Partagez | 
 

 Entre deux fées [PV Zélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Mar 13 Fév 2018, 17:13

Après en avoir parlé, je me mets à boire mon thé glacé. Je ne suis pas la seule immortelle ici, loin de là, mais il est assez rare d'en voir. Parmi les immortels, je ne suis pas la seule à être homosexuelle, mais ils sont très, très rares. A chaque fois que je perds la femme que j'aime, je me remets toujours de cette mort car j'en ai vu d'autres, et ce n'est pas la crainte principale des immortels: la crainte des immortels, c'est que la vie finit par ne plus leur surprendre. Et pour le moment, il y a encore des surprises.

"C’est ignoble d’être condamnée juste parce que tu as aimé. Peu importe que ça soit une fille, ça ne devrait pas être le cas. J’ose espérer que désormais, ce genre de trucs ne se reproduira plus."

Que tu es naïve, ma chère. Je suis certaine que 800 ans ne suffisent pas pour que les humains n’exécutent plus aucun homosexuel innocent. Une fois une discrimination au goût du jour, il est impossible de le faire disparaître. C'est un fait, les humains aiment haïr.

"Mais… c’est vraiment drôle que tu aies connu… mes grands-parents… et surtout leur amie, ça me fera toujours cette même impression. On ne dirait tellement pas que tu as vécu autant de choses, que tu as vu défiler autant de siècles ! Ma question va te paraitre ridicule, mais tu n’as aucun moyen de transformer quelqu’un en immortel, comme les Vampires le font ? Je veux dire… ça te permettrait de vivre une grande histoire d’amour si tu pouvais le faire."

Je secoue un peu la tête. L'immortalité est toujours innée, il n'existe aucune acquisition de ce don. C'est un fait. Donc même si j'aimerais bien que je puisse aimer à jamais une femme qui ne mourra jamais de vieillesse, il n'existe aucun moyen de rendre immortel une personne.

"Une immortalité est innée, génétique. C'est comme les Dhampirs: si tu l'es, c'est parce que tu es née comme ça, et rien d'autre. Si je suis immortelle, c'est parce que je ne suis pas seulement une Fée, mais je suis une sang-mêlée Fée et Dragon Argent. Et d'autres sang-mêlés peuvent devenir immortels face au temps."

Je sens que quelque chose taraude mon amie. Qu'est-ce qui lui arrive? A quoi pense-t-elle? Je ne vais pas tarder à découvrir, de toute manière.

"Ketra… Je me pose des questions au sujet de mon orientation sexuelle. Je veux dire… je n’ai jamais connu de vraie histoire d’amour, à vrai dire je me demande même si je ne serais pas capable de sortir avec une fille, même si les garçons m’attirent. Comment tu as su que tu étais attirée par les filles ? Qu’est-ce que tu ressentais de plus ?"

Elle ne connait pas vraiment son orientation, donc. Ça arrive, moi-même je m'étais demandé pourquoi l'homme qui avait tout pour me plaire n'a pas pu me séduire, il y a 820 ans. Et avec cette question, il est important de lui en parler de cet homme dont j'ai oublié le nom tellement il est lointain et oubliable. Je souris encore de nostalgie suite à cela.

"Avant d'avoir rencontrée Anaëlle, un homme me courtisait, me complimentait, autant sur mon physique que sur ma voix. Il semblait avoir tout pour me plaire, mais aucun des compliments n'a touché mon cœur, et pourtant je savais qu'il faisait de grands efforts pour me séduire. Alors qu'avec Anaëlle, c'était vraiment le coup de cœur, alors qu'elle n'avait rien fait de particulièrement séduisant. Étant éduquée dans la religion à l'époque, je me considérais déjà comme un monstre parmi les hommes, à cause du symbole des fées sur l'épaule, donc je ne savais pas quoi en penser: d'un côté, je me disais que je devrais être un monstre jusqu'au bout, mais de l'autre cette pratique était considérée comme un crime contre-nature."

Surtout que ce genre de lois va à l'encontre de la Bible elle-même. Je sais qu'à l'époque je faisais partie d'extrêmement rares personnes à savoir lire, mais les hommes ne devraient-ils pas apprécier les homosexuels au lieu de tenter de les exterminer? La Bible réclame la paix et l'amour entre tous les hommes, donc pourquoi veulent-ils tuer des personnes innocentes qui ne font que s'aimer? A ce stade, moi aussi je pourrai tuer tous les hétérosexuels innocents parmi les humains. Mais je préfère ne pas le faire, car rares sont les moments où je retourne sur Terre. Même si je n'ai plus rien à craindre et que le meurtre de Dimitri a fini par être forcément oublié.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Mar 13 Fév 2018, 23:11
















❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Ketra n’était pas la seule immortelle de l’île mais… il est vrai que hormis elle, je n’en avais jamais croisé. En tout cas pas encore… C’était pour cette raison que je me disais que ce devait être dur de trouver une immortelle comme elle et en plus de développer des sentiments réciproques. Aussi avais-je pensé… que peut-être pouvait-on être transformé en immortel à la façon des vampires. Même si j’avoue que j’avais peu d’espoir quand même, ça semblait trop beau. Et Ketra ne tarda pas à me le confirmer :

"Une immortalité est innée, génétique. C'est comme les Dhampirs: si tu l'es, c'est parce que tu es née comme ça, et rien d'autre. Si je suis immortelle, c'est parce que je ne suis pas seulement une Fée, mais je suis une sang-mêlée Fée et Dragon Argent. Et d'autres sang-mêlés peuvent devenir immortels face au temps."

Quel dommage… enfin, d’un point de vue romantique. Après, peut-être y avait-il un moment où l’on s’habituait à perdre les gens que l’on avait chéri. D’un point de vu de mortelle, ça semblait triste. Mais au fond, ça ne l’était pas. ça faisait partie intégrante de l’existence des immortels et ils étaient forcés de s’y accoutumer. Et vint mes questions au sujet de l’orientation sexuelle, auquel mon amie répondit sans se moquer de mes interrogations :

"Avant d'avoir rencontrée Anaëlle, un homme me courtisait, me complimentait, autant sur mon physique que sur ma voix. Il semblait avoir tout pour me plaire, mais aucun des compliments n'a touché mon cœur, et pourtant je savais qu'il faisait de grands efforts pour me séduire. Alors qu'avec Anaëlle, c'était vraiment le coup de cœur, alors qu'elle n'avait rien fait de particulièrement séduisant. Étant éduquée dans la religion à l'époque, je me considérais déjà comme un monstre parmi les hommes, à cause du symbole des fées sur l'épaule, donc je ne savais pas quoi en penser: d'un côté, je me disais que je devrais être un monstre jusqu'au bout, mais de l'autre cette pratique était considérée comme un crime contre-nature."

Je réfléchissais à ses paroles. C’était un ressenti. ça lui était en quelque sorte tombé dessus. Son coeur avait chaviré sans raison particulière. J’étais à minima bisexuelle donc. J’avais déjà senti clairement de l’amour pour certains garçons, même si je n’avais rien concrétisé. Mon coeur avait battu la chamade rien qu’en pensant à certains garçons, j’avais été séduite par absolument tout ce qu’ils faisaient. Par contre, je me demandais si j’étais attirée par les filles. J’avais déjà ressenti des sentiments forts pour ma meilleure amie de collège, dont je n’avais plus de nouvelles. Mais je ne saurais pas dire si c’était de l’amour réellement, c’était peut-être exagéré. Puis j’avais souvent pensé que sortir avec une fille devait être aussi agréable que de sortir avec un garçon. N’ayant jamais testé l’un ou l’autre… J’étais curieuse. Peut-être plus curieuse que profondément bisexuelle ?

”- Je vois… Donc en fait, c’est beaucoup de ressenti. Je suis attirée par les hommes, c’est certain, j’ai déjà eu le coeur chamboulé par des garçons. Après… j’ai ressenti des sentiments forts pour ma meilleure amie à l’époque du collège mais… je ne saurais pas dire si c’était de l’amour. Tiens, par exemple, j’étais jalouse quand elle me disait qu’elle voyait d’autres amis que moi, sans m’inviter. Je n’aimais pas savoir qu’elle pouvait s’amuser plus avec d’autres amis qu’avec moi. Je voulais qu’on soit tout le temps ensemble. J’étais un peu jalouse en fait. Tu crois que ça fait de moi une fille amoureuse ou juste une amie très proche ? ”

Pour le reste, je me rendais compte que je ne savais rien de l’amour. Je n’avais jamais eu de petit-ami. Je n’avais jamais embrassé personne sur la bouche. Je n’avais jamais fait de câlin à d’autres personnes qu’à ma famille et ma meilleure amie du collège. Et… je n’avais jamais eu d’expérience sexuelle, j’étais encore vierge. Était-ce parce que je n’attirais personne ou parce que je ne savais pas si j’aimais les hommes ou les femmes ? Qu’est-ce qu’on ressentait quand la personne dont on était amoureuse nous serrait dans ses bras ? Nous embrassait ? Je ne pouvais que me l’imaginer, grâce aux livres que j’avais lus.

”- Ketra… Que ressent-on quand on embrasse la personne qu’on aime ? Quand on est avec cette personne ? Qu’on se touche ? En fait, je… je n’ai jamais eu de relation avec qui que ce soit, je n’ai encore jamais embrassé. Et… évidemment… je n’ai pas non plus… été plus loin.”

Lui demandai-je donc, tout en sachant que mes interrogations paraissaient niaises, surtout pour des personnes qui ont déjà eu plusieurs relations amoureuses. Mais Ketra, même si elle avait de l’expérience, n’était pas du genre à se moquer, et j’appréciais de pouvoir lui parler de tout et de rien ouvertement. Au fond, ça me permettait aussi de penser à autre chose qu’à mon travail et ma petite soeur fugueuse. Et mine de rien, j'en apprenais plus aussi sur mon amie.


Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Mer 14 Fév 2018, 20:46

"Je vois… Donc en fait, c’est beaucoup de ressenti. Je suis attirée par les hommes, c’est certain, j’ai déjà eu le coeur chamboulé par des garçons. Après… j’ai ressenti des sentiments forts pour ma meilleure amie à l’époque du collège mais… je ne saurais pas dire si c’était de l’amour. Tiens, par exemple, j’étais jalouse quand elle me disait qu’elle voyait d’autres amis que moi, sans m’inviter. Je n’aimais pas savoir qu’elle pouvait s’amuser plus avec d’autres amis qu’avec moi. Je voulais qu’on soit tout le temps ensemble. J’étais un peu jalouse en fait. Tu crois que ça fait de moi une fille amoureuse ou juste une amie très proche ?"

D'expérience, je pense sincèrement que ça dépend de si vraiment en ressent des sentiments pour elle. Si oui, c'est le cas, sinon c'est soit une obsession, soit juste un grand attachement.

"Cela dépend de si tu ressentais de véritables sentiments pour elle comme tu ressentais des sentiments amoureux pour un homme, ou non. Sinon, soit c'est une obsession, soit tu es juste une amie très, très proche, mais pas au point de l'aimer. Alors, est-ce que tu voudrais être en couple avec elle à ce moment-là?"

Elle sait qu'elle peut m'en parler. Elle connaît mon calme et le fait que je suis capable de garder des secrets. Je mens très rarement, mais tant qu'on ne parle pas de ce qu'on a dit, Zélia et moi, je peux garder le secret intact, et je peux même dire à mes voisins que je ne veux pas en parler.

"Ketra… Que ressent-on quand on embrasse la personne qu’on aime ? Quand on est avec cette personne ? Qu’on se touche ? En fait, je… je n’ai jamais eu de relation avec qui que ce soit, je n’ai encore jamais embrassé. Et… évidemment… je n’ai pas non plus… été plus loin."

La question est... difficile à répondre. C'est tellement indescriptible, même pour une immortelle comme moi car trop personnel. Comme quoi une immortelle n'a pas réponse à tout sur tout. Alors, je me lève et je me mets à côté d'elle, près d'elle, la regardant fixement.

"Je suis incapable de te le décrire. C'est trop personnel pour être descriptible. Même en essayant de l'interpréter c'est impossible pour moi. Le seul moyen de le savoir... c'est de l'essayer. Est-ce que tu veux bien... le faire?"

Si elle le veut, je n'hésiterai pas à le faire en posant sa main sur la sienne. Je ne sais pas si elle est bisexuelle, et elle ne le sait pas elle-même. Elle aime les hommes, mais aime-t-elle les femmes? Peut-être que je suis là pour qu'elle le sache elle-même. Elle peut mieux oublier un peu sa sœur fugueuse. J'ignore pourquoi, mais je sens que c'est pour rejoindre quelqu'un. Mais j'ignore qui. Elle n'est pas là pour me le faire savoir, mais je lui avais parlé des Vampires: elle peut parfaitement les côtoyer, je n'aurai aucun problème là-dessus car cela lui permettra de mieux connaître cette race. Mais je lui ai conseillé d'éviter de trop les fréquenter, au risque d'être mordue et de devenir Vampire elle-même.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Mer 14 Fév 2018, 23:57
















❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



L’expérience de Ketra me semblait de taille à pouvoir m’aider. J’étais hétérosexuelle confirmée. Peut-être bisexuelle. Peut-être plus curieuse que bi. Peut-être juste une hétéro hyper tolérante et qui arrive à se mettre dans la peau d’une homosexuelle. Dans tous les cas, je ne partais pas de zéro, j’étais au moins certaine d’aimer les hommes. L’amour… quel vaste sujet.

"Cela dépend de si tu ressentais de véritables sentiments pour elle comme tu ressentais des sentiments amoureux pour un homme, ou non. Sinon, soit c'est une obsession, soit tu es juste une amie très, très proche, mais pas au point de l'aimer. Alors, est-ce que tu voudrais être en couple avec elle à ce moment-là?"

Ça alors… excellente question. À l’époque, je ne me posais pas trop de questions, je me disais que les filles aimaient les garçons et que c’était normal. Donc je ne pouvais pas aimer d’amour une fille, à mes yeux deux filles étaient forcément amies. Mais en grandissant… j’avais commencé à comprendre que l’on n’était pas forcé d’aimer un homme quand on était une femme. Que l’amour entre femmes ou entre hommes existait et que les sentiments étaient les mêmes. Et c’était par rétroactivité que je m’étais alors posée la question sur cette amitié-là. Où s’arrête l’amitié et où commence l’amour ? Après, ma meilleure amie était ouvertement hétérosexuelle et pas du tout intéressée par l’homosexualité, donc j’en déduisais que pour elle, c’était clair et sans ambiguïté possible. Et pourtant, j’avais parfois l’impression qu’elle avait les mêmes réactions que moi, qu’elle aussi se montrait jalouse. Donc… C’était sans doute moi qui me posais trop de questions ? De toute façon, cette histoire était du passé, je n’avais plus aucun contact avec cette personne. Et je suis sûre qu’elle aurait pris peur si je lui avais avoué avoir des doutes quant à la nature de mes sentiments.

”- Hum… c’est une bonne question… À l’époque, disons que j’étais naïve et que pour moi, l’amour signifiait un homme et une femme ensemble, je ne pensais même pas que deux femmes puissent s’aimer du même amour. Alors forcément, je ne pensais pas à former un couple avec elle. C’est après, quand j’ai grandi et que j’ai compris ce qu’était l’homosexualité, que je me suis posée des questions, en me demandant où était la limite à l’amitié et où commençait l’amour. Mais c’était de toute façon trop tard, j’ai perdu contact avec cette fille quelques temps après. Et je suis passée à autre chose rapidement.”

C’était vraiment… presque comme une libération d’en parler avec quelqu’un qui comprenait et qui n’était pas là pour avoir des ragots à colporter ensuite ou pour me juger. Après, il n’y avait pas de honte à être bisexuelle ou homosexuelle, mais je n’aimais pas particulièrement parler de moi et surtout de choses trop personnelles. Parler de la pluie et du beau temps avec les voisins du quartier ne me gênait pas, en revanche parler de sexualité avec la vieille dame à 3 pâtés de maison… c’était quand même plus compliqué.

Et lorsque je lui demandai ce qu’on ressentait quand on était avec quelqu’un qu’on aimait, qu’on l’embrassait et tout, Ketra se leva et vint à côté de moi, me regardant fixement, avant de prendre la parole :

"Je suis incapable de te le décrire. C'est trop personnel pour être descriptible. Même en essayant de l'interpréter c'est impossible pour moi. Le seul moyen de le savoir... c'est de l'essayer. Est-ce que tu veux bien... le faire?"

Je fus prise de court, je ne m’attendais pas du tout à ça. Elle parlait… de s’embrasser ? Avec un vrai baiser, pas un petit smack ? Là, tout de suite, tout en sachant que nous étions amies et qu’il n’y avait aucune ambiguïté ? Ça ne la gênait pas ? Je finis alors par répondre, toujours surprise :

”- Tu veux dire… qu’on s’embrasse ? Pour que je sache ? C’est pas que l’idée de te faire un vrai baiser me déplaise… bon, je ne suis pas amoureuse, mais… je m’embrouille… Ce que je veux dire… c’est que tu penses que ça me permettra d’y voir clair ? Et ça ne te dérange pas ? C’est mon premier baiser, je sais pas comment faire…”

Waouh, mon premier baiser… l’idée m’excitait quelque part. J’avais hâte de voir ce que ça faisait. Je n’étais pas du genre à hésiter, j’étais quelqu’un de plutôt décidé et je changeais rarement d’avis. Alors cette fois-ci également, je n’en ferai qu’à ma tête. Me levant à mon tour pour que nous puissions nous faire face, je me décidai enfin :

”- Ok, d’accord, alors… Je suis prête. Je suis prête à recevoir et donner mon premier baiser.”


Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Ven 16 Fév 2018, 10:20

Pour répondre à ma question de si elle voulait être en couple avec sa meilleure amie à l'époque, elle me réponds donc:

"Hum… c’est une bonne question… À l’époque, disons que j’étais naïve et que pour moi, l’amour signifiait un homme et une femme ensemble, je ne pensais même pas que deux femmes puissent s’aimer du même amour. Alors forcément, je ne pensais pas à former un couple avec elle. C’est après, quand j’ai grandi et que j’ai compris ce qu’était l’homosexualité, que je me suis posée des questions, en me demandant où était la limite à l’amitié et où commençait l’amour. Mais c’était de toute façon trop tard, j’ai perdu contact avec cette fille quelques temps après. Et je suis passée à autre chose rapidement."

Je vois. Elle ignorait ce que c'était qu'un amour entre deux hommes ou deux femmes. Contrairement aux humains où ils savent ce que c'est et qu'ils tentent de le bannir en les exécutant. Moi aussi je pensais que l'amour c'était un homme et une femme et c'est tout. Mais quand j'ai rencontré Anaëlle, j'ai compris que si on est homosexuelle, c'est qu'on n'a pas le choix. Après tout, c'est elle qui m'a fait comprendre que j'aime les femmes.

"Alors, tu n'as jamais vraiment été amoureuse d'elle. Parce que si tu l'étais, tu t'imaginerais vivre ta vie avec elle à jamais, et tu comprendrais plus vite ce que c'était que l'homosexualité, car ce serait elle qui te ferait comprendre indirectement que tu aimes les femmes. Ce serait ça qui te ferait remettre en question par rapport aux couples, qui te ferait vite comprendre qu'aimer une femme quand on en est une est possible, peu importe que tu aies honte ou que tu assumes vite. Tu t'attachais juste beaucoup à elle, et même si tu étais jalouse, c'était juste une peur de la perdre. La jalousie n'est pas forcément résultat d'un amour: tu peux être jalouse d'une femme plus jolie que toi sans être amoureuse de qui que ce soit."

Quand je lui demande si elle veut qu'on s'embrasse, elle est prise de court. De toute façon, je ne suis pas amoureuse de Zélia, et un baiser ne mène pas forcément à des sentiments. On peut s'embrasser seulement pour essayer ou pour rigoler. Moi-même j'ai vu deux hommes s'embrasser, mais sans être amoureux l'un de l'autre, juste pour rigoler.

"Tu veux dire… qu’on s’embrasse ? Pour que je sache ? C’est pas que l’idée de te faire un vrai baiser me déplaise… bon, je ne suis pas amoureuse, mais… je m’embrouille… Ce que je veux dire… c’est que tu penses que ça me permettra d’y voir clair ? Et ça ne te dérange pas ? C’est mon premier baiser, je sais pas comment faire…

Ne t'en fais pas, un baiser ne mène pas forcément à des sentiments. Ça ne me dérange pas.
"

Après, elle n'est pas obligée. Je ne la force pas, et de toute façon, je déteste forcer la main à qui que ce soit. Elle se lève donc à son tour pour que nous puissions nous faire face.

"Ok, d’accord, alors… Je suis prête. Je suis prête à recevoir et donner mon premier baiser.

D'accord.
"

Je pose donc une main sur la sienne et une autre sur sa joue, je ferme les yeux, j'ouvre légèrement les lèvres et je les referme sur les siennes. Mes lèvres sont dans les siennes pendant quelques secondes, mais assez pour qu'elle ressente ce que cela fait d'embrasser quelqu'un. J'éloigne mes lèvres des siennes en ouvrant les yeux.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Ven 16 Fév 2018, 23:34
















❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Parler avec Ketra était agréable. Elle était une bonne amie, du genre qui ne vous juge pas à tort et à travers. Et elle n’attendait rien de moi en retour. Car des amis qui attendaient autre chose que de l’amitié en retour, j’en avais connu. Certaines personnes sont intéressées et ne valent même pas la peine qu’on s’attache à elles. Enfin bref, je n’étais pas là pour faire un procès à charge de ces personnes. Toujours est-il que plus la discussion avançait, plus les choses commençaient à s’éclaircir. Elle me fit part de son avis sur mon histoire :

"Alors, tu n'as jamais vraiment été amoureuse d'elle. Parce que si tu l'étais, tu t'imaginerais vivre ta vie avec elle à jamais, et tu comprendrais plus vite ce que c'était que l'homosexualité, car ce serait elle qui te ferait comprendre indirectement que tu aimes les femmes. Ce serait ça qui te ferait remettre en question par rapport aux couples, qui te ferait vite comprendre qu'aimer une femme quand on en est une est possible, peu importe que tu aies honte ou que tu assumes vite. Tu t'attachais juste beaucoup à elle, et même si tu étais jalouse, c'était juste une peur de la perdre. La jalousie n'est pas forcément résultat d'un amour: tu peux être jalouse d'une femme plus jolie que toi sans être amoureuse de qui que ce soit."

Ce qu’elle disait était sensé. Je pensais de plus en plus que ce que j’avais ressenti n’était pas de l’amour. De toute façon, lorsque j'étais au collège, je ne pensais pas vraiment à l'amour. Alors j’acquiesçai, bien d’accord avec ce qu’elle disait :

”- Oui, plus j’en parle et plus je me dis que tu as raison. Je l’aimais beaucoup, mais pas d’amour.”

Et c’est alors que Ketra me proposa de s’embrasser, pour tirer tout au clair et répondre à mes questions. Elle me rassura lorsque je fus prise par surprise :

Ne t'en fais pas, un baiser ne mène pas forcément à des sentiments. Ça ne me dérange pas."

Mon premier baiser allait être un baiser test, un baiser dénué de sentiments. Je supposais que ça allait me faire drôle quand même, d’embrasser une personne que je n’aimais pas d’amour. Est-ce que j’allais ressentir les mêmes choses ? Je ne pensais pas, ceci dit, l’expérience allait être intéressante, j’en étais certaine. Puis honnêtement, qui n’avait pas embrassé une amie pour le délire ? Bon, je ne dis pas que tout le monde le faisait, mais certains oui. Alors allons-y !

Une fois que je fus prête, debout en face d’elle, elle se lançait alors. Elle posa une main sur la mienne et l’autre sur ma joue. Elle approcha ses lèvres des miennes, les ouvrant et les refermant. Pendant ce temps, je fermai les yeux et tentai de suivre le mouvement de ses lèvres. Cela me coupa le souffle, je ne trouvais plus ma respiration le temps que dura le baiser. Lorsque le baiser prit fin, je pus enfin respirer de nouveau et ouvrir les yeux. Mon coeur battait un peu plus vite. Ceci dit, je devais bien avouer que sans le moindre sentiment amoureux pour Ketra, je n’étais pas transportée ailleurs comme le décrivaient les livres à l’eau de rose que j’avais pu lire. Je n’étais pas forcément déçue, juste que maintenant j’étais très curieuse de connaître le vrai baiser d’amour. Cette expérience me donnait envie d’aller plus loin. Et aussi j’étais curieuse de faire la comparaison en embrassant un homme.

Ayant repris mon souffle, je pris la parole, d’abord pour plaisanter :

”- Waouh, Ketra, tu embrasses sacrément bien ! T’es une pro du roulage de pelle !”

Je me permis de rire un peu avant d’enchainer plus sérieusement -après tout, elle avait fait ça pour m’aider, je devais bien lui faire part de mes conclusions :

”- Blague mise à part, ça me fait tout drôle. Sur le coup, on manque d’air, on cherche sa respiration. Et on a aussi le coeur qui bat plus vite. Mais limite, c’est dur d’embrasser, c’est pas juste poser ses lèvres sur celles de son partenaire. Y’a une technique spéciale ou c’est moi qui délire ? Puis la langue, on n’est pas obligé de la mettre du coup ? Par contre, je dois t’avouer que dans les romans à l’eau de rose, on dit souvent qu’embrasser la personne qu’on aime, ça nous transporte ailleurs, blabla… Ben là… je l’ai pas ressenti ! Évidemment tu vas me dire, c’était pas un baiser d’amour ! Mais du coup, maintenant je suis hyper curieuse d’embrasser quelqu’un que j’aimerais. Je crois que je suis pas forcément bi, mais extrêmement curieuse en tout cas.”

Voilà donc pour mon ressenti. C’était une bonne expérience. Je ne regrettais pas ce baiser.


Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Sam 17 Fév 2018, 18:21

Zélia a de la chance d'avoir une amie qui n'attend rien en retour de l'amitié. Je les connais ces personnes. Ils sont prêts à trahir pour de l'argent, de la même manière que Judas. Et de plus, je hais juger les gens sur son apparence. Zélia le fait par rapport aux auras qu'elle voit, et même si j'ignore la couleur de mon aura, je sais que c'est bénéfique, et c'est pour ça qu'on s'est attachées et qu'on est devenues de bonnes amies. Après lui avoir fait part de mon avis sur cette histoire, elle acquiesce.

"Oui, plus j’en parle et plus je me dis que tu as raison. Je l’aimais beaucoup, mais pas d’amour."

Voilà. C'est ça qu'elle pouvait ressentir à ce moment-là, car même si elle a raison de prendre du recul sur le lien qu'elle a entretenu avec elle, c'est peu probable qu'elle soit amoureuse d'elle puisqu'elle sait plus tard que dans le cas où elle serait amoureuse d'elle ce que c'est que l'homosexualité.

Après que j'ai embrassée Zélia et qu'elle reprend son souffle, elle prend la parole d'abord pour plaisanter.

"Waouh, Ketra, tu embrasses sacrément bien ! T’es une pro du roulage de pelle !"

Je ris aussi, mais pas autant qu'elle. De toute manière, plus tu embrasses, plus ça devient naturel pour toi.

"Blague mise à part, ça me fait tout drôle. Sur le coup, on manque d’air, on cherche sa respiration. Et on a aussi le coeur qui bat plus vite. Mais limite, c’est dur d’embrasser, c’est pas juste poser ses lèvres sur celles de son partenaire. Y’a une technique spéciale ou c’est moi qui délire ? Puis la langue, on n’est pas obligé de la mettre du coup ? Par contre, je dois t’avouer que dans les romans à l’eau de rose, on dit souvent qu’embrasser la personne qu’on aime, ça nous transporte ailleurs, blabla… Ben là… je l’ai pas ressenti ! Évidemment tu vas me dire, c’était pas un baiser d’amour ! Mais du coup, maintenant je suis hyper curieuse d’embrasser quelqu’un que j’aimerais. Je crois que je suis pas forcément bi, mais extrêmement curieuse en tout cas.

En fait, il n'existe aucune technique spéciale. Dis-toi seulement que tu dois te laisser aller, et ça deviendra naturel pour toi. Pour la langue, c'est pas obligé, et ce n'est possible que si le baiser est assez long. Or, ce baiser n'a duré que quelques secondes, et c'est volontaire pour que tu puisses seulement ressentir les sensations qu'un baiser procure. Je t'ai dit qu'un baiser ne mène pas forcément aux sentiments, mais si notre baiser devient trop long, je risquerai de tomber amoureuse de toi, et ce n'est pas ce que je veux car tu n'es pas vraiment bisexuelle, et donc ça ne servira à rien. Pour ce qui est d'être transporté ailleurs, il faut que le baiser soit plutôt long et que ce soit d'un vrai amour, pas d'un simple test comme on vient de le faire.
"

J'espère qu'elle a apprécié ce baiser. Je retire mes mains la sienne et de sa joue. Si elle veut d'un baiser long, cette fois je ne saurai pas quoi en penser. Je n'ai pas envie d'être amoureuse de Zélia, qui est curieuse, mais pas vraiment bisexuelle.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Dim 18 Fév 2018, 16:41
















❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Ketra avait beaucoup d’expérience, son immortalité lui avait permis de voir et de faire beaucoup de choses. En l’occurrence, c’était son expérience amoureuse qui m’avait beaucoup profité aujourd’hui. Je ne regrettais vraiment pas ce baiser. C’était un bon test. Mon premier baiser, un peu tardif au vu de mon âge peut-être. Mais c’était comme ça. Je pense que j’étais fixée sur ma véritable orientation sexuelle. Ça ne retirait rien au fait que j’étais curieuse au sujet de la bisexualité. Si l’occasion se présentait de sortir avec une femme, je ne refuserais pas, ne serait-ce que pour essayer et voir ce que ça faisait jusqu’au bout. Ceci dit… m’engager dans une relation si je n’étais pas amoureuse n’était pas mon truc, alors sans doute ne testerais-je jamais ! Je devais avoir l’esprit de contradiction !

Quoi qu’il en soit, je voulais aimer. Aimer quelqu’un du fond du coeur, le toucher, le caresser, lui faire des câlins, l’embrasser, ressentir tout ces sentiments dont j’entendais parler. Mais en ce moment, c’était compliqué. J’avais d’autres priorités, avec Cylia… On avait beaucoup de choses à se dire. Je lui devais des explications, peut-être des excuses. Mais toujours est-il que nous devions nous réconcilier. Nous étions désormais seules, nos parents n’étant plus là. Se brouiller était totalement stupide. Alors à l’heure actuelle, l’amour passait au second plan. Au mieux, je pouvais en rêver.

”En fait, il n'existe aucune technique spéciale. Dis-toi seulement que tu dois te laisser aller, et ça deviendra naturel pour toi. Pour la langue, c'est pas obligé, et ce n'est possible que si le baiser est assez long. Or, ce baiser n'a duré que quelques secondes, et c'est volontaire pour que tu puisses seulement ressentir les sensations qu'un baiser procure. Je t'ai dit qu'un baiser ne mène pas forcément aux sentiments, mais si notre baiser devient trop long, je risquerai de tomber amoureuse de toi, et ce n'est pas ce que je veux car tu n'es pas vraiment bisexuelle, et donc ça ne servira à rien. Pour ce qui est d'être transporté ailleurs, il faut que le baiser soit plutôt long et que ce soit d'un vrai amour, pas d'un simple test comme on vient de le faire."

J’étais partie un peu loin dans mes pensées, on pouvait dire que je rêvais toute éveillée et que je m’imaginais plein de choses après ce baiser. Ceci dit, j’avais tout de même entendu mon amie. Et que dire à part qu’elle en savait plus que moi et que j’étais d’accord avec ce qu’elle disait. Ni elle ni moi ne souhaitions un baiser plus long. Pour ma part, je ne souhaitais pas la blesser et j’étais certaine de lui faire du mal si elle tombait amoureuse et que moi non. Cela reviendrait à me mentir à moi-même, je n’étais pas réellement bisexuelle. Et il était certain que ça briserait quelque chose. Je tenais à conserver notre amitié, elle m’était précieuse. Je lui souhaitais de retrouver quelqu’un, si possible quelqu’un avec qui elle pourrait avoir une relation forte et d’immortelle à immortelle. Peut-être avait-elle quelqu’un d’ailleurs, et c’était tant mieux pour elle.

Je lui répondis alors, laissant de côté mes rêves :

”- Non, franchement, je ne tiens pas à briser notre amitié. Un baiser plus long, ça serait vraiment trop. Déjà je te remercie de m’avoir fait partager ton expérience, j’ai vraiment apprécié que tu aies pris cette initiative. Ça me donne encore plus envie de découvrir l’amour par moi-même.”

Ketra devait avoir eu pas mal de relations amoureuses en plus de 800 ans d’existence. Elle était vraiment plus mature que moi. Avoir autant d’expérience était forcément appréciable, ceci dit je n’enviais pas sa situation d’immortelle. Je me demandais vraiment comment l’on faisait pour éviter l’ennui. Mais pour en revenir à nos moutons… Au final, est-ce qu’on ressentait toujours le même amour ? Aimait-on plus certaines personnes que d’autres ? Oubliait-on certaines personnes avec le temps ? J’étais curieuse de savoir comment elle avait vécu ses relations amoureuses.

”- Ketra, avec toutes les relations que tu as pu avoir, est-ce que tu as aimé certaines personnes plus que d’autres ? Certaines relations ont dû plus te marquer, non ? Comme ta première histoire d’amour avec Anaëlle, ça doit t’avoir beaucoup marqué par exemple. Est-ce que tu finis par oublier certaines personnes ? Je sais que je suis curieuse, mais tu n’es pas obligée de répondre si tu trouves que c’est trop personnel !”

Je me rassis pour boire une gorgée de thé glacé, invitant Ketra à faire de même. Je ne voulais pas que mon invitée se sente obligée de rester debout, il fallait qu’elle soit à l’aise !


Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 109 Messages : 198
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Dim 18 Fév 2018, 20:15

Pendant que je parle, Zélia a l'air pensive. Quand j'y pense, j'espère vraiment qu'elle ne voudrait pas d'un baiser plus long, car cela mettrait notre amitié en danger, rancunière que je suis. De toute ma vie d'immortelle, il n'est pas rare que je tombe amoureuse de femmes qui ne l'étaient pas et dont elle se mettaient en couple avec moi juste par pitié, et quand je l'apprend, mon cœur se brise, et je me voudrais à celles qui jouaient avec mes sentiments. Et sur le coup, lors de ces premières fausses relations, j'aurais parfois envie de jouer avec mes couteaux. (petit jeu de mots au passage) Maintenant, je me contente de prendre mon apparence de Dragon Argent et de partir.

"Non, franchement, je ne tiens pas à briser notre amitié. Un baiser plus long, ça serait vraiment trop. Déjà je te remercie de m’avoir fait partager ton expérience, j’ai vraiment apprécié que tu aies pris cette initiative. Ça me donne encore plus envie de découvrir l’amour par moi-même.

Mais de rien.
"

Au moins, nous sommes dans la même longueur d'onde. Je n'ai jamais envie de ressentir de la rancœur envers elle. Elle a toujours été sympathique avec moi. Je l'ai toujours été avec elle.

"Ketra, avec toutes les relations que tu as pu avoir, est-ce que tu as aimé certaines personnes plus que d’autres ? Certaines relations ont dû plus te marquer, non ? Comme ta première histoire d’amour avec Anaëlle, ça doit t’avoir beaucoup marqué par exemple. Est-ce que tu finis par oublier certaines personnes ? Je sais que je suis curieuse, mais tu n’es pas obligée de répondre si tu trouves que c’est trop personnel !

Ne t'en fais pas. Et oui, j'ai aimé certaines femmes plus que d'autres, et surtout Anaëlle. Ma première relation, celle avec elle, est celle dont j'avais le plus honte à l'époque, où mes sentiments étaient plus forts que les lois. Et c'est aussi celle qui m'a fait brûlée vive. Il y a aussi de fausses relations, et la première d'entre elle m'a marquée, car une fois que j'apprenais qu'elle jouait en fait avec mes sentiments, j'avais lancé un de mes couteaux dans sa direction, et je l'avais ratée de justesse, avant de partir pour ne plus jamais lui parler. C'était celle qui a pu me mettre en colère, ce qui est un exploit en soi. Et pour ce qui est d'oublier des personnes, je finis toujours par oublier les sentiments que je ressentais pour elles, mais jamais elles-mêmes.
"

Qui n'a jamais détesté qu'on joue avec ses sentiments? Il faut que Zélia s'y prépare, que certains hommes se mettent en couple avec certaines personnes juste pour de l'argent.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Lun 19 Fév 2018, 17:39
















 ❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Nous parlions, le temps passait. Je venais de connaitre mon premier baiser. J’expérimentais, j’écoutais l’expérience de mon amie. Je me disais que sa vie avait été tellement longue qu’il était impossible pour quelqu’un d’autre de la connaître en entier. J’aurais beau essayer, je pense qu’il me faudrait plusieurs années avant de savoir tout de Ketra. Au final, ce n’était pas facile d’être immortelle ! Pour des êtres mortels, c’était assez étrange, sujet de jalousie, d’envie et en même temps de peur et de rejet. Je me disais qu’il ne fallait pas juger les personnes selon leur race, leur métissage ou leur statut social. Bon, j’admettais que je jugeais les gens très vite, à cause de ma faculté à voir les auras. Mais celle de Ketra m’avait toujours rassuré, elle n’avait jamais reflété de mauvaises intentions ou autre.

Actuellement, nous étions tombées d’accord sur le fait que prolonger l’expérience par un plus long baiser était de la folie. Nous tenions trop à conserver notre amitié intacte pour oser franchir le pas. Je n’étais pas mécontente que mon premier baiser soit avec une amie. Ça me permettait de poser des questions que je n’aurais pas osé poser à quelqu’un d’autre (surtout pas devant l’homme que j’étais susceptible d’aimer !), ou en tout cas des questions qui m’auraient fait paraître ridicule devant quelqu’un d’autre. J’en étais venue à lui poser d’autres questions sur ses relations amoureuses, auxquelles elle me répondit :

Ne t'en fais pas. Et oui, j'ai aimé certaines femmes plus que d'autres, et surtout Anaëlle. Ma première relation, celle avec elle, est celle dont j'avais le plus honte à l'époque, où mes sentiments étaient plus forts que les lois. Et c'est aussi celle qui m'a fait brûlée vive. Il y a aussi de fausses relations, et la première d'entre elle m'a marquée, car une fois que j'apprenais qu'elle jouait en fait avec mes sentiments, j'avais lancé un de mes couteaux dans sa direction, et je l'avais ratée de justesse, avant de partir pour ne plus jamais lui parler. C'était celle qui a pu me mettre en colère, ce qui est un exploit en soi. Et pour ce qui est d'oublier des personnes, je finis toujours par oublier les sentiments que je ressentais pour elles, mais jamais elles-mêmes."

Ah oui, les relations plus intéressées que réellement amoureuses… C’était arrivé à certaines amies lycéennes. Des relations qui n’étaient en fait que des faux-semblants, où l’un mentait à l’autre, manipulait l’autre. Des relations qui n’avaient rien à voir avec l’amour en somme, les sentiments n’étant pas présent des deux côtés. Évidemment, Ketra, avec ses nombreuses histoires, était passée par là elle-aussi. C’était bien triste que certaines personnes se mettent en couple alors qu’elles n’étaient pas amoureuses. Je répondis alors en faisant la moue :

”- C’est vraiment stupide que certaines personnes jouent avec les sentiments des autres comme ça. Ce sont des abrutis. Au final, ils ne méritent pas qu’on s’attarde sur eux puisqu’ils ne cherchent qu’à blesser les autres. C’est vraiment triste. Le pire, c’est que c’est assez courant comme histoire… entre celles qui ne s’intéressent qu’à l’argent de celui avec qui elles sont en couple, ceux qui cherchent juste du sexe ou autre… Je considère ça comme de la trahison.”

La trahison, c’était pour moi le fait de mentir, de prétendre qu’on pensait certaines choses alors que c’était le total inverse. C’était devenu monnaie courante, les mœurs avaient évolué et les temps actuels n’étaient plus à la pureté des sentiments. Même lorsque l’on aimait vraiment quelqu’un, les histoires d’amour n’étaient plus comme autrefois. On aimait, on se séparait, on aimait quelqu’un d’autre et on se quittait à nouveau. C’était un cycle infini chez les jeunes gens. On se lassait plus vite, on ne cherchait plus à se réconcilier après une dispute, on changeait plus souvent de partenaire. J’avais une amie comme ça par le passé. Elle enchainait les relations, changeait de mec dès que quelque chose n’allait plus.

”- Dans un couple, qu’est-ce que tu considères comme étant de la trahison ? Quels actes tu ne peux pas pardonner à ta partenaire ? Perso, la trahison serait pour moi lorsque mon partenaire me trompe, me ment, voit quelqu’un d’autre en douce. Je ne supporterai pas que mon mec passe son temps à me mentir. Ou alors qu’il fasse tout pour m’éviter, qu’il ne cherche pas à résoudre nos problèmes. Qu’il fuit dès que quelque chose ne va pas. Et qu’il me manipule juste pour obtenir quelque chose de moi, ça me mettrait hors de moi. Et toi ?”

Après tout, une de mes amies lycéennes m’avait bien dit une fois qu’elle accepterait que son mec aille voir ailleurs s’il était sincère dans ses sentiments, alors bon… nous n’avions pas tous la même définition de la trahison dans un couple. Certaines personnes parvenaient à accepter et pardonner plus de choses que d’autres.






Contenu sponsorisé
Re: Entre deux fées [PV Zélia] |

 
Entre deux fées [PV Zélia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entre deux ciels
» joint entre deux pièces sur kit moto
» Pont de l'entre deux : 2 points de vue
» Michel Entre Deux Feux
» [Stedman, M.L] Une vie entre deux océans

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Montagnes-
Sauter vers: