Partagez | 
 

 À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal] | Jeu 15 Fév 2018, 19:04
















 ❝ À la tombée de la nuit ❞
~ RP avec Logan C. Gyllenhaal ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Aujourd’hui, nous étions un soir de semaine comme les autres. J’avais travaillé, comme d’habitude. Bien que nous soyons en été, exceptionnellement j’avais eu la garde des trois enfants que j’avais habituellement. L’été était propice aux vacances, les parents prenaient des congés, donc ils n’avaient pas souvent besoin de mes services. C’était pour cette raison qu’avoir les trois enfants en même temps était rare à cette période. Toute la journée, j’avais eu hâte que les adultes récupèrent leur progéniture. J’étais travailleuse et je n’étais pas du genre à refuser du travail. Mais ce qui me préoccupait actuellement, c’était de retrouver ma petite sœur, nouvellement devenue vampire. Et justement, j’avais une nouvelle piste.

Une fois l’après-midi terminée, sur le coup de 19h30, je sortis donc de chez moi, en direction de la fôret. Je marchai rapidement grâce à mon pouvoir inné de fée, aussi ne mis-je qu’une vingtaine de minutes à trouver l’endroit que je cherchais. Je décidai alors de me faire le plus discrète possible. Je grimpai rapidement aux branches d’un arbre, m’arrêtant à mi-hauteur. D’ici, je me disais que je ne serais pas vue, du moins pas si on ne levait pas la tête. En plus, j’étais habillée tout en noir : pantalon noir, tennis noires et t-shirt à manches courtes noires. Avec les feuillages et la nuit tombante, j'étais sensée me fondre dans le décor. Et ça me permettait d’observer également et de vérifier si les rumeurs étaient fondées. Je n’aimais pas beaucoup les commérages, mais cette information pourrait peut-être se révéler utile si elle était vraie. Il paraîtrait que des vampires venaient à cet endroit à la tombée de la nuit. Or, ma sœur était désormais une vampire. J’étais quasiment certaine que si le vampire qui l’avait transformé -et dont elle était amoureuse au demeurant- faisait partie du groupe de sang-froid qui venait là, elle y serait aussi.

Vu comme ça, on pourrait croire que je détestais les vampires. Ce n’était pas tout à fait exact. Je n’avais rien contre les vampires, en revanche je détestais les manipulateurs, comme celui qui avait dupé ma sœur. Qu’il soit vampire, ange ou fée, un manipulateur restait un manipulateur. J’avais un jugement très dur sur ce genre de personne. J’avais toujours su que ce sang-pur était bizarre. Son aura ne mentait pas. La couleur verte avait de nombreuses significations, mais chez lui, il était clair que c’était le vert de la tromperie. Le rouge m’avait semblé signifier la force et l’égo. J’étais certaine à cause de son aura qu’il avait monté Cylia contre moi et que c’était à cause de lui qu’elle avait fugué. Si je mettais la main sur ce vampire… Qu’il soit sang-pur ou non, il ne me faisait pas peur. Je lui ferais passer l’envie de manipuler ma cadette !

En attendant, le temps me semblait long depuis ma cachette. La nuit tombait de plus en plus, et aucun signe de vampires, ni même de personne d’autre. Il fallait dire que je n’étais pas non plus particulièrement patiente et que rester sans bouger était difficile pour moi. J’aimais être active, alors rester là, dans cet arbre… C’était barbant. J’avais l’impression que cette rumeur était fausse. Les gens racontaient vraiment n’importe quoi, ils feraient mieux de s’occuper de leurs oignons au lieu de colporter des ragots sans fondement. Si d’ici une heure, rien n’avait bougé, je partirai. La rumeur disait bien à la tombée de la nuit, pas au beau milieu. Puis j’estimais que je me serais montrée assez patiente. J’espérais que la prochaine piste que j’aurais me permettrait de bouger un peu plus.

Et alors que je commençais à vraiment perdre patience -mes jambes s’ankylosaient à la longue, j’entendis du bruit. Je tendis l’oreille et observai attentivement. On dirait bien que quelqu’un approchait...


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 267 Messages : 406
Couleurs : #C60800 & #867D9B [Raven]
J'ai traversé le portail depuis le : 14/02/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Logan Charlie Gyllenhaal. Actuellement je suis : bisexuel et incertain. Il paraît que je ressemble à : Gareki de Karneval & Nicolas Simoes irl. et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia pour le vava et Naomiie pour la magnifique signa! ♥
Re: À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal] | Sam 17 Fév 2018, 02:33


When the night falls


You know everything is going wrong when drugs rule your life.
Logan & Zélia

Cette pièce est trop blanche.
Tu ne la supportes plus.
Il faut dire que tu es un habitué de cette pièce trop blanche. Plutôt une chambre. Une chambre d'hôpital pour être exact. Tu aurais aimé ne plus y retourner après l'épisode avec Billie. Billie... Cette femme hante ton esprit à chaque seconde. Tu lui as demandé du temps, mais est-ce que le temps saura panser tes blessures? Est-ce que le temps te fera pardonner? Pour l'instant, tu es pris dans cette pièce horrible, digne de cauchemars. Tu avais l'impression d'y être dédié. Que tu aies toujours la même chambre à chacun de tes séjours en disait long sur ta situation actuelle. De plus, aujourd'hui, tu es coincé à cet endroit. Tu avais bien tenté de sortir, mais on te l'avait formellement interdit. Tu lâches un soupir de mécontentement en observant les murs sobres de tes prunelles bleutées affadies par ces trois dernières années.

La noirceur vient bientôt envelopper ta chambre. Tu sais que c'est le moment idéal pour t'enfuir. Tu t'en fiches, toi, de ne pas être en état de sortir, tu es incapable de rester dans cette prison plus longtemps. Car oui, tu considères l'hôpital comme une prison. Une prison avec certains bénéfices. Bien qu'ils peuvent assurer ta survie jusqu'à un certain point, tu n'avais pas envie de passer tout ton temps dans cet endroit. Repoussant les pans de la couvertures te recouvrant, tu mets un pied nu sur le sol frais. Tes pas sont silencieux et te mènent bientôt vers la sortie. Une fois dehors, tu prends la direction de la forêt, car ils ne pourraient pas te retrouver facilement là-bas. Toi, à force, tu la connais la forêt. Combien de temps y passes-tu pour méditer sur ton existence? Beaucoup trop serait la réponse adéquate. Vivre ainsi ne te convient pas et ne te conviendra jamais. Pourtant, tu dois bien faire avec. Pour le moment, du moins.

Plusieurs minutes plus tard,tes pieds foulent l'herbe fraîche de la forêt. Des branches sèment le sol à plusieurs endroits, mais tu t'en fiches. Tu avances d'un pas assuré, sans te soucier de ce qui t'entoure. De toute façon, qu'est-ce qui pourrait bien t'arriver? Tu es impulsif et sauvage et en plus, tu possèdes une force surhumaine qui te donne bien souvent l'avantage dans un combat à mains nues. Tu laisses les bruissements des arbres t'apaiser. Lorsque tu entendis un battement d'ailes, tu ne tourna même pas la tête, car tu savais que c'était Raven, ton affilié. Vous n'étiez pas toujours ensembles partout où tu allais, mais vous étiez tout de même très proche. Tu te sentais toujours bien en sa présence, peu importe les endroits. Il réussissait toujours à t'apaiser. Il se posa sur ton épaule, enfonçant ses serres dans celle-ci. Tu grimaça un peu sous la douleur que cela t'occasionna, mais sans plus. Le sang s'échappait de ta blessure, mais tu n'en fis rien.

Les branches craquaient sous ton poids, alors que tu avançais sous la douleur. Une douleur que bientôt tu ne sentis plus vraiment. Tu décides alors de déployer doucement et lentement tes ailes aussi noires que la nuit afin de les dégourdir un peu. Le corbeau sur ton épaule ne réagit même pas, trop habitué à leur soudaine apparition. Tu avais encore un peu de mal avec elles, ne les possédant que depuis tes 19 ans. Un âge bien tardif pour ça. Du bruit parvint à tes oreilles et tu cesses de bouger totalement, scrutant l'obscurité épaisse. Tu distingues une silhouette un peu plus loin et soudain, tes canines se font douloureuses. Tu as faim. Très faim. Lorsque ta proie est plus proche, tu t'élances vivement pour l'attraper et, ni une ni deux, tu enfonces tes incisives dans la chair tendre de son cou. Son sang coule dans ta bouche et ses cris étouffés parviennent à peine à franchir la barrière de ta main. Tu t'es exécuté dans un silence inquiétant, ne te doutant pas un seul instant que tu es observé.





Ligues et Fans club
 
 

You're part of my past:
 


Memories:
 




avatar
Invité
Invité
Re: À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal] | Sam 17 Fév 2018, 16:32
















 ❝ À la tombée de la nuit ❞
~ RP avec Logan C. Gyllenhaal ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Au moment où je commençais à perdre patience, des bruits me parvinrent. Les rumeurs n’étaient peut-être pas tout à fait fausses alors. Je ne savais au début pas ce que c’était. Je dirais des bruits de pas pressés. Les branches craquaient sous le poids de quelqu’un en tout cas. On aurait dit une personne seule. J’imaginais qu’une bande de vampires ne faisait pas le même bruit. Puis plus de bruit du tout. Et quelques secondes plus tard, des cris étouffés. Je me tournai vers les sons que j’entendais, et vis un homme de dos avec de grandes ailes noires déployées et un corbeau sur l’épaule. Il tenait une proie et semblait s’en abreuver. Tiens, c’était donc un croisement entre un démon et un vampire ? Ce n’était pas tout à fait ce que j’avais prévu, mais bon, j’allais tout de même tenter ma chance avec cet homme-là.

Je descendis agilement de ma cachette pour revenir sur la terre ferme. Je devais bien avouer une chose… Un tel spectacle était un poil effrayant. Mais surtout déconcertant… Voir du sang, je m’étais faite à l’idée, à l’époque où je souhaitais devenir infirmière. Mais là, il s’agissait tout de même d’une vie que l’on prenait. Je ne savais pas bien comment réagir face à lui. Je n’étais pas en position de force, le soleil était couché, je ne pourrais donc tirer aucun pouvoir de là. Et en dehors de ça, physiquement je n’étais pas de taille face à un vampire, j’étais au courant qu’ils avaient une force surdéveloppée. S’il se mettait en tête de s’en prendre à moi, il ne me resterait plus qu’à prendre mes jambes à mon cou… ou alors à lui donner un coup de genou bien placé en espérant que ça lui fasse mal et que ça le calme.

Mais maintenant que j’étais là, je ne devais pas fuir. Je devais retrouver ma soeur. C’était pour l’instant ma seule piste alors j’allais l’exploiter au maximum. Dans tous les cas, je ne pouvais pas rester là sans rien faire, en attendant qu’il finisse d’égorger sa victime. C’était plus fort que moi, il fallait que j’intervienne. Je lançai alors d’une voix forte et aussi assurée que possible, pour qu’il daigne se tourner vers moi et arrêter le massacre :

”- Hey, toi ! Lâche ta proie ! Je pense que t’as assez bu.”

Quand il me prêta enfin attention, j'enchainai directement, voulant éviter toute bataille inutile -et c’était surtout que je ne donnais pas cher de ma peau s’il attaquait par surprise :

”- T’excite pas, j’ai juste deux trois trucs à te demander. D’abord mon sang est dégueulasse, j’suis pas comestible. Je te rendrai malade si tu essayais de me sucer le sang. Ça te dit de… poser ta proie et répondre à quelques questions ?”

Bien évidemment, il devait se douter que mon sang était celui de n’importe quelle race magique. Mais disons que j’essayais simplement de ne pas me faire mordre. Il devait être rassasié maintenant, non ? Avec le repas qu’il venait de faire, j’espérais être sauvée. Je ne dirais pas que j’étais effrayée, mais je n’étais pas forcément rassurée non plus. La nuit était tombée, mon pouvoir était inefficace et ne me permettrait pas de me défendre si ça devait tourner mal.

Je l’observai alors plus attentivement, remarquant qu’à l’endroit où le corbeau avait refermé ses serres, du sang coulait. J’étais étonnée. Avaient-ils un lien particulier pour que ce corbeau n’ait pas bougé d’un poil durant tout ce temps et pour qu’il accepte que cet animal le blesse ? Et je m’intéressais également à son aura. Je fronçai les sourcils. Gris. Et un peu de rouge aussi, pour la force brute qu’il dégageait. Ou était-il également en colère parce que je l’avais dérangé ? Mais le gris était largement dominant. C’était la couleur de la fatigue, de la déprime et de la tristesse. Comment cela se faisait-il ? C’était sans doute lié à quelque chose que je ne connaissais pas de lui. Sa vie privée ne me regardait pas après tout. Ceci dit, je me permis une question :

”- Est-ce que ça va ?”

Non pas que je tenais à le faire parler de sa vie privée. Simple question de politesse. Je n’étais qu’une inconnue pour lui et je doutais qu’il me réponde de toute façon. Peu importe, tout ce que je voulais de lui, c’était avoir quelques informations, s’il en avait.


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 267 Messages : 406
Couleurs : #C60800 & #867D9B [Raven]
J'ai traversé le portail depuis le : 14/02/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Logan Charlie Gyllenhaal. Actuellement je suis : bisexuel et incertain. Il paraît que je ressemble à : Gareki de Karneval & Nicolas Simoes irl. et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia pour le vava et Naomiie pour la magnifique signa! ♥
Re: À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal] | Dim 18 Fév 2018, 18:14


When the night falls


You know everything is going wrong when drugs rule your life.
Logan & Zélia

Le sang coulait le long de ta gorge, soulageant cette faim irrépressible qui envahissait ton corps entier. Ton emprise se resserra sur ta victime qui tentait vainement de se débattre. Ses cris diminuaient à chacune de tes gorgées et c'est cela qui t'indiquait quand tu devais arrêter de boire pour ne pas l'achever. Pourtant, le liquide chaud dans ta bouche était si exquis que tu n'arrivais pas à t'arrêter. Tu te sentais revivre, comme si boire du sang avait toujours été le remède à tous tes maux. Malheureusement, tu savais que ça n'était qu'un leurre. C'est une voix féminine qui te fit émerger.

- Hey, toi ! Lâche ta proie ! Je pense que t’as assez bu.

Il est vrai que le corps dans tes bras s'était ramolli considérablement. Tu lâches ta victime qui s'effondre au sol. Tu avais presque atteint la limite: cette ligne infime entre la vie et la mort. Tu ne savais pas s'il allait se remettre de cette perte de sang significative, mais sincèrement, tu t'en fichais royalement. Du revers de la main, tu essuies le sang sur tes lèvres avant de te retourner lentement vers la demoiselle qui avait interrompu ton repas. Ce que tu n'allais pas dire, c'est qu'elle était intervenue juste au bon moment, bien qu'un peu avant aurait été mieux pour le corps étendu à tes pieds. Tu la regardais durement, sans rien dire. Tu aurais pu être en colère contre elle, mais ça n'était pas le cas. Ta colère était dirigée contre toi-même. Pour faire changement.

- T’excite pas, j’ai juste deux trois trucs à te demander. D’abord mon sang est dégueulasse, j’suis pas comestible. Je te rendrai malade si tu essayais de me sucer le sang. Ça te dit de… poser ta proie et répondre à quelques questions ?

Tu fronces les sourcils suite à ses paroles. Pas comestible? Comment pouvait-elle affirmer une telle chose, alors qu'elle ne semblait pas faire partie de cette race indigne que sont les suceurs de sang? Il est vrai que tu avais des types sanguins favoris et d'autres que tu aimais moins, mais ils étaient tous bons aux yeux des vampires. Un léger sourire dénué de toute émotion étire tes lèvres rougies par la récente consommation de sang. Qu'est-ce que t'en avais à foutre qu'elle dise ce genre de conneries? Rien ni personne au monde n'allait te refaire vivre. Même pas cette addiction que tu as. Ta chère amie la cocaïne n'arrivait qu'à détruire ton existence déjà bien mal foutue. Ce mal de vivre qui t'assaillait jour et nuit te rendait nauséeux. Quand est-ce que cet enfer cesserait? La triste réalité, c'est que la réponse était: probablement jamais. Tout avait basculé si soudainement...

- Est-ce que ça va ?

Cette question te surprit, mais avec l'obscurité ambiante, elle ne verrait certainement pas les traits de ton visage changer. Que ferait-elle si tu lui répondais non? Ton âme était en détresse depuis tous ces événements des dernières années. Si jeune et pourtant déjà las de la vie. Avec un vécu beaucoup trop lourd pour tes épaules. C'est pourquoi ta posture était le plus souvent courbée. Pourtant, tu avais la stupidité de croire encore qu'il y avait un infime espoir que cet enfer cesse. Puis tu grimaces sous le soudain pic de douleur sur ton épaule. Raven avait enfoncé ses serres un peu plus dans ta chair pour te ramener dans l'instant présent. Mais surtout pour éviter que tu t'enfonces encore plus dans tes pensées sombres. Tes doigts tremblotants effleurent ta blessure à vif. Sûrement parlait-elle de ça en te posant cette question. Tu fais quelques pas en avant pour te rapprocher d'elle, tes ailes toujours déployées te donnant un aspect plus menaçant que tu ne l'es déjà. Tes canines t'élançaient toujours, mais tu ignorais cette faim grandissante. Chaque jour, tu avais plus faim que le précédent. Comme si le sang des autres ne suffisaient plus à te rassasier correctement. Tu niais cette peur assourdissante au creux de ton ventre.

- Qu'est-ce que ça peut bien te faire que j'aille bien ou non? Et j'en ai rien à foutre de tes questions, je n'ai pas te temps à perdre avec une gamine.

Acerbe et arrogant, tu ne changeras jamais... Tu n'avais pas envie de compagnie. Tout ce que tu voulais, c'était être au calme, seul et à chasser. Malheureusement, ton intention de chasser des animaux avait été réduite à néant à cause de ce stupide elfe. Maintenant, tu n'avais que le goût du sang humain sur la langue et rien ne te satisferait totalement. Et tu devais t'abstenir de voir la demoiselle comme un simple repas. Tu ne voulais pas rester en sa compagnie. Pour sa sécurité. Tu la contournes, l'une de tes ailes la frôlant au visage et d'un pas décidé, tu t'éloignes d'elle avec la ferme intention de disparaître de sa vue.
Et elle, de la tienne.
Tu ne donnais pas cher de ta retenue si elle te suivait aveuglément.





Ligues et Fans club
 
 

You're part of my past:
 


Memories:
 




avatar
Invité
Invité
Re: À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal] | Dim 18 Fév 2018, 23:42
















❝ À la tombée de la nuit ❞
~ RP avec Logan C. Gyllenhaal ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Étant descendue de mon arbre, les choses sérieuses allaient enfin commencer. J’étais ravie de pouvoir me dégourdir un peu, mais je devais tout de même me méfier. J’étais clairement en position de faiblesse. La nuit n’était pas mon alliée, elle me rendait plus vulnérable. Heureusement nous n’étions pas encore arrivé à la nouvelle lune. Le vampire ailé me prêtait enfin attention, et contre toute attente, il lâcha vraiment sa pauvre proie, qui s’effondra lourdement au sol -j'espérais qu'elle n'était pas morte, sinon je m'en voudrais d'être arrivée trop tard pour l'aider. Bon, déjà un bon point, il allait peut-être coopérer ? Malgré l’obscurité, je distinguai tout de même ses lèvres rougies par le sang. Le corbeau qu’il avait sur l’épaule m’intriguait, il était vraiment immobile, mais il avait ses serres enfoncées profondément dans l’épaule de l’homme. Soit cet homme était habitué à la douleur, soit il souffrait d’un problème médical qui l’insensibilisait.

Mais son aura grise m’intriguait, quelque chose n’allait clairement pas chez lui. Il était rare que je croise une telle aura, aussi je me demandais toujours pourquoi. Si je voyais les auras, peut-être était-ce aussi pour voir ceux qui n’allaient pas bien. Toujours est-il que c’était très pratique pour émettre des jugements fiables en quelques secondes, avant même que la personne ne parle. L’être ailé s’approcha alors, menaçant, et me répondit d’une façon qui laissait entrevoir qu’il n’était pas d’humeur joyeuse :

- Qu'est-ce que ça peut bien te faire que j'aille bien ou non? Et j'en ai rien à foutre de tes questions, je n'ai pas de temps à perdre avec une gamine.

Il me contourna alors, son aile passant tout près de mon visage, me faisant fermer les yeux quelques secondes par réflexe. Il partait d’un pas décidé, montrant par la même occasion qu’il n’avait clairement pas envie qu’on le suive et qu’on lui parle. Mais il était ma seule piste, alors bon, ce n’était pas le moment de partir. Il n’allait pas se débarrasser de moi si facilement. Déjà, lorsqu’une personne répondait de cette manière à une question comme “ça va”, cela prouvait qu’elle n’allait pas bien. C’était un appel au secours, peu importe ce qu’il en pensait. Ça, encore, je n’avais aucun pouvoir dessus. Je n’étais qu’une inconnue et je n’étais pas celle qu’il lui fallait pour résoudre ses éventuels problèmes. Mais lui en revanche, il pouvait m’aiguiller. Ma soeur était tout ce qui me restait de ma famille. Je ferais tout ce que je pouvais pour la retrouver, même si pour cela il fallait que je prenne des risques. Il ne me fallut pas longtemps pour décider de le suivre. Je n’eus pas beaucoup de mal à le rattraper. Je lui lançai alors de façon directe, marchant juste derrière lui, m’adaptant à son allure :

”- Qui est-ce que tu traites de gamine ? J’ai 20 ans je te signale, j’ai passé l’âge d’être considérée comme petite ! Mais tu veux que je te dise ? En effet, que tu ailles bien ou non, j’peux rien y faire. J’suis pas psy, j’suis qu’une inconnue pour toi. Ceci dit, je sais voir quand les gens vont mal, et c’est le cas avec toi.”

Je lui laissai dix secondes, le temps qu’il comprenne que je n’allais pas le laisser filer comme ça. Et je continuai d’un ton décidé mais calme, ne voulant pas lui laisser le temps de répondre et de s’enfuir à nouveau :

”- Écoute, j’ai pas l’intention de te casser les pieds. J’veux juste savoir si tu viens ici souvent et si d’autres vampires aussi. Du genre un sang-pur et une mordue. Pour le reste, t’as raison, ça me regarde pas. Je m’en fous. Si t’es pas bien, j’crois que tes proches sont mieux placés que moi pour y faire quelque chose. J’suis pas du genre à fouiner dans la vie des gens.”

C’était la vérité, je ne voulais pas me mêler de ce qui ne me concernait pas. Je détestais ça. D’ailleurs, je n’aimais pas non plus parler de moi. Je n’avais pas l’intention de lui dire pourquoi je cherchais ces vampires en particulier. C’était mon combat personnel, les autres n’avaient pas à être au courant. Mais j’étais têtue et déterminée, alors s’il comptait me semer sans rien me dire, c’était raté. Qu’allait-il me faire de toute façon ? Allait-il vraiment me sauter dessus pour m’attaquer ? Je ne crois pas, sinon il l’aurait fait tout à l’heure quand j’avais interrompu son repas. Il en avait déjà eu l’occasion et il n’en avait pas profité. Peut-être allais-je regretter cette conclusion hâtive, mais dans tous les cas, je ne devais pas me laisser envahir par la peur. La cause pour laquelle j’étais là était plus importante que tout. Il m’arrivera ce qui m’arrivera, je me relèverai toujours.


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 267 Messages : 406
Couleurs : #C60800 & #867D9B [Raven]
J'ai traversé le portail depuis le : 14/02/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Logan Charlie Gyllenhaal. Actuellement je suis : bisexuel et incertain. Il paraît que je ressemble à : Gareki de Karneval & Nicolas Simoes irl. et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia pour le vava et Naomiie pour la magnifique signa! ♥
Re: À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal] | Dim 25 Fév 2018, 20:39


When the night falls


You know everything is going wrong when drugs rule your life.
Logan & Zélia

- Qui est-ce que tu traites de gamine ? J’ai 20 ans je te signale, j’ai passé l’âge d’être considérée comme petite ! Mais tu veux que je te dise ? En effet, que tu ailles bien ou non, j’peux rien y faire. J’suis pas psy, j’suis qu’une inconnue pour toi. Ceci dit, je sais voir quand les gens vont mal, et c’est le cas avec toi.

Le simple son de sa voix et l'intonation de celle-ci suffit à te faire pincer les lèvres d'irritation. Que ne comprenait-elle pas? Qu'est-ce que ça peut foutre que tu ailles mal? Pourquoi te suivait-elle?

- Écoute, j’ai pas l’intention de te casser les pieds. J’veux juste savoir si tu viens ici souvent et si d’autres vampires aussi. Du genre un sang-pur et une mordue. Pour le reste, t’as raison, ça me regarde pas. Je m’en fous. Si t’es pas bien, j’crois que tes proches sont mieux placés que moi pour y faire quelque chose. J’suis pas du genre à fouiner dans la vie des gens.

Tu t'arrêtes brusquement pour laisser échapper un rire amer tout en te retournant vers elle. Non, mais c'est quoi son problème? Elle dit ne pas avoir l'intention de te casser les pieds, mais c'est exactement ce qu'elle fait en ce moment même.

- Quoi? Tu penses que parce que je suis un vampire, je sais tout des autres de ma race? Je me fous des autres suceurs de sang de l'île. Ce qu'ils font ne me regardent en rien.

Il n'y avait que Aelicya dont tu ne te fichais pas, mais elle n'avait pas besoin de le savoir. Tu as toujours détesté ta race, car tu considères les vampires comme des êtres de bassesse. Tu ne portes aucune attention aux sang-pur ni aux mordus. Dans le premier cas, ils te détestent et dans le deuxième cas, tu ne peux pas en avoir. La vie des autres ne te regarde pas, à quelques exceptions près. Tu plantes ton regard dans celui de la jeune femme alors que tu t'approches lentement d'elle.

- Je hais ma race, alors je ne peux pas t'aider dans ta quête de retrouver une personne chère.

Parce que c'était la seule raison que tu voyais pour qu'elle te harcèle avec ses questions. Les serres de ton affilié te causent une douleur sourde dans l'épaule et tu serres les dents pour tenter de la supporter, mais c'est trop. T'en as marre. De ton affilié et de la demoiselle. De ta vie entière qui est un gâchis.

- C'est bon Raven, tu me saoules.

Et le corbeau s'envole dans un bruissement d'ailes et disparaît dans l'obscurité de la forêt. Son affilié savait qu'il ne servait à rien d'insister dans un cas comme celui-ci, où ta patience est courte. Tu grimaces sous la douleur et tes doigts effleurent ta blessure qui saigne abondamment. C'était la première fois que l'oiseau te faisait aussi mal ce qui te fit réaliser que tu étais vraiment hors de toi. Car Raven ne te blesse jamais sans raison et c'est la douleur qui te ramène au calme de la réalité.

- C'est bon? T'as d'autres questions stupides auxquelles je ne peux pas répondre, gamine?

Tu es provocant et ça n'allait pas changer seulement parce que tu étais en train de te vider de ton sang. Celui-là même que tu venais tout juste de consommer. Ce qui rendit tes canines encore plus sensibles face à cette nouvelle faim qui t'assaillait.





Ligues et Fans club
 
 

You're part of my past:
 


Memories:
 




avatar
Invité
Invité
Re: À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal] | Ven 16 Mar 2018, 17:42

(Désolée du temps de réponse, entre les vacances et le retour de vacances compliqué... ><)
















❝ À la tombée de la nuit ❞
~ RP avec Logan C. Gyllenhaal ~
Couleur dialogue Zélia : darkorchid (#9932CC)



Décidément, la soirée -bien avancée maintenant, on pourrait maintenant dire la nuit- n’était pas à mon avantage. Je me retrouvais sans pouvoir user de ma magie si la situation tournait mal et en plus, j’étais face à un rustre qui ne faisait que fuir. Bon, d’accord, j’admets avoir été peut-être un poil embêtante vu que je l’avais interrompu en plein milieu d’un repas. Mais bon sang, il n’était pas obligé de tuer pour se nourrir, il fallait bien que j’intervienne, non ? Enfin bref, je m’étais quand même lancée à sa poursuite, même s’il n’avait pas l’air avenant. J’avais besoin d’informations concrètes auxquelles je pouvais me raccrocher.

Lorsque je lui posais des questions malgré son envie de partir, cela ne sembla pas lui plaire. Il s’arrêta en laissant échapper un rire amer. Son aura transpirait l’agacement. Se mettre à dos un être comme lui n’était peut-être pas la meilleure des choses à faire, mais au pire, j’avais mes jambes et ma rapidité sur-développée pour me sortir de là.

- Quoi? Tu penses que parce que je suis un vampire, je sais tout des autres de ma race? Je me fous des autres suceurs de sang de l'île. Ce qu'ils font ne me regardent en rien.

Un demi-vampire solitaire si je comprenais bien. Il était certain qu’il n’allait pas m’aider. Mais contrairement à ce que je pensais qu’il allait faire -c’est-à-dire fuir, il se rapprocha lentement de moi et planta ses yeux dans les miens. Sans même prêter attention à son aura, je pouvais lire ses émotions. Son regard laissait paraître sa haine. Haine qu’il m’expliqua de son chef.

- Je hais ma race, alors je ne peux pas t'aider dans ta quête de retrouver une personne chère.

Pourquoi détestait-il les Vampires ? Cela titilla ma curiosité, mais je n’avais aucun droit de poser des questions sur sa vie. Aussi ne pouvais-je faire que des suppositions. De mon point de vue, c’était assez malsain de détester l’ensemble de sa race, car cela signifiait quelque part qu’il rejetait un partie de lui. Ceci dit… il ne venait pas de se mêler de ma vie, là ? En quoi ça le regardait la raison pour laquelle je cherchais un sang-pur et une mordue ? Il avait visé juste, et c’est cela qui m’agaça le plus. Je détestais qu’on puisse lire en moi comme dans un livre ouvert. Mais rien ne m’obligeait à le lui confirmer. Je fis exprès de ne pas baisser les yeux et de rester accrochée à son regard, je n’allais pas céder devant lui. S’il pensait que j’étais faible et que j’allais fuir comme une fillette, il rêvait.

Puis il adressa quelques mots au corbeau sur son épaule meurtrie, et l’oiseau s’en alla dans un bruissement d’ailes. Son affilié, quoi. Il n’y était pas allé de main morte -ou plutôt de serre morte, car même son propriétaire grimaça de douleur et effleura sa blessure avec sa main. Ce n’était pas beau à voir. Et on était arrivé au moment de la journée où je ne pouvais rien faire. D’ailleurs, j’étais sur le point de lui proposer de l’aide, lorsqu’il enchaîna sur un ton provocant :

- C'est bon? T'as d'autres questions stupides auxquelles je ne peux pas répondre, gamine?

Mais c’est qu’il m’énervait vraiment ce type ! Il avait de la chance de me dépasser sur le plan de la force physique, sinon je jure que je lui aurais latté le mauvais endroit. D’ailleurs, ce fut plus fort que moi, je lui répondis du tac-o-tac, sans même réfléchir -ce qui manquait clairement de tact et d’intelligence :

”- Je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler gamine, abruti ! D’ailleurs j’suis sûre que t’es plus jeune que moi, alors respecte tes aînés petit. T’es vraiment… Rho, laisse tomber.”

Je m’arrêtai avant d’aller trop loin. Je levai les yeux au ciel et soupirai un bon coup avant de croiser les bras. Je levai mon regard vers son visage, sans afficher la moindre peur. Autant simplement mettre les choses au clair, en essayant d’être le plus calme possible, même si ce vampire était provocant :

”- Je n’ai rien à te demander de plus, si tu m’avais dit dès le départ que t’étais solitaire, je t’aurais lâché les basques. J’ai bien compris que t’étais pas très copain avec les autres vampires, t’avais pas besoin d’être aussi désagréable.”

Je baissai mon regard sur son épaule, sacrément amochée. Et flûte, je n’allais quand même pas le laisser repartir avec tout ce sang qui coulait… J’étais vraiment stupide quand je m’y mettais. Sans doute mon ancien rêve de devenir infirmière ou même plus dans le secteur médical qui me rattrapait. S’il ne s’était pas passé toutes ces choses dans ma famille, j’aurais aimé entrer dans le secteur médical, mais le destin en avait décidé autrement. J’aimais également ce que je faisais, là n’était pas le soucis. Mais il était vrai que je n’avais pas imaginé ma vie ainsi il y a quelques années. Je désignai son épaule du doigt et ajoutai :

”- Bon, sinon, même si t’as pas l’air super emballé, tu veux pas un coup de main pour ta blessure ? Il faudrait au moins te la nettoyer et la bander, le temps que tu ailles voir un médecin pour qu’il te recouse ça. Et tu seras gentil d’au moins être poli en répondant au lieu de vulgairement m’envoyer chier.”






Contenu sponsorisé
Re: À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal] |

 
À la tombée de la nuit [Logan C. Gyllenhaal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tombée de la nuit.
» Tombée de la nuit en hiver
» Ostende à la tombée de la nuit sur le Mercator
» Photo à la tombée de la nuit
» Chateau des ducs de Tremoille à la tombée de la nuit (79)

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Forêt-
Sauter vers: