Partagez | 
 

 sourd aux fracas // perséphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Dieu des morts & des souterrainsSouverain des Enfers

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Hadès
Dieu des morts & des souterrains
Souverain des Enfers
Coeurs : 16 Messages : 25
J'ai traversé le portail depuis le : 20/10/2017 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Hadès. Actuellement je suis : marié à Perséphone. Il paraît que je ressemble à : Jon Snow (Game of Thrones) // Kit Harrington et à ce propos, j'aimerais remercier : .
Re: sourd aux fracas // perséphone | Jeu 26 Avr 2018, 13:35

— sourd aux fracas // perséphone
La vérité le frappait fort, et elle frappait juste. Hadès prônait des valeurs qu'il lui avait interdites ; des valeurs bannies de son royaume. Au final, il était égoïste ; il voulait qu'elle soit libre de partir, mais qu'elle choisisse de rester – pas l'inverse. Et c'était toujours l'inverse, mais était-elle vraiment libre de rester ? Il se promit d'y penser plus tard – lorsque le printemps lui permettrait de ressasser de longues heures les erreurs qu'il avait faites – est-ce qu'il en avait fait ?

Autrement n'aurait pas été acceptable. Autrement c'était lui sans elle et il l'avait refusé. Hadès ne laissait pas le destin choisir pour lui, et il avait choisi que Autrement ne pouvait exister. Aucun regrets ne venait jamais troubler son éternité, seulement des interrogations.
Es-tu malheureuse, Perséphone?

Puis à son dernier questionnement, le regard de Hadès se relève, longe sa silhouette avant de s'égarer à ses yeux.

« — J'ai pensé que tu ressentirais le besoin d'être loin des morts. »

Loin de moi.

La vérité, c'était que Hadès venait la voir. Mais il venait la voir en secret, de loin, où personne ne pouvait l'intercepter. De très loin, où il pouvait l'observer, et s'assurer qu'elle était en sécurité – c'était l'excuse qu'il se trouvait pour ne pas dire qu'il était obsédé – torturé - par l'idée qu'elle disparaisse. Et quelque part, il espérait, en lui laissant cet espace personnel, qu'elle ne le voit plus comme son geôlier – ce qu'il était, indéniablement.

« — Et puis ta mère n'aimerait pas me voir. »

Il en avait, d'ailleurs, déjà récolté les preuves.

StaffienneSouveraine des Enfers

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Perséphone
Staffienne
Souveraine des Enfers
Coeurs : 23 Messages : 38
Couleurs : thistle
J'ai traversé le portail depuis le : 05/11/2017 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : Perséphone Actuellement je suis : souveraine des Enfers, par mariage avec Hadès. Il paraît que je ressemble à : Daenerys Targaryen et à ce propos, j'aimerais remercier : meh
Re: sourd aux fracas // perséphone | Mar 01 Mai 2018, 18:49


••• SOURD AUX FRACAS
PERSÉPHONE X HADÈS

Perséphone eut un sourire -amer.
Comme ceux qu'Hadès savait si bien faire, et qu'elle avait inconsciemment mimé au fil des siècles passés à ses côtés.

Bien sûr. »

Parfois elle pensait qu'il faisait exprès de toujours faire l'exact opposé de ce qu'elle attendait de lui. De toujours être là lorsqu'elle ne voulait pas de lui mais de lui tourner le dos chaque fois qu'elle voulait qu'il
reste. Elle pinça les lèvres et détourna le regard.

Tu ne crois pas qu'il serait temps de consulter mon avis avant de prendre une décision ? »

La reine était brave mais elle n'avait pas encore suffisamment de courage pour mener ses combats de front. Ainsi elle était passée maîtresse dans l'art de faire passer ses désirs les plus refoulés pour un énième caprice, si bien qu'elle s'en convaincrait presque elle-même.

D'autant plus que celle-ci me concerne particulièrement. »

Moi et moi seule, n'est-ce-pas, Hadès ?

Parfois, c'était peut-être elle qui faisait exprès de trouver la moindre excuse pour le tourmenter. Il n'était pas le seul fautif dans l'histoire et il était loin d'être le seul à refuser de l'admettre.

Ça ne t'a pas dérangé à l'époque. Qu'est ce qui a changé ? »

Elle leva enfin la tête, plongeant son regard lumineux dans les ténèbres de ceux qui lui faisaient face.

Vas-y. Mets-toi en colère.
Montre-moi combien tu tiens encore à moi.




YOU SPEAK WORDS THAT
DRIP WITH HONEY
BUT YOU INTENTIONS ARE
COLD AS WINTER
SWEET PERSEPHONE
THE YOUTHFUL GODDESS OF SPRING
Dieu des morts & des souterrainsSouverain des Enfers

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Hadès
Dieu des morts & des souterrains
Souverain des Enfers
Coeurs : 16 Messages : 25
J'ai traversé le portail depuis le : 20/10/2017 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Hadès. Actuellement je suis : marié à Perséphone. Il paraît que je ressemble à : Jon Snow (Game of Thrones) // Kit Harrington et à ce propos, j'aimerais remercier : .
Re: sourd aux fracas // perséphone | Mer 16 Mai 2018, 20:40

— sourd aux fracas // perséphone
Quelque part, il se sentit tourmenté. Avait-il été si aveugle ? Était-il si injuste ? Lorsqu'il s'agissait de comprendre les mortels, Hadès n'avait pas d'égal – il connaissait leurs plus intimes faiblesses, il savait tout et n'en tirait aucune gloire. Mais lorsqu'il s'agissait de comprendre son épouse, il se sentait démuni. Elle dont les envies faisaient bataille et dont les humeurs valsaient au rythme des saisons ; elle dont la voix était tendre mais les mots étaient durs ; elle dont les yeux pleuraient d'amour et dont les lèvres crevaient de ne s'exprimer. Perséphone était un mystère ; il interprétait, à sa manière, chacun de ses silences ; parfois comme des reproches, parfois comme des lamentations.

Mais jamais il n'avait pensé que son silence pouvait exprimer ce genre de demandes. Mais l'avait-elle vraiment demandé ? Voulait-elle vraiment qu'il soit là, même en ces jours où le soleil était à elle ?

Il garda le silence, pendant de longues secondes, puis des minutes, et le temps qui n'avait d'habitude que peu d'importance pour eux, se mit à devenir long. Pouvait-il ainsi lui exposer sa faiblesse ? Pouvait-il lui avouer qu'il avait peur ? Durant tout l'échange, il ne la quitta du regard. Puis au moment de parler, il cligna des yeux.

« — Qu'aurais-tu dit, si je te l'avais demandé? »

Peu de gens étaient honnêtes avec Hadès, peu de gens s'autorisaient à lui refuser quoi que ce soit ; même Héra, même Zeus avaient autorisé son mariage, au dépit de toute volonté de sa femme ou de Déméter, au dépit de toute autre bénédiction. Alors aurait-elle refusé, Perséphone, si il lui avait demandé ? Aurait-il accepté qu'elle refuse ?

Hadès n'était pas encore prêt à l'entendre le dire. Alors il évitait la question.

« — Si l'initiative venait de moi, m'aurais-tu vu comme un intrus ? »

Son regard s'échoua au sol, une seconde à peine, avant de reprendre sa place en les yeux de son épouse.

« — Je ne suis jamais venu, car les seules fois où je t'ai vue souffrir, j'ai compris que la cause était moi. »

StaffienneSouveraine des Enfers

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Perséphone
Staffienne
Souveraine des Enfers
Coeurs : 23 Messages : 38
Couleurs : thistle
J'ai traversé le portail depuis le : 05/11/2017 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : Perséphone Actuellement je suis : souveraine des Enfers, par mariage avec Hadès. Il paraît que je ressemble à : Daenerys Targaryen et à ce propos, j'aimerais remercier : meh
Re: sourd aux fracas // perséphone | Sam 19 Mai 2018, 09:55


••• SOURD AUX FRACAS
PERSÉPHONE X HADÈS

« Je ne sais pas. » n'était pas une réponse acceptable.
Pas quand ils disposaient, dans leur éternité, d'aussi peu de temps. C'était manquer de respect, à lui comme à elle-même, que de continuer à feindre l'ignorance et alimenter les non-dits qu'il y avait encore entre le roi et sa reine.

Je ne suis plus celle que j'étais quand tu m'as épousée. »

Celle que dont tu es tombé amoureux, mais ça elle n'arrivait pas à le dire.
Et même si elle aurait pu le remercier pour cela, encore une fois elle n'y parvenait pas. À la place, elle lui reprochait, à lui, l'une des meilleures choses qui lui soit arrivé.

Je ne me rappelle même plus ce que ça fait d'être elle. »

Hadès prenait tout ce qu'elle lui donnait. Il se laissait tourmenter et elle s'en voulait pour ça. Sauf que ça non plus, elle ne pouvait pas le formuler à voix haute.
Elle garda le silence face au dernier aveu qu'il formula à son égard, et attendit qu'il ne le reprenne, avant de réaliser que cela n'arriverait pas. Que cette fois, il n'était pas question de la ménager ni de gagner du temps. Cet aveu, il était la preuve de l'influence qu'elle avait sur lui et dont elle doutait -celle de l'altruisme qu'elle lui avait inculqué, et qu'elle perdait de vue, parfois.

Tu ne trouves pas ça ironique ? Elle marqua une pause et chercha dans les onyx de ses yeux s'il comprenait, pour une fois, ce qui se tramait dans la tête de sa femme. Dans ta présence comme dans ton absence, tu seras éternellement la source de ma peine. »

Elle lui adressa un sourire amusé, et le força à la regarder en levant la main pour venir effleurer sa mâchoire du bout des doigts. Son regard quitta les yeux du roi des morts pour suivre le chemin que traçait sa peau sur la sienne, tandis que son esprit s'égarait vers des pensées trop tristes pour un jour comme celui-ci.

Comme je serai éternellement la source de la tienne, n'est-ce-pas ? »

Chaque année au même moment, l'éternelle insatisfaite tenait le même discours. Et elle oubliait, chaque année, combien de peine elle éprouvait en quittant son royaume, parce qu'elle refoulait son sentiment au fin fond de son cœur chaque fois que les premiers rayons de soleil venaient lui caresser la peau.

De sa main libre, Perséphone alla chercher celle d'Hadès, qu'elle porta à son propre visage. Le contact de sa main froide contre sa joue chaude lui arracha un frisson léger, mais elle ne rompit pas le contact qu'elle avait engagé vers lui. Un geste tendre, c'était sa façon de demander pardon sans le formuler.

Ce n'est pas juste de me donner le choix. » C'est pour cela que ni elle, ni toi ne me l'avez donné.

Leur histoire à tous les trois impliquait qu'il y en ait toujours un qui souffre plus que l'autre. C'était ça, la seule justice.



YOU SPEAK WORDS THAT
DRIP WITH HONEY
BUT YOU INTENTIONS ARE
COLD AS WINTER
SWEET PERSEPHONE
THE YOUTHFUL GODDESS OF SPRING
Dieu des morts & des souterrainsSouverain des Enfers

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Hadès
Dieu des morts & des souterrains
Souverain des Enfers
Coeurs : 16 Messages : 25
J'ai traversé le portail depuis le : 20/10/2017 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Hadès. Actuellement je suis : marié à Perséphone. Il paraît que je ressemble à : Jon Snow (Game of Thrones) // Kit Harrington et à ce propos, j'aimerais remercier : .
Re: sourd aux fracas // perséphone | Mar 29 Mai 2018, 20:13

— sourd aux fracas // perséphone
Il n'avait pas quitté son regard, et à chaque battement de cils il donna une interprétation hasardeuse, minutieux et attentif, se refusant toute absence. Il traquait le moindre détail significatif, et lorsqu'il crut comprendre, elle quitta ses yeux. La symétrie entre leurs bras lui aurait presque paru jolie, lui qui manquait de sens esthétique.

Comme je serai éternellement la source de la tienne, n'est-ce-pas ?

Il eut envie de lui dire qu'elle avait tords, qu'il n'était pas si en peine qu'elle le croyait. Il y avait des moments où elle le rendait heureux, des moments où il était fier, des moments où il voulait lui sourire et qu'elle comprenne qu'il la trouvait belle, généreuse – merveilleuse. Mais rien n'avait jamais fait son chemin jusqu'à ses lèvres ; aucun mot, aucun sourire ; et il était resté aussi froid que le premier jour. C'était plus fort que lui ; quand il s'agissait de Perséphone, il se sentait maladroit, incapable d'exprimer ce qu'il voulait qu'elle sache. Hadès avait beau être très bon orateur, il n'avait jamais ressenti le besoin d'exprimer des sentiments. Et il n'avait jamais appris, malgré les années.

Il eut envie de lui répondre, mais il avait tant ravalé ses mots qu'elle balaya ses chances en poursuivant, effaçant les soupirs précédents.

Ce n'est pas juste de me donner le choix.

Il ferma les yeux, et s'accorda un temps limité cette fois, craignant que l'instant lui échappe à nouveau. Il rouvrit ses paupières dans un mouvement lent, et tenta de retrouver le regard de son épouse. Elle était belle.

« — Tu es belle. »

Il laissa ses mots flotter dans l'air, quelques secondes, et les effaça immédiatement en reprenant la parole, comme s'il n'avait rien dit.

« — Je ne veux pas choisir à ta place. Je ne veux pas que ta mère choisisse à ta place. Si je te donne ce choix, c'est parce que je veux que tu sois libre. »

Controversé, contradictoire ; Hadès avait ressenti l'ironie de sa phrase au plus profond de son éther, lui son kidnappeur qui voulait la libérer mais pas qu'elle parte.

« — Je veux que tu me choisisses moi. Mais je veux que ce soit un choix, et j'accepterai que ce ne soit pas celui-là. »

Et dans un mutisme tendre, il lui promit qu'elle était délivrée.

StaffienneSouveraine des Enfers

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Perséphone
Staffienne
Souveraine des Enfers
Coeurs : 23 Messages : 38
Couleurs : thistle
J'ai traversé le portail depuis le : 05/11/2017 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. Mon nom est : Perséphone Actuellement je suis : souveraine des Enfers, par mariage avec Hadès. Il paraît que je ressemble à : Daenerys Targaryen et à ce propos, j'aimerais remercier : meh
Re: sourd aux fracas // perséphone | Dim 01 Juil 2018, 21:49


••• SOURD AUX FRACAS
PERSÉPHONE X HADÈS

La surprise passa dans les yeux de Perséphone, juste l'espace d'une demi-seconde.
Juste le temps de saisir ce qu'elle venait d'entendre. De réaliser qu'elle avait eu besoin de ces mots à une époque, mais qu'elle n'en voulait plus maintenant qu'il les avait prononcés.
Maintenant qu'il lui avait retiré la seule excuse qu'il lui restait pour se cacher.

Perséphone réduisit la courte distance qui les séparait pour se hisser sur la pointe des pieds et déposer un baiser tendre sur la joue de son époux. Un baiser chaste, qui disait "merci", mais aussi "je suis désolée".
Merci d'être si tendre avec moi.
Je suis désolée que les choses se passent comme ça.


C'est trop tard, maintenant. »

Ils le sauraient, si les choses étaient aussi faciles.
Mais la vie n'avait jamais été tendre avec eux -avec aucun des dieux, mais tous avaient le sentiment que leur malheur dépassait celui des autres parce que dans cette famille, le trait de caractère commun était l'égocentrisme.

Demain matin, je ne serai plus là. »

Sa voix se brisa, même si sa décision était irrévocable. Elle ne pouvait pas se permettre de répondre à sa demande, et une partie d'elle en souffrait autant que l'autre était soulagée de ne pas avoir à le faire.

Elle se laissa tomber contre lui, invitant le souverain à l'entourer de ses bras une dernière fois avant qu'elle ne retrouve les vivants.

Tu n'es pas obligé de m'attendre. »

Mais tu vas le faire, n'est-ce-pas ?

Et si elle faisait attention, elle pouvait entendre les battements du coeur de son roi contre sa joue. La pensée qu'elle était certainement la seule à l'avoir jamais entendu lui apporta le réconfort qu'il ne lui donnait pas avec les mots.

Viens me voir là-bas, s'il te plaît. »

Ce ne fut qu'à ce moment qu'elle leva les yeux vers lui, presque implorante. Dans un ultime instant de faiblesse avant que le temps qui manquait ne les rattrape.



YOU SPEAK WORDS THAT
DRIP WITH HONEY
BUT YOU INTENTIONS ARE
COLD AS WINTER
SWEET PERSEPHONE
THE YOUTHFUL GODDESS OF SPRING




Contenu sponsorisé
Re: sourd aux fracas // perséphone |

 
sourd aux fracas // perséphone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Goodbye Perséphone, dessins & photos
» Perséphone, le retour du printemps (diptyque)
» Déesse du Printemps ou Reine des enfers
» Persephone Books
» L’ENLEVEMENT DE PERSEPHONE d’Hélène Montardre

Sanctuary of Heart :: La Planète Bleue :: Les Enfers-
Sauter vers: