Partagez
 

 Dans les abysses des tourments {Michayah}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hybride Salamandre & Démone

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Leyah N. Raellyth
Leyah N. Raellyth
Hybride Salamandre & Démone
Coeurs : 51 Messages : 102
Couleurs : #8B0000 pour Leyah.
#DAA520 pour Saphir.
J'ai traversé le portail depuis le : 14/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Choupinette/Moon. Mon nom est : Leyah Nasha Raellyth. Actuellement je suis : Célibâtarde. Il paraît que je ressemble à : Lenia/Katarina (LoL) & Nina Dobrev irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Misha ♥ & moi-même
Dans les abysses des tourments {Michayah} | Lun 26 Nov 2018, 15:05

LEYAH N. RAELLYLTH

MICHAEL B. CHANDLERS

Dans les abysses des tourments
Deux putain de semaines, une semaine que je vis cet enfer vivante. Je ressens cette profonde blessure qui ronge mon âme au point que cette dernière veuille s'en aller. J'en ai marre. J'en peux plus. Je veux qu'on me libère de ce fardeau. Pourquoi il a fallu que cet idiot me laisse seule ?! Pourquoi il est parti ? Pour crever en paix ? Il a cru que je n'allais pas lui en vouloir !? Foutaise ! Deux semaines que je vis dans ce palais de glace que je me suis construis, je suis glacée, mon pouvoir ne m'appartient plus, je ne me contrôle plus, je me blesse tous les jours, entre les miroirs brisés sur lesquels mes pieds marchent, mon œil possède maintenant une belle balafre. Je suis horrible. Je suis repoussante. Je n'ai rien qui puisse plaire. Je suis une fille brisée de toute volonté. Je ne m'aime plus, je n'aime plus personne. C'est fini.

Je crois que j'ai vraiment atteint le fond là. Non parce que je ne travaille plus, je néglige ma maison, je ne m'occupe plus de Saphir mon affiliée qui reste impuissante face à ma détresse. J'ai juste envie de me foutre en l'air pour qu'on m'laisse enfin tranquille. Parce que pourquoi je resterai en vie si je dois encore me faire avoir de la sorte ? Je m'étais donnée une nouvelle chance d'être heureuse, épanouie, mais voilà que ça a été tout le contraire qui s'est produit. J'me suis retrouvée brisée, blessée, frustrée, agonisante, je me fais mal toute seule, parce que ça me raccroche un minimum à ma piètre existence. Ahah... Pourquoi je ne devrai pas m'ôter le peu de vie qu'il me reste ? Si ce n'est pas l'amour qui va me tuer, ce sera moi. Moi et moi seule.

Marchant dans les ruelles sombres de Skyworld, je m'arrête dans un bar où l'alcool est à volonté, du moment qu'on paie la somme. Tant pis... J'ai plus rien à perdre n'est-ce pas ? J'entre donc dans l'établissement, avec ma mine digne d'une zombie je vais me faire remarquer mais je m'en fous complètement. Je commande directement au barman une bouteille de whisky et un verre. M'installant dans un coin, je m'enfile entièrement la bouteille, même si mon estomac me crie d'arrêter, je ne m'arrête pas, je ne l'écoute pas et je continue de boire. Je veux juste pour une fois... cesser de me soucier de moi-même, des autres, me bourrer et... juste aller m'jeter dans le lac pour ne plus ressortir. Au moins là, on me foutra la paix.

Une heure plus tard, je sens que j'ai bien bu, je ne vois même pas droit devant moi et ma démarche est très maladroite, voir très maladroite. Je titube, je tremble un peu, sous mes pas une légère glace se forme parce que je vais ressortir mon pouvoir sans vraiment m'en rendre compte, mais encore une fois : je m'en fous. Je sais pas si quelqu'un me suit, mais je m'en fous aussi.

De longues minutes de marche me font arriver jusque dans la plaine de l'île, puis devant le lac, j'observe avec attention l'eau magnifique d'une clarté sans pareille comme si elle m'interpellait. Bouteille vide d'alcool à la main, je la porte à mes lèvres pour profiter des dernières gouttes avant de m'effondrer et tomber dans l'eau du lac en lâchant la bouteille. L'eau est froide, je la sens, mais je ne la crains pas, je suis résistante. Je ferme les yeux et je suis complètement amorphe, je n'arrive plus à bouger, et je sens... que je ne respire plus vraiment, l'eau pénètre dans mes narines et je commence à m'étouffer complètement. J'entends quelque chose, au loin, comme si quelque chose était dans l'eau, ou je sais pas...

Quel monde de merde...

De toute façon, je ne tarderai pas à rejoindre le monde des morts, et profiter d'un semblant de paix...
Sang-mêlé Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Michael B. Chandlers
Michael B. Chandlers
Sang-mêlé Elfe & Démon
Coeurs : 13 Messages : 20
Couleurs : Michael parle en #0099cc
J'ai traversé le portail depuis le : 17/11/2018 et on me connaît sous le nom de : Miki Mon nom est : Michael B. Chandlers Actuellement je suis : Célibataire Il paraît que je ressemble à : Haine Rammsteiner de DOGS : Bullets and Carnage et à ce propos, j'aimerais remercier : Anna ♥
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} | Mar 27 Nov 2018, 15:43


Dans les abysses des tourments
Feat Leyah


Ouais, là, c'est moi, au bar à volonté. Comment je me suis retrouvé à me soûler avec de l'alcool bon marché dans un endroit miteux? Je vais vous le dire. Tout a commencé avec une journée où la seule chose que t'as envie de faire, c'est de rester coucher, à te dire que de toute manière, si tu te lèves, c'est pour effectuer la même routine. Encore heureux, je bosse pas dans un bureau, l'enfer que ça doit être. En tout cas, mon petit studio me suffit, c'est mal rangé, mais ça reste mon chez moi. Un peu de ménage, par-ci par là, histoire de dire que je ne vis pas dans une porcherie, même si ça ne me dérange pas de vivre dans la rue par moment. Après, ça serait con de me priver de mon logement, juste pour mon lit. Combien de fois j'ai été heureux de le voir ce lit, quand j'étais complètement torché. Bon allez, aujourd'hui, je vais chercher du boulot, même un truc rapide de quelques jours, histoire que le propriétaire ne me dégage pas. Lui, il m'aime pas, et moi non plus, mais cette raclure, tant que j'allongeai les billets, il se taisait. Je rêvais d'une chose, c'était de lui enfourner une liasse de billets dans sa gueule moisie. Ah ouais, ça me ferait énormément de bien.

Bon, il était déjà 14 heures, faut dire que j'ai encore traîné toute la nuit dehors pour tenter de m'en mettre un peu dans les poches, entre vols à l'étalage et arnaques, mais les commerces ferment de plus en plus tôt. Je sortis alors de mon studio, et j'ai passé l'après-midi et une petite partie de la soirée à trouver un emploi. Une chose est sûre, c'est pas en traversant en face qu'on va en trouver. En plus, il y a toujours ces vieux cons aigris qui jugent, comme quoi, les piercings, c'est pas vendeur, qu'on ne fait pas travailler les racailles de mon espèce, et d'autres conneries du genre. Comment voulez-vous que je ne les fracasse pas après ça? J'aurais pas dû le faire avec un patron d'une boulangerie quand il m'a insulté de parasite, mais tant pis. Il était déjà 20 heures et j'étais toujours sans emploi. Je repassais donc vite fait chez moi pour prendre un repas sur le pouce, et là, je vois quoi? Une lettre du putain de proprio. Comment ça, loyer de retard? Il a pas reçu mon oseille? Il réclame toujours à l'avance, c'est insupportable. De toute façon, il voulait me virer, c'était clair. Bah qu'il aille se faire foutre, ce soir, je m'en mets plein la gueule avec son pognon. Ouvrant la porte d'un grand coup de pied, je me suis dirigé vers le bar avant de payer mon alcool et de picoler ensuite. Et voilà comment je me suis retrouvé là.

Maintenant, il va falloir que je me grouille à lui payer son dû, sinon, retour dans la rue. Il fallait que je trouve quelqu'un à racketter, n'importe qui. Il y a trop d'habitués ici, il faut que je trouve une personne moins connue des lieux. Apparemment, Hermès avait entendu ma prière, car voici qu'arrive une femme à la chevelure de feu. Parfait, elle commençait à picoler comme jamais, une bouteille de whisky bue cul-sec, c'est bon signe pour moi. Et vu sa gueule, on pourrait croire qu'elle vient de vivre une rupture. La pauvre, en venir à ça juste pour une rupture, elle devait vraiment être faible. Je diminuais donc ma consommation, en la regardant faire. C'était une proie idéale.

Au bout d'une heure, elle sortit du bar, en titubant, avec la bouteille en main. Je décidais de la suivre, lentement mais surement, afin de passer à l'action à l'abri des regards. C'était pas difficile de la suivre, elle laissait une traînée de glace derrière elle, preuve qu'elle était bien ivre. Je me fiche de son histoire, ni même de la raison qui l'a poussé à être ainsi, seul ma survie comptait. On approchait petit à petit vers un lac. Je restais quand même à l'arrière afin de ne pas la surprendre. Elle commence à pencher sa tête vers l'étendue d'eau, et j'aimais pas ça, car je sentais la connerie arriver. Et là, quand je la vis tomber dans l'eau, les mots sortirent tout seul.

-Oh la conne!

C'était quoi ça? Une tentative de suicide ou un accident? Fallait que ça arrive devant moi en plus! J'aurais pu la laisser se noyer, mais l'argent était avec elle. Et puis merde, elle va pas fuir la vie comme l'a fait mon père. Il y a déjà assez de lâches dans ce monde. Ni une ni deux, je fonçais droit dans l'eau glacée du lac, l'alcool dans mes veines me réchauffant temporairement. Je nageais rapidement vers le fond, afin d'attraper sa main. Je retenais ma respiration, et je la voyais de moins en moins, la lueur du lampadaire était de plus en plus lointaine. Juste avant qu'elle ne disparaisse dans les abysses les plus obscures, j'ai eu le temps de saisir son pied, la remontant légèrement et la mettant à l'endroit, afin qu'elle soit la tête la première hors de l'eau quand on sera à la surface, si on y arrive. Maintenant, c'est moi qui commençait à manquer d'air, mais, m'accrochant à la vie, je donnais le tout pour le tout, déformant même le lampadaire avec mon pouvoir pour lui donner la forme d'un hameçon afin de m'y agripper, sans que l'ampoule entre en contact avec l'eau, ça serait bête de mourir électrocuté. Remettant le lampadaire à sa forme initiale, j'ai pu la sauver de la noyade, mais aucune respiration, ni quoique ce soit.

Je repris quand même mon souffle, bien mérité après ce sauvetage. Deux choix s'offraient à moi : Lui prendre son pognon et se casser, ou tenter de la réanimer. De toute façon, si l'argent avait pris l'eau, bonne chance pour l'utiliser. Et puis, j'avais beau ne pas la connaître, elle ne méritait pas de mourir ainsi. Purée, encore une bonne action à faire... elle a intérêt à être reconnaissante après ça. Sérieusement, la noyade quoi, elle devait être stupide, ou alors, l'alcool a grillé ses neurones. Bon allez, je me lance dans mon massage cardiaque afin qu'elle respire et qu'elle crache l'eau dans ses poumons. Je suis pas un pro à ça, mais on fait avec., tant qu'elle me crache pas tout à la gueule. Je fis l'opération autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce qu'elle daigne se réveiller. Elle allait être accueilli par mes mots très sympathiques et francs.

-T'es conne de vouloir te noyer. Allez, réveille toi, je t'ai sauvé. Mais recommence pas.

Qui serait de bonne humeur après avoir plongé dans une eau glacée en pleine nuit en étant à moitié bourré pour sauver une inconnue encore plus bourrée? Pas moi. Par contre, elle a intérêt à me remercier, sinon, je lui en colle une, j'en ai rien à foutre.

Codage par Libella sur Graphiorum
Hybride Salamandre & Démone

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Leyah N. Raellyth
Leyah N. Raellyth
Hybride Salamandre & Démone
Coeurs : 51 Messages : 102
Couleurs : #8B0000 pour Leyah.
#DAA520 pour Saphir.
J'ai traversé le portail depuis le : 14/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Choupinette/Moon. Mon nom est : Leyah Nasha Raellyth. Actuellement je suis : Célibâtarde. Il paraît que je ressemble à : Lenia/Katarina (LoL) & Nina Dobrev irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Misha ♥ & moi-même
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} | Lun 03 Déc 2018, 13:58

LEYAH N. RAELLYLTH

MICHAEL B. CHANDLERS

Dans les abysses des tourments
Je ne peux vous dire combien de secondes, de minutes, d'heures, j'en sais rien en fait, de combien de temps je suis restée sous l'eau en train de sentir l'eau s'infiltrer dans mon corps. Je me noyais c'est tout ce que je savais. Incapable de bouger, je ne cesse de voir la vie me quitter, je sens que je vais bientôt rejoindre les âmes... pures et impures. Peut-être est-ce ma finalité ? Devrai-je finir comme ça ? Traumatisée, bourrée et noyée ? Peut-être. Qu'ai-je fais de bien dans cette misérable vie ? Hormis vouloir massacrer ceux qui me faisaient chier ? Ah oui, j'ai osé tomber amoureuse, j'ai osé me dévoiler à quelqu'un qui m'a juste laissée tombée du jour au lendemain sans cérémonie. Celui-là, j'espère qu'il a bien souffert ! Parce que vu comment il me fait souffrir aujourd'hui, je ne suis pas prête de lui souhaiter de la bienveillance, croyez-moi.

Trou noir...

Finalement, je sens quelque chose, même si j'avoue, je ne ressens plus grand chose, je sens quand même une légère brise sur mon corps, je sens de l'eau et de l'humide m'entourer. Je sens aussi une pression sur mes poumons, mais c'est carrément le trou noir en vérité, je n'arrive pas vraiment à comprendre ce qu'il m'arrive : je suis déjà morte ? On ressent ça quand on meurt ?

Mes yeux s'ouvrent alors subitement et je crache sans retenue de l'eau de ma bouche qui me remontait. Je crache alors une nouvelle fois en toussant, comme si mes poumons allaient s'arracher de mon corps. Désagréable comme sensation.
J'attends quelques instants avant de constater que j'ai cessé de tousser, mais que je sens toujours... quelque chose en moi qui me dérange, je tremble, j'ai froid, je ne me sens pas totalement moi-même et je finis par m'écrouler sur le dos à nouveau... Je suis trop bourrée pour bouger... correctement. Bordel de merde. J'ai été réanimée en fait... La voix masculine et peu chaleureuse qui me parvient aux oreilles me le prouve d'ailleurs. Me sauver ? Mais j'avais rien demandé moi ! Je redresse légèrement mon visage en chouinant comme si je venais de me réveiller d'une grasse matinée avant de me gratter les cheveux et rire légèrement.

Aaaah, quelle conne je suis ? Ouaaais... J'ai, je crois... un peu trop bu d'alcool... Puis j'recommence pas ? T'es qui toi... pour juger de ce que je dois faire ou pas faire !?

Ma voix est complètement paumée, moi aussi en fait, j'arrive à peine à discerner le visage du garçon qui me parle, je vois tout flou et je suis encore dans les vapes. Sonnée, je ne dis rien de plus et j'attends, toute façon... au pire je vais me rendormir et me réveiller quand ça ira mieux et je pourrai rentrer chez moi tranquillement. Enfin je pense.

Puis au pire si j'étais morte, ça serait pas si mal, j'ai plus rien à faire ici... J'préfère mourir que de d'venir folle... finis-je par dire en soupirant, posant sans délicatesse mon bras sur le visage, comme si j'étais en train de dormir dans une posture des plus... étranges. Au pire merde, j'ai rien demandé, et on continue à me faire chier, j'ai pas le droit à ce qu'on me fiche la paix un peu ?! Ou alors ça aussi c'est trop demandé ?!... Aaaah. Bon, au pire pas grave...
Sang-mêlé Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Michael B. Chandlers
Michael B. Chandlers
Sang-mêlé Elfe & Démon
Coeurs : 13 Messages : 20
Couleurs : Michael parle en #0099cc
J'ai traversé le portail depuis le : 17/11/2018 et on me connaît sous le nom de : Miki Mon nom est : Michael B. Chandlers Actuellement je suis : Célibataire Il paraît que je ressemble à : Haine Rammsteiner de DOGS : Bullets and Carnage et à ce propos, j'aimerais remercier : Anna ♥
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} | Jeu 06 Déc 2018, 17:48


Dans les abysses des tourments
Feat Leyah


Bon, ce sauvetage n'a pas été en vain, même si l'autre inconsciente voulait nager avec les poissons. Comme mort, j'ai vu mieux, mais on repassera. Déjà, pour la bonne impression, on repassera. Elle me crache en pleine poire à peine revenue à elle, je me retenais de la laisser ici, mais bon, on va admettre qu'elle ne pouvait pas se contrôler et qu'elle ne l'a pas fait exprès, je suis vraiment de bonne humeur aujourd'hui. Par contre, elle est totalement bourrée, elle arrive même pas à se redresser, elle voulait vraiment oublier quelque chose en buvant autant. La théorie du chagrin d'amour ou de la perte d'un être cher se confirmait de plus en plus. Par contre, si elle me sort qu'elle s'est mise dans cet état parce que "Croquette", son petit chien, s'est cassé un ongle, je rigole! Bon, plutôt que de juger trop vite, voyons ce qu'elle avait à dire pour se justifier.

-Aaaah, quelle conne je suis ? Ouaaais... J'ai, je crois... un peu trop bu d'alcool... Puis j'recommence pas ? T'es qui toi... pour juger de ce que je dois faire ou pas faire !?

Ah, une fille avec du caractère. Ça va être drôle, tiens. Par contre, aucun remerciement, qu'est ce qu'elle est ingrate. J'avais déjà envie de la baffer, mais je vais me retenir encore un peu, Elle avait peut-être d'autres choses à dire ou je ne sais quoi, comme par exemple la raison de son bain de minuit. En tout cas, on sentait qu'elle était complètement paumée, je suis sûr qu'elle ne sait même pas où elle est en ce moment même et qu'elle voulait juste mettre fin à ses jours sans réfléchir. En tout cas, elle continua de déblatérer ses idioties, l'halène chargée par l'alcool fort qu'elle avait ingéré plus tôt.

-Puis au pire si j'étais morte, ça serait pas si mal, j'ai plus rien à faire ici... J'préfère mourir que de d'venir folle...

Elle prit ensuite  une pose bizarre, son bras contre son visage, typique des personnes qui sont en train de décuver. Par contre, face à tant de conneries dites à la minute, je lui dis mes quatre vérités aussitôt, soupirant longuement.

-Mais fermes ta gueule. Si tu voulais vraiment crever, t'aurais choisi un moyen plus efficace.

Clair net et précis. Des moyens pour passer l'arme à gauche, il y en avait plein, mais la noyade, ça a des chances d'échouer, surtout quand tu as un blaireau comme moi qui est assez bête pour vouloir sauver la veuve et l'orphelin. Sérieusement, pourquoi j'ai fait ça? Ça valait vraiment le coup que je me décarcasse pour ça? En tout cas, elle avait beau avoir les cheveux rouges, niveau natation, ce n'était définitivement pas Ariel. Maintenant, je fais quoi? Je la laisse ici, je lui prends ses biens, et je me casse, ou je fais en sorte qu'elle reste en vie? Avec le froid et l'hypothermie, elle risquait probablement d'y passer, sans compter le risque qu'elle fasse un coma éthylique et j'ai pas envie d'avoir un autre mort sur la conscience, un pendu, ça m'a suffit, alors une noyée, c'est non. Restant après d'elle, je la pris dans mes bras, ayant fait mon choix.

-Bon, je t'emmène chez moi, je vais pas te laisser crever de froid dehors. Je me fous de ton avis, j'ai pas plongé dans ce lac pour rien. Sauf si t'habites pas loin. Par contre, si jamais tu viens chez moi et que tu gerbes partout, ça va chier, je te préviens.

J'attendais au moins qu'elle dise quelque chose, si elle allait se débattre ou si elle préférait qu'effectivement, je m'emmène quelque part afin qu'elle puisse y passer la nuit. Je suis pas un monstre, je veux juste survivre. N'importe quel autre mec aurait eu de mauvaises intention en voyant une jeune femme ivre morte, mais c'est pas mon genre, je préfère toquer avant d'entrer. Qui a dit que le romantisme était mort?  

Codage par Libella sur Graphiorum
Hybride Salamandre & Démone

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Leyah N. Raellyth
Leyah N. Raellyth
Hybride Salamandre & Démone
Coeurs : 51 Messages : 102
Couleurs : #8B0000 pour Leyah.
#DAA520 pour Saphir.
J'ai traversé le portail depuis le : 14/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Choupinette/Moon. Mon nom est : Leyah Nasha Raellyth. Actuellement je suis : Célibâtarde. Il paraît que je ressemble à : Lenia/Katarina (LoL) & Nina Dobrev irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Misha ♥ & moi-même
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} | Ven 21 Déc 2018, 08:55

LEYAH N. RAELLYLTH

MICHAEL B. CHANDLERS

Dans les abysses des tourments
J'en peux juste plus, l'alcool dans les veines, les yeux à moitié fermés, mon esprit qui est à moitié présent en ce moment même... Je ne me souviens pas vraiment de comment je suis arrivée ici, comment j'ai pu plonger dans l'eau glacée du lac, bon le froid, il m'affecte pas vraiment, mais pourquoi j'me suis retrouvée complètement envahie d'eau ? J'ai plongé ou j'ai trébuché ? J'ai comme un blanc là, et j'arrive vraiment pas à comprendre. Je crois je suis définitivement bourrée à souhait, et je crois que ça ne me réussit pas vraiment ce truc là.

Je commence alors à blablater pour rien dire avec ce mec, qui vient de me sauver la peau. Bon, au pire il aurait pu me laisser crever, j'aurai manqué à personne ici de toute façon, c'est pas comme si j'étais une grande perte pour qui que ce soit hein. C'est pour ça que je lui avais dit plus tôt, qu'il aurait pu me laisser mourir seule, dans l'eau, et me noyer quoi, comme ça il aurait pas perdu son temps mais visiblement, il n'avait pas l'air du même avis le mec.

Me crachant à la tronche, je le regarde en haussant un sourcil, en mode "Mais t'es qui pour m'juger ?". Je le fixe toujours comme s'il m'avait cloué le bec mais je n'ai certainement pas dit mon dernier mot. J'aurai voulu me lever mais j'en suis tout bonnement incapable, j'suis complètement à l'ouest, je sens limite plus mon corps, y'a que ma tête pour me faire parler et je suis convaincue que mon haleine d'alcool fort doit forcément lui faire comprendre que j'ai trop bu, que je suis complètement en train de planer...

Ouais... ben écoutes si t'as des conseils, j'suis ouïe... mais là pour le moment j'suis... pas en état d'y réfléchir. Mais promis, j'y songe !

Quelle ironie je fais là. Je suis carrément en train de lui dire que je vais recommencer jusqu'à ce que ça marche, et en plus je le lui promets... Ben ma foi, s'il me fout une baffe dans la tronche je l'aurai sûrement méritée mais dans ces cas là, il aura a faire à moi lorsque je serai en état. Il serait une belle statue glacée, c'est moi qui vous le dit !
J'suis pas du genre à me laisser faire... puis ça me fera une statue à qui parler lorsque le fantôme de cet abruti viendra me hanter encore une fois, et comme ça, on me prendra encore plus pour une demeurée finie.

Ni une ni deux, je me retrouve... soulevée ?! Attends il fout quoi là ?! Je le sens me prendre dans ses bras et m'annoncer officiellement qu'il me ramène chez lui ? Ou chez moi ? Il n'est pas au courant mais chez moi c'est une véritable décharge, y'a plus rien à sa place, j'ai glacé la moitié de la maison, et j'ai cassé pas mal de meubles, je crois que même mon lit n'a pas survécu. Je le regarde d'un air choqué, et je me débats un peu avant de me rendre compte que je suis complètement... j'y arrive pas, à bouger, en fait. Mes mouvements font plus penser à une larve cheloue plutôt qu'une personne qui se débat... puis au pire, il me sauve la vie, il me ramène, fin.

Beeeen voyons... Essaies même pas d'aller chez moi, toute façon y'a pas grand chose à en tirer... Fais gaffe... j'suis pas du genre à me laisser faire, alors je peux aisément te faire la peau si tu commences à m'énerver...

Je me sens partir petit à petit, sûrement l'effet de l'alcool, la fatigue, les hallucinations, le traumatisme, je suis une vraie psychopathe en vrai... Je me tais pour le moment avant de basculer ma tête en arrière et me laisser porter : pour une fois que j'ai pas d'efforts à faire.
Sang-mêlé Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Michael B. Chandlers
Michael B. Chandlers
Sang-mêlé Elfe & Démon
Coeurs : 13 Messages : 20
Couleurs : Michael parle en #0099cc
J'ai traversé le portail depuis le : 17/11/2018 et on me connaît sous le nom de : Miki Mon nom est : Michael B. Chandlers Actuellement je suis : Célibataire Il paraît que je ressemble à : Haine Rammsteiner de DOGS : Bullets and Carnage et à ce propos, j'aimerais remercier : Anna ♥
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} | Sam 29 Déc 2018, 12:38


Dans les abysses des tourments
Feat Leyah


Bon, maintenant que je lui avais dit mes quatre vérités, elle m'avait promis qu'elle songera à un meilleur moyen pour se donner la mort quand elle sera sobre. Mais bien sûr, j'y crois dur comme fer... Elle va surtout reprendre conscience de ses conneries et se reprendre en main oui! En temps normal, je n'aide pas les personnes en détresse, mais là, c'était plus fort que moi. Je pouvais faire passer un sale quart d'heure à quelqu'un, mais je ne pouvais pas laisser une personne se suicider, surtout si je comptais lui prendre son fric. Bon, maintenant, son fric, je doute qu'il soit récupérable, vu qu'il a pris l'eau. Il ne doit rester que de la ferraille, et ça ne me suffira clairement pas. Prenant en compte le fait qu'elle est ivre, je ne lâchais qu'un gros soupir, me retenant de ne pas lui en mettre une. De toute façon, je doute qu'elle se rappelle de ses propres conneries et si jamais elle insiste en étant sobre, là je lui en collerai une.

Lorsque je l'ai soulevée, elle était surprise, elle a même essayé de se débattre, mais c'était en vain, l'alcool et la baignade nocturne l'avaient totalement épuisée. Déjà que je lui sauvais la vie, si en plus elle se débattait, ça n'allait pas le faire, mais alors, vraiment pas. C'est en arrêtant de se débattre qu'elle s'exprima une fois de plus, avant de se laisser aller.

-Beeeen voyons... Essaies même pas d'aller chez moi, toute façon y'a pas grand chose à en tirer... Fais gaffe... j'suis pas du genre à me laisser faire, alors je peux aisément te faire la peau si tu commences à m'énerver...

Sa tête bascula en arrière, montrant qu'elle ne lutta plus. La portant à bout de bras, il fallait que je me dépêche pour ne pas que nous fassions une hypothermie. Gardant mon air sérieux, sa réaction m'avait plu car c'est le genre de discours que je tiendrais. Affichant un léger sourire, je lui répondis brièvement avant de me diriger vers mon studio à toute vitesse, grâce à mon agilité d'elfe.

-C'est réciproque. On verra bien qui fera la peau de l'autre quand ça arrivera.

Je courais rapidement, et ce, malgré mon début d'ivresse. En même pas 5 minutes, on était arrivé à l'entrée de ma piaule. Ce n'était pas l'endroit le plus rangé au monde, mais ça avait le mérite d'être propre. Ça va, le pouls de la sirène pouvait encore se faire sentir et elle n'avait pas besoin de retourner dans l'eau pour survivre. Entrant rapidement dans le logement, mon premier réflexe fut de la mettre dans mon lit et de lui apporter une serviette ainsi qu'un seau, pour pas qu'elle salisse le sol. Un autre souci maintenant, il fallait la déshabiller. Généralement, quand je rentre avec une femme ici, j'ai toujours l'accord pour la mettre à l'aise, mais là, c'était différent. De toute façon, elle était trempée, et même lui retirer ses vêtements ne suffirait pas. Je pris donc la serviette et je commençais à la frotter pour essuyer le plus gros. Je gardais ma voix sérieuse, soupirant.

-Tiens toi tranquille, je te sèche et tu dormiras ici. Je m'installerai sur le canapé pour cette nuit. Et ne me dégueulasse pas le sol, t'as un seau à côté du lit.

Aussitôt dit, aussitôt fait, je la couvrais avant d'aller pioncer sur le canapé afin de terminer cette nuit, retirant mes vêtements, ne gardant que le strict minimum. La pièce était bien isolée et bien chauffée, et je m'étais aussi séché avec une autre serviette, donc tout va bien.

Le lendemain matin

Il était déjà 9 heures. Je me sentais encore un peu dans les vapes suite à hier soir. Au début, j'ai cru que j'avais rêvé tout ça, mais c'est en voyant la demoiselle à la chevelure flamboyante que je compris que non, tout cela était bien réel. Me dirigeant vers la salle de bain, je commençais à faire couler l'eau et à prendre une douche bien chaude, pour me réveiller. Le contact de l'eau contre ma peau me fit lâcher un petit soupir d'extase. Je préfère milles fois une douche chaude que le bain glacé d'hier, il y a pas photo. Je restais sous l'eau pendant au moins 10 minutes avant de finir de me laver et de sortir, m'essuyant et manquant de peu de sortir à poil de la salle de bain. C'est vrai que seul, j'avais l'habitude de prendre mes affaires après m'être lavé, là, il va falloir que je prenne mes précautions. Enroulant la serviette, faisant office de cache sexe, autour de mon corps, je sortis dans le plus simple appareil. On pouvait sentir la chaleur humide envahir la pièce principale, tandis que je cherchais de quoi me changer. Je ne savais pas si elle dormait encore ou non, il me semblait avoir entendu un bruit, mais je n'étais pas sûr. Dans le doute, je lui parlais, toujours avec ce ton indifférent.

-La salle de bain est à ta gauche si tu veux te laver. Par contre, j'ai pas d'habits pour toi, juste un peignoir.

Sur ces paroles, je continuais à m'habiller, faisant tomber la serviette afin d'enfiler rapidement mon boxer. Le reste, c'était classique : chaussettes, jean à trous et t-shirt à manche courte. Si elle n'était pas réveillée, je resterais dans les parages afin de lui faire un récapitulatif de la situation. Sinon, j'irais préparer le petit-déjeuner, ça ne sera pas du grand luxe, mais elle n'avait pas intérêt à se plaindre, déjà que je la sauve et que je la loge, faudrait pas non plus me prendre pour un pigeon.

Codage par Libella sur Graphiorum
Hybride Salamandre & Démone

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Leyah N. Raellyth
Leyah N. Raellyth
Hybride Salamandre & Démone
Coeurs : 51 Messages : 102
Couleurs : #8B0000 pour Leyah.
#DAA520 pour Saphir.
J'ai traversé le portail depuis le : 14/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Choupinette/Moon. Mon nom est : Leyah Nasha Raellyth. Actuellement je suis : Célibâtarde. Il paraît que je ressemble à : Lenia/Katarina (LoL) & Nina Dobrev irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Misha ♥ & moi-même
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} | Ven 25 Jan 2019, 10:07

LEYAH N. RAELLYLTH

MICHAEL B. CHANDLERS

Dans les abysses des tourments
D'un côté finalement, c'était plus la peine de lutter, je me sens totalement vidée de toute énergie, de volonté, là j'ai qu'une envie c'est que l'autre là, il me laisse en paix mais il n'a pas l'air de vouloir m'laisser là en train de mourir. Ben merde... puis toute facon je suis incapable de bouger, de me défendre et je sens même que l'alcool dans mes veines me rend malade, j'ai une sale nausée qui me monte petit à petit et s'il me malmène il va se prendre tout dans la tronche ce sera bien fait.

Je me laisse faire, c'est pas comme si je pouvais faire autrement et je me mets à chouiner, j'ai froid putain, j'ai mal au bide, j'ai mal partout et j'ai tellement envie de vomir que je me sens vraiment, mais vraiment mal. Cela faisait longtemps que ca ne m'était pas arrivé et là intérieurement je me mets à haïr ce maudit vampire qui m'a mise dans cet état. Je ne sais même pas si je parviendrai à l'oublier celui-là, je le vois dans mes rêves, dans mes hallucinations, il me hante, et j'en peux plus...

Je note le défi et je le relèverai quand je me sentirai d'attaque...

Ouais il veut me faire la peau ? Désolée pour lui mais je ne comptais pas forcément me laisser faire... Je ne suis pas du genre à me laisser tabasser comme ca parce que je sais me défendre et attaquer. Remarques, il a peut-être l'habitude des filles nunuches qui pleurent pour un ongle cassé, moi, je casse des bouches si besoin est. Je ne suis nullement la fille très facile, ni celle qui va se laisser faire. Depuis quelques mois déjà, j'ai nettement prit la confiance et je n'hésiterai pas à user de ma force. Surtout s'il commence à me chercher celui-là...
Arrivant dans ce qui semble être sa maison, je me sens posée sur un lit, j'ai mes vêtements complètement trempés qui me collent à la peau, intérieurement, je souris avant de lâcher une remarque, avant d'exploser de rire.

Au moins dans cet etat, je suis sûre de gagner le concours de t-shirt mouillé.

Quoi ? J'ai pas le droit de le dire ? On s'en fiche ! Je laisse donc ce mec s'occuper de me sécher un maximum et il a l'air de bien galérer. Petit à petit je me sens partir en arrière, dans le sommeil ou un coma éthylique peut-être j'en sais rien mais tout ce que je sais c'est que je vais pioncer sévère.
Je n'ai même pas le temps de lui répondre à sa dernière phrase que je m'endors rapidement.

* Le lendemain *

Le réveil fut laborieux, j'ai encore la tête dans une comporte close et je sens que je ne suis pas encore totalement réveillée. Je me frotte plusieurs fois le visage en grognant de bon matin. Hmmm. J'en ai déjà marre de cette journée... Je me sens en pleine période de digestion de... ? Hier soir ? Il s'est passé quoi déjà ? Je me souviens juste d'un truc très froid, j'ai bien bu et c'est tout... D'ailleurs ? Quoi ? C'est quoi ce délire ? Je suis où ?

Je me lève rapidement du lit, manquant de tomber et je vois que mes vêtements encore un peu mouillés, je parle même pas de mes cheveux rouges complètement décoiffés et de la sale gueule que j'ai de bon matin. Je me tire les joues, les yeux, j'essaie de comprendre mais rien ne vient.

Soudain, un homme fait irruption dans la pièce et je sursaute en le regardant d'un air interrogateur. Quoi ? Il me regarde pourquoi lui ? A moitié ... nu d'ailleurs. Je me sens légèrement rougir et intérieurement je hurle. Je me retrouve dans une maison inconnue, avec un inconnu qui n'a qu'une serviette pour cacher sa masculinité. Bref, la joie.

Euh... salut, toi. dis-je, complètement paumée.

Je le regarde toujours avant de me retourner pour lui faire dos, non parce que je le connais pas et le voir nu ne me dit pas vraiment. Je ne suis nullement une croqueuse d'hommes, la preuve, deux fois j'ai ouvert mon cœur, deux fois je me suis faite larguée, ma foi. J'ai de la chance n'est-ce pas?
Toujours de dos, je m'adresse au jeune homme d'une voix contrariée mais aussi à moitié endormie.

Bon que les choses soient claires : je comprends pas ce qu'il se passe là? On se connaît ?

Non parce que si je suis devenue amnésique et que je me souviens plus de quelqu'un, vas falloir que je songe à consulter. Je prends d'ailleurs beaucoup sur moi-même en ce moment pour ne pas me jeter sur lui et me défouler un bon coup. J'ai justement de hurler, de pleurer, de tout casser, parce que dans ma tête c'est une vraie conquête à l'anarchie.
Sang-mêlé Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Michael B. Chandlers
Michael B. Chandlers
Sang-mêlé Elfe & Démon
Coeurs : 13 Messages : 20
Couleurs : Michael parle en #0099cc
J'ai traversé le portail depuis le : 17/11/2018 et on me connaît sous le nom de : Miki Mon nom est : Michael B. Chandlers Actuellement je suis : Célibataire Il paraît que je ressemble à : Haine Rammsteiner de DOGS : Bullets and Carnage et à ce propos, j'aimerais remercier : Anna ♥
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} | Ven 08 Fév 2019, 21:20


Dans les abysses des tourments
Feat Leyah


Après avoir ramené la jeune ivrogne la veille et supporté ses conneries tel que la victoire d'un concours de T-shirt mouillé ou encore le fait de retenter un suicide plus tard quand elle sera en état, elle passa la nuit chez moi, dans mon lit. Non, j'en ai pas profité pour abuser d'elle, c'était juste un acte de générosité de ma part, alors que j'aurais très bien pu lui piquer son fric et la laisser pour morte. Bon, au moins, ça fera toujours une bonne action à raconter à Hadès quand je mourrais, c'est toujours ça de pris, même si, au fond de moi, il y avait une autre raison qui m'avait poussé à la sauver : sa volonté de se suicider. Ayant déjà vu les résultats d'un suicide sous mes yeux, je ne voulais pas que ça se reproduise une fois de plus. Voyez ça plutôt comme un traumatisme, mais la mort n'est pas la bonne solution pour s'en sortir. Je ne suis pas un héros ou quoique ce soit, juste un gars qui veut s'en sortir. Une fois qu'elle ira mieux, elle s'en ira et ça s'arrêtera là, et la prochaine tentative de suicide, je ne la verrais pas, et je l'oublierai sans doute.

Sorti de la salle de bain, avec ma serviette, j'étais parti m'habiller et en interrogeant la jeune rousse, je me rendis compte qu'elle était réveillée, mais complètement paumée. Cela se sentait dans sa voix.

-Euh... salut, toi.

Comme après chaque grosse cuite, aucun souvenir ne lui revint, aucune menace, aucune parole, elle ne se souvenait même pas pourquoi elle était là.  Je pourrais lui dire n'importe quoi que ça passerait crème, vu son état. Malgré tout, je n'avais pas envie de lui mentir, elle a voulu mettre fin à ses jours, elle assume, je lui dirais tout. Elle s'était tournée, le temps que je m'habille, à croire qu'elle est plutôt pudique. Je n'avais rien à cacher à part mon intimité, donc je me dépêchais d'enfiler mes vêtements. Pendant ce temps là, la fausse sirène me questionna.

-Bon que les choses soient claires : je comprends pas ce qu'il se passe là? On se connaît ?

Je soupirais, enfilant mon haut. Sa voix était toujours aussi paumée, par conséquent, il allait falloir lui expliquer la situation efficacement, avec le plus de tact et de délicatesse possible pour ne pas l'affoler.

-T'as voulu te foutre en l'air.

Malheureusement, la subtilité, c'est pas mon truc. J'affichais un léger sourire en coin avant de reprendre la parole, une fois que l'info fut digérée.

-T'as de la chance, j'étais dans le coin quand t'as voulu faire trempette. Comme je t'ai dit, t'as la douche à côté si tu veux, je te prépare le petit-dej puis tu vas me dire pourquoi t'as voulu imiter les poissons hier soir après t'être mis une cuite. Ne joues pas les caïds si tu ne tiens pas l'alcool.

Sur ce, je m'en allais près du grille-pain afin de préparer le petit-déjeuner. Au programme, c'était du pain grillé avec du beurre et de la confiture et du jus d'orange acheté la veille au magasin. J'avais aussi des céréales bon marché, mais rien de plus. C'était un peu la dèche, mais au moins, on pouvait manger. Par contre, je n'ai pas beaucoup de vivres, je pense que d'ici quelques jours, je n'ai plus rien, surtout si elle reste dans les parages, déjà que le studio n'était pas grand. J'étais tout de même curieux d'entendre son histoire, en espérant que la raison de son ébriété soit suffisamment valable pour ne pas la virer de chez moi.


Codage par Libella sur Graphiorum
Hybride Salamandre & Démone

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Leyah N. Raellyth
Leyah N. Raellyth
Hybride Salamandre & Démone
Coeurs : 51 Messages : 102
Couleurs : #8B0000 pour Leyah.
#DAA520 pour Saphir.
J'ai traversé le portail depuis le : 14/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Choupinette/Moon. Mon nom est : Leyah Nasha Raellyth. Actuellement je suis : Célibâtarde. Il paraît que je ressemble à : Lenia/Katarina (LoL) & Nina Dobrev irl et à ce propos, j'aimerais remercier : Misha ♥ & moi-même
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} | Lun 11 Mar 2019, 20:21

LEYAH N. RAELLYLTH

MICHAEL B. CHANDLERS

Dans les abysses des tourments
Ma tête est au bord de l'explosion, comme si elle voulait juste dire bye bye le monde. J'ai un mal de crâne insupportable et en plus j'ai complètement l'impression de planter dans un autre univers, à croire que j'avais visité une dimension parallèle la nuit dernière. Et tandis que j'essaie de rassembler tout ce dont je me souviens, je laisse le jeune homme inconnu derrière moi se changer. Bordel, j'ai pas que ça à faire moi, mater un mec... qui... est certainement nu sous une serviette, après on va me prendre pour une traînée ou que sais-je encore.. Je passe alors une main dans mes cheveux rouges avant de me retourner une fois qu'il a finit de s'habiller. Bon après, autant se l'avouer, il est canon. Mais... Leyah, stop, ça suffit... Tu... t'es pas bien dans ta tête alors commences pas à penser des trucs.

Alors que j'avais un peu avant demandé la raison pour laquelle je me trouvais ici, dans une maison avec ce bel inconnu, sa réponse sèche et efficace me surprend qu'à moitié. Je laisse couler quelques secondes avant d'arriver sur terre et cligner des yeux, il... avait été témoin de ça... ? Je secoue ma tête en la prenant entre mes mains avant de lui répondre.

Oh... mon... dieu. T'as vraiment été... ? Non attends, j'étais complètement bourrée et j'ai tenté de me suicider...?

Je me parle à moi-même au final, parce que je sais qu'intérieurement, je ne pourrai pas assumer face à un inconnu le fait que je ne veuille m'arrêter de vivre. Comment expliquer aux gens la raison de ma folie ? Comment expliquer le fait que je n'ai aucune volonté ? Je ne cherche pas plus loin à lui donner de plus amples explications avant de m'asseoir sur le lit et soupirer. Je tourne mon visage vers lui lorsqu'il m'annonce préparer le petit déjeuné, il m'indique la direction de la salle de bain pour que je puisse me doucher. Je grimace un peu avant de lui lâcher un simple : — Merci et le laisser partir faire ses petites affaires.

Une fois seule avec moi-même, je me redresse du lit avant de me diriger vers la salle de bain, retirant mes vêtements à moitié mouillés et les laisser pendre pour sécher. Me déshabillant, je me place dans la douche avant d'activer l'eau chaude et lâcher un profond soupir, bordel que ça faisait du bien... mais bien vite la douche vire au cauchemars et l'eau censée être claire... je la vois rouge sang, du sang... Je fais un bond de la douche en lâchant un petit cri de surprise, plaquant mes mains sur ma bouche. Je suis choquée et je sors immédiatement de la douche. Voyant que l'eau était redevenue normale, je décide de m'y remettre et prendre une bonne douche, tentant d'oublier tout ça... de faire le vide.

Sortant de la douche, je sèche comme je peux mes cheveux et je les laisse à l'air libre, comme mes vêtements sont encore mouillés... je vais devoir improviser. Soupirant, je retourne dans la chambre après m'être séchée le corps et ouvre une des armoires pour trouver des vêtements, ouais... je me sers. Prenant un large t-shirt qui fait limite office de robe, je m'habille de mes sous-vêtements humide encore avant de mettre le vêtement emprunté sans gêne à ce jeune homme.

Je marche alors jusque dans le salon afin d'y retrouver... celui qui m'a sûrement sauvée de ma tentative de suicide hier. Je n'ai aucune expression faciale, et mes cheveux donnent carrément un air rebelle, ils sont encore un peu dans tous leurs états.

Ouais bon... j'ai pas d'habits, faut bien que je porte un truc si je veux pas finir à moitié nue devant un inconnu. Dis-je en désignant le t-shirt qui m'allait quasiment trop fois trop grand.
Et sinon, je ne vais pas t'appeler "inconnu" à chaque fois, c'est quoi ton nom à toi ?

Ce serait bien, histoire de pouvoir mettre un nom sur ce visage et pouvoir me rappeler de lui si besoin est. On sait jamais de nos jours...
Sang-mêlé Elfe & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




Michael B. Chandlers
Michael B. Chandlers
Sang-mêlé Elfe & Démon
Coeurs : 13 Messages : 20
Couleurs : Michael parle en #0099cc
J'ai traversé le portail depuis le : 17/11/2018 et on me connaît sous le nom de : Miki Mon nom est : Michael B. Chandlers Actuellement je suis : Célibataire Il paraît que je ressemble à : Haine Rammsteiner de DOGS : Bullets and Carnage et à ce propos, j'aimerais remercier : Anna ♥
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} | Mer 20 Mar 2019, 14:00


Dans les abysses des tourments
Feat Leyah


Apparemment, le retour à la réalité de notre Ariel en herbe était plutôt brutal, car elle commençait à réaliser ce qu'elle avait fait. Seulement, je n'étais pas là pour prendre des pincettes avec les gens, quand j'avais quelque chose à dire, je le disais et puis c'est tout. En vrai, j'aurais pu lui raconter n'importe quoi que ça aurait pu passer. La preuve, elle n'a aucun souvenir de ce qu'elle a fait, il aurait pu se passer tellement de choses sans qu'elle s'en souvienne, c'est d'un comique. Bon allez, c'était le moment d'observer sa réaction et de se délecter de sa prise de conscience.

-Oh... mon... dieu. T'as vraiment été... ? Non attends, j'étais complètement bourrée et j'ai tenté de me suicider...?

J'hochais la tête avec un léger rictus sur mon visage. Elle était choquée de ça, mais c'était rien par rapport aux détails que je vais lui raconter. Bien sûr, ce sont des détails qui ne la concerne que elle et que je ne raconterai pas ailleurs pour faire mon intéressant, de toute façon, je n'avais pas besoin de ça pour que l'on me remarque.

-Ouais, j'ai plongé. T'étais bourrée, tu disais que tu préférais mourir que de finir folle et tu as dit que tu recommencerais. Sauf que c'est la solution du lâche. Et j'ai horreur des gens qui pensent que le suicide est la seule solution.

Elle partit ensuite se doucher. Ça va, je consomme pas trop en eau, du coup, je pouvais me permettre d'accueillir une deuxième personne qui prend une douche chaude. Pendant ce temps là, je terminais de préparer le petit-déjeuner. En vrai, c'était l'un des petits-déjeuner les plus luxueux que je pouvais proposer, d'habitude, je mange ce qui me vient sous la main, quand je peux manger, et je sors dehors. Là, c'était le grand jeu! C'est que ma situation sociale commençait à aller mieux, est-ce que ça a un rapport avec le fait que ça fait presque 2 semaines que je ne me suis plus mis de cuite? Probable. À côté, ça gesticulait un peu dans la douche, mais c'était vite redevenu normal, donc je n'ai rien dit. Il y avait donc deux verres de jus de fruits sur la table, cette fois. Ça faisait un bail que je n'avais plus mangé avec quelqu'un, ni même reçu quelqu'un ici, en dehors de mes relations d'un soir et de mes potes.

J'entendis ensuite la jeune femme sortir de la salle de bain et se diriger vers la chambre. Bon, c'est bien, elle avait fini de se laver. Cependant, elle était venue me voir, les cheveux en bataille, en enfilant un de mes T-shirt. Attends, elle était sérieuse là? Elle loge chez moi et elle se permet de prendre mes affaires? Je la regardais en haussant légèrement les sourcils.

-Ouais bon... j'ai pas d'habits, faut bien que je porte un truc si je veux pas finir à moitié nue devant un inconnu.  Et sinon, je ne vais pas t'appeler "inconnu" à chaque fois, c'est quoi ton nom à toi ?

Haussant les épaules, je servais le petit-déjeuner sur la table, répondant avec le même tact que tout à l'heure.

-Michael. Et puis bon, si tu veux finir nue devant moi, c'est que toi que ça dérange, mais ne t'en fais pas, je suis pas un espèce de prédateur, sinon, je ne me serais pas gêné hier. Et toi, c'est quoi ton nom? À part pour les cheveux rouges, t'es pas vraiment la Petite Sirène. Le ptit dej est prêt si tu veux, ça aide à mieux se remettre de la gueule de bois.

Pas sûr de ma dernière phrase, mais au moins, ça pouvait peut-être la convaincre de rester et de me parler de la raison de sa tentative de suicide. Après, si elle avait pas faim, tant pis pour elle, j'allais pas me priver. M'installant à la table, je commençai alors à croquer mon pain grillé. Le bonheur de manger quelque chose de chaud, quel plaisir! Le craquant me faisait toujours quelque chose, et puis, ça me rappelait le fait que j'avais eu le grille-pain gratuitement. C'est simple, personne n'en voulait car il était soit disant cassé, alors qu'avec un peu d'huile de coude, il était comme neuf. Pendant que j'étais en train de manger, je questionnais la femme à la chevelure flamboyante.

-Alors? Tu voulais fuir quoi avec ta cuite? Généralement, l'alcool révèle ce qu'on ressent au fond de nous, t'as forcément voulu noyer quelque chose sous l'alcool avant de vouloir te noyer toi.

On peut dire que j'entrai dans le vif du sujet. Aucun répit pour elle, quand bien même elle n'avait pas forcément les yeux en face des trous. Je n'étais pas du genre à ménager les personnes, et elle allait rapidement le comprendre, mais c'était pour son bien, et aussi parce que j'avais le droit de savoir pourquoi elle a voulu faire un bain de minuit en étant complètement torchée.


Codage par Libella sur Graphiorum




Contenu sponsorisé
Re: Dans les abysses des tourments {Michayah} |

 
Dans les abysses des tourments {Michayah}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les abysses de mon cœur
» [AIDE] Ma vidéo .mp4 n'apparait pas dans l'onglet photos et vidéos
» [RESOLU] Plus de son dans les ecouteur
» pression sur mouture café dans le pf
» Comment relier 2 points dans la vectorisation sous Inkscape

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Plaines :: Lac-
Sauter vers: