Partagez | 
 

 ••• electric soul ; Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 105 Messages : 159
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
••• electric soul ; Alice | Sam 23 Mai 2015, 23:26

electric soul
Jodie & Alice

Tes pas se perdent et tes cheveux fendus dans le vent te chatouillent la nuque. Ton regard file et valse entre les passants, chaque fois plus transparents à tes yeux brillants. Aucun sourire, aucun rire, ils passaient et bousculaient, avançaient rapidement, stressés, névrosés. Tu les observes, calmement, un peu trop sûrement. Tu t'excuses quand l'un ou l'autre te pousse, comme pour leur demander d'en faire de même, mais ils ne t'entendent pas, ne t'ont même pas vue sur l'allée. Tu papillonnes des yeux, incapables de définir leur état. Ils avaient l'air tous malheureux, honteux de leur situation ou fâchés avec les commerçants. Dans ta poche se glisse une main, tu ne la sens même pas t'effleurer. L'ombre s'écarte de toi et file entre les silhouettes fébriles, fragiles. Ton regard brillant la détient, la détecte et tu la poursuis, comme intriguée par sa présence trop rapide à travers l'ombre, trop fugace à travers la foule. Tes pas silencieux se collent contre le sol, tes jambes deviennent lourdes. Tu tombes. L'ombre s'arrête et se pose devant toi. Sa silhouette est étrange, décorée d'une sorte de chaperon noir. Allait-il rendre visite à son grand-père et dans le lit y verrait-il une louve ? Tu te pinces les lèvres et te relèves. Tu ne vois dans l'ombre de son visage que deux rubis brillants, peut-être aussi forts que les tiens, roses. Tu n'entends pas son souffle, pas sa présence, elle était comme un fantôme et tu t'attendais presque à pouvoir la traverser. Au lieu de quoi, dans ta main elle glisse ce qu'elle t'avait volé et disparaît à nouveau, reprenant son chemin. Tu ravales ta salive, comme pétrifiée par la seule prestance d'une silhouette absente.

Tu reprends ta route alors qu'elle hante ta tête. C'était étrange, pas vrai ? Si difficile à décrire, à déterminer. Comme s'il ne s'agissait en fait que d'un squelette démembré, désarticulé qui avancerait par la seule mobilité de sa pensée. La pensée d'un squelette. Hm. Tu sautilles un instant avant que des bruits plus loin attirent ton attention. Il y avait là plusieurs garçons pas très gentils, pas très petits et pas très faibles qui s'en prenaient à une fille. Elle était jolie, un peu. Et au carrefour plus loin, tu reconnaissais l'ombre, prête à attaquer. Tu penches la tête. Toi aussi, tu avais envie d'être une super-héroïne comme l'ombre ! Alors tu t'avances rapidement, ton arme invoquée entre tes mains et tes yeux brillants. Tu te faufiles entre la foule et les dindons et te poses entre eux et la fille. Ce qui semblait être le dominant du groupe s'avance d'un pas et te demande qui tu es, pour oser t'interposer.

« Je suis Jodie, la grande.. euh.. pas très grande mais justicière qui vient aider les filles blondes qui se font embêter par des gros méchants garçons ! »

Tu souris, fière de toi, comme si tu avais sorti une de ces répliques géniales dans les films. Au lieu de quoi, tu avais juste été ridicule. Décidément, tu n'arriverais pas à avoir la classe du squelette dans son chaperon noir. Quoiqu'en y pensant, il n'avait pas parlé, le squelette ! C'était peut-être ça.. Ou alors, te fallait-il un chaperon de couleur ? L'homme s'avance encore, menaçant, prêt à te sortir d'un seul coup de bras. Sauf que s'avançait vers eux une armée de casserole à jambes et à bras, commençant à attaquer. Tes yeux brillaient forts, la fatigue prenait tes membres. Tu n'avais pas l'habitude d'invoquer autant de choses en même temps, mais tu avais quand-même très envie de prouver que tu pouvais aussi être une grande justicière..

© UNE PIZZA


Fondatrice Super Ali'cendre

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
avatar
Alice S. « T » Liddell
Fondatrice Super Ali'cendre
Coeurs : 231 Messages : 845
Couleurs : Crimson & Coral
J'ai traversé le portail depuis le : 10/01/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao') Mon nom est : Alice-Calypso Sharon « Thunder » Liddell. Actuellement je suis : célibataire et non intéressée. Il paraît que je ressemble à : cutie Nill (dogs;bullet&carnage). – IRL : Freya Mavor. et à ce propos, j'aimerais remercier : Mido ♥ (zelda.) thank youuu ~
Re: ••• electric soul ; Alice | Dim 19 Juil 2015, 20:19

••• electric soul •
JODIE & ALICE


Elle était folle de revenir. On lui avait dit d'arrêter d'enfiler son chaperon noir et de cesser de se promener dans les quartiers sombres aux heures tardives. Sauf qu'excepté elle, personne ne savait qu'il existait quelque chose de bon au cœur des ténèbres de la ville. Une fois le soleil couché, elle s'était éclipsée en laissant un mot derrière elle, que personne ne lirait mais qu'elle récupérerait à son retour. Parce qu'elle savait qu'elle allait revenir avant que le soleil ne se lève, comme elle avait toujours fait. Elle était partie de la maison, et s'était rendue à cet endroit, où elle avait vu la silhouette fantomatique de son ange gardien. Elle n'était sûre de rien, ni à propos de ce qu'elle faisait ni ce qu'elle s'apprêtait à faire. Elle avait juste confiance, elle était juste naïve.

Tu n'auras qu'à m'appeler, si tu ne veux pas te donner la peine de te défendre une nouvelle fois.

Elle se rappelait de ces jeux que faisaient les filles de son école, lorsqu'elle n'était encore qu'une humaine. La légende disait que Bloody Mary se montrerait si on l'appelait trois fois, face au miroir devant lequel elle s'était ôté la vie. La technique variait selon les versions, mais le principe restait le même. Alice joua avec les bracelets qu'elle portait au poignet, et regarda avec attention devant l'escalier qu'elle venait de dévaler. Elle n'était même pas certaine d'être au bon endroit, ni si sa technique allait réellement mener à quelque chose. Au fond, elle était la seule qui y croyait.
Mais du moment qu'elle y croyait, n'était-ce pas suffisant ?

— Roxanne. Roxanne. Roxanne.

La fille de Zeus avait changé depuis la dernière fois qu'elle avait foulé le sol du marché noir. Ses cheveux avaient poussé et son visage s'était légèrement creusé. Elle s'était débarrassée des horribles cernes sous ses yeux depuis que William était là pour veiller sur elle dans son sommeil, mais c'était la seule amélioration dans sa vie depuis son retour. Elle resta plantée là, à regarder autour d'elle dans l'espoir de revoir ce chaperon noir qu'on pourrait confondre avec le sien, si seulement elle avait eu la même grâce que celle l'avait surprise ce jour-là. Puis vint le moment où on la bouscula. « Qu'est c'que tu fous là, toute seule ? » C'étaient toujours des choses dans le genre. « C'est pas un endroit pour toi ma jolie. » Au fond, les gens comme ceux là n'en avaient que faire des gens à qui ils s'en prenaient. Du moment qu'ils avaient l'air un peu faibles, un peu plus petits, cela faisait amplement l'affaire. Et le fait qu'ils s'y mettent à trois ne dérangeait personne, pas dans ces endroits. Alice ne leur répondit pas, se contenta d'attendre en silence jusqu'à ce que finalement l'un d'entre eux lui demande de l'ouvrir. L'ordre fut accompagné d'une bousculade, qui fit tomber sa capuche sur ses épaules. Alice avait l'air encore plus faible maintenant qu'elle n'était plus couverte, mais n'était-ce pas seulement qu'une couverture ? Sans le toit qui recouvrait le marché, et sur lequel était construit la ville, l'affaire aurait été vite réglée. Mais une fille de Zeus dans les souterrains perdait alors la clé du domaine de son père.

— Je suis Jodie, la grande.. euh.. pas très grande mais justicière qui vient aider les filles blondes qui se font embêter par des gros méchants garçons !

Heureusement il n'y avait pas tant de bruit que ça sous terre, ou alors personne ne l'aurait entendue. Tous se tournèrent vers l'origine de cette voix, qui malgré la faible puissance de son timbre avait quelque chose d'étrangement assuré, comme on en entendait peu. Au milieu de ce qui ressemblait à des casseroles sur pattes se tenait une fille, pas plus grande qu'Alice, pas mieux bâtie non plus ; elle portait dans la main une arme pour le moins atypique, qui aurait pu être une lance si seulement une lanterne ne pendait pas en son bout. Alice ne prit pas plus de temps pour se demander ce qui se passait, son instinct se remit en marche dès l'instant où ses assaillants eurent le dos tourné. Elle détacha son bracelet doré qui se transforma en lance, et aucun des hommes ne vit le coup venir lorsqu'elle faucha les jambes de l'un entre eux qui s'écroula sur les autres. L'armée de casseroles en profita pour s'élancer sur eux, et si la situation n'avait pas été aussi critique, sans doute Alice se serait-elle arrêtée pour se demander s'ils étaient capable de comprendre ce qu'ils faisaient. Elle garda sa question pour plus tard et ôta son bracelet de bronze cette fois pour invoquer son bouclier circulaire, et au même instant elle vit une silhouette sombre se dessiner dans la nuit, à l'ombre d'un stand abandonné.

— Attendez !

Elle n'avait même pas réfléchi en s'exclamant. Alice s'arrêta dans son mouvement et laissa tomber ses bras le long de son corps, en tenant ses armes comme des jouets dont elle aurait oublié le fonctionnement. Elle fit un pas en avant, mais un courant électrique lui parcourut le dos tandis que l'activité derrière elle reprenait. Elle pouvait encore partir à la poursuite du fantôme d'un ange qu'elle aurait aimé pouvoir rencontrer au moins une dernière fois. Elle pouvait laisser cette parfaite inconnue se débrouiller, après tout elle ne s'en sortait pas si mal. Elle pouvait prendre la fuite et se mêler de ses affaires. Mais ce n'était pas elle, si elle faisait cela. Elle ravala son désir de poursuivre ses plans et se retourna vers la scène qu'elle avait déclenchée sans le vouloir, puis lança son bouclier comme un disque pour qu'il aille s'abattre sur l'un des hommes qui déjà s'élançait vers elle. Le disque alla s'enfoncer dans le ventre de son assaillant qui poussa un cri de douleur tandis que l'objet rebondissait pour tomber au sol. Alice n'attendit pas qu'il reprenne ses esprits pour se mettre à courir et récupérer son arme, tout en s'appuyant sur sa lance pour ensuite invoquer un éclair qui ne vint pas.

— Merde !

Elle eut un mouvement circulaire du bras qui envoya le manche de sa lance contre les genoux de l'homme qui se remettait tout juste du coup pour le moins atypique qu'elle venait de lui mettre. Il tomba à terre et elle compta alors deux minutes avant qu'il ne puisse se relever. Elle profita de cette trêve pour observer comment se débrouillait celle qui contrôlait les casseroles, et bien qu'elle s'en sorte mieux qu'il n'y paraissait, tenir à deux contre trois était juste impossible ici. Elle regarda autour d'elle, sautilla sur place à cause du temps qui courait et finalement rangea sa lance avant de prendre son bouclier à deux mais et frapper de toutes ses forces sur le crâne de l'un des hommes qui restait. Elle ne ferait sans doute rien de plus que le sonner le temps de quelques minutes, mais c'était tout ce qui lui fallait. Alice s'avança vers la jeune fille et l'attrapa par le poignet.

— Viens, on peut pas rester ici.

La fille de Zeus se mit à courir, dans une direction au hasard et en prenant toutes les directions possibles dès qu'une intersection se présentait devant elles. Finalement, leur course s'acheva derrière un stand qui n'était pas ouvert, et dans lequel elle les entraîna en refermant le rideau derrière elles. Elle profita de cet instant de répit pour souffler un peu, la course qu'elles avaient faite avait été plus épuisante qu'elle ne l'aurait pensé. Après un moment de silence, elle reporta son attention sur la jeune fille, maintenant que son souffle se stabilisait.

— Tu n'étais pas obligée d'intervenir. Je suis désolée. Finalement, elle ne savait pas trop quoi dire, ni à qui était la faute. Tu n'es pas blessée ?

Elle regarda ses bras découverts, puis ses jambes, en tâtant chacun de ses membres pour vérifier si rien n'était cassé. Elle espérait que non, et c'était plutôt une réponse plausible étant donné qu'elle ne ressentait aucune douleur nulle-part.

— Moi je crois que ça va aller, j'aurai juste quelques bleus, je pense.
made by MISS AMAZING.




: (kiralice) ♥ love you brother :
 

: always & forever ♥ (willalice) :
 
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 105 Messages : 159
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
Re: ••• electric soul ; Alice | Dim 09 Aoû 2015, 17:52

electric soul
Jodie & Alice

Ta minuscule stature au milieu des gros bras semblait fondre lorsque tu remarquais combien ils étaient. Une armée de casseroles, même si elles avaient été de fières combattantes, ne suffisait pas à calmer autant de bêtise dans la tête d'autant de masses de muscles. Alors tu t'étais mise à courir avec la dame qui, de toutes évidences, s'était désintéressée du combat. Une silhouette trop sombre, trop rapide, s'était faufilée entre les ombres. Tu l'avais vue, toi aussi. Tu l'avais aperçue une seconde puis tout de suite elle avait disparu. Qu'est-ce que c'était ? Un fantôme ? Une entaille sur ton épaule te ramène à la réalité, pas assez profonde pour être vraiment douloureuse. Tu esquisses une grimace et ton arme se matérialise quand l'autre t'emmène autre part. Elle était probablement moins bête que toi, qui imaginais pouvoir gagner un combat aussi désespérément voué à l'échec.

Elle s'excuse. Tu papillonnes des yeux, la mine dubitative. Perplexe. Pourquoi ? Ce n'était pas plutôt Merci, qu'ils disaient, dans les films ? Peut-être que tu n'avais pas vraiment l'allure de ceux qu'on remerciaient dans les films. Tu notais dans un coin de ta tête de prendre plus de moustache et de muscles pur la prochaine fois que tu tenterais de sauver une princesse des griffes des gros méchants poilus. Sauf que tu n'avais pas de moustaches et tu ne savais même pas où en trouver. Peut-être qu'ils en vendaient, au marché ? Des moustaches pour petite fille ? Les muscles, tu n'aurais qu'à demander à Ciel de t'en prêter un petit peu.

Tu regardes ton épaule et fais un mouvement négatif de la tête. Ça avait à peine saigné que déjà ça avait cicatrisé. Donc aucune raison de s'inquiéter pour tes bobos, les casseroles avaient bien fait leur travail. Et toi, tu avais oublié de les effacer. Elles étaient probablement toujours occupées de courir quelque part dans les rues du marché. Ou en train de poursuivre vos assaillants. Un maigre sourire se dessine sur ton visage quand tu imagines les casseroles se battre pour sauver la princesse et le sauveur de la princesse. Elles au moins, elles ne t'avaient pas jugée sur des poils et des muscles.

« Parfois il ne s'agit pas que de poils. »

Et tu lui souris bêtement, comme si elle avait compris ce que tu voulais dire, alors que tu te rappelles du combat. Elle avait cherché à rattraper cette ombre, tu en étais certaine. Pourquoi ne l'avait-elle pas fait ? Tu penches la tête. A cause de toi ? C'était pour ça qu'elle n'avait pas dit merci ? Les questions se bousculaient. Tu te saisis lorsque tu sens tes casseroles disparaître. Pourquoi ? Le combat avait-il fini ? Tu restes à l'écoute du brouhaha mais ne distingues rien. Puis des murmures. Et l'effroi. Que s'était-il passé ? Tu étais pourtant sûre que tes casseroles seraient restées jusqu'à la fin du combat..

Tu te mords l'intérieur de la joue. Si elles avaient disparu, c'est qu'elles n'avaient plus de raison d'être là. Si elles n'avaient plus de raison d'être là, c'est que quelqu'un d'autre avait du arrêter le combat. Et ces brutes imbéciles n'en n'étaient sûrement pas arrivés à l'armistice.

« Dis, à un moment tu as voulu partir.. Pourquoi ? Et pourquoi tu t'es retournée, finalement ? »

© UNE PIZZA






Contenu sponsorisé
Re: ••• electric soul ; Alice |

 
••• electric soul ; Alice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soul Drop
» Alice, Eo et bibliothéque de la jeunesse
» Soul team par fadoo
» [Ciné...] Alice au Pays des... cauchemars !!!
» Siegfried de Alex Alice

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: