Partagez
 

 Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant




Anonymous
Invité
Invité
Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Mar 14 Mai 2013, 18:04

Chloris ▬ E. Niji Faräwell & Lilyanne A. Strauss
Happiness is the natural flower of duty.

L
es fleurs, quelles douces plantes, au parfum enivrant et agréable qui pouvait transporter une âme vers un paradis en l'espace de quelques secondes. Le Paradis...Quel grand mot tout de même.
Disgrâce, trahison...Comment pourrait-il connaître le paradis ? Lui qui était si fidèle, si confiant ? Par sa faute, son village avait été détruit, ses parents et ses proches tués. Un massacre, un vrai comme il n'en avait jamais vu.
Voilà six ans désormais, tout était terminé, le village était reconstruit, la paix était enfin revenue. Niji se baladait donc, à Chloris, un de ses endroits préférés. Il aimait rêvasser dans ces milliers champs de fleurs multicolores. Ce qu'il appréciait à Chloris, c'était que les terres étaient constamment fleuries, même en hiver. Aujourd'hui, il devait ramener quelques herbes médicinales que l'on trouvait seulement dans la ville fleurie. La couleur verte de ses cheveux et sa carrure d'athlètes ne laissaient pas les passants indifférents. Du haut de son mètre quatre-vingt douze, il arpentait les rues, cherchant dans tous les coins une boutique vendant les plantes qu'il recherchaient. Il y en avait très peu et donc, ses recherches commençaient peu à peu à le décourager. On pouvait très bien en cueillir dans les plaines qui entouraient la ville de Chloris, mais elles étaient rares et difficiles à trouver.

L'elfe à la longue chevelure verte décida de s'arrêter sur un banc afin de souffler un peu. Voilà plusieurs heures qu'il marchait et ses pieds n'allaient plus supporter d'autres trajets. Il enleva sa casquette, la posa sur le côté et ferma les yeux. Il pensa à sa famille encore sauve, sa petite soeur Kaori, qui devait sûrement être en train de faire mille bêtises avec sa cousines, Haylei. Il y avait ses cousins, Louka et Matthew, de vrais garnements ceux-là !
Niji se mit à rire, sa famille était encore plus folle qu'il ne l'imaginait. Il ne s'en plaignait jamais, d'ailleurs, ils s'entendaient tous très bien. Une famille quoi.

Il ouvrit délicatement les yeux et observa les passants. L'elfe bailla très fort et son affilié, qui dormait dans la poche avant de sa chemise, s'agita un peu.

    ▬ On lambine Niji ?

    ▬ Oh Reshiram, je t'ai réveillé ?


    ▬ Tu baillais comme un éléphant, normal que ça me réveille.


    ▬ Désolé vieux, tu étais dans mon champ de bâillement, ce n'est pas ma faute !


    ▬ Tu sais bien que je rigole, mon gros.



Niji lui sourit et lui frotta la tête avec son index. Il faut dire que son affilié faisait pile cinq centimètre. En effet, il avait la bonne taille pour tenir dans la fine poche de sa chemise. Le jeune homme le va la tête et aperçut une tête brune, prit d'un élan de déjà vu, il se leva rapidement et couru vers la personne.
Discret, il plaqua ses mains sur les épaules de la jeune fille qui cria un "bouh !" sonore. Il pencha sa tête avec un grand sourire vers la personne pour voir son visage. De dos, on aurait dit...

    ▬ Oups ! Excuse moi ! Je me suis trompée de personne ! J'ai cru que...Bref. Mes plus plates excuses :



Le tutoiement était sorti de sa bouche d'une seule seconde. Elle lui faisait tellement penser à cette jeune fille...
Il regarda intensément la jeune fille, brune aux yeux bleus, la taille fille et élégante. Elle était incroyablement belle. L'homme rougit face à cette beauté puis reprit ses esprits. Ne pas se fier aux apparences. Il lui sourit, prit par l'envie de lui parler.

    ▬ Je me nomme N. Et toi ?



made by pandora.




Anonymous
Invité
Invité
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Mar 14 Mai 2013, 20:49




Happiness is the natural flower of duty



Qu'est-ce que tu fiches ici, hein Lilyanne ? Tu regardes les fleurs ? Non, mais c'est quoi ton problème ? En fait, t'es venu ici simplement parce que ta Charlotte ne peut plus se déplacer à cause de cette blessure que tu lui a foutu à la jambe, non mais quelle conne. Maintenant, tu es obligé de te taper le chemin entre ta baraque et la ville des fleu-fleurs. Comment tu te sens ? Blasé déjà et tu n'y es même pas arrivé encore. Il te faut trouver une telle plante pour que l'époux de l'hybride puisse lui concocter un remède ; ALORS POURQUOI N'EST-IL PAS ALLÉ LE CHERCHER LUI MÊME CETTE FOUTUE PLANTE ? Parce que le pauvre à peut que tu ne t'occupes pas suffisamment de sa femme. Ben non, hein. Il préfère rester à son chevet et t'envoyer jouer le rôle de la bonne. Tu te dis simplement que plus tard, tu lui feras amèrement regretter cette affront à tes ordres ; en même temps, ne ferais-tu pas exactement la même chose pour quelqu'un que tu aimerais ? Bon, tu n'aimais personne, mais il n'était pas exclus qu'un jour tu puisses aimer.

« Tu as déjà aimé, ça te ne fais pas. »
« Fermes-la, Alexandra. Trouvons c'te foutu plante pour retourner à la maison. »

En même temps, tu aurais simplement pu lui hurler après, lui dire que tu allais tuer sa femme s'il n'y allait pas lui-même, mais tu faiblissais avec le temps et tu t'étais doucement attaché à cette famille qui était maintenant la tienne. Charlotte, son mari et ses enfants, sans oublier Alexandra, étaient les meilleures choses qui avaient pu t'arriver depuis ton arriver sur l'île. En gros, tu venais tout juste de traverser la majorité de la forêt, pour te rendre jusqu'à Chloris en courant, ta panthère sur les talons. Non, tu n'avais pas la tête d'une fille à emmerder aujourd'hui. Tu n'étais pas particulièrement d'humeur vu les événements des derniers jours, mais de toute manière, il ne t'en fallais jamais bien gros pour être sur les nerfs. Tu marchais bien silencieusement en ne regardant à peine autour de toi, tu ne voulais que trouver l'endroit qu'il t'avait écrit sur le bout de papier que tu tenais dans ta main droite, pour enfin retourner dormir. Non, tu n'étais pas contente qu'on te réveille pour ça. Des mains se plaquèrent sur tes épaules et tu te fis violence pour ne pas te retourner et frapper ton assaillant. La voix masculine de quelqu'un lâcha un « bouh » au même moment où tu sentis réellement les mains se déposer. Tu ne bougeas cependant pas pendant quelques millisecondes jusqu'à ce que la personne se penche dans ta direction et ne te lâche. Tu n'étais définitivement pas la personne qu'il pensait ; oui, c'était un gars, tu en étais presque sûre. « Oups ! Excuse moi ! Je me suis trompée de personne ! J'ai cru que...Bref. Mes plus plates excuses » entendis-tu tandis que tu te retournais légèrement pour apercevoir le visage de la personne qui t'avais - et je cite - déconcentré. Comme si tu avais besoin de concentration pour marcher, oh oui, c'était exactement ça.

Qu'est-ce que tu pouvais bien dire, hein ? Que ça n'était pas grave, qu'il aurait pu s'attirer des ennuis ... un coup de poing en plein visage aussi ? Tu restas muette en le regardant qui te regardait d'un drôle d'air. Il voulait une photo, peut-être ? La panthère se frotta légèrement contre ta jambe pour attirer ton attention, mais tu te contentais de fixer l'autre personne. « Je me nomme N. Et toi ? » Un sourire s'empara de tes lèvres alors que tu t'accotais légèrement plus contre ta jambe droite, amusée. « C'est un joli prénom, N quand même. » dis-tu en haussant les épaules. C'était du grand n'importe quoi, c'était surement son surnom. En même temps, qui déteste tellement son enfant pour l’appeler N ? Tu secouas légèrement la tête.

« Lilyanne. » dis-tu sans le lâcher des yeux.
« Allons-y .. »
« Attends ! »

Tu faisais toujours ça. Tu faisais semblant ou bien .. ? Tu fronças légèrement les sourcils en regardant cette personne qui était devant toi. C'était .. Non. Tu reculas d'un pas en le fixant toujours droit dans les yeux. C'était à croire que tu avais un localisateur dans ta tête, incroyable. Il fallait que tu te tire, et au plus vite.

« Tu as bu aujourd'hui, n'est-ce pas ? »
« C'pas le moment de croiser un putain d'Elfe. Malédiction. »

Tu fis à nouveau un pas vers l'arrière en avalant ta salive de travers. Qu'est-ce que tu allais faire maintenant ? Te tirer en courant ? Tu n'étais pas comme ça. Affronte ! Tu cessas de bouger et baissa les yeux vers ta panthère qui s'était automatiquement placé juste devant tes pieds. Non, elle n'avait pas envie que tu fasses un massacre ? Eh bien, c'était compréhensible. « Tu es un elfe .. » lâchas-tu dans un soupire.

Code ▲ RomieFeather







Anonymous
Invité
Invité
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Mer 15 Mai 2013, 10:43

Chloris ▬ E. Niji Faräwell & Lilyanne A. Strauss
Happiness is the natural flower of duty.

L
a jeune fille que Niji avait par erreur « agressé » se retourna et le fixa de son regard azuré. Elle n'avait pas l'air commode, disons que son visage paraissait assez doux bien qu'on sentait qu'elle n'avait pas la moindre envie de se faire accoster par un inconnu et qu'elle voulait peut-être continuer sa route sans obstacles. L'elfe sentit une aura assez étrange venant de la demoiselle, pas une elfe ni une mage en avait conclut Niji. Depuis le temps, il s'était entraîné à percevoir les quelques auras de l'île. Il n'était pas raciste, loin de là, mais la curiosité, un de ses principaux défaut ou qualité _ on sait jamais hein ? Parfois ça a du bon. Bien que d'apparence, elle paraissait calme et inoffensive, il sentait que la jeune fille en avait plus qu'elle ne semblait paraître.

    ▬ C'est un joli prénom, N quand même.


Niji sourit, c'était drôle tout de même, cette habitude de ne plus donner son prénom. Il préférait le révéler aux personnes dignes de confiance et qui avait un bon fond. L'inconnue semblait blasée face à l'elfe qui ne la lâchait pas du regard.

    ▬ Lilyanne.


La dénommée Lilyanne le fixa, sans détourner les yeux. Le fait de se faire dévisager de la sorte ne mettait pas Niji mal à l'aise. Il était comme un extra-terrestre débordant de joie et de bonne humeur qu'il préfère apporter un sourire plutôt que des pleurs. Étrange que cela pouvait-il paraître, il pouvait se montrer très adulte bien qu'il aime faire le gamin. Il savait garder son sang-froid et rétorquait souvent avec calme. Il ne détacha pas son regard émeraude de l'inconnue qui recula subitement d'un pas tout en écarquillant les yeux.

    « Elle ne semble pas avoir envie de rester avec toi Elwin. »

    « Chut, elle attire ma curiosité. »

    « J'ai l'impression que sa panthère va te manger. »


Lilyanne sembla soudainement surprise, voire choquée. Niji ne fit pas attention au familier de la jeune fille. Il ne comprit pas la raison de sa réaction et en profita pour se pencher vers elle. Son visage se rapprocha petit à petit jusqu'à ce qu'elle lâche dans un soupir assez inattendu :

    ▬ Tu es un elfe ...


Perspicace la demoiselle. Son sourire s'élargit encore plus et fut accompagné d'un regard attentionné. La jeune fille sentait le vampire. Ce ne serait pas étonnant le nombre d'année qu'elle aurait accumulé. Le nombre d’événements et de choses qu'elle aurait vécu. Tous aussi farfelus sans doute qu'ennuyant. Les vampires attiraient la curiosité de Niji, il voulait savoir ce qu'ils ont vu auparavant, il y a des siècles - si ceux-ci étaient aussi vieux bien entendu.
La panthère de la jeune fille le fit revenir sur l'île. Cette dernière s'était placée entre sa maîtresse et lui.

    ▬ Toi...Une vampire n'est-ce pas ? Intéressant, tu dois avoir quelques siècles à ton compteur.


L'elfe se redressa et fit le tour de la demoiselle en faisant attention à ne pas marcher sur la panthère.

    « J'ai peur qu'elle ne te saute dessus Niji, une panthère, ça te broie les os, une vampire ça te suce le s- »

    « Autre chose ça ne me dérangerait pas. »

    « T'es qu'un idiot, laisse la tranquille au lieu de jouer les vautours. »
    « Ne t'en fais pas, un viol de temps en temps-»

    « Tu fais quelque chose à cette pauvre innocente et je t'écrabouille. Tu sais comment ça s'est terminé la fois où tu ne voulais pas m'écouter, trois côtes cassées. »

    « Roh, je plaisantais. »


Reshiram sortit sa tête de la petite poche et observa la panthère tandis que N s'arrêta de tourner autour de Lilyanne. Il remarqua qu'elle tenait un papier dans la main. Rapidement, il le lui choppa des main et le lu.

    ▬ Oh...Toi aussi tu cherches cette plante ! C'est celle que je ne trouve pas depuis des heures !.


L'elfe se tourna vers Lilyanne et rangea le papier ans une de ses poches. Il avait soudainement envie d'apprendre à la connaître, de lui parler. Ca ne vous ait jamais arrivé ? Niji, presque tout le temps. Il faisait sans cesse des rencontres étranges et bizarres mais il s'en sortait avec des amis ou des ennemis.

    ▬ Puisqu'on cherche la même plante introuvable, on pourrait faire la route ensemble. D'ailleurs, je connais l'adresse de cette boutique..


Niji était venu ici des centaines de fois, il connaissait bien la ville donc. Et puis, un peu de route ensemble fera peut-être naître une amitié...ou un conflit.
En toute sincérité il déclara :

    ▬ Lilyanne c'est joli comme prénom. Il ne faut pas se mettre sur la défensive, je ne suis pas là pour te faire du tort.



made by pandora.




Anonymous
Invité
Invité
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Mer 15 Mai 2013, 22:41




Happiness is the natural flower of duty



Tu avais réussis à fermer les yeux quelques secondes pour reprendre ta concentration juste après avoir fait un pas vers l'arrière. C'était quoi ton problème au fond ? Tu aimais t'attirer des ennuis, c'était certainement ça. Tu affirmas en presque silence qu'il était un elfe, tes narines étaient remplis de l'odeur particulière que cette race des forêts avait. Tu n'avais aucun, mais aucun doute quant à ce que tu venais de dire. « Toi...Une vampire n'est-ce pas ? Intéressant, tu dois avoir quelques siècles à ton compteur. » Quelques siècles n'étaient même pas suffisant pour exprimer combien de temps tu avais vécu. Un millénaire et quelques siècles seraient mieux, mais tu n'allais quand même pas lui dire combien tu étais devenue vieille et sans importance. Tu ne te considérais même plus à quelques reprises ; heureusement que tu étais immortelle face au temps, tu ne te voyais définitivement pas avec les rides d'une femme de mille trois cent ans. Il commença ensuite à tourner autour de toi comme si tu étais une pathétique proie. Ne connaissait-il pas la réputation qu'avait les vampires ? Des suceurs de sang qui aiment particulièrement celui des elfes. En même temps, il avait réussis en lire en toi comme si c'était d'une facilité étonnante, toi qui cachais habituellement si bien ton jeu. C'étais raté pour cette fois. Alexandra s'était collé contre ta jambe en regardant le garçon faire le tour de vous deux à quelques reprises avant qu'il ne s'arrête. Tu ne savais plus quoi dire en même temps, tu te contentais de l'observer sans rien dire. Il s'était immobilisé en face de toi et t'avais chopé le bout de papier que tu tenais dans ta main, hm. Il commençait à t'énerver un peu, mais tu ne bougeas pas plus et attendit simplement qu'il te dise ce qu'il voulait ; voir même ce qu'il voulait à ton bout de papier.

« Tu es bête. Il se cherche des raisons de t'adresser la parole. »
« Et ça fonctionne, tu crois ? »

Tu ne baissas pas les yeux vers la panthère, tandis que monsieur N lisait le contenu du papier. En même temps, l'écriture du mari de Charlotte n'était pas très lisible. « Oh...Toi aussi tu cherches cette plante ! C'est celle que je ne trouve pas depuis des heures !. » Eh ben voilà. Maintenant, vous étiez dans le même bateau et le garçon savait exactement ce que tu cherchais. « C'est très chiant. » dis-tu simplement en regardant autour de vous. Où te dirigeais-tu dès le départ ? Tu suivais les gens en espérant trouver l'adresse qui avait été écrite sur la feuille ; mais c'était pas encore ça. Il l'avait foutu où ton papier ? « Puisqu'on cherche la même plante introuvable, on pourrait faire la route ensemble. D'ailleurs, je connais l'adresse de cette boutique.. » Tu fermas les yeux et lorsque tu les ouvris à nouveau, tu baissas les yeux vers la démone noire qui était toujours à tes pieds. Non, mais est-ce que tu avais vraiment le choix ?

« Comme je n'ai aucune idée où t'as foutu mon papier, je crois que j'ai pas vraiment le choix de te suivre, c'est ça ? »

En fait, tu n'avais aucune envie de le suivre. Qui sais où il te mènerait si tu ne pouvais même pas savoir par où aller, hein ? Tu détestais être en quête de l'inconnu, même après de nombreuses années, tu n'avais jamais été douée pour reconnaître les plantes. Tu étais venue à quelque reprises dans cette ville fleuris, mais elle t'énervait à un point où tu faisais tout ce qui était en ton pouvoir pour ne pas y mettre les pieds. « Lilyanne c'est joli comme prénom. Il ne faut pas se mettre sur la défensive, je ne suis pas là pour te faire du tort. » Un sourire apparut sur ton visage alors que tu fixais toujours le sol. Il n'avait pas vraiment compris ta réaction et semblerait-il que c'était mieux comme ça.

« En fait, je n'ai pas peur du tort que tu pourrais me faire. C'est plutôt le contraire. Alors, on fait un marché. Tu me guides jusqu'à l'endroit qui est écrite sur ce papier et je ne te fais pas la peau, ça marche ? » demandas-tu avec un sourire.

Tu étais mi-sérieuse à ce moment-là. Tu avais passé une mauvaise matinée et tu n'avais pas envie de te faire chier pour une fleu-fleur, mais en même temps .. Ce garçon était des plus sympathiques que tu avais croisés. Tu étais presque gênée de l'envoyer paître, alors tu te contentais d'être à moitié gentille et de faire des blagues - que tu pensais quand même un peu.

« Contradictoire, encore. »
« Chut, toi. »

La panthère commença doucement à s'éloigner tandis que tu tournais tes yeux en direction du gars au cheveux verts. Avec chance, il te guiderait sans trop d'encombres et vous seriez arrivé rapidement à destination. En même temps, les elfes vivaient dans la forêt .. toi aussi. C'étais peine perdue, tu ne te débarrasserais pas de cet être aussi facilement.

« On y vas ? »

Code ▲ RomieFeather







Anonymous
Invité
Invité
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Jeu 16 Mai 2013, 20:52

Chloris ▬ E. Niji Faräwell & Lilyanne A. Strauss
Happiness is the natural flower of duty.

A
ussi étrange que cela pouvait-il paraître. Niji ne semblait pas se méfier de Lilyanne, au contraire, il commençait à éprouver de la sympathie pour elle. Allez savoir pourquoi, ce garçon était né comme ça, il pouvait s'adresser à un inconnu qui semble chaleureux et gentil mais également à un inconnu sale et malpoli. La curiosité était l'un des traits de son caractère. Voir son visage si serein et son comportement si altruiste ferait presque penser qu'il apportait la paix. Dans son village, il avait une sorte de notoriété, les gens allaient le voir, lui demander des conseils, lui parler. Sa gentillesse, il la tenait de sa mère. C'était une femme forte, qui ne se laissait pas marcher sur les pieds cependant, elle possédait un coeur en or. Ce coeur qu'on lui a atrocement déchiré.

Niji avait à présent fourré le papier de la vampire dans sa poche afin de la persuader de faire la route avec lui. Bon, il était vrai que voir un inconnu, un homme, demander à une jeune fille de le suivre pouvait être mal perçu...

    « Tu passes pour un violeur là. » fit Reshiram à Niji.
    « Mais n'importe quoi. Je veux seulement apprendre à la connaître. »
    « Tu es un coureur de jupons même en dehors du village. »
    « Je n'en suis pas un ! Ce sont elles qui me veulent. »
    « Les pauvres, elles vont avoir le coeur brisé. »
    « Je n'ai rien demandé tu sais ? Je ne suis pas du genre à jouer les libertins, tu me connais non ? »
    « Je te connais comme si je t'avais fait. »



Lilyanne était contrainte de le suivre, l'elfe savait bien qu'elle n'était pas enchantée à l'idée de devoir faire la route avec lui. Il en avait appris des choses sur les vampires, ces humains buveurs de sang. Personnellement, il n'en avait pas peur, il les trouvait très intéressant. Ces êtres qui pouvaient tuer juste pour se nourrir. Il était proche d'un vampire, d'un mordu plus exactement. Il avait sans cesse envie de voire le sang de l'elfe mais ce dernier faisait en sorte que cela n'arrive pas et l'aidait à surmonter ce besoin si vital pour lui.

Lorsque Niji déclara que le prénom de la vampire était fort joli, celle-ci esquissa un sourire qui fit un effet à l'elfe. Il fallait dire que lorsqu'elle souriait, elle était plus jolie, cependant, ce sourire semblait signifier autre chose. Reshiram restait méfiant tandis que l'elfe ne fit pas attention à cela.

    ▬ En fait, je n'ai pas peur du tort que tu pourrais me faire. C'est plutôt le contraire. Alors, on fait un marché. Tu me guides jusqu'à l'endroit qui est écrite sur ce papier et je ne te fais pas la peau, ça marche ?


Niji ne répondit pas sur le moment et sourit à son tour. Comme si elle allait lui causer du tort. Non pas qu'il la sous estimait, loin de là, mais qu'il ne fallait pas qu'elle le sous-estime. L'elfe avait l'air inoffensif, calme et peut-être faible vu sa gentillesse naturelle. Néanmoins, lorsqu'il fallait se défendre, il pouvait se montrer très agile et brave. C'était pas une lopette quoi. La panthère de la jeune fille commença à partir et Niji fit un mouvement dans une révérence pour inviter Lilyanne à marcher la première, tel un gentleman. Les deux jeunes gens se mettent à marcher dans cette rue bordée de fleurs, d'habitations ou de magasins. L'elfe prit la tête du cortège afin de les mener vers leur route. Tout en marchant, il se décida à répondre à la question posée de tout à l'heure.

    ▬ Haha, ne me sous estime pas. Je sais que les vampires sont attirés par certains sangs, mais le mien n'est pas facile à avoir.


Il se mit à rire puis sautilla en avançant. Heureusement, il faisait beau, les rayons du soleil traversaient les branches des arbres qui faisaient de l'ombre dans la rue. L'elfe regarda la vampire et se demandait si c'était dérangeant pour elle de sortir le jour. Il s'était bien entendu, renseigner un peu sur cette race, mais avoir un vrai vampire à côté de soi c'était bien plus intéressant que les livres.

    ▬ Dis moi, le soleil ne te gêne pas trop ? On peut prendre une rue abritée par des arbres si tu veux.


Tandis que Niji continuait de marcher, après avoir fini de sautiller sur plusieurs mètres, Reshiram s'envola de la poche de l'elfe pour venir se poser sur l'épaule de la vampire.

    ▬ Dites mademoiselle, pourquoi devez vous chercher cette plante ?


Ah bien sûr, on avait oublié de le préciser. Reshiram, le familier de Niji, était doté de la parole. Donc, en plus de pouvoir communiquer par télépathie avec celui à qui il était lié, il avait la possibilité de communiquer avec les gens. Capacité qui n'était pas donné à chaque familier malheureusement. Niji sourit en voyant Reshiram s'être rapprocher de la jeune fille, en espérant qu'elle ne se mette pas à hurler en pensant que c'est une sale bestiole, tel un insecte volant.

    ▬ C'est Reshiram, mon dragon de frère. Il n'est pas méchant. D'ailleurs, il se méfie toujours des gens, si il se pose sur ton épaule, c'est qu'il commence à t'apprécier.


Etait-ce vraiment le cas ? Aucune idée, mais Reshiram n'approchait pas les gens comme ça d'habitude.


made by pandora.




Anonymous
Invité
Invité
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Dim 19 Mai 2013, 17:05




Happiness is the natural flower of duty



Qu'est-ce que tu pouvais être stupide quand tu t'y mettais. Combien de gens avais-tu croisé durant la journée ? Des dizaines, mais il fallait absolument que le seul qui t'accompagne soit un charmant petit elfe. Tu te baffais psychologiquement en marchant à ses côtés, qu'est-ce que ce sang pouvait sentir ... Tu n'arrivais jamais à le décrire lorsque l'on te le demandais. La douceur s'apparentais à celle du chocolat, si on voulait vraiment une comparaison, ce serait celle que tu donnerais. Alexandra marchait juste à côté de toi, tandis que tu te contentais d'observer les bâtiments qui apparaissaient juste à côté de toi. Des marchands, des maisons, mais putain .. Des foutues fleurs, il y en avait partout. PARTOUT, J'VOUS DIS. Il n'y a que ça. Tu tournes la tête à droite, des fleurs, à gauche, des fleurs. C'est presque si le ciel est pas composé de fleur dans cette ville. « Haha, ne me sous estime pas. Je sais que les vampires sont attirés par certains sangs, mais le mien n'est pas facile à avoir. » Malheureusement, sans doute. En même temps, il disait ça d'une manière tellement .. Un vampire s'était déjà essayé sur l'elfe, tu n'avais aucun doute là-dessus. Mais un vampire assoiffé est plus dur à contrôler, le savait-il seulement ? Tu secouas légèrement la tête pour t'enlever cette image de la tête ; plus t'y pensais, plus t'allais avoir soif. Tu regardais droit devant, essayant de t'imaginer trouver finalement la plante qu'il te fallait pour guérir Charlotte. Imaginez le spectacle. Vous arrivez à la boutique et il n'y en a qu'une, vous faites quoi ? Tu n'as qu'à te battre avec lui, le tuer et récupérer la plante. Tu ne le ferais pas de toute manière, mais bon, c'est bien d'espérer, hein. « Dis moi, le soleil ne te gêne pas trop ? On peut prendre une rue abritée par des arbres si tu veux. » Tu fronças légèrement les sourcils et tourna la tête dans sa direction. Un sourire s'élargit sur tes lèvres tandis que tu observais l'Elfe. Décidément, il n'avait vraiment, mais vraiment, pas l'air offensif. Ni idiot, ni offensif, seulement .. innocent, mais ce n'était qu'une façade.

« Tu crois pas que si le soleil me gênerais, je ne serais pas dans cette rue-ci ? » demandes-tu avec un sourire.

En fait, le soleil n'est pas un obstacle pour toi. À long terme, tu développes d'énormes coups de soleil, mais pour le moment, c'est bon tu ne sens pas ta peau brûler sous ses rayons. Tu le regardes marcher - enfin, il sautillait depuis quelques secondes déjà - en secouant légèrement la tête. Immature serait sans doute le mot qui le décrirait le mieux selon toi. Un mouvement attire ton attention, tu regardes cette chose se poser sur ton épaule en fronçant les sourcils. C'est quoi, ça ? Un dragon ? Tu lèves la tête en direction du garçon, incrédule. En même temps, tu aimerais bien voir Lexie aller se poser sur l'épaule de qui que ce soit. Cette image réussit néanmoins à te faire sourire encore une fois, sans pour autant expliquer la cause de ce sourire. « Dites mademoiselle, pourquoi devez vous chercher cette plante ? » QUOI ? Tu penches légèrement la tête vers la bestiole qui est toujours sur ton épaule en la regardant. Non, ça tu peux pas y croire.

« Pfff. Ce que j'aimerais pouvoir parler. »
« Je détesterais que tu puisses le faire ! »

Tu entends le grognement de la panthère à te côtés, tandis que tu te concentres sur le petit animal qui s'était posé sur toi. C'étais quand même très étrange. « Je .. euh .. C'est pour guérir une femme, elle est très malade depuis presque un mois maintenant. » répondis-tu, un peu estomaquée par cette nouvelle découverte. C'étais quand même étrange pour toi d'entendre parler un affilié ; parce que tu aurais pu mettre ta main au feu que c'était l'affilié de monsieur N. Tu relevas finalement les yeux vers le garçon en espérant avoir plus d'information, ce qui ne tarda d'ailleurs pas. « C'est Reshiram, mon dragon de frère. Il n'est pas méchant. D'ailleurs, il se méfie toujours des gens, si il se pose sur ton épaule, c'est qu'il commence à t'apprécier. » Tu acquiesças silencieusement en retournant ton regard sur le dragon. C'étais quand même assez impressionnant. Tu repenses à Charlotte, puis ton sourire disparaît. Il faut vraiment que tu trouves ce machin et au plus vite. Tu te mords la lèvre inférieur en regardant autour de vous, c'est dommage que tu ne saches ni l'adresse, ni l'endroit où se trouve la boutique.

« En même temps, je n'ai pas l'intention de te bouffer. Du moins, pas pour l'instant. » lâches-tu en lui faisant un sourire.

Tu faisais des blagues pour oublier que tu te sentais atrocement coupable de l'état dans lequel la femme était chez toi. Bon, ce n'étais aucunement ta faute, mais tu aurais du le ressentir bien avant, forcer son mari à se rendre jusqu'à cette ville pour la soigner. Maintenant, elle se crevait et toi, tu faisais des blagues à un presque inconnu.

« Est-ce qu'on arrive bientôt ? »

Non, tu n'étais pas particulièrement pressée, mais .... c'était presque ça, oui. Et même si cet elfe t'amusais, tu ne pouvais pas simplement oublier l'état de Charlotte.

Code ▲ RomieFeather







Anonymous
Invité
Invité
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Sam 01 Juin 2013, 16:46

Chloris ▬ E. Niji Faräwell & Lilyanne A. Strauss
Happiness is the natural flower of duty.

L
'elfe était de bonne humeur, il faisait beau, l'odeur des fleurs était douce et peu prononcée ce qui ne lui donnait point le mal de tête. Ce parfum fleurie lui rappelait sa soeur Kaori, elle adorait les fleurs cette gamine. Ah non ! Gamine n'était pas un mot péjoratif et dévalorisant pour Niji, enfin, surtout lorsqu'il parlait de sa soeur en employant ce terme. Un mot qu'il employait de manière affective. Kaori avait l'impression que Niji la traitait comme une enfant, en réalité, le grand frère ne couvait pas sa soeur, bien au contraire, il lui laissait de nombreuses libertés bien qu'il lui conseillait toujours d'être prudente. Et puis, Kaori n'était plus un enfant, bien que dans son esprit c'était un peu le fouillis, elle a dix-huit ans désormais.

Après avoir eu une petite pensée pour sa petite soeur adorée. L'elfe posa son attention sur Lilyanne qui paraissait blasée et qui voulait, sans doute, en finir avec cette tâche qu'on lui avait administrée. Niji avait très envie de la voir sourire réellement, pas un sourire de politesse ou narquois, un sourire sincère. Oui, on pouvait dire que cet homme se donnait des défis assez insensés, mais altruiste comme il l'était, il sentait que parvenir à se lier d'amitié avec cette vampire le rendra très heureux. Pourquoi ? Parce que pour lui, avoir ne serait-ce, qu'un sourire sincère d'une personne donc le coeur est difficile à percer est une réelle récompense. Il essayait d'en apprendre un peu plus sur l'esprit et le coeur des gens, grâce à ses cousins, Louka, Matthew et Haylei qui eux, pouvait lire les sentiments des personnes. C'était une capacité que Niji aurait aimé avoir, cependant, il n'était pas non plus déçu de sa rapidité et son agilité qui lui furent utiles à plusieurs reprises.


    ▬ Tu crois pas que si le soleil me gênerais, je ne serais pas dans cette rue-ci ?

    ▬ On ne sait jamais.


Niji pouvait paraître idiot, bête, trop innocent. Il avait lu, encore une fois, que certains vampires ne supportaient pas vraiment le soleil. Ils pouvaient se balader en toute tranquillité cependant, s'il tapait vraiment fort, là, ce serait plus difficile et gênant.
Lilyanne ne semblait pas vraiment être gênée par le soleil, il fallait préciser aussi que la rue où ils se trouvaient étaient abritée par plusieurs arbres bien que les rayons du soleil transperçaient leurs feuilles.
Peu après, Reshiram vint se poser sur l'épaule de la vampire, sa réaction fut vive. Niji en fut amusé, il était rare qu'un affilié était doté de la parole.

    ▬ Je .. euh .. C'est pour guérir une femme, elle est très malade depuis presque un mois maintenant.


Elle avait hoché la tête, silencieuse, sans un mot. Niji savait qu'elle était surprise bien que cela ne se voyait pas tellement. L'elfe se demandait combien de temps elle avait vécu pour sembler être si blasée de la vie. Des centaines d'années peut-être ? Elle paraissait jeune tout de même...
L'elfe repensa à ce que ce disait a jeune fille, pour guérir une femme qui était malade depuis presque un mois ? C'était assez long pour une maladie. Niji avait quelque chose en tête, mais fera sans doute en sorte de....

    ▬ En même temps, je n'ai pas l'intention de te bouffer. Du moins, pas pour l'instant.


Elle avait sourit d'un air narquois en s'adressant à N qui tourna son regard vers elle. Un pas en avant. Elle venait de faire une petite blagounette qui plus à Niji. Ensuite, elle lui demanda s'il allait bientôt arriver. Au début, Niji voulait prendre le chemin le plus long pour l'emmener à la boutique afin de pouvoir faire durer la conversation. Mais désormais, le vent changea de direction.


    ▬ Reshiram, on prend un raccourci ?


    ▬ Tu me laisseras pas le temps de m'échauffer hein ?


    ▬ Une dame est mourante, il faut aller sauver les damoiselles en détresse ♪


    ▬ Tss... Incorrigible...


Le petit dragon blanc se mit à rire puis quitta l'épaule de Lilyanne avant de reprendre sa forme originelle. Il mesurait à présent 3 mètres de haut et était aussi gros qu'un éléphant. L'elfe tapota le cou de son ami puis s'installa sur son dos. Il tendit alors sa main à la vampire avec un grand sourire.

    ▬ J'espère que tu n'as pas le mal de l'air.


Sur ces mots, il lui agrippa le bras et la hissa sur le dos du dragon. A peine a-t-elle eu le temps de s'asseoir que la familier de l'elfe s'envola dans le ciel. En trois secondes, il avait pris une cinquantaine de mètres. Niji éclata de rire et lu à voix haute l'adresse de la boutique. Avec une pointe d'ironie, l'affilié lança :

    ▬ Mesdames messieurs, nous traversons une zone de turbulences, accrochez vos ceintures !


L'homme, qui avait un grand sourire aux lèvres s'accrocha au cou du dragon et avait placé sa main à la taille de Lilyanne afin qu'elle ne tombe pas. Le dragon fonça comme une fusée, fit des loopings et des pirouettes. Après ces prouesses, il s'élança vers le ciel, en prenant de l'altitude puis vint une chute vertigineuse vers le sol. Niji avait l'impression d'être dans les montagnes russes du parc d'attraction de l'île. Il riait et hurlait de manière enjouée, tel un enfant. Reshiram s'arrêta brusquement à cinq mètres du sol et se posa délicatement :

    ▬ En espérant que ce vol vous ai plu, merci d'avoir choisi Reshiram Airline !


Les deux compères éclatèrent de rire puis Niji remarqua que quelque chose manquait :

    ▬ Elle est où la panthère ?


    ▬ Tu crois vraiment que je l'ai oublié ?


En effet, avant de s'envoler, le dragon l'avait attrapée grâce à ses pattes postérieures et l'animal avait fait la même route vertigineuse que les deux passagers. Niji en riait désormais. Après ce fou rire contrôlé, il fit descendre Lilyanne. Devant eux se tenait la boutique, elle était assez petite et se fondait dans le décor. Assez discrète, le bâtiment était de petites tailles, autour, se trouvait de larges champs de fleurs et des arbres abritaient l'entrée.
L'elfe posa une main sur Lilyanne et lui sourit :

    ▬ Alors c'était drôle hein ? Je pense que tu as encore plus envie de me tuer, haha !


Le dragon rapetissa rapidement et vint se poser sur l'épaule de Lilyanne. Niji entra dans la boutique et s'assura que la vampire le suivait.


made by pandora.




Anonymous
Invité
Invité
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Mar 11 Juin 2013, 13:23




Happiness is the natural flower of duty



Quelque chose dans ta tête, qui te pousses à sourire à cette tête verte. À ce visage, terriblement gentil ; sans doute un peu trop pour ce que tu méritais de cette gentillesse. Tu n'oublierais jamais que s'il n'avait pas été aussi gentil, il aurait pu te servir de steak pour assouvir tes besoins naturels de vampire.

« Et tes besoins de femme. »
« Ta gueule, hein. »

Un sourire apparût néanmoins sur tes lèvres tandis que tu relevais les yeux dans sa direction en lui demandant si vous étiez bientôt rendu au lieu de prédilection. Il n'y avait pas à dire, tu avais envie d'y être le plus rapidement possible et pas que pour Charlotte. Aussi, parce que cette odeur de fleur commençait vraiment à te donner des nausées et des maux de tête qui n'en serait plus contrôlable plus tard. Ils échangèrent un dialogue que tu ne compris que lorsque l'elfe te posa cette ultime question. « J'espère que tu n'as pas le mal de l'air. » Comment est-ce que tu aurais pu le savoir alors que tu n'avais jamais été dans les airs. Il t'attrapa par le bras et te fit grimper sur le dos du dragon qui était maintenant beaucoup trop grand pour grimper sur ton épaule. Les rôles s'étaient étrangement renversés maintenant, ce n'était pas aussi désagréable que tu l'avais cru que de s'asseoir sur le dos d'un être ailé. Tu n'avais pas le mal de l'air, mais la distance parcouru en autant de rapidité te fit perdre tes repères, tu t'étais habituée à la vitesse, non à la hauteur. Tu pris une grande inspiration, puis tu ratas sans doute un battement de coeur rendu dans les airs. C'était pas cool que tu te disais en regardant en bas, alors qu'il n'y avais plus rien. Rien. Adieu les fleurs de la ville colorés, adieu. « Mesdames messieurs, nous traversons une zone de turbulences, accrochez vos ceintures ! » Quoi ? Tu n'eus pas le temps de poser de question que la bestiole s'élança dans le vide, à une vitesse au dessus des moyennes que tu connaissais. Tu ne disais pas un mot, même en réalisant que la main de l'elfe te tenait par la tête pour éviter que tu ne sois éjecter de sa bête. Tu ne remonterais plus jamais sur ce truc. PLUS JAMAIS. Des pirouettes dans les airs, une ascension, puis une descente loin d'être en douceur te fit douter que tu arriverais saine et sauve à l'endroit où tu devais aller. « En espérant que ce vol vous ai plu, merci d'avoir choisi Reshiram Airline ! » Ses pattes se posèrent finalement sur le sol et tu ne pus qu'échapper un soupire de soulagement. La terre ferme était nettement mieux que les airs, tu étais presque heureuse d'être née vampire, sans ailes et surtout, sans familier en possédant.

Ils parlèrent encore entre eux, mais seul le mot « panthère » attira ton attention et tu remarquas qu'elle n'était pas autour de toi. Tu ressentais sa présence, mais tu ne voyais pas la pauvre Lexie qui avait dut tellement s’inquiéter pour toi. C'étais presque un kidnapping ça. Tes lèvres étaient scellés depuis le début du voyage à dos de bestiole, et même lorsque celle-ci fut posée, tu rageas silencieusement. Il aurait dut t'avertir. En même temps, ça aurait presque été moins loin si tu avais couru jusqu'ici, tu le saurais pour la prochaine fois. Ne pas accepter les déplacements à dos d'ailes des étranger. Ça fonctionnerais comme ça a présent. Le grognement de ta panthère te fit tourner la tête juste avant que le garçon t'aide à descendre de son avion animal. Tu regardas le bâtiment qui se trouvait juste devant votre petit groupe, tu tâcherais de ne plus l'oublier pour éviter de te retrouver accompagner de n'importe quel garçon dingue qui te ferais voler à dos de dragon. Tu sursautas tandis qu'une main se posa sur toi, puis tu tournas la tête en direction de N - tu ne connaissais d'ailleurs pas son prénom. « Alors c'était drôle hein ? Je pense que tu as encore plus envie de me tuer, haha ! » Tu fronças légèrement les sourcils en le regardant, puis tu acquiesças légèrement la tête en lui faisant un sourire.

« Si tu m'aurais prévenu, ça aurais sans doute été moins pire. » dis-tu en te retournant vers la petite boutique dans laquelle le garçon venait d'entrer. « Lex' reste ici, d'accord ? »

La panthère se coucha à quelques mètre de l'entrée, elle n'avait pas aimé le voyage elle non plus semblerait-il. L'avion vint se poser sur ton épaule et tu secouas légèrement la tête avant de recommencer à marcher, puis passer l'entré. L'endroit était naturellement assez petit et autour de vous s'étalait, semblait-il, des dizaines de rangés de fiole remplis de liquide, de fleurs, de tu ne savais pas quoi, qui semblait être fluorescentes, c'était un spectacle assez époustouflant. Tu approchas légèrement du comptoir du fond, tu n'avais pas l'intention de chercher dans chacune des rangés, c'étais surtout que tu ne connaissais pas le nom de cette fioutu fleur. Tu appuyas sur la sonnerie et une petite femme apparut presque comme par enchantement derrière le comptoir, elle était sans doute penché derrière celui-ci quand tu avais regardé, m'enfin.

« Bonjour, je cherche ... »

Tu arrêtas ta phrase en plein milieu pour te gratter la nuque, en cherchant le nom de cette foutue plante, puis tu tournas ton regard vers le dragon en te demandant si quelqu'un allait t'aider.

« Un élixir pour la mémoire ? »
« Non ... non, ce n'est pas ça. »

Tu te retournas vers le garçon, en te mordant la lèvre.

« C'est quoi le nom, dis ? »

Code ▲ RomieFeather







Anonymous
Invité
Invité
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Lun 24 Juin 2013, 10:50

Chloris ▬ E. Niji Faräwell & Lilyanne A. Strauss
Happiness is the natural flower of duty.

L
a vampire semblait ne pas avoir apprécié le voyage ce qui amusa Niji. Il savait que s'il lui avait gentiment demandé en attendant sa réponse elle aurait refusé de monter sur Reshiram. Quoique...S'il y était allé un peu moins vite elle aurait pu apprécier. « Si tu m'aurais prévenu, ça aurais sans doute été moins pire. » L'homme avait ri et avait répondu « Mais je t'ai prévenue. ». L'elfe avait cette fâcheuse manie d'entraîner les gens n'importe où ou à faire n'importe quoi sans leur demander leur avis. D'un naturel vif et spontané, on avait parfois du mal à le suivre tant son esprit faisait plusieurs tours à la seconde. Il avait cet air étrange, bizarre voire extra-terrestre, mais on ne pouvait qu'éprouver de la sympathie pour cet être qui débordait de bonté et de bonne humeur. N'empêche, son sourire ravageur ravivait plus de flamme dans le coeur des gens que les rendait malheureux. Son bonheur, était sans doute de faire le bien autour. Peut-être voulait-il se sentir gracié par rapport à ses actes du passé. La culpabilité avait déjà empli son corps. Il s'était mis sur le dos sans que personne ne lui demande, la responsabilité de ce jour là. Ce jour où tout à basculé.
En passant le seuil de la porte, l'odeur qui émanait de cette boutique, emplie de fleurs et de plantes médicinales lui rappelait sa mère.
Reshiram regarda Niji, bien installé sur l'épaule de Lilyanne. Il jeta un regard vers la panthère de la vampire afin de regarder devant lui. Il avait remarqué le changement d'humeur de l'elfe.


« Niji, ça va ? »
« J'ai l'impression de sentir l'odeur de... »
« ...Destiny... »
« T'inquiète pas, ça me rappelle juste des souvenirs cette boutique. »


Destiny était le prénom de la mère de Niji. Une mage respectable et fière. Elle avait tenté de protéger son fils durant l'assaut. Un sacrifice.
Alors qu'il parcourait les rayons, dont les étagères étaient pleines à craquer de plantes, de fleurs, de fioles, potions, graines etc. il arriva peu de temps après au comptoir vu qu'il suivait Lilyanne. Elle s'adressa au gérant de la boutique afin de lui demander si il possédait la dite "plante médicinale" que cherchait l'elfe et la vampire.


    ▬ Bonjour, je cherche ...


Ah...Trou de mémoire ? Elle semblait réfléchir au nom de la plante et jeta un regard vers le dragon dans l'espoir d'avoir une aide. Mais Reshiram n'en savait pas plus qu'elle.


    ▬ Un élixir pour la mémoire ? coupa le gérant.
    ▬ Non ... non, ce n'est pas ça. C'est quoi le nom, dis ?



Niji avait un sourire aux lèvres, Lilyanne était assez amusante dans son genre. Il s'approcha à son tour et déclara :


    ▬ Drosera rotundifolia.
    ▬ Oh je vois, je vais voir ce qu'il me reste. Suivez moi je vous prie.



L'elfe s'attendait à cette réponse, cette plante médicinale était assez rare et la probabilité d'en avoir une était minime. Il suivit donc l'homme qui les amenèrent dans la réserve. Il y avait de nombreuses plantes extraordinaires, que Niji n'avait jamais vu. Il scruta alors chaque recoin d'un regard émerveillé. C'était beau et procurait une sensation étrange à l'elfe. Toutes ces odeurs commençaient à lui donner un mal de crâne fou et à l'étouffer. Plusieurs minutes passèrent puis 'homme trouva enfin les plantes. Niji fut heureux de sortir de cette réserve, il crut qu'il allait se mettre à vomir si il y restait une minute de plus.
Il paya donc les herbes médicinales et sortit de la boutique. Il respira l'air à plein poumon. Qu'est ce que ça faisait du bien d'être dehors !


    ▬ Je comprends maintenant pourquoi ma mère ne voulait pas que je l'accompagne ici. Elle me laissait toujours dehors.


L'elfe se tourna alors vers Lilyanne et lui tendit son paquet. La vampire devait ramener cette herbe afin de guérir une certaine personne qui était coulée au lit depuis un mois. Niji pourrait la laisser ici et qu'elle fasse le chemin du retour en marchant. Mais, il avait bien envie de l'aider, cette fille. Déjà qu'il avait envie d'entendre des anecdotes de cette dernière, il n'allait pas la lâcher aussi vite.

    ▬ Dis moi, cette dame que tu dois guérir habite loin ? Je peux t'y emmener si tu veux. Mais juré, cette fois-ci on ira doucement.


[Désolé pour ce RP de merde ;_;]


made by pandora.




Anonymous
Invité
Invité
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss | Mer 03 Juil 2013, 14:03




Happiness is the natural flower of duty



Tu es là, comme une vraie conne devant le gars de la boutique, alors que tu essaies de te souvenir ce qui était inscris sur le papier que .. Monsieur N t'avait piqué avant même que tu n'aies pu insister. Là, tu te tournes vers la seule personne qui peut t'aider, pas seulement parce qu'il a toujours ton bout de papier dans les poches, mais surtout parce qu'il connait cette plante puisqu'il la cherchait aussi au départ. « Drosera rotundifolia. » Sa voix te fait sourire alors que tu te retournes en direction du marchand qui réfléchis un peu avant d'annoncer ; « Oh je vois, je vais voir ce qu'il me reste. Suivez moi je vous prie. » Tu haussas légèrement les épaules tandis que l'homme prenait une nouvelle direction, tu passas ton regard de l'elfe à l'autre homme juste avant de le suivre dans une pièce adjacente. L'odeur était épouvantable pour quelqu'un ayant un odorat aussi sensible que la tienne, elle te monta directement au cerveau, tu entendais maintenant les battements de ton cœur dans ton crâne. Tes sens te disaient de t'enfuir avant de perdre la boule, mais tu restais là, complètement calme à la surface, même si en dedans, tu avais envie d'hurler combien c'était une désagréable sensation. L'homme les guida finalement à travers la pièce pour ressortir et passer à la caisse, il n'y a pas à dire, tu étais particulièrement heureuse de quitter ce nid d'odeurs différentes et ... inqualifiables. Tu avais presque pris tes jambes à ton cou, puis hors de la boutique, la panthère était là, assise à regarder intensément tes réactions, mais tu ne bougeais pas. Plus bloc de glace que toi, c'était impossible. « Je comprends maintenant pourquoi ma mère ne voulait pas que je l'accompagne ici. Elle me laissait toujours dehors. » Tu fis un léger sourire en tournant la tête dans sa direction, tu comprenais aussi pourquoi tu n'approchais jamais cette ville, jamais ... ces odeurs de fleurs te donnaient mal à la tête, mais maintenant, après être entrée dans ce .. nid à odeurs, les champs de fleurs ne sentaient quasiment plus rien du tout. D'ailleurs, tu te demandais même comment cet homme réussissait à passer plus de dix minutes dans cette cabane, il faut dire qu'on doit bien s'habituer à la longue. C'est comme tout.

« Je ne remettrai plus jamais les pieds dans cet endroit, c'est indéniable. »
« Il ne faut jamais dire jamais. »
« La ferme, Lexie. »


Un nouveau sourire apparût au coin de tes lèvres tandis que tu te retournais vers le garçon, ce même garçon que tu ne savais toujours pas comment nommer. Tu attrapas le paquet qu'il te proposait avec un bref sourire en levant les yeux vers la bestiole qui était toujours posé sur ton épaule, tu réussissais presque à l'oublier même tellement il était moins imposant que ta panthère noire. D'ailleurs, elle n'était pas bien loin à te regarder. Si elle aurait été humaine, elle aurait surement regarder sa montre pour te signifier que le temps passe et que tu n'as pas de temps à perdre avec ces bêtises là. « Dis moi, cette dame que tu dois guérir habite loin ? Je peux t'y emmener si tu veux. Mais juré, cette fois-ci on ira doucement. » Tu entends le grognement de la panthère derrière toi, tandis qu'un sourire apparaît à nouveau sur tes lèvres.

« Je crois qu'Alexandra n'est pas d'accord avec ta proposition, mais j'ai une idée. Le premier de nous deux à arriver au bord de la forêt, accorde une question à l'autre. »

C'étais pathétique comme idée, mais tu savais bien qu'il ne te laisserait pas tranquille tandis que tu devais te rendre jusque chez toi. En même temps, c'était plus simple que ce qu'il pensait. Il ne connaissait aucun de tes pouvoirs, tu pouvais courir presque aussi rapidement que le dragon de ton compagnon pouvait voler.

« Tu vas perdre, tu es consciente ? »
« Nous verrons bien ça. »


Cette bestiole était épouvantable lorsqu'il s'agissait de compétition, elle voulait toujours gagner à tout prix, alors que toi, rien que de courir réussissait à te faire plaisir. En même temps, tu n'allais pas lui laisser le temps de se préparer. Toi, tu n'avais pas besoin de te transformer pour te mettre à courir, même si t'aurais certainement un mal de muscles intenses à la fin de cette course. Tu prends le dragon dans le creux de ta main et le dépose sur le sol avec un grand sourire imprimé sur les lèvres.

« Trois. Deux. Un. Go ! »

Tu ne perds pas deux secondes avant de te mettre à courir à la vitesse grand V comme tu le fais toujours. Les gens restent toujours surpris lorsqu'ils te voient partir à cette vitesse là, mais pour toi c'est seulement qu'une pauvre petite habitude. Maintenant, il ne te reste qu'à traverser quelques kilomètres avant d'arriver à la forêt. Lexie viendra te rejoindre plus tard, elle cours à une vitesse hallucinante, mais tu restes plus rapide. Rira bien qui rira le dernier.

Code ▲ RomieFeather







Contenu sponsorisé
Re: Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss |

 
Happiness is the natural flower of duty ▬ Lilyanne A. Strauss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Call of Duty 4 Modern Warefare
» Problème Call of duty 2
» [call of duty:moderne warfare 3] cherche joueur sur pc
» Crew Expendable - Call of Duty 4 Modern Warfare
» Questions sur corps Obitsu

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Chloris-
Sauter vers: