Partagez | 
 

 we can meet again somewhere. ❞ (naonoah) ✘

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur


http://sanctuary-of-heart.forumactif.com
avatar
Coeurs : 116 Messages : 285
Couleurs : #400000 & #007C7C
J'ai traversé le portail depuis le : 02/10/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Noah Lhyov Nevenscheinder-Kingston. Actuellement je suis : pas intéressé. Il paraît que je ressemble à : Fuwa Mahiro & Kurosaki Tasuku, deux BG pour le prix d'un. ♥ (IRL: Hunter sexy Parrish) et à ce propos, j'aimerais remercier : moi (avatar) + baby Melichat superawesome (gifs) + super gingin (gif signa)
we can meet again somewhere. ❞ (naonoah) ✘ | Mar 31 Juil 2018, 23:08




NOAH & NAOMIIE
HOME
1 MONTH LATER
We can meet again somewhere
» somewhere far away from there
Le dernier mois avait été difficile.
Pour Lei et Noah. Particulièrement pour Naomiie.
Eux, ils l'avaient à peine vue. Elle refusait obstinément de quitter la chambre -celle de Lei, qu'il lui avait cédée depuis le premier jour- et même lorsqu'ils pensaient pouvoir l'atteindre, elle finissait par disparaître. Et elle ne se manifestait plus pendant des heures.

C'était Lei qui lui laissait à manger, parfois dans la chambre quand elle voulait bien le laisser entrer. Mais à certains moments, seulement sur le palier, quand elle gardait la porte verrouillée.

Et Noah.
Noah, lui, se contentait d'attendre.
Rongé par le poids de la culpabilité d'avoir été celui qui lui avait brisé le coeur et l'âme.
C'était par choix qu'il avait décidé de prendre une certaine distance, mais le temps commençait à se faire long et une partie de lui aurait aimé lui parler.

Mais parler pour dire quoi, Noah ?
Qu'elle avait fait de son mieux, mais que cela n'avait pas suffi ?
Que la vie était faite comme ça -injuste et illogique ?
Il aurait voulu trouver les mots justes pour la faire sortir de sa peine, mais Noah Nevenscheinder n'avait jamais été celui qui avait su parler.

Alors il s'était tu. Et il avait attendu.
Attendu un signe -une parole, un geste- qui n'était jamais venu.
Il s'était alors réfugié dans une forme de mutisme, en se coupant lui-même du monde extérieur, en se disant que Naomiie ne sortirait de cette pièce que lorsqu'elle aurait besoin.
De lui, ou de quelqu'un d'autre.
Et ce jour-là, il serait là pour elle. Son fidèle serviteur, celui qui pourrait prendre les coups à sa place lorsqu'elle serait trop fragile pour les supporter.

S'il avait pu prendre ne serait-ce qu'une once de la peine qu'elle endurait actuellement, Noah l'aurait fait sans l'ombre d'une hésitation. Mais elle était en train de mener un combat contre elle-même et ce n'était pas à lui de le faire à sa place.

Il s'était laissé tomber sur le canapé en plein milieu de la matinée et ne s'était pas réveillé. La faute à un sale chat errant qui avait miaulé sous sa fenêtre la nuit passée, réveillant de vieilles habitudes qu'il croyait avoir perdues. En le laissant entrer, il avait coupé sa nuit et était sorti prendre l'air, avant de revenir une fois le soleil levé -au cas où Elle déciderait de descendre.

Mais il avait fini par se laisser rattraper par le sommeil qui lui manquait. Et même quand l'escalier grinça et que le chat miaula à la vue d'une nouvelle arrivante -Noah resta les paupières closes, enfoncé dans son canapé, à rêver d'un jour qui était en train d'arriver.

made by MISS AMAZING.


Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Naomiie Alyn
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 172 Messages : 813
Couleurs : #6633FF
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2011 et on me connaît sous le nom de : Naomiie. Mon nom est : Naomiie Alyn. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Rachel Entichers de l'artiste Yu-kichi & Originaux de l'artiste Mishima Kurone + (IRL : Amanda Seyfried) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même pour l'avatar et Yên pour la créa'.
Re: we can meet again somewhere. ❞ (naonoah) ✘ | Jeu 02 Aoû 2018, 11:52

{We can meet again somewhere.
Noah & Naomiie

« SOMETIMES, WORDS ARE NOT ENOUGH »
Il faisait sombre. Et chaud. Mais ce n’était pas une chaleur rassurante ni apaisante. Au contraire, c’est ce type de chaleur qui vous colle à la peau, qui empêche tout repos. Pourtant, Naomiie n’avait pas la foi de bouger. Elle aurait pu se lever, ouvrir les fenêtres en grand, laisser entrer la lumière et respirer l’air frais de la forêt environnante. Mais même cela, elle n’en avait pas envie. La douleur, les remords, la peur l’immobilisaient. La myriade d’émotions qui lui perçait le cœur et qui la tenait éloignée du sommeil depuis plusieurs semaines l’avait fait revenir à un état qu’elle avait fui il y a longtemps ; ce désespoir qu’elle avait ressenti étant enfant, après la mort de ses parents. Le sentiment qu’un pan entier de sa vie – si ce n’est sa vie entière – s’était écroulé devant elle, l’empêchant d’avancer, la postant face à un mur infranchissable. Indéniablement, même après avoir été ressuscitée par les Dieux, une part d’elle était morte ce jour d’été. En voyant partir Aaron, Naomiie voyait les derniers liens qui l’attachaient à son enfance se briser, et cette perte n’était rien comparée à la douleur d’une jeune fille éperdument amoureuse à qui l’on annonce la mort de son fiancé. La mort l’avait désorientée totalement, rayant d’un gros trait noir le futur radieux qu’elle projetait avec l’homme qu’elle aimait.

Les premiers jours avaient été les plus durs. Elle avait tant pleuré qu’à présent, aucune goutte ne semblait plus pouvoir sortir de ses grands yeux océan. Elle avait enchaîné un certain nombre de nuits blanches – mais c’était certainement mieux que les cauchemars. Aaron se tenait devant elle, et puis soudain, il se changeait en cadavre ; ou bien, il était emporté par une grande silhouette vêtue de noir. Et elle, elle était obligée de regarder ces scènes obscènes encore et encore, sans parvenir à intervenir. Lei et Noah avaient plusieurs fois du accourir dans sa chambre au milieu de la nuit, réveillés par ses cris, pour tenter de calmer ses sanglots incontrôlables. Au tout début, elle somnolait parfois quelques heures et quand elle se réveillait, elle se persuadait que tout était un rêve et qu’Aaron était toujours vivant. C’était si impensable, Aaron, disparu pour toujours… mais la réalité la rattrapait avait une cruelle rapidité. Cette conscience la faisait se sentir étouffée ; Il ne restait alors plus qu’une chose à faire – la plus difficile, et la plus indispensable. Il fallait l’accepter, et se relever.

Jusque là, cela avait été au-dessus de ses forces. Accepter la mort d’Aaron, c’était lui dire au revoir pour toujours, c’était prendre la décision de faire de la place dans son cœur pour quelqu’un d’autre. C’était accepter que l’avenir construit avec lui qu’elle pensait à portée de main ne lui appartenait plus, à jamais hors d’atteinte. Les regrets la tourmentaient, mais le pire était peut-être les remords. Si Naomiie voulait avancer, il fallait qu’elle le fasse sans lui – et elle souffrait de ne pas faire ce chemin avec lui. Elle craignait de le trahir, alors même qu’elle se serait sacrifiée pour le sauver – et c’est ce qu’elle avait fait, bien que cela ait été parfaitement inutile au final. Ce sentiment d’impuissance la rendait folle. Parfois, des larmes de rage lui montaient aux yeux et elle se surprenait à souhaiter n’être jamais revenue de l’au-delà. Vous le savez tout aussi bien que moi, mais il n’y a rien de plus bouleversant qu’une jeune fille telle que Naomiie, si amoureuse de la vie, ayant de telles pensées. D’ailleurs, elle s’en arrachait suffisamment vite, sans pourtant parvenir à remonter la pente. Se relever pour avancer, c’était laisser Aaron derrière. Elle se sentait responsable de son décès, et le voir partir à sa place la déchirait en deux. Pourquoi lui et pas moi ?

C’était pendant un de ces excès de désespoir, alors qu’elle imaginait avec une précision presque obsessionnelle la scène de l’accident, mais avec elle comme victime et Aaron survivant, que son sentiment d’impuissance et de frustration lui remonta dans la gorge. Elle bondit sur ses pieds avec une brusquerie qui ne lui ressemblait pas, et saisit l’oreiller, le jetant de toutes se forces à travers la pièce. Elle se retint de donner un énorme coup de pied dans le lit, pantelante, toute ébouriffée, ses poings serrés et tremblant sous l’effet de la colère. Pourquoi ? Les rideaux étaient fermés, l’air étouffant – peut-être était-ce seulement elle qui se sentait à l’étroit. Elle en avait assez. Assez de tourner en rond, assez de se bouffer de l’intérieur. Assez de voir défiler les images de sa vie d’avant derrière ses paupières dès qu’elle fermait les yeux, assez de voir son reflet pâle et quasiment méconnaissable, avec ses grandes ailes paralysées qui la gênaient tant, l’empêchant d’oublier qu’il était impossible de revenir en arrière. Sans trop réfléchir, Naomiie se dirigea vers la porte et l’ouvrit, s’engouffrant dans l’embrasure.

C’est lorsqu’elle se trouva en haut des escaliers, un peu éblouie par la luminosité, qu’elle prit conscience de l’état quasi-pathologique dans lequel elle était. Cela faisait plusieurs jours qu’elle n’avait vraiment vu quelqu’un ; sans parler d’une vraie conversation. Cela devait dater du jour où elle était arrivée ici, et que Noah lui avait annoncé la mort d’Aaron. Une nouvelle bouffée de remords l’étreignit, mais cette fois-ci, ils étaient d’une nature différente. Les jumeaux. Ses meilleurs amis. Ses frères. Elle savait qu’elle les faisait souffrir. Ils l’avaient accueillie, s’étaient occupés d’elle avec soin et amour, ils l’avaient calmée pendant ses crises, ils lui apportaient toujours des repas, même lorsqu’elle avait l’appétit coupé. Une boule d’émotion vint se former dans la gorge de la jeune fille. La reconnaissance qu’elle ressentait à leur égard était sans limite, et elle se sentait si égoïste de s’enfermer dans son chagrin ainsi, refusant de les voir. Elle se détestait.

Les marches de l’escalier craquèrent doucement sous son poids tandis que Naomiie descendait au rez-de-chaussée. L’odeur familière des pièces, de la lessive, lui emplirent les narines d’un coup et elle sentiment quelque chose comme de la nostalgie mêlée à une sorte de bonheur fautif lui gonfler la poitrine. Elle passa ses doigts sur la rampe vernie, un petit sourire attendri venant poindre à ses lèvres – le premier depuis des semaines. Elle ne pouvait s’empêcher de se sentir étrangère à ces lieux, pourtant si connus – comme si elle n’y avait plus sa place. Elle se sentait coupable d’être ici. N’entendant personne, Naomiie se dit que les garçons devaient tous deux être sortis. C’était peut-être mieux ainsi. Mais au moins, elle avait réussi à faire le premier pas, et malgré la fatigue, malgré la douleur, elle sentait un léger sentiment de fierté aigre-doux au fond d’elle. Aaron avait toujours été gentil avec elle, toujours. Mais il lui aurait sûrement déjà crié dessus pour la secouer. Elle avait beau se flageller de l’intérieur pour ce qui s’était passé, elle savait aussi que si Aaron pouvait la voir, il lui hurlerait de sécher ses larmes et d’aller au-devant de la vie. Elle pouvait presque l’entendre. « Elle a été vache avec toi – montre-lui donc de quel bois tu te chauffes, ma vieille ! » Un nouveau sourire lui échappa. Voilà qui était mieux. Finalement, sortir de son antre avait été une très bonne chose. Cela ne la guérirait pas, mais au moins elle arrivait à sortir sa tête de l’eau, à voir autre chose que du noir, réfléchir de façon plus lucide. Doucement.

Alors que la jeune fille arpentait les pièces, posant ses yeux sur les différents meubles dans la pièce, les détaillant comme jamais elle ne l’avait fait, elle entra dans le salon. Son cœur bondit violemment dans sa poitrine lorsqu’elle aperçut Noah allongé sur le canapé, endormi, ne s’attendant à voir personne ici. Naomiie posa sa main sur sa cage thoracique, sentant l’organe battre à tout rompre contre sa paume. Noah avait toujours su la surprendre, même sans le vouloir. Doucement, l’elfe s’approcha de la figure endormie, son cœur battant toujours un peu trop fort. Les yeux fermés, le visage détendu, les lèvres un rien entrouvertes… le vampire avait l’air dix ans plus jeune, sans le pli soucieux formé entre ses sourcils et la contraction de sa mâchoire. Sa peau était toujours aussi parfaite, contrastant avec ses cernes trop prononcées pour ne dater que d’hier. Naomiie se mordit les lèvres, désarmée par l’air vulnérable que ce garçon autrefois si cynique et irresponsable pouvait avoir sur son visage. La jeune fille n’avait pas besoin de savoir comment il était avant de la connaître, elle sentait d’elle-même qu’il avait beaucoup changé depuis leur première rencontre. Elle aurait voulu croire à une coïncidence, mais une partie d’elle lui soufflait qu’elle y était pour quelque chose. Cette pensée lui serra la poitrine bien plus qu’elle n’aurait osé l’avouer.

Tendrement, Naomiie leva sa petite main aux ongles longs – elle avait cessé de prendre soin d’elle depuis un peu trop longtemps – et caressa la joue du jeune homme du bout de ses doigts. Elle se sentait coupable, si coupable. Non seulement elle n’avait pu sauver son fiancé, mais elle parvenait à empoisonner la vie aux deux êtres qu’elle aimait par-dessus tout. Ils devaient être inquiets pour elle, et elle ne faisait rien pour les rassurer. Elle contempla le visage endormi du jeune homme, l’inspectant avec minutie. Des fourmis lui couraient au bout des doigts. Je ne les mérite pas. C’est pile au moment où cette pensée amère la traversait que Noah remua légèrement. Puis, il se passa quelque chose qui sembla stopper le temps.

« Naomiie… »

La jeune fille devint aussi immobile qu’une statue, cessant même de respirer. Ses entrailles se serrèrent d’un coup tandis que ses pensées se transformaient en un chaos inextricable. Elle pouvait entendre son cœur battre dans ses tempes et ses lèvres perdre toute sensation. La vie faisait vraiment tout pour être la plus cruelle possible avec elle. Naomiie se trouvait à lutter entre une incroyable envie de fuir très loin et celle de le prendre dans ses bras. Et elle ne savait pas quel choix lui coûterait le plus. Cet appel du subconscient n’avait rien d’un aveux, elle le savait – mais ce n’était pas des sentiments de Noah que Naomiie avait peur. C’étaient des siens. Il était inquiet pour elle, rien de plus naturel. Ce qui lui faisait peur, c’était sa propre réaction.

Noah remua alors à nouveau, ses paupières s’entrouvrant, et Naomiie retira sa main de sa joue comme si elle s’était brûlée. Elle n’avait pas besoin de ça en plus de tout le reste. Elle allait vraiment se détester.
Lorsque les yeux de Noah s’habituèrent à la luminosité et qu’ils se focalisèrent sur elle, la jeune fille déglutit, ne sachant plus quoi dire. C’était toujours elle qui faisait la conversation entre eux. Elle avait l’impression de ne plus savoir parler, tandis qu’elle se perdait dans ce regard écarlate qu’elle connaissait si bien. Autrefois, tout semblait beaucoup plus simple. Comment cela lui avait-il échappé ?

« Euh… bonjour… désolée de t’avoir réveillé… »

Quelle merveilleuse manière de commencer une discussion. Naomiie se demandait où ses qualités sociales s’étaient envolées. Peut-être étaient-elles toujours enfermées là-haut, dans le noir.
made by MISS AMAZING.


- MEMENTO MORI -
MY DEAR CHILD, REMEMBER THAT DEATH WILL COME FOR YOU.


:O U T   O F   O B L I V I O N:
 
■■■:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur


http://sanctuary-of-heart.forumactif.com
avatar
Coeurs : 116 Messages : 285
Couleurs : #400000 & #007C7C
J'ai traversé le portail depuis le : 02/10/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Noah Lhyov Nevenscheinder-Kingston. Actuellement je suis : pas intéressé. Il paraît que je ressemble à : Fuwa Mahiro & Kurosaki Tasuku, deux BG pour le prix d'un. ♥ (IRL: Hunter sexy Parrish) et à ce propos, j'aimerais remercier : moi (avatar) + baby Melichat superawesome (gifs) + super gingin (gif signa)
Re: we can meet again somewhere. ❞ (naonoah) ✘ | Ven 21 Sep 2018, 00:03




NOAH & NAOMIIE
HOME
1 MONTH LATER
We can meet again somewhere
» somewhere far away from there
Il lui était arrivé, à plusieurs reprises, de rêver -cauchemarder- de ce jour qui le hanterait probablement jusqu'à la fin de sa vie. Celui où il avait assisté, impuissant, à la mort de celle qui l'avait sauvé de toutes les façons qu'une personne pouvait l'être.
Cela lui arrivait régulièrement, et si en temps normal Noah se forçait à se réveiller au moment de l'instant fatidique, qu'il n'arrivait pas à effacer de sa mémoire, cette fois-ci était différente. Contrairement à toutes les autres fois, le temps s'était arrêté avant ; le monde s'était effacé et il ne restait plus qu'eux -lui, et elle. Et lorsqu'elle s'était retournée, drapée dans un halo de lumière qui la rendait plus inaccessible qu'elle ne l'était déjà, Noah avait appelé son nom.

Un cri du cœur, qu'il murmura dans son sommeil mais dont il ne se rappela pas.

En se réveillant, Noah mit un temps à réaliser ce qui lui était arrivé ; comme si une chose aussi banale que tomber de fatigue sur le sofa était difficile à croire.
Il entrouvrit les yeux, croisa la silhouette floue de Naomiie. Baignée ainsi dans la lumière en contre-jour, elle avait l'air d'un ange -aujourd'hui plus que jamais.

Il crut d'abord à un fantasme de son esprit, venu pour le tourmenter jusque dans son sommeil. Alors il tendit le bras et et alla chercher un contact avec sa joue laiteuse ; juste avant de capturer une mèche de cheveux blancs pour la ramener derrière son oreille.

Puis il réalisa que, peut-être, ce qu'il prenait pour un mirage n'en était pas un.

Noah laissa tomber sa main qui alla s'échouer contre le sofa, puis se frotta les yeux. En les rouvrant, elle était encore là ; il se redressa, confus, et s'appuya contre la surface matelassée pour se redresser.

« Je voulais m'assurer que j'étais pas en train de rêver. »

Le demi-démon regarda autour de lui, la tête encore embrumée par le sommeil. Il avait si peu l'habitude de dormir en milieu de journée que lorsque cela arrivait, il était incapable de se gérer -comme un enfant qu'on aurait obligé à sortir du lit.

« Tu... ça va, toi ? »

Et c'était comme s'il était normal, de voir Naomiie devant lui -dans l'espace restreint, presque intime du salon dans lequel il avait grandi seul.
Noah prit sa tête entre ses mains et se frotta à nouveau les yeux, agressé par la lumière claire qui enveloppait la pièce.

« Ça fait plaisir de te voir ici. »

Il ne précisa pas en vie car il n'en trouva pas la peine. Un maigre sourire se dessina sur son visage, tandis que ses yeux s'illuminaient d'une joie sincère, teintée d'une part de soulagement qu'il ne s'était pas autorisé à ressentir tant qu'elle n'était pas descendue les voir.
Le voir.

« Comment tu te sens ? »
made by MISS AMAZING.






Contenu sponsorisé
Re: we can meet again somewhere. ❞ (naonoah) ✘ |

 
we can meet again somewhere. ❞ (naonoah) ✘
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiger Meet 2010 Spotter's Day
» I'm so glad to meet you!
» Tiger Meet 2010 Spotter's Day : Les Photos
» [Be] VAG East Meet 3 ! Baraque Fraiture ! 29.08.10
» Tiger meet 1979

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Forêt :: Villages elfiques-
Sauter vers: