Partagez | 
 

 Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant




avatar
Invité
Invité
Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Ven 09 Nov 2012, 16:29

Sur les nuages un crocodile pleurait, ses larmes glissaient sur ses joues écaillées. A chaques sanglots une plainte aiguë s’échappait de sa gueule pour disparaître dans le silence pesant de la mer nuageuse.

Elle avait marché, vite, longtemps et traversé un grande porte lumineuse, elle avait foncé dedans sans un regard derrière elle, elle ne savait pas ou elle allait atterrir elle savait juste quelle voulait fuir. Fuir, ce n’était pas dans ses habitudes, elle qui pouvait faire face à n’importe quelle situation, trouver des solutions, s’adapter, elle avait fuit devant la « trahison » de sa mère, elle avait fuit le seul endroit quelle connaissait et les gens qui l’habitaient.

Maintenant quelle était un crocodile elle ce demandait qui pourrait l’accepter, après tous les crocodiles sont des animaux dangereux, dont on avaient peur à un tel point qu’on les transformaient en sacs à main pour qu’ils ne soient plus une menace. A cette pensée ses sanglots redoublèrent de forces, les secousses de son corps, plus puissante firent trembler le sables sur le quelle elle était étalé.

Son corps, sans qu’elle ne sans rendent compte reprenait forme humaine.

Un sentiment d'abandon persisté, sa mère l'avait abandonné ce soir tout comme son père qui était partit avec son frère il y a de cela des années. Elle l'avait quitté pour un autre homme, les hommes sont des brutes, des baratineurs qui prenaient sans donner en retour, sa mère après son père aurait du le savoir! Les hommes sont les enfants du diable !

Elle ce retourna, regardant les étoiles en pensant au seul homme bon sur Terre, son frère Kenzai.

Un souffle léger sur son corps lui fit réaliser qu'elle était redevenu humaine et que en ce transformant elle avait quitté ses habits, Fira était nu sur la plage. Pour que personne ne la voit ainsi elle plongea dans ce qui ressemblait à une mer avec pour seul éclairage la lumière de la lune elle ce rendit compte que c'était une mer,oui, mais de nuage!

Quelle monde étrange pensât-elle.
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Naomiie Alyn
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 170 Messages : 809
Couleurs : #6633FF
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2011 et on me connaît sous le nom de : Naomiie. Mon nom est : Naomiie Alyn. Actuellement je suis : en couple avec Aaron. Il paraît que je ressemble à : Rachel Entichers de l'artiste Yu-kichi & Originaux de l'artiste Mishima Kurone + (IRL : Amanda Seyfried) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même pour l'avatar et Yên pour la créa'.
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Ven 09 Nov 2012, 17:58

Les larmes du Crocodile

Naomiie se retourna une nouvelle fois en soupirant. Elle passa ses mains froides sur ses yeux et grogna. Malgré l'accablante fatigue qui la clouait au lit, elle n'arrivait pas à s'endormir. Elle avait presque envie d'en pleurer de frustration, mais finit par repousser ses couvertures. Elle s'assit sur le bord de son lit et posa ses petits pieds sur le sol de son appartement. Un rayon de lune filtra à travers les rideaux et elle les écarta légèrement pour observer dehors. Il aurait du régner une quasi-totale obscurité, mais ce soir était un soir de pleine lune particulièrement brillante qui éclairait bien l'extérieur. La petite elfe se demandait si ce n'était pas en effet la cause de son insomnie, d'ailleurs... Elle se leva doucement en se frottant les yeux, qui étrangement lui brulaient. Surement le manque de sommeil! Une folle envie de sortir voir la lune la prit. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait c’était limite une obligation, d’un coup. Elle enfila rapidement une robe à manche longues ainsi que de longues chaussettes en coton rayé avec de petites ballerines, elle s’aspergea le visage d’eau, mit son manteau et sortit de sa chambre sans un bruit.


Le vieux bâtiment craquait de partout, et lorsqu’elle fit quelques pas sur le plancher patiné par le temps et les nombreux passages mélangé avec le cirage que personne n’avait mit depuis longtemps, du lourds craquement se firent entendre. Elle grimaça et marcha sur la pointe des pieds jusqu’à la porte de sortie en espérant ne pas avoir réveillé le vieux propriétaire qui, lui aussi méritait du repos. Elle se glissa à l’extérieur et ferma derrière elle en priant pour que le quartier mal famé ne soit pas grouillant d’hommes (souls ou non) désirant assouvir des besoins… physiques (car elle n’aura pas toujours la chance d’avoir un prince charmant pour venir la sauver !). Elle courait à moitié sur son chemin, surtout lorsqu’elle passa devant la taverne, puis se décida bien vite de l’endroit où elle voulait aller. Elle prit donc le chemin qui menait à la mer de nuages, maintes fois utilisé à présent.


Arrivée sur les lieux, elle prit une grande inspiration pour remplir ses poumons d’air, puis observa la lune, magnifique et resplendissante au milieu des étoiles, qui tentaient de briller assez fort pour qu’on puisse les apercevoir aussi. Comme la lumière brulait les yeux fatigués de la jeune fille, elle regardait son reflet dans l’eau, qui bougeait doucement, faisant s’écraser des vagues contre les berges. Mais soudain, quelque chose attira le regard de Naomiie. C’était un mouvement, non pas lent et régulier comme celui de l’eau, mais un mouvement… humain. Une personne se trouvait sur la plage, elle pouvait la voir. La jeune elfe se redressa pour observer de plus près ce qui se passait, mais ne parvenait pas à distinguer grand-chose. Elle remarqua juste que l’individu scrutait les environs, comme pour voir s’il n’y avait personne dans le coin, puis se glissa… dans l’eau, à la plus grande surprise de la jeune fille.


Elle s’avança, puis remarqua juste une tête dépasser de l’eau. Des cheveux semblaient flotter autour d’un petit visage, et Naomiie en déduit qu’elle avait affaire à une femme. L’elfe s’approchait de plus en plus, tellement qu’à présent elle était en vue de la personne, qui étrangement se détourna vivement lorsqu’elle l’aperçut. C’est alors que la jeune fille tilta le problème. Elle avait remarqué l’étrange blancheur de la personne de loin, comme si elle portait une combinaison claire où… qu’elle ne portait absolument rien. Elle comprit son erreur et, rougit vivement. Elle s’agita dans tous les sens, ne sachant quoi faire, puis tenta de relféchir à comment aider cette personne qui devait être… embarrassée…
Elle s’approcha un peu plus et appela.

-Euh… Excusez-moi, mais si vous restez dans l’eau vous allez attraper froid, à cette époque de l’année l’eau est glaciale…


Et elle-même n’aurait pas osé y plonger le petit-doigt. Quoi que, si elle se trouvait dans cette posture elle l’aurait sans doute fait aussi, finalement… Elle retira de façon hésitante son manteau, puis le posa par terre sur le sable. Elle se retourna ensuite puis dit bien fort d’une voix un peu tremblotante :

-Je ne me retournerais pas, alors je vous prie, venez vous couvrir un peu au moins !


Le froid s’engouffrait déjà dans ses manches la faisant frissonner un peu, mais elle n’y fit pas attention, elle écoutait, pour savoir si quelqu’un décidait de lui répondre ou de sortir de l’eau…

[Hors RP: Jespère que ça vous convient! ;)]


- MEMENTO MORI -
MY DEAR CHILD, REMEMBER THAT DEATH WILL COME FOR YOU.


:O U T   O F   O B L I V I O N:
 
■■■:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Ven 09 Nov 2012, 19:33

Quelle galère ! Alors que notre charmante petite ange voletait dans les airs, enchaînant pirouettes et autres galipettes aériennes, le sourire aux lèvres et riant, jouant à se laisser porter par les courant ascendants, puis à se laisser tomber et à rouvrir ses ailes au dernier moment, une bourrasque de vent énorme – du moins, elle essayait de s'en persuader – avait rendu ses deux petites ailes inefficaces. Heureusement pour elle, elle n'était pas loin du sol quand cela arriva, et elle chuta juste de quelques 2 ou 3 mètres, en somme, rien de bien grave. Mais, malgré qu'elle ne se soit rien fait, elle était blessée moralement. Ces temps-ci, puisqu'elle mangeait peu, ses ailes la soutenaient de moins en moins bien. Cela lui faisait un peu peur, au fond, mais elle tentait de ne pas y penser.

Ainsi, elle était arrivée dans un endroit encore inconnue d'elle, sans lumière autre que celle de la lune pour se repérer. De plus, elle n'osait pas s'envoler à nouveau, de peur de faire une chute bien plus importante et de se casser quelque chose, ou pire. Et puis, rien ne lui disait qu'elle le pouvait. Autant préférer la sécurité. Mais était-elle seulement en sécurité, ici ? C'était une bonne question, à laquelle elle ne souhaitait pas répondre pour l'instant, pour ne pas s'angoisser plus qu'elle ne pouvait déjà l'être. Pourtant, toute seule, elle ne se sentait vraiment pas en sécurité.

Ayant déjà remarqué le sable sous ses pieds – et dans ses chaussures –, elle vit ensuite quand elle regarda autour d'elle qu'elle se trouvait sur une plage, près de nuages... de nuages, au bord de la plage... Elle posa sa main sur sa tête pour vérifier si elle n'avait pas de fièvre, mais non, elle n'était pas malade. C'était ahurissant. Qui aurait cru qu'un tel endroit existait sur l'île ? Sûrement pas elle ! Pourtant, elle aurait du s'en douter. Si elle se trouvait sur une île céleste, alors on pouvait prévoir des nuages autour de celle-ci. Un peu comme ceux entourant le mont Olympe. Du moins elle crut se rappeler l'avoir lu dans un livre, plus jeune, mais elle n'en était pas sûre. Elle commença alors à se rappeler de sa jeunesse simple et heureuse, mais arrêta rapidement. Elle ne devait absolument pas y penser. Tout ça, c'était de l'histoire ancienne.

Alors qu'elle continuait de regarder les alentours, elle se décida à rester un petit moment ici. Après tout, elle n'avait personne pour la disputer d'être rentrée trop tard, et sa louve ne comptait pas. D'ailleurs, ne l'avait-elle pas suivie lorsqu'elle volait ? Son affilié avait peut-être vu un gibier en chemin, et avait pris l'initiative de le chasser afin qu'ils puissent manger de la viande ce soir. Ou peut-être pas. Elle la retrouverait sûrement en train de dormir, comme les trois quarts du temps, en rentrant chez elle plus tard dans la soirée.

Elle commença à marcher sur la plage, les yeux dans les étoiles, les étoiles dans les yeux. Elle réfléchissait à nouveau quand elle vit une personne plus loin qui regardait dans sa direction. Elle se stoppa net, fixa l'inconnu, puis remarqua que celle-ci ne la regardait pas elle, mais regardait... dans le vide. Par réflexe, elle chercha un endroit où se cacher, mais ne trouva pas. Alors elle resta plantée là, attendant que l'autre se décide à bouger afin de pouvoir se rapprocher sans être directement vue. Et c'est ce qui arriva au bout d'un moment. Elle s'avança doucement, sans un bruit, bien qu'elle doutait qu'à cette distance on puisse l'entendre, jusqu'à voir une autre personne. En les regardant, elle comprit qu'il s'agissait de deux filles. Mais que faisaient-elles ici à cette heure-là ?

Sans réfléchir, elle continua de se diriger vers les deux personnes. Sûrement avait-elle perdue la tête, mais je doute qu'elle en ait une, finalement. Alors qu'elle se demandait comment elle s'était rendue là, aussi près de ces inconnues, son pied gauche se prit dans le sable, et elle tomba de tout son long sur le sable encore chaud. Il lui fallut quelques secondes pour se remettre les idées en place, et encore quelques autres pour réaliser que oui, elle avait réussie à tomber juste à côté de la fille aux cheveux blancs qu'elle avait aperçut plus tôt. Elle se releva d'un seul coup, puis se prit le visage entre les mains, prise par un violent mal de tête. Quelle idée de se remettre debout aussi vite ! Mais là n'était pas le plus important. Imaginez-vous, face à face avec deux personnes que vous ne connaissez pas, dont une, elle venait de le remarquer, ne semblait porter qu'un manteau sur elle...

Elle regarda les autres un moment, un très long moment, puis sentit ses joues s'empourprer à cause de la honte. Elle balbutia quelques mots, rapidement, de sorte que cela sembla forcément incompréhensible une sorte d'excuse, et se maudit intérieurement. Quelle idiote, mais quelle idiote ! Elle ne devait pas en mener bien large. Soudain, sa tête se mit à tourner, et elle dut se mettre à genoux pour ne pas tomber, se tenant la tête entre les mains. Cela lui arrivait souvent ces temps-ci, mais ce n'était vraiment pas le moment. Malheureusement, il était trop tard. Elle sombra doucement, bercée par le bruit des vagues.

[HRP : Non, c'est trop court ! èoé Meuh nan, c'est merveilleux. Tiens, cadeau, Fira, une ange évanouie]




avatar
Invité
Invité
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Lun 12 Nov 2012, 19:27

En entrant dans l’eau Fira sentait son poul s’accélérer, les nuages étaient froids, elle ensevelissait son corps jusqu’aux épaules ne laissant que sa tête visible. Le clair de lune teintait ses cheveux d’une lumière blanche, les nuages autour d’elle ressemblaient à du coton, c’était beau. Malgré ce beau paysage elle devait faire face à sa situation, elle ne pouvait pas rester ici éternellement, son corps commençait à chuter de quelques degrés, mais si elle sortait quelqu’un avec de mauvaises intentions pourrait la surprendre. Une idée lui traversa l’esprit : Se faire des habits avec des feuilles ou autres le temps qu’elle trouve des habits (en tissu) dans cet étrange endroit.
Dans ses pensées, Fira ne vit pas la personne qui approchait dans sa direction ce n’était que quand cette personne parla qu’elle se rendit compte de sa présence. Elle leva la tête et croisa le regard troublé de la personne, qui avait l’air de comprendre dans quelle situation Fira était, elle sentit le rouge venir à ses joues, se maudissant de sa stupidité pour être tombée dans ce genre de situation. Fira n’entendait pas ce que disait cette personne mais au son de sa voix en déduit que c’était une fille, elle s’approcha du bord son instinct disant qu’elle était inoffensive. La fille devant elle avait les cheveux blanc mais ressemblait à une adolescente, elle pensa que ce devait être embêtant d’avoir la couleur de cheveux de quelqu’un en fin de vie alors que l’on est qu’au commencement, elle se mit à apprécier la couleur étrange de se cheveux. Elle portait un manteau et une chemise de nuit preuve que cette personne n’arrivait pas à dormir et au lieu de rester dans son lit bien au chaud préférait ce balader sur la « plage » avec ce vent glacial, étrange personne, elle ne devait pas être déçue de sa ballade nocturne. L’ombre sur la plage déposa son manteau en face de moi, proche de la rive, et cria d’une voix tremblante :
-Je ne me retournerais pas, alors je vous en prie, venez vous couvrir un peu au moins !

Fira n’hésita pas, se séparant avec plaisir des nuages elle se glissa dans le manteau que la jeune inconnue lui avait prêtée. Il était un peu trop grand pour elle, les manches lui tombaient sur les mains mais le tissu la protégeait du froid et des regards elle n’en demandait pas plus. Son corps mouillé collait au tissu laissant apercevoir le peu de formes quelle avait. Ainsi vêtu elle s’adressa à l’inconnu, le dos tourné devant elle :
-Merci

Dit-elle sa voix encore enrouée par les pleurs. Elle n’aimait pas être redevable or là elle l’était et devait trouver une solution, une aide en retour, Oui mais quoi ? Elle ne la connaissait pas ! En se mettant face à elle pour lui poser la question elle remarqua ses oreilles d’elfe, peuple qui n’était que pur conte sur Terre, elle avait en face d’elle un elfe en chair et en os. Sa surprise se lisait sur son petit visage rond.

Surprise elle le fut encore quand dans la nuit un « Boom » retentit non loin de la position ou elles se trouvaient. Courant dans la direction du son elles découvrirent allongée sur le sable une petite fille qui comme l’elfe avait les cheveux blancs, décidément c’était une mode ici. Fira s’approcha d’elle, elle était mince avait des long cils sur ses lèvres entrouvertes : des crocs ! Comprenant qu’elle se trouvait dans une mauvaise posture car elle se trouvait devant une vampire elle recula d’un pas et pensa aux contes qui disaient que les vampires et les hybrides était des ennemis de toujours. Comment devait elle réagir, fuir ? Elle ne voulait pas tuer, de plus un enfant même si c’était son ennemie de sang c’était contre ses principes, elle repensa à sa dette envers l’elfe. Elle tourna sa tête vers celle-ci et comprit qu’elle devait agir, c’était surement une amie d’elle. Amie, elle n’en avait jamais connu trop refermé sur elle, Fira ne pouvait pas parler avec les autres enfants. Se retournant vers la petite fille elle remarqua que celle-ci avait le ventre qui grondait, la faim c’était donc cela qui l’avait fait perdre connaissance. Elle déposa la tête de la jeune fille sur ses genoux encore trempés de nuages , c’était un vampire elle avait besoin de sang, elle fit une petite entaille sur son poignée grâce à la transformation d’un de ses doigt en griffe, elle fit couler son sang dans la bouche entrouverte de la fille aux cheveux blancs.
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Naomiie Alyn
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 170 Messages : 809
Couleurs : #6633FF
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2011 et on me connaît sous le nom de : Naomiie. Mon nom est : Naomiie Alyn. Actuellement je suis : en couple avec Aaron. Il paraît que je ressemble à : Rachel Entichers de l'artiste Yu-kichi & Originaux de l'artiste Mishima Kurone + (IRL : Amanda Seyfried) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même pour l'avatar et Yên pour la créa'.
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Sam 17 Nov 2012, 11:10

Les larmes du crocodile

♣With Fira Malsik & Mina Makkura♣

Comme elle s'y attendait un peu, Naomiie entendit l'eau remuer, puis des petits pas sur le sable. Elle resta les paupières coulées ensemble, même si elle lui tournait le dos. Elle se triturait les mains avec gêne. Non mais dans quelle situation c'était elle encore fourrée?? Le bruit du tissu qui remuait se fit rapidement entendre, puis un petit soupir. De quoi? De fatigue? De bien-être peut-être? Les pensées de la jeune fille furent intérrompues par un simple mot, mais qui la fit sourire.

-Merci

L'autre jeune fille venait de la remercier, et elle ne put s'empêcher de se sentir contente. Elle aimait aider les gens, et quand ces personnes la remerçiait, c'était encore mieux. Cependant la voix de la jeune personne était légèrement enrouée, comme si elle avait pleuré. Où peut-être étais-ce seulement le froid? Après tout elle était trempée! Naomiie se retourna doucement vers elle. Elle se retrouva nez-à-nez avec une jeune fille qui faisait à peu près sa taille. Grâce au clair de lune particulièrement brillant, elle put la détailler. Elle avait des cheveux de couleur vert, mais cela ne surprenait pas outre mesure la jeune elfe, qui avait vu des personnes avec des couleurs tout aussi étranges. Elle les trouvait plutôt jolis, d'ailleurs. Ses yeux étaient une sorte de mélange de bleu et de vert très attirant, dont elle eut du mal à se défaire. Quant à son visage, il était petit et mignon, avec des traits ordinaires mais harmonieux. On aurait un peu dit une poupée triste, dans le manteau un peu grand pour elle, avec ses cheveux plaqués sur son visage et ses yeux légèrement rouges. Elles se regardèrent sans rien dire, peut-être perdues toutes les deux dans leurs contemplations ou propres pensées, quand soudain un bruit retenti à quelques mètres d'elle.

Naomiie sursauta sur le coup, de surprise, puis tourna la tête et vit quelque chose d'étendu à terre. Une personne peut-être?? Sans relféchir, elle s'avança vers la source du fraquas, qui se trouvait être en fait une jeune fille. Ou même moins? Elle semblait si maigre et fragile qu'elle aurait pu être une petite fille. Elle avait de longs cheveux blancs, et elle ne pouvait distinguer son visage, qui était tourné de l'autre côté, vers l'autre jeune fille. Cette dernière resta figée en la regardant quelques instants, comme si elle était choquée, surprise ou effrayée. Mais soudain elle se mit à genoux et mit la jeune fille sur le dos, puis posa sa tête sur ses genoux. C'est à cet instant que la jeune elfe pu aperçevoir le visage de la "petite" fille. Il était doux et joli, mais elle voyait une certaine souffrance dessus, comme quand on avait faim ou soif. Naomiie se pencha en avant à son tour et s'assit à côté de la jeune fille trempée, qui se coupa le doigt avec une...griffe?? Oh, ce devait êter une hybride. Mais une hybride quoi? Et.... pourquoi se coupait-elle?

C'est quand la jeune hybride ouvrit la bouche de l'endormie, que l'elfe comprit. La jeune fille allongée avait des crocs! C'était sans aucun doute une vampire, ou une mi-vampire. Dans tous les cas, elle ne savait pas si le fait de boire du sang ferait du bien à la malade, mais ce devait être le cas. En tout cas, ce devrait lui apporter la force necessaire à se lever pour aller chercher quelque chose à manger. Elle regarda donc l'étrange jeune fille aux yeux bleu-verts faire couler du sang dans la gorge de la jeune vampire. Bientôt, cette dernière sembla remuer, comme si elle était sur le point de s'éveiller, alors Naomiie attrappa la main de la jeune fille au manteau, puis la retira doucement de la bouche de l'autre. Elle sourit doucement.

-Vas-y doucement, elle va bientôt se réveiller, alors ne te rend pas malade...

Puis elle ajouta avec un plus grand sourire:

-Je m'appelle Naomiie

Elle sortit un petit mouchoir de sa poche, puis l'enroula autour du doigt encore saignant de son interlocutrice, puis le serra avec douceur, comme une compresse.

-ça devrait arrêter de saigner bientôt. Tu es nouvelle sur cette île?


- MEMENTO MORI -
MY DEAR CHILD, REMEMBER THAT DEATH WILL COME FOR YOU.


:O U T   O F   O B L I V I O N:
 
■■■:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Sam 17 Nov 2012, 12:33

* Les larmes du crocodile *

Comme on pourrait en attendre d'une personne qui s'évanouit, elle ne remarqua pas que du temps s'était passé entre le moment où ses yeux s'étaient fermés, et où ils s'étaient rouverts, quelques minutes plus tard. On peut donc comprendre pourquoi, lorsqu'elle se réveilla avec un goût de sang dans la bouche, elle se mit à paniquer. Tout d'abord, notre petite ange-vampire n'avait jamais bu de sang, à part en se mordant la lèvre, puisqu'elle n'en avait pas besoin. En fait, elle ignorait tout de cette saveur, qui s'avérait être une vraie gourmandise. Aussi, elle ne connaissait pas quels effets avait ce liquide rouge, et fut tout autant surprise de se sentir réchauffée, revigorée. Comme si elle venait de manger un énorme gâteau au chocolat avec de la chantilly, des fraises... Mais nous nous égarons.

Elle ne tarda pas à ouvrir les yeux, et resta un instant à regarder les deux autres, encore peu réveillée. Mais quand ce fut enfin le cas, elle comprit la situation, et voulut s'enfuir loin, d'abord par peur, ensuite par gêne. Alors qu'elle réfléchissait, elle passa sa langue sur ses deux petites canines – enfin, petites... pour un vampire – et remarqua qu'elle avait la bouche très légèrement entrouverte... Et donc que celles-ci étaient visibles. Cela expliquait le sang : on l'avait prise pour une vampire. Bien sûr, elle en était une, mais... Une gentille vampire ! Une ange, comme son papa.

Lorsqu'elle fut totalement remise, après une trentaine de secondes, elle entendit des bribes de conversations entre les deux filles. Petit à petit, elle comprenait de mieux en mieux les paroles échangées. Le prénom de la fille aux cheveux blancs, Naomie, ou Naomiie. Une question, apparemment adressée à la fille qui lui avait fait poser sa tête sur ses genoux, ce qui d'ailleurs la fit s'empourprer, mais ses joues reprirent bien vite leur couleur d'origine.

Pour le moment, elle n'avait pas encore tellement bougé, mais elle voulait se lever, signaler qu'elle allait bien... Ce n'était pas encore ça. Lorsqu'elle voulut s'appuyer sur ses mains et se lever, elle faillit retomber par terre. Le sang avait bien fait effet, mais elle n'était pas de ces êtres qui se régénèrent grâce à ça. Malgré tout, elle finit par se mettre debout, tituba très légèrement, puis regarda celle qui s'était occupée d'elle. Cheveux verts. Yeux verts-bleus. Il n'y avait rien à ajouter, à part qu'elle saignait du doigt. Mina n'était pas du genre à s'attarder sur l'apparence, ça ne voulait rien dire. Elle ouvrit la bouche, puis dit d'une voix plutôt faible :

« Je vais mieux, merci. Je m'appelle Mina. Et je suis une ange, si vous voulez savoir... »

Ce n'était pas tout à fait vrai. Ce n'était pas tout à fait faux non plus. C'était une semi-vérité. Mais elle devait le signaler. Elle ne les attaquerait pas, c'était ce que cela voulait dire. Mais, de tout façon, elle n'était armée que de sa petite dague et elle ne savait pas très bien se battre, plutôt se défendre. Et fuir aussi. Mais ce n'était pas une lâche, elle était juste raisonnable, par rapport à beaucoup qui pensent être plus fort que tout et tout le monde. Elle recommença à parler, avec plus d'assurance, se tournant vers la fille décrite un peu plus tôt :

« Merci pour le sang. »

Elle n'avait pas envie de rentrer plus dans les détails. Cela ne servirait à rien de dire que ça lui avait redonné de l'énergie, bien que peu, que la raison pour laquelle elle s'était évanouie était qu'elle n'avait pas assez d'argent pour acheter de la nourriture ce qui faisait qu'elle ne mangeait pas à sa fin, qu'elle ne buvait pas de sang en tant normal... Ca n'aurait fait que briser la conversation, et tout le monde serait repartie sans un mot. Elle se sentait un peu mal, face aux deux autres filles... Elle ne pouvait pas rester là, à ne rien dire. Mais elle avait peur. Peur du monde. Même si ce n'était qu'elles deux. Et à chaque fois qu'elles la regardaient, elle détournait le regard. Il lui faudrait faire un peu d'effort pour pouvoir rester près de plus d'une personne, un de ces jours. Elle crut entendre que la personne à côté eut dit qu'elle était nouvelle, mais elle n'en était pas sûre. Elle était trop préoccupée pour entendre tout ce qui se disait autour d'elle, alors, dans le doute, elle se tut, jusqu'à en être bien sûre. Oui, elle l'avait bien dit. Elle venait d'arriver, contrairement à elle qui était là depuis très longtemps, mais qui était recluse à un point qui faisait qu'on la croisait peu. Elle s'exclama alors :

« Bienvenue à toi ! Tu n'as pas à t'inquiéter, ici, les gens t'accepteront comme tu es. »

Elle dit ça parce qu'elle savait ce que ça faisait d'être rejetée. Et elle savait aussi que la plupart des gens présents sur l'île avaient un passé douloureux, qu'ils veulent à présent oublier, alors peut-être qu'elle aussi. Tout comme elle pour son père. Elle lui sourit, dévoilant à nouveau ses deux petites dents pointues. Tout ça, c'était de l'histoire ancienne, après tout. Il fallait vivre, à présent, sans se soucier du passé. Plus jamais.




avatar
Invité
Invité
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Dim 25 Nov 2012, 19:37

Fira au contact de la prénommé Naomiie sentit un frisson parcourir sa colonne vertébral, elle ne bougeât pas fixant le bout de tissu enroulé au tour de sa plaie. La main de l’elfe était douce et son contact, chaud, ne lui avait pas déplut mais, elle ne pouvait le laisser transparaitre. Montrer des faiblesses aux inconnues était fortement déconseillé, on ne sait jamais comment ils vont en profiter, et puis, la trahison de sa mère était encore trop proche elle ne pourrait surement plus jamais faire confiance à quelqu’un. Quand de sa petite voix fluette l’elfe lui demanda si elle était nouvelle elle ne comprit pas tout de suite, elle avait marché longtemps et avait traversé une porte, une porte étincelante qui menait à cette mer de nuage. Elle n’avait pas encore comprit que cette porte menait à un autre monde, en faite elle ne c’était pas posé de question du tout. Une mer de nuage, un vampire et un elfe, c’était tellement logique maintenant, elle ce trouvait dans un monde parallèle en quelque sorte, après tous, les être magique ne sortaient pas dans la rue en plein jour arborant un tee-shirt I Love Paranormal , ces être différents dont maintenant elle faisait partie ce cachaient ici. Toujours les yeux fixé au pansement de fortune, la vampire tête sur ses genoux commençant à ce réveiller elle répondit à la question de Naomiie:

-Je suis Fira. Merci pour le...pansement.

Sa voix était toujours marquée par la tristesse même si elle essayais de la maîtriser celle-ci ce dérobait. Elle n’avait pas encore répondu à la question de Naomiie car la petite vampirette c’était relevé, avec une certaine faiblesse mais elle était debout face à elles. Quand elle c’était relevé l’hybride avait remarqué une plume accroché à sa robe, vestige surement d’une bagarre entre elle et un ange, créature qui peuplait donc aussi ces terres étrange. En se sentant surement fixé elle prit la parole :

-Je vais mieux, merci. Je m’appelle Mina. Et je suis un ange si vous voulez le savoir...

La plume n’était pas celle d’une autre personne mais lui appartenais donc, elle en fût surprise comment un ange, créature du bien, pouvait aussi être un vampire, une créature du mal. Comment cela pouvait être possible après tout, soit l’on était un vampire, soit un ange, elle savait grâce aux livre que les anges naissaient ainsi, les vampires aussi mais grâce à une sorte de rituel on pouvait en devenir un. C’était donc cela elle avait subit une morsure de vampire, pauvre petite Mina…

-Merci pour le sang.

Cette fois-ci la voix de l’ange vampire était plus forte, plus claire, ce merci lui était adresser, la jeune fille la regardait droit dans les yeux. Elle pût remarquer les yeux rouge de celle-ci, un court frisson lui parcourut la colonne vertébral, en disant quelle était un ange il lui semblait quelle voulait les rassuraient. Tout en ce levant à son tour elle comprit que l’elfe connaissait au tant qu’elle la jeune personne, et que donc elle n’avait pas encore effacé sa dette envers elle. Elle détournas son regard de la vampirette qui semblait ne vouloir aucun contact visuel, et, répondit enfin à la question de Naomiie.

-Oui, je suis…nouvelle.

Elles étaient toutes trois ensemble formant en quelque sorte un cercle, le seul habit qu’elle portait laissait transparaitre certaine partie de son corps à cause de l’eau qui comme tout personne le savait avait la bonne idée de rendre transparent le tissu.

- Bienvenue à toi ! Tu n'as pas à t'inquiéter, ici, les gens t'accepteront comme tu es.

Dit Mina, c’était donc ainsi elle était différente, ce n’était pas donné à tout le monde de pouvoir ce transformer en crocodile. « Les gens t’accepterons comme tu es. » avait-elle dit, ce qu’elle était, elle ne le savait pas, un crocodile ou une humaine, elle avait toujours était différente avec ses cheveux vert et sa force surhumaine, alors pourquoi pas devenir crocodile, hin ? Pourquoi pas devenir un monstre pour être encore encore plus la différence ?

Elle restât muette, le visage indéchiffrable, le silence revint laissant la place aux vents et aux étoiles qui recouvraient ce drap noir nommé ciel.
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Naomiie Alyn
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 170 Messages : 809
Couleurs : #6633FF
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2011 et on me connaît sous le nom de : Naomiie. Mon nom est : Naomiie Alyn. Actuellement je suis : en couple avec Aaron. Il paraît que je ressemble à : Rachel Entichers de l'artiste Yu-kichi & Originaux de l'artiste Mishima Kurone + (IRL : Amanda Seyfried) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même pour l'avatar et Yên pour la créa'.
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Jeu 29 Nov 2012, 17:27

Les larmes du Crocodile



Fira M. ♣ Naomiie A. ♣ Mina M.

Don't fear to cry...


La tristesse. Voilà ce que Naomiie ressentait dans les paroles de la jeune fille, qui venait de se présenter. Elle se nommait donc Fira. Elle la remerçia pour le pansement de fortune que lui avait fait la jeune elfe, qui pour lui montrer qu’elle n’avait besoin d’être remerciée, secouai la tête en souriant. Naomiie posa ses yeux sur la fillette… ou jeune fille qui se trouvait allongée par terre. Elle fut légèrement surprise de voir ses yeux ouverts, même si elle paraissait dans les vagues. Vu sa corpulence, elle aurait dû avoir plus de mal à se réveiller, ou plus de temps. Enfin, vu tout le monde que l’on pouvait rencontrer sur cette île, il fallait apprendre à ne sous-estimer personne.

Elle se redressa doucement, et un rideau de cheveux blancs tomba autour de son visage d’ange. D’ange ? Mais oui, elle était peut-être un sang-mêlé après tout, c’était courant, aussi. De plus, on pouvait voir quelques plumes accrochées à sa robe, enfin, ce n’aurait pu être qu’une coïncidence après tout. Et comme elle n’avait aucun préjugé à propos de ce genre de personnes, cela ne la dérangeait pas. Elle lui fit un petit sourire d’encouragement, alors qu’elle se mettait debout. Elle dit alors, d’une voix chevrotante et à peine audible :

-Je vais mieux, merci. Je m’appelle Mina. Et je suis un ange si vous voulez le savoir...

Donc, elle avait eut raison. Enfin, sauf si elles avaient fait une erreur de jugement et que la jeune fille n’était pas un vampire… Non, finalement, ce ne pouvait pas être ça, sinon l’ange n’aurait sans doute pas réagit de cette façon, elle aurait hurlé ou quelque chose d’autre… Donc, la prénommée Mina s’essuya le coin de la bouche avec sa petite main, et dit en se tournant vers Fira :

-Merci pour le sang.

Sa voix avait été plus claire, comme si elle avait enfin émergé d’un long rêve. Ses yeux rouges brillaient encore (sûrement à cause du sang ingurgité ?) Et elle tremblait un peu, comme si elle luttait légèrement pour ne pas encore s’évanouir. A moins que ce ne soit l’adrénaline provoquée par le sang qu’elle avait bu. Après tout, elle savait que cela pouvait provoquer ce genre de choses chez les vampires, car elle se souvenait que, jadis, ses parents avaient eu un ami vampire. Malheureusement, ce dernier était mort en tuant un sans-cœur.

A la pensée de ces créatures, Naomiie frissonna. Après tout, elle s’était battue contre l’un d’eux, et l’avait anéanti. Pouvait-on parler de vengeance ? Non, ce n’était que de la légitime défense, bien sur. Elle resta quelques secondes ainsi, avec une expression troublée sur le visage. Ces pensées n’avait pas lieu d’être ici, puisque elle devait aider Mina, l’ange, à se trouver quelque chose de consistant à manger, et quelque chose à mettre pour Fira, l’autre jeune fille. Cette dernière prit d’ailleurs la parole, comme un écho à ses pensées.

-Oui, Je suis… nouvelle.

Elle semblait gênée, et un peu perdue. La jeune elfe l’aurait aussi certainement été si elle s’était retrouvée sur un île, totalement inconnue.

- Bienvenue à toi ! Tu n'as pas à t'inquiéter, ici, les gens t'accepteront comme tu es.

Mina avait répondu avant qu’elle n’ai pu le faire. Elle sourit, en pensant que cette vampirette avait l’air très gentille. Ses pomettes s’étaient colorées un peu, mais à présent, ses dents claquaient. Naomiie remarqua que sa propre machoire était en train de trembler, ainsi que celle de Fira. Bien entendu, les températures baissaient de plus en plus, et elle se retrouvait en chemise de nuit dehors, avec une jeune fille en robe courte et une autre avec un manteau trempé. Un petit rire s’échappa d’entre ses lèvres, brisant le silence qui s'était peu à peu installé.

-Bienvenue à toi, j’espère que tu te sentiras bien ici. Comme l’a dit Mina, personne ne te mettra à l’écart à cause de tes différences, car ici, nous sommes tous euh… étranges. J’ai entendu dire que les humains étaient très méchants avec les personnes qui leur semblaient bizarres, alors ne t’inquiète pas, nous ne tiendrons pas compte de tes pouvoirs, même s’ils sont étranges pour les habitants de ton… ancien monde.

Elle eut un petit sourire lorsqu’elle poursuivit.

-Car oui, tu n’es plus vraiment dans le même monde. Nous nous trouvons sur une île céleste, où toutes les personnes non-humaines peuvent venir se réfugier si elles le méritent. Moi, je suis née ici, donc je ne connais pas la terre… j’en ai juste entendu parler. Et, ne t’inquiète pas, tu ne risques pas de tomber de l’île, c’est impossible. Il faut passer par un portail magique, une sorte de grande porte brillante. Oh, la nourriture n’est pas bizarre ici, on mange le même genre de choses que les humains en général. Si tu as des questions, n’hésite pas !

Elle pivota légèrement de côté et désigna le chemin qui menait à la ville, tout en se frottant les bras pour se réchauffer.

-La ville est par là, nous pourrions y aller, si vous voulez. On pourrait trouver quelque chose à manger, et nous pourrions trouver des vêtements à te mettre, aussi. Enfin, c’est comme vous voulez, je ne veux pas vous forcer !

Eh voilà. Elle avait déjà l’impression d’avoir pris trop d’initiatives. Etant donné que les personnes vivant ici étaient souvent des esprits libres, ils n’appréciaient pas de se faire dire quoi faire ni où aller. Elle rougit –à nouveau- d’embarras. Ses cheveux voletaient autour de son visage, qu’elle leva vers le clair de lune. Il était absolument magnifique. Il brillait énormément, et elle n’aurait su dire pourquoi, elle y voyait la même lumière qu’elle ressentait lorsque sa mère riait. Elle se souvenait que sa mère avait un rire magnifique, cristallin mais franc, avec une touche de mélodie.

Une larme s’échappa de ses yeux et alla s’accrocher au bord de son cil, avant de glisser le long de sa joue, accrochant un rayon de lune. Elle ne savait pas si c’était la luminosité qui l’avait fait pleurer où le souvenir soudain de sa mère, aussi radieuse, mais en tout cas, elle se sentait à présent soulagée. Elle ne savait pas non plus pourquoi, mais savourait cette sensation le plus possible. Elle se tourna alors vers ses deux compagnes en souriant, attendant une quelconque réponse de leur part. Elles aussi, étaient magnifiques sous cette lumière nocturne. La lueur d’une amitié prochaine…


- MEMENTO MORI -
MY DEAR CHILD, REMEMBER THAT DEATH WILL COME FOR YOU.


:O U T   O F   O B L I V I O N:
 
■■■:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Ven 30 Nov 2012, 18:37

* Les larmes du crocodile *

De temps à autre, l'elfe la regardait. C'était très étrange. Et cela lui faisait même un peu peur. Peut-être était-elle en train de se dire que la jeune fille, cet affreux mélange ange et vampire – car elle pensait sincèrement que le fait d'être une hybride pareille la rendait horrible, bien que ce ne fut pas sa faute – allait lui sauter à la gorge d'un moment à l'autre. Mais Mina n'était pas comme ça, bien sûr que non ! Même si rien ne le prouvait. A part son apparence de petite fille, et le fait qu'elle n'ait pas encore essayé de boire leur sang. A cette idée, elle frissonna. Ou peut-être était-ce le froid, qui la faisait trembler.

La lune venait prendre place au milieu du ciel étoilé. Ce n'était qu'une impression, où était-elle bien un peu plus proche que lorsqu’elle la regardait sur Terre ? Elle continue à la fixer longuement, réfléchissant à ceci, avant de reprendre conscience en entendant la voix de l'elfe, qui ne faisait qu'expliquer en détail ce que l'ange voulait dire tout à l'heure, en rajoutant que tout le monde était anormal, ici. Mais, dans cette phrase, ce ne fut pas cela qui la troubla, mais le fait qu'elle l'avait appelé par son prénom. Ce n'était pas habituel, elle ne rencontrait pas énormément de monde, elle avait quitté sa mère depuis bien longtemps, et même son affilié avait décidé d'utiliser un surnom en parlant d'elle. Elle ne fit pourtant pas remarquer sa gêne.

En face d'elle, la deuxième jeune fille ne disait pas un mot. Pourquoi donc ? Il est vrai que sa situation devait être assez embarrassante, mais la sienne ne l'était pas moins ! Tandis qu'elle la regardait distraitement, elle remarqua un détail. Le faible éclat de la lune permettait de voir légèrement à travers le tissu mouillé. De suite, elle détourna le regard, mais fit tout de même comme si de rien n'était. Pourvu qu'elle ne le remarque pas. A nouveau, ses pensées furent troublées par les paroles de l'autre enfant – car elle ne devait pas être plus âgée qu'elle – , qui continuait sur sa lancée. Elle expliquait à l'autre fille qu'elle était dans un autre monde, et d'autres choses bonnes à savoir. Cela lui rappelait un peu la fois où elle était arrivée. Elle se souvenait de la grande porte lumineuse, comme si elle conduisait au paradis. Après tout, les anges n'y vivent pas, selon les livres ? Mais elle était un cas particulier.

« La ville est par là, nous pourrions y aller, si vous voulez. On pourrait trouver quelque chose à manger, et nous pourrions trouver des vêtements à te mettre, aussi. Enfin, c’est comme vous voulez, je ne veux pas vous forcer ! »

Heureusement que la fille aux cheveux blancs – elle avait encore du mal à retenir les noms, puisqu'elle ne croisait pas grand monde dans la forêt où elle avait élu domicile – avait un bon sens de l'orientation, car Mina, elle, n'en avait pas du tout ! Mais, à force, on s'y habituait. Et puis, elle se perdait tellement souvent que cela ne l'énervait pas autant qu'avant. En repensant à la phrase une deuxième fois, elle remarqua un détail qu'elle avait sûrement mis de côté pour ne pas y penser. Cette fille avait dit qu'elle trouverait quelque chose à manger. Mais elle n'avait pas d'argent, alors à quoi bon aller en ville, baver devant tous les mets proposés, avant de retourner chez elle le ventre vide ? Cela la démoralisa de plus belle, le regard perdu au milieu des vagues.

En relevant la tête, elle remarqua que les joues de Naomiie était teintées de rouge. Avait-elle, elle aussi, vu le vêtement quasi transparent de Fira ? Elle chassa bien vite cette idée, et voulu prendre la parole pour répondre à la demande formulée un peu plus tôt, quand quelque chose vient se frotter contre ses jambes... quelque chose de doux, quelque chose qui... qui ressemblait fortement à un gros chien. Un chien noir et rouge. Il fallut quelques secondes à Mina pour comprendre que le gros chien en question n'était autre que son affiliée, qui tentait de se faire remarquer. La suivait-elle depuis longtemps, ainsi ? Elle se pencha et croisa le regard de Fureur, qui glapit joyeusement, avant de s'asseoir tranquillement. Mais elle l'ignora, le temps de donner sa réponse.

Je te suivrais volontiers dans cette ville, mais je...

C'était difficile à dire. Oui, elle était pauvre, fallait-elle qu'elle le précise ? Si elle ne le disait pas maintenant, elle devrait leur avouer un peu plus tard. Elle ne devait pas repousser cela, même si c'était dur. Fureur leva le museau vers elle, comme si elle attendait qu'elle avoue aux autres sa situation. Si elle avait été humaine, elle aurait sûrement sourit, mais pas par compassion. Juste un petit sourire moqueur. Quelle chienne ! Prenant son courage à deux mains, elle chuchota, juste assez fort pour qu'elles entendent « Je n'ai pas d'argent sur moi, et ma maison n'est pas toute près... » Elle disait la vérité, mais semblait avoir omis qu'elle n'avait pas non plus d'argent chez elle... Et ce n'était pas vraiment une maison... Mais cela suffirait. Dans sa tête, elle entendit sa louve soupirer. Elle se demandait parfois comment elle arrivait à la supporter.

En attendant la réponse de la nouvelle arrivée, elle déploya ses ailes d'un blanc immaculé. Bien qu'elles soient assez fragiles, elle en était fière. C'était assez rare, pour un vampire, d'avoir de telles ailes. Elle était unique en son genre. Juste après avoir fait cela, elle comprit son erreur. Les elfes ne volaient pas. Et elle-même ne savait pas où se trouvait la ville. Mais elle n'en pouvait plus de marcher... Elle fit la moue. Fureur lui laissa entendre que ce n'était pas un problème, qu'elle la guiderait. Voilà pourquoi elle ne la détestait pas. Derrière son apparence mauvaise, elle pouvait se soucier un minimum des autres. En même temps, elle pensait sûrement à prendre un peu de nourriture dans les étales.

« Je vais voler. Je vous suivrai, d'en haut, mais mes jambes ne me porteront plus très longtemps si j'y vais à pied. Cela ne vous dérange pas ? Ah, et aussi... Il va vous falloir supporter le gros truc poilu qui me tourne autour... »

Elle entendit celle-ci lui crier de retirer ça tout de suite, mais ce fut à elle de lui sourire. Puis elle croisa le regard des deux autres filles, la mine radieuse. Cette soirée s'annonçait intéressante, malgré qu'elle ait mal commencé.




avatar
Invité
Invité
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] | Dim 16 Déc 2012, 20:23

La nuit, aux yeux de la jeune Fira, devenait de plus en plus éclairé, ce qui était étrange pour une nuit. Elle tourna la tête discrètement, observant les filles si elles aussi avaient remarquaient le même phénomène, mais, étrangement non, elles ce comportait normalement, enfin, pour une elfe et un ange vampire. Elle commençait sérieusement à s’inquiéter, elle distinguait les traces de pas dans le sable laissé par la course de l’elfe et elle pour venir vers Mina, alors que, plutôt elle ne pouvait discerner la forme obscure de Mina qui se trouvait à 3 pas d’elle. Elle ne pût songer plus longtemps à l’étrange phénomène qui ce trouvait en elle car l’elfe rit d’un rire assez étrange. Fira pensât que, peut-être, les elfes avaient des rires différents, que chaque race avait, en plus d’être si spécial, un rire différent, elle ne pût s’empêchait de sourire en imaginant ceux des hybrides comme elle mais cochons.

La petite voix de l’elfe fît à son tour un discours, elle parlait des différences accepter ici mais pas dans son monde, le monde des humains. A ces mots Fira comprit pourquoi la porte lui était apparût, elle était différente et cette différence pouvait l’amener à dans son monde une discrimination un rejet, la porte lui était apparût pour la sauver. Dans ses pensées Fira n’avait pas prêté attention à la fin du long discours de l’elfe, ce n’est qu’après en être sortit qu’elle comprit le sens des mots de Naomiie « ton,ancien monde. ». Certes, elle n’avait plus confiance dans aucune personne de son monde, certes elle détestait sa mère mais, delà à ne plus jamais la revoir! Tous les jours lui faire son déjeuner, tous les jours ce faire peigner les cheveux par ces petites mains fragiles ! C’était quand même sa mère celle qui l’avait porté pendant 9 mois dans son ventre, celle qui, en sachant bien qu’elle n’était pas normal l’avait quand même aimer !

Elle avait déjà pleuré toutes les larmes de son corps il n’y avait donc aucune trace de larme sur son petit visage rond, aucune trace de ses 15 années de vie, rien qui laissait penser qu’elle avait un passé. Un léger sourire éclaira le visage de la jeune elfe, dans ses propos elle n’avait pas voulu la blesser, ce sourire était empreint de gentillesse, elle lui avait seulement dit la vérité, elle ne retournerais plus jamais sur Terre.

-Car oui, tu n’es plus vraiment dans le même monde. Nous nous trouvons sur une île céleste, où toutes les personnes non-humaines peuvent venir se réfugier si elles le méritent. Moi, je suis née ici, donc je ne connais pas la terre… j’en ai juste entendu parler. Et, ne t’inquiète pas, tu ne risques pas de tomber de l’île, c’est impossible. Il faut passer par un portail magique, une sorte de grande porte brillante. Oh, la nourriture n’est pas bizarre ici, on mange le même genre de choses que les humains en général. Si tu as des questions, n’hésite pas !

Un portail pouvant la ramener chez elle, mais oui, bien sûr, la porte qu’elle avait prise peut s’ouvrir des deux coter, après tout, c’est une porte. Elle sourit, elle pourrait retourner à sa routine quotidienne, voire sa mère, unique famille abandonné par son père. Au mot nourriture, comme une réponse, son ventre gargouilla.

-La ville est par là, nous pourrions y aller, si vous voulez. On pourrait trouver quelque chose à manger, et nous pourrions trouver des vêtements à te mettre, aussi. Enfin, c’est comme vous voulez, je ne veux pas vous forcer !

Mais quelle succulente idée, pensât-elle, je sais maintenant que je peut rentrer chez moi mais comme je suis ici autant visiter, j’ai faim, et je ne l’ai toujours par remercier pour son manteau. Le vêtement trop grand de l’elfe avait perdu de sa transparence, Fira s’en réjouit. D’accord ici tout le monde était « bizarre »mais bon ce balader nu avec pour seul vêtement un manteau transparent, faut pas pousser mamie dans les orties ! Elle alla donner sa réponse quand elle fût surprise de l’arriver d’un gros chien noir et rouge, ou plutôt un loup, dans leur cercle, celui-ci ce frottait à la jambe de Mina. Quand l’ange croisât le regard affectueux du chien elle comprit grâce à la tendresse de cet échange qu’ils ce connaissaient. Fira n’avait pas peur des animaux dangereux, elle en était elle aussi une.

-Je te suivrais volontiers dans cette ville, mais je...

La vampire tarda à finir sa phrase ayant besoin du soutien du loup pour la lui faire terminer.

-Je n'ai pas d'argent sur moi, et ma maison n'est pas toute près...

Problème d’argent ? Fira n’y avait même pas pensé, ses affaires toutes dispersés elle y avait aussi perdu son argent ainsi elle ne pourrait rien acheter et elle devrait ce contenter de regarder. A cette pensée son ventre gronda de mécontentement. C’était à son tour de donner sa réponse.

-Je viens avec vous.

Court et direct ce genre de phrase était sa spécialité. Elle ce retourna ayant entendu un froissement. Un sourire joyeux aux lèvres, des ailes accroché à son petit dos d’enfant Mina s’envola à quelques mètre du sol. Emerveillé, Fira la suivit du regard , ce regard d’enfant qu’elle avait perdu depuis longtemps.

-Je vais voler. Je vous suivrai, d'en haut, mais mes jambes ne me porteront plus très longtemps si j'y vais à pied. Cela ne vous dérange pas ? Ah, et aussi... Il va vous falloir supporter le gros truc poilu qui me tourne autour...

La troupe composait d’une jeune ange aux yeux rouge et de long cheveux blancs, volant au dessus du reste de la troupe, d’une ado aux oreilles pointu au cheveux toutes aussi blanc et à la démarche gracieuse, d’un petit bout de femme aux étrange cheveux vert et habillé d’un simple manteau, la marche était fermé par un loup noir avec d’étrange tâches rouge. Cet étrange groupe dans ce monde tout aussi étrange partait en direction de la ville.




Contenu sponsorisé
Re: Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina] |

 
Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les larmes du crocodile[PV: Naomiie,Mina]
» Les larmes du crocodile
» ALEX RIDER (Tome 8) LES LARMES DU CROCODILE de Anthony Horowitz
» LES LARMES DE CROCODILE...GRAMMY AWARDS TRIBUTE to WHITNEY IN IMAGES!!!
» [Fanfiction Pokémon] Les Larmes de Jirachi

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Mer de nuages-
Sauter vers: