Partagez | 
 

 God executed me [PV Haiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
God executed me [PV Haiko] | Dim 18 Fév 2018, 21:28

Mon trajet vers la mer de nuages s'est déroulé sans encombre particulière, mise à part ce que j'avais subie. La partie la plus marquante de toute ma vie entière a refait surface dans ma tête, alors que je suis sous la forme de Dragon Argent. C'est comme si je recommençais à sentir cette souffrance, qui m'est plus que familière maintenant. Je continue à réfléchir aux hommes qui m'ont exécutée.

"Ketra? Tu recommences à penser à ton exécution, n'est-ce pas?

Oui. Ce douloureux souvenir refait surface.

C'est du passé, Ketra. Je te rappelle que tu t'es vengée de Dimitri. C'était il y a 820 ans, tu as bien oublié les sentiments que tu as eu pour Anaëlle, n'est-ce pas?

Oui. Mais je me demande si le Dieu monothéiste serait vraiment capable de haïr une partie de sa création, que ce soit les hommes qui exécutent des innocents ou des hommes qui sont considérés comme contre-nature.
"

J'arrive à la mer de nuages et je reprends peu à peu ma forme de Féeet Crystal y descend. Mes ailes rentrent dans moi, mes excroissances sur ma tête y rentrent, les écailles et la queue disparaissent, et mon visage redevient celui d'une Fée. Je marche au bord de la mer de nuages, pensant toujours à mon exécution et si le Dieu monothéiste haïrait vraiment ce que sa création a fait et donc une partie de sa création elle-même. Et aussi pourquoi l'homme exécuterait ses congénères... au nom de Dieu, censé être rempli d'amour, de bonté et de miséricorde. Il y a peu de sens à mon exécution en soi.
Ange
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Haiko
Ange
Coeurs : 15 Messages : 40
J'ai traversé le portail depuis le : 15/10/2017 et on me connaît sous le nom de : Haiko Mon nom est : Haiko Il paraît que je ressemble à : ... et à ce propos, j'aimerais remercier : Ladyarnwyn (Fai 01 Lineart)
Re: God executed me [PV Haiko] | Lun 19 Fév 2018, 13:11

Le ciel est empli d’étoiles plus belles les unes que les autres. La Terre est arpentée de femmes dont la pureté rayonne.

C’était la nuit de mon retour sur le lieu qui m’avais vu naître en tant qu’ange. Ma première nuit depuis que Kate m’avait sauvé. Kate. Je crois que mon amour pour elle est infini. Le geste qu’elle a fait de me sauver est éternel. Il n’y a que Marie, Reine des Anges, que j’aime peut-être davantage, je ne sais pas. Mais chacun de nos souffles est pourtant crée par Dieu le Père. Dieu, Vous si lointain pour moi… Tous les bienfaits de ma vie, est-ce que je ne les dois pas à Marie ? Je l’en remercie. Elle, elle… Comment puis-je en parler, sauf en disant que je meurs d’amour pour elle ? Elle est pourtant née par la volonté de Dieu. Alors… Mon amour pour la Vierge Marie, et pour un enfant, Kate… Je le dois à Dieu le Père. Aussi, même s’il m’arrive de me dire qu’Il ne m’a peut-être jamais aimé comme Marie et Kate m’aiment… Je suis conscient que sans lui, ces êtres n’auraient jamais existé. C’est à Lui, à Dieu, que je dois ce bonheur et cet amour. C’est Dieu qui a crée chacun des êtres que nous aimons.

C’est ainsi que je pensais et rêvais, en contemplant les étoiles et la voûte céleste qui se reflétaient dans mes yeux. Comment pourrais-je le dire ? Mon cœur exulte de reconnaissance pour Dieu.

Je passais une nuit entre rêve et éveil, un peu agitée, je ne sais pourquoi, je me rappelais ma naissance, ce qui me troublais. Le lendemain, j’allais à la mer nommée Mer de Nuages, pour regarder ce qui me séparais de la Terre. Je perdais mon regard dans le bleu du ciel, et dans tous ces magnifiques nuages. Quand on pense qu’ils sont faits de particules d’eau… Eirin, l’oiseau qui m’accompagne toujours, je ne sais où elle était. Elle volait quelque part loin de moi. C’est toujours ainsi.

Je pensais à mes souvenirs, alors qu’une brise jouait avec mes cheveux. J’avais légèrement froid. Et alors je sentis une présence angélique pas très loin de moi. Je me suis tourné doucement, et j’ai vu une jeune femme que j’ai trouvé très gracieuse. Je ne sais pas si je lui aurais parlé. Je me sentais très paisible, et le silence me convenait. Pourtant…

J’attendais dans la sérénité, en respirant l’air froid et pur du matin. J’aperçu soudain Eirin, mais elle disparut aussitôt derrière un nuage. J’essayais de m’habituer avec douceur à cette présence nouvelle non loin de moi… Je disais très doucement la mélodie d'une chanson...

Merci, d'un coeur reconaissant...
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: God executed me [PV Haiko] | Lun 19 Fév 2018, 14:05

Après un moment de réflexion, je commence à avoir une envie de chanter. Une envie parmi tant d'autres. Cette fois, ce que je chante n'est pas joyeuse, car c'est par rapport à l'exécution injuste que j'ai subi. Chaque envie de chanter est une occasion.

Dans cette musique, je chante ce qui s'était passé il y a 820 ans, racontant la journée de mon exécution, parlant du moment où j'étais en train d'embrasser Anaëlle, en chantant que cette amour est interdite à cause d'une interprétation d'un passage de la Bible, du mythe de Sodome, puis je commence à citer Dimitri, que je considérais comme mon grand frère, et je chante le moment où il nous a vu nous embrasser, et donc, pris d'une colère soudaine, il nous dénonce à l’Église, qui nous a capturé et mise au bûcher.

Je finis la chanson que je chantais par cette strophe:
"Ce que j'ai fait, c'était seulement aimer,
Mais l’Église m'avait exécutée,
Et l’Église agissait au nom de Dieu,
J'ai été donc exécutée par Dieu.
"

Pendant que je chantais la musique, je commençais à ressentir une présence angélique. C'est une sensation que je ne connais que trop bien. Mais je suis encore pensive par cette exécution injuste, une exécution faite par un simple amour et par une nature que je ne pourrai jamais changer. J'ai finis par ne plus vouloir le changer, mais à l'époque, je voulais changer mon orientation, mais je ne pouvais rien faire. Je tenais à ma première vie jusqu'à ce que je la perde. J'ai maintenant une deuxième vie, une vie en tant qu'Ange, ressuscitée, et celle qui m'a fait connaître mon immortalité.
Ange
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Haiko
Ange
Coeurs : 15 Messages : 40
J'ai traversé le portail depuis le : 15/10/2017 et on me connaît sous le nom de : Haiko Mon nom est : Haiko Il paraît que je ressemble à : ... et à ce propos, j'aimerais remercier : Ladyarnwyn (Fai 01 Lineart)
Re: God executed me [PV Haiko] | Sam 24 Fév 2018, 09:58


Ainsi donc, j’étais revenu parmi les anges. Il y avait si longtemps… J’étais de nouveau aux côtés de Barthélémy, comme aux premiers jours de mon existence. Et toute ma famille se trouvait non loin de moi. Mais je ne les avais pas encore revus. J’avais passé ma première nuit sur l’Ile à l’écart. Ils ne savaient pas encore ma décision, celle d’avoir renoncé à mon nom. Barthélémy continuait de m’appeler par mon vrai nom. Je ne savais pas si cela me contrariait, ou si quelque part cela m’était un soulagement, car plus personne sauf lui ne m’appelait ainsi. Il m’était tout de même doux d’entendre mon véritable nom. Celui qu’Akwa prononçait autrefois. Je revoyais ses grandes mains de guerrier. Celles m’avaient saisi par les épaules pour me supplier de guérir la blessée. Et comme un rêve, le souvenir de notre combat pour sauver cette jeune guerrière. Comme les rues étaient encombrées et comme je me déplaçais au milieu de la foule. J’avais étendu mes ailes pour barrer le passage. Je me souviens d’un visage affolé au milieu de cette bataille. De ses cheveux blonds cendré. Cette personne n’avait pas pu ôter la flèche plantée dans mon épaule. Mais quelqu’un d’autre l’avait fait. Tous ces souvenirs si lointains, dont la seule trace est dans ma mémoire. Je devrais les écrire, afin qu’il en reste une autre trace. J’avais par moments la nostalgie d’Akwa, encore. Le mariage… Il était probable que je ne me marierais finalement jamais.

Il y avait une coupure entre mon passé et mon présent. Un écart, celui de mes ailes étendues. Ces ailes que je ne déployais plus. Ces souvenirs qui étaient trop flous à mon goût, j’aimerais revenir sur le passé et me rappeler avec clarté de ces temps heureux. Avant que je ne perde Akwa et que cette grande tristesse envahisse mon cœur. Aujourd’hui, plus personne ne sait ce que je suis, sauf ceux qui m’ont connu à ma naissance. C’est un fardeau dont je dois porter le poids tous les jours. C’était pourtant ma décision. Une décision dont je suis seul à connaître les raisons, les tenants et les aboutissants. Un choix fait par amour, qui me pèse pourtant. Par moments j’aimerais que la vérité à mon sujet soit connue. Mais j’affronte ma propre décision. Même si le regard des inconnus se pose sur moi et ne voit pas la vérité, même si on me parle durement, c’est la conséquence de mon choix. Une conséquence que je n’avais pas vraiment prévue.

Le souvenir de ce que j’étais se trouve en un passé lointain. Dans la mémoire de celle qui m’a permi d’exister et d’ouvrir les yeux la première fois. Dans la mémoire de ceux qui m’ont côtoyé et se sont battus avec moi. Je vois le passé et le présent se relier peu à peu. Je pressens ce qu’il va advenir à présent. Je voudrais dessiner tout cela. Dessiner la beauté de l’histoire tel que Dieu l’a écrite. Un jour peut-être je saurais à nouveau exprimer cette beauté. Penser à tous ces souvenirs positifs me fait quand même du bien, cela m’aide à croire en un avenir heureux qui peut se dessiner. Moi, je ne fais qu’entrevoir quelques lignes et courbes du dessin.

Cependant, voici qu’aujourd’hui je suis auprès d’un ange qui ne me connait pas, qui ne sait rien à mon sujet, et j’ignore tout à son propos. Mais un même cœur d’ange bat à l’intérieur de nous. « Nous ». Ce mot que je ne prononçais plus. Pourtant je peux le dire aujourd’hui. Car si le fardeau de ma décision pèse sur moi, un autre fardeau s’est enlevé de mes épaules. Je me sens plus libre d’aimer. Aimer les autres comme mes frères. « Nous » sommes anges. Et quand je suis triste, quand je pleure, je me dis que je suis semblable à un humain. Aussi j’ai envie de dire, « nous sommes humains. »

Cette douceur en moi-même. Que Dieu la bénisse. La douceur de ces mots que je voudrais prononcer. Béni soit Dieu de me permettre de me souvenir, sans que l’amertume et la douleur soit comme du sel dans mes plaies.

Pourtant, je cessai de me pencher en souriant sur mes bons souvenirs, pour m’intéresser à cet ange près de moi. Connaît-elle l’un des membres de ma famille ? Qui est-elle ? Il faisait froid près de la mer de nuages. Si bien que je fermai mes ailes autours de mon corps. La mélodie du chant de l’ange me parvenait. Une mélodie si triste. J’en écoutais l’histoire, tout en laissant mes cheveux danser dans le vent. Le froid me saisissait vraiment à force de rester immobile, perdu dans la contemplation de la mer de Nuages, à écouter ce chant. Lorsque on vole très haut dans le ciel, plus on s’élève, plus la température chute et deviens glaciale. Et puis, c’est lorsque les températures sont suffisamment basses, pas sous un grand soleil, que les oiseaux aiment le plus chanter. J’écoutais cette mélodie angélique, portée dans le souffle de Dieu jusque à moi, comme les feuilles voyagent en automne.

Je m’exhortais en moi-même à avoir du courage, en m’appelant par mon vrai nom. « Va vers elle et parles lui… » Pourtant cet ange féminin semblait si loin de moi, je ne savais comment la rejoindre. Enfin, je repris courage, et je m’approchais d’elle. Je voulais lui parler, mais je n’osais pas la déranger, aussi j’attendis quelques instants…
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: God executed me [PV Haiko] | Sam 24 Fév 2018, 10:23

Ça fait longtemps que je chante cette musique, à chaque fois que je pense à mon exécution et que j'ai une envie de chanter. Ça fait plus de 820 ans que je suis marquée par cette exécution. Comment ne pas oublier cet évènement qui sépare mes deux vies? J'ai vécu une vie courte aux côtés des humains et une vie longue dans le Sanctuaire où je peux retourner sur Terre, mais je ne le fais qu'à travers les quêtes.

Après avoir chanté, je sens la présence angélique que je ressentais s'approcher de moi. Et je sens que ce n'est pas le fait de continuer de marcher en m'ignorant, je sens vraiment qu'il s'approche de moi, car il ne dévie pas sa trajectoire pour continuer de marcher après m'avoir dépassé.

Donc, sentant que cette présence s'approche de moi, je me tourne vers cette présence, et il s'avère qu'il s'agit d'une personne dont il est difficile de définir son sexe. Son visage est mixte, ses vêtements cachent ce qui lui permet de savoir s'il s'agit d'un homme ou d'une femme, son corps est aussi fin et musclé que peut l'être un homme et une femme, et même s'il semble être un homme, on peut aussi se dire qu'il s'agit d'une femme masculinisée.

Cette personne semble vouloir me parler. Et je ne me refuse jamais de lui adresser la parole. Après tout, nous sommes deux Anges. Deux êtres bons. Deux êtres ne cherchant pas des ennemis.

"Oui?"

Je sens que Crystal aussi comme a se tourner vers cette personne dont il est difficile de définir son sexe.
Ange
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Haiko
Ange
Coeurs : 15 Messages : 40
J'ai traversé le portail depuis le : 15/10/2017 et on me connaît sous le nom de : Haiko Mon nom est : Haiko Il paraît que je ressemble à : ... et à ce propos, j'aimerais remercier : Ladyarnwyn (Fai 01 Lineart)
Re: God executed me [PV Haiko] | Mar 03 Avr 2018, 21:30

Il fait froid et je plonge dans mes souvenirs. Dans mes souvenirs, j’entends les arbres qui bougent doucement dans le vent.

Et dans l’instant présent, je respire l’air pur et froid du matin, près de la mer de nuages.

Alors que je m’étais approché de l’ange inconnue, je me sentis observé, et intimidé, je me cachai de nouveau dans mes ailes, les laissant dissimuler ce que je suis. Je baissais légèrement la tête, laissant mes longs cheveux noirs glisser et voiler doucement mon visage, en partie. Cependant l’ange m’interrogeait sur la raison de ma venue près d’elle, ou bien sur ce que j’avais à lui dire. J’espère vraiment que je ne l’ai pas dérangée pendant son chant. Ça me rappelle l’une de mes amies, Sayuriël. Je n’aime rien tant qu’écouter sa voix. En fait, je suis surtout venue parce que cette jeune femme inconnue est un ange et moi aussi…

Je n’aime pas toujours m’exprimer à l’oral…  Pourtant n’est-ce pas le moment d’écrire une nouvelle page de mon histoire ? Je pense que c’est mal aux Hommes de l’avoir tuée parce qu’elle était amoureuse d’une femme. Mais ce sont là des décisions d’Hommes, pas des décisions célestes. Dieu a dit : « Tu ne tueras pas. » c’est l’un de ses premiers commandements. Donc, qu’un être humain tue un autre être humain ne fait pas partie de la volonté de Dieu. C’est ce que j’aurais aimé lui dire. Mais j’avais vraiment de plus en plus froid. Il me semblait que trouvait mes mots était difficile. Pourtant elle attendait une réponse. Dans un battement d’ailes, Eirin vint se poser sur mon épaule, la serrant doucement avec ses serres. Ses yeux orangés étaient fixés au loin, et je baissais les miens. La chaleur de mon amie aillée tout près de moi me réconfortais ; mes propres ailes eurent un mouvement léger, inconscient. Je croisais les bras et sentis le contact de mes mains glacées. S’il continuait de faire aussi froid, il allait peut-être neiger. Si j’en croyais le ciel désormais blanc, et mon amie ailée. Enfin, je pris doucement la parole.

- « J’ai écouté votre chant. »

Je me sentais paisible malgré le froid. Il me semblait qu’Eirin m’encourageait à parler davantage. Sa présence bienveillante faisait écho à la lumière qui vivait dans mon cœur et me rendait calme. Je pris alors vraiment conscience de l’être qui se tenait aux côtés de l’ange, sa couleur rouge m’évoquait la couleur d’un dragon. Je souris et enlaçai mes poignets avec mes mains, en un geste qui m’est familier. Je laissais mes cheveux esquisser des arabesques d’encre dans la brise. J’osai regarder la jeune femme ange qui me faisais face. Elle était légèrement plus petite que je ne l’étais. Je la trouvais harmonieuse, et j’appréciais sa façon d’être. Calme et posée, tout en étant vive. A travers elle je voyais la nature. Un arbre dont le bois est vert et souple, qui se dessine et respire dans le ciel. Une rivière, riante et fraiche.

- « C’était beau mais triste. Vous ne devez pas penser que Dieu ne vous aime pas. Ce sont les Hommes, et seulement les Hommes, qui ont tué la jeune femme de votre histoire. »

Je ne savais pas exactement si la chanson parlait vraiment d’elle, ou si c’était une histoire fictive. Quoi qu’il en soit, j’aimerais donner à cet ange auquel je parle un peu de cette lumière qui me soutient. Cette certitude que Dieu existe et nous aime, qui que nous soyons. Mais je ne savais comment le lui dire, dans l’immédiat, alors je laissais le silence retomber, en imaginant ce que ce serait ce lieu, la nuit. Toutes les étoiles au milieu du ciel bleu foncé, dans la mer de nuages.

J’avais aussi envie de lui demander son nom, et même temps, le silence est tellement paisible. Je sentis un flocon tomber doucement sur mon bras nu. Sa morsure glacée, je l’aimais pourtant.
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: God executed me [PV Haiko] | Mer 04 Avr 2018, 14:38

L'Ange est en train de chercher ses mots, de vouloir me parler alors qu'il est difficile pour lui de parler. Soudain, un faucon pèlerin se pose sur son épaule. Il s'agit sûrement de son Affilié, puisqu'il semble le réconforter, mais il baisse les yeux quand il me dit:

"J’ai écouté votre chant."

Je l'écoute attentivement en hochant la tête. Je sais que l'Ange a autre chose à me dire, car je sais que ce n'est pas suffisant pour une discussion. Je reste donc ici en attendant qu'il me dise autre chose. Il sourit et enlace ses poignets avec ses mains. Il se met à me regarder.

"C’était beau mais triste. Vous ne devez pas penser que Dieu ne vous aime pas. Ce sont les Hommes, et seulement les Hommes, qui ont tué la jeune femme de votre histoire."

La jeune femme de cette histoire, c'est moi-même. C'est moi qui s'est faite exécuter par les Hommes au nom de Dieu. Mais néanmoins, il a raison: seuls les Hommes ont voulu brûler vive une femme pour homosexualité au nom de Dieu, alors que ce dernier dit clairement dans son premier commandement: "Tu ne tueras point". Une phrase extrêmement simple, mais qui semble difficile à respecter pour la nature humaine. Après un silence de réflexion, je lui dis:

"Vous ne pouvez pas avoir tort, sur ce point. Seuls les Hommes m'ont exécutée. Dieu n'oserait pas exécuter un innocent. Mais les Hommes m'ont exécutée au nom de Dieu, comme s'il le voulait. A cause d'une interprétation du mythe de Sodome. Avez-vous lu ce passage de la Bible, responsable de cette loi injuste?"

"Injuste". C'est le bon mot pour dire à quel point cette loi est absurde, à quel point les Hommes sont aveugles à une interprétation, et qu'ils ne peuvent qu'être aveuglés car peu d'Hommes savaient lire, à cette époque. Si cette loi a vu le jour, c'est à cause de cette phrase des habitants de Sodome: "Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Amène-les nous pour que nous les connaissions." "Connaissions". C'est ce mot qui justifie l'homophobie. C'est ce mot qui fait croire que c'est à cause de cette phrase que Dieu a puni la cité par le souffre et le feu.
Ange
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Haiko
Ange
Coeurs : 15 Messages : 40
J'ai traversé le portail depuis le : 15/10/2017 et on me connaît sous le nom de : Haiko Mon nom est : Haiko Il paraît que je ressemble à : ... et à ce propos, j'aimerais remercier : Ladyarnwyn (Fai 01 Lineart)
Re: God executed me [PV Haiko] | Sam 07 Avr 2018, 17:45

Les paroles de l'Ange m'ont plongé dans une réflexion profonde. Comment pourrais-je parler de Dieu ? J'ai beau être un ange, je ne pense pas que je suis un être juste devant Dieu.

Bien des injustices ont été commises dans le monde, mais toujours par des hommes, jamais par Dieu. La venue de Jésus sur la Terre a indiqué la voie à suivre. Il a dit quels étaient les commandements de Dieu. L'un des premiers est : « Aime ton prochain comme toi-même. » Dieu nous a demandé de nous aimer, pas de nous tuer. Dieu n'a jamais voulu qu'un seul être humain soit assassiné. C'est au contraire un peché que je pense presque impardonnable pour Lui, que de tuer un être humain.

Dieu n'a pas puni la cité de Sodome à cause de l'homosexualité, mais parce que l'ensemble de la ville avait entièrement sombré dans le vice total, et ne souhaitait aucunement se relever. Les habitants de la ville étaient sur le point d'user de violence contre un innocent, nommé Lot, en visite chez eux. Il est vrai que ces derniers, sur le point de violenter Lot, étaient homosexuels. Toutes les traductions de la bible, à partir de l'hébreu, ne sont pas exactement semblables, mais dans le passage que j'ai lu, dans ma traduction, ces hommes qui étaient homosexuels demandaient à Lot : « Où ces hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Amènes les nous pour que nous en abusions. » Ces personnes homosexuelles ne désiraient pas « connaître » les hommes en question, pour savoir qui ils étaient, faire connaissance, mais ils désiraient un acte sexuel, voir un viol. « Abuser » d'eux. Le mot « connaître»  est un mot utilisé dans le sens ancien ici, qui signifie « connaître » le corps. Sur le refus de Lot choqué, ces hommes répondirent : «Eh bien, nous te feront plus de mal qu'à eux ! » Ils étaient donc conscients de vouloir faire du mal, de vouloir commetre un viol. Ils voulaient user de violence envers autrui.

Cependant, tout cela ne nous concerne pour ainsi dire pas. Dieu a jugé que ces hommes, tous les habitants de Sodome, avaient commis trop d'offenses envers lui et envers autrui; envers les autres êtres humains, je pense. C'est pourquoi il a puni la ville de Sodome en la détruisant. Abraham tenta de sauver cette ville, en disant à Dieu : « s'il se trouve dix hommes justes au moins dans cette ville, épargne la. » Mais il n'y avait aucun juste dans cette ville. Aucun qui ne regrette le mal qu'il avait commis. Cela dit, comme dit précédement, tout cela ne nous « concerne pas ». Jésus a dit : « Qui me voit, voit le Père. » Dieu est à l'image de Jésus. Et Jésus est mort pour nous. Dieu nous a crées de toute façon. S'il nous a crées, il nous aime. S'il a accepté que son fils unique, Jésus, meurre pour nous, c'est qu'il nous aime. Mais je réfléchis à tout cela et... Je pourrais y réfléchir des heures. Je pense que si quelqu'un veut connaître Dieu, il doit lire les Evangiles, qui racontent la vie de Jésus son fils, lorsqu'il est venu sur la Terre. C'est le premier moyen de connaître Dieu. Nous le connaîtrons tous tôt ou tard, à notre mort, mais... Mieux vaut le connaître avant.

Une chose est sûre... Tous les êtres Humains ne choisirons pas d'aller à Jésus. Certains ne le voudrons pas. Dieu nous a crées libres. Pourquoi toutes les personnes homosexuelles de la Terre ne meurent par le feu, si vraiment Dieu le voulait ? Parce que Dieu veut notre liberté. Il nous laisse libre de faire ce que nous voulons, même libre de tuer. Simplement, il a envoyé son fils pour nous dire ce qui était bien ou mal; pour nous guider. Maintenant, si certaines personnes décident de faire tout ce qui est mal, elles en rendrons compte après leur mort. Si elles regrettent sincèrement ce qu'elles ont fait, tels que tuer ou violer, elles peuvent être pardonnées. Car je pense que même les meurtriers peuvent éventuellement être pardonnés, s'ils souffrent de tout leur cœur du mal qu'ils ont fait. Alors voilà, Dieu nous a fait libres, par amour. La seule loi à suivre est celle de Jésus.


Tout cela est bien compliqué à expliquer, et je me suis égaré longtemps dans mes pensées. Je ne sais qu'une chose, moi je connais mal Jésus et Dieu, mais je connais un peu Marie la mère de Jésus. Je vois des signes d'elle partout. Elle ne m'a jamais abandonné. Il faut ouvrir son cœur et être prêt à écouter, pour percevoir la présence de Marie.

- « J'ai lu ce passage en effet. Je peux vous assurer que quoi qu'il en soit, Dieu n'a jamais désiré l'assassinat. Jésus a bien dit «aimez vous les uns les autres.» On n'aime pas autrui en l'assassinant. Par conséquent ceux qui ont cherché à vous assassiner étaient en contradiction totale avec Dieu. »

J'ai un peu réfléchis et j'ai ajouté :

- « Quiconque aime les femmes, peut aimer Marie. Elle est la première d'entres elles, par sa grâce. Si vous pour votre part êtes déjà tombée amoureuse d'une femme, tombez amoureuse d'elle. C'est ce que j'ai fait. Et je ne le regrette pas. Aucune autre femme n'est plus digne de notre amour. »

Pourtant, je ne suis rien. L'Esprit Saint, l'esprit de Dieu, ne parle pas par ma bouche. Je ne suis qu'un bien petit ange. Rien de plus.

- « Pardonnez moi de m'être égaré aussi longtemps dans mes pensées. »
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: God executed me [PV Haiko] | Sam 07 Avr 2018, 18:49

Ma parole plonge l'Ange dans une profonde réflexion. J'aime réfléchir et voir un être plongé dans une intense réflexion. Je le laisse réfléchir, sans la moindre marque d'impatience, puisqu'il n'y en a aucune. Le mythe de Sodome, Dieu a dû détruire cette cité par le souffre et le feu, les Hommes pensaient que c'est à cause de l'homosexualité, alors que les habitants de Sodome étaient en réalité dans le pêché, mais pas d'homosexualité, dans le vice sans le moindre envie de se relever, une vie de violence abjecte.

Après un long et intense moment de réflexion, l'Ange m'adresse la parole.

"J'ai lu ce passage en effet. Je peux vous assurer que quoi qu'il en soit, Dieu n'a jamais désiré l'assassinat. Jésus a bien dit «aimez vous les uns les autres.» On n'aime pas autrui en l'assassinant. Par conséquent ceux qui ont cherché à vous assassiner étaient en contradiction totale avec Dieu."

Je ne peux qu'être d'accord avec l'Ange. Les Hommes vivaient dans le pêché et vivaient dans le vice sans le savoir, aveuglés par les interprétations erronés.

"Quiconque aime les femmes, peut aimer Marie. Elle est la première d'entres elles, par sa grâce. Si vous pour votre part êtes déjà tombée amoureuse d'une femme, tombez amoureuse d'elle. C'est ce que j'ai fait. Et je ne le regrette pas. Aucune autre femme n'est plus digne de notre amour."

J'ignore si cet être est un homme ou une femme. En tout cas, il a toujours vécu dans le monothéisme comme beaucoup d'être qui ont vécu avec les Humains. Moi y compris avant que je n'atterrisse dans le Sanctuaire, que je sois ressuscitée.

"Pardonnez moi de m'être égaré aussi longtemps dans mes pensées.

Ne vous excusez pas, j'ai toujours aimé voir un être réfléchir. En tout cas, je vois que vous avez toujours été bercé dans le monothéisme, comme beaucoup d'êtres qui ont vécu avec les Hommes. Je n'ai jamais pensé à aimer Marie, mais il est trop tard, je me suis reconvertie dans la religion du Sanctuaire, bien que je garde mes souvenirs de l'époque où je vivais avec les Hommes, bercés dans la religion Chrétienne. L'époque que je vivais était différente par rapport à aujourd'hui: à l'époque, il était impensable de voir un être ne croyant pas à Dieu, et peu ne savent lire, ce qui profitait à des Hommes belliqueux. La Bible était utilisée en tant que Casus Belli, une raison de faire la guerre. Le contraire même du message de la Bible. Et chaque acte était au nom de Dieu. Ils violaient, pillaient, tuaient au nom de Dieu. En réalité, ils sont nés avec la haine dans le sang, c'est dans leur nature, il faut qu'ils haïssent et tuent avec une justification. Et les homosexuels ne sont pas les seuls à être haïs par les Hommes au nom de Dieu. Si Dieu voyait cela, il aurait regretté profondément d'avoir crée l'Homme, qui ont utilisé son message de paix pour en faire une raison pour faire la guerre. Même un être rempli d'amour et de miséricorde pourrait regretter d'avoir crée l'Homme, même avec des qualités flagrantes.
"

Est-ce que Dieu accepterait qu'on utilise son message de paix pour faire la guerre? Je pense qu'il y a une limite. Dieu nous laisse faire la guerre, mais il aurait du mal à supporter le fait qu'on le fasse pour lui, qu'on pense que Dieu le veut et qu'il récompensera le sacrifice d'un guerrier. Si Dieu détruit Sodome car il vit dans le vice total et qu'il peine à se relever, pourquoi est-ce qu'il ne punit pas l'Homme pour être dans le vice total au nom de Dieu, où on exécute les innocents pour lui.

"Les Hommes de mon époque ont fait pire que dans la cité de Sodome, car la cité de Sodome ne fait que refuser de se relever alors qu'il est dans le vice total et qu'il désobéit à Dieu et à ses Anges. Mais les Hommes de mon époque étaient dans le vice total, mais au nom de Dieu, ils font croire que c'est Dieu qui demande de faire des actes horribles, comme torturer. Leur cœur était encore plus noirci qu'à Sodome, et seul Sodome reçoit la punition qu'il mérite. Donc, auriez-vous pensé que Sodome aurait dû être encore intact malgré la violence qui en découle?"

Le vice de Sodome est incomparable par rapport à celui de l'Europe médiévale. C'est pour ça que je lui dis cela. Le vice de l'Europe médiévale fait passer Sodome pour une ville d'une pureté inégalée. Et tout ce que Dieu a fait, c'est la Peste Noire, que j'ai entendu parler. Mais même si faire souffrir les Hommes avant leur mort est une meilleure punition que celle de Sodome, ils n'apprennent pas leur leçon et même cela empire la tâche, car des Juifs innocents se font massacrer à cause de la Peste, alors qu'en réalité les chats aurait dû diminuer le nombre de victimes et que les Juifs n'ont eu aucun mal avec les chats.
Ange
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Haiko
Ange
Coeurs : 15 Messages : 40
J'ai traversé le portail depuis le : 15/10/2017 et on me connaît sous le nom de : Haiko Mon nom est : Haiko Il paraît que je ressemble à : ... et à ce propos, j'aimerais remercier : Ladyarnwyn (Fai 01 Lineart)
Re: God executed me [PV Haiko] | Dim 15 Avr 2018, 15:03

J’ai rêvé de Lenn. Ce jeune homme qui me fait  penser à Dieu. Un autre être humain qui a croisé ma route et que je ne reverrais sans doute jamais. Est-ce que je l’ai vraiment croisé un jour ou est-ce que je l’ai imaginé ? Cette personne… Ou ce personnage… Est comme une partie de moi désormais. J’ignore s’il a jamais existé ailleurs que dans mon esprit. J’ai la certitude qu’il existe dans mon esprit. Il existe dans mes souvenirs. Et si je ne dois jamais le revoir ailleurs qu’en imagination, alors…  Il fait partie de moi désormais, oui. Mais mes rêves sont étranges. Je rêve que je suis dans le corps de mon jumeau, que je ne suis qu’une lumière dans son esprit. Pourtant nos corps sont… différents. Parfois je vois aussi l’enfer en rêve, et ceux qui y sont condamnés. Je pense que Dieu me montre cela pour que je prie afin que même ces âmes perdues soient soulagées et peut-être sauvées par nos prières. A moins qu’il ne me montre cela pour me dire que, tout ange que je suis, je peux être déchu si je ne prends pas garde à mes actions ?

Je pense aussi à quelqu’un que j’aurais voulu aider. Je sais que je lui suis apparu comme un ange, je ne lui ai pas caché ma nature, pourtant… Est-ce que il sera sauvé ? Rien ne me portait à aller sur la Terre ce jour-là. Pourtant j’y suis allé, poussé par un instinct indéfinissable. Je suis convaincu que ma raison d’être est d’aider l’Humanité de mon mieux. Pourtant je me demande si toutes mes actions ne sont pas vaines. J’y suis allé, je suis entré dans une église pour suivre la messe. Et j’ai trouvé cet humain qui avait un genou en sang ; il était tombé en venant. Je sais que je me suis trouvé là parce que je devais le voir. Pourtant, je ne connais pas l’avenir lointain. Pourquoi m’attacher à croire que je peux être utile et aider des êtres ? « On va te soigner » lui ai-je dit. J’espère sincèrement qu’il aura à nouveau envie de retourner à l’église, et qu’il y a trouvé ce qu’il était venu chercher. Pourtant… Ne vais-je pas m’effondrer bientôt ? S’il a vu en moi un protecteur, combien de temps pourrais-je être cela pour lui ? Ne vais-je pas le décevoir immanquablement ?

Je me demande pourquoi parfois des mots franchissent mes lèvres. Est-ce que je ne ferais pas mieux de sceller celles-ci ? Est-ce que je suis vraiment utile à quoi que ce soit ? Tout ça parce que des ailes vivent dans mon dos ? Est-ce que chacun n’est pas plus heureux sans moi ? Ce sont les questions qui me traversent. J’aimerais parfois pouvoir confier ces états d’âme à quelqu’un. De vive voix. Si les mots sont un cours d’eau, et si la source est mon âme, comme je le l’ai lu dans un livre, alors j’aimerais laisser cette eau se déverser. J’aimerais qu’elle déborde en larmes, ou se transforme en paroles que je puisse prononcer. Parfois je suis tellement désespéré que je repense aux falaises, au vide dont Kate m’a sauvé. Et je me demande s’il n’est pas vain de s’attacher à autrui. Presque tous les êtres auquel je me suis attaché, je les ai perdus. Mais qui se soucierait de tout cela ? Pourtant. Pourtant l’humanité meurt en moi. Pourtant mon cœur d’ange est lassé et n’a plus d’espoir parfois. J’aimerais à nouveau quitter ces terres. J’aimerais prendre part à une guerre et réellement sauver quelqu’un du feu et du sang. Me prouver que ma vie a un sens, parce que je l’aurais mise en danger pour autrui, à nouveau. Je me perds ici, sur cette île ; je préfère être sur la Terre, là où on a besoin de moi, si peu que ce soit. Je suis simplement trop triste aujourd’hui.

Pourtant tout est rayonnant. La nature exulte et rayonne, et moi, entre rêve et réalité, je me perds en questionnement, en souvenirs et en rêveries. Tout cela a-t-il une quelconque utilité ? Tandis que je pense tout cela, les flocons tombent doucement. Le silence de la neige guérit mon cœur endolori. Est-ce que je ne devrais pas faire vœux de silence moi aussi, faire taire cette voix qui ne sert peut-être à personne. Mais l’ange à laquelle je viens de parler est toujours près de moi. Elle me laisse penser et parler avec patience. J’ignorais qu’elle ferait preuve de patience ainsi. Pourtant la tristesse ne quitte pas mon cœur. Tout comme l’amour de l’hiver ne le quittera pas. Mais je reprends un peu espoir, en la voyant près de moi. Elle ne s’est pas envolée. Pas encore. Je ne suis pas seul pour le moment. Je devrais m’être fait à la solitude et admettre que tous ces êtres qui croisent ma route ne le font que de façon éphémère. Arriverais-je à me détacher de ces espoirs humains ? Ou au contraire, est-ce que cela fait mon humanité d’avoir tous ces espoirs ? Que cette ange est merveilleuse. Ne serais-ce que par le fait qu’elle m’écoute et me parle.

« Ne vous excusez pas, j'ai toujours aimé voir un être réfléchir. En tout cas, je vois que vous avez toujours été bercé dans le monothéisme, comme beaucoup d'êtres qui ont vécu avec les Hommes. »

Bercé. J’aime ce mot. Pourtant mes parents ne m’ont pas bercé. Ni ma mère ni mon père.

« Je n'ai jamais pensé à aimer Marie, mais il est trop tard, je me suis reconvertie dans la religion du Sanctuaire, bien que je garde mes souvenirs de l'époque où je vivais avec les Hommes, bercés dans la religion Chrétienne. »

Pour moi, j’aurais envie de dire qu’il n’est jamais trop tard, mais je la laisserais faire son choix.

« L'époque que je vivais était différente par rapport à aujourd'hui: à l'époque, il était impensable de voir un être ne croyant pas à Dieu, et peu ne savent lire, ce qui profitait à des Hommes belliqueux. La Bible était utilisée en tant que Casus Belli, une raison de faire la guerre. Le contraire même du message de la Bible. Et chaque acte était au nom de Dieu. Ils violaient, pillaient, tuaient au nom de Dieu. En réalité, ils sont nés avec la haine dans le sang, c'est dans leur nature, il faut qu'ils haïssent et tuent avec une justification. Et les homosexuels ne sont pas les seuls à être haïs par les Hommes au nom de Dieu. »

Casus Beli. Un mot que je connaissais mais que j’avais oublié. Ça me plait de l’entendre prononcer par cette voix. Je ne peux dire le contraire, cela fait partie de l’histoire de l’Humanité. Pourtant c’est un grand tort que les Hommes ont eu ; ils ont agi de manière contraire au message de paix de la Bible.

«  Si Dieu voyait cela, il aurait regretté profondément d'avoir crée l'Homme, qui ont utilisé son message de paix pour en faire une raison pour faire la guerre. Même un être rempli d'amour et de miséricorde pourrait regretter d'avoir crée l'Homme, même avec des qualités flagrantes. »

Dieu voit tout ce que nous faisons. Mais je suis bien certain qu’il regrette… Pas d’avoir créé l’Homme, qu’il aime, mais que celui-ci fasse le mal et ne comprenne pas son message de paix. Peut-être qu’il regrette lorsque nous faisons des choix qui nous écartent de lui ; lorsque nous faisons vraiment le mal, et que cela nous perd pour toujours. Lorsque des hommes en détruisent d’autres, et qu’à cause de cela leur âme est à jamais entachée, par des actes pour lesquels ils n’ont aucun regret. Je pense qu’alors leur cœur se ferme à Dieu pour toujours. Leur cœur devient vide et sec, privé d’amour. Complètement en dehors de ce Dieu miséricordieux au nom duquel pourtant ils font certains actes. Dieu regrette lorsque nous renonçons à Lui pour faire le mal. Pourtant, comme une mère chérit son enfant, il n’aurait peut-être pas pu faire autrement que nous donner la vie.

Je pense aussi que Dieu n’accepte certainement pas qu’on exécute les innocents en son nom. Et que ceux qui le font deviennent dès lors tourmentés par leur conscience, qui est comme un Ange de Dieu. Ils sont condamnés à mourir dans la souffrance de leur âme torturée, et également, à aller dans le lieu qu’on appeler enfer, pour avoir pris la vie d’autrui, et répandu le mal autour d’eux. En ce lieu ils ne trouveront pas le repos. Pourtant si Dieu me montre ces êtres dans mes rêves, peut-être mes prières peuvent les aider ? Car il n’y a pas de pire punition que celle d’être éternellement dans la souffrance, en enfer, à cause des actions faites de son vivant.


«Les Hommes de mon époque ont fait pire que dans la cité de Sodome, car la cité de Sodome ne fait que refuser de se relever alors qu'il est dans le vice total et qu'il désobéit à Dieu et à ses Anges. Mais les Hommes de mon époque étaient dans le vice total, mais au nom de Dieu, ils font croire que c'est Dieu qui demande de faire des actes horribles, comme torturer. Leur cœur était encore plus noirci qu'à Sodome, et seul Sodome reçoit la punition qu'il mérite. Donc, auriez-vous pensé que Sodome aurait dû être encore intact malgré la violence qui en découle? »

J’hésite un instant et je réfléchis.

- « Les Hommes de votre époque sont-ils toujours en vie ? Que voulez-vous dire par « mon époque », êtes-vous un ange si ancien que cela ? Si ces hommes sont morts, alors ils sont certainement partis en enfer, s’ils ont torturé d’autres personnes. C’est là leur punition. Je ne pense pas qu’ils soient intacts, hélas pour eux... Malgré le mal qu’ils ont fait, leur sort n’est pas enviable

Tout cela est bien complexe… Pourtant je ne peux qu’être sûr de Dieu. Il ne m’aurait pas envoyé en cette église ce jour-là, rencontrer ce pauvre homme blessé, s’Il ne l’avait pas voulu. Je sais que je ne suis que son instrument. Je ne comprends pas tout, et l’Eglise non plus. C’est pourquoi elle fait tant d’erreurs. Mais si l’Homme fait des erreurs, de qui pouvons-nous être sûrs et certains, si ce n’est de Dieu seul ?


- « Je voudrais pouvoir répondre parfaitement aux questions que vous vous posez et me posez, mais je ne suis qu’un être imparfait. Et peut-être complètement inutile. »

Je devrais regretter cette dernière parole. Je n’ai pas à montrer mes faiblesses ; je dois être fort pour autrui. Je le regrette déjà, mais ce n'est peut-être pas très important.




Contenu sponsorisé
Re: God executed me [PV Haiko] |

 
God executed me [PV Haiko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Môa qui ne suis qu'un pauvre petit Pikachu abandonné par sa vilaine dresseuse devenue une méchante Rocket... #PAF# [pv Haiko Mori]

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Mer de nuages-
Sauter vers: