits trucs illégaux et pas très catholiques c’est encore mieux, mais même sans c’est juste… Fantastique. Imaginez-vous, plongée dans les couleurs éclatantes des profondeurs de l’océan, l’eau glissant sur votre corps, fonçant à contre-courant. L’adrénaline commence à monter doucement en vous, à mesure que vous accélérez, une boule de plaisir se forme dans le creux de votre ventre, un sourire nait sur votre visage et continuez, jusqu’à être épuisées … Ca c’est le vrai plaisir. Aucune autre chose ne m’apporte autant de plaisir, d’euphorie, quand je ressors de l’eau c’est toujours avec un sourire béat voir un peu niais. La seule chose que je regrette c’est que Shadow puisse pas venir avec moi … Minute. Pourquoi il est pas en train de me dire que je suis une cruche ou de commenter le mec juste en face de moi hein ? … Il est ou encore ce crétin de corbeau ? Non mais sérieux, ça lui couterait cher de rester près de moi une fois dans sa vie ?! Je peste mentalement, je ne sais même pas si il m’a suivis dans le … Gros machin blanc lumineux ou pas ! Je décidais de l’appeler mentalement, histoire de savoir si il était ici ou pas …


    « - T’es ou crétin ?!

    - Dans ton c… Adorable postérieur surdimensionné chérie.

    - Va te jeter Andouille … Bon tu ramènes tes plumes ou faut que je vienne te les arracher ? »



Je n’écoutais pas sa réponse, je savais qu’il allait débarquer d’ici peu. C’est toujours comme ça entre Shadow et moi. On a beau s’envoyer vacheries sur vacheries, au fond, on s’adore et on ne pourrait pas vivre l’un sans l’autre. Et ouais, avec toute la guimauve qui dégouline de nos mots et tout … Mais bah, c’est mon affilié quoi, et même si il à un caractère aussi moqueur, vicieux et méchant que moi je peux pas m’empêcher de l’aimer et de tenir à lui. Juste que bah des fois ça donne un mélange … Explosif. Et rarement très polies, étant donné qu’il est encore plus vulgaire que moi, les insultes et autres remarques salaces ne manquent pas. Et après on s’étonne que je tourne mal et ai une vie de débauchée mais avec les images qu’il m’envoie vingt-quatre heures sur vingt-quatre comment voulez-vous qu’il en soit autrement ? Des fois je préfèrerais quand même pas les avoirs, parce que c’est franchement dégueulasse … Non, je ne vous dirais pas de quoi il s’agit, manquerait plus que ça ! Y’a des âmes et des yeux innocentes je vous signale ici … Ouais bon, je sais que c’est pas vrais, mais si je me mets à repenser à ces images là je vais finir dans un asile alors ….

    «T'es bien passée par une espèce de porte brillante, aujourd'hui ? Je m'appelle Louka. »



J’entendis Shadow ricaner dans ma tête « Louka c’est un nom de tapette ! » et lui demandais gentiment très courtoisement et le plus poliment possible de fermer son grand bec si c’était pour débiter des conneries et méchancetés à longueur de journée … Même si là il fait nuit sois dit en passant, c’est pas grave, j’aimerais quand même bien qu’il la ferme. Oui je sais, y’a cinq minutes je me plaignais de pas l’entendre, mais c’est comme ça, j’aime bien l’entendre … Trente secondes toute les deux heures et puis bastah. Bon, certes, il a pas tort, y’a plus viril que Louka comme prénom … Y’a des parents qui aiment pas leurs enfants et veulent les faire mal démarrer dans la vie visiblement. Sérieux, appeler son gosse Louka … Et pourquoi pas … Je sais pas moi, Marius tant qu’on y est ? Nan je déconne, Marius ce serait carrément de la méchanceté gratuite. Quoi que, y’a bien des parents qui appellent leur enfants Hortensia … Et récemment un bébé qui a été nommé Hashtag, non mais sans déconner quoi, pourquoi pas Facebook tant qu’ils y sont ? D’ailleurs, y’a internet ici ? Même du réseau ce serait pas mal, histoire de pouvoir contacter les Boys … Non mais c’est vrais, comment ils vont survivre sans moi hein ? Les pauvres, seuls à cinq mecs … C’est même pas comme si ma sœur pouvait aller les prévenir d’où j’étais et les surveiller en attendant … Hey mais j’y pense ! Si ça se trouve, ma sœur est ici sur cette île ! Je me retiens de sautiller sur place à cette idée et me contente de jouer distraitement avec une de mes boucles rouges. Ce serait peut-être d’ailleurs pour ça que ce qui est une porte d’après Louka serait apparu alors que je venais de songer qu’elle me manquait affreusement … Aaaaah je vais retrouver ma frangine chérie d’amouuur ! Ça va être génial et tout ! … Bon, et si je me calmais ? Rien ne me dit qu’elle est ici cette gourdasse … Mais bon, on peut toujours espérer … Je tourne la tête en sentant un truc sur mon épaule et souris en voyant Shadow. Je lui ébouriffe les plumes malgré ses hurlements mentaux et songe que ce serait pas étonnant si un jours il me griffe l’épaule ou autre, il doit surement se retenir pour pas s’agripper de toute ses griffes à mon épaules.

    «Effectivement je suis passée par là … Moi c’est Lorelay et lui Shadow, répondis-je en désignant le corbeau. Tu risque de me prendre pour une folle mais tu n’aurais pas déjà aperçu ou croiser une fille exactement comme moi sur l’île ou autre ? »





(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Mage

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
W. Matthew Harrington
Mage
Coeurs : 78 Messages : 182
Couleurs : seagreen
J'ai traversé le portail depuis le : 23/12/2012 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : William Matthew Harrington. Actuellement je suis : complètement fou d'elle (Judith) Il paraît que je ressemble à : Flippy from Happy Tree Friends & quelques oeuvres originales et à ce propos, j'aimerais remercier : moi-même (edit)
Re: Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ] | Mer 26 Déc 2012, 10:27

HRP: Je passe de la 1ère personne à la 3ème, ça t'ennuie pas ?

Lorelay.
Il se  répéta mentalement ce prénom, en se rappelant que cette nana sortie de l'eau était bel et bien réelle. Après tout, ça n'était pas tous les jours qu'il était confronté à ce genre de situations. Lui qui pensait pouvoir faire une promenade stimulante pour éviter de replonger dans la frustration que lui procurait ses toiles, ce n'était pas gagné. De plus, il commençait à se faire tard, et même s'il n'étais pas spécialement fatigué dans l'immédiat, Louka savait pertinemment qu'il le regretterait s'il ne filait pas au lit d'ici une heure. Il devait être deux heures à tout casser, et sachant qu'il devait se lever à sept heures tapantes, ça ne lui laissait pas beaucoup de temps pour dormir entre les deux. Son regard yeux passa du ciel à Lorelay, puis de Lorelay à Shadow, le corbeau qu'il n'avait même pas remarqué tant sa couleur naturelle se fondait dans le décor. « Dire que j'ai un chat blanc... ça faisait vachement viril, et avec mon prénom en prime, j'avais eu la totale. Super ma vie, heureusement que la nature m'avait procuré un corps de rêve et un talent incontestable, sinon je crois que je me serais suicidé il y a des années de cela... » pensa-t-il à cet instant en levant les yeux au ciel.

Mais ce corbeau perché sur son épaule lui prouvait au moins une chose: elle avait un affilié. Ce qui voulait également dire que ses connaissances sur le monde magique dont faisait partie Sanctuary of Heart n'étaient pas si infimes que ça. À moins que Shadow ne lui aie jamais parlé de l'île, et dans ce cas-là il pourrait véritablement se considérer comme maudit. Quoiqu'on puisse lui dire, Louka se considérait comme quelqu'un de malchanceux, mais vivait avec et se contentait juste d'exister, fournissant ainsi le strict minimum que lui réclamait la vie. Bon d'accord, c'était un peu exagéré puisque lui-même ne savait pas résister à l'appel des soirées organisées par les étudiants de sa promotion, qui terminaient généralement la tête penchée sur la cuvette des toilettes, régurgitant copieusement tout l'alcool pris pendant les six heures précédentes.


# Louka : Au point où t'en es, je pense que tu peux te permettre de me poser n'importe quelle questions... et pour répondre à celle-ci : non, je n'ai croisé personne à part toi depuis le début de la soirée.

Il lui fit un petit sourire; ce sourire qui faisait de lui quelqu'un avec qui les gens aimaient rester. Ni faux-cul, ni hypocrite, juste un sourire sincère et qui faisait tout son charme, augmentaient son charisme... sans qu'il ne se rende compte de quoi que ce soit. Il y existe des gens qui, même sans vraiment le vouloir, attirent les autres. Pas par leur physique ni par leur caractère, mais seulement leur façon d'être, de se comporter. Louka regarda autour de lui et finit par s'asseoir dans le sable frais, face à la mer qui s'étendait devant lui. De toute sa vie, le mage n'avait jamais vu la mer, la vraie. C'était seulement cette étendue de nuages qui en donnaient l'illusion, et rien d'autre. Remarque, la Terre ne l'avait jamais attiré, en tout cas plus qu'un autre lieu de la planète.

# Louka : Mais si vous avez pris le même portail, vous devriez normalement vous retrouver au même endroit. Ou du moins pas très loin l'une de l'autre.

Il n'était pas dans les habitudes de Louka de donner de faux espoirs, mais il n'était pas non plus le dernier des salauds. Il voulait la rassurer, surtout qu'elle venait d'arriver, ça n'était pas le moment de la faire paniquer. Du moins c'était ce qu'il pensait, sans savoir quel genre de personne était Lorelay... sans doute ne lui aurait-il jamais adressé la parole si ç'avait été le cas. Il se mit en tailleur et observa le mouvement des vagues, parfois régulier, parfois un peu moins. Sans lever les yeux vers Lorelay, il décida toutefois de lui expliquer ce qu'était réellement cette île au caractère principalement magique.

# Louka : Sanctuary of Heart, c'est le nom qu'on donne à cette île qui flotte au-dessus de la Grèce, et qui doit à peu près faire la taille du pays. Ce sont les dieux -ouais les dieux, j'espère que tu connais tes bases sur la mythologie grecque- qui l'ont créée pour que tous les gens comme toi, moi et sûrement la fille que tu cherches puissent vivre, loin des humains.

Si les dieux les considéraient eux, Sanctuariens, comme de simples insectes; les êtres magiques faisaient de même pour les humains. Pour quelqu'un qui n'avait jamais vécu avec eux, qui le les avaient jamais côtoyés, un humain n'était qu'un être faible et donc très peu intéressant. Louka se mit à dessiner dans le sable, comme un réflexe, chaque fois qu'il tombait sur une surface exploitable. Partir de rien pour tout créer, l'étendue de son pouvoir était énorme, s'il avait su l'exploiter. Mais cette capacité à donner vie aux objets lui rappelait à quel point il était enchaîné à son père. Ce dernier lui avait tout imposé, et lui avait été trop naïf, trop gentil pour répliquer; et voilà à quel point il était arrivé aujourd'hui.

# Louka : J'espère que t'as rien laisse derrière toi qui pourrait te manquer, parce que je doute qu'on te laisse retourner sur Terre d'ici quelques mois. Et encore.

Les gens allaient sur Terre seulement pour effectuer des quêtes. Seuls les dieux pouvaient aller où bon leur semblait, sans demander l'avis de personne. Il y avait eu bien trop d'accidents du côté des humains, provoqués par des Sanctuariens bien trop imprudents, que l'autorité avait décidé de restreindre les voyages au minimum syndical. Ainsi, il fallait bénéficier d'une autorisation gouvernementale pour descendre, et ce avec des restrictions. Autant ne pas y aller, si c'était pour se retrouver comme en prison. Certains des camarades de son école d'art y étaient déjà allés; et si le dépaysement avait été total, ç'avait été le seul changement. Ils avaient qualifié les humains de désagréables, stressés et antipathique mais encore une fois tout était relatif.




avatar
Invité
Invité
Re: Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ] | Mer 26 Déc 2012, 16:43



« Cheveux Rouges et Cheveux Verts ! »
Saucisse & Saucissette





    « Au point où t'en es, je pense que tu peux te permettre de me poser n'importe quelle questions... et pour répondre à celle-ci : non, je n'ai croisé personne à part toi depuis le début de la soirée. »


Loupé. Certes, je voulais pas dire depuis le début de la soirée, mais bon, si il avait croiser moi, ma sœur ou quiconque nous ressemblant il s'en souviendrait. Tout le monde s'en souvient de toute façon, comment oublier une beauté telle que la nôtre ? Non mais, je ne me jette pas des fleurs, je suis juste consciente de la vérité. Je suis belle et je le sais, sans oublier que bon, des cheveux rouges, en général on s'en souvient. Quoi que, sur Terre, plus ça va et plus les cheveux rouges deviennent ... Banals. Non mais sérieux, si vous saviez le nombre de meufs que l'on voie avec leurs cheveux bousillés par les colos de toute les couleurs c'est ... Pitoyable. Non mais sérieux, certes, je me maquille etc, mais le naturel c'est bien aussi, sérieusement, tous ses ... artifice c'en est presque pathétique. Bon, encore le maquillage je peux rien dire, j'en mets - Bien que jamais de fond de teint, ma peau de porcelaine étant naturellement parfaite - mais franchement, les colorations et la chirurgie esthétique... Pourquoi ? Oui oui, je sais, venant d'une fille aussi superficielle que moi, ça parait gros, mais je tiens à dire que mon corps est 100 % naturel et que j'en suis fière. Je le regardais sourire et ne put en retenir un qui naquit sur mes lèvres. Ça devait être un des seuls qui n'était pas forcé. Je ne sais même pas pourquoi mais le sourire de Louka à un truc particulier. Il à l'air de n'avoir aucun but moqueur, charmeur ou autre, juste un sourire, un simple sourire. C'était d'ailleurs assez rare les sourires comme ça, c'est d'ailleurs pour ça qu'il est difficile de ne pas sourire en retour.

    « Mais si vous avez pris le même portail, vous devriez normalement vous retrouver au même endroit. Ou du moins pas très loin l'une de l'autre. »


Ça aurait été si simple si on avait pris le même portail ... Je sais même pas pourquoi je me suis mis en tête cette idée, certes c'est ma jumelle mais on est pas obliger de tout faire tout le temps ensemble et en même temps ... Mais jusque-là nos parcours ont toujours été si ... Semblable pour ce qui est des événements aussi important que notre arrivée sur une île que ça me paraissait évident qu'elle soit déjà sur cette île ou qu'elle y soit avant moi ... Je l'écoutais vaguement me faire un cours sur l'île. Ma mythologie grecque ? Euuuh, on a vaguement eu des cours sur ça dans notre première vie et même si c'était à peu près la seule matière qui m'avait intéressée, je trainais déjà avec les Boys, donc il faut dire que mon attention était pas au top ... Certes, j'avais une des meilleures moyennes de la classe, voir même du lycé, mais ce n'était pas toujours très ... Honnête. J'aurais eu la moyenne sans ça, mais pas une des meilleures, et si ma moyenne baissait, mes parents m'auraient fliquer du coup ... Je trouvais ça bizarre que Shadow ne m'ait jamais parlé de cette île et il me rétorqua que si, il m'en avait déjà parlé mais que comme d'habitude je ne l'avais pas écouté, en bonne grognasse que je suis.

    « J'espère que t'as rien laisse derrière toi qui pourrait te manquer, parce que je doute qu'on te laisse retourner sur Terre d'ici quelques mois. Et encore. »


Je me laissais tomber gracieusement dans le sable, à ses côtés et repliais mes genoux contre ma poitrine. Quelques mois ?! Mais c'est énorme ! Et si elle n'était pas ici ? Je peux pas rester ici plusieurs mois ! Je fais quoi sans les Boys ?! Mais quelle cruche vraiment, qu'est ce qui m'avais pris de passer ce foutus portail ?! J'ai laissé tellement de choses derrière moi, c'est pas possible que je reste ici longtemps ... Je posais ma tête sur mes genoux et regardait les nuages. Y'a pas à dire, avec la lune tellement ... Imposante, le spectacle est juste magnifique. Un tableau de rêve, cette étendue de nuages, on ne voit pas ça tous les jours mais jamais ça ne pourrait remplacer l'océan ... J'enfouis la tête dans mes genoux le temps de grimacer. Pas que je raffole de la Terre, les gens là-bas sont tellement … Stressés. Ça se bouscule tout le temps de partout, personne ne fait attention à personne, c’est la loi du chacun pour soi. J’aime cette loi, et même toute, je le connais par cœur le code de conduite des filles qui trainent dans la rue, mais si ça se trouve, c’est tellement différent ici … Et puis j'ai beau dire que c'est les Boys qui ne peuvent pas se passer de moi, mais au final c'est tout l'inverse ... Enfin, c'est de Eydan dont je peux pas me passer. Pas que je sois amoureuse ou quoi que ce soit, l'amour c'est juste une invention faites pour rassurer les gens et faire genre, mais je sais pas, je tiens à lui et j'ai pas l'habitude de rester aussi loin de lui longtemps ... Il a intérêt à vite s'amener ce crétin, mais de toute façon, il mettra toujours trop de temps, il aurait dû passer ce portail avec moi ... On à toujours presque tout fait ensemble, pourquoi là il m’a abandonné ce soir ? Pourquoi il est partit je ne sais où ? Il avait pas le droit … Je me retrouve toute seule ici …

    « - Non mais si, c’était une question débile, juste que c’est ma sœur jumelle et qu’en général il nous arrive souvent la même chose en même temps … Et quelques mois ? C'est énorme, ce sera la première fois que je serais séparée aussi longtemps de certains de mes amis ... C'était peut être une connerie de passer ce portail. »


Je m'arrêtais là avant de commencer à raconter ma vie, non mais depuis quand je parle sans réfléchir avant à ce que je vais dire ? C'est pas mon genre de raconter ma vie comme ça en plus ...

    « Dis ... Y'a une mer ou quelque chose qui y ressemble dans le coin ? »


[ Y a pas de problème. xP ]




(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Mage

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
W. Matthew Harrington
Mage
Coeurs : 78 Messages : 182
Couleurs : seagreen
J'ai traversé le portail depuis le : 23/12/2012 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : William Matthew Harrington. Actuellement je suis : complètement fou d'elle (Judith) Il paraît que je ressemble à : Flippy from Happy Tree Friends & quelques oeuvres originales et à ce propos, j'aimerais remercier : moi-même (edit)
Re: Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ] | Sam 29 Déc 2012, 00:00

Bizarrement, la remarque de Lorelay le fit rire. Il n'éclata pas de rire à proprement parler, mais lui-même sentait bien qu'il en avait envie. Alors Louka mit tout cela sur le compte de la fatigue, estimant qu'il n'aurait jamais dû se retrouver là dans des circonstances à peu près normales. La mine dépitée de la jolie rousse lui donnait l'air de supporter le poids du monde sur ses frêles épaules. Peut-être était-ce un peu exagéré, mais le mage devina que son interlocutrice n'était pas habituée à trop donner pour survivre. Une petite princesse peut-être; il en avait connu pas mal des filles comme ça puisque le chiffre d'affaires des habitants de Skyworld était élevé; les pères pouvaient donc se permettre de gâter leurs filles, les rendant totalement dépourvues quand la réalité leur tombait dessus. Louka avait appris à anticiper, comme tout adolescent destiné à vivre seul et à ses dépends, si on oubliait le coût du logement, financé par son père suite à un accord qu'il aurait préféré éviter, quitte à devoir payer son appartement tout seul, comme un grand.


    # Louka : Une "connerie" ? Je te trouves un peu dure tout de même... Tu finiras par les trouver, si tu cherches suffisamment.


Il avait beau dire ça, c'était plus pour lui donner une raison d'arrêter de se morfondre qu'autre chose. Lui qui avait toujours vécu ici, il n'avait pas grand chose à lui dire que de ne pas penser de manière trop négative, d'autant plus qu'elle ne connaissait rien de l'île, ça n'était pas le moment d'ajouter d'autres soucis à ceux qui existaient déjà. Il resta un moment à regarder Lorelay, la détaillant comme un expert observerait un tableau. De longs cheveux d'un rouge flamboyant, qui se verrait encore plus s'il y avait eu une lumière moins pâle que celle de la lune, avec des yeux océan et une... très légère tenue. En lambeaux, qui plus est.


    # Louka : Un mer... ? À part celle-là, j'en vois pas d'autre. Tu me dirais c'est déjà bien, quand on sait que cette île flotte dans le ciel.


Avant, il ne se serait jamais demandé à quoi pouvait bien ressembler la mer terrienne. Maintenant, il se demandait quelles étaient toutes les différences qu'il pouvait exister entre ce qu'il connaissait ici, et ce qui y correspondait chez ceux d'en bas. Son regard vert se dirigea lentement vers la mer de nuages, contemplant le mouvement des vagues comme il le faisait si bien depuis le début de la conversation.


    ¤ Matthew : Ben alors Louka... on fait des rencontres et on y invite même pas son frère ?


La désagréable voix de son jumeau résonna dans sa tête, lui arrchant une grimace douloureuse au concerné. Cela faisait bien deux jours que Matthew n'avait pas pointé le bout de son nez, et voilà qu'il décidait de revenir juste au moment où il ne fallait pas. À l'intérieur, Louka sentait à quel point son jumeau bouillait d'envie de sortir, tous ses sens excités par la simple vue d'une jolie fille.


    ¤ Louka : Tu peux pas rester tranquille toi, il faut toujours que tu viennes fourrer ton nez n'importe qu...
    ¤ Matthew : C'est une succube ?
    ¤ Louka : Quoi... ?
    ¤ Matthew : Cette nana... c'est une succube ?
    ¤ Louka : ... c'est pas parce qu'une fille est jolie que c'est forcément une succube.
    ¤ Matthew : Demande-lui, et tu me laisses sortir si j'ai raison. Sinon je te fiche la paix jusqu'à la semaine prochaine.
    ¤ Louka : On va pas commencer à jouer sur ce terrain là Matt'... tu vas le regretter encore.
    ¤ Matthew : Ahah, c'est toi qui vas le regretter ! Et qui te prouves que j'ai raison de toute façon ? Cette fille c'est une démone, tu vas y laisser des plumes !


Le ricanement insupportable de Matthew se fit entendre dans l'esprit de Louka, qui n'eut même pas le temps de répliquer quoi que ce soit. Lui avait toujours été un piètre connaisseur en ce qui concernait la détection d'aura, et il allait sans dire que son frère devait avoir raison en ce qui concernait les origines de Lorelay. Vu son physique plus qu'avantageux, il était très probable qu'elle puisse être elle-même ce genre de démones vivant pour séduire. Même s'il n'était pas habitué à juger les gens selon leur nature, il fallait avouer qu'il n'avait jamais porté les démons dans son cœur, à cause notamment d'une ex-petite amie particulièrement rancunière qui avait décidé de lui faire payer sa rupture... assez fort, évidemment.


    # Louka : Juste par simple curiosité... tu serais pas une succube ? Mais dis-moi si je me trompe.


« Pitié, dis-moi que je me trompe... » ne pouvait-il s'empêcher de penser tandis que son frère hurlait de rire dans son crâne. Plus le temps passait, plus Louka se disait que peut-être, Matthew avait raison. Sans doute était elle l'une de ces démones nées avec une apparence désirable, dont le seul objectif était de séduire tous les hommes qui se mettaient sur leur chemin, aussi coriaces soient-ils. Il retira sa veste et la tendit à la jeune fille avant même qu'elle ait eu le temps de lui répondre. Tant qu'à faire, puisqu'il était maintenant certain que Matthew allait prendre sa place, autant effectuer une bonne action qui n'effleurerait jamais l'esprit de sa deuxième personnalité. Cette personnalité qui n'avait décidément aucun respect pour personne, même pas pour des filles aussi jolies que l'était Lorelay. Celles-là encore moins, à y penser plus sérieusement...

HRP: Et un changement d'histoire, un ! Rainbow Sheep
C'bon, c'est le dernier changement, promis... mais en cadeau t'as un Louka schizo, c'pas génial ? (pour la légende : # = paroles et ¤ = pensées) pardon si je relance pas beaucoup, ce post servait surtout à introduire Matthew en fait, désolé ! ><






avatar
Invité
Invité
Re: Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ] | Sam 29 Déc 2012, 16:52



« Cheveux Rouges et Cheveux Verts ! »
Saucisse & Saucissette




    « Une "connerie" ? Je te trouves un peu dure tout de même... Tu finiras par les trouver, si tu cherches suffisamment. »


Encore faudrait-il qu'ils arrivent sur l'île un jours ou l'autre ... Non mais c'est vrais, les chances qu'ils tombent sur un portail sont presque nulles après tout. Si encore j'avais un moyen de les contacter, ça irait mais là ... Je lâchais un petit soupir. Louka avait raison, si je me bougeais pas et que je restais là à me morfondre en me disant que jamais je n'allais arriver à les retrouver bah effectivement, je risquais fort de ne pas les revoir. Mais en même temps, ce n’est pas à moi de les retrouver ! Pourquoi ce serait moi qui devrais me bouger pour savoir ou ils sont ? C'est eux qui m'ont lâché, c'est à eux de savoir où j'ai atterris et de me rejoindre ! Ah les mecs, faut toujours tout faire à la places ... D’ailleurs, Eydan va se faire sérieusement engueuler quand je le reverrais. Encore une fois, il n’avait pas le droit de me laisser toute seule dans cette ruelle ! Et si il m’était arrivé quelque choses hein ?! N’importe quoi aurait pu me choper dans un coin et qui sait ce qu’il me serait arrivé ! Bon, certes, j’étais parfaitement capable de me défendre, surtout avec le poignard glisser contre ma cuisse mais je sais pas, j’aurais pu… L’oublier ! Oui, je sais, je ne l’oublie jamais mais il aurait suffi d’une fois ! Moi ? Chercher à rejeter la faute sur les autres ? Jamais.[i]


    « Une mer... ? À part celle-là, j'en vois pas d'autre. Tu me dirais c'est déjà bien, quand on sait que cette île flotte dans le ciel. »


[i]... Pas de mer. Je retins un regard désesperé, mais cette île est horrible ! Comment les gens peuvent-ils vivre sans mer ? Non mais c'est vrais, ils nagent jamais dans leurs pays ?! Je priais pour qu'il y ait au moins un lac un petit peu profond quelque part, histoire de quand même nager. Certes, ça ne vaudrait pas la fougue de la mer et des Océans mais ce serait déjà mieux que rien ... Non mais sérieux, si ma famille et celles des Boys étaient partis des Etats Unis pour aller en Sicile ce n’était pas pour rien ! C'était pour avoir la possibilité d'aller nager tous les jours, de pouvoir avoir nos bateaux et y accéder quand bon nous semblerait ! Au moins même quand je suis retournée aux Etats Unis avec les Boys, c'était sur la côte et on avait un bateaux ... Cadeau de Papounet évidemment le bateaux, que pourrait-il refuser à sa petite princesse d’amour ? C’est comme ça depuis qu’on est toute petites de toute façon, avec Mel’ on a toujours été ses préférées, peut-être parce qu’on est les plus jeunes … Ou alors parce qu’on est juste adorable et qu’on a toujours sur l’amadouer à coup de sourire, de regard plein d’étoile ou d’adorables larmes de pures tristesses … Ouais bon, de fausses larmes de pures tristesses, mais il n’empêche que ça marche et que j’ai mené une vie de débauche avec un super bateau le tout au frais de mon super papa. Pas que je payais souvent mes additions, en général un éblouissant sourire faisait que le barman me l’offrait du coup …



    « Juste par simple curiosité... tu serais pas une succube ? Mais dis-moi si je me trompe. »


Et merde. Pourquoi il pose la question lui ? Non mais sérieusement, ça lui fait quoi de savoir ce que je suis ? Je l’ai jamais dit à personne en fait … Les gens réagissent super mal en général quand tu avoues que tu es un succube et que tu as fait assez de choses horribles dans ta première vie pour qu’on te fasse gentiment le privilège de pouvoir mener une deuxième vie démoniaque. En même temps, si on m’avait proposé une secondes vie en tant qu’ange ça aurait été … Bizarre. Non mais c’est vrais, j’ai quand même tué une fille sans le moindre remord … Après tout c’est pas ma faute, on jouait à la roulette Russe, j’ai pas vraiment choisis de la tuer vu que c’était un « accident » Elle avait juste pas de chances, c’est pas mon problème après. Et puis, elle était quand même cruche, je suis désolée, quand t’as l’air aussi innocente qu’elle et que tu t’habille comme une bonne sœur, tu ne crois pas que y’a un truc louche quand un mec comme Eydan viens te proposer d’aller faire un petit tour juste tous les deux ? Et ouais, elle est … Idiote cette nana. Faut pas se leurrer, même Melody aurait vu que y’avait un truc louche là-dessus. Et puis bah voilà, on jouait, j’ai tiré et boom, je suis tombée sur la balle, pas de bol. Enfin, pour elle, moi personnellement je riais plus qu’autre chose … C’est après que ça c’est corsé pour moi vu que je suis morte, mais bon, je m’en plains pas, au moins j’étais avec les Boys … Je souris en remerciant Louka qui me passait gentiment sa veste. Je n’avais pas eu à dire que j’avais froid, à frissonner ou à lui demander, il l’avait fait naturellement … C’est quand même rare un mec comme ça, en général faut toujours demander ou faire comprendre qu’on veut la veste du mec pour qu’il pense à ne serait-ce que la proposer. Je l’enfilais et m’étirais avant de me remettre comme j’étais mais la tête cette fois tournée vers Louka. Il était pas mal avec ses cheveux verts et ses yeux dorés et sa silhouette d’athlète, on pouvait même dire qu’il était mignon. Un peu trop sage pour moi mais mignon quand même. Et puis, si ça se trouve, il cache une personnalité plus sombre qu’il n’y parait …


    « Je suis juste une sirène … Enfin, dans ma première vie, j’étais juste une sirène mais bah y’a eu un…Disons accident qui a fait que je me suis vue offrir une deuxième vie … En tant que succube ouais. Mais avant tout je suis une sirène … »


Je m’étirais à nouveaux, essayant vainement de détendre mes épaules. Je n’avais jamais dit la vérité à personne et j’ai un sale pressentiment là …





(c) by Miss Amazing for P.R.A.
Mage

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
W. Matthew Harrington
Mage
Coeurs : 78 Messages : 182
Couleurs : seagreen
J'ai traversé le portail depuis le : 23/12/2012 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : William Matthew Harrington. Actuellement je suis : complètement fou d'elle (Judith) Il paraît que je ressemble à : Flippy from Happy Tree Friends & quelques oeuvres originales et à ce propos, j'aimerais remercier : moi-même (edit)
Re: Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ] | Mer 02 Jan 2013, 01:46

    ¤ Matthew : La pauvre. À l'entendre parler on aurait dit qu'elle essaye de se persuader qu'elle est plus sirène que succube...


Derrière ce ton faussement compatissant, Louka pouvait entendre tout le sarcasme, la méchanceté dont faisait preuve son double "démoniaque", qui éclatait de rire au point de lui en donner des migraines. Louka porta une main lourde à son visage, massant ses tempes tant la douleur grandissait. Comme chaque fois que Matthew débarquait, son jumeau perdait le contrôle de son corps; ses gestes se faisaient plus difficiles, moins naturels. Toutefois, Matthew lui assura qu'il ne viendrait pas de suite, préférant créer un effet de surprise autant pour elle que pour Louka, ce qui ne rassurait pas plus ce dernier. Devait-il parler de son frère à Lorelay ? Ça risquait de l'effrayer peut-être, et bien qu'elle le méritait peut-être – se voir offrir une vie de démone voulait dire qu'elle avait fait des choses pas très juste dans sa première vie – Louka n'était pas ici pour juger qui que ce soit. Alors il n'imposerait pas à la sirène de devoir supporter la prise de conscience qu'un être plus noir sommeillait au fond de la conscience du mage qui se trouvait en face d'elle. Une brise le ramena a la réalité; il se rendit compte qu'il faisait froid, mais aussi qu'il était tard. Ou tôt, selon le point de vue. Il se leva finalement et tendit une main à Lorelay, non sans agrémenter le geste d'un large sourire.

    # Louka : Si t'as aucun endroit où aller, j'peux te loger chez moi en attendant que tu te familiarises avec nos habitudes, ça te va ?


 Contrairement à Matthew qui était incapable de proposer quelque chose sans attendre en retour... Louka était tout à fait apte à proposer ses services sans rien demander. C'était dans sa nature; ce qui faisait que la plupart des gens l'avaient préféré à son frère, dans le passé. Malgré tout, il n'était pas plein de qualités comme on pourrait le croire, mais lui avait toujours aimé avoir un rythme de vie tranquille, et ne cherchait par conséquent aucune complication, n'aidant son prochain que quand il estimait qu'on en avait besoin. Ainsi, livrer cette pauvre demoiselle - aussi démoniaque soit-elle – à son triste sort était totalement contraire à ses principes. « Ta bonté te perdra, Louka... » fit la voix de son frère, qu'il préféra encore une fois ignorer. Ses commentaires inutiles et puérils lui donnaient envie de le frapper, d'autant plus qu'il était affaibli par le manque de sommeil, ça n'allait pas l'arranger. Lorelay attrapa la main qu'il lui tendait, et il l'aida à se relever. La jeune femme était étonnamment légère, c'est pourquoi il ne sut pas contrôler sa force et la tira peut-être un peu trop fort. Elle vint se cogner assez violemment contre son torse, et il reprit son équilibre de justesse.

    # Louka : Merde, j'suis désolé ! Ça va aller ?


Était-elle affaiblie par son passage entre deux mondes ? Lui qui n'avait jamais eu à faire ce genre de voyages, il ne pouvait pas savoir combien d'énergie le portail magique vous drainait. La distance avec l'île jouait peut-être un rôle dans tout ça, il n'en savait rien du tout.

    # Louka : J'habite la capitale... on en a pour une dizaine de minutes de marche environ.





avatar
Invité
Invité
Re: Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ] | Sam 12 Jan 2013, 13:31



« Cheveux Rouges et Cheveux Verts ! »
Saucisse & Saucissette




    « Si t'as aucun endroit où aller, j'peux te loger chez moi en attendant que tu te familiarises avec nos habitudes, ça te va ? »


Je le regardais quelques instants en buguant un peu. En général, quand un mec proposait d'héberger une fille, aussi perdue soit elle, c'était pas sans rien en échange, même si c'était pas de l'argent. En tout cas, c'était comme ça sur Terre, mais Louka n'avait pas l'air comme ça. Bref, je ne savais pas trop quoi en penser. Ni du fait qu'il n'ai fait absolument aucun commentaire sur ma "nature" disons, c'est assez ... Troublant. En général les gens disent ce qu'ils en pensent, ils gardent pas ça pour eux, ne se gênent pas quoi. Donc c'est plus facile de se faire une idée quand les gens laissent au moins apparaitre leur réaction sur leur visage, ce qu'il n'a pas fait bien évidemment. Raaah, ça m'énerve les gens comme ça ... J'attrape la main qu'il me tends, me disant que de toute façon, j'ai rien à perdre après tout. Et je me mens même pas à moi même, je suis coincée toute seule sur une île que je connais pas, sans rien à part des fringues pas vraiment en état, va falloir me dire ce que j'ai à perdre là ... Lorsqu'il m’aidât à me relever il ne dut pas prévoir que j'étais aussi légère ou peut être qu'il ne sait pas doser sa force j'en sais rien, mais le fait est que je me suis retrouvée projetée contre lui. J'écarquillais les yeux de surprise en m'accrochant à lui par réflexe, je l'avais pas prévus celle là, j'ai été surprise sur le coup.

    « Merde, j'suis désolé ! Ça va aller ? »


Je hochais la tête,qui tournait certes mais ça allait aller. Bon, en général quand j'ai la tête qui tourne je sais pourquoi, mais là je suis parfaitement clean donc je trouve ça bizarre ... Peut être que c'est de m'être levée plus vite que prévue j'en sais rien. Bah, au pire ça va passer ... Je suppose. A moins que ce soit peut être à cause du portail, mais j'ai pas l'impression que ça m'ait crevé ... C'est peut être la fatigue aussi, bref, si je continue sur ce chemin je vais pas m'en sortir. Je me tourne vers Louka pour le regarder.

    « T'es sur que ça te dérange pas ? ... »


[Bwaaah, sorry c'est nul, je sais pas ce que j'ai depuis une semaine. >< ]



(c) by Miss Amazing for P.R.A.


Suite ici
 
Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roman la fille aux cheveux rouges (Polar)
» Shirayuki aux cheveux rouges
» Cheveux rouges et cheveux verts. ~ [PV Louka. ]
» [Manga] ► Shirayuki aux cheveux rouges ◄
» Besoin d'aide ... je m'arrache les cheveux

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Mer de nuages-
Sauter vers: