Partagez
 

 Rira bien qui rira le dernier [Clyde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




Anonymous
Invité
Invité
Rira bien qui rira le dernier [Clyde] | Mar 09 Juin 2015, 11:20



Rira bien qui rira le dernier
Son doigt glissa sur l’interrupteur sans qu’il n’y pense, dans une vieille habitude à laquelle il ne réfléchissait même plus. L’ampoule s’alluma, la lumière éclairant un atelier aux murs peint en blanc, rempli d’établis pour la plupart encombré. L’homme n’était un adepte du rangement que pour quelques objets qu’il aurait put énumérer de tête. Et ses outils de travail n’en faisaient pas partit. Dans sa discrète boutique, les seules choses correctement rangées étaient sa marchandise. Il descendit les deux marches de l’atelier et s’avança vers une armoire qu’il ouvrit pour en tirer une boite en carton rectangulaire. Gardant la boite sous un bras, il referma l’armoire, remonta les deux marches et éteignit la lumière. Ses pas l’amenèrent sans difficulté derrière un comptoir en PVC sur lequel il déposa la boite. L’homme qui était son client la regarda avec intérêt mais aussi une légère hésitation. Le démon ouvrit la boite pour en sortir un petit calibre qu’il présenta à son client.

« Je l’ai vérifié hier. Il n’y a plus aucun problème. Je ne sais pas ce que vous avez fait avec, mais prenez-en soin cette fois. »

Sans un mot, l’arme lui fut prise des mains et l’homme l’observa sous tous les angles en hochant la tête de temps à autres. Son manège dura quelques secondes avant qu’il ne s’arrête finalement, un air satisfait sur le visage. L’arme à feu fut reposée sur le comptoir. Le demi-dieu sortit également de la boite un étui en faux cuir noir et une petite boite de munition. La commande était complète. L’arme fut rangée dans son étui et disparu dans les vêtements du client du démon. Les munitions furent rangées dans un sac qui fut récupéré par son nouveau propriétaire.

« C’est parfait. Combien je vous dois ? »

Le prix glissa entre ses lèvres et s’oublia entre eux deux. Chacun récupéra son dû. Le client quitta la boutique alors qu’Ezequiel laissait son regard se perdre sur le cadran de l’horloge. Midi était à quelques minutes de là. Il s’étira un instant avant d’aller fermer portes et fenêtres à l’arrière. Puis il quitta sa boutique, termina de tout fermer consciencieusement avant de partir à la recherche d’un endroit où manger. Une cigarette au bec, il se mit à déambuler dans les rues proches du marché. Il n’avait aucune envie particulière, et regardait juste ce qu’il pourrait prendre comme déjeuner. Son dévolu se jeta finalement sur un sandwich quelconque dont il ne retint ni le nom ni la composition. Ce n’était pas dégueulasse et ça lui suffit. Il mordit dedans en continuant sa marche. Il ne faisait pas attention à ce qui l’entourait, ni aux rues dans lesquelles il s’engageait, ni aux personnes qui l’entouraient. Tout du moins jusqu’à ce qu’il remarque qu’on le fixait un peu trop. Il s’arrêta, autant dans sa marche que dans sa dégustation pour se mettre à fixer l’autre à son tour. Un gamin. Aux cheveux rouges, à l’allure imposante et au visage peu avenant, mais un gamin. Le démon grogna.

« Quoi ? Qu’est-ce que tu veux ? »
KC pour Zephyy ♥




Anonymous
Invité
Invité
Re: Rira bien qui rira le dernier [Clyde] | Mar 30 Juin 2015, 19:18


rira bien qui rira le dernier
ezequiel & clyde
challenge accepted
« I'm come'n gangsta mane all tha way 100 with it who spit it like I spit it "NOBODY" nigga's sickening hoe's too and dey like it put gasoline on fire des hoe's will get cha kilt nigga how you filt you let hate'n stop yo grind homie (fa real) D. A. Bullshit want me with time homie (time homie) sit'n lonely n a cell hear'n bullshit (all day) with nigga's  »


La fumée s'échappe entre ses lèvres légèrement entrouvertes par la cigarette qui était encore posée entre elle et il passe une veste noire parfaitement coupée sur ses épaules larges. D'une main libre, Clyde rajuste avec une certaine nonchalance la chemise blanche qui couvrait son corps d'homme, et il écrasa le mégot qui se consumait lentement dans le cendrier à côté du miroir dans lequel il avait brièvement toisé son reflet quelques instants plus tôt. Il s'arrête devant la porte d'entrée, vérifie la place exacte de son revolver dans sa poche intérieur - évitant de se faire trop remarquer - passa une main lâche dans sa chevelure pourpre et sortit en direction du centre-ville. Cela faisait trop longtemps maintenant que les comptes devaient être rendus.

Les dalles des pavés font claquer ses chaussures assortis à une tenue trop classe pour un homme pas assez riche pour se les êtres offertes d'une manière honorable. Et quand il sait que sa cible approche à quelques minutes de là où il se trouvait, Clyde s'arrêta, s'adossa à un mur près d'un café animé, et fit impression de fumer une cigarette sans montrer grand intérêt pour ce qui l'entoure. Pourtant, quand le démon qu'il avait pris pour cible passait sous ses yeux avides, il ne put se retenir de le fixer. Un peu trop sans se faire remarquer.

« Quoi ? Qu’est-ce que tu veux ? »

Un sourire carnassier étire ses lèvres, faisant tomber la cigarette presque neuve sur les pavés de la ville. Ses mains dans les poches, Clyde s'approche d'Ezequiel, sans ciller, et fait face, sans ajouter une certaine animosité dans son attitude.

« On est pas dans son petit magasin d'armes, monsieur Shakespeare ? »

Sa voix se fait grave et basse, mais son regard empli de sous-entendus. Et s'il était le gamin entre les deux, il ne se laissera pas impressionner sous prétexte de l'âge.

« Ou à garder sa chère petite fille ? »

Et d'un coup, son regard se veut un peu plus grave et menaçant que quelques secondes encore. Il n'était pas question de jouer, mais de perdre ou gagner, et ce n'était plus un petit jeu sans conséquences. Parce que Clyde ne jouait jamais, tirait la carte du franc-jeu et abattait souvent ses adversaires d'un coup franc. Mais un peu de résistance ne faisait jamais rien de plus que pimenter la partie.

« Quand on est... vendeur d'armes à Skyworld, on devrait être plus vigilant, Ezequiel. »

Clyde force sur le prénom de son adversaire. Un bon chasseur de prime se renseigne toujours sur sa cible.



© basé sur un codage de one more time & silver lungs.




Anonymous
Invité
Invité
Re: Rira bien qui rira le dernier [Clyde] | Mer 15 Juil 2015, 11:20



Rira bien qui rira le dernier
Il y a des choses qui lui déplaisaient. Et il y avait ce gosse qui lui déplaisait. Il ne savait pas encore en quoi, mais il savait qu'il le saurait bientôt, rapidement. Il le sentait, un peu comme il avait sentit la mort d'Haziel. A moins que ce ne soit à cause du fait qu'il avait pratiquement aboyé après le gamin. Celui-ci ne lui donna pas de réponse immédiate, se contentant de se rapprocher de lui avec une provocation qui fit grogner l'hippogriffe. Il le cherchait ? Il risquait fort de le trouver. Avec nonchalance pourtant, ses doigts accrochèrent une cigarette et la portèrent à ses lèvres une fois allumée alors qu'il écoutait ses provocations . De petites provocations de prime abord, mais des provocations tout de même à ses yeux. Il tiqua et ses sourcils se froncèrent un peu plus à la mention de sa fille, pourtant il ne releva pas. Il souffla sa fumée, plus attentif qu'il ne le montrait, de vieux réflexes acquis lors de nombreuses guerres et batailles en tous genres lui revenant peu à peu. Est-ce qu'il allait pouvoir...s'amuser ?

Ezequiel obtient sa réponse quand la menace sur ses épaules s'alourdit un peu. Ah, mais c'est qu'il était sérieux le gamin. Tant mieux. Ainsi, qu'il s'amuse ou qu'il s'énerve pour de bon, cela resterait intéressant à ses yeux. Oh peut-être même penserait-il à venir mettre des fleurs sur sa tombe si jamais cela finissait mal pour le gamin. D'un souffle, il cracha la fumée présente dans ses poumons vers le visage de l'autre roux.

« Et toi gamin ? On ne t'a pas apprit à ne pas t'en prendre à plus grand que toi ? »

Le démon aussi provoquait. Avec presque un plaisir non feint. Mais il était autant agacé par l'audace -ou l’imbécillité- de ce gosse qu'amusé si ce n'était intéressé. Jusqu'où ce jeu, parce que ce n'était qu'un jeu pour lui et rien de plus à cet instant, pourrait-il aller ? La personne devant lui n'était qu'un enfant, peut-être doué, mais il doutait qu'il soit véritablement expérimenté, et elles lui semblaient bien loin les batailles qu'il avait put mener. Il se disait parfois qu'il était trop vieux pour ces conneries mais il lui suffisait de quelques minutes pour que cette pensée soit effacée et que le démon se retrouve plongé dans les fameuses conneries. Alors il se reculait d'un pas en arrière avec toujours sa cigarette coincée entre les lèvres.

« Je n'ai pas envie de perdre du temps à jouer avec toi, alors il va falloir te montrer convainquant. »

Le demi-dieu reculait encore, jeta sa cigarette sur le sol sans s'en préoccuper davantage, et à la première occasion, dés qu'il disparu plus d'une seconde à la vue de son « poursuivant », s'empara de l'apparence d'une personne au hasard et sans importance pour suivre le flot de la foule. Une dizaine de mètres plus loin, Ezequiel reprit son apparence originelle, adressa un regard et un sourire goguenard au gamin, avant de fondre à nouveau parmi les autres, en se demandant s'il se ferait retrouvé, partagé entre agacement et amusement.
KC pour Zephyy ♥




Contenu sponsorisé
Re: Rira bien qui rira le dernier [Clyde] |

 
Rira bien qui rira le dernier [Clyde]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Dernier des Mohicans : Topic Officiel
» Dernier soleil
» Le Dernier Testament du Christ à ses Disciples
» Une question de Bien et de Mal
» Quelques livres que j'ai lu et bien aimé

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Marché-
Sauter vers: