Partagez | 
 

 Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Sam 23 Mar 2013, 15:43

[HRP : Désolé du temps, période d'exam D:]

Mes cheveux qui venaient d’être ébouriffés davantage ne voulait pas se dénoués. Cela me prit la totalité du temps de la douche de mon ami pour défaire mes nœuds. En fait j’avais toujours la brosse dans les cheveux lorsque je vis la porte s’ouvrir rapidement et un être aux cheveux roses ainsi qu’une boule poilue de la même couleur en sortir. Tout en disant qu’il avait apprécié la douche, le garçon se jeta sur le lit qui sembla gémir de douleur. Des gouttelettes furent même projeter un peu partout autour et sur mon visage. J’essuyai en souriant la petite larme brillante. Mes cheveux étaient maintenant lisses, mais trempée, je continuais de les brosser un peu, profitant de la facilité du geste. Brosser mes cheveux était tellement une activité normale qui me rappelait mon chez moi, que mes yeux s’embrouillèrent un peu, mais je me ressaisis. J’avais toujours montré aux autres que j’étais forte, courageuse et mature, ce n’était pas le temps de défaillir. Je regardai mon ami qui fouillait dans son sac et en sorti quelques fioles.

Celle qu’il tenait maintenant dans sa main semblait contenir des petites pépites de métal brillantes. Pour moi, cela semblait être un métal normal ou peut-être une pierre très polie. Je ne connaissais rien là-dedans. Je regardais la fiole et Cobalt en simultané, me demandant ce que cela pouvait avoir de précieux.

Évidement, l’explication ne tarda pas. En bon professeur, il me fit ça simple. M’expliquant qu’un tel métal valait très cher ici. Assez pour acheter un…avions ! Mes yeux avaient grossit sous la surprise. Un avion ! Quand même. Avec mon petit 50$ qui ne valait rien ici, je me sentais totalement démunie. Puis il ajouta que si j’avais besoin d’argent il pouvait m’aider. Bien sûr, Cobalt était décidément trop gentil. J’avais besoin de cet argent je le savais, mais comment pouvoir rembourser ma dette ?

Je me levai, un peu étourdie. Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre, je devais m’occuper et réfléchir. Il disait qu’il pouvait en refaire d’autre. Je me dirigeais vers la salle de bain, laissa la porte ouverte pour qu’il puisse m’entendre, pendant que je plaçais nos vêtements pour qu’ils sèchent. Il était riche et n’avais pas besoin de tout cet argent. Moi, oui, moi j’en avais besoin. Accepter cette charité, étais-ce une preuve de faiblesse ?

J’eu envie de me frapper moi-même, j’avais le droit non ! D’être heureuse enfin ? Malgré tout, je me sentais incapable de m’imposer ainsi. J’avais placé ma robe contre la pole du rideau de douche, quand je sortie et me plaçait contre le cadre de porte.

- J’aurais surement besoin d’argent, mais je ne sais même pas par où commencer, ce que je ferais avec, ni comment je pourrais te rembourser.

J’haussai les épaules

- C’est gentil de ta part de vouloir m’aider, même trop gentil, on ne se connait même pas.

Je retournai dans la salle de bain et plaçai les vêtements sur la pole, sur le bord du bain et sur le bord du lavabo, une odeur étrange emplissait la pièce, pas du propre en tout cas.
En marchant pour retourner vers mon lit, je remarquai que j’avais mal sous mes pieds. J’avais marché nu-pieds toute la soirée, ce ne serait pas étonnant que je me sois blessé. Au moins je n’avais pas saignée, sinon je l’aurais remarqué. Je fis comme si de rien était.

J’avais tellement été choquée jusqu'à maintenant que je remarquais pour la première la douleur aigue. C’était endurable, mais il me faudrait trouver des chaussures demain. Avec quel argent ? Je réfléchissais toujours aux propos de mon ami sans vouloir le regarder en face.

Demain, oui. Demain j’allais lui demander de me prêter de l’argent. J’allais me vêtir, me trouver un travail et un endroit ou vivre. J’irais à la bibliothèque et j’apprendrai à connaitre ce monde inconnu. J’allais refaire ma vie.

Je me glissai sous les couvertures et inspira grandement. J’avais tant à faire.




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Lun 01 Avr 2013, 16:45

[moi aussi les exams arrivent D:]

Cobalt observa son amie qui se dirigea vers la salle de bains, il regarda Kumagoro qui lui lança le même regard étonné et suspiscieux. Pour une fois que son maître n'avait pas fait de gaffes dans ses paroles, il fallait que Katlyn devienne étrange. Le lapin haussa ses petites articulations et commença néamoins sa toilette pour lisser ses poils hérissés par la force et le champ éléctrostatique. Tâche autrement plus laborieuse qu'il en a une sacrée épaisseur le petit animal.

Cobalt ouvrit de grands yeux quand il entendit le mot "rembourser" dans la phrase de son amie, alors c'est ainsi qu'elle voyait la chose ? Pour elle il lui était impossible d'être généreux sans rien demander en retour ? Le jeune homme en fut peiné, ne pouvait-il pas être simplement gentil et aider une amie dans le besoin sans vouloir quelque chose en échange ? Etait-ce si étrange ?

Kumagoro dû percevoir la peine qui émanait de la fée masculine car il s'approcha de son maître pour lui faire une sorte de bisou sur la joue. Ce geste fit sourire son jeune maître qui le caressa gentilment en retour et tenta de se faire rassurant, Kuma-chan n'avait pas à s'inquiéter pour ça. Les paroles de Katlyn tournaient encore et encore dans son esprit et ne semblaient aucunement disposées à sortir de sa boite crânienne ou plutôt de ses méninges.

Puis pour bien l'achever, elle ajouta qu'il était trop gentil alors qu'il ne se connaissait même pas. De toutes ses 17 premières années de vie, jamais personne ne s'était plaint de sa gentillesse, de sa charité naturelle. Une boule se forma dans la gorge du garçon, il voyait quelques nuages gris obscurcir son monde coloré et il n'apprécia pas vraiment. De quoi avait-elle peur ? Coco n'était pas du genre à demander des comptes ou ce genre de chose, certes sa générosité pouvait se révéler parfois agaçante mais là, Katlyn en avait besoin non ?

Il se sentait pas très bien, son caractère était remi en question. Il n'aimait pas vraiment cette sensation. Cette personnalité unique en son genre, il se l'était fasçonnée, créée, justement pour ne pas ressembler à ses parents et pouvoir aller vers les autres. Son bras droit vint se poser instinctivement sur son épaule gauche, comme si il s'offrait une étreinte pour lui, le réconfort dans ses propres gestes.

- Tu as peut-être raison, tu ne veux certainement pas de l'aide d'un illustre inconnu qui aurait pu te laisser dans cette ruelle sans t'aider...

Il releva le visage et planta son regard dans celui de Katlyn, il était sérieux mais la flamme enfantine dansant constamment dans ses prunelles le faisait paraître comme un gamin...

- Mon aide je te l'offre. La seule chose qui m'importe c'est que mes amis soient heureux, que chaque personne soit heureuse...

Il soupira et baissa le regard.

- Et quand je peux contribuer au bonheur des gens, je ne demande rien, la joie et les sourires que j'en obtient valent tout les lingots d'or de votre planète...

Le jeune homme n'ajouta rien et se glissa sous les draps après en avoir retiré deux couches, son corps ne sachant plus réguler correctement sa température, il ne fallait pas qu'il se couvre trop au risque de surchauffer et de s'offrir une douloureuse migraine. Kumagoro s'inquiéta de ce comportement, pas de papouilles, pas de paroles gentilles et surtout pas de "bonne nuit" ! Cette fille avait véritablement vexé son jeune maître et bien que celui-ci se trouvait être un abruti fini, il n'a jamais aimé qu'on le vexe !




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Jeu 18 Avr 2013, 22:51

J’étais sous les couvertures, mais je m’étais tourner pour regarder Cobalt. Je me sentais un peu gêner. Je ne savais pas trop comment réagir. Bon le fait que c’était la première fois que je dormais dans la même pièce qu’un garçon m’avait traversé l’esprit, mais je me demandais vraiment quoi faire. Je n’avais pas eut d’amis humain depuis longtemps. Je ne savais pas vraiment comment cela fonctionnait et à quelle vitesse on pouvait devenir ami avec quelqu’un. Il est vrai que Cobalt m’avait beaucoup aidé. Je l’observai et remarquai qu’il ne semblait plus aussi à l’aise que plus tôt. Je fouillai dans ses émotions et remarquai que sa naïveté joyeuse avait été remplacée par un truc un peu plus négatif. Il était vexé. Il me dit alors que peut-être je ne voulais pas d’aide d’un « illustre inconnu » qui aurait pu me laisser geler dans la ruelle. Aaahw. Ces paroles me firent de la peine. Il ajouta en me regardant que son aide il m’offrait et qu’il voulait voir ces amis heureux. J’étais contente qu’il me dise qu’on était amis, mais je savais que ce n’étais pas pour me faire plaisir. Elle termina en soupirant qu’il était heureux de contribuer au bonheur des gens et que leur sourire était suffisant pour lui. Cela me fit avoir un sourire gêner. Bien sur, cette fée était une créature douce et aimable, elle n’aurait pas voulu avoir quelque chose en échange.
Je le regardai qui se coucha sans rien ajouter. Il n’allait pas bien. Je ne pouvais pas laisser les choses aller comme ça. Je ne voulais pas qu’il m’en veuille.

- Cobalt…je…je suis désoler de t’avoir blessé, je le vois bien maintenant, mes paroles n’était pas totalement les bonnes. Je ne veux pas que tu sois fâché. Je suis tellement choqué d’être ici et pas chez moi tu comprends, je n’ai encore pu me faire totalement à l’idée. Pour l’instant je ne pense qu’a ma survit.

Je souris pour moi-même et continuai

- J’ai peut-être passé un peu trop de temps avec les animaux. Je veux juste que tu saches que je ne suis pas encore habituer à l’endroit et encore moins à avoir des relations avec d’autre personnes que mes parents. Je te suis reconnaissante pour tout. Cela me fait plaisir, mais je ne suis pas encore à l’aise d’avoir des amis aussi rapidement. C’est pour cela que… que j’ai sentie le besoin de pouvoir rembourser.

Je ne savais pas trop quoi ajouter.

- Nous en reparlerons demain. La nuit porte conseil non ? Enfin, c’est une expression très utiliser sur terre.

Je me glissai à mon tour sous les couvertures. Sous toute les couvertures. J’étais plutôt frileuse. J’eux beaucoup de difficulté à m’endormir, car je pensais à des milliers de chose. Comment j’allais bien pouvoir faire en sorte que Cobalt ne sois plus fâcher contre moi ? Peut-être que si je lui montrais un moi plus joyeuse et plus animée cela lui plairait. Je n’étais vraiment du style gamine naïve, mais je savais me montrer positive. Je pourrais lui parler de ce que j’allais faire avec mon argent. Et aussi l’inviter à venir chez moi. Un chez moi, j’en rêvais déjà. J’avais la fiole qui lui permettait de me trouver. Je rêvassais à ma maison de rêve quand je m’endormi. La nuit plutôt courte fut tout de même très appréciée. Je fus réveillé par le soleil derrière le rideau de la fenêtre. Je souris. Cela faisait du bien. Pendant les premières secondes, j’avais paniqué, me demandant ou j’étais. Je m’étais rapidement calmé. Hearty à mes pieds ne s’était pas réveillé. Je restais longtemps dans mon lit avant de finalement m’étirer et glisser mes pieds hors des couvertures. J’avais fait cela dans une lenteur exagérer ne voulant pas réveiller personne. J’étais allé aux toilettes et avait lavé mon visage. Revenant dans la chambre, j’étais aller pousser le rideau pour regarder dehors. Wow quel vue, le bâtiment d’à côté. Au moins il était plus bas, alors on avait un peu de lumière. Mais sinon, en bas, il faisait sombre et le soleil ne passait pas. J’entendis alors un bruit en direction du lit de Cobalt. Je m’approchai doucement.

- Cobalt tu es réveillé ?

Je me glissai à genoux sur le bout sur lit et m’assied sur mes talons en attendant qu’il se réveille complètement.

- Tu as bien dormi ?

Je commençai à jouer avec mes cheveux nerveusement, comment j’allais bien pouvoir introduire le reste.

- Tu es encore fâché ? Est-ce que tu veux bien en parler ?

Et je restai là à attendre qu’il me réponde.

[Désoler du temps encore x) C'est plus une semaine d'examen là, c'est rendu un mois et demi x_x touka, je répond comme je peux ><]




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Mer 01 Mai 2013, 11:12

[Dézzzolay !!! J'avais pas mon ordi à l'hôpital !! Je répond aujourd'hui et normalement je serai plus présente !! :D]

Katlyn s'excusa à la surprise de Cobalt, elle n'avait pas à le faire, c'était lui qui avait mal réagi. Mais au moins il pouvait maintenant comprendre sa réaction par rapport à sa générosité démesurée. Il écouta d'une oreille attentive bien que presque déjà transporté au pays des songes. Kumagoro s'était redressé pour écouter un peu et ainsi savoir si il devait venger son maître pendant la nuit ou si cette fée ne valait pas la peine qu'il salisse ses poils. Au final le lapin décida de ne rien tenter pendant que le ciel était noir, à moins que la bête carnivore présente dans la pièce ne tente de le manger.

Cobalt n'acquiesça même pas et ne pipa mot quand son amie lui dit qu'ils termineront cette conversation le lendemain. C'est vrai que c'était mieux d'en reparler en forme. Une comparaison lui vint à l'esprit juste avant qu'il ne soit acceuilli dans le monde merveilleux de Morphée : C'est comme une réaction nucléaire très instable, pour être en état de faire des expériences dessus il faut être reposé et non pas ur les nerfs sinon les conséquences peuvent être catastrophiques. L'affilié de Madame Mère doit encore s'en rappeler alors qu'il est certeinement en train de se faire dévorer par on ne sait quel genre de larves.

C'est sur ses sages pensées que la fée au masculin bascula du côté inconscient de l'imagination ~

Le matin ~

Cobalt ne se réveilla pas avec le soleil, ce fut quelque chose de plus désagréable qui tira son esprit cotonneux des brumes du sommeil. Une boule de poils roses et doux avait élu domicile sur son visage, cela aurait pu être agréable si cette OCNI (Objet Calinant Non Identifié) ne possédait pas quatres pattes dont deux dôtées de griffes plutôt pointues.

Kumagoro s'amusait de son côté, c'était sa façon de se venger par anticipation de toutes les imbécilités et idées saugrenues qu'allait lui faire subir son maître durant la journée arrivant. Sauf que ce jeu durait rerement bien longtemps, il avait déjà essayé de rester plus d'une dizaine de minutes sur ce visage gamin mais se retrouvait vite propulsé sur le sol. Sa vengeance s'annulait et il se retrouvait de mauvaise humeur, pire que d'habitude.

Une voix tira totalement le fuchsia de ses pensées et de sa bataille avec l'ORMI (Objet Rose Maintenant Identifié) et il se redressa pour tomber sur Katlyn qui l'observait depuis le bout de son lit une place. Avant de répondre, le jeune homme s'étira et bailla puis se frotta les yeux comme une gamin.

- 'Jour Kat.

Il lui fallait toujours un petit temps avant de redevenir la pipelette qu'il était habituellement et si Kumagoro savait dire autre chose que "J'ai faim" ou "Bravo" il aurait certainement conseillé à la jeune femme présente de profiter de ce silence reposant.

- Moui... J'ai l'impression d'avoir hiberné comme une marmotte en hiver !

Et voilà... C'est parti pour une journée de bavardages... Le lapin rose se prit à se demander si le renard n'avait pas été mit sur sa route pour qu'il en finisse de ce semi-cauchemar... Bien sûr, il pouvait bien passer le plus clair de son temps à se moquer de son maître, Kumagoro ne pouvait pas vraiment se passer de lui... A son grand désespoir d'ailleurs.

- Je suis jamais fâché moi ! J'étais juste un peu vexé mais non je t'en veux pas, on ne m'a juste jamais reporché mon habituelle gentillesse donc j'ai été un peu sonné mais je t'en veux pas Kat-chou !

Et il se lève d'un bond - son habituel sourire de nouveau collé sur le visage - pour aller voir si ses vêtements sont secs. Et au touché tout les tissus sont froids mais en aucun cas humides. Le fuchsia s'enferme dans la salle de bains et enfile rapidement un caleçon fourni par l'établissement. Coco mit son short très court en cuir, ses sortes de bottines plates et son haut extrêmement court. Les mitaines en cuir entourères ses mains et les lanières de cuir prirent place autour de sa tailles, de ses bras et de sa cuisse droite. Il sortit de la salle de bain en souriant.

- On est tout de suite mieux avec des vêtements à soi !

Il continua de sourire.

- ça te dit qu'on descende manger ? Je meurs de faim ! On remontera après pour chercher nos vestes mais habille toi, je vais ranger mes produits en attendant !

Le fuchsia se précipita sur sa petite sacoche et observa tout ses éléments, toujours aussi fasciné.




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Lun 13 Mai 2013, 23:18

Je brossais machinalement mes cheveux, les yeux dans le vide attendant une réponse. Lorsque mon ami fée me dit qu’il avait dormit comme s’il avait hibernée comme un marmotte en hiver, je souris. Je trouvais l’image comique. Mais je ne ris pas, car j’étais toujours très concerné par mon problème, le fait qu’il n’était pas super heureux le soir d’avant et que je ne voulais pas qu’il ne veuille plus être mon ami.

Lorsque je lui demandai, il me répondu qu’il n’était pas fâcher, que vexé. Il me répéta même deux fois qu’il ne m’en voulait pas. Cela me rendit septique et je levai les yeux pour le regarder. Il semblait honnête, mais esquiva mon regard. Il se leva aussitôt. Il souriait alors je me dis que je ne devrais pas m’inquiété. Autour de moi les ondes de sa naïveté revinrent. M’entourant et me rendant moi aussi heureuse.

Cobalt se rendit à la salle de bain pendant que je restais là à le regarder. Comme il semblait occupé pour quelques petite minute, je me levai et fit son lit, plaçant les couvertures. J’allais aussi réveiller Hearty en douceur. Le gratouillant autour des oreilles. Propre, son pelage était un peu plus doux. Je n’avais rien ici pour le peigné, je n’avais que ma brosse et je n’osais pas la prendre pour lui. Il ne faut pas partager sa brosse à cheveux avec les animaux normalement. Je me fis que le peigner avec mes ongles calmement pour le rassurer. Je lui envoyais aussi des ondes douce et réconfortante.

Le garçon sortie alors de la salle bain tout habiller. Heureux dans ses vêtements. Je le comprenais, mais moi je n’avais plus de vêtement à moi. Si on m’avait avertie que je risquais d’un tomber dans un autre monde comme ça d’un coup, j’aurais pensé à apporter ma valise. L’espèce de troue machin qui m’avais aspiré n’avais même pas voulu me laisser avoir mes chaussures.

Il me proposa aussi de descendre manger en souriant. Je lui répondis que j’étais d’accord et me dirigeait à mon tour dans la salle de bain. Je retirais le t-shirt que j’avais emprunté pour remettre la robe. Je gardais le caleçon que j’avais en dessous et jetai mon propre sous-vêtement. Je gardais mon soutien-gorge qui n’était pas trop salle. Il ne me restait que ma veste à mettre que je laissai sur mon lit. Ma robe était raccourcie et déchirer, mais au moins elle était propre et sec.

Je pliai le t-shirt et le mit aussi sur mon lit. Je retournais a la grande armoire et pris une paire de pantoufle. C’était tout ce qu’il y avait qui pouvais servir de chaussure alors j’allais fait avec. Mes pieds étaient déjà assez douloureux comme cela pour que je marche encore les pieds nus. Je ne voulais même pas voir à quoi ils ressemblaient. Prête je me glissai près de Cobalt et lui dit que j’avais terminé.

- On peut aller manger. Et Cobalt, j’ai pensé à cela et je vais prendre ce que tu veux bien m’offrir. Je crois qu’il faut que j’apprenne à accepter ce qu’on veut bien me donner hein.

Je lui souri et commençai à descendre les marches. La salle était beaucoup moins pleine de gens que la veille. Je regardais à droite puis à gauche et vit une table près d’une peinture sur l’un des murs qui m’attira. J’allais rapidement m’y asseoir et attendis que Cobalt fasse de même.

- J’ai encore vraiment faim ! Des gaufres avec des fruits ce serait sensationnel ! Tu crois qu’ils en font ici ?

Je souris encore. Il fallait que je profite des bons moments, car bien des épreuves allaient venir.

- Je vais demander des boulettes de viande aussi.

J’avais laissé Hearty en haut au calme. Je me dis que cela lui ferait du bien. Je ne comptais pas prendre plusieurs heures pour manger. Je voulais le rejoindre dès que possible et je m’étais promis de lui apporter des boulettes de viande.

Je me penchai vers Cobalt tout en me concentrant sur lui. L’on n’avait pas beaucoup parler le jour d’avant et je pensais qu’il était important de lui montrer que je m’intéressais à lui. En fait, ce n’étais pas qu’une question de le montrer, j’étais réellement intriguer.

- Alors, quand tu vas m’abandonner comme une pauvre perdue. T’inquiète sans rancune. Tu vas aller où ?

Je vis une jeune femme venir vers notre table. Elle avait l’air un peu plus normale, jusqu'à ce que je remarque ses oreilles pointues. Comme les miennes ! Mais moi j’étais une Fée et elle…elle était peut-être une Elfe ! Comme elle venait vers nous d’un pas décider et me sourit lorsqu’elle remarqua que je la regardais, j’en déduis que c’était notre serveuse. Je savais déjà ce que je voulais alors pas d’hésitation pour ce que j’allais dire. Je regardai quand même Cobalt pour voir ce que lui allait demander et j’attendais toujours sa réponse !

[HRP : Toujours aussi sorry d'être lente. Je fini bientôt l'école là, ça va être mieux. Merci de continuer d'rp avec moi même si je suis lente >w< J'adore ce rp alors j'aurais pas voulu qu'il soit abandonner. ]




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Mar 14 Mai 2013, 19:57

Cobalt attendit patiemment que Katlyn se prépare pour aller prendre un petit déjeuner mérité. Il en profita pour ranger ses petites fioles, certaines contenaient des gaz épurés et d'autres des petits cristaux de métaux, il n'avait pas beacoup de liquide sauf pour le mercure et quelques précieux morceaux de terre rare qu'il revendrait à bon prix pour se payer quelques meubles et remettre en état le laboratoire de ses parents.

Son amie réapparue bientôt, sa robe était dans un piteux état mais cela donnait un style, parfaite dans une de ces soirées où les humains se déguisent et vont frapper à la porte pour demander des bonbons. Hollawine ? Un truc comme ça en tout cas. Et Cobalt sourit en pensant que peut-être un jour il ira sur Terre, ça serait cool si Kat lui montrait un peu les coutumes de cette planète !

Perdu dans ses pensées joyeuses -ou idiotes suivant que l'on s'appelle Kumagoro ou pas- le jeune homme fut quelques peu surprit de ce que la jeune fille lui dit d'office. Elle acceptait son aide ! Cette simple idée étira les lèvres du jeune homme en un immense sourire. Il lui tapota la tête gentiment puis la suivit dans les escaliers jusque dans la salle principale. Coco avait prit Kumagoro avec lui, le lapin savait peut-être se défendre mais face à un renard certainement affamé au petit matin, il ne faisait certainement pas le poids...

Cobalt s'assit face à Katlyn, les chaises étaient un peu hautes et ses pieds ne touchaient le sol que si il les tendait afin de mettre la pointe en bas. Cela ne le dérangeait pas outre mesure mais il passait pour un petit enfant à cause de cela. Quand son amie lui explicita son envie de gaufres, il sourit et rit un peu.

- Bien sûr qu'ils font ça ici ! Ils peuve,t même te mettre des fruits qu'il n'existe pas sur Terre ! Je pense à la pomme qui a un goût de banane caramélisée par exemple ! La mela caramellata un nom un peu simpliste si tu veux mon avis !

Il sourit encore et hausse un sourcil quand au deuxième plat. Voilà une étrange coutume ! Des gaufres avec de la viande ? Etait-ce un plat typique des Amériques ? Il fallut une bonne poignée de secondes avant que Coco ne comprenne que c'était justement pour nourrir l'affilié de Katlyn et éviter qu'il ne passe sa faim sur l'adorable Kumagoro.

Par contre quand Katlyn se mit à l'observer comme si elle pouvait le scanner et observer dans son corps. Et il faillit s'étouffer avec les molécules de diazote de l'air quand elle lui demanda ce qu'il allait faire. Cobalt se mit à réfléchir mais une serveuse arriva vers eux. Une elfe. Bien qu'une certaine rancune existait entre les elfes et les fées, Cobalt n'était pas sorti assez longtemps pour comprendre ce froid entre les deux races. Il lui sourit donc et elle leur demanda ce qu'ils commandaient.

- Alors... Je prendrait une part de crumble kiwi-pomme-noix de coco- pépites de cacao sucrées et fondantes, trois pommes chaudes avec du caramel, des pancakes au sirop d'érable et des gaufres aux framboises pour mon lapin.

Il attendit que Katlyn commande et que la serveuse se soit éloignée pour expliquer rapidement ce qu'il souhaitait faire une fois que leur route se sera séparée.

- Moi je vais certainement marcher jusqu'au parc et trouver les plantes qui me manquent pour certaines décoctions. Après j'irai au marché pour faire de l'achange avec les vendeurs.

Cobalt sourit et sort un sachet contenant des sortes de petites pépites de couleur argent-blanc et tend le sachet à son amie en souriant grandement.

- Tiens ! Voilà ce que je te donne 50 grammes de platine en pépites. Je crois que sur Terre le prix est de envrion... Je me base avec une monnaie européenne, l'euro. SOn prix vaut environ 35 € le gramme. Soit environ 45$ si ma conversion est juste. Tu pourras en tirer un bon prix ici si tu tombe sur quelqu'un qui en cherche. Adresse toi aux bijoutiers, ils ne rechigneront pas à te le racheter !

Et le fuchsia sourit, heureux et le coeur léger de savoir qu'il aura au moins aider sa nouvelle amie pour quelque chose !




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Mar 21 Mai 2013, 20:12

Cobalt m’avait assurée que même dans ce monde, je pouvais trouver des gaufres avec fruit. C’est pourquoi lorsque ce fut à mon tour, c’est ce que je pris. J’espérais aussi que le sirop d’érable serait du vrai. Cobalt en avait demandé, alors cela devait exister, mais je ne voulais pas du sirop qu’on retrouve dans ces restaurants miteux. Ma mère à de la famille au Canada et ils nous envois souvent du vrai de vrai sirop d’érable, c’est D.É.L.I.C.I.E.U.X. Enfin, il ne fallait pas trop m’emporter, après tout, je n’étais plus chez moi et il me fallait vivre avec. J’allais prendre ce que je pouvais avoir, voilà tout. Je n’oubliai pas de demander 8 boulettes de viande pour mon Hearty qui devait bien s’ennuyer là-haut.

Cobalt commanda un déjeuné très fruité et sucré et plus énorme à mon humble avis, il devait avoir vraiment faim. Son lapin mangeait des gaufres. Les animaux ici peuvent manger des trucs vraiment sucrée sans tomber malade ? Il me fallait vraiment trouver des livres pour en apprendre davantage. Ou peut-être suivre des cours.

Lorsque la serveuse s’éloigna, Cobalt répondit à ma question de plus tôt. Ces projets était intéressent, mais plutôt bref. J’étais quand même contente de pouvoir en apprendre sur lui. Ainsi, les métaux n’étaient pas sa seule passion, les plantes aussi. Même s’il était naïf à première vue, je savais que Cobalt connaissait beaucoup de chose. Me séparer de lui allait être difficile, j’allais vite me sentir à la merci des personnes malhonnêtes qui pouvaient facilement m’arnaquer.

Ensuite, Cobalt me fit un cadeau très précieux. Enfin, pour moi ce l’était. 50 gramme de platine en pépites. Je ne savais pas exactement ce que c’était, mais j’allais le retenir. Il fallait que j’ai l’air intelligente pour ne pas qu’on se joue de moi. J’observai longuement le petit sachet et les petites pépites de couleur grise-blanche. Puis regardant autour de moi pour voir si on avait vu le précieux objet, je le mis rapidement dans ma bourse et je collai contre mon ventre. C’était vraiment important pour moi. Même si ça ne valait pas beaucoup sur terre, ici ça valait cher et c’est tout ce qui comptait.

Je souris aussi à Cobalt, car il semblait heureux et le voir ainsi me donnait qu’envie d’être heureuse. Tout allait se régler.

- Merci beaucoup. Mais bon, ça vaut cher ici, mais cher comment. Genre, acheter un commerce avec appartement au deuxième étage ou genre deux trois banane et un panier de pommes ?

Pendant que j’y pensais, une autre question me vint en tête.

- Aussi, j’aimerais savoir. Est-ce qu’il y a des écoles ici ? Est-ce que je pourrais étudier la médecine vétérinaire ? En d’autre mot, cette science qui connait les animaux et qui les guérit.

J’espérais que oui. Je voulais réaliser mes rêves malgré tout ce qui m’arrivait. Ici aussi les gens avaient des animaux. Si tout le monde avait un compagnon comme Kumagoro, j’aurais bien évidement quelques petits patients.

Mon esprit se dirigea vers mon compagnon à moi. Hearty. Lui et moi avons toujours été proches, mais je crois que cette épreuve allait faire de nous des êtres encore plus proches. Penser à lui me rappela qu’il était seul dans notre chambre. Je l’avais laissé là, car tout les humaines, euh enfin…les êtres humanoïde qui trainait dans la taverne l’avait un peu chamboulé et je voulais qu’il se calme. S’il était patient…il restait un renard. Bientôt il aurait les pattes pleines de fourmi si je ne le laissais pas chasser un peu. Il me fallait vite nous trouver une maison, un chez nous.

Je m’imaginai déjà, un petit chez moi rustique avec plein de médication. Des lits pour mes patients, des cages pour ceux moins commode (même si je détestais mettre des animaux en cage). J’aurai aussi une chambre pour les propriétaires qui venait de loin pour soigner leurs animaux. Au deuxième un petit appartement, chambre, cuisine, salle de bain. Je n’avais pas besoin de beaucoup d’espace, j’étais habituer à ma cabane.

Penser à ma cabane me fit penser à mes parents, ou plutôt ceux qui avait pris cette place sans m’en parler. Je chassai ces pensées et me concentrai plutôt sur les informations que Cobalt pouvait me donner.




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Mar 11 Juin 2013, 20:19

[Deso' du retard !! JE suis en période de révisions... .__.]

Cobalt réfléchit à la question qui suivit le don qu'il avait fait à Katlyn. Il fit quelques conversions, essayant de ne pas se tromper dans les devises et leurs valaurs actuelles. Il ne suivait qu'occasionnellement les cours de la bourse terrestre et donc il n'était pas forcément très au fait de cette partie.

- Je sais que c'est moins cher que du rhodium qui est vraiment assez rare sur Terre vu que vous n'en produisez qu'une vingtaine de tonnes par an... Hm... Je dirais qu'avec ce que tu as maintenant en ta possession, un appartement devrait t'être accessible mais il faut d'abord que tu ais échangé les pépites contre des drachmes sinon ça marche pas !

Il sourit tout en caressant les oreilles de son lapin qui n'attendait que de pouvoir manger et donc ne fit pas trop attention à la conversation. Les questions qui s'amoncelèrent ensuite le firent réfléchir assez intensément. A vrai dire il ne s'était jamais vraiment posé de questions à ce propos puisque les animaux n'étaient pas vraiment dans ses cordes, même si avec ce qu'il connaissait, il pourrait certainement les soigner convenablement.

- Il y a des écoles, du moins il me semble... J'ai tout apprit par mes parents qui m'ont transmis leur savoir alors je connais assez mal le sujet mais je pense que ce genre de bâtiment doit être présent sur l'île.

Le fuchsia sourit et laissa échapper un rire un peu enfantin, très légèrement moqueur mais surtout léger.

- Je sais ce qu'est un vétérinaire nous usons presque du même vocabulaire que vous autres habitants de la Terre. Hm... Comment te dire ça... ça ne sera pas une école, du moins je ne pense pas... ça sera plutôt du genre de l'apprentissage. Je pense qu'ici tu devras rechercher un professeur et tu apprendras de lui. J'ai beau creuser mes synapses et déplacer les axones de mon cerveau, je ne vois pas où il pourrait y avoir ce genre d'école... Mais je te conseille de demander à quelqu'un d'autre qui en saurait plus.

Cobalt vit la serveuse revenir et poser leurs réservations devant eux. Kumagoro s'inclina respectueusement et entama ses gaufres d'une belle couleur rose foncée. Lui de son côté huma son assiette à plein poumons. Il remercia la serveuse et lui offrit un gentil sourire, elle lui rendit et reparti après leur avoir souhaité un bon appétit.

- Tu vas certainement goûter un fruit que on appelle ici un Poseï en hommage à notre dieu Poséïdon, ce fruit ressemble à un trident vert glauque, il est assez sucré mais si tu le met près d'une fraise, son goût devient plus acide ! Si un jour tu en trouve sur un marché et que tu veux en manger, surtout enlève la peau sinon tu es bonne pour un tour à l'hôpital !

Le jeune homme entama son crumble, le kiwi était cuit et fondant tout en étant légèrement acidulé, la pomme quand à elle se faisait assez discrète mais adoucissait le tout, la noix de coco parfumait agréablement le tout et les pépites de cacao faisait danser les papilles et harmonisait le tout. En un mot : DELICIEUX !

Kumagoro de son côté avançait lentement mais surement dans sa dégustation de gaufres à la framboise. Il s'en mettait plein les moustaches à cause du coulis tiède. Son maître ne put s'empêcher de sourire à cette vision si mignonne et différente de d'habitude. Certes, Kuma-chan est toujours mignon mais quand il n'a pas son air boudeur c'est encore plus mignon !!

- Pourquoi ton renard ne t'as pas suivi ? Il a peur de certaines races présentes sur l'île ?

C'est plutôt étrange car d'habitude les animaux n'ont pas peur puisque presque tout les habitants de l'île ont un affilié et donc les animaux devraient savoir qu'ils n'ont pas à craindre certaines créatures... Sauf les démons et autres vampires qui peuvent être parfois fort peu sympathiques...




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Jeu 20 Juin 2013, 20:34

Pendant que j’étais avec Cobalt, à l’écouter parler, je réalisai que j’avais beaucoup de chance d’être tomber sur lui. J’aurais pu tomber sur quelqu’un de malhonnête à l’entrer de ce bar, mais c’est ce gentil garçon qui était là. Je rougis en pensant que…en effet…il était gentil…mais surtout un garçon. Rapidement j’effaçai cette idée de ma tête. Non mais…je n’allais quand même pas commencer à penser à cela alors que je suis censé être en mode « survit ».

Je me concentrai plutôt sur ce qu’il m’expliquait. D’ailleurs, c’était des informations primordiales. Il commença par répondre à cette question qui m’était assez primordiale. Celle de l’argent. Selon les renseignements qui s’additionnait dans ma tête, je pouvais me payer un appartement…hum je voulais bien plus que cela ! Peut-être que pour les premiers temps, je pourrais me trouver un colocataire et étudier en même temps et aussi me trouver un petit boulot. Ahw beaucoup de trucs à faire ! Commencer par les échanger contre des drachmes pouvait déjà être un bon plan. Si je disais étudier, c’est que selon les révélations de mon ami, pour devenir vétérinaire ou soignante, peu importe, il me faudrait trouver quelqu’un pour me l’enseigner. Retour dans le passé ouais. Maitres et artisans ? Dans tout les cas, toujours selon Cobalt, je devrais trouver quelqu’un pour me donner plus d’information certaine et moins de supposition.
J’étais complètement dans mes pensées, occupée à me faire un plan pour les jours à venir, trouver un boulot, un endroit ou vivre, un professeur, allé à la bibliothèque, trouver un endroit ressemblant à un hôtel de ville peut-être ? Ce genre de pensée me préoccupait beaucoup en c’est temps-là, mais c’était normal. Prévenir vaut mieux que guérir.

J’avais d’ailleurs depuis un petit moment sorti les feuilles que j’avais prises le soir d’avant pour prendre des notes et faire un bon plan d’attaque. Je fus donc très surprise de voir nos plats arriver. Je relevai rapidement mes mains avec mes bouts de papier et la serveuse déposa nos plats. Je rangeai alors mes notes pour me concentrer sur le repas.

Cobalt me parla d’un fruit le « Posei » en hommage à Poséidon. Alors les personnes de cette île vénèrent les Dieux Grecs ? Et bien…J’avais toujours été intéressé par cette croyance, mais je n’avais pas entrepris beaucoup de recherche. Il me faudrait peut-être penser à en faire pour mieux me familiarisé avec le lieu. Même si l’histoire du fruit était très passionnante et aurait pu m’être utile dans un futur certain, ma gaufre aux fruits me dansait devant les yeux. J’eu droit au sirop de commerce, mais il était différent, sans être le sirop d’érable, il avait un gout assez sucrée. J’avais aussi très faim et je ne savais pas quand serait la prochaine fois ou je pourrais manger un aussi gros repas avec le peu d’argent que j’avais. Je ne voulais pas demander d’avantage à Cobalt, je voulais pouvoir m’arranger toute seule. La voix de mon ami se glissa de nouveau à mes oreilles. Il me demanda pourquoi j’avais laissé Hearty en haut.

Je souris et rit un peu…après tout dans un sens la question était un peu idiote.

- Et bien, on vient d’arriver alors…on ne connait pas du tout les autres races ! Mais en fait, Hearty n’aime pas beaucoup les grandes foules, normalement, il n’y a que moi, mes parents et la forêt, mais là, ya beaucoup de gens. Cela le stresse un peu. Aussi, ce voyage est éprouvant davantage pour lui, car il ne comprend pas les mots, il ne voit que des sons, des odeurs, des textures, des goûts et des formes très différente de son milieux originel. Même si je peux lui envoyer des images, je ne peux pas tout lui expliquer. Voila.

Je lui souris, comme un professeur à son élève, mais en fait, c’était moi l’élève et je n’avais pas fini avec les questions.

- Au juste, est-ce qu’il y a une bibliothèque proche ? Et un endroit où l’on va pour ce trouvé du logement ?


Je ne voulais pas le déranger plus longtemps, mais une autre chose s’imposait d’elle-même.

- Je sais que tu dois partir, mais je crois qu’une visite de la ville s’impose non ? Si tu ne peux vraiment pas, ça va, je me perdrai et me retrouverai comme une grande, mais ça serait vraiment apprécier !

Je le regardai avec une tête de chien piteux. Enfin, un essai de tête de chien piteux. Je n’étais pas très forte sur les expressions faciales.




avatar
Invité
Invité
Re: Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre] | Mar 25 Juin 2013, 18:30

Cobalt inclina la tête sur le côté comme dans certains mangas japonais où quand le personnage s'interroge, il incline le crâne sur la gauche ou la droite, lui obta pour la droite. Alors cette boule de poils roux n'aime pas la foule ? Le pauvre, l'île est fournie en habitants et en espèces de tout genres. Mais en règle générale, personne ne s'attaque à personne à part les races qui ne s'aiment pas, les anges n'apprécient que moyennement les démons mais les affiliés ne sont que rarement visés directement alors il ne devrait pas avoir peur, surtout que si sa maîtresse est gentille, il y a peu de chances que des gens s'attaquent à elle. Du moins c'est ce que l'esprit plein de Bisounours dicte comme façon de penser.

La question qui suivit fit lever aussi bien la tête fuchsia du jeune homme que celle rose du lapin de ce dernier. Coco réfléchit un instant, il savait qu'il y avait une immense bibliothèque mais où exactement ? Kumagoro lui semblait savoir puisqu'il tapota l'avant bras de son maître pour attirer son attention ce qui fonctionna rapidement.

- Oui, Kuma-chan ?

Le lapin esquissa toute une série de geste qui lui était possible pour lui et ses articulations et après s'être concentré sur son lapin, le regard de Cobalt s'éclaira encore plus fortement. Il sourit comme un gamin et prit son lapin dans ses bras pour lui embrasser le front et lui faire des câlins de remerciement. Kumagoro fit une moue qui montrait qu'il n'aimait pas bien ça mais au fond, son maître savait qu'il appréciait être choyé et caliné de temps en temps.

- D'après Kumagoro, il y a une grande bibliothèque à Castle of Heart. C'est l'immense château qui domine toute l'île, il est très voyant et c'est peu probable que tu te perdes en y allant !

Après une dernière papouille à son lapin, Cobalt le laissa retourner finir sa gauffre à la framboise et s'occupa du dermier morceau de son crumble absolument divin. Le fuchsia sourit franchement à Katlyn. Avant de recommencer à incliner la tête sur le côté - mais gauche cette fois, le changement c'est bien parfois !
Par contre pour savoir où trouver un logement, c'est plus difficile à définir, surtout pour lui natif des montagnes dans le village des Fées.

- Je suis désolé Kat' mais moi je n'y connais rien sur l'immobilier à part pour les prix mais je crois que tu peux trouver un logement n'importe où sur l'île. Tu devrais te renseigner à quelqu'un de plus habitué que moi.

Après quelques secondes de réflexions, Cobalt sourit de manière amusée à sa nouvelle amie qui le regardait avec un regard... Suppliant ? Peut-être était-ce ce qu'elle voulait donner comme impression, c'était plus comique qu'autre chose se dit le jeune homme.

- Je vais effectivement vers la ville. Mais je ne pensais pas m'y diriger directement. J'avais dans l'optique d'aller dans la forêt pour trouver des roches et des plantes que je n'ai pas eu l'occasion d'étudier. Puis aussi dans la plaine où les fleurs ne se fanent jamais ! Tu sais qu'il y pousse des Epipogium aphyllum alors qu'elles devraient se trouver seulement en montagne ?! C'est dingue ! Je t'en rapporterai sauf si Démeter m'en empêche !


Il rit comme un gamin qui vient de raconter une blaque qu'il trouve vraiment trop marrante puis sourit de toutes ses dents, n'ayant pas conscience qu'il a tout sauf l'air mature et adulte.


- Cela m'aurait fait très plaisir de continuer le chemin avec toi mais je crois que le mieux serait de s'échapper chacun de notre côté pour quelques temps !


Il fait un pouce levé en signe d'encouragement et de promesse aussi, ça serait bien qu'ils se revoient dans un moment pour voir comment chacun a évolué, ça serait plue enrichissant pour eux deux !


- Je te fais la promesse que la prochaine fois qu'on se voit je t'emmène dans le laboratoire de mes parents ! J'espère que toi d'ici là tu auras trouvé un logement et une formation ! Tu me raconteras tout hein ?? Et surtout ne perd pas le fiole de krypton sinon je ne te retrouverai pas !
 
Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jeune fille perdue, sans argent et trempée cherche abris pour la nuit et serviettes chaudes [Libre]
» La jeune fille sans mains
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» La jeune fille aux prunes
» la jeune fille a la perle

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: