Partagez | 
 

 Une lettre anonyme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant




avatar
Invité
Invité
Une lettre anonyme | Dim 03 Avr 2011, 13:10

Alice lisait. Aguua, son Affilié, dormait près de la cheminée éteinte, ronronnant doucement dans son sommeil. Pensive, Alice referma son livre de magie et sortit une petite enveloppe de sa poche.

"Je passerais un de ces jours." disait le message contenu dans l'enveloppe. Et, bien évidemment, il n'y avait ni adresse d'expéditeur, ni signature. Impossible donc de savoir qui était ce "Je".

Se levant du moelleux fauteuil où elle était assise, Alice se dirigea vers l'une des gigantesques bibliothèques qui couvraient pratiquement deux pans de mur. Elle rangea l'ouvrage et alla de l'autre côté de la salle. Elle se servit une tasse de thé noir et s'assit sur une chaise.

Maintenant, la seule chose à faire était attendre...




avatar
Invité
Invité
Re: Une lettre anonyme | Dim 03 Avr 2011, 16:39

"Maudite demi-déesse" se disait William.
Encore une fois, Alice avait eut raison de lui. Après avoir longuement débattu sur le sujet "Les hommes doivent dominer les femmes", il en avait eut assez de parler avec elle et était sorti en trombe du manoir Relyse. Maintenant, il errait sans but dans les rues de Skyworld, à la rechercher de quelque chose sur lequel il pourrait se défouler. Il avait marché pendant une éternité, sans savoir combien de temps s'était écoulé depuis qu'il avait quitté le manoir. De toute façon, il s'en fichait. Soudain, la pluie commença à tomber en trombe, l'obligeant à baisser la tête sous peine de se prendre des grêlons sur le visage. Cette pluie étant poussée par le vent était d'autant plus violente que si ça avait été de véritables grêlons qui tombaient des nuages. La seule chose qui lui fit relever la tête fut le cri d'un aigle qui provenait des cieux. Cet aigle, il le connaissait bien. C'était Storm, l'Affilié de la fille de Zeus chez lequel il logeait depuis son arrivée sur l'île. Sans crier gare, l'animal fonça en piqué vers le démon et ralentit au moment où il allait le toucher. Storm resta un instant immobile, ses yeux couleur or plongés dans ceux de William. Il se retourna ensuite et partit lentement en direction des logements de la ville. William hésita à le suivre, mais il le fit quand même car après tout, cet aigle était loin d'être un imbécile -pas comme sa compagne d'âme. La première fois qu'il avait suivi Storm, il l'avait amené à un endroit où il était plus ou moins en sécurité, et s'il ne le ramenait pas au manoir Relyse, il l'emmènerait sûrement vers un abri potentiel en attendant que la pluie se calme.
En fin de compte, l'aigle se posa devant ce qui ressemblait à un manoir, mais en plus petit. William n'avait aucune idée de la raison pour laquelle Storm l'avait conduit ici, et il jeta donc un coup d'œil vers l'oiseau qui le fixait d'un air inquisiteur.


- Tu veux que je sonnes, c'est ça ? fit le démon en pointant la sonnette. Pourquoi tu m'as amené ici au lieu de me ramener au manoir ?

Il n'attendait pas de réponse de la part de l'aigle, c'était évident. Il n'avait pas le pouvoir de parler aux animaux, et encore moins aux Affiliés. Cependant, Storm voleta en direction de l'entrée de la demeure et désigna la sonnette d'un coup de la tête. William n'eut donc pas d'autre choix que de suivre ce que lui avait dit l'Affilié de la petite blondinette et pressa le bouton de l'interphone. Maintenant qu'il avait fait ça, comment allait-il expliquer pourquoi il avait sonné à cette porte plutôt qu'à une autre, et il était hors de question qu'il demande lui-même d'entrer dans cette maison pour se sécher...




avatar
Invité
Invité
Re: Une lettre anonyme | Dim 03 Avr 2011, 17:23

Alice sursaute en entendant la sonnette. Quelque peu sur ses gardes, elle descendit le grand escalier de pierre qui menait au Hall d'entrée. Là, son majordome se tenait à côté de la porte.

-Il s'agit d'un inconnu, Mademoiselle Alice. Dois-je le faire partir ?

Alice ouvrit la bouche pour comfirmer puis, repensant à la lettre, se ravisa.

-Ouvrez, je vous prie, dit-elle avec une petite moue (Alice n'aimait pas se sentir supérieure)

La porte s'ouvrit sur un garçon. Remarquant alors le temps qui faisait rage dehors, elle descendit d'une marche et demanda d'un petite voix incertaine :

-Est-ce...est-ce vous qui m'avez envoyé cette lettre ?


Derrière elle, Aguaa, qui l'avait suivie, cracha, l'échine hérissée.




avatar
Invité
Invité
Re: Une lettre anonyme | Dim 03 Avr 2011, 20:12

Après quelques minutes, la porte s'ouvrit sur une fille. Elle devait avoir une quinzaine d'années, possédait des cheveux argentés et des yeux vermeil. Étant assez grand, il la dépassait d'une bonne tête et la regardait de son habituel regard neutre. Il était trempé jusqu'aux os et ses cheveux habituellement volumineux retombaient sur son visage mais avaient tout de même gardé leur éclat. Il dégagea une mèche qui lui piquait les yeux alors que la fille lui demandait s'il avait "envoyé une lettre". Il remarqua ensuite un tigre blanc posté derrière elle, l'air assez en colère. Il soupira et jeta un regard méfiant vers l'animal qui devait sans doute être l'Affilié de la fille.

- Dis à ton chat de se calmer, lâcha William. Pour répondre à ta question, je n'ai jamais envoyé cette lettre.

Il dirigea ensuite son regard vers Storm. L'aigle n'avait pas bougé depuis que la porte s'était ouverte, mais il décida ensuite de s'envoler et de se poser sur l'épaule du démon. Le regard azur rencontra l'or des yeux de l'aigle, avant de tous deux se diriger vers les habitants de la maison. Étant très bon au jeu de la reconnaissance d'Auras, William n'eut aucun mal à voir que la fille qui se tenait devant lui était une ange. Une ange, certes, mais son sang était souillé par celui d'un démon, ce qui intrigua un peu le démon. N'y avait-il donc aucun sang-pur dans cette maudite ville ? Il sentit les serres de Storm se refermer sur son épaule, ce qui lui arracha un léger sursaut. Bizarrement, il comprit le message qu'il avait tenté de lui transmettre.

- Mais je serais peut être en mesure de te dire qui a envoyé cette lettre, si tu veux... dit il en passant une main dans ses cheveux mouillés.

Si c'était une fille, ce n'était plus intéressant. William n'aimait pas frapper les filles, c'était beaucoup trop pour son ego. Aucun homme ne peut se vanter d'avoir battu une femme, et c'était en partie pour cette raison que William ne s'en prenait pas à elles. Il aimait les torturer mentalement, juste ça. Il risqua alors un regard vers ses vêtements. Évidemment, il était habillé d'une chemise blanche, qui était devenue transparente à cause de l'eau qui l'avait complètement inondée. Son sourire intérieur s'élargit un peu plus. Son charme marcherait peut être sur la jolie ange qui se tenait devant lui...




avatar
Invité
Invité
Re: Une lettre anonyme | Dim 03 Avr 2011, 20:23

- Dis à ton chat de se calmer, lâcha William. Pour répondre à ta question, je n'ai jamais envoyé cette lettre.

Alice poussa un petit soupir mental. Zut, ce n'était pas lui. Intimant à Aguaa de se calmer, elle détailla le garçon, sans trop s'attarder sur sa chemise. Elle avait une étrange impression. Ce type entrait en résonnance avec son autre elle. Un démon sans doute.

-Laisse-moi prendre le contôle, fit la voix sournoise de l'autre Alice, on va s'amuser, tu verras.

Aguaa jeta un regard peureux vers sa compagne et fila dans les escaliers.

- Mais je serais peut être en mesure de te dire qui a envoyé cette lettre, si tu veux... dit il en passant une main dans ses cheveux mouillés.


Une lueur d'espoir pointa dans ses yeux sanglants. C'était peut-être une bonne idée...mais comment ferait-il ? Quelque peu hésitante, elle desendit de l'esclaier, sa,s trop s'approcher (elle se méfiait légèrement des démons. Pour cause, l'autre Alice pouvait faire des ravages épouvantables).

-Tu pourrais faire ça ?

La transparence de la chemise du garçon la troublant quelque peu, Alice tourna la tête vers le majordome qui, ayant anticipé sa réaction, avait apporté une chemise propre et sèche.

-Si Monsieur veut bien me suivre ...




avatar
Invité
Invité
Re: Une lettre anonyme | Lun 04 Avr 2011, 07:57

-Tu pourrais faire ça ? répondit l'ange alors que son Affilié disparut dans maison.

En vérité, William se fichait totalement de retrouver l'auteur d'une vulgaire lettre. Il avait seulement envie de se sécher, car même si l'eau renforçait son "sex-appeal", cette sensation sur son corps était plus que désagréable. William haïssait l'eau plus que tout et il n'était pas vraiment habitué à pluie, sachant qu'il n'y avait pas ce genre d'intemperies aux Enfers. Étant un démon de la pire, il n'était pas dans ses habitudes de venir en aide aux gens mais quand il le fallait, il le fallait. Storm ne voulait visiblement pas le faire rentrer au manoir Relyse avant qu'il n'ait fait connaissance avec l'ange. Il n'avait aucune envie d'être agréable avec elle, ni avec qui que ce soit. Lorsque l'homme qui semblait être le majordome de la fille aux cheveux argentés arriva avec une chemise propre et repassée, William haussa les sourcils. Mais qu'est ce qu'ils avaient tous à être prévoyants ?


-Si Monsieur veut bien me suivre ... fit-il.
- Hn, répondit simplement William.

Le majordome le conduisit à l'intérieur de la maison. Elle était assez grande, mais pas autant que le vieux manoir Relyse. Le démon n'eut pas le temps de s'attarder sur la décoration car l'homme le dirigea vers une pièce qui ressemblait à une sorte de bibliothèque. Beaucoup d'ouvrages de différents âges reposaient sur des étagères géantes et tous ces livres donnèrent la nausée au beau démon. Depuis toujours, il était juge en fonction de son apparence physique et de ses capacités au combat, même s'il avait toujours été assez intelligent, les semons ne faisaient pas attention à ça. C'est donc pour cette raison que les livres ne lui avaient jamais été d'unefrande utilité, et en voir autant inspirait une sorte de dégout non justifié au démon. Il prit la chemise que lui tendait le majordome et déboutonna la sienne. Comme tous les démons qui s'entrainaient durement, William avait un corps superbement dessiné et n'hésitait jamais à l'utiliser pour parvenir à ses fins. L'ange était toujours présente dans la pièce mais il ne fit pas plus attention à elle que s'il avait été seul et se changea tranquillement. Sa chemise mouillée se retrouva au sol, et celle que lui avait donné le majordome était un peu dans le même style, et dans la même couleur. Il se posa alors dans un des sofas puis dirigea son regard vers l'ange au yeux vermeils.


- Donne moi la lettre, dit-il en tendant la main. Dépêche toi, je n'ai pas tout mon temps.

[i]Être désagréable était dans sa nature et mais il ne faisait pas d'efforts pour le cacher. Donner des ordres était une habitude pour lui et même s'il n'était pas pressé, il avait envie de terminer cette histoire le plus rapidement possible. Storm s'était posé sur le dossier du sofa juste avant que William ne se soit changé et suivait à présent toute la scène. William n'avait aucun lien particulier avec cet animal qui était déjà lié à une demi-déesse mais il parvenaient à se comprendre mutuellement, sans trop savoir pourquoi.




avatar
Invité
Invité
Re: Une lettre anonyme | Lun 04 Avr 2011, 16:58

Le ton désagréable du démon fit remonter de vagues souvenirs à Alice, mais elle essaya de ne pas y penser. Elle lui tendit la lettre, hésita, et finit par la mettre sur la table, à côté de lui.

-Je ne me suis pas présentée. Je suis Alice Mizu. Mon Affilié, la tigresse blanche, se nomme Aguaa. Et vous ? demanda-t-elle poliment, alors que l'autre Alice ricanait dans son esprit, la faisant pâlir tellement elle faisait un effort pour ne pas laisser la place à son côté démoniaque.

S'asseyant en face de lui, elle prit sa tasse de thé inachevée et l'invita à faire de même, mais sans l'y obliger. Alice détestait se sentir supérieur, mais elle n'appréciait pas non plus que l'on la traite comme un être inférieur. Elle était tout de même une ange !

-Plutôt mignon , fit la voix railleuse de la démone dans son esprit.
-Tais-toi.
-Allez, avoue que tu le trouve pas mal. Si tu n'es pas capable de prendre une décision, laisse-moi faire !

Réalisant qu'elle avait encore plus pâli, Alice se leva.

-Veuillez m'excuser...je reviens dans un instant !

Alice se hâta vers la porte, tandis que ses cheveux brunisssaient déjà légèrement. Non ! Il ne fallait pas céder ! Fermant la porte, elle s'y adossa, tandis qu'elle repoussait au fond d'elle la terrifiante Alice démoniaque.




avatar
Invité
Invité
Re: Une lettre anonyme | Lun 04 Avr 2011, 22:21

L'ange se présenta sous le nom de Alice Mizu, ce qui fit sursauter violemment William. Lui qui était sorti pour échapper à une fille portant le même nom, il se trouvait en compagnie d'une fille qui paraissait avoir un caractère bien différent de la "Alice" qu'il connaissait. Il soupira d'exaspération lorsqu'elle lui demanda à son tour son prénom.

- Je suis William. William Van Drake.

Elle était devenue étrangement pâle tout d'un coup, et ses cheveux paraissaient moins argentés que lorsqu'elle avait ouvert la porte d'entrée. Ces symptômes, William les avaient déjà vus. Elle s'excusa et partit en trombe. Ses cheveux devenaient de plus en plus foncés, et William supposait qu'elle devait espérer qu'il n'ait rien vu. Cette histoire de changement d'apparence, le démon l'avait vu sur un de ses colocataires: Roxas Key. Il possédait en lui une moitié démone et une moitié ange, qui avaient une apparence différente. William n'avait jamais vu sa partie démone en entier, mais il avait supposé que ses cheveux devenaient blonds, lorsqu'il s'énervait. La Alice qui vivait ici devait sans doute être elle aussi victime d'un combat intérieur entre ses deux moitiés, quelque chose dans le genre.

Il ne s'attarda pas plus sur le sujet et sortit la lettre. Il sortit le papier de l'enveloppe et lut la simple phrase qui y était écrite: "Je passerais un de ces jours". Une écriture fluide mais saccadée, ce qui indiquait que c'était plutôt un homme qui avait rédiger ces mots. Mais ça aurait très bien pu être une fille voulant se faire passer pour un homme. Franchement, William n'avait aucune idée de comment s'y prendre pour aider la Alice aux cheveux blancs. Il soupira et prit sa tête dans sa main.


- T'es peut être juste devenue la victime d'un pervers,clama-t-il de sorte qu'elle puisse l'entendre de là où elle était. Pas la peine d'en faire tout un plat !




avatar
Invité
Invité
Re: Une lettre anonyme | Mar 05 Avr 2011, 18:45

-Facile à dire, haleta Alice. Très facile à dire ! Mes...mes parents ont été tués juste après avoir reçu une lettre semblable...

Brutalement, l'Alice démoniqua cessa de combattre. Elle savait qu'elle était l'un des fardeau que son hôte portait depuis ce tragique évènement.

-Sans cette lettre, mes parents seraient encore vivant, et lui aussi.

Se relevant, tremblante, Alice ouvrit la porte et revint dans la pièce, après avoir repris un visage neutre, malgré la note triste visible au fond de ses yeux et le bout de ses mèches encore brunes.
Le majordome, après avoir ramassé la chemise trempée de William, proposa à ce dernier :


-Souhaiteriez-vous boire ou manger quelque chose, Monsieur ?

Aguaa, qui avait sentit la détresse de sa compagne, poussa la porte du bout de sa grosse patte et sauta sur un fauteuil, à côté de Wiliam, le regard fixé sur l'aigle.




avatar
Invité
Invité
Re: Une lettre anonyme | Mar 05 Avr 2011, 19:26

-Facile à dire... Très facile à dire ! Mes...mes parents ont été tués juste après avoir reçu une lettre semblable...

Elle paraissait vraiment épuisée, et William fut tout d'un coup certain que le corps de la jeune ange abritait bel et bien deux personnalités.

-Sans cette lettre, mes parents seraient encore vivant, et lui aussi, continua-t-elle en revenant.

Les pointes de ses cheveux étaient devenues brunes, à la différence de Roxas qui elles, devenaient blondes. William n'eut pas le temps d'en placer une que le majordome arriva en lui proposant s'il voulait quelque chose à boire. Il lui répondit un "Non" assez sec, avec un ton aussi supérieur que si l'homme était un mendiant qui lui tendait la main. William avait toujours été élevé dans le luxe, et donner des ordres stricts était devenu une sorte d'habitude, même lorsqu'il parlait aux démons qui le surpassaient en puissance.


- Si tes parents se sont fait tuer alors qu'ils avaient reçu un avertissement, c'est qu'ils étaient trop faibles pour se défendre seuls, c'est tout, fit William d'un ton neutre, sachant que cette remarque allait irriter l'ange si elle aimait ses parents. Comme tu sais déjà ce qu'il va sans doute se passer, tu restes sur tes gardes et dès que quelqu'un de louche vient chez toi, tues-le sans te poser de questions.

La mère du beau démon avait été elle aussi tuée, et même si William avait une sorte de rancœur vers les êtres qui l'avaient tuée, il n'éprouvait à présent plus beaucoup de tristesse. Un caillou, voilà ce qu'était devenu le cœur du démon après la mort de sa génitrice. Il ne pouvait éprouver maintenant que la haine, la méchanceté, la rancœur, et rien que des choses dans le même genre. L'amour, la compassion et la pitié avaient été rayés de son vocabulaire. Aimer n'était plus qu'un signe de faiblesse.

- C'est comme ça que marche la vie, ma petite. Tout le monde meurt un jour, c'est évident, déclara-t-il avec une pointe d'irritation dans la voix. Maintenant, contente toi d'aller de l'avant et de ne plus penser au passé.

C'était exactement ce qu'avait fait William et au jours d'aujourd'hui, il était devenu ce que tout le monde appelle un monstre. Tuant sans pitié n'importe quelle personne susceptible de l'agacer, rien que pour un petit caprice.




Contenu sponsorisé
Re: Une lettre anonyme |

 
Une lettre anonyme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une lettre anonyme
» LETTRE ANONYME - Extrait "La Dame au Cèdre"
» Les voisins
» Dommages colatéraux
» lettre liée

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Habitations-
Sauter vers: