Partagez | 
 

 Arts et lumière [ft Lorrina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mage
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 26 Messages : 44
J'ai traversé le portail depuis le : 08/03/2018 et on me connaît sous le nom de : Hydro. Mon nom est : Michael Von Rosenthal. Il paraît que je ressemble à : YoRHa No.9 Type S de NieR : Automata et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes recherches.
Arts et lumière [ft Lorrina] | Ven 18 Mai 2018, 18:15

Depuis des semaines, on parlait des journées portes ouvertes de l'Académie qui allaient se dérouler bientôt. Tout le monde s'activait à la tâche afin de préparer les stands dans les temps. Chaque classe faisait de son mieux pour être dans le thème de la section qu'elle représentait. Pour notre part, on avait décidé d'innover avec le thème "médecines et magies", afin de souligner le contraste. Des élèves de la classe avaient été sélectionnés et bien évidemment, ce sont les plus démonstratifs et les plus à l'aise avec le public qui ont été pris Les autres élèves devaient aider aux préparatifs puis avaient quartier libre. Au début, je ne voulais pas y aller, c'était inutile pour moi et je ne suis pas friand de ce genre de réunions. Voir autant de personnes se réunir, cela ne pouvait pas me plaire et dans le pire des cas, me rendre nerveux. Cependant, on avait pas trop le choix, toute personne n'allant pas à ces portes ouvertes risquait une sanction. Je devais me résigner à y aller, par obligation, mais je devrai faire attention à ce que personne ne croise mon regard, en gardant mon bandeau en permanence et avec tout ce monde, mon pouvoir d'empathie risquait de me prendre beaucoup d'énergie. En attendant le jour J, je continuais à aider à mettre en place les préparatifs, en parallèle avec nos cours habituels. J'écoutais en classe et je reprenais les cours chez moi, à l'abri des regards. Puis le jour fatidique arriva.

C'était un samedi, nous avions mis les stands en place, tout était fin prêt et les visiteurs commençaient à rentrer. L'Académie était ouverte au public, n'importe qui pouvait entrer sans problème, même les Dieux. Il y avait toutefois des surveillants afin que l'événement se passe en toute sécurité. Je sentais que les gens étaient impressionnés par les animations, je voyais beaucoup de personnes concentrées en un seul point, mais je ne savais pas où j'étais précisément, et par là, je voulais dire que je ne savais pas vers quel stand je me trouvais, mais peu importe, peu de gens remarqueront ma présence. J'entendais beaucoup de bruits, des paroles, et les pensées qui s'enchaînaient, mon pouvoir me donnait mal à la tête, il y avait vraiment trop de personnes pour que je puisse l'endurer. Je marchais plus loin, me hâtant petit à petit, afin de trouver un endroit plus calme. Lorsque le brouhaha de l'entrée de l'Académie se fit moins ressentir, et après avoir sondé une dernière fois autour de moi afin que personne ne me voit, je retirais légèrement mon bandeau afin d'ouvrir les yeux et d'observer ma destination. J'observais des peintures, quelques sculptures, je pouvais rapidement en déduire que j'étais arrivé aux stands des étudiants en art. Je n'ai jamais croisé les étudiants de cette branche, malgré que le travail que j'avais en face de moi était remarquable. Ici, c'était plus calme, les gens ne criaient pas ou autre pour observer des œuvres de la sorte. Je regardais donc ce tableau quelques instants, c'est rare que je me serve de mes yeux à l'établissement. C'est alors que j'entendis un bruit de pas venant en ma direction. Par réflexe, je remis mon bandeau à la vitesse de l'éclair, craignant que l'on m'ait vu. Utilisant mon pouvoir d'empathie, je sentais qu'une personne se rapprochait de plus en plus de moi. Par chance, mon regard n'a pas croisé le sien, car je n'ai entendu aucun cri de terreur, ce qui me rassura. Je me tournais donc vers cette personne inconnu, essayant de la convaincre avec un mensonge classique.

Désolé... je ... je crois que je me suis perdu. C'est juste qu'avec tout ce bruit... j'ai perdu mes repères.

J'étais légèrement nerveux. Je n'avais pas l'habitude de mentir, mais il le fallait, pour les autres. Ils n'avaient pas à subir ce fardeau qu'était mes yeux maudits, c'était pour cette raison que je devais les cacher. Je restais timidement en face de l'inconnue, espérant qu'elle croit à mes explications.
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Lorrina O. Sullivan
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 10 Messages : 39
Couleurs : #B899B8 pour Lorrina
#4682B4 pour Luna mon affiliée
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2017 et on me connaît sous le nom de : spf. Mon nom est : Lorrina Ofélia Sullivan. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Emilia de Re:Zero et à ce propos, j'aimerais remercier : Misha ♥
Re: Arts et lumière [ft Lorrina] | Lun 18 Juin 2018, 11:58




Arts & Lumière


Tout le monde s'était attelé à la préparation des portes ouvertes de l'académie, tout le monde, -ou presque-, était enchanté ravi de pouvoir participer à cet événement. Y compris moi, Lorrina, les étudiants en arts avaient du préparer  quelques banderoles, des décorations, le thème de l'année était assez inspirant me concernant, et j'étais très heureuse de participer à l'élaboration de cette journée. Cela me faisait très plaisir et surtout, je me sentais revivre. Avec tous les derniers événements survenus il n'y a pas longtemps, j'avais besoin de cette évasion, ne plus penser au noir et penser à la pureté des choses, je n'avais pas pour habitude de broyer du noir mais la révélation qui concernait Kali m'avait troublée au plus haut point, et il agissait si bizarrement. Je me posais tant de questions... Je serre contre moi la broche que je m’apprêtais à mettre sur mes vêtements avant de soupirer. Mes yeux scrutaient tout autour de moi, il fallait que je me prépare et vite ! Je me coiffe alors les cheveux avec un joli chignon, ma coloration naturelle était si blanche comme la neige qu'on aurait pu penser que je m'étais fais une coloration capillaire, mais non, ce sont mes vrais cheveux, ma vraie crinière pure. Aussitôt, j'attache ma broche et remet en place mes tissus. Je jette un dernier regard au miroir en me fixant, tristement avant de baisser la tête et partir de la maison.
Traversant alors la route pour rejoindre l'Académie, j'espérais ne pas être en retard, normalement non mais on ne sait jamais. Je suis tellement maladroite et tête en l'air que j'aurai pu oublié l'heure de convocation.

Arrivée sur les lieux, je me dépêche d'aider pour les derniers ajustements, toute excitée à l'idée de faire ses portes ouvertes. J'essaie de ne pas trop faire ma maladroite habituelle et m'applique dans le placement des banderoles. Un peu plus tard, tout était enfin prêt pour accueillir le public, tous les élèves étaient regroupés en fonction de leurs études et c'est naturellement que je m'en vais alors rejoindre les étudiants en art. J'avais pris soin d'emporter avec moi une sacoche dans laquelle j'avais disposé quelques petites choses à grignoter et à boire au cas où.

Mes yeux observaient tout autour, beaucoup de monde affluait, certains stands étaient très bruyants par rapport aux autres, concernant le notre, il était calme et les visiteurs pouvaient apprécier avec sérénité les tableaux divers faits par les mains des étudiants. J'avais également exposé le mien, celui représentant un ange pur se mêlant à un ange noir... Bien sûr, celui-ci avait une signification particulière pour moi, mais seule moi pouvait le comprendre. Juste à côté, je remarque un élève qui se reposait près du stand, il n'avait pas l'air très bien, ou alors je me faisais des idées mais mon coeur me dictait d'aller lui parler. Je n'aime pas savoir les personnes perdues, et sûrement qu'avec ce brouhaha il devait se sentir mal à l'aise ? Je me rapproche alors de l'élève aux cheveux blancs comme moi avant de le voir se retourner. Je constate avec... surprise qu'il porte un bandeau sur les yeux, serait-il aveugle ? Mes yeux luisent et expriment une compassion certaine. Je baisse alors légèrement la tête avant d'entendre sa voix me parler, délicatement. Je redresse alors mon visage, l'écoutant avant de sourire timidement.

- Tu n'as pas à t'excuser voyons... C'est vrai que certains stands ne sont pas vraiment discrets. Tu veux... te reposer un peu ou que je t'aide à aller quelque part ? 

Lui demande-je. Il est vrai que s'il avait besoin qu'on le guide... je pourrai le faire sans aucun problème. Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il est réellement aveugle et je suis touchée, car je ne peux pas comprendre cet handicap mais je pense très sincèrement qu'il ne doit pas être vraiment... agréable, comme tous les handicaps. Donc si je peux lui être utile, je serai rassurée.

panic!attack
Mage
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 26 Messages : 44
J'ai traversé le portail depuis le : 08/03/2018 et on me connaît sous le nom de : Hydro. Mon nom est : Michael Von Rosenthal. Il paraît que je ressemble à : YoRHa No.9 Type S de NieR : Automata et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes recherches.
Re: Arts et lumière [ft Lorrina] | Mar 19 Juin 2018, 15:02


Arts et lumière

Lorrina et Michael

J'étais encore légèrement étourdi par l'utilisation de mon pouvoir. Je m'étais réfugié vers le stand des arts devant un tableau représentant un ange et un démon à première vue. Cependant, je ne pus admirer le tableau bien longtemps,  car une personne se rapprochait de moi. Instinctivement, je m'étais tourné afin de remettre mon bandeau, de peur qu'elle me voit. Par chance, celle-ci ne m'avait pas vu, car aucun cri ne s'est fait entendre, ni aucune autre réaction d'horreur lié à mes yeux maudits,ce qui me rassura. J'en profitais donc pour lui présenter mes excuses. Cela me rendait toujours nerveux de parler à de nouvelles personnes, car je n'avais pas vraiment l'habitude du contact humain. Mon interlocuteur était au final une interlocutrice, sûrement une élève, s'adressant à moi avec une voix calme.

- Tu n'as pas à t'excuser voyons... C'est vrai que certains stands ne sont pas vraiment discrets. Tu veux... te reposer un peu ou que je t'aide à aller quelque part ?

Ses phrases étaient un peu entrecoupées, mais on était bien loin de mon niveau, il faut dire que la timidité est vraiment un fléau que je subis au quotidien, à force d'être réfractaire à l'inconnu, on finit par devenir un ermite. Sa voix était douce et pleine de bonnes intentions, ce qui me détendit un peu. Par contre, une chose m'interpella fortement au niveau de sa dernière phrase. Ressentait-elle de la pitié à mon égard à cause de mon handicap? La pauvre, si elle savait, ce n'était pas la cécité qu'il faut plaindre, mais la raison pour laquelle je me faisais passer pour un aveugle. Je ne demanderais que ça, de découvrir le monde qui m'entoure avec mes propres yeux sans aucune contrainte. Si elle ressentait de la pitié pour moi, il fallait que je lui dise qu'elle n'avait pas à s'en faire, que tout allait bien. Me tournant alors vers elle, j'affichais un léger sourire, mais je jouais toujours avec mes doigts afin de me canaliser.

-Oui... certains stands sont bruyants et... la concentration de personnes me gêne pour me repérer... En tout cas... ne t'en fais pas.... je vais rester ici quelques instants... en plus il y a ...

Je me retins avant de me trahir. J'allais dire qu'il y avait un très beau tableau en face de moi, mais l'avouer serait trahir ma cécité, ce que je devais éviter à tout prix. Inspirant un grand coup, je repris la parole, surveillant chacune de mes paroles afin que cet incident ne se produise pas.

-Il y a ... de très belles œuvres ... d'après ce que j'ai entendu...

J'ai su me rattraper avec cette tournure de phrase. Cependant, je devais certainement paraître un peu rustre en l'ayant parlé de la sorte, surtout qu'elle ne me voulait aucun mal, bien au contraire! Je me devais de rattraper le coche afin de lui prouver que je n'étais pas une mauvaise personne, mais que je voulais juste me débrouiller seul.Le stress diminuant petit à petit, j'arrêtais de jouer avec mes doigts, décidant alors de me présenter et de faire connaissance, sans pour autant rentrer dans les détails les plus intimes.

-Je suis dans la section médecine... mais je ne suis pas ... habitué à autant de monde ... ça me perturbe ... En tout cas... c'est très gentil de penser à moi... Je m'appelle Michael...

Comme à mon habitude, je rougissais dès que je faisais ou que je faisais un compliment, c'était plus fort que moi, ma timidité me rattrapais toujours. Il faut dire que j'ai toujours été éloigné de la population  en général, à cause de rumeurs qui avaient entraînées des rejets de la part de mes camarades voire même des adultes. Je ne voulais pas que l'on me plaigne, car cela voudrait dire que l'on me parlerait non pas pour ma personnalité, mais pour mon handicap uniquement, et rien ne sera retenu chez moi si cela arriverait. Je n'étais pas irréprochable, mais me parler par pitié serait la dernière chose que je voudrais au monde. J'étais tout de même curieux de savoir à qui j'avais à faire, si c'était à une étudiante ou à un visiteur des portes ouvertes, afin d'adapter mes paroles.

Codage par Libella sur Graphiorum
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Lorrina O. Sullivan
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 10 Messages : 39
Couleurs : #B899B8 pour Lorrina
#4682B4 pour Luna mon affiliée
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2017 et on me connaît sous le nom de : spf. Mon nom est : Lorrina Ofélia Sullivan. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Emilia de Re:Zero et à ce propos, j'aimerais remercier : Misha ♥
Re: Arts et lumière [ft Lorrina] | Jeu 21 Juin 2018, 12:07


Arts et Lumière
Lorrina ✖ Michael

La foule ne faisait que s’agrandir petit à petit, les élèves et les visiteurs affluaient beaucoup et nous ne pensions pas attirer autant de monde, tous les stands étaient remplis, tout le monde prenait le temps d'observer les différents ateliers où étaient présentés les réalisations des élèves pour peut-être convaincre de futurs étudiants à venir étudier à l'Académie Apollon.
Je regardais tout autour de moi tranquillement, observant et surveillant que personne ne touche aux peintures et autres réalisations, les règles étaient claires : ils pouvaient toucher mais qu'avec les yeux.
Mes prunelles scrutaient chaque visiteur, je souriais agréablement pour peut-être séduire un futur étudiant afin qu'il rejoigne peut-être l'école. Je remettais une mèche de cheveux en place lorsqu'un élève était arrivé jusqu'au stand, celui-ci portait un bandeau sombre sur les yeux, et immédiatement je pensa qu'il était aveugle. Je m'étais alors ruée vers lui pour lui proposer mon aide. Lorsqu'il se tourna vers moi, me rassurant que tout allait bien. Je soufflais un peu avant de voir qu'il me souriait, je souris aussi à mon tour, bien que tristement. Je me sentais mal. Cela ne devait pas être évident de se déplacer sans voir le monde, je baissais légèrement le visage, lui répondant d'une voix sincère.

- Oui, et puis il y a beaucoup de monde, et ça ne cesse d'affluer. Reposes-toi un peu ici.

Je restais dans un coin à l'ombre du stand en observant tout autour de nous, je me déplaçais un peu sur le côté pour laisser aux gens la possibilité d'aller un peu à l'extérieur du présentoir de nos réalisations tout en me concentrant sur le jeune garçon qui se tenait près de moi.

- Et bien je suis contente et ravie que les gens parlent de nos œuvres en bien, ça me rassure. Nous avions un peu peur qu'elles ne plaisent pas. Il y a de grands talents dans notre promo donc c'est bien si nos travaux sont appréciés.

C'était un bon point positif si nous voulions montrer aux visiteurs que de jeunes talents se cachent parmi nous et que certains peuvent très bien réussir même s'ils ne sont pas à l'aise avec le dessin, il suffit d'avoir de l'imagination et de la créativité, le reste vient tout seul au fur et à mesure.
Finalement, le garçon se met à parler et se présenter sous le nom de Michael, élève en médecine, je souris timidement en hochant la tête, venant poser ma main sur son bras comme pour le rassurer, amicalement.

- Enchantée Michael, moi c'est Lorrina ! Mais tu peux m'appeler Lorie ça va plus vite. Je suis élève en arts. Tu devrais peut-être prendre une pause et aller dans un coin tranquille pour te reposer, ça ne doit pas être évident avec tout ce monde et ce bruit... Ne t'en fais pas, j'aime aider les gens qui en ont besoin !

C'était comme ça, c'était dans ma nature de prendre soin des autres. Je n'y pouvais rien, c'était plus fort que moi. Je ne voulais pas le laisser comme ça, perdu et seul. Donc j'allais l'aider, même s'il ne souhaitait pas de moi, il ne faudrait pas que cela lui porte des ennuis.

- Tu peux prendre la chaise qu'il y a derrière pour t'asseoir si tu veux, tu veux que j'aille te la chercher ?

(C) MISS AMAZING.
Mage
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 26 Messages : 44
J'ai traversé le portail depuis le : 08/03/2018 et on me connaît sous le nom de : Hydro. Mon nom est : Michael Von Rosenthal. Il paraît que je ressemble à : YoRHa No.9 Type S de NieR : Automata et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes recherches.
Re: Arts et lumière [ft Lorrina] | Ven 22 Juin 2018, 16:04


Arts et lumière

Lorrina et Michael

La jeune femme était bienveillante, malgré le fait que je n'avais pas tant besoin d'aide que ça, juste une envie de me reposer un peu. Tout aurait été plus simple si j'avais pu utiliser mes yeux, ça m'aurait évité ce mal de tête lié à une utilisation abusive de mon pouvoir. Ici, le brouhaha était moins intense et les visiteurs un peu moins nombreux, ce qui me permettait de me reposer un peu. Par chance, elle n'avait pas eu de contact avec mes yeux, j'avais su remettre mon bandeau à temps. Cependant, j'avais réussi à attirer sa curiosité, me forçant alors à mentir pour pas qu'elle sache que je ne suis pas aveugle. C'était un combat de tous les jours, mais je ne pouvais pas laisser cette rumeur se répandre et prendre de l'ampleur, il le fallait, pour le bien de tous.
On me conseilla alors de me reposer ici, le temps que je reprenne mes esprits. En attendant, j'avais entamé une discussion avec elle, lui faisant part de la réputation de la beauté des arts de ce stand, bien que j'aurais préféré lui dire que j'avais vu un très joli tableau. Lorsqu'elle me répondit, je compris très vite qu'elle était aussi étudiante à l'Académie, dans la section des Arts justement. Il y avait apparemment des gens particulièrement talentueux au sein de l'établissement, c'était un bon point pour l'image qu'elle dégageait. Je ne connaissais pas la réputation du stand de ma classe, je ne souhaitais pas y participer car je n'avais pas les compétences nécessaires pour bien représenter ma section. J'étais même obligé de venir, sinon, notre absence aurait pu être sanctionnée. Par respect et politesse envers ma camarade des arts, je m'étais présenté, mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi tactile avec moi. Me touchant le bras, elle se présenta, faisant rougir mes joues.

-Enchantée Michael, moi c'est Lorrina ! Mais tu peux m'appeler Lorie ça va plus vite. Je suis élève en arts. Tu devrais peut-être prendre une pause et aller dans un coin tranquille pour te reposer, ça ne doit pas être évident avec tout ce monde et ce bruit... Ne t'en fais pas, j'aime aider les gens qui en ont besoin!

Elle était plutôt agréable à écouter et possède un bon débit de parole, montrant une certaine confiance en elle. Je fus surpris qu'elle me demanda de l'appeler directement par un surnom, il faut dire que je n'avais jamais pensé à un surnom pour moi, bien que certaines personnes en avait déjà trouvé un. Je souriais à nouveau face à cette candeur d'esprit, cette servitude envers son prochain sans aucune contrepartie réclamée. Elle était rassurante, apaisante, mais je ne voulais pas que l'on me serve tout sur un plateau. Restant en face d'elle, Lorrina continua d'être à mes petits soins, voulant que je me repose au plus vite.

-Tu peux prendre la chaise qu'il y a derrière pour t'asseoir si tu veux, tu veux que j'aille te la chercher ?

Encore une fois, c'était très gentil de sa part, sa douceur me faisait toujours lâcher un sourire, même si je ne voulais pas qu'on m'aide. Personne n'avait à subir avec moi ce fardeau quotidien et puis, je n'étais pas un être qui a besoin d'assistance en permanence, je pouvais me débrouiller seul, et je le devais, afin de prouver ma valeur au monde, que je pouvais obtenir ce que je voulais de moi-même. Secouant la tête, je pris la parole à mon tour, bégayant légèrement car j'étais contre l'avis d'une autre personne.

-Non je... ça ne sera pas nécessaire.... j-je peux.... aller la chercher moi-même... Désolé... c'est juste que... je n'ai pas l'habitude qu'on m'aide...

Me retournant, je me dirigeai doucement vers la localisation de la chaise. Je marchais lentement, afin d'éviter de faire tomber quoique ce soit. J'utilisais mon pouvoir afin d'observer les pensées des personnes autour de moi, mais aussi pour ne pas être trop proche des autres œuvres d'arts, afin de ne pas les percuter et de les casser. La scène faisait peut-être pitié à voir, mais je ne voulais pas que l'on me secoure, à la limite, on pouvait rester derrière moi, mais ça s'arrêtait là. Toutefois, l'utilisation de mon pouvoir m'épuisa encore plus, alors que je pensais avoir atteint mes limites quelques instants auparavant. Trouvant la chaise au bout d'une vingtaine de secondes alors que le quart du temps aurait suffi pour une personne voyante, je m'empressais de la prendre avant de revenir à ma place initiale, m'asseyant lourdement, me tenant la tête. Je grimaçais légèrement, mais je voulais soulager Lorie concernant mon état, m'exprimant après un soupir.

-Je vais bien... c'est juste que... j'utilise mon empathie pour ... me guider... et avec tout ce monde... ça demande plus d'efforts... Mais tout va bien... promis ...

Je me frottais légèrement les tempes, espérant ne pas trop inquiéter l'étudiante. C'était l'une des raisons pour lesquelles je n'aimais pas trop les endroits peuplés, mon pouvoir devenait plus restrictif, je devais donc l'utiliser avec une modération accrue, mais j'en avais besoin pour me guider.

Codage par Libella sur Graphiorum
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Lorrina O. Sullivan
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 10 Messages : 39
Couleurs : #B899B8 pour Lorrina
#4682B4 pour Luna mon affiliée
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2017 et on me connaît sous le nom de : spf. Mon nom est : Lorrina Ofélia Sullivan. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Emilia de Re:Zero et à ce propos, j'aimerais remercier : Misha ♥
Re: Arts et lumière [ft Lorrina] | Mar 26 Juin 2018, 22:25


Arts et Lumière
Lorrina ✖ Michael

Quand je ne connais pas une personne, je peux toujours ressentir ce désir brûlant qui est tout naturel pour moi d'aider mon prochain. Allez savoir pourquoi j'ai toujours été cette petite lumière dans les pires endroits, j'ai toujours aimé donner de ma personne pour me sentir heureuse. C'est plus fort que moi, la misère et la déprime sont des chose que je ne supporte pas, et je ne peux pas m'empêcher de penser que cet élève a besoin de calme et de repos. Fort heureusement, le stand des élèves en art est assez calme, pourtant, je vois que beaucoup viennent l'observer mais il n'y a pas de brouhaha ni même de bousculades, chacun prend le temps d'admirer les œuvres exposées tout en étant respectueux. Quand je vois certains stands où les élèves eux-mêmes font du bazar, je me dis que nous les artistes sommes beaucoup plus posés que certains.

Je ne sais pas si mon contact physique avec Michael l'avait gêné ou pas, pourtant, je n'avais rien fais de mal et ce n'était pas mon intention de le gêner loin de là. Je ne voulais pas l’embarrasser en fait. C'est pourquoi je m'excusai brièvement : - Désolée si je t'ai gêné ou quoi que ce soit ! C'est tout simplement que je suis une personne assez proche des autres, sans qu'il y est une ambiguïté derrière, juste que j'apprécie me sentir proche pour mieux conseiller et aider du mieux que je le peux disons. Je ne suis pas bien méchante et il est vraiment rare que je sois désagréable, hormis si je le suis sans vraiment m'en rendre compte ? Tiens... C'est une question à se poser, suis-je vraiment aussi sage et délicate que je laisse paraître ? Parfois, mes excès de colère me lâchent seuls et je ne peux pas vraiment maîtriser mes émotions, je suis vachement émotive et sensible, donc peut-être qu'aussi... mon affection pour les autres viendrait de là ? De ma sensibilité qui ne doit pas être la même que les autres ? Pas vraiment possible, je n'ai aucun don d'empathie. Je soupire intérieurement en me rendant compte que je m'étais égarée dans mes pensées.

Lorsque j'avais demandé à Michael s'il voulait que je lui passe la chaise pour s'asseoir, ce dernier me répondit qu'il ira la chercher lui-même, n'ayant pas pour habitude qu'on l'aide. Je me sentais un peu impuissante face à ses paroles, car j'avais intérieurement cette certitude qu'il faudrait qu'on lui tende la main un jour. Je n'aimais vraiment pas rester les bras croisés, mais je respectais sa volonté, ne voulant pas le froisser, mais au fond, j'avais envie de l'aider, à lui tendre cette main qu'il mérite. Je déglutis alors discrètement en baissant légèrement la tête, gênée.

- Avec moi tu apprendras que je n'aime pas laisser les gens qui ont besoin d'un peu d'aide. Il n'y a pas de mal à être aidé.

Mes paroles se voulaient rassurantes, je ne voudrais surtout pas le déranger d'être accroché à ce désir d'aide, mais c'était trop fort. Trop difficile. Je l'observai alors chercher la chaise pour se reposer, je le suivais quand même, derrière lui afin de m'assurer qu'il ne tombe pas ou qu'il fasse un faux pas, ce serait catastrophique si le stand était abîmé, -même si je n'en voudrai pas à Michael, ce ne sera pas pareil pour les autres-, il aurait peut-être des ennuis. Le voyant s'asseoir lourdement sur la chaise, son soupir de soulagement en disant certainement long.

- Ne te fatigues pas plus, mais la prochaine fois laisses-moi t'aider, je ne te jugerai pas et ça pourra éviter que tu puises dans tes forces pour te guider, déjà que ce brouhaha n'aide en rien... Même si je comprendrai que tu ne voudrai pas l'aide d'une personne que tu viens de rencontrer...

Je n'avais aucune mauvaise intention vis-à-vis de lui, donc il devait se rassurer : je ne le jugerai pas ni même le dérangerai. Je n'étais pas là pour ça. Je jetais un regard au stand en souriant toujours aux visiteurs qui venaient sur l'établi, une personne vint complimenter chaque tableau, lorsque vint le tour de ma peinture, je lève la tête en hochant la tête à cet inconnu.

- Sinon... Tu te plais dans l'Académie ? Même si j'imagine que ce n'est pas facile tous les jours...

(C) MISS AMAZING.



let me believe that you can still be saved,
that I can hold you in my arms to be happy
Mage
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 26 Messages : 44
J'ai traversé le portail depuis le : 08/03/2018 et on me connaît sous le nom de : Hydro. Mon nom est : Michael Von Rosenthal. Il paraît que je ressemble à : YoRHa No.9 Type S de NieR : Automata et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes recherches.
Re: Arts et lumière [ft Lorrina] | Mer 27 Juin 2018, 15:36


Arts et lumière

Lorrina et Michael

J'étais parti chercher ma chaise afin de prouver que je pouvais me débrouiller seul, qu'il n'était pas nécessaire que l'on m'aide parce que je suis aveugle. J'étais peut-être privé de ma vue, je n'étais pas un incapable pour autant. Certes, je n'étais pas forcément habitué au contact avec les autres, et cela se faisait ressentir dès lors qu'on me touchait. D'ailleurs, le fait qu'elle s'était excusée de m'avoir gêné lors de ce toucher montrait une fois de plus que je n'étais pas habitué à la présence d'autres personnes, mais prouvait aussi que Lorrina était vraiment une femme très gentille. Je paraissais vraiment comme un être solitaire et froid à ses yeux, mais ce n'était pas mon objectif. Je ne voulais pas qu'elle ressente de la pitié à mon égard juste à cause de ma cécité, je n'étais pas à plaindre selon moi, et les gens ne se plaignent pas de moi en général, ils veulent juste s'éloigner de moi. Je l'entendis alors, gênée à son tour, me rendant compte que je l'avais probablement blessé d'avoir refusé son aide.

-Avec moi tu apprendras que je n'aime pas laisser les gens qui ont besoin d'un peu d'aide. Il n'y a pas de mal à être aidé.

Ses paroles faisaient chaud au coeur, me sentant coupable de ne pas avoir accepté son aide, mais que voulez-vous, je suis comme ça, débrouillard et solitaire. On ne m'avait rarement laissé le choix, et peu de gens aiment aider un aveugle, généralement, ils n'ont pas le temps. Cependant, elle était différente, elle m'avait directement proposé son aide dès lors qu'elle m'a vu. Ayant réussi à prendre la chaise, j'avais senti qu'on me suivait, mais je n'osais rien dire. Elle devait sûrement s'inquiéter quand à l'intégrité du stand si jamais je le percutais ou pire encore, si j'abîmais une oeuvre. Par chance, je n'avais rien cassé et je m'étais assis, fatigué. Juste après, Lorie me sermonna presque à propos de mon comportement, alors que je ne voulais pas la déranger.

- Ne te fatigues pas plus, mais la prochaine fois laisses-moi t'aider, je ne te jugerai pas et ça pourra éviter que tu puises dans tes forces pour te guider, déjà que ce brouhaha n'aide en rien... Même si je comprendrai que tu ne voudrai pas l'aide d'une personne que tu viens de rencontrer...

Je baissai doucement la tête, alors que je la tenais avec ma main. Je me sentais un peu mal d'avoir refusé la main qui m'avait été tendu plus tôt. Plus j'y pensais, plus je me disais que j'avais fait une mauvaise action et bien vite, je ressentis le besoin de m'excuser. Gêné, je m'adressais à la jeune femme d'un ton neutre.

-Désolé... je ne voulais pas te vexer ou quoique ce soit... c'est juste que... je n'ai pas l'habitude du contact humain... je me suis toujours débrouillé seul... alors lorsque je t'ai entendu proposer de l'aide... ça m'a fait drôle... ce n'est vraiment pas commode pour moi... En tout cas, c'est d'accord... je vais accepter ton aide la prochaine fois... Mais s'il te plaît... n'en fait pas trop pour moi... je ne mérite pas autant d'attention.

Je jouais avec mes doigts au fur et à mesure que je parlais, montrant mon anxiété et ma difficulté à parler envers les autres personnes. Ma tête me faisait toujours autant souffrir, mais ça ira mieux avec le temps, il ne fallait pas que j'utilise mon pouvoir pour l'instant. Autour de moi, le capharnaüm était toujours présent, mais bien moins qu'ailleurs, c'était donc, par conséquent, le meilleur endroit de l'établissement pour me reposer. Je restais assis, là, sans rien faire, tandis qu'elle continuait à accueillir les gens, d'après ce que j'entendais. Elle était multitâche, et je me rendais vite compte que je devais certainement la distraire. Elle avait beau être gentille, je devais sûrement être un poids pour la bonne exécution de son travail. Je commençais à me perdre dans mes pensées et mes soupçons, ne faisant plus attention au bruit autour de moi. Cependant, le son de sa voix me ramena bien vite à la réalité.

-Sinon... Tu te plais dans l'Académie ? Même si j'imagine que ce n'est pas facile tous les jours...

Je levais ma tête vers elle, suite à cette question. A vrai dire, je n'y ai jamais réellement pensé, mais il me semble que je n'ai jamais eu de gros problèmes à l'Académie, ni quoique ce soit d'ailleurs. Ma discrétion empêchait tout simplement le moindre contact avec les autres élèves, par conséquent, peu de gens remarquaient ma présence. Un léger sourire se dessina sur mon visage, lui répondant.

-Oui... je m'y plais, ce n'est certes pas facile tous les jours mais... on s'y fait ... et puis... il y a des gens sympathiques ici... comme toi.

Je n'avais pas beaucoup d'exemples d'élèves sympathique ici, mais il faut dire qu'elle est particulièrement adorable, elle semblait parfaite, le samaritain des temps modernes... même ses paroles étaient douces et sincères, on ne pouvait pas s'énerver contre elle ou ressentir la moindre colère. Je continuais alors à l'interroger, mon sourire devenant alors plus expressif.

-Dit moi, Lorie... tu as une oeuvre exposée ici? Si tu es en section d'art... tu ... je dois te déranger ... non? En tout cas, c'est vraiment ... adorable de ... t'occuper de moi alors que... l'on vient de se rencontrer. Au fond, ça me touche... rien ne t'obligeait à le faire!

Je rougissais de plus belle, mais j'étais honnête. Aider les gens dans le besoin comme ça, sans rien demander au retour, c'était si adorable! Elle pouvait littéralement faire fondre n'importe quel cœur de glace, j'avais même craqué et accepté qu'elle me vienne en aide pour la prochaine fois, quand bien même je n'aime pas compter sur les autres pour les tâches quotidiennes. Maintenant, j'avais envie d'en apprendre plus sur elle, voire la raison d'une telle innocence dans ses faits et gestes.

Codage par Libella sur Graphiorum
Sang-mêlé Elfe & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Lorrina O. Sullivan
Sang-mêlé Elfe & Ange
Coeurs : 10 Messages : 39
Couleurs : #B899B8 pour Lorrina
#4682B4 pour Luna mon affiliée
J'ai traversé le portail depuis le : 01/10/2017 et on me connaît sous le nom de : spf. Mon nom est : Lorrina Ofélia Sullivan. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Emilia de Re:Zero et à ce propos, j'aimerais remercier : Misha ♥
Re: Arts et lumière [ft Lorrina] | Jeu 28 Juin 2018, 15:08


Arts et Lumière
Lorrina ✖ Michael

Le beau ciel bleu, le grand soleil, une parfaite journée qui pouvait me changer les idées. La vie n'était pas aisée, avec le deuil de mes parents sur le dos encore, ma relation avec Kali qui avait subie de lourds changements dernièrement, enfin, beaucoup de modifications dans mon train de vie qui me perturbaient au plus haut point. Alors m'engager dans des journées portes ouvertes et aider mon prochain m'aidait à passer outre tout ça. Même s'il y avait beaucoup trop de monde pour moi. A croire que je développe une agoraphobie non comprise depuis ma naissance, j'ai toujours détesté être bien trop entourée, les bains de foule ne sont pas faits pour moi, des petits groupes sont beaucoup plus gérables et sympathiques me concernant.

Ainsi, je balais mon regard un peu partout, observant les visiteurs, puis les élèves qui tenaient les stands. Pour eux, je me devais d'être correcte, aimable et surtout concentrée, même si je m'occupais de Michael aussi actuellement. Sa personnalité était tout de même attachante, il faut dire que la vie ne lui avait vraiment pas fait de cadeau et je me sentais affreusement mal, essayant de me mettre à sa place. Assis sur la chaise, il pouvait donc se reposer et se reconcentrer, de mon côté j'en avais ainsi profité pour saluer quelques visiteurs. Lorsque je lui avais demandé d'accepter mon aide la prochaine fois, Michael semblait totalement gêné, j'ouvris grand les yeux en rougissant de gêne à mon tour en détournant le regard.

- Tu... T'as pas besoin de t'excuser. Je comprends ton... ressenti, j'en ai peut-être trop fait mais c'est juste que j'aime aider les autres, j'aime me rendre utile, ça donne du sens à mon existence d'un côté...

Ceci me rappelle ô combien de fois je me sentais toujours aussi mal depuis la mort de mes parents, ma vie avait été un véritable fiasco et toute ma vie avait été balayée par un tsunami qui avait déferlé en me retirant tout ce que j'aimais le plus au monde. Je m'étais ainsi renfermée sur moi-même, ne voulant plus jamais m'attacher, souffrir, ressentir cette douleur au fond de moi qui m'avait consumée des mois. Mais au fil du temps, surtout depuis que j'étais venue sur l'île avec Kali et qu'il m'avait permise de m'inscrire à l'Académie Apollon, j'avais pris la décision de faire de ma vie quelque chose de merveilleux, je voulais être artiste tout en aidant mon prochain, aider et dessiner, peindre, donnent des couleurs à ma vie et m'aident à avancer. Ô que j'aimerai tant accueillir tous les malheurs du monde, mais ce serait impossible pour une mortelle. Pas même les Dieux le pourraient.

Lorsque j'avais demandé à Michael son ressenti concernant son intégration à l'école, il m'avait répondue et j'avais souris. Visiblement, il semblait touché tout de même que je lui porte un peu d'attention. Je pense qu'il en avait besoin, d'un côté.

- Tant mieux alors. C'est le principal, ravie d'être parmi les personnes sympathiques pour toi ! Après tout, moi aussi j'ai eu des ennuis, mais j'ai aussi rencontré des gens supers qui comptent pour moi. Ne t'en fais pas, tout le monde n'est pas méchant, il faut juste... savoir s'entourer des bonnes personnes.

C'est alors qu'il me surprit, me demandant si j'avais exposé une oeuvre sur le stand, et il semblait se sentir un poids pour moi. Je fronçais alors les sourcils avant de sourire, amicalement. Il est vrai que je dois assumer mon rôle d'exposante, mais je ne suis pas la seule, nous étions un petit groupe d'étudiants, alors je pouvais bien m'autoriser une petite aparté.

- Oui... J'ai exposé une peinture que j'ai réalisé moi-même, c'est un moyen d'exprimer ce que je ressens. Il s'agit d'un ange aux ailes blanches et un démon aux ailes noires se rencontrant. C'est une réelle signification pour moi. Et non tu ne me déranges pas ! Si j'ai voulu t'aider c'est pas pour te laisser tomber ensuite, je ne suis pas comme ça...

Je m'étirais un peu avant de me retourner et de sortir de ma sacoche un sachet de petits biscuits parfumés à la vanille, je l'ouvris tant bien que mal avant d'en proposer un à Michael.

- J'ai des biscuits à la vanille, tu en veux ? Rassures-toi, j'en ai largement assez, c'est juste que... j'ai un petit creux. dis-je en riant de bon cœur.

(C) MISS AMAZING.



let me believe that you can still be saved,
that I can hold you in my arms to be happy
Mage
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 26 Messages : 44
J'ai traversé le portail depuis le : 08/03/2018 et on me connaît sous le nom de : Hydro. Mon nom est : Michael Von Rosenthal. Il paraît que je ressemble à : YoRHa No.9 Type S de NieR : Automata et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes recherches.
Re: Arts et lumière [ft Lorrina] | Ven 29 Juin 2018, 16:30


Arts et lumière

Lorrina et Michael

Sur ma chaise, j'entendais tout le monde autour de moi, des simples murmures aux cris provenant des autres stands. Ma migraine due à l'utilisation abusive de mon pouvoir commençait à partir, mais je ne devais pas pour autant me remettre à user de mon pouvoir, préférant me reposer davantage. Lorrina était une femme très gentille, et il était difficile de trouver la moindre raison pour lui fausser compagnie. Sans même me connaître, elle avait tenté de m'aider, malgré mon refus aux premiers abords. Au final, sa gentillesse a eu raison de moi, lui promettant que je me laisserai faire lors de la prochaine fois. Suite à cela, elle semblait être gênée à son tour, pourtant, je n'avais rien dit de mal. Peut-être que le fait de la prévenir de ne pas en faire trop l'avait vexée, ce n'était pourtant pas ma volonté. Ainsi donc, aider les gens donnaient un sens à son existence, c'était une cause très noble. Plus j'y pensais, plus le terme de bon samaritain lui collait bien. J'aurais bien eu besoin de ce genre de personnes auparavant dans ma vie, pour soutenir ma cécité forcée quand j'étais plus jeune, mais ce n'est que maintenant que j'ai le droit à cette aide bienveillante. Cela me faisait sourire, cette pureté d'âme, peu de gens la possédait, mais le monde serait bien meilleur si davantage de personnes pouvaient être comme elle. Malheureusement, ce ne fut pas le cas et ma nature solitaire avait pris le dessus, préférant me débrouiller seul.
Lorsque je lui ai parlé de mes impressions concernant l'Académie Apollon, je lui avais fait aussi part de mon ressenti à propos d'elle, car il était rare de se trouver en face d'une personne qui semblait porter un réel intérêt pour l'autre, alors qu'on ne la connais pas.

-Tant mieux alors. C'est le principal, ravie d'être parmi les personnes sympathiques pour toi ! Après tout, moi aussi j'ai eu des ennuis, mais j'ai aussi rencontré des gens supers qui comptent pour moi. Ne t'en fais pas, tout le monde n'est pas méchant, il faut juste... savoir s'entourer des bonnes personnes.

Plus facile à dire qu'à faire, quand on ne va pas au contact des autres, sauf par pur hasard et coup du destin. Mon destin était peut-être de rencontrer ce genre de personne à l'Académie à partir d'un certain âge, je ne sais pas. J'espère juste, qu'un beau jour, le fléau que je porte disparaîtra, car l'entité qui est à l'origine de mon malheur existe depuis toujours, et elle pouvait influer sur sa disparition, mais pourquoi une divinité accepterait de faire une telle chose à mon égard? J'étais donc condamné à vivre avec ça toute ma vie, sans jamais pouvoir regarder qui que ce soit dans les yeux. J'hochais donc la tête pour acquiescer ses dires, malgré qu'il m'était difficile de m'entourer des bonnes personnes sans efforts de ma part.

J'ai ensuite évoqué l'idée d'une quelconque oeuvre de sa part, afin de savoir si elle avait participé à l'exposition, m'annonçant alors qu'elle avait effectivement peint un tableau qui était celui que j'avais observé juste avant sa venue. De plus, elle me réconforta sur l'idée que je me faisais de la déranger, m'assurant qu'elle ne me laissera pas tomber aussi facilement. J'avais envie de la croire, pour une fois, j'avais envie de faire confiance en quelqu'un. Je souriais donc, j'en étais presque ému, me faisant dire quelques mots, sans vraiment réfléchir.

-C'est vraiment gentil... c'est vraiment un joli tableau que tu as peint alors...

M'arrêtant soudainement, je me rendis compte bien vite que j'avais laissé mes émotions parler, oubliant le fait que je devais me faire passer pour aveugle. Très vite, je repris la parole, me corrigeant.

-J'imagine... qu'il doit être très beau... Enfin... tu as dû recevoir pas mal de compliments du coup... c'est qu'il doit être très beau

Je rejouais de nouveau avec mes doigts, le stress remontant encore une fois. Très vite, Lorie ouvrit quelque chose, laissant paraître une agréable odeur de vanille. Elle me proposa alors un biscuit à la vanille, comme je l'avais senti, me disant alors qu'elle en avait bien plus qu'il ne le fallait pour elle toute seule, et qu'elle avait un petit creux. Elle ria alors de bon cœur, ce que je trouvais particulièrement mignon. J'avais beau ne pas la voir, sa personnalité était tout simplement adorable, on ne pouvait que s'attacher à elle. Je me demande bien quel genre de soucis une femme comme elle pouvait-elle avoir eu, pour être comme ça. N'ayant vraiment pas le courage de refuser cette proposition si gentiment formulée, je ne pus que céder, toujours avec le sourire.

-Et bien... je ne peux pas refuser ça... c'est d'accord! J'en veux bien un... s'il te plaît.

Je tendis légèrement la main pour qu'elle me remette le biscuit, car après tout, je n'allais quand même pas attendre qu'elle me le mette dans la bouche ou que j'aille le chercher dans la boîte sans la voir. Et je prends un biscuit, que je mange! Il était bon, ce goût de vanille était doux, cela n'avait rien à voir avec des biscuits classiques que l'on pouvait trouver en magasin, il y avait quelque chose en plus. Intrigué, je lui posai la question.

-Ils sont super bons! C'est toi qui les a fait?

Tandis que je discutais avec ma camarade concernant ses biscuits, je sentais que mon bandeau était en train de partir, les mouvements récents l'ayant un peu détaché. Instinctivement, je rattrapai le bandeau, empêchant alors celui-ci de dévoiler mes yeux, avant de le resserrer. Je l'avais bloqué en me cachant les yeux, afin de ne prendre aucun risque. Une fois cela fait, je repris la parole.

-Désolé pour le geste brusque... je ne voulais pas qu'il tombe... Je suis habitué à le porter depuis mon plus jeune âge, c'est ... pour qu'on sache que je suis malvoyant, sans ça... c'est difficile de me croire.... je pense...

Codage par Libella sur Graphiorum


Ne me regarde jamais dans les yeux:
 




Contenu sponsorisé
Re: Arts et lumière [ft Lorrina] |

 
Arts et lumière [ft Lorrina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bourges ville lumières et fleuries
» [Calmel, Mireille] La reine de Lumière - Tome 1: Elora
» Les 10 meilleurs reflex numériques en basse lumière selon DxO
» Rko vs Martial arts +comment faire les gif
» Lumière continue ou flash

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Académie Apollon-
Sauter vers: