Partagez
 

 Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Logan C. Gyllenhaal
Logan C. Gyllenhaal
Staffien
Coeurs : 268 Messages : 413
Couleurs : #C60800 & #867D9B [Raven]
J'ai traversé le portail depuis le : 14/02/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Logan Charlie Gyllenhaal. Actuellement je suis : bisexuel et incertain. Il paraît que je ressemble à : Gareki de Karneval & Nicolas Simoes irl. et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia pour le vava et Naomiie pour la magnifique signa! ♥
Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia | Jeu 27 Fév 2014, 19:35

mapydew codes.
Link and Mia.

Comme il aime cette forêt. Oui, il l'aime beaucoup. Mais ce qu'il aime moins, c'est de penser qu'elle ne lui appartenait pas au début. Les elfes auraient pu négocier un terrain d'entente avec les fées, mais au lieu de cela, ils les avaient chassées comme une bande de sauvage. Link n'approuvait pas du tout de la façon dont la forêt leur a été acquise. Il y vivait depuis longtemps, mais depuis bien moins longtemps que les fées. Il était désolé qu'elles soient obligées de vivre dans les montagnes. Cet endroit hostile où elles arrivaient tout de même à y faire pousser des fleurs et tout. Il était désolé pour elles, mais il savait que s'il en voyait une, il aurait à se défendre, car elle l'attaquerait sûrement. Parce qu'il était un elfe. Tout simplement. Or, il ne faisait pas partit des elfes qui les avaient attaqué. Bref, il essaya de ne pas penser à cette malheureuse situation pendant qu'il marchait dans ladite forêt.
Il comprenait la forêt. Les plantes lui murmuraient et les animaux lui parlaient. Il ne répondait toutefois pas, les laissant le submerger par la beauté de cet endroit si paisible. Il marchait à travers les arbres et leurs racines avec aisance et souplesse. C'était comme s'il ne touchait pas vraiment le sol. Il ne faisait aucun bruit. Pas même une feuille morte qui s'émiettait sous ses pas. Si quelqu'un d'autre qu'un elfe ou qu'une fée se promenait dans la forêt, il ne pourrait pas savoir qu'il y a quelqu'un tout près de lui qui y marchait aussi. C'était la joie d'être un elfe. Mais ce n'était que pour cela. Sinon, sa race le répugnait au plus haut point.
Son arc et son épée dans le dos, il s'enfonça un peu plus dans la forêt. Il se laissa guider par ses pas et finit par constater qu'il approchait des montagnes où les fées habitaient désormais. Il se fit plus vigilant. Il ne savait pas s'il rencontrerait une fée. Il se préparait à une possible attaque. Il n'était pas effrayé. Et pourquoi il le serait? Il s'avançait toujours avec le même agilité quand il l'aperçu. Une très jolie fée avec de superbes cheveux violet et rose. Il n'avait jamais rien vu de tel. Et il en avait vu des fées. À la pelletée. Mais rien d'aussi magnifique que cette créature. Un peu plus et elle l'envoûtait. Seulement, Link n'était pas très sensible aux charmes des femmes. Il n'avait jamais eu de copine à proprement parler et cela ne l'intéressait pas vraiment non plus. Il n'était pas sous son charme, mais cela ne l'empêchait pas du tout de la trouver très belle. Quand celle-ci se retourna et scruta les alentours de ses yeux magnifiquement bleus. Il se cacha facilement dans les ombres de la forêt. Il ne voulait pas qu'elle le voit. Sinon, il s'en doutait bien, elle lui sauterait dessus. Pas pour lui faire du bien. Au contraire. Il était habitué de cette haine, mais cela en devenait lassant. Il se dit que, bon, les elfes les avaient chassés de la forêt, mais elles ne s'aidaient pas vraiment, non plus.
Bref, il s'en foutait. En la regardant de sa cachette, il se décida à y sortir. Il n'avait pas de mauvaises intentions. Par contre, il savait que sa présence ne lui plairait sûrement pas.
Il ne dit point de mots. Il attendit plutôt qu'elle le voit. Il n'était pas très proche. En fait, il n'avait fait que sortir de l'ombre pour qu'elle soit en mesure de le voir. Lorsque son regard glissa sur sa personne, Link su qu'elle le haïssait. D'ailleurs, elle devait haïr tous les putains d'elfes de cette île. Les bras le long du corps, Link montra qu'il n'avait aucune mauvaise intention envers elle. Certes, elle était méfiante, ce qu'il pouvait comprendre, mais dans l'immédiat, elle n'avait aucune raison de l'attaquer. Il la regardait de ses yeux bleus éclatant et attendit tout simplement qu'elle fasse quelque chose.




Anonymous
Invité
Invité
Re: Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia | Sam 01 Mar 2014, 18:01



Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas.

J’ai beau dire ce que je veux, la forêt, je l’aime. C’est désolant que ce soit des vermines telles que les elfes qui en avaient hérités. Non. Ils n’avaient hérités de rien, c’était eux qui avaient chassés les fées de nos précieuses forêts confortables. C’est pourquoi ils ne méritaient rien d’autre que l’extermination. Un jour, les fées allaient regagner leur précieuse forêt chérie. En plus, un elfe ça pue et c’est DÉ-GUEU-LA-SSE. J’te jure, y’en a un dans les parages et j’voudrais recracher mon déjeuner. Aujourd’hui, je faisais quelque chose de dangereux et Ethan, Alyssa et Shawn auraient désapprouvés ce que j’étais en train de faire. Mais… J’avais 18 ans, j’étais assez grande pour décider toute seule non ? Il vrai que de m’aventurer toute seule dans la forêt infestée de gnomes aux oreilles pointues n’était pas l’idée du siècle, mais j’allais leur montrer que je pouvais bien me débrouiller toute seule, comme une grande ! Et puis de toute façon, Amaryllis n’était jamais bien loin. La plus part du temps, cette licorne me suivait partout où que j’allais, mais comme c’est mon affilié, elle n’a pas vraiment le choix. Mais, j’crois pas que ça lui dérange, parce que sinon, elle le ferait pas, non ? Si ? Ah, j’sais pas ! Bref, tout ça pour dire qu’une fois que j’aurais pu foutre une raclée à quelques elfes, j’allais manger une belle grosse brioche au chocolat avec crème fouettée en prime. Oh que oui ! Je l’aurais amplement mérité ! Mmm… J’me donne vraiment faim ! Quoi que c’est complètement compréhensible ! T’as déjà goûté à ça ? Non ?! Mais qu’est-ce que t’attends ! C’est du bonheur en bouchée, un des meilleurs de tous. Mon ventre gronda à ce moment. Oh merde ! Je venais de me donner faim. BORDEL. J’avais mangé pourtant avant de venir ici ! Crotte !

J’allais rebrousser mon chemin et aller me chercher quelque chose à grignoter ensuite les elfes y passeraient. Ça prend toutes les forces nécessaires pour combattre, non ? J’avais l’intention de mettre toutes les chances de mon côté pour leur foutre une raclée. Je fis un tour un tour sur moi-même afin de vérifier qu’il n’y avait pas de vermines dans les parages et que je pourrais m’en tirer le plus vite possible le temps de manger et de revenir. Sauf que ça ne se passa complètement comme je l’aurais voulu. C’est alors que mon regard se leva dès que je captai du mouvement en hauteur. Mon regard se riva aussitôt sur ses oreilles qui étaient pointues. Génial. Je ne sais pas si j’étais heureuse d’être tombée dessus ou non au final. Mia, ne pense pas à ta brioche, non n’y pense surtout pas ! NON ! J’inspirai longuement en le détaillant de haut en bas. Pour un elfe, il avait une belle gueule, mais depuis quand un elfe c’est… BEURK. C’est… Non ! Non. Non. Juste non ! C’est malsain de penser ça ! J’devais couver quelque chose ou avoir un quelconque trouble mental. Oui, c’était ça l’explication la plus sensée ! Mon regard se fit mauvais alors que je l’observais. Et il restait là à me regarder sans rien faire ! C’était de la provocation pure et simple ! Si j’avais été Alyssa ou Ethan, je lui aurais sauté dessus sans réfléchir, mais moi, j’avais une autre approche qu’eux. Je narguais les gnomes, ils se foutaient en rogne, se dirigeais vers moi pour me faire payer mon insolence et ensuite je leur tombais dessus. C’est drôle de leur balancer des insultes bien méritées. Bah quoi ? Ils existaient, c’était largement suffisant pour que je les emmerde. Je m’approchai de l’arbre où l’elfe se trouvait et croisant mes bras et un sourire mauvais se dessina sur mes lèvres. « Qu’est-ce que tu attends petit gnome ?! Viens te battre si t’es un homme ! » Je lui adressai mon plus beau sourire arrogant. Y’a qu’avec les elfes que je suis détestable comme ça. J’oublie parfois les formes de politesse, mais avec les gnomes c’est pas ça qui va déranger !

Sauf que… Lui, il avait pas l’air de vouloir bouger. Se battre dans les airs, ça pourrait être amusant et ça ferait changement de d’habitude ! C’est alors que mes ailes de papillons sortirent de mon dos et je m’élançais dans les airs afin d’arriver à sa hauteur, tout en gardant une certaine distance. Je me posai sur une branche et je m’agrippai à une autre branche avec mes mains. Je ne voulais pas prendre de chances avec ma maladresse. D’ailleurs, j’étais surprise qu’elle ne m’ait pas encore mise dans une situation défavorable et ridicule comme j’en avais l‘habitude. M’enfin, pour revenir à l’elfe, je voulais que ce soit lui qui initie le combat. Moi, j’ai toujours marché comme ça et ce sera toujours le cas d’ailleurs. C’est certainement pas aujourd’hui que c’est pour changer ! Je plongeai mon regard dans le sien en restant sur mes gardes et en demeurant attentive à tout bruit ambiant possible. On est certain de rien avec les elfes. Ça, on l’apprend à la dure. « Quoi ?! T’es trop stupide pour réagir, sale elfe de mes deux ? Vu tes origines, ce ne serait pas étonnant à bien y penser. » Je pris une expression faussement surprise en souriant tout en posant ma main sur mes lèvres, comme si je n’en revenait pas de ce que je venais de dire, mais que je le pensais totalement, ce qui était totalement vrai d’ailleurs. Ce que j’aime emmerder les elfes. À vrai dire, s’ils n’étaient pas là, ça me manquerait de ne plus pouvoir les narguer comme je le fais. C’est eux qui me font décompresser quand ça va pas. Je ne bougeai pas en attendant qu’il daigne faire le moindre geste hostile. Je venais de le narguer comme il le faut et je m’attendais à une prise de colère. Je continuai de le regarder en souriant de toutes mes dents. Finalement, ma brioche allais attendre et elle serait bien méritée ! Oh que oui !

© one more time.
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Logan C. Gyllenhaal
Logan C. Gyllenhaal
Staffien
Coeurs : 268 Messages : 413
Couleurs : #C60800 & #867D9B [Raven]
J'ai traversé le portail depuis le : 14/02/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Logan Charlie Gyllenhaal. Actuellement je suis : bisexuel et incertain. Il paraît que je ressemble à : Gareki de Karneval & Nicolas Simoes irl. et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia pour le vava et Naomiie pour la magnifique signa! ♥
Re: Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia | Sam 01 Mar 2014, 19:15

mapydew codes.
Link and Mia.

Le jeune elfe s'attendait bien à ce que cette petite fée toute fragile le provoque. Quoi qu'à bien y penser, elle n'avait seulement que l'air d'être fragile. Elle ne devait pas l'être. Il était clair dans la tête de Link qu'elle le provoquait pour qu'il engage le combat. Il la regardait pendant qu'elle l'insultait à la pelletée. Il l'analysait. Il voyait bien qu'elle prenait plaisir à lui dire toutes ses choses même si elle ne savait absolument rien de lui. Et puis, pour l'instant, il n'avait rien à craindre puisqu'elle ne faisait que proférer des mots blessants à son égard. Il avait tout le temps de choisir son approche. Il ne voulait pas l'attaquer. Il l'attaquerait seulement si elle faisait le premier pas. Certes, il portait toujours son arc et son épée dans son dos, mais ce n'était qu'en cas de défense. On ne savait jamais avec les fées. Avec toute cette haine qu'elles avaient envers les elfes. Pourtant, Link les comprenait. Il LA comprenait. Cette fée en face de lui avait bien de bonnes raisons de le traiter comme un moins que rien. Cependant, ce n'était pas son genre que de s'attaquer aux fées.
Il planta son regard directement dans celui de son interlocutrice.
« Ce n'est pas parce que je suis trop stupide que je ne réagis pas, c'est parce que tu es une gamine. Une gamine parce que tu me provoques et que tu ne sais rien de moi. D'accord, je suis un elfe. Tu as toutes les raisons de me haïr. Cependant, je suis assez intelligent pour ne pas répondre à tes petites provocations. En m'insultant, tu insultes tous les autres elfes, c'est bien pour ça que je te laisse faire. Ces sales ne méritent que la mort après ce qu'ils ont fait. »
C'était très sincèrement que Link avait prononcée ces paroles à propos de ses semblables. Il ne les aimait pas lui-même, alors pourquoi démentir cette fée? De plus, il était d'accord avec presque tout ce qu'elle bavassait à leur sujet.
« En passant, j'aime bien le fait que tu nous appelles "gnomes". C'est très original. »
Il essayait peut-être de sympathiser et peut-être pas. Il n'avait pas l'habitude de dire des choses qu'il ne pense pas. S'il ne parlait en général pas beaucoup, c'est bien parce qu'il ne disait pas tout ce qui lui traversait l'esprit. Et à tout moment, il ne disait rien sans le penser au plus profond de son âme. Perché où il était, il décida finalement de se laisser tomber doucement au sol. Il n'avait pas le goût de se prendre les pieds - quoique ce ne fut pas du tout son genre - et être vulnérable face à cette fée haineuse. Il ne la regarda plus et se dirigea vers un autre arbre que dans lequel elle était perchée. Il se défit de son arc et de son épée et les posa sur le sol pour qu'ils reposent sur le tronc d'arbre. Il prenait un risque à ainsi se départir de ses seules armes, mais il ne savait pas pourquoi, il avait confiance qu'elle ne l'attaquerait pas.
« Au fait, je sais que tu t'en fous probablement, mais le gnome que je suis se nomme Link. »
Il la regarde redescendre de l'arbre et croit déceler une sorte de surprise dans son regard. Sûrement parce qu'elle s'attendait à ce qu'il lui saute dessus après ses paroles blessantes et que Link n'en avait rien fait. Il était positionné devant ses armes, les bras croisés, et la regardait tout simplement.
L'elfe sentit une présence près de lui et il sut que son Affilié était caché parmi les arbres, étudiant ce qui pourrait être une proie. Link n'en fit pas de cas, car il savait que Myrsky ne l'attaquerait pas à moins de l'appui contraire de son Lié. Sincèrement, Link en avait franchement marre de cette petite guéguerre entre les elfes et les fées. Il était las de tout ça.




Anonymous
Invité
Invité
Re: Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia | Dim 02 Mar 2014, 09:26



Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas.

J’attendais la moindre réaction hostile de sa part. Sauf que ça ne venait pas. C’était quoi son problème à lui ? Il attendant quoi ? Je l’insultais et lui, il ne faisait rien. Il était pas normal celui-là, à moi qu’il attendant que ce soit moi qui l’attaque en premier. Je ne sais pas s’il allait être servit, mais si ça prenait ça, j’allais pas me gêner, hein ! Mais j’allais quand même essayer de le faire sortir de ses gonds avant que je daigne lui sauter dessus – et pas dans un bon sens – je tiens à le préciser. Non, il est hors de question qu’un jour j’ose penser que je lui sauterais dessus pour faire d’autre sortes de choses… EUUUURK. J’me dégoûte moi-même ! C’est AFF-REUX. Un elfe… Eurk, eurk, eurk. J’pourrais attraper un tas de trucs et de maladies, c’est crasse un gnome ! Je ne veux même pas y penser ! Un gnome c’est bon que lorsque c’est mort, rien de plus. Y’a qu’à ce moment-là qu’ils sont supportables ! Autrement, ce n’est qu’un truc inutile qui se promène sur l’île en se montrant sa grandeur complètement fausse, parce qu’on sait tous que ce ne sont que des envahisseurs de merde ! C’est eux qui auraient dû finir dans les montagnes ! Pas les fées ! On était bien sans eux et là t’as eu qui sont débarqués en se croyant tout permis et ils ont décidés que les forêts leur appartenaient. Et c’est eux qui disent qu’on est nuisibles ? Ils se sont pas regardés en tout cas ! « Ce n'est pas parce que je suis trop stupide que je ne réagis pas, c'est parce que tu es une gamine. Une gamine parce que tu me provoques et que tu ne sais rien de moi. D'accord, je suis un elfe. Tu as toutes les raisons de me haïr. Cependant, je suis assez intelligent pour ne pas répondre à tes petites provocations. En m'insultant, tu insultes tous les autres elfes, c'est bien pour ça que je te laisse faire. Ces sales ne méritent que la mort après ce qu'ils ont fait. » Bah… Ça je le savais en fait que j’étais une gamine. Moi, j’veux rester jeune toute ma vie, c’est justement pour ça que je garde mon cœur d’enfant intact, mais ça, il a pas besoin de le savoir ! Il pourrait même utiliser cette information à son avantage ! Je sais pas comment il pourrait le faire, mais tout est possible et je ne voulais pas lui donner une chance d’avoir le dessus sur moi.

Je fronçai mes sourcils en le regardant. C’était quoi ces paroles bizarres-là ? Il emmerdait sa propre race ? HAHA. LA BONNE BLAGUE. Avec les gnomes, on est certain de rien et voilà qu’il venait de me surprendre et pas qu’un peu. Le truc que j’aimais pas, c’est qu’il agissait comme s’il était de mon côté. C’EST PAS COMME ÇA QUE ÇA MARCHE ! Les elfes peuvent pas faire ça. C’est contre nature et c’est bizarre. J’ai jamais vu d’elfes qui aiment les fées et c’est bien comme ça. J’crois pas que ça devrait arriver d’ailleurs. Ce serait même un blasphème ou un truc du genre ! Bref un truc impardonnable et ce serait la même chose pour une fée qui apprécierait les elfes. C’est tellement impossible que ç’en est ridicule ! « En passant, j'aime bien le fait que tu nous appelles "gnomes". C'est très original. » Euh… Quoi ?! Il venait vraiment de dire ça ? Voir qu’il aimait se faire traiter de gnome ! Les elfe aime pas ça d’habitude ! Il doit être complètement taré celui-là. « C’est bien parce que ça vous représente que ce surnom vous va si bien, bande de vermines que vous êtes. » Et BOOM. Encore une autre vanne. Elles venaient naturellement et spontanément. Ce n’était surtout pas pour me déplaire.

Sans le quitter des yeux, je l’observai descendre de son arbre pour assez se poser sur le sol. Il se dirigea ensuite vers un autre arbre. Il enleva son arc et se défit de son épée. Mais je rêve ou il est complètement stupide ? C’est quoi son problème ?! Ah. Je crois que j’ai saisis. Me servant à nouveau de mes ailes, je redescendis au sol. Je ne faisais pas assez confiance à mes pieds beaucoup trop gauches pour descendre autre que par la voie des airs. Je rétractai mes ailes dans mon dos en le dévisageant sans réellement comprendre. « Au fait, je sais que tu t'en fous probablement, mais le gnome que je suis se nomme Link. » C’est moi ou on aurait dit qu’il tentait de sympathiser avec moi ? Il était vraiment inconscient. Je n’allais pas tomber dans son piège aussi facilement ! Il était certain qu’il avait une idée derrière la tête. Tout ce qu’il voulait, c’était gagner ma confiance et d’en profiter pour porter un coup bas. Je n’étais pas stupide quand il s’agissait des gnomes. Je voyais clair dans leur jeu. C’était ça qu’il voulait faire, ça se sent ces choses-là. Sauf que moi, j’avais pas envie de faire copain-copain avec lui. En plus, c’était des elfes qui avaient tués mes parents dans notre propre demeure et jamais je ne mourrai entre leurs mains. Ce gnome-là se mettait se doigt dans l’œil. « En effet, je m’en contrefiche, mais comme c’est toujours utile de savoir à qui on a affaire, moi c’est Mia. » Je n’allais quand même pas lui révéler mon premier prénom. Il avait pas besoin de savoir que je me nommais réellement Abigail et que Mia n’était que mon deuxième prénom. Je sais pas pour trop pourquoi je me suis présenté, mais c’est ce que j’ai fait pourtant. Je me suis alors avancée vers lui en gardant une distance de quelques mètres entre nous. On est jamais trop prudent. « D’ailleurs, c’est pas le coup du pauvre petit elfe compatissant qui va réussir à m’attendrir, bonhomme ! Je vois très bien dans ton jeu et sache que ça marchera pas, je ne suis pas aussi naïve que ça avec vous, les gnomes, alors ravale-moi tout de suite ce masque. Par contre, je dois que de jouer la carte de l’innocence serait une idée pas mal si elle était pas aussi prévisible ! »

Sans réellement réfléchir, je me suis élancée vers lui, jusqu’à ce qu’il n’y a qu’une minime distance entre nous. Je plongeai mon regard dans le sien et le ruai de coup. Ça s’éternisait un peu trop à mon goût cette histoire-là ! Ça manquait de quelque chose et je venais de remédier à la situation. Il allait très certainement daigner se défendre. En plus, il n’avait pas la moindre arme sur lui, s’il n’en avait pas de cacher à quelque part sur son corps. J’aurais du penser à vérifier, mais le mal est déjà fait. Ça peut paraître con, mais taper sur des elfes ça fait du bien. Je ne suis pas vraiment de nature violente même que j’arrive pas à faire mal à une mouche, sauf quand ça concerne les elfes. Là, je change de tout au tout et je lui démolis le portrait. En parlant de portrait, mon point venait justement de s’écraser contre le joli visage de l’elfe. Ça allait peut-être affecter son allure. Tant pis. Il le méritait amplement pour être un crétin d’elfe qui respire.

© one more time.
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Logan C. Gyllenhaal
Logan C. Gyllenhaal
Staffien
Coeurs : 268 Messages : 413
Couleurs : #C60800 & #867D9B [Raven]
J'ai traversé le portail depuis le : 14/02/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Logan Charlie Gyllenhaal. Actuellement je suis : bisexuel et incertain. Il paraît que je ressemble à : Gareki de Karneval & Nicolas Simoes irl. et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia pour le vava et Naomiie pour la magnifique signa! ♥
Re: Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia | Lun 03 Mar 2014, 00:46

mapydew codes.
Link and Mia.

Mia... Un petit nom, certes, mais très joli. Quand elle prononça les paroles « je vois très bien dans ton jeu », Link ne put s'empêcher de sourire. Il s'était désarmer devant elle, lui prouvant ainsi qu'il ne lui voulait aucun mal et elle croyait qu'il faisait semblant? Puis tout de suite après qu'elle eût fini de lui dire ce qu'elle avait à dire, elle lui sauta dessus. Elle le rua de coups, mais comme il maîtrisait très bien les plantes, une écorce se forma juste à la surface de sa peau. Assez pour le protéger, mais pas conter l'impact du coup qu'elle lui asséna en plein visage. Certes, il avait un peu mal, mais l'écorce sur sa peau absorba le choc. Avec agilité, il prit son épée, la dégaina et la positionna juste sur le cou de la jeune fée. Elle s'arrêta de bouger. Ouais, c'est quand même assez difficile de continuer ses actes de violence quand vous avez la pointe d'une épée sur la gorge. Elle avait vraiment réussit à l'énerver. Et ça en prenait beaucoup à Link pour l'énerver.
Plantant son regard bleu clair dans celui de Mia, il abaissa son épée pour ne plus la menacer, mais il la garda dans sa main au cas où. Il prit le temps de se calmer.
« Tu penses vraiment que je joue la comédie? »
Il émit un rire pas tout à fait agréable. Un rire qui promettait bien des horreurs. Or, ça n'était pas son genre d'employer ce ton. Mais quand on a pas le choix...
« Tu iras dire ça à la fée que j'ai sauvé. Elle pourra te démentir. Un elfe qui sauve une fée? Impossible, voyons! J'en ai rien à foutre que toi et tes semblables me détestiez. Il faut juste comprendre que tous les elfes ne sont pas pareils. Je ne veux pas la guerre avec vous, moi! C'est complètement stupide toute cette histoire!
Il avait peine à se contenir. Peine à contenir toute cette rage. Pas envers Mia, non. Envers les elfes. Cela pouvait paraître bizarre d'insulter sa propre race, mais pourtant, Link le faisait sans aucun remords. Et pourquoi il en aurait? Contrairement aux autres de ses comparses, il n'était pas fier de montrer sa grandeur. Au contraire, il avait honte de se montrer en tant qu'elfe. Ces êtres totalement égoïstes le répugnaient au plus haut point. Et ça, Mia allait le savoir. Peut-être ne croira-t-elle pas ses paroles, mais au moins allait-elle comprendre son langage non-verbal. Son expression. La crispation de son corps tout entier.
« Tu sais quoi? Même si j'adore cette forêt, je continue de penser qu'elle vous revient de droit. À vous, les fées. Vous y étiez en premier et ces salopards d'elfes vous l'on volée! Ils ont engendré une guerre stupide pour une raison stupide! Selon moi, la forêt est bien assez grande pour se la partager! Il aurait suffit que ses gnomes aillent vous voir pour faire une entente. Mais non! Ces connards ont préféré vous la voler au sacrifice de nombreuses vies féeriques!
Sentant la colère monter en lui comme la lave d'un volcan, Link leva son épée et l'envoya heurter l'arbre derrière lui. Elle se planta dans l'écorce de l'arbre et il la laissa là. Il n'en pouvait plus que les fées le détestent seulement parce qu'il était un elfe. Personne ne savait qu'il avait protégé l'une des leurs. Il lui avait sauvé la vie! Ce n'était quand pas rien, bordel! Il se retourna vers Mia.
« Écoute, je ne sais pas ce que tu as subi à cause de cette guerre entre race. Peut-être tes parents sont-ils morts assassinés par des elfes, mais cela n'est pas une raison pour nous mettre tous dans le même panier. Pas moi, en tout cas. J'ai tiré une de mes flèches dans un elfe pour sauver une fée. Et après ça, je suis comme tous les elfes? Non. Si je le pouvais, Zeus seul sait que j'aurais exterminé tous ces elfes. Zeus seul sait que je meure d'envie de m'allier à vous et de tous les éliminer. Et puis, si tu ne me crois pas, c'est ton problème, mais je jure sur la tête de Zeus et sa femme que je ne mens pas et que je ne joue pas la comédie. Tout ce que je te dis est vrai. Du début à la fin. »
Voilà. Il venait de se vider le coeur. Pas à n'importe qui, non. À une fée. Ça lui faisait beaucoup de bien. Un poids de moins sur les épaules. Il inspira profondément et reprit son épée pour la ranger dans son fourreau. Il la reposa où elle était avant que Mia ne l'attaque et s'assit sur le sol. Sa peau redevint normale et il appela son Affilié. Myrsky sortit d'entre les arbres et vint le rejoindre. Link caressa son superbe pelage noir et gris pendant que l'énorme loup adulte regardait Mia. Il ne se parlait pas beaucoup même si son Affilié avait le don de télépathie, car Link pouvait comprendre les animaux seulement qu'avec leurs sentiments. C'était une de ses façons de communiquer avec ces êtres intelligents. Il ne porta plus vraiment attention à la fée près de lui même s'il se tenait prêt à toute éventualités de sa part. Il voulait reprendre son calme et son loup l'aidait beaucoup pour cela quand il lui arrivait de perdre les pédales.




Anonymous
Invité
Invité
Re: Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia | Jeu 13 Mar 2014, 07:42



Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas.

Allez prends-ça dans ta gueule, ordure ! Pensai-je alors que je le ruais de coups. Sauf que ça ne s’est pas déroulé comme ça aurait dû l’être. Une écorce avait recouvert la surface de sa peau. Hé ! Mais c’était pas du jeu, ça ! En plus, écraser mon poing là-dessus était plutôt douloureux. J’ai redoublé la force de mes coups, même si j’avais vraiment mal. Qu’est-ce que je ne ferais pas pour démolir des elfes… J’voulais pouvoir l’atteindre suffisamment et qu’il souffre. Sauter comme ça sur un elfe en premier, ce n’était pas dans mes habitudes, il faut croire qu’Ethan et Alyssa sont en train de déteindre sur moi.  À bien y penser, je ne sais pas si c’est réellement une bonne chose, mais bon osef, hein ! J’allais lui porter un autre coup à la tête lorsque je me suis stoppée net. J’avais la lame de son épée qu’il venait de ramasser sur mon cou. Chiasse ! J’ai plongé mon regard dans le sien en fronçant les sourcils. J’allais lui en faire baver plus tard. Ce qui est bien avec le fait d’avoir grandi dans une famille qui décide les elfes comme pas possible, c’est que j’avais appris à avoir pleins de ressources. Il allait y goûter. Ce gnome venait de tomber sur la fée sanguinolente et c’est son sang à lui qui allait couler. Je fermai mon poing en commençant à visualiser dans mon esprit une plaie au niveau de son abdomen qui se dessinerait lorsque je relâcherais mon poing. J’allais probablement me faire mal à moi aussi, mais ce n’était pas la première fois que ça m’arriverais. Faudrait vraiment que je développe davantage ce pouvoir-là, parce qu’il peut devenir un véritable handicap à certain moment. J’étais tellement concentrée que je le regardais sans réellement le voir. La plaie était complètement nette dans mon esprit et j’étais prête à la former sur son corps de merdeux. Et puis là, comme une bombe atomique, il venait d’éclater de rire et ça m’a complètement déstabilisé. Là, j’avais perdis complètement toute ma concentration. SALE CONNARD ! C’est alors que je grimaçai. Une énorme ecchymose venait de se former sur ma main droite. C’est ce qui se produisait lorsque je ne « lançais » pas une blessure. Les mages lancent des sorts, moi j’balance des blessures qui sont en lien avec le sang. Des fois, ça se retourne contre moi et j’en bave et pas qu’un peu !

Mais qu’est-ce qui lui prenait pour rire comme ça, lui ? Il était peut-être débile. C’était de sa faute en plus si j’venais de me faire un joli bleu à la main. J’allais devoir attendre plusieurs jours avant qu’il disparaisse, saleté de gnome ! « Tu penses que je joue la comédie ? » J’allais répliquer quelque chose de cinglant lorsqu’un rire à donner froid dans le dos et à glacer le sang s’échappa de ses lèvres. Je déglutis lentement en ne détachant pas mon regard de lui. Étrangement, j’étais incapable de le faire. Je voulais le confronter quel qu’en soit le prix qu’il m’en coûterait. « Tu iras dire ça à la fée que j’ai sauvé. Elle pourra te démentir. Un elfe qui sauve une fée ? Impossible, voyons ! J’ai rien à foutre que toi et tes semblables me détestiez. Il faut juste comprendre que tous les elfes ne sont pas pareils. Je ne veux pas la guerre avec vous, moi ! C’est complètement stupide tout cette histoire ! » Euh… Quoi ?! Il venait vraiment de dire qu’il avait sauvé une fée ? Elle était bonne sa couverture ! Il est dommage pour lui que je n’étais pas aussi naïve avec les gnomes. Non, mais il se prenait pour qui lui ?! Et la guerre faisait partis de nous. Nos parents, nos ancêtres ont menés un combat et qui est maintenant devenu le nôtre. Comment pouvait-il prétendre qu’il s’en foutait ? Cette guerre-là ne laissait personne indifférent ! Enfin entre les fées et les elfes en tout cas ! Je le détaillais dans toute sa grandeur en gardant mes distances. Ses mimiques, son expression, sa manière d’être me montrait pourtant le contraire. On ne fait pas ça pour déconner, mais encore-là… Et s’il possédait des talents de comédien hors pair ? Ça se mélangeait dans ma tête et je détestais ça ! On aurait dit que ça le faisait vraiment chier toute cette guerre. Mais merde ! Comment on peut détester sa propre espèce ? J’arrivais pas à m’imaginer détester les fées. Dans ma tête, c’était inconcevable. À bien y penser, je crois que si j’étais une elfe, je me suiciderais, parce que c’est dégueu les elfes et ça pue ! « Tu sais quoi ? Même si j’adore cette forêt, je continue de penser qu’elle vous revient de droit. À vous, les fées. Vous y étiez en premier et ces salopards d’elfes vous l’on volée ! Ils ont engendré une guerre stupide pour une raison stupide ! Selon moi, la forêt est bien assez grande pour se la partager ! Il aurait suffi que ces gnomes aillent vous voir pour faire une entente. Mais non ! Ces connards ont préféré vous la voler au sacrifice de nombreuses vies féériques ! » J’étais complètement bouche-bée. J’arrivais même pas à dire quoi que ce soit. Il venait de dire mot pour mot tout ce que je pensais des elfes et de cette guerre. Mais comment… ? Je ne comprenais rien. Mais comment cet elfe pouvait penser comme ça ? Lorsqu’il lança dans un arbre, j’ai sursauté. C’était si inattendu. Ce mec-là semblait vraiment pas bien. Je cherchais mes mots sans arriver à dire quoi que ce soit. J’aurais tombé sur une hippocampe vêtu d’un tutu qui danse la samba que je n’aurais pas été plus surprise ! Ça me semblait carrément irréel. « Écoute, je ne sais pas ce que tu as subi à cause de cette guerre entre race. Peut-être tes parents sont-ils morts assassinés par des elfes, mais cela n’est pas une raison pour nous mettre tous dans le même panier. Pas moi, en tout cas. J’ai tiré une de mes flèches dans un elfe pour sauver une fée. Et après ça, je suis comme tous les elfes ? Non. Si je le pouvais, Zeus seul sait que j’aurais exterminé tous ces elfes. Zeus seul sait que je meurs d’envie de m’allier à vous et de tous les éliminer. Et puis, si tu ne me crois pas, c’est ton problème, mais je jure sur la tête de Zeus et sa femme que je ne mens pas et que je ne joue pas la comédie. Tout ce que je te dis est vrai du début à la fin. » Wôw. Là, j’étais encore plus bouche-bée. Je repassais tous ses mots dans mon esprit. Je ne sais pas pourquoi, mais à cet instant précis j’avais pas l’impression qu’il me mentait. J’espérais que je n’étais pas en train de me faire avoir. Si ce qu’il disait était vrai, il avait réellement tiré une flèche sur une elfe. J’imaginais le sentiment que ce serait de tuer une fée dans mon cas et j’en ai frémis. C’était une sensation très désagréable. Ça me chamboulait complètement et il semblait tellement prendre pour notre cause que ça me touchait. Il aurait pas pu être un elfe normal, celui-là ?! On se serait tapé sur la gueule et ça aurait finit-là. À la place de ça, non. Il fallait qu’il vienne me faire douter et embrouiller mes pensées. Connard !

J’avais encore la bouche béante lorsque je me suis avancée dans sa direction. Sauf que voilà, un insecte ou je sais pas quoi de volant en a profité et a décidé de rentrer dans ma bouche. J’ai toussé en le crachant. Maintenant, j’étais dans toute mon élégance, pliée en deux en train de m’étouffer en toussant. J’en avais les larmes aux yeux. Ma poisse habituelle venait de me rattraper pour pas changer. C’était DÉ-GUEU-LASSE ! Je venais de perdre toute ma crédibilité à ce moment-même. Merdouille ! Au bout de quelques temps, je venais de cesser de tousser comme pas possible et je reprenais mon souffle. Il s’était peut-être marrer. En tout cas, moi je l’aurais fait. Je me suis alors tourné vers Link en lui adressant un petit sourire qui montrait mon embrassement dû à l’épisode de l’insecte. Maudite bestiole. En plus, elle avait un goût franchement dégoûtant. J’allais devoir me brosser les dents et engloutir des sucreries pour camoufler le goût. Comment ça, ça n’a pas de sens ce que je viens de dire ?! J’m’en fiche du sens, des fois. J’ai inspiré un coup avant de lâché : « Ouuuf ! Elle était coriace celle-là ! » Je me suis approchée de l’elfe avec précaution. J’étais encore méfiante, mais c’est normal, non ? Je n’ai cependant pas eu l’audace de m’asseoir face à lui, restant debout. Je l’observais quelques secondes, des minutes peut-être, je sais pas, en gardant le silence. Je ne savais pas trop quoi lui dire. « Si tu as ris, je serai en obligation de te le faire regretter ! » Pas que je sois vraiment menaçante et je ne sais pas trop pourquoi je venais de lui dire cette plaisanterie, mais je l’ai fait. De toute façon, je ne me prends jamais au sérieux, sauf quand je suis en mode buteuse, mais là, je sais pas trop sur quel mode je devais être. C’était si étrange tout ça. On peut dire que j’étais loin de m’être attendue à ce genre de déroulement ce matin. On m’aurait dit que je serais assise en face d’un elfe sans tenter de le tuer que j’y aurais jamais cru. « Tu sais quoi ? D’accord, elle doit l’avoir fait par elle-même lorsque tu l’as sauvée, mais je t’en suis reconnaissante pour l’avoir sauvé. Ça n’a pas dû être évident tout ça. C’est bien la première fois que je crois une anomalie parmi les elfes. Tellement que j’ai du mal à y croire. Ne m’en veux pas, mais avec toute cette guerre… C’est insensé de faire confiance à un elfe, mais toi, t’es pas normal pour un elfe ! C’est franchement déstabilisant. Tu veux te joindre à nous ? J’t’emmènerais bien sur les champs de batailles, mais ce serait trop dangereux pour toi de te retrouver entouré de fée. Lorsqu’on est en plein combat, y’en a qui pourrait te confondre avec d’autres elfes et t’éliminer. Wô. Honnêtement, je sais pas pourquoi j’te dis ça, mais on s’en fou j’imagine. » J’ai jeté un regard aux alentours en soupirant longuement. J’aimais la forêt, dommage que c’était un endroit dangereux pour moi. J’aurais aimé que ce soit paisible. Les elfes étaient tellement débiles et dépourvus du moindre bon sens. Ils méritaient la mort 100 fois plutôt qu’une. « Des fois, j’aimerais que cette guerre-là n’aie jamais vu le jour. Vous les elfes… Enfin, tes semblables sont carrément débiles ! On était dans les forêts bien avant qu’ils débarquent sur l’île et eux, qui se croient tout permis, nous chasse de nos maisons. Non, mais c’est quoi cette connerie ?! Les gnomes ne méritent rien d’autre que l’extinction. Faut être stupide pour chasser les habitants d’un endroit. Les humains ont fait ça des tas de fois à travers l’histoire, je croyais qu’ici les habitants étaient plus polis et civilisés. Ça me rend malade de voir ce que les gnomes ont osés faire. Peut-être même que les fées et les elfes auraient pu cohabités. On est deux peuples qui font partis de la nature après tout ! Mais non ! Il y a fallu qu’ils nous chassent ! Faut être pas bien dans sa tête pour faire une chose pareille ! Y’a tellement eu de morts inutiles à cause de toute cette guerre. »

J’ai inspiré longuement en me retournant pour aller donne un coup de pieds dans un arbre. Les souvenirs refaisaient surface et j’avais du mal à contenir ma rage face aux elfes et à cette guerre. Je suis alors retourné me placer face à Link en même temps que je disais ces mots : « Quand j’avais treize ans, des elfes ont décidés de venir dans les montagnes pour nous attaquer par surprise. Un énorme bain de sang s’en est alors suivit. Y’avait su feu et des cris partout. C’était terrible. C’était la première fois que je me retrouvais plongé au cœur des affrontements. Ma famille est probablement celle qui déteste le plus les elfes depuis le début de la guerre, mais… Ça faisait un bon moment qu’on était venus nous attaqués en pleine montagne depuis des années. C’était toujours nous qui nous déplaçait dans les forêts pour les abattre. Ma mère me disait de rester dans la maison, car je ne me débrouillais pas encore totalement bien avec des armes ni avec mes pouvoirs. Et des gnomes sont entrés dans notre maison et ça été le carnage. Ma mère me disait : Abigail ! Sauve toi ! Et moi… J’voulais rester avec elle et mon père, mais elle arrêtait pas d’insister. J’ai vu ma mère se faire tuer en premier et ce fut le tour de mon père. J’imagine que j’aurais été la suivante, mais mon grand frère est arrivé et il exterminé l’elfe qui venait d’assassiner mes parents. Ethan a… Enfoncé une épée dans son épée dans le ventre de l’elfe et l’a rué de coup, c’était affreux. Il l’a complètement massacré. J’avais jamais mon frère comme ça. Il me faisait si peur… J’ai dû lui dire d’arrêter pour qu’il cesse… » Je me suis arrêté, des larmes coulant sur mes joues. C’était une plaie vive qui venait de s’ouvrir à nouveau. Il y avait un vide dans mon cœur que j’arriverais jamais à combler. J’espérais que mes parents étaient bien où ils étaient maintenant. Si ça n’était pas de cette guerre et des elfes, j’aurais encore mes parents et la vie serait bien moins compliquée. Oui notre famille était fusionnelle, mais elle le serait certainement plus si tout le monde était encore en vie. Je détestais les elfes du plus profond de mon cœur et j’avais une très bonne raison de le haïr à un tel point. « Je sais pas pourquoi je viens de te dire tout ça… » J’avais énormément de mal à faire mon deuil, mais ça y’a que ma famille qui le sait ça, même si j’essaie de me montrer forte et que je passe à travers, je me sens tellement impuissante face à tout ça. Mes jambes ont alors cédés sous le coup de l’émotion et je cédais à mes sanglots. Je me sentais tellement mal. Sans que j’ai réellement réfléchis, je me suis alors jeté dans les bras de Link, le serrant dans mes bras. J’avais besoin d’un câlin, d’un réconfort. J’ai fermé les yeux, pleurant. Ça me faisait du bien. C’était tellement irréaliste ça aussi. Je ne sais pas combien de temps on est restés comme ça. Des secondes, des minutes ? J’en ai pas la moindre idée ! Néanmoins, ça m’apportait un certain réconfort. Pourquoi je venais de faire ça ?! C’était complètement insensé et très inconscient aussi. Si on me voyait… Oh merde ! Je me suis alors redressée, repoussant Link en baissant mes yeux tout en me reculant un peu, les larmes continuant de couleur sur mes joues. J’ai essayé d’essuyer mes joues sauf qu’en raison des larmes qui continuaient de couler ça n’était pas concluant. Je perdais la tête, mais qu’est-ce qui me prenais ? C’était vraiment imbécile de ma part de faire ça ! On ne se lance pas dans les bras d’un elfe peu importe le chagrin soit-il ! Il ne fallait en aucun cas que ma famille soit au courant. Je pourrais signer mon arrêt de mort et creuser ma tombe ! Un elfe ! FRANCHEMENT ! « Je suis désolée, excuse-moi. C’était stupide. » J’ai pris une profonde inspiration en regardant par terre. J’osais pas le regarder, mais alors pas du tout. Mes pleurs venaient de cesser, mais je vivais un sacré malaise et j’avais complètement horreur de ça. Si ça se trouve, je venais de le traumatiser et pas qu’un peu ! Je cherchais une plaisanterie à dire en ce moment pour détendre l’atmosphère, mais rien ne me venait. Il fallait donc faire avec. Pas trop le choix de toute façon !

© one more time.


HRP| Oh mon dieu ! Je m'excuse pour cet ÉNORME pavé ! Ton post m'as tellement inspirée ! J'espère tout de même que mon post te plaira, même si j'ai l'impression que d'avoir râler de la merde ! Hahaha ! x) Si jamais tu veux que je change un truc ou que j'en rajoute, n'hésite pas ! Bref, Enjoy ! ♥
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Logan C. Gyllenhaal
Logan C. Gyllenhaal
Staffien
Coeurs : 268 Messages : 413
Couleurs : #C60800 & #867D9B [Raven]
J'ai traversé le portail depuis le : 14/02/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Logan Charlie Gyllenhaal. Actuellement je suis : bisexuel et incertain. Il paraît que je ressemble à : Gareki de Karneval & Nicolas Simoes irl. et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia pour le vava et Naomiie pour la magnifique signa! ♥
Re: Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia | Mer 25 Juin 2014, 23:14

mapydew codes.
Link and Mia.

Encore assis sur le sol, Link caressait le pelage lustré de son Affilié. Myrsky s’était couché sur le sol, mais regardait encore la jeune fée de ses immenses yeux bleus clairs. L’elfe ne la regardait pas du tout. Il était tellement en colère qu’il ne pouvait pas poser ses yeux sur autre chose que son loup. Il n’en voulait pas personnellement à Mia. Oh que non. Il en voulait à ses semblables. Si vous ne savez pas ce qu’est le dégout de soi, Link, lui, le savait. Depuis cette fourbe nuit, il avait plus honte d’être un elfe que d’avoir la joie de pouvoir profiter de cette magnifique forêt. À ce moment, il leva les yeux vers le ciel. Bon, il ne put seulement voir que des branches et des feuilles, mais cela en valait la peine. Le vert pur des feuilles le stupéfiait à chaque fois.

Après quelques minutes, il reporta son attention sur Mia. Elle était encore là avec sa bouche ouverte. Elle avait vraiment l’air stupéfait. Cependant, il ne daignait pas dire quelque chose. Il ne faisait que l’observer. Elle finit par s’avancer de quelques pas, mais cela s’arrêta là. Quelque chose l’arrêta, plus qu’elle le fit sciemment. Elle se mit à tousser en se pliant en deux. Ce la dura plusieurs instants. Trop longtemps pour que Link reste assis. Il se leva, prêt à intervenir. Cependant, elle dut réussir à s’en débarrasser. Quoi que ce fut. Puis elle se tourna vers lui avec un petit sourire. Même si l’elfe ne répondait pas à son sourire, sa posture se détendit quand elle lâcha une petite blague au sujet de la bestiole qui avait trouvé son chemin jusque dans sa gorge. Elle se rapprocha encore un peu plu de lui et il ne put s’empêcher de faire un pas en arrière. Il détestait qu’on envahisse son espace personnel. Elle proféra une menace en blague. Même s’il y avait pensé, Link n’avait pas esquissé le moindre sourire quand elle s’était étouffée par maladresse.

Quand elle se mit à tout lui raconter sur son passé, Link l’écouta attentivement du début à la fin. Il remarqua bien qu’à un moment, elle regarda la forêt autour d’eux. Il vit dans son regard qu’elle était nostalgique. Même si elle n’avait pas vraiment vécue dans ladite forêt, s’était dans sa nature en quelque sorte. Elle ne savait pas totalement ce que s’était que de vivre parmi les arbres, mais elle devait en sentir le besoin. Les fées étaient des créatures de la forêt au même titre que les elfes. Puis de façon tout à fait inattendue, elle alla balancer son pied sur le tronc d’un des arbres aux alentours. Elle conclut par sa propre histoire tout en se dirigeant vers lui. Elle se planta face à lui et toutes ses paroles déboulèrent de sa bouche.

Quand elle eut fini son récit, des larmes coulaient sur ses joues. Elle regretta presqu’aussitôt de lui avoir dit tout ça. Link voulu la démentir et fit même un pas vers elle quand elle se projeta dans ses bras en pleurant. Il resta immobile un instant pendant qu’elle le serrait dans ses bras avec une certaine force. Puis il l’entoura de ses bras pour lui apporter un peu plus de réconfort. Il la tint dans ses bras aussi longtemps qu’elle en avait besoin. Il ne la connaissait pas encore, mais il espérait bien qu’après ces moments partagés, elle voudrait bien accepter de mieux le connaître. Il ne demandait pas qu’elle soit son amie – ou peut-être que si, en fait -, mais il voulait au moins qu’elle voit que les elfes n’étaient pas tous pareils. En fait, c’était faux, tous ces enfoirés sont pareils, Il n’y avait que lui de différent. Il était probablement le seul à avoir attaqué l’un des siens pour sauver l’ennemi. Il n’y a pas beaucoup de gens, en réalité, qui aurait attaqué sa propre race, pour en sauver une autre. Puis soudainement, elle se défit de son emprise. Elle posa son regard sur le sol en s’excusant de son geste.

« Tu n’as pas à t’excuser d’avoir de la peine pour tes feux parents. On ne se remet jamais vraiment de la perte des personnes qui nous ont mises au monde. J’ai aussi perdu mes parents. Ce qui est marrant, c’est qu’ils sont morts par la main de mon oncle. Un elfe. Le frère de mon père convoitait son statut. Mon paternel était le chef de la tribu et il prônait la paix entre les elfes et les fées. Au moment où il commençait à convaincre les autres elfes de faire la paix avec les fées, mon oncle l’assassinat sous mes yeux. Et puisqu’il était là, il décida aussi de tuer ma mère. Enfin bref. Le jour où j’ai sauvé cette fée, je ne pensais jamais avoir à tirer sur l’un des miens. J’étais tellement en colère et dégoûté que je n’ai pas réfléchi avant de tirer ma flèche. Quand j’ai voulu voir si la fée que j’avais sauvée allait bien, elle n’était plus là. Elle ne m’a même pas remerciée. Je me suis fait emmener au village et mon oncle m’a jugé. Sauf que j’avais la preuve qu’il avait tué mes parents et j’ai pu le faire enfermer. »

Il s’avança vers elle et mit lentement et doucement ses doigts sous son menton pour lui relever la tête. Il plongea son regard dans le sien.

« Je suis sincèrement désolé pour ce que tu as subis à cause des elfes. Je tiens juste à ce que tu vois que je ne suis pas aussi cruel qu’eux. Pour ce qui est de combattre ces enfoirés, je n’ai pas besoin de me glisser sur le champ de bataille. Je suis moi-même un elfe, à mon plus grand déplaisir, et je peux donc les attaqué de l’intérieur. On peut dire que je me retourne contre ma race, mais si tu savais comme j’ai honte de faire partie de cette race, tu n’hésiterais pas à faire la même chose que moi. Par contre, les fées n’ont rien à se reprocher, car vous n’êtes pas des créatures fourbes comme les elfes peuvent l’être. Je sais que les fées ne m’accepteront jamais parmi elles. Et je les comprends totalement. »

Link senti du poids contre ses jambes. Il sut tout de suite que c’était Myrsky. Il avait l’habitude que son Affilié se frotte contre ses jambes comme un chat le ferait à son maître. Certes, il était un loup, mais cela ne l’empêchait pas d’aimer son Lié. Link baissa la tête vers son loup et esquissa un sourire. Il s’accroupit pour le caresser. Il posa à nouveau son regard sur la jeune fée.

« Tu veux le toucher? Je t’assure, même si c’est l’un des pires prédateurs de la forêt, il ne mord pas. En fait, il est très sociable par temps perdu. Et puis, je dois te dire que tu es très jolie même si tu es répugné par moi. Et ça se voit. Je ne te demande pas de me dire la même chose. C’est un simple compliment sincère. »

Il lui sourit. Il venait de parler de la mort de ses parents et pourtant, il arrivait à sourire à cette magnifique fée pour lui remonter le moral.




Contenu sponsorisé
Re: Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia |

 
Une rivalité? Ça se pourrait bien. Ou pas. / PV Mia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Heliot, Johan] La lune vous salue bien
» C'est bien compliqué
» chaffee Douaumont à Dien Bien Phu
» Décoration d'une voiture déjà (bien) peinte
» le futur présage t'il quelque chose de bien?

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: