Partagez | 
 

 ►► ce que les dieux nous réservent » Artémis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
►► ce que les dieux nous réservent » Artémis | Sam 08 Aoû 2015, 18:01


CE QUE LES DIEUX
NOUS RESERVENT


AND NOW I SEE YOU THE GIRL WITH THE GOLDEN HAIR

feat godess Artémis


Le sable fin coule entre tes doigts. Cela te fait penser au grain du temps s'écoulant dans un sablier.
Le temps.
Cette notion t'es presque devenue étrangère. Le temps. Bien sûr, les jours passent ainsi que les nuits. Bien sûr, le soleil et la lune se suivent dans une ronde à l'infinie au centre de laquelle tu te tiens. Mais toi, tu ne vieillis pas. Le temps glisse sur ta peau comme l'eau sur le corps d'un poisson. Et en parlant d'eau...
Tu lèves la tête pour admirer le gigantesque lac de l'île. Ses abords sont couverts d'un sable fin et blond qui te rappelle la plage. Et la plage te rappelle la mer. Et la mer te rappelle ta vie d'avant. Avant ta mort. Tu as toujours adoré la mer, Jane. Pour son caractère à la fois sauvage et apaisant, pour le bruit des vagues s'écrasant contre le pied d'une falaise, pour l'odeur des embruns et la sensation des vents marins dans tes cheveux.
Tiens, d'ailleurs, voilà qu'un doux vent chaud se lève. Et le soleil l'accompagne, illuminant ta peau de porcelaine. Tu penches la tête en arrière pour mieux en profiter. Chaleur. Tu aimes tellement la chaleur. Tu aimes tellement la lumière. Elle te permet de te sentir moins seule quand les ténèbres deviennent trop envahissante. Trop oppressante.
L'écharpe rouge que tu portes autour de ton cou virevoltent au grès du vent. Ta tenue n'est décidément pas approprié à la température actuelle. Car, en effet, tu portes un pantalon blanc rentré dans des bottes de combat marrons, assorties à une veste marron, mise par dessus une chemise de couleur claire. Tu dois sans doute mourir de chaud là dessous, mais tu n'en as que faire. C'est une sensation qui ne t'es pas désagréable. Tant qu'il ne fait pas froid, tu peux t’accommoder de tout, à vrai dire.
Le léger clapotis de l'eau te berce et endort tes sens. Tu en serais presque à oublier ta douleur.
Mais non.
Un cri perçant déchire l'air, te faisant presque sursauter. Tu lèves les yeux l'origine de ce bruit. Dans le ciel, à basse altitude, un vautour fait des cercles autour de toi.
Fauve. Ton vautour à toi.
Tu tends ton bras, sur lequel le volatile vient se poser. Ses yeux d'oiseaux te fixent. Comment pouvait-il être ici ? Comment pouvait-il être en vie ? Tu ne l'avais pas revu depuis que Pierce t'avait donné en pâture aux adeptes d'Augustine.
Si Fauve avait été animal parlant, comme il semble en exister sur cette île, sans doute aurait-il eu des tas de choses à te dire. Mais Fauve n'était pas un animal parlant. Et puis, cela n'aurait eu aucun intérêt. Tu ne lui aurais sans doute jamais répondu. Déjà que tu parlais peu aux humains.
« Kraaah ! Kraaaah ! » fait soudain Fauve en s'envolant de ta main.
Il commence à tournoyer en poussant ses affreux cris. Tu l'ignores pendant quelques minutes avant qu'il ne devienne vraiment pénible. Aussi, regardes-tu dans la direction qu'il semble vouloir t'indiquer.
Tiens, donc. Est-ce que cette femme est là depuis longtemps ?

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'
 
►► ce que les dieux nous réservent » Artémis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous les dieux de Bernard Werber
» Nous étions....les Dieux
» "Les Dieux sont avec nous !" (Germanie - 180 après J.-C.)
» NOUS LES DIEUX de Bernard Werber
» [Werber, Bernard] Le cycle des dieux - Tome 1: Nous les dieux

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: