Partagez
 

 We need to have a talk || with Perséphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Déesse de l'Âme

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Psyché
Psyché
Déesse de l'Âme
Coeurs : 6 Messages : 21
Couleurs : #CC0066 & #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 02/12/2018 et on me connaît sous le nom de : Psyché Mon nom est : Psyché. Il paraît que je ressemble à : Annabeth Chase & Zara Larsson (Irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : T Brownie
We need to have a talk || with Perséphone | Mer 12 Déc 2018, 01:49

Je n’arrivais pas à croire ce que j’étais en train de faire. J’avais eu l’idée sur un coup de tête et elle n’a cessé de me trotter dans la tête depuis presque deux semaines maintenant. Tout à commencé un jour alors que j’ai repensé à notre histoire avec Eros et j’ai repensé à Perséphone. Avait-elle été de mèche avec Aphrodite depuis le début ou avait-elle été forcée à mettre la malédiction que contenait la boîte qu’elle m’avait remise pour la donner à la plus belle des déesse. C’est alors que m’est venue l’idée que l’on s’explique une bonne fois pour toute. Voilà un résumé de pourquoi je m’étais rendue aux enfers devant le palais d’Hadès et de sa femme.

- Ne t’inquiètes pas Sirius, il ne va rien nous arriver ici. Enfin, j’espère.

Mon compagnon mental avait insisté pour m’accompagner dans cette quête de vérité et je lui en étais reconnaissante. Ne voulant pas inquiéter Eros, je ne lui avais rien dit et avait tout préparé au possible en secret

- C’est peut-être la deuxième fois que j’y viens, mais je crois pas que je m’y ferais de vivre ici pour l’éternité.

Frissonnant, je me rappelai que ça aurait pu être mon destin avant que tout n’arrive.

- Plus vite on termine cela, plus vite on pourra rentrer, alors comment on fait pour dire à Perséphone que l’on est là? Entrer comme ça serait impoli.

Détournant mon regard des portes, je regardais mon loup qui avait pas plus d’idées que moi.


We need to have a talk || with Perséphone  PBSB1XE
StaffienneSouveraine des Enfers

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Perséphone
Perséphone
Staffienne
Souveraine des Enfers
Coeurs : 33 Messages : 55
Couleurs : thistle
J'ai traversé le portail depuis le : 05/11/2017 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : Perséphone Actuellement je suis : souveraine des Enfers, par mariage avec Hadès. Il paraît que je ressemble à : Daenerys Targaryen et à ce propos, j'aimerais remercier : meh
Re: We need to have a talk || with Perséphone | Jeu 27 Déc 2018, 00:56

ONE TALK
Perséphone & Psyché
Perséphone observa son reflet dans le miroir serti d'obsidienne. Avait-elle toujours eu cette apparence ? Ses cheveux avaient-ils toujours été aussi blancs, ses traits aussi durs ?
Tu es belle -lui avait dit Hadès.
Il n'avait pas à le dire pour qu'elle le lise dans ses iris sombres, les rares fois où il voulait bien la regarder, et non pas se contenter de la voir.
Mais elle, que voyait-elle, dans les yeux clairs -les siens- qui la regardaient avec animosité ? Pas la beauté, car dans ce monde, cette denrée lui était inutile. Il n'y avait que le Roi qui pouvait la voir -pour le reste, elle était invisible.

Le reflet que lui offrait le miroire se brouilla, laissant place au décor sombre qu'elle reconnut comme les portes du palais.

« Faites ouvrir les portes, murmura-t-elle. »

La reine ferma les yeux -et lorsqu'elle les rouvrit, se retrouva en haut de l'escalier qui conduisait au palais, depuis la fameuse entrée.

« Princesse. »

Elle croisa les mains devant elle, drapée dans sa robe si sombre qu'elle semblait absorber le peu de lumière qui habitait encore les lieux. Les portes se refermèrent derrière la déesse de l'âme tandis que les créatures qui gardaient les lieux se mettaient à l'encercler. « Salue la Reine, visiteuse... » pouvait-on entendre dans un souffle rauque. Un murmure, qui abritait une menace ; on ne manquait pas de respect à la reine, ordre du Roi.

« Viens avec moi. »

Sans attendre que Psyché ne commence à gravir les marches monumentales qui les séparaient, Perséphone ouvrit les portes menant à ses quartiers. Elle n'échangea ni parole, ni regard en direction de la princesse, et la guida silencieusement jusqu'à son boudoir -où elles pourraient échanger en paix, si cela était le souhait de son hôte.

« As-tu informé quelqu'un de ta venue ? »

Il était dangereux de se rendre aux Enfers sans avertir qui que ce soit. Mais Psyché était douée du courage naïf des mortels, et il se faisait rare dernièrement.



made by MISS AMAZING.



YOU SPEAK WORDS THAT
DRIP WITH HONEY
BUT YOU INTENTIONS ARE
COLD AS WINTER
SWEET PERSEPHONE
THE YOUTHFUL GODDESS OF SPRING
Déesse de l'Âme

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Psyché
Psyché
Déesse de l'Âme
Coeurs : 6 Messages : 21
Couleurs : #CC0066 & #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 02/12/2018 et on me connaît sous le nom de : Psyché Mon nom est : Psyché. Il paraît que je ressemble à : Annabeth Chase & Zara Larsson (Irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : T Brownie
Re: We need to have a talk || with Perséphone | Jeu 27 Déc 2018, 04:28

J’allais me résigner à toquer à la porte quand elles se mirent d’elles-mêmes en mouvement, signe clair que peu importe qui était de l’autre côté était au courant de notre présence et la voix qui m’a accueillie à mon entrée était pile poil celle que j’attendais. Perséphone était restée la même que la dernière fois où je l’avais vu il y a de cela bien longtemps, même s’il y avait certains détail de sa beauté figée par l’immortalité qui avait subtilement changé au fil du temps.

Mais on ne rigolait pas au palais d’Hadès. L’étiquette semblait être de mise ici, car les menaces que les gardes proférait à notre encontre me rappelait la dernière fois où j’étais venue, même si cette fois je n’étais plus la même depuis le jour où l’ichor avait remplacé le sang qui coulait dans mes veines.

- Il y avait longtemps qu’on m’avait appelé par ce titre, c’est un plaisir de vous revoir, votre majesté.

Ça faisait presque bizarre de me faire appeler par mon ancien titre. Il y a si longtemps que la lignée de mes parents s’est éteinte par ma faute que j’ai perdu le droit de considérer ce royaume comme le mien qui avait d’ailleurs presque disparu aujourd’hui. Alors que je m’inclinais pour montrer mon respect à la reine des enfers, je gardais une main sur la tête de Sirius pour le calmer de la présence des énergumènes autour de nous et pour calmer ma nervosité grandissante.

C’est alors que l’ordre de la reine tomba comme une guillotine sur les gardes qui n’eurent d’autre choix que de s’écarter du passage pour me laisser passer. Ne voulant pas m’attarder dans ce hall lugubre, je montais les escaliers deux à deux avec mon loup sur les talons. Très vite, je devinais que nous nous trouvions dans les appartements de Perséphone, car l’énergie qui imprégnait l’endroit était beaucoup plus légère que celle qui imprégnait le reste de ce que j’avais pu voir du château.

Maintenant que nous en étions là, je ne pouvais plus reculer et je devais garder la tête froide.

- Personne à ma connaissance sait que je suis ici. Ma présence ici ne concerne que moi et vous, Dame Perséphone.

J’aurais aimé qu’Eros soit avec moi pour me rassurer, mais si je lui en avais parlé, il aurait tenu à m’accompagner ou aurait tenté de me dissuader d’y aller. Malheureusement, j’avais déjà décrété que je devais y aller par moi-même pour enfin savoir la vérité.

- D’ailleurs, voici la raison de ma venue…

C’est alors que je la sortis de mon sac à dos, puis la fit flotter en usant de ma télékinésie de mes mains vers les siennes. Une petite boîte en bois d’ébène et légèrement décoré de papillons d’argent et qui faisait la taille de ma main trônait maintenant entre nous. Originalement une possession d’Aphrodite, la déesse de la beauté n’était jamais venue la réclamer (de tout façon elle doit en posséder mille plus jolie que celle-là) et je l’ai gardée avec moi depuis le jour de mon ascension à l’immortalité comme un souvenir de tout ce qui s’est passé. À la fois un rappel de mon défaut fatal et de la plus belle des bénédictions, elle était l’un des bien les plus précieux que je possédait.

- J’ose espérer que vous reconnaissez cette boite, majesté et j'aimerais vous poser quelques questions.


We need to have a talk || with Perséphone  PBSB1XE
StaffienneSouveraine des Enfers

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Perséphone
Perséphone
Staffienne
Souveraine des Enfers
Coeurs : 33 Messages : 55
Couleurs : thistle
J'ai traversé le portail depuis le : 05/11/2017 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : Perséphone Actuellement je suis : souveraine des Enfers, par mariage avec Hadès. Il paraît que je ressemble à : Daenerys Targaryen et à ce propos, j'aimerais remercier : meh
Re: We need to have a talk || with Perséphone | Jeu 27 Déc 2018, 13:21

ONE TALK
Perséphone & Psyché
Est-ce qu'elle avait peur ?
Perséphone ne pouvait blâmer la princesse si c'était le cas. Même les quartiers de la reine, où le feu -celui du foyer- brûlait plus que n'importe où, les Enfers restaient intimidants.
Sans un mot, Perséphone prit la boîte entre ses mains. Dans une gestuelle délicate, presque trop précieuse, elle passa les doigts sur les gravures dans l'ébène, ravivant des souvenirs lointains, enfouis au fond de sa mémoire comme les vestiges d'une autre vie.

Elle l'ouvrit, et n'y trouva que le vide.
Vide qui avait autrefois abrité ce qui était à elle, et qu'elle avait, fut un temps, blâmé pour l'avoir retenue captive.

« Tu veux savoir pourquoi je lui ai cédé. »

Elle caressa la boîte avec cet air nostalgique qui adoucissait ses traits et rappelait l'existence du printemps derrière la façade de marbre que revêtait la Reine.

« Tu veux savoir quel camp j'ai choisi. »

Perséphone posa un regard dénué de chaleur sur Psyché. Elle était courageuse, pour une déesse. Elles se donnaient peu de peine, les autres, acceptaient leur destin et remerciaient le Panthéon de les avoir sacrées ; et cela était tout, cela s'arrêtait là. Psyché, elle, cherchait des réponses. Elle ne se contentait pas de ce qu'elle avait.

« Qu'espères-tu que je réponde ? »

Que se passerait-il lorsqu'elle lui aurait donné sa version de l'histoire ? Celle que personne n'avait jamais conté -pas même elle. Cela n'avait finalement rien changé, de savoir pourquoi. Perséphone avait accepté de céder sa beauté à Aphrodite ; elle l'avait fait, et c'était tout ce qui importait.

« Pourquoi veux-tu savoir ? »

Cela ne lui apporterait rien de plus.
Mais ici, c'était elle qui posait les questions. Et elles se bousculaient dans sa tête.



made by MISS AMAZING.



YOU SPEAK WORDS THAT
DRIP WITH HONEY
BUT YOU INTENTIONS ARE
COLD AS WINTER
SWEET PERSEPHONE
THE YOUTHFUL GODDESS OF SPRING
Déesse de l'Âme

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Psyché
Psyché
Déesse de l'Âme
Coeurs : 6 Messages : 21
Couleurs : #CC0066 & #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 02/12/2018 et on me connaît sous le nom de : Psyché Mon nom est : Psyché. Il paraît que je ressemble à : Annabeth Chase & Zara Larsson (Irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : T Brownie
Re: We need to have a talk || with Perséphone | Dim 30 Déc 2018, 04:07

Je soutenais le regard froid de la déesse du printemps pour lui montrer ma détermination.

- La vérité rien de plus, rien de moins. Je pourrais bien aller demander à Aphrodite de me répondre, mais les chances que je la voie sans Eros sont encore plus infimes que de la voir avec Héphaistos. De toute façon, je lui fait pas confiance pour me dire toute la vérité, mesquine comme elle est.

Il y avait une légère note d’agacement dans ma voix. Même si j’avais enterré la hache de guerre de mon côté, ma belle-mère semblait bien partie pour faire la gueule pour le reste de l’éternité et au final ça en devient plus exaspérant que rageant.

- Sachez que je ne vous en voudrais pas quelle que soit votre réponses, même si je doute que mon opinion ai la moindre valeur pour vous. De l’eau à coulé sous les ponts depuis longtemps maintenant et tout ce dont j’ai besoin est de savoir.

Mais ça dernière question semble flotter dans les airs alors que je réfléchisse un coup. C’est alors que ma réflexion décida de prendre la parole.

- Je veux savoir parce que je suis curieuse. Est-ce que c’est un crime de vouloir savoir si c’est vous ou Aphrodite qui aviez mise cette saloperie de malédiction dans la boîte. Aphrodite je peux voir pourquoi elle l’aurait fait, mais j’arrive jamais à trouver quoi que ce soit vous concernant. Voilà pourquoi je veux savoir, car je comprends pas vos raisons et et que je puisse enfin arrêter de me poser ces questions.

Ma tension montait, est-ce que j’étais dans le mal de vouloir savoir? Et puis, ma curiosité m’avait déjà amenée aux portes de la mort donc qu’est-ce que j’avais vraiment à perdre maintenant? Je me rendais compte que j’étais en ttrain d’agir comme une gamine qui fait un caprice, mais si je ne persiste pas, qui sait quand est-ce que j’aurais mes réponses?


We need to have a talk || with Perséphone  PBSB1XE
StaffienneSouveraine des Enfers

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Perséphone
Perséphone
Staffienne
Souveraine des Enfers
Coeurs : 33 Messages : 55
Couleurs : thistle
J'ai traversé le portail depuis le : 05/11/2017 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : Perséphone Actuellement je suis : souveraine des Enfers, par mariage avec Hadès. Il paraît que je ressemble à : Daenerys Targaryen et à ce propos, j'aimerais remercier : meh
Re: We need to have a talk || with Perséphone | Lun 31 Déc 2018, 14:27

ONE TALK
Perséphone & Psyché
La princesse ne flanchait pas, ce qui attisa la sympathie de la reine. Elle n'aurait jamais cru entendre parler de cette histoire après tant d'années -des siècles entiers, même- et pourtant les raisons qui l'avaient motivée à cette époque étaient claires comme de l'eau de riche. Perséphone posa la boîte sur la table basse qui les séparait, chassant les souvenirs qui menaçaient de refaire surface, pour lui rappeler sa propre naïveté.

« Mes réponses ne t'apporteront rien. »

Avait-elle envie d'en parler ? Voulait-elle partager ce secret avec la princesse ? Perséphone n'avait parlé de cet épisode à personne, pas même à Artémis, et sûrement pas à sa mère. Avait-elle envie de dévoiler ce qu'il se passait dans son esprit, quand il restait un mystère pour tous ceux qui entraient en contact avec lui ? Non, elle ne désirait rien de cela.

Un frisson la parcourut alors qu'une brise fraîche soufflait dans le boudoir. Elle lâcha un soupir agacé. Même dans ses propres quartiers, Perséphone était observée ; ce n'était peut-être qu'une impression, mais elle avait appris avec le temps qu'il fallait se méfier des Enfers et ce qu'ils abritaient.

« Mais puisque tu y tiens tant, je te les donnerai. En revanche, je ne le ferai pas ici ; rejoins-moi dans mon jardin, les fleurs t'y guideront. »

Elle disparut dans un nuage de pétales qui, en contact avec le sol, se décomposèrent presque immédiatement.

L'emplacement du jardin, au coeur du palais, faisait en sorte qu'il était le seul endroit pouvant bénéficier d'un semblant de lumière. Le marbre blanc sur lequel se reflétait les rayons lumineux donnait des airs de royaume de glace au paysage paradoxalement fleuri. L'endroit était ainsi presque onirique, tant il n'avait pas lieu d'être.

« La princesse pour vous, ma Reine. »

D'un geste délicat de la main, elle invita Psyché à entrer dans son jardin. Elle se pencha sur un bosquet flétri et, avec son pouvoir, lui insuffla suffisamment de vie pour lui permettre de fleurir sous ses yeux. Des fleurs blanches sortirent des bourgeons, car il n'y avait pas de couleur ici bas.

« Sais-tu à quoi sert la beauté, Psyché ? »

La reine ne se tourna pas vers son invitée, qu'elle avait emmené dans le seul endroit sous terre où elle pouvait encore montrer la fragilité dont elle était dotée, sans crainte d'être jugée. Elle se leva, et fit face à la jeune femme.

« J'ai longtemps pensé qu'elle repoussait le danger -qui serait assez cruel pour détruire une belle chose ? Mais j'ai vite réalisé qu'elle ne faisait que l'attirer. »

Naïvement, Perséphone pensait qu'elle l'avait épargnée ici bas. Pendant longtemps, elle s'était protégée des Enfers derrière une façade délicate, presque éthérée. Mais ses efforts étaient restés vains -cette beauté avait fini par faire de son séjour un véritable cauchemar.

Elle avait entendu les murmures dans les couloirs.
Maître, elle n'a pas les épaules pour être votre Reine.

« Elle était un fardeau dont je voulais me débarrasser. Je ne l'ai fait ni pour elle, ni contre toi. »

Peu de gens le savaient, et pourtant cela était évident.
Perséphone -la reine- était comme toutes les bonnes souveraines.
Elle ne servait que sa propre cause.



made by MISS AMAZING.



YOU SPEAK WORDS THAT
DRIP WITH HONEY
BUT YOU INTENTIONS ARE
COLD AS WINTER
SWEET PERSEPHONE
THE YOUTHFUL GODDESS OF SPRING
Déesse de l'Âme

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Psyché
Psyché
Déesse de l'Âme
Coeurs : 6 Messages : 21
Couleurs : #CC0066 & #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 02/12/2018 et on me connaît sous le nom de : Psyché Mon nom est : Psyché. Il paraît que je ressemble à : Annabeth Chase & Zara Larsson (Irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : T Brownie
Re: We need to have a talk || with Perséphone | Mer 30 Jan 2019, 05:28

Je ne put contenir totalement ma joie en entendant les parole de la reine des enfers. Enfin, enfin j'allais avoir des réponses! Même si les réponses ne seront peut-être pas celles que j'attendais, il valait mieux crever l'abcès que cette interrogation avait provoqué dans mon esprit pour enfin avoir l'esprit tranquille. Malgré tout, on devait encore changer d'endroit pour discuter. On dirait que même l'épouse d'Hadès n'était pas à l'abri des oreilles qui traînaient.

- Merci Per...

Mais elle avait déjà disparue dans un nuage de fleurs. Cependant, je vis un chemin de fleurs se former à partir de là où se tenait la déesse du printemps il y a de cela quelques secondes. Reprenant délicatement la précieuse boite avant de la ranger avec soin dans mon sac.

- C'est l'heure de se dégourdir un peu les pattes Sirius, mais ne fais rien de déplacé dans le jardin de la reine d'accord? Ce n'est pas un parc ou un autre endroit où tu peux faire ce que tu veux.

Je sais bien que Sirius n'avait pas besoin de consignes et était bien conscient de là où l'on se trouvait, ça me tranquillisait quelque peu d'avoir la sensation d'avoir un peu de contrôle de la situation. Marchant près de moi, Sirius avait les sens en alerte et je devais dire que les signatures émotionnelles de cet endroit lui donnait raison de le faire. Même si elles étaient quelques peu atténuées dans les quartiers de la reine, les émotions négatives étaient légion dans le palais et je ne m'y sentais pas particulièrement à l'abri. Vivre ici la moitié de l'année devait être éprouvant pour Perséphone, je me demandais si c'était cela qui avait altéré sa beauté au fil du temps. Enfin, je n'avais plus le temps d'y penser, car l'on m'annonça alors que j'arrivais à destination. M'approchant de son dos qui me faisait face, je fut prise de court par sa question.

- Euh...

Je n'avais pas vraiment de réponse à lui donner et je ne savais pas par où commencé par rapport au véritable calvaire que pouvait être la beauté. Cependant, au fil des mots que prononçait la souveraine, je ne pouvais m'empêcher de me voir un peu dans le tableau qu'elle peignait de la beauté. Je me rappelle encore de ces moments où j'ai voulu en finir avec ma vie à cause de cette beauté qui ne m'avait apporté que des malheurs et la jalousie d'une déesse, longtemps alors que j'errais pour retrouver mon amour perdu j'aurais voulu que les dieux m'enlève cette bénédiction qu'ils m'ont accordé à la naissance. Mais le temps n'était pas aux souvenirs, mais à la réconciliation.

Le silence était revenu, et je n'ai  pas pu m'empêcher de laisser s'échapper un sourire.

- Merci Perséphone de votre franchise. Vous n'avez pas tort, avoir un joli minois n'est pas tous les jours faciles et je ne vous en veux pas d'avoir fait ce que vous avez fait. Même si bon, je dois vous dire que vous êtes toujours aussi resplendissante qu'avant.

Je faisais une pause, retrouvant un visage plus sérieux.

- Vous savez, rien n'arrive pour rien dans ce monde. Les parques ne laissent rien au hasard et peut-être que les danger que la beauté amènent sont des épreuves pour nous rendre plus forte?

Je me rendais compte que ce que je venais de dire et m'interrompais. La dernière fois que l'on m'a comparée à une déesse, j'en ai salement bavé, mais là c'est moi-même qui a la prétention d'égaliser la beauté de la déesse du printemps.

- Enfin, vous rendre plus forte, pardon d'avoir osé me comparer à vous.

J'avais beau être une déesse maintenant, mais on ne sait jamais. Avec tous les mythes que j'ai entendus durant ma vie et de par mon expérience personnelle, se comparer aux dieux n'était JAMAIS une bonne idée. Nerveusement, je jouais avec une mèche qui qui pendait sur le coté de ma tête. J'avais encore mes réflexes de mortelle après autant de temps, mais où était donc la déesse que je devais être?


We need to have a talk || with Perséphone  PBSB1XE




Contenu sponsorisé
Re: We need to have a talk || with Perséphone |

 
We need to have a talk || with Perséphone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des Préraphaélites au Musée d'Orsay, du 8 mars au 29 mai 2011
» Can't breathe unless I feel you next to me Ω Perséphone ♥
» Let’s talk about Rock War
» Déesse aux yeux pers
» Satrapi Marjane - Persépolis - Tome 4

Sanctuary of Heart :: La Planète Bleue :: Les Enfers-
Sauter vers: