Partagez
 

 Quand le calme se transforme en vacarme [PV Aphrodite & Arès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Anonymous
Invité
Invité
Quand le calme se transforme en vacarme [PV Aphrodite & Arès] | Lun 13 Juin 2011, 19:42

Voilà une bien belle journée qui venait de se lever sur Sanctuary of Heart.

La déesse de la chasse était, comme à son habitude, venue faire une ballade dans la belle et dense forêt de cette île, toute seule. Elle avait quitté son palais ouvert à la nature il y a quelques minutes, n'ayant pas envie de rester "enfermée" et loin de son élément de prédilection. Depuis quelques jours, elle sentait sa solitude lui peser. Elle avait certe l'habitude depuis son plus jeune âge de tout faire sans l'aide de personne, et sa fierté lui faisait oublier cette solitude, mais ces derniers jours avaient été particulièrement moroses. En vérité, elle ne cessait de penser à son jumeau, et elle était blessée qu'il ne soit pas aussi disponible qu'elle l'aurait bien voulu, pour elle. Elle se réfugiait donc dans son élément, la nature, pour tenter d'oublier ses peines.

Tout autour d'elle, les oiseaux se pressaient et voletaient en chantant gaiement, faisant apparaitre un joli sourire sur ses fines lèvres rosées. Un petit renardeau était venu à sa rencontre et l'avait suivi pendant quelques minutes, réclammant quelques caresses que la jolie déesse lui avait offerte avec plaisir. Quelques lapins s'étaient aussi mit à la suivre, et bien vite, Artémis fut obligée de s'arrêter, totalement entourée de tous ces petits compagnons sauvages. Enfin sauvages ... Ils semblaient plutôt apprivoisés à ses côtés. C'était comme si ces animaux cherchaient à lui remonter le moral, sans qu'elle n'ait rien à dire, et ils y étaient parvenus à la perfection.

Elle s'installa au beau milieu d'une petite clairière, s'asseyant sur ses genoux, dans l'herbe fraîche de ce début de matinée, et tous les animaux qui l'accompagnaient formèrent comme un cercle protecteur autour d'elle. Elle les regarda faire avec une certaine stupeur, toujours surprise de voir à quel point elle pouvait inspirer confiance aux animaux de la forêt, comme si elle était elle-même un élément à part entière. Elle pris ensuite un lapin au pelage gris et blanc entre ses bras et le caressa doucement, toujours souriante. Tout était devenu si paisible dans son esprit, elle ne pensait plus à rien de mauvais. Son frère lui était complètement sortit de la tête.

*Rien ni personne ne pourra troubler cette serénité ...*

Mais les pensées d'Artémis étaient peut-être allées un peu vite, puisque très vite, elle entendit des bruits de pas se rapprocher. Elle ne bougea pas, attendant d'être sûre de ne pas halluciner, mais lorsque la silhouette se fit plus claire à travers les ombres des nombreux arbres, elle soupira et fixa cette jeune femme qui venait d'apparaître non loin d'elle, tout en restant assise là où elle était. Entendant bien mieux qu'elle, les animaux l'entourant avaient également porté leur attention sur la personne qui se rapprochaient, et qui n'était en rien inconnu à la jeune femme au regard azur. Le joli sourire d'Artémis avait disparu pour afficher une expression glacée et dénuée de tous sentiments.


- Moi qui pensais passer une bonne journée, lâcha-t-elle avec froideur.

Cette jeune femme d'apparence un peu plus âgée qu'elle, Artémis la connaissait effectivement bien, puisqu'il s'agissait de sa soeur ainée, Aphrodite, la déesse de la beauté. Elle n'aurait pas penser la croiser dans cet endroit, puisque d'ordinaire, les dieux ne descendaient pas sur Sanctuary, n'aimant pas cotoyer les mortels, par orgueil. Et si Artémis ne restait pas souvent sur l'Olympe, c'était justement pour ne pas avoir à côtoyer en permanence les autres dieux, qu'elle n'aimait pas particulièrement pour la plupart. A l'évidence, la déesse aux longs cheveux bruns avait eu quelque chose à faire ici, et intérieurement, Artémis était curieuse de savoir de quoi il s'agissait. Seulement, elle conserva le silence, attendant de voir ce qu'allait, une fois de plus, lui réserver sa soeur comme "méchanceté", puisqu'elles étaient incapables de parler calmement toutes les deux ...




Anonymous
Invité
Invité
Re: Quand le calme se transforme en vacarme [PV Aphrodite & Arès] | Dim 19 Juin 2011, 00:36

Un rendez-vous, voilà pourquoi Aphrodite se rendait en ce moment même. Un peu plus tôt dans la journée, c'était Sheeba, son familier, qui lui avait rapporter un message de son cher et tendre, Arès. La petite panthère blanche était très utile aux deux dieux et leur permettait de se parler régulièrement, même si ce n'était que par des lettres . Ainsi, le familier de la belle déesse avait informé Aphrodite que le dieu de la guerre lui donnait rendez-vous un peu plus tard dans la forêt de Sanctuary. Cette annonce avait un peu étonnée la déesse de l'amour et de la beauté, normalement ils se retrouvaient plus dans la plaine, puisque Aphrodite préférait nettement l'atmosphère de ce lieu qu'elle considérait plus approprié aux choses qu'elle faisait avec Arès et puis il n'y avait jamais personne, ce qui leur laissait un semblant d'intimité . La belle déesse avait retrouvé son cher et tendre à l'auré de la forêt, et elle ne s'était pas empêcher de lui montré à quel point il lui avait manqué. Le dieu de la guerre savait toujours comment répondre au moindre désir de la belle et s'est ainsi qu'ils s'étaient tous les deux avancé dans la forêt dense main dans la main tandis qu'Aphrodite se tournait toutes les deux secondes vers Arès pour lui coller un baiser sur les lèvres et elle savait que ça ne déplaisait pas à ce dernier. Plus elle le regardait, plus elle se disait qu'elle l'aimait vraiment de tout son coeur.

Une fois arrivé à peu près au milieu de la forêt, Aphrodite reconnut de loin sa petite soeur, Artémis. Une grimace se forma sur son visage, elle ne l'aimait pas, la simple raison était que la déesse de la chasse avait promis chasteté et pureté à toute épreuve, tout le contraire de la belle déesse. Cette dernière ne voyait pas comment une femme, accomplie, pouvait passer à côté du désir et du plaisir que donnait des ébats amoureux. Oui c'était des agréables sensations qui parcouraient le corps d'Aphrodite à chaque fois qu'elle partageait un tel moment avec Arès. Il n'y avait qu'avec ce dernier que la jeune femme brune atteignait le septième ciel et aujourd'hui, elle était bien décider à renouveller l'expérience une énième fois, et ce même si sa soeur se trouvait dans les parages. Une fois à la hauteur de la jeune fille blonde, cette dernière arbora une expression froide, ce qui arracha un rictus à Aphrodite.


* Tellement pitoyable, elle abboie tout le temps mais ne mord jamais ...*

Bien décidée à embêter sa jeune soeur, Aphrodite s'approcha d'elle tout en laissant balader sa main dans le bas du dos de son cher et tendre, geste qui, elle en était sûre, n'échapperait pas à Artémis. La déesse de l'amour n'appréciait guère l'innoncence de sa petite soeur et elle rêvait toujours du moment où celle-ci se ferait déflorer le jour où elle aimerait un homme. Ce jour là serait bien le jour de triomphe d'Aphrodite, sa jeune petite soeur disant et vantant toujours le fait qu'elle était toujours vierge.

* Personnellement je ne vois pas en quoi c'est une fierté mais bon . *

- Tiens, qui vois-je? Ma chère,pure et chaste petite soeur, avoua la jeune femme aux yeux émeraudes ironiquement.

Aphrodite se colla contre Arès tout en lançant un regard mauvais à Artémis, déjà que elle n'aimait pas spécialement aller dans la forêt, ses talons s'enfonçaient dans la terre, il fallait en plus que sa petite soeur freine ses envies en croisant leur chemin. Elle soupira et passa discrètement ses mains sous le tee-shirt de son cher et tendre tout en lui faisant plusieurs suçons dans le cou. Cependant, malgré que la belle Aphrodite voulait démontrer les biens faits de l'amour à sa soeur, elle n'était pas d'un naturel démonstratif et donc elle ne fera rien devant Artémis, enfin rien de voulut. Malgré son envie d'évasion avec son cher et tendre, la belle déesse était d'humeur taquine et avait bien envie de profiter de la présence d'Artémis pour rigoler un peu . Après avoir embrasser langoureusement Arès, elle se tourna vers la déesse chasseresse et plongea ses yeux émeraudes dans ceux similaires à l'océan de sa jeune soeur .


- Je me doute que tu sois ici pour faire la même chose que nous non? Ou peut-être attends-tu ton jumeau adoré ?

Bien que Apollon soit également son frère, Aphrodite n'avait pas beaucoup d'estime pour lui, pas plus que pour Artémis d'ailleurs. Cependant, il était quand même plus ouvert que sa jumelle, et elle pouvais lui parler beaucoup plus librement, ce qui n'était pas pour lui déplaire quand elle s'ennuyait fermement et qu'elle ne pouvait pas voir Arès . La belle déesse était très sociable, et à part si elle avait eu quelques accrochages avec des personnes, elle s'entendait bien avec à peu près tous les dieux de l'Olympe, même si certains la regardaient narquoisement maintenant qu'elle avait été pris la main dans le sac avec Arès . Malgré tout, on savait tous que les dieux étaient tous, en grande partie, très volages, et que tromper leur conjoint(e) était presque devenu anodin. Mais Aphrodite avait arrêter de tromper Héphaïstos avec n'importe qui, non maintenant le seul à pouvoir avoir ce privilège était bel et bien Arès, sauf quand il y avait un problème. Après avoir fixer sa jeune soeur pendant un moment, Aphrodite se tourna vers son amant tout en lui faisant un sourire aguicheur. Elle se mit sur la pointe des pieds et porta sa bouche près de son oreille.

- Mon amour, et si on s'isolait un peu? J'ai envie de toi là tout de suite maintenant, ça fait tellement longtemps, lui susura-t-elle à l'oreille avant de la mordre gentiment.
 
Quand le calme se transforme en vacarme [PV Aphrodite & Arès]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: