Partagez | 
 

 trois nuits par semaine ❞ (dante)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 41 Messages : 93
Couleurs : mediumvioletred.
J'ai traversé le portail depuis le : 03/08/2017 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Aelicya Sérène Kamiya. Actuellement je suis : hermétique. Il paraît que je ressemble à : sakura haruno (naruto) - margot robbie (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my bae (alice - miss amazing) ♥
trois nuits par semaine ❞ (dante) | Dim 12 Nov 2017, 22:01



► tous les malheurs de ta vertu  | entre ses lèvres comme un goût de l'Enfer
TROIS NUITS PAR SEMAINE
dante & aelicya
Du crépuscule jusqu’à l’aube, elle ne sera plus la Kamiya fière et hautaine.

Il y avait ces mains qui lui dessinaient un monde parfait où la liberté n’était plus un simple concept. Et ces syllabes accrochées les unes aux autres pour lui décrire l'univers à ses pieds et l’empire qui prenait place aux soupirs des prétendants qui auraient voulu une autre prestation. Elle avait été fabuleuse, parait-il - un ange de pureté sous un ciel de décadence, un mélange de passion et de vices qui l’avait fait incroyablement frissonner. Le déshabiller sur le parquet de la scène avait marqué les esprits de ceux - une poignée infime à qui elle avait donné une envergure de foule autour de sa reine - qui se pressaient autour d’elle, chaque fois qu’elle frôlait l’entrée du Bar’Gnarök.

Elle ne promettait jamais rien mais eux lui juraient tout. Elle s’était faite majesté intouchable et inaccessible depuis des années déjà, et ils n’auraient jamais rien d’autre que des sourires et des paroles mélodieuses et polies - trop pour le cadre. Une fois c’était des poèmes qui ne se terminaient plus en compagnie des puissants - encore et toujours, elle ne changeait jamais de gamme. Les plus propres sur eux et les conversations les plus intelligentes possibles, comme la fierté qu’elle s’était attribuée à faire émerger ce qu’il y avait de plus beau chez les habitués du bar. Une autre fois encore l’alcool plus que de raison qui l’avait amené à se faire ramener par un presqu’inconnu - quel risque inconscient avait-elle pris ce jour-là.

Mais Madame restait classe, et Madame ne donnait jamais rien de plus - encore moins une fois que les murs du Bar’Gnarök étaient loin derrière elle.

Et tout ça trois fois par semaine.

Trois toutes petites fois où elle s'accordait quelques minutes - à peine des heures à fouler le sol vicieux du bar où elle s'était donné en spectacle pour l'éphémère seulement et qui n'avait jamais mérité tout ce cinéma. Trois minuscules fois où elle alternait alcool et nicotine, assise sur les hauts tabourets du bar ; ses longues jambes croisées ; ou gracieusement droite et stoïque à tirer quelques lattes de cigarettes qu'elle métamorphosait en fumée. À peine adossée au mur sali de tous les vices - elle ne voulait même pas imaginer, elle se demanda ce que les autres en aurait pensé. Elle supposa et se perdit dans les questionnements vains et futiles. Et le jugement vint plus tôt qu'elle n'y aurait pensé.

Ces yeux noirs qui ne la chérissaient plus - pas maintenant.
La bouche qui ne laissa pas la moindre syllabe transpercer l’ambiance soudainement étouffante.
Les bras qui ne l’enlaçaient pas - pas tout de suite.

Il n’était pas dans ce monde-là. Le fauve parmi les chats de gouttière, l’artiste parmi les amateurs, le virtuose parmi les novices - le roi parmi la plèbe.
Les traits tirés - crispés de son visage lui assenaient un coup au palpitant, mais elle ne laissa rien paraître. Il y avait encore son parfum de femme qui embaumait l’atmosphère plus encore que les effluves d’alcool.

Le roi dans ton monde à toi.

Elle osa l’insolence. « On t’a prévenu qu’il n’y avait pas de coupes en cristal ni de tapis rouge ici ? » Il n’y avait jamais de salutations identiques avec lui. Aucun mot, aucune parole qui aurait pu être une habitude. Pas de geste ou toucher qui aurait pu rassurer l’un ou l’autre. Alors elle attendit, faussement soumise à son état d’esprit quotidien -  parce qu’il n’y avait rien à deviner sous ses cils fins. Ni la bribe d’expression qui aurait pu la guider sur le terrain miné qu’il avait insidieusement installé - ni le rictus qui aurait pu apaiser les battements cardiaques. Elle ne baisserait jamais les yeux pour autant.

« Qu’est-ce que tu fais ici ? »
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



take me to church
I tell myself you don't mean a thing, And what we got, got no hold on me But when you're not there I just crumble I tell myself I don't care that much, But I feel like I die 'til I feel your touch
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Romeo « Dante » Sinclair
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon
Coeurs : 47 Messages : 74
Couleurs : midnightblue
J'ai traversé le portail depuis le : 12/11/2017 et on me connaît sous le nom de : Judy. Mon nom est : Romeo « Dante » Sinclair. Actuellement je suis : libre. Il paraît que je ressemble à : Orihara Izaya & OC et à ce propos, j'aimerais remercier : mon talent.
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) | Jeu 30 Nov 2017, 03:37

Aelicya & Dante
"Trois nuits par semaine."


Les heures de bureau sont infernales lorsqu’on travaille dans les finances – c’est une connaissance commune –, mais elles n’ont jamais fait peur à Dante. Lui, il est motivé par l’argent, les primes et la reconnaissance. Pas forcément dans cet ordre. Il travaille dur en tant que trader, mais c’est encore un jeune homme. Il fait énormément d’efforts, ce qui lui permet de gagner beaucoup d’argent, qu’il va dépenser sans compter. Généralement le soir même. Dante est un fêtard, il ne faut pas l’oublier.

Sauf qu’il n’a rien prévu d’extravagant ce soir. Non, il ne fera pas la fête, il ne sniffera pas de coke entre les seins d’une belle femme. Et demain matin, il se réveillera sans doute seul et sans gueule de bois. Un mal pour un bien, qu’ils disent.

A la place, il compte prendre sur le fait une Aelicya qu’il juge un peu trop distante ces temps-ci. Un peu trop libre à son goût. C’est indélicat de sa part, mais il n’en a rien à faire. Il a déjà tout prévu.

On t’a prévenu qu’il n’y avait pas de coupes en cristal ni de tapis rouge ici ?

Les lèvres du démon s’étirent en un pâle et froid sourire. Il a remarqué l’état du bar. Un taudis où il n’aurait jamais mis les pieds en temps normal. C’est elle qui l’a ramené ici, sans même avoir eu besoin de le lui demander. Mais ça, il ne l'avouera pas.

Je te trouve bien agressive ce soir, dit-il en sortant une cigarette et son briquet de sa poche.

Il a du culot ce Dante, mais ça lui va bien. C’est une des caractéristiques qui font son charme et qui, étrangement, plaît beaucoup aux femmes.

Qu’est-ce qu’il y a ? Tu voulais garder secrète l’adresse de ce bijou ?

Il étouffe un rire sans hilarité. La vérité c’est qu’il s’en moque, de ce bar. Ce qu’il souhaite, c’est savoir ce qu’elle fait là. Trois nuits par semaine, d'après ce qu'on raconte.

Je suis curieux de voir ce qui t’amène ici.

Il n'y a ni tapis rouge ni coupes en cristal, c'est elle qui l'a dit.
(c) ASHLING POUR EPICODE




self-destructive
What makes a grown man wanna cry? What makes him wanna take his life? His happiness is never real and mindless sex is how he feels. I'm on the edge of something breaking, I feel my mind is slowly fading. If I keep going, I won't make it.
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 41 Messages : 93
Couleurs : mediumvioletred.
J'ai traversé le portail depuis le : 03/08/2017 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Aelicya Sérène Kamiya. Actuellement je suis : hermétique. Il paraît que je ressemble à : sakura haruno (naruto) - margot robbie (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my bae (alice - miss amazing) ♥
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) | Dim 03 Déc 2017, 21:01



► tous les malheurs de ta vertu  | entre ses lèvres comme un goût de l'Enfer
TROIS NUITS PAR SEMAINE
dante & aelicya
Les yeux d'ébène faisaient frémir son palpitant.

Si elle avait seulement lu la colère dans ses pupilles, ou même l'indifférence, elle n'aurait pas les tremblements qui agitaient son corps frêle.

Les pensées frénétiques dans son cerveau l'empêchait de réfléchir correctement et de faire face sans ciller à celui pour qui elle avait tremblé - plus d'une fois. Alors elle ne bouge pas, s'enferme dans un mutisme gênant qui rajoutait une tension supplémentaire à l'atmosphère déjà palpable.

« Le seul bijou ici, c'est moi. »

Il n'y avait jamais aucun sourire qui accompagnait son humour grinçant - si on pouvait trouver ça comique, et même si elle pensait chacun des mots qu'elle prononçait. C'était davantage de l'insolence. Madame était farouche parce que Madame avait peur. Une peur incontrôlée et incontrôlable qui la faisait visiblement suffoquer si on y prêtait suffisamment d'attention.

Elle hésita un instant à faire un pas en avant - instaurer le contact entre leur peau et réchauffer l'ambiance glaciale. Mais ce serait trop facile que de lui laisser une fois de plus les rênes de sa liberté. Alors finalement, Madame recula, de deux pas, pour frôler le mur décrépi qui encadrait leurs retrouvailles.

« Et moi je serai curieux de voir ta réaction si seulement je décidais de ne pas te répondre. »

Elle avait osé.
Et si elle avait peur- si elle s'étranglait à la simple idée qu'il la laisse de côté, elle avait décidé d'être l'Intouchable ce soir. D'être celle qui lui dirait non. Même si elle aimait ça, au fond. Même si l'autorité qu'il lui avait instantanément imposé faisait partie de ce qui l'excitait encore aujourd'hui. Même s'il pouvait être son garde-fou.

« De toute façon, quelque chose me dit que tu le sais déjà, ce qui m'amène ici. Alors ce serait plus facile si tu commençais par me dire ce qu'on t'a raconté. »

Elle savait pertinemment à quel point le Sinclair pouvait être influent, qu'il avait des yeux et des oreilles partout, et que s'il le voulait, le moindre des faits et gestes de la vampire lui serait immédiatement rapporté.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



take me to church
I tell myself you don't mean a thing, And what we got, got no hold on me But when you're not there I just crumble I tell myself I don't care that much, But I feel like I die 'til I feel your touch
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Romeo « Dante » Sinclair
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon
Coeurs : 47 Messages : 74
Couleurs : midnightblue
J'ai traversé le portail depuis le : 12/11/2017 et on me connaît sous le nom de : Judy. Mon nom est : Romeo « Dante » Sinclair. Actuellement je suis : libre. Il paraît que je ressemble à : Orihara Izaya & OC et à ce propos, j'aimerais remercier : mon talent.
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) | Mar 06 Fév 2018, 19:58

Aelicya & Dante
"Trois nuits par semaine."


Oh non chérie, tu ne veux pas le provoquer. Dante n’est pas le genre d’homme à cogner contre un mur quand il est contrarié. C’est le genre rancunier, mauvais, qui blesse verbalement sur le moment et qui te le fait payer ensuite. Pourquoi penses-tu qu’il est si solitaire ? C’est parce qu’on le fuit, lui et ses excès de colère. Il n’y a qu’une seule femme qui connaît sa vraie nature et qui n’a pas peur de lui : sa mère.

« De toute façon, quelque chose me dit que tu le sais déjà, ce qui m'amène ici. Alors ce serait plus facile si tu commençais par me dire ce qu'on t'a raconté. »

Ah, nous y voilà. Pour tout te dire, on ne lui a pas dit grand-chose, si ce n’est que tu danses trop bien pour des yeux qui ne sont pas les siens. Il n’a pas tenu à entendre la suite.

« On m’a appris des choses sur toi. »

Il avance vers toi, la cigarette coincée entre les lèvres. Il est si proche de toi qu’il peut sentir ton parfum. Dante te regarde de haut en bas, il se dit que tu es belle. Qu’il préférerait te sentir encore plus près de lui… mais tu l’as contrarié, Aelicya. Tant pis pour lui, tant pis pour toi, le mal est fait.

« On m’a dit que tu venais souvent ici. »

Il se dit que tu n’as jamais dansé pour lui. A cause de toi, le prince est rongé par la jalousie.

« Que tu danses bien, aussi. »
(c) ASHLING POUR EPICODE




self-destructive
What makes a grown man wanna cry? What makes him wanna take his life? His happiness is never real and mindless sex is how he feels. I'm on the edge of something breaking, I feel my mind is slowly fading. If I keep going, I won't make it.
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 41 Messages : 93
Couleurs : mediumvioletred.
J'ai traversé le portail depuis le : 03/08/2017 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Aelicya Sérène Kamiya. Actuellement je suis : hermétique. Il paraît que je ressemble à : sakura haruno (naruto) - margot robbie (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my bae (alice - miss amazing) ♥
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) | Mer 07 Fév 2018, 19:54



► tous les malheurs de ta vertu | entre ses lèvres comme un goût de l'Enfer
TROIS NUITS PAR SEMAINE
dante & aelicya
Oh dieu qu'elle l'aimait ténébreux.

Elle l'aimait sombre et incisif, elle l'adorait piquant et cruel, et pour un peu qu'il ne la suppliait pas à genoux, c'était la dévotion qui dévorait son palpitant, là ou l'expérience faisait qu'elle ne se jetait jamais dans ses bras à la première condition remplie pour susciter son intérêt.

Aelicya aimait Dante - tout le monde le savait, lui le premier par malheur. Elle aimait cette image sauvage qu'il lui imposait en permanence, et peut être est-ce le fait qu'il ne lui appartiendrait jamais qu'elle aimait posséder par dessus tout le reste. Et elle s'imaginait l'inconsciente que la réciproque n'était pas totalement fausse - mais pas assez vraie pour ne pas tout gâcher entre eux deux, ce qu'il n'y avait jamais eu entre personne d'autre.

« Ce qui me choque, c'est que ça puisse t'étonner. »

Parce qu'elle avait ternie la propre image qu'elle s'était forgée aux yeux du Sinclair, elle savait qu'elle avait fauté, de façon irrémédiable et malheureusement incontestable. La meilleure défense restait l'attaque, et plus encore avec Dante.

« Moi je ne te dis pas, tout ce que j'apprends sur toi et tes petites occupations. »

Elle y allait au bluff, parce qu'elle n'en savait rien, fondamentalement. Probablement que ça la rendrait hors d'elle. Et par dessus tout, parce qu'elle avait décidé d'être insolente ce soir, elle se permit sans la moindre autorisation de promener sa main sur son visage - si bien fait, pour agripper de façon faussement délicate la mâchoire de son vis-à-vis, en rêvant plus encore si c'était permis.

« Bon, et alors ? Tu viens pour le show ? Je suis désolée de te l'avouer, mais je suis une exclusivité dans ce bar. Je ne donne qu'une représentation par siècle écoulé. »

Une façon tacite d'avouer sa faute, tout en accentuant le fait que ça ne s'est produit qu'une seule fois. Elle savait pourtant qu'elle allait en subir les conséquences - peut-être que c'était ce qu'elle cherchait au fond. Un peu de réaction de sa part.

« Ne me dis pas que tu es jaloux ? »

Un sourire fripon, d'une gamine prise pour une faute qu'elle avait consciemment faite, et que la punition faisait doucement rire. Et la femme qu'elle était se permit d'y ajouter un clin d'oeil - irrespectueux.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



take me to church
I tell myself you don't mean a thing, And what we got, got no hold on me But when you're not there I just crumble I tell myself I don't care that much, But I feel like I die 'til I feel your touch
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Romeo « Dante » Sinclair
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon
Coeurs : 47 Messages : 74
Couleurs : midnightblue
J'ai traversé le portail depuis le : 12/11/2017 et on me connaît sous le nom de : Judy. Mon nom est : Romeo « Dante » Sinclair. Actuellement je suis : libre. Il paraît que je ressemble à : Orihara Izaya & OC et à ce propos, j'aimerais remercier : mon talent.
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) | Jeu 08 Fév 2018, 02:50

Aelicya & Dante
"Trois nuits par semaine."


« Moi je ne te dis pas, tout ce que j'apprends sur toi et tes petites occupations. »

Tu es insolente, tu as du culot, en somme tout ce qu’il faut pour le mettre hors-de-lui, mais étrangement ça ne lui déplaît pas. Dante te laisse lui répondre sur ce ton, pas parce qu’il ne peut rien y faire, mais parce que peu de personnes osent le faire. Vas-y sors de ta cage, égare-toi, je t’en prie. Il se fera un plaisir de te couper les ailes.

Lorsque tu poses ta délicate main sur son visage, le demi-dieu plonge son regard dans le tien. Il aurait pu t’en empêcher en tenant ton poignet à l’écart, mais il apprécie tes gestes de douceur autant qu’il apprécie l’amertume de tes mots. Il tente de le cacher, mais au fond tu sais qu’il aime cette image de femme douce-acerbe que tu as.

« Ça va te contrarier, mais la réponse est non. » dit-il d’une voix basse. Il prend ta main dans la sienne. « Je vais te dire pourquoi. Parce que tu vas retourner à l’intérieur de ce bar avec moi. »

Dante fait un pas en arrière, éloignant ainsi son visage du tien. Il n’en dit pas plus, mais tu comprendras facilement qu’il compte dissuader les autres hommes de t’offrir un verre, cette nuit et toutes celles qui suivront. Il n’est pas jaloux parce qu’aucun homme n’osera t’approcher quand il aura donné l’illusion que tu lui appartiens.

« Allons, à moins que tu préfères rester ici. » Dans cette ruelle sombre et dégueulasse. « Je t’invite. »

Ça va de soi, mais il le dit quand même au cas où tu douterais encore de ses manières.

(c) ASHLING POUR EPICODE




self-destructive
What makes a grown man wanna cry? What makes him wanna take his life? His happiness is never real and mindless sex is how he feels. I'm on the edge of something breaking, I feel my mind is slowly fading. If I keep going, I won't make it.
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 41 Messages : 93
Couleurs : mediumvioletred.
J'ai traversé le portail depuis le : 03/08/2017 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Aelicya Sérène Kamiya. Actuellement je suis : hermétique. Il paraît que je ressemble à : sakura haruno (naruto) - margot robbie (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my bae (alice - miss amazing) ♥
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) | Jeu 08 Fév 2018, 19:39



► tous les malheurs de ta vertu | entre ses lèvres comme un goût de l'Enfer
TROIS NUITS PAR SEMAINE
dante & aelicya
De toutes les réactions à laquelle elle s'attendait et se préparait psychologiquement à affronter, celle qu'il venait de lui imposer faisait partie des pires envisagées. Aelicya n'avait aucune envie de voir Dante ici - pas entre les murs, en dehors peut-être. Parce que le lieu renverrait une image d'elle qu'elle appréciait autant qu'elle lui faisait peur.

Aelicya aimait Dante - mais pas tous les combats qu'ils menaient l'un et l'autre à chaque fois et qu'elle avait la désagréable sensation de perdre sans arrêt. Parce que finalement, elle succombait toujours aux mots acerbes et à la supériorité évidente qu'elle décelait chez lui - ce qu'elle recherchait en fin de compte.

« Tu es sérieux ? »

Comme si l'infime chance qu'il réponde par la négative était réalisable. Mais elle savait, qu'il irait jusqu'au bout - comme d'habitude. Et moins qu'une capitulation, il était obligatoire qu'elle se contente de se retourner vers l'entrée du bar, suivie de près par le Sinclair qui alimentait le malaise chez la vampire.

« Je te l'ai dit. Il n'y a ni cristal ni tapis rouge ici. Ne sois pas trop surpris. »

Jusqu'à ce qu'elle pousse la porte et fasse sa seconde entrée de la soirée au Bar’Gnarök, elle espérait qu'il fasse volte-face dans sa décision. Elle soupira. Il lui faisait payer centime par centime. Une tension palpable lui fit frémir le dos quand elle scruta l'ensemble de la salle, où quelques regards se perdaient sur elle avant de s'étonner de la compagnie qu'elle venait de ramener. Elle fit mine de ne pas s'en soucier et s'avança vers le bar où elle était connue - trop. Elle se réinstalla au tabouret de comptoir sur lequel elle s'était assise précédemment, en tournant le dos à ses voisins qu'elle ne connaissait que de vue, mais déjà trop quand elle était avec Dante. Elle attendit qu'il prenne place, et le regarda, de longues secondes - elle adorait faire ça, en toute circonstances.

« La même chose que d'habitude ? »

Quand la voix du serveur s'éleva pour s'adresser à la sang-pur, elle réprima un mouvement de recul et mit une infinité de secondes à répondre. Puis, comme elle n'allait pas balayer toutes ses habitudes pour autant, elle se contenta d'un sourire élégant.

« S'il te plaît.»

La voix trop douce et le regard fuyant, elle posa la pochette de cuir sur la table en balayant les cendres dispersées sur la surface - un tic qu'elle avait depuis des années quand elle n'était pas en confiance - et tourna ses yeux bleus vers l'homme qui l'accompagnait.

« Bon ? Tu es venu, tu as vu... La prochaine étape ?»

Veni vidi vici.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



take me to church
I tell myself you don't mean a thing, And what we got, got no hold on me But when you're not there I just crumble I tell myself I don't care that much, But I feel like I die 'til I feel your touch
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Romeo « Dante » Sinclair
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon
Coeurs : 47 Messages : 74
Couleurs : midnightblue
J'ai traversé le portail depuis le : 12/11/2017 et on me connaît sous le nom de : Judy. Mon nom est : Romeo « Dante » Sinclair. Actuellement je suis : libre. Il paraît que je ressemble à : Orihara Izaya & OC et à ce propos, j'aimerais remercier : mon talent.
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) | Dim 11 Fév 2018, 05:13

Aelicya & Dante
"Trois nuits par semaine."


Oh, 'la même chose que d’habitude.' Tu viens donc si souvent que le barman se rappelle de toi et de ta boisson préférée, parmi tous les autres clients ? Dante t’observe du coin de l’œil. Il sent que tu es mal à l’aise quand tu gigotes un peu trop sur ta chaise haute et que tu fuis son regard.

Ton attitude le surprend autant que ça l’amuse. Tu n’as jamais la même réaction, tu ne gardes pas longtemps la même humeur – ça le change un peu des autres femmes qu’il fréquente.

« Je bois. » dit-il en levant son verre de scotch, comme pour te rappeler qu’il l’a en main. « Aussi simple que ça. »

Le demi-dieu ne t’a pas habitué aux réponses simples, alors ça ne l’étonnerait pas que tu doutes de sa sincérité en ce moment. Pourtant il ne te ment pas : il n’est pas venu ici avec un plan précis et, pour tout te dire, il le regrette. Ça lui apprendra à agir impulsivement, à prendre des décisions sous le poids de la colère et de la jalousie.

« J’ignorais que t’aimais les endroits… il se racle la gorge, comme ça. »

Tu as l’air d’une femme classieuse, Aelicya. A ses yeux, tu n’apprécies que les bonnes choses, les bonnes fréquentations, les belles paroles. Alors que fais-tu là, dans ce bar trop sale, trop sombre pour toi ?

« C’est mal situé, l’alcool est mauvais, les clients ont tous des gueules de taulards… »

Dante n’est pas dupe. Qu’est-ce qui te pousse à revenir là ?

« Tu vas me dire que t’as trouvé l’adresse en te baladant dans le quartier ? »
Seule et tard la nuit ?

(c) ASHLING POUR EPICODE




self-destructive
What makes a grown man wanna cry? What makes him wanna take his life? His happiness is never real and mindless sex is how he feels. I'm on the edge of something breaking, I feel my mind is slowly fading. If I keep going, I won't make it.
Vampire Sang Pur

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 41 Messages : 93
Couleurs : mediumvioletred.
J'ai traversé le portail depuis le : 03/08/2017 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Aelicya Sérène Kamiya. Actuellement je suis : hermétique. Il paraît que je ressemble à : sakura haruno (naruto) - margot robbie (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my bae (alice - miss amazing) ♥
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) | Dim 11 Fév 2018, 09:25



► tous les malheurs de ta vertu  | entre ses lèvres comme un goût de l'Enfer
TROIS NUITS PAR SEMAINE
dante & aelicya
Aelicya n’était pas une femme qui montrait son affection en public - les seuls baisers tolérés étaient ceux sur la joue. Elle préférait largement exprimer sa tendresse par des mots choisis pour flatter et des minauderies féminines qu’elle maniait si bien.
Et pourtant, à l’instant même, elle saturait déjà de la distance que Dante instaurait entre elle et lui - elle en connaissait trop bien le sens.

Elle aurait mille fois préféré se jeter dans ses bras - encore une fois, quitte à devoir lui demander pardon des dizaines de fois pour la simple idée de s’être montrée devant d’autres, ça aurait peut être été plus facile. Mais elle n’aurait plus le moindre intérêt à ses yeux - elle le savait, ça aussi.

Alors elle se contenta du mètre de distance qui les séparait sur le Bar - distance qu’elle jaugea d’un coup d’œil entre le verre du Sinclair et le sien, puis fit tourner négligemment le pic à cocktail dans son verre - elle en demandait toujours un.

 » Oh non, je ne vais pas te dire ça. Toi et moi on sait que ce n’est pas vrai. A moins que tu préfères que je te mente. » souffla-t-elle en levant un sourcil alors qu’elle évitait toujours de croiser le regard de son vis-à-vis.

C’était l’un de ses credo, que de systématiquement attirer l’attention sur elle - elle ne voulait pas être aimée, elle voulait être la préférée.

« J’ai connu l’endroit par quelqu’un. Une vague connaissance rencontrée lors d’un vernissage... je lui ai expliqué que ce genre de soirées finissait toujours par m’ennuyer, et il a jugé intéressant de m’amener ici. »

Le ton était suave et l’ambiguïté qu’elle savait que Dante allait déceler dans sa petite histoire était précisément là pour lui. Elle restait vague par choix - quel intérêt que de savoir que la connaissance en question s’appelait James par coïncidence. Il n’avait pas non plus besoin de savoir qu’ils n’avaient pas passé la nuit ensemble - quel intérêt qu’il le sache, la simple idée que cela soit possible suffirait.

« Il était assez ennuyeux comme type, mais j’ai tout de suite trouvé l’endroit plein d’intérêt. »

Elle mentait, il n’y avait pas que l’alcool à déguster ou les lumières tamisées pour flirter avec qui elle voulait. Elle aimait penser qu’elle était de bonne compagnie et que les hommes appréciaient la simple idée de discuter avec elle sans rien attendre derrière - de toute façon, il n’y avait qu’un seul homme à fréquenter le bar avec qui elle donnait plus.

« Tu imagines bien que je ne laisse personne qui puisse avoir une hygiène douteuse poser la main sur moi voyons. »

D’abord, elle avait pensé à le rassurer. En omettant soigneusement de précisément la relation qu’elle entretenait avec le propriétaire des lieux, ce qui ne lui plairait pas, elle en était sûre. Puis, elle se rappela que Dante ne se gênait pas. Alors elle prit l’air de celle qui avait oublié un détail important dans son histoire, détail que tout le monde savait choisi pour la chute du récit. Celui qui donne un peu plus de piquant à une histoire chiante à mourir.

« Oh, et puis j’apprécie le patron de ce bar. On s’entend très bien. »

Assise sur le bar, ses jambes croisées et le dos droit, elle tourna le regard vers le demi-dieu, à qui elle savait très bien qu’elle venait de faire offense. Elle eut ce rictus insolent, qu’ont les enfants pris en faute mais qui ne cherchent qu’à attirer l’attention, et finit par arracher cette expression insolente de son visage quand elle comprit que le risque qu’il la laisse en plan faisait également partie des éventualités.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



take me to church
I tell myself you don't mean a thing, And what we got, got no hold on me But when you're not there I just crumble I tell myself I don't care that much, But I feel like I die 'til I feel your touch
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Romeo « Dante » Sinclair
Demi-Divinité fils d'Arès & Démon
Coeurs : 47 Messages : 74
Couleurs : midnightblue
J'ai traversé le portail depuis le : 12/11/2017 et on me connaît sous le nom de : Judy. Mon nom est : Romeo « Dante » Sinclair. Actuellement je suis : libre. Il paraît que je ressemble à : Orihara Izaya & OC et à ce propos, j'aimerais remercier : mon talent.
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) | Dim 18 Fév 2018, 21:28

Aelicya & Dante
"Trois nuits par semaine."


Tu as tout de suite trouvé l’endroit « plein d’intérêt » ? Dante termine le contenu de son verre, visiblement agacé par ce que tu racontes. Tu te fous de moi ? Il ne te croit pas une seule seconde, et pour tout te dire, il déteste qu’on lui mente. Dante a le droit de le faire, parce qu’il se fiche bien de ce qui est moral ou pas – mais ça ne l’empêche pas de juger les autres. Toi y compris.

« Oh, et puis j’apprécie le patron de ce bar. On s’entend très bien. »

Le demi-dieu fronce les sourcils. Vous vous entendez ‘très bien’ ? Venir seule ici, sans lui demander de t’accompagner, sans l’en informer, c’est une chose. Mais lui dire qu’un autre homme a capté ton attention, et le narguer en plus, c’en est une autre. Tu as fait la seule chose qui pouvait le mettre en colère. Et chérie, tu ne sais pas à quel point tu vas le regretter.

« Le patron du bar, vraiment ? »

Est-ce qu’il te plaît ?

« Laisse moi deviner. Il te dragues et puisque c'est le patron, et que tu aimes l'attention, tu rentres dans son jeu ? »

Dante est mauvais, Dante est blessant. Il peut être sympathique et drôle par moments, mais ça ne dure jamais longtemps. D'abord parce que ce n'est pas dans sa nature, ensuite parce que les gens finissent toujours par le contrarier. Et tu es arrivée à faire pire que les autres : tu as vexé le démon.

« Ça ne m’étonnerait pas de toi. »

Avoue le Aelicya, tu es le genre à aimer l'attention et les flatteries. Deux choses qu'il te donnait avec plaisir, mais qu'est-ce que tu lui as offert en échange ? Ta compagnie ? C'est un point, mais c'est tout. Il pense que tu as couché avec cet homme, alors qu'il le méritait plus que n'importe quel autre. Et ça le fait bouillir de l'intérieur.

« En fait, rien ne pourrait m'étonner venant de ta part. Je ne sais même pas ce que ça veut dire pour toi, de 'bien s'entendre' avec quelqu'un. »

Tu dirais qu'on s'entend bien, nous deux ?

(c) ASHLING POUR EPICODE




self-destructive
What makes a grown man wanna cry? What makes him wanna take his life? His happiness is never real and mindless sex is how he feels. I'm on the edge of something breaking, I feel my mind is slowly fading. If I keep going, I won't make it.




Contenu sponsorisé
Re: trois nuits par semaine ❞ (dante) |

 
trois nuits par semaine ❞ (dante)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» les trois gars en danger cette semaine
» [Figurine] Les trois blobs de la sagesse
» Trois garçons pour quatre filles...
» Nouveautés BD de la semaine du 23/08/10 au 28/08/10
» Dante Gabriel Rossetti

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: