Partagez | 
 

 Burn them down {feat Rhéa A. Firewind}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Lolita H. Rosebury
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 28 Messages : 48
Couleurs : Lolita parle en Fuchsia (#FF00FF).
Yuka l'affilié parle en MediumTurquoise (#48D1CC).
J'ai traversé le portail depuis le : 17/04/2018 et on me connaît sous le nom de : Zélia sur ce fow'. Mon nom est : Lolita Hope Rosebury-Burberry. Actuellement je suis : célibataire et bisexuelle. Il paraît que je ressemble à : Makise Kurisu de Steins;Gate. et à ce propos, j'aimerais remercier : Zerochan.
Burn them down {feat Rhéa A. Firewind} | Sam 26 Mai 2018, 16:56
















❝ Burn them down ❞
~ RP avec Rhéa A. Firewind ~
Couleur dialogue Lolita : mediumturquoise (#48D1CC)



Aujourd’hui, c’était un jour de semaine comme les autres. Comme d’habitude, je devais aller travailler pour gagner de quoi me loger et me nourrir. Direction l’Académie Apollon donc, cette même académie que j’avais quittée car je ne me sentais pas à l’aise dans le système scolaire… et de toute façon, j’avais toujours été une élève assez moyenne, je n’étais pas particulièrement douée. L’ironie du sort avait voulu que j’y retourne, j’y retrouvais donc toutes les personnes qui s’étaient moquées de ma double-race ainsi que celles qui me regardaient de travers. Mais bon… je n’y allais que pour travailler, je devais faire fi de ce qu’on pensait de moi… De toute façon, quand je bossais, je ne prenais pas le temps de réfléchir, j’étais concentrée sur ma tâche. Agent d’entretien était un boulot comme un autre, ça me permettait au moins d’être indépendante et de n’embêter personne. Évidemment que j’aurais aimé faire le métier de mes rêves, mais en l’occurrence mon rêve était bien trop beau et irréalisable. On ne devient pas chanteuse juste en claquant des doigts. Il fallait de l’audace et du talent, et je n’avais ni l’un ni l’autre… Ma tante dirait probablement l’inverse, elle était ma première fan, mais je pense que son avis était biaisé par son lien familial avec moi…

Enfin bon bref… Il était 6h du matin, c’était le début de mon service. Je ne finirais pas avant 13h. Parfois je travaillais l’après-midi et d’autres fois le matin. Cette semaine, j’étais du matin. La première chose à faire était d’enfiler ses vêtements de travail, soit une blouse blanche qui arrivait aux genoux, des gants et une paire de crocs blanches, mesures d’hygiène et de sécurité obligent. Comme mes cheveux étaient longs, je devais me les attacher pour éviter qu’ils me gênent. J’optais pour une queue de cheval haute, classique mais efficace. L’ennui, c’est que tirer mes cheveux en arrière dévoilait mes oreilles légèrement pointues. Ceux qui connaissaient ma moitié Fée avaient donc sous les yeux ma moitié Elfe également. Et alors là, j’en étais quitte pour les remarques désagréables… J’aurais préféré n’avoir aucune particularité physique, pour pouvoir me fondre plus facilement dans la masse. Malheureusement, on ne choisissait pas ce que l’on était… Et j’avais du mal à m’accepter comme j’étais. Je suppose qu’avoir été traitée en paria pendant une bonne partie de ma vie n’avait pas aidé à me forger une opinion positive de moi-même…

Une fois que je fus prête, je passai prendre mon chariot de ménage, qui contenait tous les outils indispensables à ma mission. Je commençai par le côté primaire et secondaire. Comme d’habitude, je passai de salles en salles. Ma mission était de vider et changer les poubelles, d’enlever les chewing-gum et autres joyeusetés collés aux tables et chaises, de nettoyer les tables, chaises et bureaux de profs, de laver le sol et parfois de nettoyer les murs qui avaient servi de tableau à des élèves turbulents. Je faisais de même dans les couloirs. Il fallait aussi récurer les toilettes de fond en comble. Au final, c’était assez répétitif, mais qui dit tâches répétitives dit pas le temps de penser à autre chose.

Une fois les couloirs propres, je me dirigeai vers le hall, poussant dans mon sillage mon chariot. Je commençai par vider les poubelles et mettre un sac propre. Je vis quelques élèves approcher, ils avaient l’air jeunes, sans doute pas plus de 14 ans. Deux garçons et une fille. Je n’y prêtai pas forcément attention… Mais eux apparemment m’observaient. Rien de bien méchant… Sauf que l’un d’eux balança un mouchoir papier sale par terre juste à mes pieds. Bon, ils ne l’avaient sans doute pas fait exprès… Je n’en fis pas de cas et ne fis aucune remarque, me contentant de ramasser ce mouchoir et de le mettre dans mon gros bac à déchets. Sans prêter plus attention au groupe de jeunes que j’entendais ricaner, je m’attaquai au nettoyage des vitres. Armée de mon spray, j’en vaporisai généreusement avant de l’essuyer avec un chiffon doux. Je passai à la vitre suivante. La fille alla près de la fenêtre que j’avais nettoyé et posa ses mains dessus, appuyant et faisant traîner ses doigts du haut en bas, créant des traces. Les deux garçons ricanèrent de plus belle et l’un d’eux colla même son chewing-gum au mur. Timidement, je pris la parole, hésitante et bégayant des excuses :

”- Euh… Excusez-moi… Je… Je… viens de… nettoyer ici… Pourriez-vous… faire… attention ? S’il… S’il-vous-plait ?”

Je rougis à mes propres paroles, baissant la tête pour ne pas avoir à croiser leurs regards. Pourquoi, alors que je ne faisais que m’adresser à des élèves et que je n’étais pas en faute, j’avais le coeur qui battait autant et j’étais aussi hésitante ? Je n’avais rien fait de mal, je ne faisais que mon travail… D’ailleurs, l’un d’eux rétorqua, provoquant l’hilarité de ses compères :

”- Bah justement, c’est ton boulot ! T’as plus qu’à recommencer ! Allez Cendrillon, c’est super crade ici !”

Et il répandit le fond d’une canette de soda à terre, comme pour prouver ses dires. Je devins aussi rouge qu’une tomate. Il avait raison, mon travail était de nettoyer, je n’avais donc rien à dire, juste à subir… Je bafouillai des excuses inaudibles tout en prenant ma serpillière pour éponger le soda. Au fond, ils étaient quand même très embêtants, mais que pouvais-je dire...



Sang-Mêlée Ange & Démone

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Rhéa A. Firewind
Sang-Mêlée Ange & Démone
Coeurs : 57 Messages : 108
Couleurs : Rhéa ☆ deepskyblue (#00BFFF) & Kiwi ☆ limegreen (#32CD32)
J'ai traversé le portail depuis le : 20/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Kenza ❀ (T.Brownie) Mon nom est : Rhéa April Firewind. Actuellement je suis : Bisexuelle et célibataire ! Il paraît que je ressemble à : Makoto Kikuchi (The Idolm@ster) // Maisie Williams (IRL) et à ce propos, j'aimerais remercier : Jodie jolie pour cette signature de folie ♥
Re: Burn them down {feat Rhéa A. Firewind} | Sam 09 Juin 2018, 20:29

» burn'em down
« DO NO HARM BUT TAKE NO SHIT | LOLITA »
S’il y avait une chose que Rhéa détestait par-dessus tout, c’était les gens qui se croyaient supérieurs aux autres pour des raisons aussi bancales que les différences de classes sociales, les races ou encore le métier. Elle considérait que la seule façon d’être supérieur à quelqu’un d’autre, c’était d’être une meilleure personne, tout simplement, et ce n’était certainement pas avec ce genre d’opinion biaisée que l’on y parvenait.
Depuis toujours, Rhéa avait un sens de l’injustice et de l’indignation assez poussé –parfois trop d’ailleurs : on se souvient toujours de sa rentrée en 4ème où elle avait décidé de manifester contre le dress-code de l’école qu’elle trouvait trop entravant à la créativité et aurait bien faillit venir en sous-vêtement, voire totalement nue, pour protester du haut de ses treize ans contre cet outrage si son frère Orion ne l’en avait pas empêcher au dernier moment. Si aujourd’hui, elle s’était un peu calmée dans la manifestation de ses indignations, elle ressentait toujours le besoin d’intervenir lorsque la justice était bafouée sous ses yeux.
Était-ce dû à un esprit de justicière inné ou à des remords du temps de son enfance, quand son grand-frère subissait les violences de leur pères sans même qu’elle ne le réalise tout à fait ? Au final, peu importait les raisons tant qu’elle faisait le bien autour d’elle, se disait-elle tout le temps.

Ce fut pour cela que son sang ne fit qu’un tour quand du bout du couloir, elle vit les idiots du collège –elle oubliait déjà qu’il n’y a pas si longtemps encore elle en était une ; une idiote du collège– s’amuser à embêter la jeune femme qui s’occupait du ménage dans cette partie-ci de l’Académie Apollon.

« Bah justement, c’est ton boulot ! T’as plus qu’à recommencer ! Allez Cendrillon, c’est super crade ici !
Eh c’est toi qu’est super crade, va te laver la conscience avant de donner des leçons aux autres, fit-elle en s’approchant avant de lancer la cannette de jus de fruit qu’elle venait de boire avant d’arriver sur la tête d’un des garçons.
Eh mais c’est quoi ton problème ?!
Putain mec c’est Rhéa, l’autre folle là, venez on se casse.
Ouais t’as raison elle est trop bizarre.
Salut ! fit-elle en les gratifiant d’un grand sourire et d’un doigt d’honneur alors qu’ils s’éloignaient en proférant des injures qui lui passait bien au-dessus de la tête. »

Fière de sa bonne action du jour, elle se retourna vers la jeune femme avec un grand sourire affiché au visage quand elle réalisa qu’elle venait aussi de faire du bazar avec ses histoires. Elle se plaqua la paume de la main contre le front.

« Merde, j’vais chercher ma canette attends ! »

En quelques foulées elle avait récupéré l’objet qu’elle pris soin de mettre dans la poubelle la plus proche.

« Ça va, il t’ont pas trop fait chier ? »




le bordel (comme ma chambre mdr):
 

teams & co:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Lolita H. Rosebury
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 28 Messages : 48
Couleurs : Lolita parle en Fuchsia (#FF00FF).
Yuka l'affilié parle en MediumTurquoise (#48D1CC).
J'ai traversé le portail depuis le : 17/04/2018 et on me connaît sous le nom de : Zélia sur ce fow'. Mon nom est : Lolita Hope Rosebury-Burberry. Actuellement je suis : célibataire et bisexuelle. Il paraît que je ressemble à : Makise Kurisu de Steins;Gate. et à ce propos, j'aimerais remercier : Zerochan.
Re: Burn them down {feat Rhéa A. Firewind} | Lun 11 Juin 2018, 17:50
















❝ Burn them down ❞
~ RP avec Rhéa A. Firewind ~
Couleur dialogue Lolita : mediumturquoise (#48D1CC)



C’était mon rôle de tout nettoyer à l’Académie. J’étais d’ailleurs bien partie, je m’occupais tranquillement du hall dans la partie primaire et secondaire. Mais au fur et à mesure que je nettoyais, des petits malins s’amusaient à tout salir juste derrière… Je leur avais timidement demandé d’arrêter, mais rien à faire, une petite femme de ménage comme moi, pas autoritaire pour deux sous, n’avait pas le dessus sur eux. Ils se croyaient sans aucun doute plus malins, un peu comme tous ces gens qui m’avaient toujours rejeté. Ils m’avaient même rétorqué que c’était mon boulot de laver, voulant dire par la même occasion que je n’avais qu’à me taire et m’exécuter. J’épongeai le sol où l’un des trois collégiens avait renversé du soda, lorsqu’une voix s’éleva :

Eh c’est toi qu’est super crade, va te laver la conscience avant de donner des leçons aux autres.

Je relevai la tête, surprise que quelqu’un ose prendre ma défense. Il s’agissait d’une fille un peu plus âgée que les autres à première vue, aux courts cheveux noirs et à l’allure drôlement sûre d’elle. Elle lui balança sa canette sur la tête. Le garçon commença à lui chercher des noises, mais les deux autres intervinrent, lui disant que c’était “l’autre folle”, qu’elle “était trop bizarre celle-là”. Et comme intimidés, ils s’en allèrent sans demander leur reste. D’ailleurs, elle les gratifia d’un doigt d’honneur et d’un grand sourire, se moquant éperdument des insultes qu’ils lui lançaient de loin. J’étais impressionnée. Cette fille, Rhéa si j’avais bien suivi, avait réussi à faire fuir 3 collégiens qui faisaient les malins et ce, juste en haussant un peu le ton et avec une jolie punchline. Elle avait une de ces classes !

Alors que je restais plantée là bêtement, sans savoir quoi faire, en fixant la jeune fille admirativement, elle se retourna vers moi, mais se plaqua aussitôt la main sur le front en décrétant qu’elle allait récupérer la canette qu’elle avait lancé. Et c’est ce qu’elle fit, la mettant à la poubelle au passage. Décidément, cette jeune fille était… de plus en plus classe ! Une chevalière qui s’élevait contre les imbéciles ! D’ailleurs, elle s’adressa à moi, s’enquérant de savoir si ça allait :

« Ça va, il t’ont pas trop fait chier ? »

Mes yeux s’agrandirent sous la surprise et en même temps, j’étais tellement soulagée qu’elle soit intervenue ! Mais quelle malpolie je faisais ! Je la regardai fixement depuis à l’heure, ce devait être gênant pour elle ! Et en plus, je ne l’avais même pas encore remercié ! Je me remis debout, puisque j’étais agenouillée pour laver le sol, et je m’inclinai avec vivacité en signe de respect, rougissant comme une tomate. Je formulai alors en bégayant une réponse :

”- Je… Je vous… te… remercie ! Mille fois… Merci ! Je… Je ne sais pas… comment… j’aurais fait si… tu… n’étais pas intervenue… Merci, merci, merci !”

Je n’osai plus la fixer, car j’avais peur de paraître malpolie. En plus, je l’avais déjà bien trop fixé alors même que c’était irrespectueux. Mais elle m’avait donné un sacré coup de main. Comment avait-elle fait ? Je veux dire, pourquoi était-elle intervenue ? Qu’avait-elle à y gagner ? Et puis… elle avait tenu tête à 3 collégiens en même temps, comme ça, spontanément, et… elle avait gagné ! Elle était incroyable ! Pourquoi l’avaient-ils traité de folle, elle était loin de l’être ! Elle était au contraire… une justicière, avec une grande classe et beaucoup d’aplomb. Elle n’avait rien de bizarre… Même si ce n’était pas tous les jours qu’on croisait ce genre de personne.

Elle devait me trouver bizarre en revanche… Je m’inclinai devant elle, rougissai, bégayai… Je n’avais sans doute pas l’air très sympathique, peut-être même que mon attitude la vexait ou qu’elle me trouvait flippante… En me tripotant nerveusement les doigts, je me risquai à lui demander timidement, hésitant une fois de plus entre le vouvoiement et le tutoiement :

”- Je… Je ne sais pas… comment vous… enfin, te remercier… Après tout, tu… aurais pu rester… dans ton coin… Pourquoi… Pourquoi tu es intervenue ? Oh ! Mais… je ne veux pas dire… que tu n’aurais pas dû ! Je te suis… très reconnaissante !”

Quelle gourde, voilà qu’en plus je disais n’importe quoi… Je risquais de la vexer en lui demandant ça. Elle allait croire que je ne voulais pas qu’elle me vienne en aide, ce n’était pas très correct envers elle ! D’ailleurs, je m’étais emmêlée les pinceaux en m’excusant de la question, mon débit de paroles me faisant bafouiller. Je tentai alors autre chose, pour détendre l’atmosphère :

”- Mais… Pourquoi… ils t’ont traité de… folle ? Tu… n’es pas folle… Ni… bizarre comme ils ont dit…”

Détendre l’atmosphère ? Avec cette question-là, c’était un peu raté… J’avais envie de me facepalmer devant ma propre bêtise...



Sang-Mêlée Ange & Démone

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Rhéa A. Firewind
Sang-Mêlée Ange & Démone
Coeurs : 57 Messages : 108
Couleurs : Rhéa ☆ deepskyblue (#00BFFF) & Kiwi ☆ limegreen (#32CD32)
J'ai traversé le portail depuis le : 20/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Kenza ❀ (T.Brownie) Mon nom est : Rhéa April Firewind. Actuellement je suis : Bisexuelle et célibataire ! Il paraît que je ressemble à : Makoto Kikuchi (The Idolm@ster) // Maisie Williams (IRL) et à ce propos, j'aimerais remercier : Jodie jolie pour cette signature de folie ♥
Re: Burn them down {feat Rhéa A. Firewind} | Lun 16 Juil 2018, 15:40

» burn'em down
« DO NO HARM BUT TAKE NO SHIT | LOLITA »
« Je… Je vous… te… remercie ! Mille fois… Merci ! Je… Je ne sais pas… comment… j’aurais fait si… tu… n’étais pas intervenue… Merci, merci, merci !
De rien ! »

Rhéa n’aidait jamais les gens par désir d’être reconnue ou remerciée –juste parce qu’elle était convaincue que répandre la gentillesse autour d’elle était la seule manière de la rendre contagieuse, afin qu’elle touche tout le onde et se propage comme la plus merveilleuse des maladies. Cependant, elle devait l’admettre : un simple merci sincère était parfois plus gratifiant que n’importe qu’elle bonne note à un examen à ses yeux.

« Je… Je ne sais pas… comment vous… enfin, te remercier… Après tout, tu… aurais pu rester… dans ton coin… Pourquoi… Pourquoi tu es intervenue ? Oh ! Mais… je ne veux pas dire… que tu n’aurais pas dû ! Je te suis… très reconnaissante !
Wow, fit-elle avant d’éclater de rire bruyamment, pas besoin d’en faire autant, c’était normal de t’aider ! »

Elle était marrante cette fille à s’incliner encore et encore devant elle comme si elle était une sorte de grand seigneur –pourtant elle n’était que Rhéa. Bizarre mais marrante. Jamais elle n’avait encore croisé quelqu’un qui soit capable de se répandre à ce point en témoignages de gratitude pour quelque chose d’aussi anodin.

« Mais… Pourquoi… ils t’ont traité de… folle ? Tu… n’es pas folle… Ni… bizarre comme ils ont dit…
Ch’ais pas, ils sont juste cons, non ? fit l’adolescente en se grattant l’arrière de la tête. Tout ce qui dépasse des normes est bizarre pour eux alors bon… »

Elle haussa les épaule avec nonchalance, ne tenant pas plus que ça à s’étaler sur le sujet puisqu’à ses yeux, il n’avait absolument aucun intérêt.

« T’as l’air super jeune pour être dame de ménage non ? elle demanda alors en désignant le matériel de nettoyage. C’est ton job étudiant ? »




le bordel (comme ma chambre mdr):
 

teams & co:
 
Sang-Mêlé Elfe & Fée

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Lolita H. Rosebury
Sang-Mêlé Elfe & Fée
Coeurs : 28 Messages : 48
Couleurs : Lolita parle en Fuchsia (#FF00FF).
Yuka l'affilié parle en MediumTurquoise (#48D1CC).
J'ai traversé le portail depuis le : 17/04/2018 et on me connaît sous le nom de : Zélia sur ce fow'. Mon nom est : Lolita Hope Rosebury-Burberry. Actuellement je suis : célibataire et bisexuelle. Il paraît que je ressemble à : Makise Kurisu de Steins;Gate. et à ce propos, j'aimerais remercier : Zerochan.
Re: Burn them down {feat Rhéa A. Firewind} | Lun 13 Aoû 2018, 19:06




❝ Burn them down ❞
~ RP avec Rhéa A. Firewind ~
Couleur dialogue Lolita : fuchsia (#FF00FF)


La situation s’apaisait petit à petit, grâce au sauvetage providentiel de la jeune Rhéa. En quelques secondes, elle était devenue… mon modèle. Ça pouvait paraître bizarre, mais elle agissait avec une spontanéité que j’appréciais beaucoup, et son sens de la justice me plaisait beaucoup aussi. J’aurais aimé avoir sa force de caractère. En fait, tout chez elle me paraissait classe. C’était bête, mais je l’aimais bien cette fille, alors que je venais tout juste de la rencontrer. Je suppose que je devais être naïve…

Je me répandais en tout cas en remerciements. Peut-être que je paraissais trop polie, mais je préférais en faire trop que pas assez. Je ne voulais pas que les gens puissent penser que j’étais malpolie ou irrespectueuse… Déjà qu’il était difficile de me faire accepter à cause d’une guerre millénaire stupide… Et la jeune fille répondit à mes excuses en riant :

« — Wow, pas besoin d’en faire autant, c’était normal de t’aider ! »

Et même si elle avait ri, ce n’était en rien une moquerie, j’en étais sûre. Elle considérait son geste comme normal, à mes yeux ça la rendait encore plus cool. Elle ne cherchait pas la reconnaissance. Son geste totalement désintéressé était celui d’une justicière des temps modernes. Si un jour je pouvais avoir la même mentalité… Peut-être devrais-je arrêter de désirer être une autre et m’assumer comme je l’étais ? C’est en tout cas ce que me dirait Yuka à coup sûr. Elle avait toujours souhaité que je m’accepte sans avoir honte de moi-même ou sans envier les autres. Elle n’avait pas tort, c’est vrai… Mais c’était plus fort que moi… Je me trouvais nulle à tout point de vue...

Ceci dit, une chose m’intriguait. Pourquoi ces collégiens l’avaient traité de folle ? Ils semblaient la connaître. Avait-elle une réputation qui la précédait ? Agissait-elle comme une justicière souvent ? Était-elle crainte ou admirée ? Leurs paroles laissaient entendre qu’il ne fallait pas trop s’en prendre à elle, au risque de le regretter. Donc je suppose que son attitude inquiétait les autres et forçait le respect. Peut-être que je me faisais des films ? Elle balaya d’un grattement de tête ma question absurde :

«— Ch’ais pas, ils sont juste cons, non ? Tout ce qui dépasse des normes est bizarre pour eux alors bon… »

Elle n’avait pas tort… J’étais bien placée pour savoir que dépasser des normes était mal vu par la plupart des gens. Était-elle originale à ce point ? Prendre la défense des autres était-il considéré comme hors-normes ? Ceci dit, on pouvait bel et bien considérer ce genre de personnes comme des cons. Ne pas accepter les différences était stupide. Je le pensais aussi, malheureusement à l’inverse de Rhéa qui le prenait avec décontraction et désinvolture, l’avis des autres m’affectait beaucoup. Je me focalisais énormément sur ce qu’on pouvait penser de moi, j’avais toujours peur de paraître ridicule… Alors je préférais me faire toute petite et éviter de me faire remarquer. Il valait mieux être ignorée qu’insultée à mon sens.

En tout cas, sa remarque me fit sourire sans que je m’en rende compte. Elle avait un don pour mettre à l’aise les gens. J’avais envie de discuter avec elle, sans me prendre la tête. Mais je ne voulais pas lui poser des questions bêtes non plus… Du coup, le temps que je réfléchisse à ma réaction, la jeune fille eut le temps de me poser une question :

« T’as l’air super jeune pour être dame de ménage non ? C’est ton job étudiant ? »

Je rougis devant sa question. J’avais l’air si jeune que ça ? Bon, je n’étais pas vieille, c’est vrai, mais… en y réfléchissant, ce devait être la première fois qu’on me disait que j’avais l’air jeune. C’était une bonne et une mauvaise chose à la fois, sans doute ! Après une bonne inspiration, je me décidai à lui répondre, en bafouillant puisque je ne savais pas faire autrement :

”- Euh… Je… J’ai 19 ans quand même… Mais… Je ne suis plus… étudiante… j’étais pas assez… douée on va dire… Alors du coup… j’avais besoin d’argent pour vivre… Au fait, je… je m’appelle Lolita ! Et toi, c’est… Rhéa… je crois...”

Parler, une difficile épreuve pour les timides. Surtout quand il s’agissait de parler de moi. Mais justement, si on parlait d’elle ? Je tentai alors de lui poser des questions :

”- Et… toi ? Tu étudies quoi ? Oh, je... Tu n’es pas obligée de répondre… si tu trouves ça… bête… Je voulais te dire aussi… Je te trouve pas hors-norme, moi… Je veux dire… Avoir des valeurs, c’est pas être bizarre… Pourquoi… tu te vois comme… hors-normes ? Ah ! Excuse-moi, oublie ce que j’ai dit… c’était stupide…”

Et voilà, à chaque fois que j’ouvrais la bouche, une nouvelle ânerie en sortait. Vraiment, je devrais me taire de temps en temps. Bravo Lola, tu es la reine des gaffes. Je fixai mon regard au sol, rouge comme une tomate et serrai mes mains l’une contre l’autre pour m’empêcher de triturer mes doigts. Mais j’avais vraiment envie d’en savoir plus sur Rhéa, je m’y prenais seulement comme un manche...







Contenu sponsorisé
Re: Burn them down {feat Rhéa A. Firewind} |

 
Burn them down {feat Rhéa A. Firewind}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» G13 "Firewind" [Galerie]
» [ VIDEO ] Burn à vélo.
» Burn-Out projet terminé
» le miroir d'après Burn Jones
» [JEU] BURN THE CITY : Réduisez en cendres toutes les villes [Gratuit/Payant]

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Académie Apollon-
Sauter vers: