Partagez | 
 

 Stalker Alert [Ft. Swen A. T Aoshiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
Stalker Alert [Ft. Swen A. T Aoshiki] | Lun 22 Jan - 3:30

Stalker Alert
ft. Swen A. T. Aoshiki

Tessa
est perdue
dans les ruelles

Chloris. Cela fait déjà un moment que tu y habites. 1 mois déjà. Le temps passe si vite. La vie dans la ville fleurie est paisible et calme. Tu t’y plaisais bien. La routine n’était pas si mal; se lever tous les matins, faire son lit puis déjeuner, sans oublier de nourrir Mellow. Puis, s’habiller et marcher pendant 10 minutes pour se rendre au travail avec ton affilié. Ce n’était pas la vie la plus excitante ni la plus remplie d’aventures, mais c’était une vie que tu aimais. Tu aimais ton travail et celui-ci te rapportais bien assez pour vivre confortablement.

* * *

Mais ça. Ça, ce n’était pas paisible. Ce n’était ni calme ni confortable. C’était tout le contraire. Ton cœur battait si fort, tu pensais qu’il allait sauter hors de ta poitrine. La peur et l’anxiété avaient ancrées leurs griffes profondément en toi et tu ne souhaitais qu’une chose. Sortir de ce coin perdu. Mellow, ton cher renard blanc, était sur ses gardes, prêt à bondir sur quiconque oserait toucher un seul de tes cheveux. Il était grand et massif à côté de toi, ce qui te rassurait un peu. Ta main tremblante restait accrochée en tout temps à sa fourrure, de peur de le perdre de vue dans ce labyrinthe. Le soleil se couchait peu à peu et le ciel commençait déjà à prendre des teintes d’orangées. Plus le temps passait, plus tes instincts te disaient de demander ton chemin, mais à chaque fois que tes yeux écarlates se posaient sur quelqu’un ton courage s’enfuyait la queue entre les deux jambes.

- Allons, Mellow, le plus vite nous trouvons la sortie, le plus vite on va pouvoir manger un croissant et boire un café.

La pensée qu’un croissant frais sortie du four te donnait un peu plus de courage pour avancer. Mais, la peur que quelque chose de terrible arrive dans ces ruelles sombres te donnait même peur de ton ombre. Heureusement que Mellow était tout le contraire de toi. Il était courageux et fort. En plus, il savait te réconforter et il était si doux.

- Je n’arrive pas à croire que tu ai perdu le chemin pour te rendre à l’hôtel. Je croyais que tu avais mis la carte dans ton sac.

- La carte était dans mon sac ! Mais… Mais mon sac l’a mangé…

Mellow roula ses yeux, n’osant même pas te demander comment cela était possible. Et dire que tu venais simplement pour visiter la ville et regarder les produits que tu pouvais ramener pour confectionner des bijoux. Puis, après t’être perdu encore plus profondément, tu aperçue quelqu’un marcher d’un pas qui avait l’air assez assuré. Il doit savoir comment sortir Mais, après t’être approché d’un pas, ton visage devint blanc comme un drap. Il avait l’air 10 fois plus effrayant que les autres personnes. N’ayant pas vraiment d’autre choix, car les autres semblaient sous l’effet d’alcool ou de d’autre substance, tu le suis de loin. Même si parfois il échappait ton regard, son odeur n’échappait pas le nez de Mellow. Ainsi, ta vie calme et confortable changea. Pour une nuit, tu devras vivre la vie d’une stalkeuse.





avatar
Invité
Invité
Re: Stalker Alert [Ft. Swen A. T Aoshiki] | Sam 17 Fév - 18:11

J’aurais peut-être dû écouter Devora en me rendant en ville ce matin. Trouver un travail avec mon allure qui fait peur, n’est finalement pas aussi aisé que ça. Pourtant je n’ai rien fait justifiant ces refus de la journée.
Après avoir bu un verre ou deux dans un bar, je décide de finalement quitter la ville pour la nuit. Trop d’agitation, trop de gens ne connaissant pas leurs limites pour boire. De plus ma charmante affiliée m’attend dans un coin sauvage pour la nuit.

Je quitte donc le bar, après avoir payé mes consommations et me retrouve dans les bas-fonds. Ils représentent mon point de départ pour sortir d’ici. Je commence donc ma marche d’un pas tranquille. Rien ne presse, le soleil commence tout juste à descendre dans le ciel. C’est donc le crépuscule, j’ai encore largement le temps avant la nuit pour rejoindre Devora. Et si jamais je n’arrive pas suffisamment vite pour elle … elle va me retrouver et me faire la morale sur mon absence de ponctualité.

Autour de moi, je vois des gens dans des états que je ne croyais possible que sur Terre. Certains sont tellement bourrés, que je suis surpris que le contenu de leur estomac ne soit pas déjà sorti. D’autres sont clairement sous l’emprise de drogues, plus ou moins légales, et incapable d’aligner plus de deux mots cohérents.

Je marche d’un pas nonchalant, toisant toutes ces personnes avec un air hautain hérité de mon géniteur. Toutes ces personnes, incapables de prendre soin d’elles, sous prétexte que la « vie » est injuste ou trop dur ou je ne sais quel autre idée. Oui la vie est tout ça, mais baisser les bras n’est pas et ne doit pas être une option.

Je finis par me rendre compte que je suis suivi. Par qui ? Pourquoi ?

Je lève le regard vers le ciel et vois que la nuit tombe plus vite que prévu. Si je ralentis, ou m’arrête, pour savoir qui m’a pris en filature, je serai en retard pour rejoindre Devora. Elle viendra me chercher. Alors que je devrais être dans les temps si je ne m’intéresse pas plus que ça à cet inconnu.

Cependant … je déteste ne pas savoir. Tant pis, ma compagne viendra me chercher dans les bas-fonds de la ville. Je me stoppe donc d’un coup, au milieu de la ruelle et me cache dans une porte cochère. J’écoute avec attention les pas qui s’approchent, et sors d’un coup avec un air menaçant face à mon suiveur.

Ma stupeur remplace instantanément mon air précédent. Elle est même à son apogée en découvrant une jeune fille, toute frêle et semblant apeurée, accompagnée d’un renard blanc. Le doute de savoir ce qu’elle peut bien faire dans ce coin, n’est même pas envisageable. Elle a dû se perdre.
Mal à l’aise de l’avoir encore plus effrayé probablement, je me passe une main dans les cheveux.

« - Désolé, je voulais pas te faire peur. Pourquoi me suis-tu depuis tout à l’heure ? »

Et bien Swen bravo ! Dans le style « je te rassure » tu viens de décrocher un zéro pointé !




avatar
Invité
Invité
Re: Stalker Alert [Ft. Swen A. T Aoshiki] | Lun 19 Fév - 15:22

Stalker Alert
ft. Swen A. T. Aoshiki

Tessa
est perdue
dans les ruelles

Tu frissonnes. Que ce soit à cause de la brise nocturne ou la peur, tu sens les poils se dresser sur ta nuque et tes bras. Cela faisait déjà quelques minutes que tu suivais l’homme, te faufilant entre les personnes avec une affreuse agilité. Toutefois, il ne t’avait pas remarqué. Il marchait devant toi, quelques mètres à peine te séparer de lui, mais il ne s’était toujours pas retourné vers toi. Bon signe, non ? Cela voulait dire qu’il ne se doutait de rien. Enfin, tu pourrais lire dans ses pensées, mais avec la crainte de mourir sur place à cause de ton talent déplorable pour te perdre, tu avais complètement oublié les voix des autres dans ta tête. Ton cœur battait à tout allure, tu le sentais battre dans ton crane. Visiblement, il n’avait pas son affilié. Une chance. Sinon, l’affilié aurait surement remarque ton odeur qui suit constamment derrière… Après tout, les animaux ont les sens plus développer.

Alors que tu continues de le suivre comme une voleuse, ton attention est portée vers Mellow. Il n’était plus à tes côtés, mais derrière toi. Ses crocs bien visible, et ses yeux menaçants étaient pointés vers une personne qui semblait tout aussi surprise que toi de voir Mellow gronder. Son visage était caché et ses habits criaient « je suis un voleur ». Surprise et soudainement dix fois plus – non, cent fois plus -  anxieuse, ta peur pris le dessus, et tu te figeas e devenant invisible et en t’enfuyant. Une fois le coin de rue tourné, tu reviens visible. Tu entendis un cris, puis Mellow était revenu à tes cotés. Tu pouvais voir un filet de sang coulé sur le rebord de sa gueule.

- Dis-moi que tu ne l’a pas tué.
- Non, simplement mordu sa main. Devenir invisible ne te sauvera pas toujours tu sais. Il faut que tu apprennes à te défendre…

Ses prunelles saphir étaient sur toi. Il s’attendait peut-être à ce que tu dises quelque chose, mais tu ne dis rien. Tu ne fis qu’entrelacer des longs doigts dans la fourrure de ton renard. La chaleur calmait ton cœur qui voulait exploser dans ta poitrine. Tu voulais sortir au plus vite. Ce labyrinthe de malheur allait te rendre folle. Mais, tu n’avais pas encore eu le temps de te remettre de ce qui venait de se passer que l’homme effrayant que tu suivais il y a à peine quelques minutes, décida de te faire une crise cardiaque. Sans pouvoir t’en empêcher, tu lâches un long cri aigue. Tes bras bougent sans te consulté et se croise devant ton visage prêt à protégé ton visage. D’un bond, Mellow est devant toi, prêt à lui arracher la tête s’il décide de toucher ne serait-ce qu’à un seul de tes cheveux. Mais, les secondes passent et rien ne se passe. Incertaine, tu lances un regard à l’homme et baisse lentement tes bras. Toutefois, Mellow ne baisse pas la garde aussi rapidement. Il ne monte pas ses crocs, mais son corps est tendu et prêt à toute éventualité.

- Désolé, je voulais pas te faire peur. Pourquoi me suis-tu depuis tout à l’heure ?

Tu restes bouche bée, les yeux grands ouvert encore sous le choc. Quelques secondes passent avant que tu puisses répondre quelques mots.

- Euh… Je… Parce que… Eeeeeeee… Perdue.
- Nous sommes perdus et Tessa a eu la brillante idée de te suivre jusqu’à la sortie, car elle croyait que tu savais comment sortir d’ici.





Contenu sponsorisé
Re: Stalker Alert [Ft. Swen A. T Aoshiki] |

 
Stalker Alert [Ft. Swen A. T Aoshiki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU : FPSece] COMMAND AND CONQUER RED ALERT : Stratégie Temps Réel [Payant]
» [Black Legion] Amélioration Stalker
» Problème avec Alert Teknik / 2ES
» Stalker III
» Void Stalker d'Aaron Dembski-Bowden

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: