Partagez | 
 

 ▬ The wolf and the fairy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Margaery F. D. Elosiam
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire
Coeurs : 86 Messages : 181
Couleurs : #ff3e5e & Shishi #ff9f3e
J'ai traversé le portail depuis le : 17/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Lyrn, Lyria, SCNF Mon nom est : Margaery Flore Dormer Elosiam Actuellement je suis : Celibataire & Hétéro-romantique Il paraît que je ressemble à : SeeU de Vocaloid - AnnaSophia Robb IRL et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi même
▬ The wolf and the fairy | Lun 21 Mar 2016, 21:14


 
The wolf and the fairy

MARGAERY & JULIAN
Le temps commençait à se couvrir, tu te pinces un peu la lèvre. La journée commence lentement à s’éteindre. Tu ne sais pas trop quoi pensé, tu stressais oui, t’es pensée était totalement brouillé. Tu allais être toute seule pour la première fois chez toi, tu as peur. Margaery n’est jamais resté une seule fois de sa vie toute seule, cela te déconcentre beaucoup. Tes pensées ne veulent pas penser au bien, non tu imagines le pires, comme d’habitude.

Tu te mords encore une fois la lèvre, bien qu’on te rappel vite de revenir sur terre, ce n’est pas le moment de divaguer pour rien. Il faut terminer le ménage, passant le balais doucement, la jeune femme essaie de se calmer, espérant que tout ira bien, oui tout ira bien. Ce n’est pas tous les jours que des gens se font agresser chez eux tout de même ! C’est bien le moment de penser à aller voir combien de gens se font agresser pour se faire une idée. Reste calme ma petite Marga. Ravalant sa salive, la demoiselle descend les escaliers de chez elle anxieuse.

Voyant sa mère et sa sœur se préparer pour le départ, oui, elles ont des amis, des occupations. Tu es la seule qui n’a juste qu’un numéro dans ton répertoire en les comptant pas. Mais, ce n’est pas grave du tout. Tu as le temps, tu affiches un sourire, bien qu’on pouvait ressentir une sorte de gêne, d’envie envers tes proches. Au fond, peut être que tu es un peu jalouse ?

Ressentir un sentiment négatif ? Non, ce n’est pas ton genre Marga, c’est plus une envie légère, tu as toujours fait avec, donc ce n’est pas grave si tu as une petite faille dans ta vie social, tu as le temps. Combien de fois tu as dis que tu as le temps ? A force, tu vas courir après le temps. La demoiselle salut ses deux membres de famille, rassurant que tout va bien aller, puis y a Shishi. Affichant un petit sourire, tu fermes bien la porte inquiète. Te voilà toute seule chez toi, pour la première fois. Poussant un soupir peu rassuré, tu avances pour aller à la cuisine, cherchant s’il y a des restes, où quelques choses pour te faire à manger. Bien que tu sois totalement perdu sans un repère, tu sembles si fragile, si inutile… Non, prend confiance en toi !

Tu allumes la télé, le temps commence à s’assombrir. Tu couds la couverture patchwork, tu es à la case de ta rencontre avec Shishi, tu dois bien coudre cette partie. Puis retouché votre arrivé à Sanctuary. Ton père va peut être ne pas l’aimer ? Si, peut être, tu ne sais pas du tout… Te mordant un peu la lèvre, tu te piques un peu, maladroite va. Sautant du canapé, tu te dirige à la salle de bain et recouvre ta plaie d’un pansement, tu détestes voir le sang, cela t’effraie. Le sang rappel ce côté vampire que tu détestes tellement, secouant la tête, tu refermes tout vite et te dirige vers ton campement dans le salon.

C’est alors que tu entends un drôle de bruit dans la rue, faisant de gros yeux, tu entends la pluie tomber, tu ne t’étais pas rendu compte que le temps c’est dégradé, mais ce n’est que de la petite pluie. Pourtant, tu entends du bruit dehors. Approchant discrètement la porte, tu vois du mouvement à ta fenêtre, tu as peur. Te mordant l’ongle, sûrement un chat perdu ? Un chien ? Un rat ? Tu as clairement peur de tout et rien.

« Reste calme, reste calme.
-Je vais le bouffer !
-SHISHI ATTEND ! »

Tu le vois partir par la chatière, avec beaucoup de mal vu qu’il n’est pas petit. Faisant de gros yeux, tu approche la porte d’entée paniqué, bien que tu te stoppes devant la poignée, ta main tremble. Sortir seule alors qu’il commence à faire nuit ? Shishi est seul dehors ! Serrant le poing, tu prends un parapluie et met une veste, enfilant des ballerines avec un petit nœud blanche et sort dehors.

« Tu ne vas pas loin, calme Marga… »

Ton cœur va quitter ta poitrine d’un moment où un autre, il te fait mal, tu as peur, peur de tout. Avançant doucement avec ton parapluie ouvert, entendant les percussions de la pluie résonner dessus.

« Shishi ? »

Tu l’appelles doucement, pour ne pas déranger les voisins, oui, tu penses à ces gens… C’est bien le moment. Tu approches une petite ruelle, tu entends du bruit dans celle-là. Te penchant un peu, tu as les mains qui tremble de plus en plus, c’est alors que tu remarques la queue de ton affilé qui bouge dans tous les sens. Un pas, deux pas, trois pas, tu on dirais que tu as froid.

« Mouhahaha je suis trop fort, il est tombé ! »

Tomber ? Tu approches doucement, timidement, furtivement. Une forme humanoïde commence à apparaitre dans tes yeux émeraude. Une silhouette dans un piteux état, regardant partout, il n’y avait personne d’autre que lui dans les parages, est-ce que par ta faute Shishi lui aurait fait du mal ? Tu avances rapidement mettant ton parapluie pour protéger cette personne de cette petite pluie fine, il le faut….

« Vous allez bien ?! »

Ta voix paniquée résonne, tu détestes voir des gens mal, tu vas te faire bouffer un jour par ce défaut… Mais pour le moment, tu le protèges le tissus de ton parapluie protégeant cette personne inconnu, tout ce que tu sais, c’est qu’il va mal… Cela te suffit.

« Je peux vous soigner ! »

Il ne semble pas saigner, mais tu préfères être prévoyante, ce don utile qui n’est pas si utile que ça… Tes tremblements ont un peu disparut, malgré les grognements de Shishi, il n’est pas confiant du tout. Mais, ce n’est qu’une personne mal hélas.
(c) Reira de Libre Graph'


 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Julian "L" S. Ramsey
Staffien
Coeurs : 97 Messages : 251
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: ▬ The wolf and the fairy | Mar 22 Mar 2016, 16:30


The wolf and the fairy      



Set me free,
let me be

▬ feat Margaery

Il avait perdu de vue sa soeur. Alors qu'il tournait la tête dans tous les sens, son coeur commençait à battre de plus en plus rapidement. En espérant qu'elle ne fasse confiance à personne. En tout cas, le loup ne faisait confiance à personne aussi facilement que certaines personnes. Et parfois, sa soeur pouvait être naïve. Il s'avança dans ses vêtements troués et couverts de poussière pour essayer de voir sa tignasse orange. Rien. Il ne la voyait pas. Pourtant, sa tête rousse ne passait pas inaperçue, tout comme la sienne.

Il se fit bousculer par quelques personnes qui grimaçait de dégoût lorsqu'elles te touchaient. C'est vrai que ta peau était grisâtre à cause de la poussière de Delhi. À bien y penser, il se pourrait que la chevelure flamboyante de sa soeur soit atténuée par la saleté qui foulait le quartier pauvre où tu étais né. Soupirant en admettant ta défaite, tu te calmes un peu. Tu essaies de te résonner aussi. Elle est grande. Elle a du caractère. Elle sera capable de se débrouiller. Ce n'est pas pour autant qu'il allait abandonner, mais pour l'instant, il se devait d'observer l'endroit où il se trouvait et de faire une mise au point. Tout avait soudainement basculé dans sa vie. Julian devait d'abord trouver des douches. Quelque chose qu'il ne connaissait pas.

L'hybride continua son chemin jusqu'à sortir de ce qui lui semblait être un marché. Il laissa ses pas le guider à travers les rues. Bientôt, il arriva en vue d'appartements et il fut presque ébloui. Il n'avait jamais vu de tels logements. Ils lui semblaient beaucoup plus confortable que leur abris à Delhi. Bien que ce ne soit pas difficile à battre. Il marcha lentement en contemplant son nouvel environnement, ne remarquant pas que le jour était sur le point de se coucher et que l'odeur changeait de façon à peine perceptible.

Ce qui lui fit tourner la tête brusquement fut un fort bruit provenant d'une petite ruelle. Comme il n'avait pas confiance, il prit tout de suite sa forme lupine et se mit à grogner légèrement. Il n'allait pas attaquer, seulement se défendre d'un éventuel danger. Voyant que rien ne sortait, il s'avança lentement vers la source du bruit. Soudainement, quelque chose traversa son champ de vision et il bondit vers l'arrière, renversant au passage une poubelle métallique qui fit un vacarme d'enfer. Les canines à découvert et un grognement sonore s'échappant de sa gorge, il constata non sans surprise que c'était un petit lapin tout blanc. Tout de suite, il s'attendrit. Cette créature venait toucher une corde sensible. Les trucs mignons, il ne pouvait pas résister. Il s'approcha lentement en reprenant doucement sa forme humaine. Ce n'est qu'à ce moment qu'un phénomène bizarre se produisit. Julian se sentait d'une quelconque façon lié à cet animal. Un nom résonna dans son esprit: Sparky.

Toutefois, à peine eût-il constater ce phénomène que quelque chose l'attaqua, ce qui l'arrêta dans sa transformation de loup à humain. Il ne se défendit même pas contre la créature assez peu massive et se contenta de protéger de son corps le bébé lapin qu'il venait de rencontrer. Au bout d'un moment, le rouquin s'affala au sol sous les attaques répétitives de l'animal. Puis vint le moment où il cessa enfin. Il n'avait même pas remarqué jusque-là qu'il pleuvait.

Vous allez bien ?!

La voix était douce et féminine, mais Julian ne répondit pas. Il ne le pouvait tout simplement pas sous sa forme intermédiaire. Puis quelque chose s'interposa entre son corps et les gouttes de pluie qui tombait du ciel.

Je peux vous soigner !

Le soigner? L'hybride ne se sentait pas vraiment en mauvais état, mis à part le fait qu'il était un peu sonné. Bon, il est vrai que l'animal l'ayant attaqué lui avait fait quelques dommages, mais rien de bien grave. Et puis, la panique qui transparaissait dans la voix qui lui parlait força Julian reprendre sa forme humaine pour la rassurer.

Je vais bien.

Julian se redressa autant qu'il le pouvait avant de poser son regard sur la demoiselle. Demoiselle qu'il ne discernait pas totalement à cause de la pénombre. Son pouvoir de guérison fit le travail.

Par contre, cette petite créature aurait bien besoin d'un peu de chaleur et d'un endroit sec.

Il leva ses mains où le lapin était posé. L'animal inoffensif tremblait sur ses paumes. Pour rassurer la jeune femme, le rouquin afficha un sourire.






K-dos:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Margaery F. D. Elosiam
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire
Coeurs : 86 Messages : 181
Couleurs : #ff3e5e & Shishi #ff9f3e
J'ai traversé le portail depuis le : 17/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Lyrn, Lyria, SCNF Mon nom est : Margaery Flore Dormer Elosiam Actuellement je suis : Celibataire & Hétéro-romantique Il paraît que je ressemble à : SeeU de Vocaloid - AnnaSophia Robb IRL et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi même
Re: ▬ The wolf and the fairy | Mar 22 Mar 2016, 20:56


 
The wolf and the fairy

MARGAERY & JULIAN
Il n’était clairement pas d’ici, enfin du quartier surtout. La jeune demoiselle le regarde de haut en bas. Il n’est pas de ton quartier, ses vêtements déchiré donnant un air désordonné, abandonné sur son visage. Tu clignes des yeux, c’est la première fois que tu vois une personne pareil devant toi, une personne qui vit peut être une vie misérable ? Tu ne veux pas du tout juger quelqu’un comme ça ! Secouant la tête, tu le regardes avec beaucoup d’attention, son apparence est étrange, bien que ce soit une personne comme toi et ta sœur, il a une forme humanoïde. Tu as peur, tu es tellement peu confiante en toi que tu dois bien refiler ton stress et ta panique à ce pauvre homme. Serrant ton parapluie qui le protège, tu le regardes compatissante.

« Je vais bien. »

Entendre sa voix te rassure tellement, tu affiches une petite mine rassuré. Il parle, c’est déjà un bon signe, la jeune femme se recule un peu pour qu’il se redresse, levant légèrement la tête pour le regarder. Il semble aller bien, tu regardes  les cicatrices qui disparaissent doucement, c’est des morsures… Tu baisses la tête sur Shishi qui baisse les oreilles, il voulait te protéger, c’est ta faute encore une fois. Serrant un peu plus fort ton parapluie, la femme s’en veut d’être si faible pour un rien, aller reprend toi vite.

« Par contre, cette petite créature aurait bien besoin d'un peu de chaleur et d'un endroit sec. »

Tu regarde un peu partout pour voir de quoi parle le rouquin, c’est alors que tu vois une petite boule blanche qui ressort beaucoup de son propriétaire ? Sauveur ? Tu ne sais pas, un petit lapin tout mignon. Se penchant un peu, la demoiselle le regarde avec un petit sourire innocent.

« Il est trop mignon ! »

Levant un peu les yeux, tu vois le sourire du jeune homme qui te réchauffe les joues, un sourire d’un inconnu, c’est bien rare ces temps-ci. Aussi tu restes enfermé chez toi terrorisé par le monde, donc comment tu peux voir des inconnus. Te redressant un peu, tu réfléchis où le mettre à l’abri…. Sérieux Marga, tu réfléchis alors que tu as déjà la solution ? Regardant au loin ta maison et sont petit jardin bien français… Un étranger dans la maison ? Tu te tournes vers ta maison, puis vers le lapin… Un piège ? Non quand même. Ou alors c’est vraiment bien fait, la femme tend la main avec un sourire.

« On peut aller chez moi ! Y a tout ce qu’il faut ! »

Tu es tellement crédule, peut être que c’est un voleur qui fait ce coup à tout le monde. Tu es totalement idiote, mais tu le sais bien. Ta main tremble un peu, tu l’as tend souvent, mais tu as vite fait de te prendre des coups… Au fond, pourquoi tendre une main si c’est pour se la faire mordre. Prend ton courage Margaery, tu approche doucement la main pour saisir le tissu de l’homme, tu le tires tout doucement pour le guider. Tu le protège plus que toi-même, pour lui, pour le lapin. Les petits marches en bois passé de ta maison, tu retournes à l’intérieur. Dans ce cocon où tu t’enfermes dans la peur du monde, tu es si peureuse et peu aventureuse, la demoiselle ferme bien la porte, poussant un soupir de soulagement.

« Je dois avoir ce qu’il faut ! »

Elle court pour monter en haut et descendre son panier à pelote pour les peluches qu’elle fait de temps en temps en tricot. Renversant son panier entier dans le canapé pour y mettre une couverture, la femme le tend vers l’homme avec un grand sourire.

« Pour le petit bébé ! »

Tu gardes ce grand sourire qui montre toute tes dents, tu es si naïf. Bien que tu penches un peu la tête en regardant le jeune homme. Tu ne sais pas du tout quoi dire, c’est vrai qu’il semble préoccupé par la boule de neige animale, mais lui ? Il est dans un piteux état. Te mordant un peu la lèvre, tu affiches un petit sourire, bien que par réflexe tu passes une de tes longues mèches bouclé derrière ton oreille.

« Euh…Tu as besoin de quelques choses ? »

Dis-tu en détournant le regard, tu n’affrontes jamais les gens comme ça, même pas un regard, rien du tout. Tu sembles même soumise chez toi, tu ne sais pas du tout te montrer si affirmer ; bien que parfois tu peux en étonner plus d’un.

« Tu veux que je te recouds tes vêtements ? Tu as faim ? Soif ? Besoin de quelques choses en particulier ? J-Je peux essayer de faire ce que je peux ! »

Ta voix un peu tremblante sur la fin, c’est ton premier invité improviser, un garçon. T’aurais préféré limite un bébé au début, le temps d’apprendre à comprendre les gens, le temps de t’ouvrir un peu plus aux monde, mais non, te voilà totalement perdu à poser des questions aux hasards. Prend confiance en toi Margaery….

(c) Reira de Libre Graph'


 


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Julian "L" S. Ramsey
Staffien
Coeurs : 97 Messages : 251
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: ▬ The wolf and the fairy | Mer 30 Mar 2016, 20:31


The wolf and the fairy      



Set me free,
let me be

▬ feat Margaery

Il est trop mignon!

Son sourire s'élargit d'autant plus. Il était vrai que ce petit bébé lapin avait tout de mignon et Julian n'avait pas peur de le proclamer haut et fort. Le rouquin rapproche la créature contre lui afin de lui donner un peu de sa propre chaleur corporelle. Ses yeux ne quitte pourtant pas la jeune demoiselle à l'allure française. Une allure qu'on pourrait presque dire d'une autre époque. En tout cas, c'est le sentiment qu'avait le jeune homme vis-à-vis la blonde. Elle regarde autour d'elle avec un air incertain sur le visage. Il était clair qu'elle avait des doutes, mais sur quoi? Julian pensa d'abord que c'était peut-être dû au fait qu'il était habillé pauvrement et qu'il était tout sale. Il écarta cependant cette idée de son esprit ne voulant plus se voir comme le pauvre qu'il avait été toute sa vie jusqu'à présent. Il voyait son arrivée à cet endroit comme une chance inespérée de pouvoir changer les choses.

On peut aller chez moi ! Y a tout ce qu’il faut !

Sa main est tendu vers lui. Le rouquin n'avait pas remarqué sa main avant qu'elle n'ouvre la bouche pour parler. C'est sûrement la raison pour laquelle elle décide d'empoigner doucement le tissus de son chandail troué tirant doucement afin de le guider derrière elle. Et sûrement aussi pour épargner la fragilité du vêtement que portait le loup-garou. Le rouquin suit la demoiselle dans les flaques d'eau où ses pieds nus s'immergent. Ils entrent enfin dans la somptueuse demeure et, bien qu'il entende un petit soupir de soulagement, Julian ne peut s'empêcher de s'extasier devant la grandeur et la beauté de l'endroit. Il n'avait jamais rien vu de tel. De l'extérieur, oui, mais pas de l'intérieur. Il était comme un enfant qui venait de découvrir la plus belle chose au monde.

Il ne l'entendit pas parler tellement il était submergé par tant de choses. Il la voit partir en courant, mais n'y prête pas plus attention que ça. Il était maintenant presque gêné d'être dans un tel endroit et cela le refroidit un peu. Comment des gens pouvaient se payer une telle demeure quand d'autres crevaient de faim dans la rue et n'avaient pas de toit? Son sourire s'assombrit sur les bords et son expression se fissura. Il ne fallait pas penser à ça. Tout ça était désormais derrière lui. La demoiselle revint à ce moment avec un panier rempli de pelotes de laine qu'elle versa sur le canapé avant d'y mettre une couverture et de le tendre à Julian. Celui-ci sourit de nouveau avec sincérité et y déposa le petit lapin avec douceur pour l'envelopper doucement dans la couverture. Il faisait tellement attention à cette petite boule de poil que ça en était mignon. À ce moment, le rouquin se fichait royalement de son propre état. Vieille habitude.

Euh…Tu as besoin de quelques choses ?

Détournant son attention du lapin pour la tourner vers la blonde qu'il avait presque oublié, il secoua la tête.

Non, merci, je vais très bien.

Il continuait de lui sourire, car il avait remarqué que cela avait tendance à la rassurer quelque peu. Cependant, elle avait détourné son regard donc elle ne le vit pas sourire. Elle semblait nerveuse pour une raison que Julian ignorait totalement. Bon, il est vrai que ça ne devait pas être tous les jours qu'elle accueillait un parfait inconnu dans sa demeure...

Tu veux que je te recouds tes vêtements ? Tu as faim ? Soif ? Besoin de quelques choses en particulier ? J-Je peux essayer de faire ce que je peux !

Le rouquin baissa le regard sur ses vêtements et laissa échapper un léger rire amusé. Lui recoudre ces haillons? Jamais de la vie. Julian ne voulait plus voir ces vêtements dès lors qu'il les enlèverait. Mais ça n'était pas pour tout de suite, car le pauvre n'avait pas un sous dans sa poche. La douche allait aussi attendre, il faut croire.

Je ne veux pas que tu recouds ces haillons. Ils cachent trop de mauvais souvenirs. Sinon, je mangerais bien quelque chose! Je ne refuserai pas non plus quelque chose à boire!

Le garçon s'exclamait joyeusement pour effacer sa première phrase. Aussi parce qu'il avait une véritable faim de loup (haha) depuis le début de son existence, il faut dire. La simple idée de pouvoir enfin manger un repas complet, même au beau milieu de la nuit, l'emplissait de joie. Il allait enfin pouvoir goûter à tous ces aliments délicieux dont il avait entendu parler vaguement à Delhi. Finit le pain sec et dur.

Je te remercie de ton hospitalité! Je m'appelle Julian et toi?






K-dos:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Margaery F. D. Elosiam
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire
Coeurs : 86 Messages : 181
Couleurs : #ff3e5e & Shishi #ff9f3e
J'ai traversé le portail depuis le : 17/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Lyrn, Lyria, SCNF Mon nom est : Margaery Flore Dormer Elosiam Actuellement je suis : Celibataire & Hétéro-romantique Il paraît que je ressemble à : SeeU de Vocaloid - AnnaSophia Robb IRL et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi même
Re: ▬ The wolf and the fairy | Jeu 31 Mar 2016, 01:28


 
The wolf and the fairy

MARGAERY & JULIAN
Si ta mère savait que tu viens de faire rentrer une personne complètement inconnue dans la maison de famille. Elle te passerait le pire savon de l’univers, voir même l’univers n’est pas assez large pour dire que tu risque de pas voir la lumière du jour avant un moment, déjà que tu ne sors pas beaucoup. Mais, tu ne vas pas laisser un homme qui semble mal et son lapin tout mignon dans la rue comme ça ?! Les gens normaux si. Faut croire que tu vois le monde toujours beaucoup trop rose Margy. Dans le regard de la demoiselle une petite étincelle d’aide, juste qu’elle ne veut pas que son invité soit mal… Calme toi.

« Je ne veux pas que tu recouds ces haillons. Ils cachent trop de mauvais souvenirs. Sinon, je mangerais bien quelque chose! Je ne refuserai pas non plus quelque chose à boire! »

Est-ce que tu as dis une bêtise, tu dégluties croyant clairement avoir touché un mauvais sujet. Pourtant, quand tu le vois dans ce genre de vêtement te donne juste envie de le recoudre vite. S’il tombe malade ? Si les gens le regardent mal, toi tu acceptes les regards moqueurs, mais pour pousser les autres dans la lumières tu es la première. Affichant une petite mine attristée. Oui bon. C’est sûr que les vêtements semblent en si mauvaise état, tu baisses le regard pour voir qu’il n’a pas de chaussure. C’est un sans-abri ? Cela t’attriste encore plus, tu es si sensible. Retiens tes larmes tout de suite, la pitié peut faire mal au gens. Bien que son sourire te fasse automatiquement afficher un petit sourire, c’est comme communicatif. Pourtant, tu as cette boule dans l’estomac, le stress ? Oui mélangé à une once de tristesse, tu es pathétique. Tu ne le connais pas et t’a juste envie de pleurer en le voyant, la misère ? Tu n’aimes pas les ombres, les choses tristes, alors tu pleures facilement dés qu’elle touche ton regard.

« Je te remercie de ton hospitalité! Je m'appelle Julian et toi? »

Te redressant d’un coup. Une présentation ? La maintenant ? Dire que Margaery se prépare toujours des minutes avant pour ne pas cafouiller, pour bien dire son prénom peu commun. Faisant de gros yeux surpris, la blonde doit le dire sans se foirer, aller tu peux le faire !

« Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- MARGAERY ! »



C’était si dur que ça ? En plus tu viens de lui hurler en pleine figure. Bravo, il est où le public pour applaudir cette idiote ? La demoiselle devient toute rouge en cachant son visage, tremblant de gêne, voulant presque se taper la tête contre un mur… Non, ça va faire des tâches. Tirant la peau de son visage vers le bas, comme désespéré par elle-même, Marga se redresse pour un peu plus de grâce.

« Manger ! Faire à manger ! »

Elle commence à partir à droite… Jusqu'à se rendre compte que la cuisine est à gauche. Rire nerveux et une main dans les cheveux entortillant une mèche, la femme approche le frigo pour fouiller dedans. Au moins, on ne peut pas dire qu’elle va mourir de faim en voyant le frigo blindé de nourriture, sa mère avait peur qu’elle meurt de faim ? Que faire ? Un truc chaud ? Rapide ? Froid ? Pas lourd ? Lourd ? Salé ? Sucrée ? Amer ? Acide… Trop de question d’un coup dans la caboche de la petite demoiselle qui va bientôt s’écrouler sous le poids des questions.

« Je sais, je vais te faire des croques monsieur ! J-Je les fais super bien ! Avec une petite salade… Quoi que je peux aussi faire du poulet à la crème avec des pâtes!  Ou alors je peux aussi faire des tomates farcie ! Bien que c’est un tout petit peu plus long… Déjà ça ! »

Marga saisit des boissons et les poses sur la table, du coca, de la limonade, du jus d’orange, du thé glacé maison. Il a bien dit qu’il avait soif non ? Prenant son marche pied, la demoiselle atteint la porte du haut pour prendre un verre et le poser devant Julian. Avec un petit sourire, elle hésite à proposer une paille, mais on va rester des adultes okay ?

« S-Si tu veux tu peux choisir selon ton envie, j’aime tout… Sauf si c’est du poisson cru ! »

Dis-tu en pointant ton doigt comme une professeure strict, bien que tu te rends compte de ton geste et rougit de te montrer si strict, juste pour UN élément, ça y est. Jouant nerveusement avec tes doigts, tu es toujours perturbé par quelques choses chez cet homme… Laisse ses vêtements tranquilles bons sang. Tu pars alors d’un coup en courant pour aller fouiller dans le grenier, c’est bien le moment de partir en courant comme ça d’un coup. Tu redescends tout aussi rapidement avec beaucoup de chance de ne pas finir au sol comme le tapis que tu piétines.

« J’ai ça !!! »

Tu tends un grand pull de laine que tu as fait dans tes premiers essaie de tricot, oui certes, il est trop grand, un peu mal proportionner pour les manches qui sont trop longue et les lignes sont toutes de traviole. Tu le montre peu fière et tremblante, tu ne sais pas du tout comment t’affirmer. Te cachant presque derrière le pull que tu tends toute rouge, tu t’insultes presque d’être têtue. Au pire, tu diras que c’était plus pour lui montrer ta fierté ? Tu as trop honte… Tu es... Toi même


(c) Reira de Libre Graph'


 


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Julian "L" S. Ramsey
Staffien
Coeurs : 97 Messages : 251
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: ▬ The wolf and the fairy | Ven 01 Avr 2016, 01:37


The wolf and the fairy      



Set me free,
let me be

▬ feat Margaery

Julian semblait l'avoir prise au dépourvu en se présentant. Elle s'était redressée brusquement et ses yeux avaient pris la forme de balles de golf. Le roux voyait clairement le début de panique dans ses yeux écarquillés. Quoiqu'il ne savait pas vraiment pourquoi. C'est vrai, il n'avait fait que se présenter avec son enthousiasme habituel.

Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- Ma-Ma- MARGAERY !

L'hybride laissa voir sur son visage de la surprise, puis de l'amusement avant de ricaner légèrement. Cependant, il s'arrête aussitôt qu'il remarque la rougeur sur le visage de la blonde. Peut-être l'avait-il mis mal à l'aise avec son amusement face à sa réaction? Pourtant, Julian ne le faisait pas pour être méchant. Elle l'avait vraiment amusé. Malgré sa gêne plus qu'évidente, il aimait bien les réactions qu'elle pouvait avoir. Ça lui faisait changement. Puis elle frotta son visage, le tirant vers le bas en un geste presque désespéré.

Manger ! Faire à manger !

Et elle partie vers la droite. Julian la regarda en penchant légèrement la tête et son regard dévia vers la gauche... Où la cuisine se situait. Un instant, une interrogation s'afficha sur son visage pâle, puis cette expression fit place à un sourire quand elle se rendit compte de son erreur et laissa échapper un rire nerveux. Elle entortilla ses cheveux en ouvrant le frigo pour fouiller dedans. Pendant ce temps, Julian prit place à la table en attendant sagement. Enfin, "attendre" est un bien grand mot, car aussitôt assis, il bougea frénétiquement sa jambe. Le rouquin écouta Margaery parler toute seule, se demandant qu'est-ce qu'elle allait faire pour manger. Pour sa part l'hybride n'avait pas pour habitude de parler aussi peu. Mais il avait une bonne raison. Cette maison... Elle l'époustouflait, mais elle l'intimidait en même temps aussi. D'où son silence peu normal.

La blonde déposa, un peu de façon désorganisée, toutes sortes de boissons sur la table. Tous ces contenants ne lui disait ab-so-lu-ment rien. En fait, ne sachant pas lire, même s'il les prenait dans ses mains pour les regarder, les lettres inscrites dessus ne l'aidait en aucun cas. La demoiselle revient le voir avec un contenant en vitre et Julian se demanda se que c'était. Il le prit donc dans ses mains pour l'observer en tous sens. Il regarda dedans, autour, en-dessous avec une mine intriguée, puis son regard ambre glissa vers les boissons et une lumière tilta dans son esprit. C'est ça! Ça devait être pour contenir le liquide qu'il verserait de la boîte ronde. Il prit l'une des canettes et toqua dessus, ne sachant absolument pas qu'il devait tirer sur la goupille pour qu'elle s'ouvre. Après un moment à la manipuler, il tenta la goupille et réussit à l'ouvrir. Un immense sourire étira ses lèvre et illumina son visage aux allures lupines. Il versa le contenu orangé dans le verre et put en boire une gorgée. Enfin, une grosse gorgée. Très grosse. Il n'avait jamais bu autant de toute sa vie.

Durant tout le temps qu'il découvrait les boissons, Julian n'avait pas compris une seule parole de ce que Margaery avait prononcée. Il n'avait donc pas non plus remarqué qu'elle avait pointé le doigt comme l'aurait fait un professeur. Son attention est attirée vers elle seulement lorsqu'elle part en coup de vent. Son regard la suit jusqu'à ce qu'elle disparaisse en se demandant ce qu'elle pouvait bien aller faire. Il haussa les épaules et revint à ses boissons. Il les ouvrit toutes pour les sentir et les goûter. Lorsqu'il arriva au coca, il afficha une expression d'incertitude mêlée à l'incompréhension de ce qui lui arrivait. La boisson gazéifiée ne lui plaisait pas tant que ça, même si le goût ne le dérangeait pas. Les petites bulles le rendaient un peu mal à l'aise.

J’ai ça !!!

Un léger sursaut de la part du loup en écho avec la voix aiguë de la blonde. Intrigué, le rouquin se retourne brusquement, manquant de tomber de sa chaise. Margaery tendait un grand pull de laine un peu mal proportionné. Julian le voyait, car malgré son statut social, il avait des vêtements - disons, des haillons - proportionnés. C'est un vêtement représentant un premier essai de tricot, mais cela ne dérangea pas le rouquin le moindrement du monde que ce soit mal fait. Un sourire s'affiche sur son visage alors qu'il prend le pull.

Merci beaucoup! C'est très gentil!

Il s'éclipsa quelques instants pour enlever son haut et mettre le pull que la blonde lui avait offert. Puis il revint dans la cuisine, arborant toujours son magnifique sourire. Bon, il faut avouer que ça lui faisait un air bizarre, mais le rouquin se sentait déjà beaucoup mieux.

J'aime beaucoup, il est très joli. C'est toi qui l'a fait?

Il reprit place sur sa chaise en la regardant toujours. Il prit un boisson et la but d'un coup. C'est comme si toute la soif qu'il avait ressenti tout au long de sa jeune existence ne pouvait être rassasiée. Mais maintenant, son ventre gargouillait, exprimant sa faim. Julian l'ignora comme il l'avait fait toutes ces années.

Je ne sais pas ce que c'est que ces jus, mais c'est très bon! Et j'ai vraiment une faim de loup! Hahaha!

Le rouquin rit tout seul à sa blague, car il était certain qu'elle ne savait pas pourquoi ça pouvait être comique. Étant un loup-garou, c'était peu dire qu'il avait une faim de loup. Après coup, Julian s'arrêta de rire et secoua la tête en fronçant les sourcils.

En fait, c'était pas drôle du tout.

Il reporta son attention sur Margaery et sourit de toutes ses dents.

Pour la bouffe, tu peux faire ce que tu veux! Que ce soit cuit ou cru, je m'en fiche! Je ne suis pas regardant sur la nourriture.

Ç'aurait été idiot de l'être prenant en compte son statut social.






K-dos:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Margaery F. D. Elosiam
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire
Coeurs : 86 Messages : 181
Couleurs : #ff3e5e & Shishi #ff9f3e
J'ai traversé le portail depuis le : 17/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Lyrn, Lyria, SCNF Mon nom est : Margaery Flore Dormer Elosiam Actuellement je suis : Celibataire & Hétéro-romantique Il paraît que je ressemble à : SeeU de Vocaloid - AnnaSophia Robb IRL et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi même
Re: ▬ The wolf and the fairy | Dim 03 Avr 2016, 20:09


 
The wolf and the fairy

MARGAERY & JULIAN
Les rougeurs ne veulent pas du tout partir, tu es toujours entrain de rougir pour un rien. Tes joues ont toujours une teinte rosée qui semble en jamais partir, sauf quand tu as une grosse frayeur, car tu es douée pour flipper pour rien. Mais, au fond, c’est mieux de voir tes joue rouges que pâle de peur. La demoiselle vient d’offrir un pull mal fait, mais elle n’a que ça pour le jeune homme, elle s’en veut un peu tout de même de donner pareil horreur, mais, cela lui faisait mal de le voir avec des vêtements un peu mouillé.

« J'aime beaucoup, il est très joli. C'est toi qui l'a fait?
-Ou-Oui, c’est mon tout premier… J’avais di-dix ans. Maintenant, ils sont un peu plus beaux. Je suis désolé. »

C’est fou, tu viens encore une fois de dire pardon pour un rien. La Fée se mordille un peu la lèvre, c’est vrai que tu t’en veux, mais c’est déjà bien d’avoir pu le couvrir un peu tout de même, affichant une petite mine, bien qu’il arrive à te faire sourire, il a un don cet homme.

« Je ne sais pas ce que c'est que ces jus, mais c'est très bon! Et j'ai vraiment une faim de loup! Hahaha! »

Tu clignas plusieurs fois des yeux, comprendre la blague ? Y a une blague ? Si tu savais, mais tu ne sais pas du tout. Te grattant la joue en inclinant un peu ta petite caboche, non clairement tu te trouve idiote de ne pas comprendre.

« En fait, c'était pas drôle du tout. »

Y avait pas de blague en fait, c’est clairement paumé que la femme cligne encore une fois des yeux, on dirait qu’elle vient mettre du mascara. Le jeune homme montre toutes ses dents devant la blondinette dubitative. Se qui la fait se redresser un peu quand même.

« Pour la bouffe, tu peux faire ce que tu veux! Que ce soit cuit ou cru, je m'en fiche! Je ne suis pas regardant sur la nourriture. »

Bon, il a très très faim le Julian. Il lui laisse le libre arbitre de choisir ce qu’elle peut faire pour le diner, c’est un bon moyen de montrer tes talents culinaire ma petite Margaery,  bien que la première chose que tu fais c’est approcher des boissons et soulève un peu chacune à tour de rôle.

« E-Eh bien, ça c’est du Coca-cola… C’est pétillant et fait à base de la feuille de coca et autre ingrédient secret… Ca contient du café ! Je suis pas très fan de cette boisson mais beaucoup l’adore !  Ca c’est de la limonade ! C’est pétillant et au citron ! J’adore en boire en été ! » Ris-tu timidement « La c’est du jus d’orange, bon il n’est pas maison hélas, car entre l’orange pressé à la maison et celui qu’on achète y a une grosse différente ! Et ça du thé glacé maison, à la pêche. J’adore à la framboise au magasin, mais là on a changé histoire de ne pas être blasé du goût. Enfin voilà… »

Tu entortilles ta mèche de cheveux autour de ton doigt avec un peu de stress. Tu as l’impression de le prendre pour un enfant, il va peut être mal le prendre ? Tu ne peux pas t’empêcher de vouloir apprendre et faire en sorte que les gens ne soient pas paumés. Jouant avec tes mains nerveusement maintenant, tu te dirige vers le frigo en regardant quoi faire, il a vraiment faim.

« Eh bah comme on dit chez moi, qui dit faim de loup dit viande rouge ! »

Ta maman a toujours eu cette humour un peu foireux, mais tu l’adores cette humour, riant nerveusement, car tu trouves cette blague stupide. Tu commences à sortir plein de petit truc, bien que tu te dises que le pauvre va attendre longtemps. Ton regard émeraude se relève un peu vers le jeune homme.

« Oh, j’y pense. Comme tu as un peu était mouillé, peut être que tu-tu voudrais prendre une douche bien chaude ? Cela pourrait faire du bien, et comme ça en même temps ça va raccourcir le temps d’attente… »

Non, clairement tu ne supporte pas les regards d’attente tu vas stresser, vouloir aller trop vite et faire des bêtises. Affichant un petit sourire nerveux, tu regardes Shishi qui joue avec sa pelote qui lève les oreilles d’un coup, miracle il a comprit.

« Okay je gère tout ! Shishi dans la place ! »

Il commence à ouvrir le frigo et aider Margaery, le temps que la demoiselle montre à Julian l’endroit. Avançant avec un petit signe de suivre, la demoiselle monte les marches de sa petite maison bien française. Arrivé au deuxième étage, la blonde ouvre la porte de la salle de bain assez calme. C’est vrai que là, c’est un endroit que tu connais bien, vu qu’avec ta chevelure t’y passe plus d’une heure dedans.

« Bon, tu es le premier… Homme à rentré la dedans. »

Oui quand on voit la salle de bain avec les fleurs, le maquillage qui traine, les sèche-cheveux en mode pendu et bien sûr, le bac à linge sale avec les sous vêtements qui traînent, qu’elle ferme rapidement tout rouge. Un peu paniqué du bordel, la demoiselle range rapidement pour que ce soit présentable. Posant des serviettes propres sur le bord du lavabo.

« Y a plein de gel douche, tu peux choisir celui que tu veux, on n’est pas regardant ! Prend tout ton temps, une douche c’est toujours génial ! S-Si y a un souci, appel !  L’eau prend quelques secondes à chauffer donc fait attention de ne pas prendre froid…….. Voi-voilà ! »

Tu affiche un petit sourire nerveux en mettant ta main devant ta bouche, comme toute gênée de rien. Sortant de la salle de bain, tu secoues la tête en retournant dans la cuisine, la demoiselle essaie d’être une bonne hôte, mais c’est le stress.

Ton petit lionceau avance la poêle en bouche en sautant dans tout les sens. Heureusement qu’il est là pour toi. Affichant un petit sourire tu tentes de prépare le repas. Un bon steak, bien que tu ne saches pas la cuisson qu’il préfère, bon tu vas le faire où le goût est meilleur. Une petite galette de pomme de terre aux herbes, accompagnées d’une salade ! C’est un repas plutôt lourd, mais s’il a beaucoup faim, il faut le rassasie. Surveillant que Shishi met bien la table à sa façon, reste calme Marga, reste calme !


(c) Reira de Libre Graph'


 


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Julian "L" S. Ramsey
Staffien
Coeurs : 97 Messages : 251
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: ▬ The wolf and the fairy | Mar 12 Avr 2016, 17:58


The wolf and the fairy      



Set me free,
let me be

▬ feat Margaery

Elle avait 10 ans quand elle avait tricoté ce sweat. Cela fit sourire Julian,  car il s'en fichait un peu qu'il soit mal fait ou ridicule. Pour lui, c'était l'intention qui comptait. Alors qu'il observait les boissons pour tenter de savoir ce qui était écrit dessus, la main fine de Margaery soulève un peu chaque boisson.

E-Eh bien, ça c’est du Coca-cola… C’est pétillant et fait à base de la feuille de coca et autre ingrédient secret… Ca contient du café ! Je suis pas très fan de cette boisson mais beaucoup l’adore !  Ca c’est de la limonade ! C’est pétillant et au citron ! J’adore en boire en été ! La c’est du jus d’orange, bon il n’est pas maison hélas, car entre l’orange pressé à la maison et celui qu’on achète y a une grosse différente ! Et ça du thé glacé maison, à la pêche. J’adore à la framboise au magasin, mais là on a changé histoire de ne pas être blasé du goût. Enfin voilà…

Le rouquin l'avait attentivement écouté, presque émerveillé. Alors que la blonde s'avançait vers le frigo en s'exclamant, Julian tenta de retenir la sorte associée à la canette et en bu une nouvelle gorgée de chaque afin de mettre un goût sur le nom. Il n'aimait pas le coca et aimait pas mal le jus d'orange. De cette façon, il put savoir ce qu'il aimait ou pas. D'un sens, le jeune homme se découvrait puisque son statut social ne lui avait ni permis d'apprendre à lire ou à écrire ni de découvrir les joies de la nourriture et des boissons. Un sourire étira ses lèvres alors qu'il exprimait sa joie. Une joie pas du tout éthérée par son dur passé.

Oh, j’y pense. Comme tu as un peu était mouillé, peut être que tu-tu voudrais prendre une douche bien chaude ? Cela pourrait faire du bien, et comme ça en même temps ça va raccourcir le temps d’attente…

Le roux releva sa tête vers la blonde et son sourire s'agrandit. Il trouvait que c'était une bonne idée. Il allait enfin pouvoir savoir ce que ça faisait de se laver et de se sentir propre pour la première fois de sa vie. Elle demanda à son affilié de l'aider à faire la cuisine et fit signe à Julian de la suivre. Il se leva de sa place et la suivit dans les escaliers vers l'étage du dessus. Alors qu'elle ouvre la porte de ladite salle de bain et que le rouquin y passe sa tête, elle prend la parole.

Bon, tu es le premier… Homme à rentré la dedans.

Il y avait tout plein de produits inconnus aux yeux du jeune homme. Il ne pouvait même pas dire à quoi tout ça servait, mais il avait l'impression qu'en effet ce n'était pas des produits que les hommes utilisaient. Après avoir claqué la porte et fait un peu de ménage, Julian pu entrer dans la pièce. Margaery posa des serviettes propres sur le bord du lavabo. Julian était tout émerveillé de la pièce. Alors c'est à ça que ressemble une salle de bain. C'était vraiment un endroit uniquement destiné à se laver.

Y a plein de gel douche, tu peux choisir celui que tu veux, on n’est pas regardant ! Prend tout ton temps, une douche c’est toujours génial ! S-Si y a un souci, appel !  L’eau prend quelques secondes à chauffer donc fait attention de ne pas prendre froid…….. Voi-voilà !
Merci!

Et elle sortit, le laissant seul dans la pièce. Approchant de la douche, le rouquin se demanda un instant comment partir l'eau. Il ouvrit la porte et regarda intensivement les poignées argentées, se demandant si c'était ces choses qui activaient le jet d'eau. Il mit donc sa main dessus et tourna la poignée. L'eau se mit tout de suite à tomber, le faisant sursauter. Il tendit sa main sous l'eau et la retira aussitôt. C'était très froid. Glacial, pour ainsi dire. Des frissons le parcouru et il tourna la poignée de l'eau chaude. Regardant l'eau tomber, il se mit à sourire. Il enleva ses vêtements et se glissa sous l'eau. Cela lui fit un bien fou. Une fois qu'il fut tout rincé, il jeta un coup d'oeil aux bouteilles contre le mur. Que devait-il prendre pour ses cheveux? Et pour son corps? Il prit une bouteille et l'observa, plissant les yeux. En fait, il tentait de savoir ce qui était écrit sur la bouteille. Évidemment, sans grand succès. Il ouvrit alors quelques bouteilles pour en sentir l'odeur que chacune dégageait. Ainsi, il choisit son shampoing et son gel douche. Il entreprit de se laver et se sentit revivre. Comme s'il devenait un nouveau Julian. Une fois que tout ça fut fait, il tourna les poignées pour éteindre la douche et il sortit pour empoigner une serviette et se sécher. Par contre, il ne voulait pas remettre ses haillons tout sales alors qu'il était propre. C'eût été se salir de nouveau et la douche aura été inutile. Il prit donc le sweat que lui avait offert la blonde et l'enfila. Il attacha sa serviette autour de ses hanches et sortit de la pièce pour aller retrouver Margaery.

Julian descendit les marches tranquillement, le sourire aux lèvres. Il se sentait extrêmement bien. Il arriva dans la cuisine avec ses vêtements en main et s'approcha doucement de la jeune femme.

J'ai fini, mais je n'ai pas de quoi m'habiller à part ça.

En finissant sa phrase, il tendit ses haillons tout sales et troués. Ses narines encore enivrée de l'odeur des produits de douche, il remarqua seulement rendu près de la blonde que ce qu'elle faisait sentait merveilleusement bon.

Ça sent bon! J'ai hâte de goûter!

Comme toujours, le sourire s'entendait dans sa voix.






K-dos:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Margaery F. D. Elosiam
Sang-Mêlé Elfe & Fée & Vampire
Coeurs : 86 Messages : 181
Couleurs : #ff3e5e & Shishi #ff9f3e
J'ai traversé le portail depuis le : 17/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Lyrn, Lyria, SCNF Mon nom est : Margaery Flore Dormer Elosiam Actuellement je suis : Celibataire & Hétéro-romantique Il paraît que je ressemble à : SeeU de Vocaloid - AnnaSophia Robb IRL et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi même
Re: ▬ The wolf and the fairy | Ven 15 Avr 2016, 21:13


 
The wolf and the fairy

MARGAERY & JULIAN
Tu étais concentré sur ta cuisson, on va dire que t’étais juste un peu stressé de cramer la viande quand même, se concentrant sur son petit bout d’animal entrain de cuire, Shishi regarde la poêle en bavant, ça aide bien d’avoir un rapace type vautour un peu trop poilu qui tourne autour de toi. Affichant un petit sourire, le sentant se frotter contre tes jambes comme un vrai petit chat, sauf qu’un chat cela parle pas, et un coup de patte ne risque pas de te faire beaucoup mal… Ouvrant un sachet tu lui tends un bout du tient, qu’il prend sans hésiter, cela ne se refuse pas du tout.

Tu entends l’eau de la douche se stopper, levant un peu la tête, tu termines la cuisson et met dans les assiettes, servant des portions pour le moment un peu équilibré, il pourra en reprendre s’il le souhaite. Posant les gamelles qui contiennent la nourriture pour se resservir. Affichant une petite mine toute fière, elle entend les pas du jeune homme approcher. Bon timing au moins, toute contente, la femme se retourne doucement jusqu'à voir une vision plutôt inattendue.

« J'ai fini, mais je n'ai pas de quoi m'habiller à part ça. »

Elle voit le vêtement tendu, mais surtout… Surtout, le jeune homme avec son pull et une serviette en guise de censure de son intimité.  Devenant toute rouge d’un coup, la jeune femme n’eu pas le temps de comprendre sa vie là. La bouche un peu ouverte, les joues qui sont entrain de cuire sur place, il n’a rien sous cette serviette… Quelques bruits bizarre sort de la gorge de Marga. Oui, c’est la première fois qu’un homme s’affiche comme ça devant elle. C’est presque trop violent comme découverte.

« Wooooh Lyvion il en a pas une comme ça en plus ! »

Dit Shishi en regardant sous la serviette. C’est bon Margaerys va mourir dans les prochaines minutes. La faute à Shishi qui est un peu trop curieux. La pauvre blonde essaie de calmer son gros coup de panique, bien qu’elle se sente de plus en plus mal.

« No-Non pas…le mome- »

Il semblait si joyeux qu’elle n’a pas le temps de lui dire que c’est tout prêt. Son souffle se fait de plus en plus court, comme l’impression que ses poumons sont entrain d’être écrasé par la pression de l’air. Cela te fait mal, trop mal. Tu sens tes jambes te lâcher d’un coup, tendant difficilement la main pour tenter de saisir un sachet de n’importe quoi, mais tu tombes au sol en te tenant la gorge. Tu te sens toute légère, tu te sens partir, tu te sens de plus en plus mal… Pourquoi tu es si faible ? La demoiselle tente de tendre la main vers le sachet avec un air de détresse, mais la douleur devient de plus en plus violente.

« Ah non pas de crise Margy ! »

Shishi s’empresse rapidement de sauter sur le comptoir, bien que cet idiot glisse dessus et se vautre plus loin. On s’en passera de l’aide de l’affilé qui sait pas du tout jauger ses sauts, sur le coup marga avait eu plus peur pour la peluche que pour elle, c’est bien le moment ma petite.

« Sa-Sa….Sac… »

Le mot était si dur à dire que t’avais juste l’impression qu’on venait de t’arracher le mot d’un coup de ta gorge, tu as peur, tu stresses tellement à l’idée que ta mère n’est pas là en cas d’aggravement. Tu fais de plus en plus de crise en plus ces temps, tu devrais apprendre à te calmer quand même, c’est ta faute, oui.


(c) Reira de Libre Graph'


 


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Julian "L" S. Ramsey
Staffien
Coeurs : 97 Messages : 251
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: ▬ The wolf and the fairy | Dim 17 Juil 2016, 16:21

The wolf and the fairy
Julian & Margaery
Ah! Nombreux sont ceux qui ne comprenne pas que la richesse vient du coeur et non de l'argent. Ainsi donc, les personnes n'ayant pas d'argent sont les plus heureuses et celles qui en ont trop ne le sont pas. Les riches ne le sont que par leur argent et non par les expériences difficiles rapprochant les êtres entre eux. Les pauvres sont riches et les riches sont pauvres.

Lorsque la blondinette se retourne et le voit dans cet état, elle semble changer du tout au tout. Et par là, j'entends qu'elle devient rouge pivoine à la vue d'un Julian  si peu vêtu. Heureusement qu'il avait le pull qu'elle lui avait donné, car sinon imaginez la réaction de Margaery face à un Julian uniquement en serviette... En plus, pour ne pas aider, l'affilié de la jeune femme se glisse en-dessous du rouquin et s'exclame.

Wooooh Lyvion, il en a pas une comme ça, en plus !

Surpris, Julian lève la jambe afin d'éviter de marcher sur l'animal et se recule un peu. Ça ne le gênait pas vraiment, ce genre de commentaire, mais à regarder Margaery, ça la gênait énormément. Bien qu'il ne comprenne pas pourquoi elle réagissait de la sorte, il commençait à paniquer en la voyant s'essouffler.

No-Non pas…le mome-

C'est fini. Il ne peut pas résister. Voyant que son souffle s'écourte et qu'elle semble avoir mal, Julian lâche ses haillons et se précipite sur elle, sans se soucier que sa serviette se décroche presque. Il ne savait pas quoi faire en ce moment et il devait avouer qu'il n'avait jamais autant paniquer de toute sa vie...

Ça va? Dis-le si ça va pas! T'es sûre que tu t'en sors? Pourquoi t'hyperventiles, au fait? Tu vas mourir? Faut pas paniquer!

... Regardez qui parle. On aurait presque dit que ses paroles étaient pour lui et non pour elle. Mais lorsqu'elle tombe au sol en se tenant la gorge, la panique se fait plus aiguë chez le loup qui envahi un peu beaucoup l'espace vital de la jeune blonde. On a l'impression que son cerveau est éteint. Margaery finit par tendre la main, mais la laisse retomber. Julian regarde partout pour tenter de trouver ce qu'elle voulait prendre, mais sans succès. Après les paroles de son affilié, celui-ci saute sur le comptoir et s'en va choir plus loin, dans une tentative ratée d'aller chercher quelque chose.

Qu'est-ce qu'il y a? Tu vas pas mourir pour de vrai, quand même? Faut pas! Ça serait horrible!

Tout pour l'aider, hein. La blonde finit par prononcer un seul mot. "Sac." La lumière est lente à se faire dans l'esprit en panique du rouquin, mais il finit par se lever et fouiller partout comme un voleur pressé de s'en aller, car sachant que la police arrive. Julian empoigne finalement ce qu'il pense être le sac qu'elle veut et lui prend sa main pour le mettre direct dans sa paume. Pas le temps de niaiser.

Après quoi? S'il-te-plait, ne meurs pas! T'es trop jeune pour ça!

Évidemment, tout le monde est trop jeune pour mourir selon la vision des choses de Julian. Il est trop gentil, ce garçon...  Se rendant finalement compte que sa serviette est presque partie, il la replace maladroitement sans toutefois laisser apercevoir ses parties intimes. Il ne manquerait plus que ça. Julian ne voulait pas avoir une mort sur la conscience. Il est trop bon pour ça et n'y survivrait pas.
Made by Neon Demon






K-dos:
 
 
▬ The wolf and the fairy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fairy Tail 119
» Fairy Tail 115
» Fairy Tail #61
» Fairy Tail 166
» Episode 129 : Fairy Tail

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Habitations-
Sauter vers: