Partagez | 
 

 Entre deux fées [PV Zélia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 123 Messages : 215
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Entre deux fées [PV Zélia] | Ven 09 Fév 2018, 17:48

Une nouvelle journée commence, et plus on est âgé, plus les jours sont courts. Quand je m'appelais Karina, le temps semblait beaucoup plus long, car je n'avais que vingt ans quand j'étais exécutée. A cette époque, même si je savais que j'étais différente des humains, je ne pensais pas que je pouvais vivre aussi longtemps, et au-delà. Avec cette nature, mon espérance de vie est infinie.

Mais il n'en est pas de même pour Crystal. Elle était un jeune chiot quand je l'ai rencontrée, et elle a atteint ce qui semble être l'âge adulte depuis plus de 200 ans. Mais contrairement à moi, elle vieillit, son espérance de vie, malgré qu'il soit largement allongé, est limité. Je ne sais pas combien de temps elle lui reste à vivre, mais il y aura forcément un moment où elle mourra. La mort est si relative...

"Ketra? Tu penses à quoi?"

Crystal monte sur mon torse, car je suis réveillée, et ça se sent, mais je suis encore allongée. Crystal me connaissant comme les griffes de ses pattes, elle sait que si je reste allongée, c'est parce que je pense et que je réfléchis à quelque chose. Je me mets à la caresser en lui répondant.

"Crystal, je pense à toi et moi, par rapport à la mort, par rapport à l'espérance de vie. Tu sais que quand je t'ai rencontrée, pendant que je maîtrisais mes pouvoirs, tu étais encore un jeune chiot. Et maintenant, tu es un adulte, depuis plus de 200 ans. C'est pour te dire qu'il y aura forcément un moment où tu décèderas, où je me retrouverai seule dans ma maison pendant que je n'aurai jamais une ride de ma vie.

Ah c'est à ça que tu penses. Je te rappelle qu'Hadès t'a ressuscitée. Il t'a laissé une seconde chance, la plus longue de toute ton existence et celle où tu m'as rencontrée. Est-ce que tu crois qu'Hadès aurait pu te laisser dans les Enfers?

A ce moment-là, j'aurais voulu, pour Anaëlle. Je ne sais pas si ça fait 800 ans qu'elle pense encore à moi ou si elle a fini par ne plus avoir de sentiments pour moi tout comme moi j'ai perdu sentiments pour elle. Je ne peux que lui souhaiter tout le bonheur pour elle, et qu'elle n'est pas dans le Tartare.
"

Je me lève, et quand Crystal l'a ressenti, elle descend sur le sol. Je fais tout ce que j'ai à faire au niveau de l'hygiène et je sors de ma maison, commençant à me promener, et commençant à chanter, comme d'habitude.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Sam 10 Fév 2018, 16:31
















 ❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Encore une nouvelle journée qui s’annonçait ensoleillée. Normal, nous étions en été et nous avions cette année un bel été, du soleil, de la chaleur… Parfois trop d’ailleurs. Mais l’été était pour moi une saison calme. Les parents avaient souvent des vacances à cette période de l’année, ce qui fait que je n’avais pas les mêmes heures de travail, parfois je n’avais qu’un enfant à garder au lieu des trois que j’ai habituellement, parfois aucun. Et là… je n’en avais aucun à garder aujourd’hui. Je m’ennuyais ferme. Étant une petite dormeuse, la grasse matinée n’était pas au programme. Si c’était pour tourner sans raison dans mon lit, autant que je me lève…

Le soleil ne me dérangeait pas, bien au contraire. Mon pouvoir étant un peu particulier, l’astre lumineux me donnait de l’énergie. Le problème, c’est que je ne savais pas quoi faire de ce trop-plein d’énergie. Levée à 8h, ce qui me paraissait être une heure raisonnable, ni trop tôt ni trop tard, j’avais passé une heure ou deux à faire quelques travaux ménagers… avant de m’ennuyer de nouveau. Et l’ennui avait le don de m’agacer. Si pour une fois, je faisais un peu de sport ? J’avais du temps libre. Je décidai donc de m’attacher les cheveux en une queue de cheval et de m’habiller avec une tenue de sport, un jegging noir aux pattes ¾, un débardeur blanc et une paire de basket, et d’aller courir dans les alentours du village.

Et puis, je réfléchissais à quelque chose… Cylia n’était peut-être pas partie très loin. Après tout, le dernier endroit que l’on pense à fouiller, c’est chez soi, non ? Alors elle pourrait s’être cachée dans les montagnes alentour… Bon, j’admets que j’avais très peu d’espoir de la trouver si facilement. Elle était naïve de s’être fait embarquée par des vampires comme ceux-là, mais elle n’était pas stupide pour autant. Et à peine une heure plus tard, j’étais de retour au village, sans trace aucune de Cylia bien sûr.

De retour au village, je m’arrêtais pour souffler. Le soleil commençait à taper fort. J’achetai dans une petite supérette de proximité une bouteille d’eau et en bus une longue gorgée. Je m’adossai contre un arbre pour profiter de l’ombre fournie par son feuillage. Et j’entendis une voix chantonnante qui ne m’était pas inconnue. Seule une personne du village avait pour habitude de chantonner de la sorte, c’était en quelque sorte une passion, un truc qui lui collait à la peau.

”- Coucou Ketra ! Comment tu vas ? Tu profites de la matinée pour sortir Crystal ?”

Dis-je en m’approchant d’elle et de son chien, Crystal. Dans un village comme le nôtre, nous nous connaissions tous plus ou moins. Mais Ketra était une amie, et peut-être la seule personne du village à ne jamais rien me demander concernant mes parents. J’avais horreur qu’on vienne me demander comment ça allait depuis qu’ils étaient partis. J’appréciais vraiment qu’elle soit aussi discrète concernant mon passé, qu’elle ne soit pas toujours à me demander de lui expliquer tout en détail. De toute façon, les gens du village connaissaient à peu près tous l’histoire, sans pour autant connaître les détails. D’ailleurs, je ne savais pas trop s’ils étaient au courant que Cylia avait quitté la maison. Et je m'en fichais, la seule chose que je souhaitais c'était la retrouver, peu importe les ragots des commères du coin.

Bref, revenons-en à nos moutons. Ketra était une jeune femme immortelle, d’une belle allure. Elle était notablement homosexuelle, puisqu’il semblait qu’aucun homme n’ait jamais fait chavirer son coeur. Certaines personnes la jugeaient probablement là-dessus, car elles pensaient que la nature était qu’un homme et une femme s’unissent pour pouvoir perpétuer sa lignée, blabla… Beaucoup de personnes pensait que le but premier de l’amour était de faire des enfants, donc pour cela, il fallait un homme et une femme. Mais ne pouvait-on pas tout simplement aimer sans forcément parler d’enfants ? Peut-être m’égarais-je un peu dans mes pensées, Ketra allait penser que je ne l’écoutais pas...


Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 123 Messages : 215
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Sam 10 Fév 2018, 17:14

Pendant que je commençais ma promenade, j'entends une voix qui m'est bien familière, une voix d'une voisine et d'une amie.

"Coucou Ketra ! Comment tu vas ? Tu profites de la matinée pour sortir Crystal ?" dit-elle en s'approchant de nous.

C'est bel et bien Zélia. Une fille très directe, décidée, qui déteste parler d'elle-même, et sachant qu'elle est sympathique et fidèle, qui vit avec sa famille, dont on n'a plus aucune nouvelle du reste. On sait que sa mère est morte en mission et que son père est parti dans les enfers sans jamais y revenir, mais qu'en est-il de Cylia, sa petite sœur, dont on n'a plus aucune nouvelle depuis 4 mois. Cela dit, 4 mois, c'est extrêmement court pour moi.

"Bonjour Zélia. Je vais bien, comme d'habitude. Tu sais très bien que Crystal n'est pas la seule à vouloir se promener."

Ça fait plus de 800 ans que je me promène dans tout le Sancutaire. Crystal m'accompagne aussi, évidemment, et il a parfois besoin de se promener, plus que moi, mais j'aime beaucoup que me promener.

"Et toi, comment vas-tu? Et Cylia?"

Je cache le fait qu'on n'a plus aucune nouvelle de sa petite sœur depuis un temps, car je sais qu'elle déteste qu'on lui parle d'une chose pareille. Je ne vais jamais m'étendre sur ce genre de sujet, je n'insisterai jamais là-dessus. A chaque souci, elle se débrouillera seule, sans demander de l'aide, et je suis déjà habituée à ce genre de personnes.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Sam 10 Fév 2018, 19:23
















 ❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Après une séance de jogging assez peu habituelle pour moi (je n’aimais pas beaucoup le sport, j’ai toujours été nulle à l’école), j’étais de retour au village et j’y avais croisé Ketra. Il était facile de parler avec elle, ce n’était pas le genre de personne à s’immiscer dans la vie privée des autres… contrairement à la plupart des habitants du coin. Je me demandais si à Skyworld, les gens étaient aussi curieux que dans les villages. J’imagine qu’il y avait bien trop de monde et qu’il était impossible de connaître tout le monde. J’enviais ce côté de la ville, mais je préférais la tranquillité de mon village de fées.

"Bonjour Zélia. Je vais bien, comme d'habitude. Tu sais très bien que Crystal n'est pas la seule à vouloir se promener. Et toi, comment vas-tu? Et Cylia?"

J’en déduisis donc que les autres n’étaient pas encore au courant. Ceci dit, je doutais que Ketra soit le genre de personne à écouter les potins. Cylia avait su être discrète en claquant la porte on dirait. Quand j’y pensais, je me dis que tout ça aurait pu être évité… Quel gâchis… ne se rendait-elle pas compte que ce n’était pas sain de se couper de sa famille ? Quand bien même elle était amoureuse de ce vampire de malheur, elle ne devait pas l’écouter aveuglément. Si vraiment il l’aimait autant qu’elle le pensait, il ne l’aurait pas forcé à quitter sa sœur. Bon, d’accord, j’avais peut-être une part de responsabilité dans sa fugue… Mais il faut dire que ce vampire n’avait pas aidé !

Comment répondre à Ketra ? Je ne savais pas bien quoi lui dire. D’un côté je n’aimais pas mentir, alors je ne pouvais pas prétendre que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Mais de l’autre… l’idée de tout dire et d’attirer sa pitié m’était désagréable. Les autres fées s’étaient montrées pleines de compassion après le décès de notre mère. J’avais détesté ce sentiment de pitié qui se lisait dans leurs yeux. Aujourd’hui encore, je ne souhaitais pas repasser par ça. Mais avec Ketra… je décidai finalement que je pouvais lui dire une partie de la vérité, ayant confiance dans sa discrétion. Je jetai un œil aux alentours et lui dis doucement, pour ne pas attirer les commères :

«- Je vais bien, mais c’est Cylia qui m’inquiète. Elle… elle a… quitté la maison. Ça fait 4 mois. Enfin je te rassure… Je pense que je vais vite la retrouver, ne t’en fais pas ! »

Ketra avait ma confiance. Elle comme moi n’aimions pas beaucoup faire des vagues. Depuis le temps qu’elle était ici (et les Dieux savent depuis combien de temps !), elle n’avait jamais fait d’esclandre, elle vivait sa vie paisiblement, profitant de ses balades pour visiter le Sanctuaire. Et dire qu’elle m’avait vu toute petite… ça me faisait parfois bizarre de me dire qu’elle était immortelle. Elle avait dû en voir, des choses. Peut-être même qu’elle avait connu mes parents tout jeunes !

Quoi qu’il en soit, je bus une nouvelle gorgée d’eau, cherchant un moyen de parler de quelque chose de plus gai. Il n’y avait pas lieu de s’attarder sur des faits comme ceux-là, il valait mieux parler d’autre chose. Je me mis à sourire toute seule bêtement. Et je repris la parole.

«- Tu sais à quoi je pensais ? C’est tellement stupide que tu vas rire aussi ! Je me disais que tu m’avais sans doute connu tout bébé, et peut-être même que tu avais connu mes parents enfants, ados et tout ça ! ça fait drôle ! En fait, tu as connu toutes les fées du village. »

Puis je m’aperçus que j’avais presque abordé un sujet tabou chez de nombreuses femmes : l’âge ! Je ne sais pas pourquoi, mais certaines personnes n’aimaient pas en parler. Pire, beaucoup se vexait. Je tentai de minimiser.

«- Oh, c’est pas que je voulais dire que tu étais vieille ! C’est juste que… ça m’intrigue un peu, je t’avoue. Ça ne te fait pas bizarre, à toi ? De voir des gens arriver et partir ? Des gens à qui tu t’attaches qui s’en vont ? »


Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 123 Messages : 215
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Sam 10 Fév 2018, 20:01

Je la regarde regarder autour d'elle. Je me demande pourquoi et Crystal aussi, je le sens. A-t-elle besoin de me confier quelque chose? C'est possible, après tout nous sommes des amies. Peut-être jusqu'à ce qu'elle mourra à son tour. Elle me dit doucement, et je sens que Crystal utilise mon ouïe.

"Je vais bien, mais c’est Cylia qui m’inquiète. Elle… elle a… quitté la maison. Ça fait 4 mois. Enfin je te rassure… Je pense que je vais vite la retrouver, ne t’en fais pas !"

Ah! C'est pour ça qu'on n'a plus aucune nouvelle d'elle. Mais la chose c'est que dire qu'elle va vite retrouver Cylia, c'est ce que tous les débrouillards disent. A force de l'entendre, je le sais et je me suis habituée. Mais il n'empêche que je pose ma main sur le menton.

"Je vois donc pourquoi on n'a plus de nouvelle de Cylia depuis quatre mois."

Elle déteste qu'on ressente de la pitié devant elle, donc même si au fond je compatis avec elle, je le cache. Je sais de mieux en mieux maîtriser mes émotions, à force de vivre. Donc elle ne sentira pas la compassion que je sens actuellement.

Elle boit une nouvelle gorgée d'eau avant de sourire bêtement et de prendre la parole.

"Tu sais à quoi je pensais ? C’est tellement stupide que tu vas rire aussi ! Je me disais que tu m’avais sans doute connu tout bébé, et peut-être même que tu avais connu mes parents enfants, ados et tout ça ! ça fait drôle ! En fait, tu as connu toutes les fées du village."

C'est complètement vrai. Malgré le fait que j'ai l'air d'un adulte de 30 ans, j'ai vécu. En 843 ans d'existence, j'ai vu de nombreuses arbres se développer, de nombreuses familles se former, de nombreuses personnes dont j'ai suivi l'évolution de jour en jour. Elle parle d'un sujet un peu tabou car beaucoup de femmes jalousent mon immortalité et ont une peur de la mort.

"Oh, c’est pas que je voulais dire que tu étais vieille ! C’est juste que… ça m’intrigue un peu, je t’avoue. Ça ne te fait pas bizarre, à toi ? De voir des gens arriver et partir ? Des gens à qui tu t’attaches qui s’en vont ?

Quand j'avais seulement 120 ans, oui. Voir partir des gens avec qui je m'attachais alors que ma nature fait que le temps ne me tuera jamais me rendait triste. Mais petit à petit, j'ai fini par m'y habituer. Mais dis-toi que tu aurais pu ne jamais me connaître si Hadès ne m'avait pas ressuscitée il y a 820 ans de cela.

Avant de te voir, Ketra a même pensé à la mort. Parce que contrairement à elle, je vieillis. Pas autant qu'un chien normal sinon ça ferait un très long moment que je serais morte, mais il faut bien un moment où l'âge m'emporte.
"

C'est pareil pour Zélia. La voir partir est toujours triste, mais mon immortalité fait que j'y suis habituée à ce genre de tristesse. J'ai même vu des petites-amies partir sans moi, et les sentiments passaient beaucoup plus vite que quand j'aimais Anaëlle, sauf que j'ai été exécutée avec elle, brûlée vive, nous considérant comme des monstres à cause d'un passage de la Bible qui est homophobe malgré lui. Si j'avais connu mes pouvoirs quand je m'appelais Karina, j'aurais provoqué une grande vague qui me libérerait d'une mort lente et douloureuse.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Dim 11 Fév 2018, 16:56
















 ❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Après cet aveu au sujet de Cylia, mon premier réflexe a été de détourner la conversation. Admettre devant Ketra que ma soeur avait disparu ne me dérangeait pas trop, étant donné que je savais qu’elle n’allait pas aller le crier sur tous les toits ou me prendre en pitié. Ceci dit, c’était plus fort que moi, je n’aimais pas m’attarder sur les mauvaises nouvelles. Le temps était si magnifique, il serait dommage se plomber le moral ! Au contraire, le soleil me revigorait et me donnait de l’énergie. Et quand j’étais physiquement en forme, j’étais plus encline à être optimiste. Je retrouverai Cylia, ce n’était qu’une question de temps.

Et c’est comme ça que j’avais pensé à l’immortalité de mon amie. Personnellement, je ne sais pas si je pourrais supporter de vivre éternellement et de voir partir les uns après les autres les gens à qui je tenais. Et comme j’avais tendance à m’ennuyer rapidement… l’éternité ne me conviendrait sûrement pas ! Certaines personnes jalousaient Ketra à cause de cela. À l’inverse, je me disais que ça devait être pesant dans certains moments. Parfois, je me demandais comment elle faisait pour supporter le temps qui passe, qui devait lui paraître tantôt long tantôt court. Et je me disais qu’elle avait probablement une grande force de caractère.

“Quand j'avais seulement 120 ans, oui. Voir partir des gens avec qui je m'attachais alors que ma nature fait que le temps ne me tuera jamais me rendait triste. Mais petit à petit, j'ai fini par m'y habituer. Mais dis-toi que tu aurais pu ne jamais me connaître si Hadès ne m'avait pas ressuscitée il y a 820 ans de cela.

Avant de te voir, Ketra a même pensé à la mort. Parce que contrairement à elle, je vieillis. Pas autant qu'un chien normal sinon ça ferait un très long moment que je serais morte, mais il faut bien un moment où l'âge m'emporte."

Tiens, quelle coïncidence, je lui parlais de son immortalité et elle pensait déjà à un thème similaire avant de me croiser ! Crystal prenait cela avec philosophie, il ne semblait pas craindre de mourir. Il était parfaitement conscient qu’il s’en irait en laissant Ketra seule. N’ayant pas d’affilié, je ne savais pas trop à quel point ce lien pouvait être fort. Mais j’imagine que perdre son affilié devait être marquant et douloureux. Au final, ça restait triste comme sujet de discussion.

”- C’est une sacré coïncidence que je te parle de ça, on doit être sur la même longueur d’ondes ! Mais au final, ça reste triste… Tu as une sacré force de caractère pour encaisser toutes ces pertes. Votre lien m’intrigue... Ketra, tu ressens tout ce que ressent Crystal alors ? C’est comme de la télépathie ? C’est parce que tu es immortelle que Crystal peut vivre plus longtemps ?Je n’ai pas d’affilié, alors ce lien reste assez flou pour moi, on m’a juste dit que c’était un lien unique, mais ça ne me dit pas grand chose.”

Le soleil brillait haut dans le ciel. Plus on approchait de midi et plus la chaleur augmentait. Et c’était la chaleur le plus gênant, en tout cas pour moi. J’étais déjà en sueur après mon jogging… mais la température n'améliorait pas la chose, ma peau devait briller de partout. Je me servis de ma main comme d’un éventail, ceci dit ce n’était pas très efficace, je ne brassais que de l’air chaud. Alors il me vint à l’idée de proposer à Ketra de se mettre au frais :

”- Ketra, tu n’as pas chaud ? ça te dit qu’on aille se mettre au frais ? On peut soit se mettre sur une terrasse d’un petit café ou aller chez moi. C’est comme tu veux. Puis je pense que même Crystal doit avoir soif de cette chaleur !”

Nous étions un petit village mais quand même ! On avait du savoir-vivre, tout n’était pas trouvable uniquement à la ville !


Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 123 Messages : 215
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Dim 11 Fév 2018, 17:36

Cela fait plus de 800 ans que Crystal m'accompagne, me rappelle que si Hadès ne m'avait pas ressuscitée, je ne l'aurais jamais rencontrée, et donc si jamais elle part, ça me rendrait très triste, car c'était le seul être qui m'a vraiment accompagnée dans mon immortalité.

"C’est une sacré coïncidence que je te parle de ça, on doit être sur la même longueur d’ondes ! Mais au final, ça reste triste… Tu as une sacré force de caractère pour encaisser toutes ces pertes. Votre lien m’intrigue... Ketra, tu ressens tout ce que ressent Crystal alors ? C’est comme de la télépathie ? C’est parce que tu es immortelle que Crystal peut vivre plus longtemps ?Je n’ai pas d’affilié, alors ce lien reste assez flou pour moi, on m’a juste dit que c’était un lien unique, mais ça ne me dit pas grand chose.

En effet, ce lien est unique. Tu ne seras lié avec qu'un seul animal du Sanctuaire, qui vit une vie normale jusqu'à ce que tu le rencontres, et pour une raison ou pour une autre, tu crées un lien sensoriel et mental avec l'animal. Un lien plus fort que tout dans l'univers. Certains ont des pouvoirs, comme Crystal qui partage nos vues et nos ouïes. Quand tu auras ton affilié, peut-être qu'il n'aura aucun pouvoir, qui sait? Si Crystal vit plus longtemps, c'est parce que le lien ralentit le processus de vieillissement ou empêche la croissance de l'animal. Mais étant donné que je l'ai rencontrée quand elle était un chiot, c'est qu'elle vieillit beaucoup plus lentement, sinon elle serait déjà morte depuis plusieurs siècles. On peut communiquer par la pensée et avoir de l'empathie l'un envers l'autre. Donc oui, je peux ressentir ce que Crystal ressent tout comme elle peut ressentir ce que je ressens. Il faut aussi que tu saches que si tu meurs, ton Affilié meurt avec toi, mais que s'il meurt sans toi, tu restes en vie mais tu ne retrouveras plus jamais le lien.
"

Au moins, je lui donne toutes les informations concernant les affiliés, et non seulement par rapport à moi, mais aussi à tous, à force de voir les Liés et les Affiliés.

"Ketra, tu n’as pas chaud ? ça te dit qu’on aille se mettre au frais ? On peut soit se mettre sur une terrasse d’un petit café ou aller chez moi. C’est comme tu veux. Puis je pense que même Crystal doit avoir soif de cette chaleur !

Non, je commençais à peine ma promenade. Mais si tu veux, nous pouvons aller chez toi. C'est très gentille de me faire cette proposition.
"

Nous commençons à aller chez Zélia. Étant maintenant au courant de la disparition de Cylia, je m'attends que je ne la retrouverai pas, et je sais qu'elle se trouve maintenant seule. Si elle transpirait, elle ne pourrait pas travailler en tant qu'assistante maternelle. Étant quelqu'un qui adore avoir quelque chose à faire, elle se dirait qu'il s'agisse d'une belle journée pour courir.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Dim 11 Fév 2018, 23:27
















❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



La réponse de Ketra au sujet du lien Lié/Affilié me laissa matière à réfléchir :

“En effet, ce lien est unique. Tu ne seras lié avec qu'un seul animal du Sanctuaire, qui vit une vie normale jusqu'à ce que tu le rencontres, et pour une raison ou pour une autre, tu crées un lien sensoriel et mental avec l'animal. Un lien plus fort que tout dans l'univers. Certains ont des pouvoirs, comme Crystal qui partage nos vues et nos ouïes. Quand tu auras ton affilié, peut-être qu'il n'aura aucun pouvoir, qui sait? Si Crystal vit plus longtemps, c'est parce que le lien ralentit le processus de vieillissement ou empêche la croissance de l'animal. Mais étant donné que je l'ai rencontrée quand elle était un chiot, c'est qu'elle vieillit beaucoup plus lentement, sinon elle serait déjà morte depuis plusieurs siècles. On peut communiquer par la pensée et avoir de l'empathie l'un envers l'autre. Donc oui, je peux ressentir ce que Crystal ressent tout comme elle peut ressentir ce que je ressens. Il faut aussi que tu saches que si tu meurs, ton Affilié meurt avec toi, mais que s'il meurt sans toi, tu restes en vie mais tu ne retrouveras plus jamais le lien."

Peut-être n’aurais-je jamais d’affilié, qui peut prévoir ? C’était vraiment spécial comme lien. Ketra entretenait ce lien avec Crystal depuis des siècles. Quelque part, c’était une autre partie d’elle-même ? Le fait qu’elles partagent les pensées l’une de l’autre était quelque chose qui me semblait impressionnant… et un peu effrayant. J’étais peut-être bizarre, mais l’idée qu’un animal puisse déceler tous mes secrets me donnait des frissons. Mais j’imagine qu’un Lié ne voit pas les choses de la même manière que moi. C’était sans doute parce que ce lien fascinant avait un côté inquiétant pour moi que je n’avais pas d’affilié. Qu’allait-il advenir de Ketra après la mort naturelle de Crystal ? Elle allait de nouveau être seule ?

Quoi qu’il en soit, la chaleur m’avait poussé à vouloir un endroit frais. Et je l’avoue, ainsi je pourrais éponger ma transpiration. ça se voyait tout de suite que je n’étais pas très sportive, le sport me faisait immédiatement suer à grosses gouttes ! Enfin bon bref, Ketra me répondit qu’elle préférait qu’on aille chez moi. Nous nous mîmes donc en route, ce n’était pas très loin. Sur le chemin, je lui posai la question qui m’avait traversé l’esprit quelques instants plus tôt :

”- J’imagine que ça sera très difficile pour toi, quand Crystal… devra partir… Qu’est-ce que tu feras à ce moment-là ? Tu… tu resteras à nouveau seule ? La compagnie de Crystal va te manquer, tu vas ressentir un vide au vu du lien fort qu’il y a entre vous…”

Puis une fois arrivées, je la fis entrer. Il faisait plus frais à l’intérieur. Je m’excusai auprès de Ketra le temps d’aller chercher une serviette dans la salle de bain et de m’éponger avec. Je lui fis remarquer que le sport, ce n’était visiblement pas pour moi en plaisantant. Je lui demandai si elle souhaitait quelque chose :

”- Est-ce que tu veux quelque chose pour te rafraichir ? Et Crystal, veux-tu à boire ? Je pense me prendre un thé glacé, le sport me donne une de ces soifs ! Je suis nulle, je ne suis pas faite pour ça !”

Au final, un lien entre un lié et son affilié était-il plus fort que les liens amoureux ? Dans tous les livres, on lisait toujours de belles histoires d’amour dont le lien était indéfectible, etc. Mais du coup, le lien entre deux amants passerait presque pour de la science-fiction devant la réalité du lien lié/affilié. Mais je pense qu’on ne pouvait pas comparer les deux, c’était sans doute deux sentiments totalement différents, qui n’avaient pas la même nature. D’ailleurs, je ne pus m’empêcher d’en parler à mon amie :

”- Dis, Ketra… Je sais que ça n’a rien à voir, mais tu ne rêves pas de construire un lien amoureux aussi fort que celui que tu as avec Crystal ? Je sais que ce ne sont pas les mêmes sentiments mais… le fait que cette relation soit indestructible, ça fait rêver, non ? J’aimerais tellement connaître un amour fort, puissant… Je suis trop romantique, je crois !”

Elle était homosexuelle, et alors ? Elle rêvait peut-être elle-aussi de rencontrer sa princesse charmante ! L’amour n’était pas réservée qu’aux hétéros ! Ceci dit… avec son histoire personnelle… se sentait-elle capable de se lancer dans une nouvelle relation ? Je n’en savais que les grandes lignes, je n’avais jamais voulu la forcer à me dire quoi que ce soit contre sa volonté. Mais quelque part, je pense que Ketra était une personne qui se sentait seule et triste. Je pouvais faire fausse route, je n’avais pas la science infuse.


Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Ketra Karina Gania
Sang-Mêlée Fée & Dragon argent & Ange
Coeurs : 123 Messages : 215
Couleurs : #530F57 pour Ketra
#c41d41 pour Crystal l'affilié
J'ai traversé le portail depuis le : 06/02/2017 et on me connaît sous le nom de : Sjetdu77. Mon nom est : Ketra Karina Gania. Actuellement je suis : célibataire et homosexuelle. Il paraît que je ressemble à : Jun Kazama de Tekken et à ce propos, j'aimerais remercier : Google Images.
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Lun 12 Fév 2018, 21:32

Pendant que nous marchons en direction de la maison de Zélia, elle me pose une question.

"J’imagine que ça sera très difficile pour toi, quand Crystal… devra partir… Qu’est-ce que tu feras à ce moment-là ? Tu… tu resteras à nouveau seule ? La compagnie de Crystal va te manquer, tu vas ressentir un vide au vu du lien fort qu’il y a entre vous…

Qui vivra verra. Il y aura en effet un vide au fond de moi lorsque Crystal partira. Je ne me suis jamais sentie seule de toute ma vie.
"

Crystal a accompagné tous mes moments d'immortelle. Depuis plus de 800 ans. Je commence vraiment à ressentir de la tristesse, qui m'empêche de réfléchir. Il faut éviter que je pense trop à ça. Crystal se met donc à grimper sur moi pour que je la porte pour qu'elle puisse me réconforter.

Nous arrivons à la maison de Zélia et elle me fait entrer. Je la remercie donc. Elle va aller chercher une serviette dans sa salle de bain pour s'éponger avec en plaisantant sur le fait qu'elle n'est pas douée pour le sport, ce que je comprends parfaitement. Cette maison n'a pas de grand changement notable depuis plusieurs siècles au niveau des murs. Tout ce qui change, c'est son papier peint depuis si si longtemps pour un immortel.

"Est-ce que tu veux quelque chose pour te rafraichir ? Et Crystal, veux-tu à boire ? Je pense me prendre un thé glacé, le sport me donne une de ces soifs ! Je suis nulle, je ne suis pas faite pour ça !

J'aimerais aussi du thé glacé, s'il te plaît.

Tu peux me donner de l'eau, ça m'ira.
"

Je m'installe donc dans son salon et je lâche Crystal, qui se pose sur le sol, en position assis.

"Dis, Ketra… Je sais que ça n’a rien à voir, mais tu ne rêves pas de construire un lien amoureux aussi fort que celui que tu as avec Crystal ? Je sais que ce ne sont pas les mêmes sentiments mais… le fait que cette relation soit indestructible, ça fait rêver, non ? J’aimerais tellement connaître un amour fort, puissant… Je suis trop romantique, je crois !"

Une relation indestructible... ça aurait pu l'être avec Anaëlle. Si les humains de l'époque ne condamnaient pas les homosexuels, on aurait pu vivre jusqu'à ce qu'elle meurt, sans  que je ne me rende compte de mon immortalité. Ça me rend encore triste.

"Je l'ai déjà eu, ce genre de sentiments. C'était à l'époque où on m'appelait Karina, il y a 820 ans. A l'époque où je vivais avec les humains, où ils croyaient durs comme fer à la Bible, un livre saint pour une autre religion: la Chrétienté. Ils croyaient en un seul Dieu, créateur de tout, empli d'amour et de miséricorde. A l'époque, je rencontrais une autre femme, qui s'appelait Anaëlle. On tombait folles amoureuses l'une de l'autre. Malheureusement, ce que les humains appelaient "l'Église", qui représentait les lois religieuses et du pays, condamnait l'homosexualité, à cause d'un des passages de la Bible homophobe malgré lui. Moi et Anaëlle, on était en couple malgré tout. Mais après trois ans, celui avec qui j'habitais et que je considérais comme mon grand frère nous a dénoncé, elle et moi, et l’Église nous a brûlées vives. Je suis la seule à être ressuscitée. Anaëlle est dans les Enfers. J'ai fini par oublier les sentiments que j'avais pour elle mais j'aurais voulu la rejoindre dans les Enfers à ce moment-là. (je me mis à sourire de nostalgie) Mais en moins de huit siècles et demi d'existence, elle n'était pas ma seule petite-amie, loin de là, mais toutes les femmes que j'ai aimées sont mortelles, et je m'attendais toujours à ce qu'elles meurent toutes, mais je profitais de chaque instant passé. Et je peux aussi te dire que j'étais en couple avec une amie d'un de tes grand-pères, jusqu'à ce qu'elle meure à son tour de vieillesse."

Je sais, ça fait bizarre à Zélia, mais c'est vrai. Je me souviens de tous ces moments qu'on a passé ensemble, de toutes ces balades dans ma forme de Dragon Argent... jusqu'à ce qu'elle meure, très ridée et affaiblie, alors que j'ai une jeunesse éternelle. Je ne connais cette souffrance que trop bien, et plus je la connais, plus je la surpasse.




avatar
Invité
Invité
Re: Entre deux fées [PV Zélia] | Lun 12 Fév 2018, 23:48
















 ❝ Entre deux fées ❞
~ RP avec Ketra Karina Gania ~
Couleur dialogue Zélia : mediumorchid (#BA55D3)



Et en effet, comme je l’avais dit, je n’avais pas la science infuse. Ketra ne s’était jamais sentie seule de toute son existence. Elle m’impressionnait, vraiment. Elle avait une force intérieure monstrueuse. Et ce qui me faisait bizarre sur le coup, c’était de me dire qu’elle avait connu tous les lieux du village, voir carrément de l’île, il y a des siècles et qu’elle les avait vu évoluer ! Je préparai rapidement les rafraîchissements tout en songeant à cela. J’apportai au salon un plateau, qui me servait à transporter deux verres, une carafe de thé glacé et de l’eau dans une assiette creuse (je n’avais pas d’animal de compagnie et nous n’en avions jamais eu du vivant de mes parents, de ce fait… nous n’avions rien de très adapté pour des animaux). Je nous servis à toutes à boire.

Et voila que je parlais de relation amoureuse indestructible, le truc romantique par excellence dans tous les bouquins à l’eau de rose. Et pour le coup, j’avais ouvert le champ pour en découvrir plus sur le passé de Ketra, sans vraiment le faire exprès.

"Je l'ai déjà eu, ce genre de sentiments. C'était à l'époque où on m'appelait Karina, il y a 820 ans. A l'époque où je vivais avec les humains, où ils croyaient durs comme fer à la Bible, un livre saint pour une autre religion: la Chrétienté. Ils croyaient en un seul Dieu, créateur de tout, empli d'amour et de miséricorde. A l'époque, je rencontrais une autre femme, qui s'appelait Anaëlle. On tombait folles amoureuses l'une de l'autre. Malheureusement, ce que les humains appelaient "l'Église", qui représentait les lois religieuses et du pays, condamnait l'homosexualité, à cause d'un des passages de la Bible homophobe malgré lui. Moi et Anaëlle, on était en couple malgré tout. Mais après trois ans, celui avec qui j'habitais et que je considérais comme mon grand frère nous a dénoncé, elle et moi, et l’Église nous a brûlées vives. Je suis la seule à être ressuscitée. Anaëlle est dans les Enfers. J'ai fini par oublier les sentiments que j'avais pour elle mais j'aurais voulu la rejoindre dans les Enfers à ce moment-là. (elle sourit d’une façon qui me parut nostalgique) Mais en moins de huit siècles et demi d'existence, elle n'était pas ma seule petite-amie, loin de là, mais toutes les femmes que j'ai aimées sont mortelles, et je m'attendais toujours à ce qu'elles meurent toutes, mais je profitais de chaque instant passé. Et je peux aussi te dire que j'étais en couple avec une amie d'un de tes grand-pères, jusqu'à ce qu'elle meure à son tour de vieillesse."

J’écoutais avec intérêt ce qu’elle disait. J’étais choquée par l’étroitesse d’esprit des humains à cette époque. J’étais surtout sincèrement écoeurée qu’aimer l’ait condamné à brûler vive. Comment pouvait-on considérer l’amour comme… comme un fléau, une maladie ? Peu importe qu’il s’agisse d’amour entre deux êtres du même sexe ou de sexe différent, les sentiments restaient les mêmes. Il n’y avait pas lieu de punir l’amour. Et puis… comme elle était immortelle, elle perdait à chaque fois celles qu’elle aimait… C’était presque une malédiction. Oh bien sûr, elle n’avait pas l’air de voir les choses comme ça, mais au fond… à moins de trouver une autre immortelle, Ketra était condamnée à aimer et à perdre ses amantes tôt ou tard. C’était vraiment très dur. Alors comme à mon habitude, je réagis à ses propos en toute franchise, en jouant avec mon verre de thé glacé :

”- C’est ignoble d’être condamnée juste parce que tu as aimé. Peu importe que ça soit une fille, ça ne devrait pas être le cas. J’ose espérer que désormais, ce genre de trucs ne se reproduira plus. Mais… c’est vraiment drôle que tu aies connu… mes grands-parents… et surtout leur amie, ça me fera toujours cette même impression. On ne dirait tellement pas que tu as vécu autant de choses, que tu as vu défiler autant de siècles ! Ma question va te paraitre ridicule, mais tu n’as aucun moyen de transformer quelqu’un en immortel, comme les Vampires le font ? Je veux dire… ça te permettrait de vivre une grande histoire d’amour si tu pouvais le faire.”

Mais au fond… comment avait-elle su qu’elle était homosexuelle ? Comment c’était venu ? Parce que finalement… je n’avais jamais connu d’histoire d’amour, c’était le plus souvent de l’amour à sens unique. Mais… parfois je me demandais si certains sentiments que j’avais éprouvés avec d’autres amies n’étaient pas aussi de l’amour. En fait, je m’étais souvent demandée si je n’aimerais pas autant sortir avec une fille qu’avec un garçon. Vraiment, ça me taraudait. En cette période où je me retrouvais seule, j’avais tout le loisir de réfléchir à mon orientation sexuelle. Je décidai alors d’en parler franchement avec mon amie, ayant confiance en elle, je savais qu’elle ne se moquerait pas.

”- Ketra… Je me pose des questions au sujet de mon orientation sexuelle. Je veux dire… je n’ai jamais connu de vraie histoire d’amour, à vrai dire je me demande même si je ne serais pas capable de sortir avec une fille, même si les garçons m’attirent. Comment tu as su que tu étais attirée par les filles ? Qu’est-ce que tu ressentais de plus ?”

Il est vrai que pour quiconque prenant la discussion en route, ça pouvait paraitre étrange, mais zut alors ! Nous les filles, on parlait d’amour pendant que les garçons parlaient de sexe ! (cliché ? meuh nan !) Il était normal de se poser des questions sur notre propre identité sexuelle et l’expérience des autres permettait d’y voir plus clair.






Contenu sponsorisé
Re: Entre deux fées [PV Zélia] |

 
Entre deux fées [PV Zélia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entre deux ciels
» joint entre deux pièces sur kit moto
» Pont de l'entre deux : 2 points de vue
» Michel Entre Deux Feux
» [Stedman, M.L] Une vie entre deux océans

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Montagnes-
Sauter vers: