Partagez | 
 

 What a pain in the ass (Darragh ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mythologique Nymphe Céleste

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Electra U. «Météora» Aoti
Mythologique Nymphe Céleste
Coeurs : 4 Messages : 33
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2017 et on me connaît sous le nom de : Kokoro. Mon nom est : Electra Urielle Météora Aoti. Actuellement je suis : Célibataire & hétérosexuelle. Il paraît que je ressemble à : OC et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi.
What a pain in the ass (Darragh ♥) | Mer 27 Sep 2017, 15:32


What a pain in the ass
feat. Darragh & Météora
Météora avait largement le temps de faire un travail à mi-temps grâce à son emploi du temps universitaire plutôt léger. Contrairement à ses camarades de classe, elle avait beaucoup d'aisance concernant l'apprentissage. Elle pouvait jouir d'une mémoire qui retenait facilement les informations et d'une compréhension qui se montrait rarement capricieuse. Elle avait alors plus de temps à son actif pour s'occuper d'elle-même. La nymphe céleste était une personne dynamique qui ne pouvait pas se permettre de perdre son temps chez elle. Autant qu'elle soit utile à la société et surtout pour son propre bien plutôt que de demeurer sur place sans objectif précis. Elle avait ratissé Skyworld à la recherche d'opportunités d'emplois intéressantes. Il n'y eut que celle du Bar'Gnarök qui attira son attention car les horaires coïncidaient avec ses plages d'indisponibilité où elle serait assise dans un amphithéâtre à écouter un professeur en train de faire un cours magistral.

Elle avait dégluti d'ennui lorsqu'elle avait contacté le patron des lieux pour obtenir un entretien d'embauche avec lui. Un homme ... Il ne fallait jamais leur faire confiance car ils étaient souvent capables du pire. Le travail à mi-temps avait pourtant un trop grand avantage concernant les heures à effectuer ce qui incita la demoiselle à passer au-dessus de ce détail incommodant. Il fallait de toute manière également des hommes pour faire un monde, malheureusement ...

Lorsqu'elle l'avait rencontré pour la première fois, la nymphe fut intérieurement mal à l'aise, ce qu'elle avait déjà prévu parce qu'elle avait dû dresser oralement un véritable cv en face de celui qui deviendrait peut-être son patron. Elle avait eu la dérangeante impression de n'être qu'une marchandise désireuse de se vendre et au moment où elle s'était éclipsée de la salle à la fin de l'interrogatoire, elle avait soupiré d'agacement. Elle ne refuserait cependant pas le job si jamais elle l'avait convaincu car la belle ne voulait plus dépendre de ses parents qui dépensaient trop pour son bien à ses yeux.

La fatidique réponse était arrivée à peine une semaine plus tard. Soit elle l'avait complètement convaincu d'emblée par la puissance de ses arguments, soit il n'avait pas eu de nombreuses propositions auparavant et par la suite. Météora ne saurait jamais la réponse à ce genre d'interrogation et cela lui importait peu à vrai dire. Elle avait obtenu l'offre et c'était tout ce qui comptait pour le moment. Cette nuit-là était d'ailleurs son troisième jour uniquement. Son patron lui avait sommé dans sa réponse qu'elle devrait travailler dans la pièce assujettie par les commandements de Frigg. Il s'agissait de celle légèrement dissimulée par la première qui jouait alors plus ou moins le rôle de devanture. Le tablier accroché autour de sa taille et munie d'un plateau, la belle se dirigea comme les fois précédentes vers son lieu de travail. Elle commença à sillonner entre les diverses tables pour prendre les commandes des clients présents sur place tout en évitant du regard les danseuses se donnant en spectacle sensuel et suggestif. Elles ne lui inspiraient que le dégoût, à vendre les charmes de leur corps pour de l'argent. Jamais la nymphe ne pourrait réaliser un tel travail. Elle ne pouvait s'empêcher de trouver ce genre d'actes très dégradant pour leur image.

La belle ne s'attendit pourtant pas à ce qu'un des hommes jouissant de l'alcool du bar ne vienne lui faire des avances peu recommandables. Il ne se gêna pas le moins du monde pour lui décocher une claque sur le fessier lorsqu'elle lui déposa son verre sur la table. La fureur s'empara rapidement de tout son corps et elle dissimula la violence de ses pulsions par un sourire forcé puis tenta de s'éloigner le plus rapidement possible de ce genre de pourriture. Météora voulait éviter de déjà faire éclater un scandale alors que cela faisait à peine deux jours qu'elle travaillait ici. Si elle avait pris le soin d'être évasive concernant sa race, on pouvait bien se douter qu'elle n'était pas une personne normale, surtout pas avec sa marque de naissance en forme de constellations scintillantes ancrée dans la chair de son dos un peu dénudé.

L'inconnu se montra néanmoins persistant et il la retint en enroulant son bras autour de la taille de la nymphe comme-ci elle n'était qu'une vulgaire possession à ses yeux emplis de perversité. Il la tira vers lui ce qui la déséquilibra et la fit tomber sur lui dans une position assise parfaitement dérangeante pour la demoiselle. Les attouchements fusèrent alors qu'il lui ordonna presque de rester avec lui pour qu'ils puissent s'amuser tous les deux. Estimant qu'il avait dépassé les bornes depuis bien longtemps, Météora se dégagea brutalement de son emprise vomitive et en profita pour lui attraper le bras et le faire chuter au sol dans son élan. Une prise d'art martial qu'elle maîtrisait à la perfection. La carcasse de l'homme cogna lourdement le parquet laqué du bar et la belle ne s'arrêta pas à ce genre d'intimidation. Elle se laissa entraîner par sa haine envers le genre masculin, les prunelles débordantes de menaces meurtrières et effrayantes alors qu'elle disposa la pointe de son talon sur sa gorge, prête à appuyer à tout moment pour faire gicler abondamment son sang répugnant et lui faire regretter à jamais d'avoir posées ses mains suitantes de microbes sur elle. Sa voix qui s'était tue jusqu'à présent décida de s'élever dans les airs pour profaner de funestes menaces.

Qui vous a permis de poser vos sales pattes dégoûtantes sur moi ? Une chose aussi répugnante que vous devrait se tenir à distance mais comme vous semblez être long à la détente, je vais sur le champ vous faire comprendre pour que cela s'imprime bien dans vos crâne si vous survivez.

La belle enfonça lentement son talon dans sa gorge. Sa chair se creusa, ploya sous la force qu'elle exerça du bout de sa chaussure pailletée et on put entendre des étouffements d'agonie de la part de l'homme retentir dans la pièce. Ses mains s'emparèrent aussitôt de la jambe de la nymphe pour tenter de la retirer mais elle ne flancha pas d'un millimètre. Les regards qui s'étaient portés sur eux depuis leur altercation s'assombrirent autant d'effroi que de surprise. Météora était sournoisement dangereuse ...

(c) Guerlain
Sang-mêlé Dragon & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Darragh W. «E» Valkyrie
Sang-mêlé Dragon & Démon
Coeurs : 11 Messages : 25
Couleurs : darragh — steelblue
ironie — black
J'ai traversé le portail depuis le : 29/10/2016 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Darragh Valkyrie. Actuellement je suis : un bâtard. Il paraît que je ressemble à : Portgas D. Ace (One Piece) & Andrew Garfield (irl). et à ce propos, j'aimerais remercier : Midona la plus belle.
Re: What a pain in the ass (Darragh ♥) | Sam 14 Oct 2017, 16:29


What a pain in the ass
Darragh n'avait pas de critères communs et il était difficile de le convaincre. Un bégaiement, une hésitation, la moindre faiblesse et c'était fini. Il aimait les caractères forts, et même s'il lui fallait de tout pour combler sa clientèle, il avait ses préférences. Si bien que lorsqu'elle avait pénétré dans son bureau, Electra, sulfureuse, lui parût immédiatement faite pour le job. Darragh n'aimait pas les frêles et certainement pas les idiotes. Les gentilles filles qui franchissaient son bureau finissaient plus souvent dans son lit qu'employées dans son bar - ça ne durait qu'une nuit et il espérait ensuite ne plus les voir.

Il préférait celles qui lui étaient inaccessibles. Et c'est ainsi qu'elle avait commencé à travailler pour lui.

Ce soir-là, comme souvent, il veillait sur la salle, resté au bar d'abord et passé dans la seconde salle ensuite. Il se plaisait à contempler son affaire fleurir, les moeurs faner et les vices foisonner. Ca avait quelque chose d'apaisant pour lui de voir tout ce monde se laisser bercer par les effluves d'alcool et de parfum.

Puis parmi public, un fanfaron avait décidé de faire un pas de trop, de travers. Les Commandements étaient clairs et la parole de Frigg était d'or. Il était péché d'enfreindre ses lois, et celui-ci devait comprendre. Il s'apprêtait à intervenir, mais sa serveuse fut plus réactives qu'il ne l'imaginait. Planté là, Darragh fixa la scène, dubitatif mais le regard neutre, assez peu affecté de compassion pour le pauvre fou qui étouffait, le dos contre le sol.

Il se décida enfin à faire un pas vers eux, élevant sa voix comme une menace.

« — Il suffit ! »

Le regard dur, intransigeant, il avait intimé à la serveuse de s'écarter. Le client, furieux, s'était relevé dans un mouvement de panique, exprimant son mécontentement avec une agressivité qui lui coûterait cher.

« — La loi, c'est la loi. Si vous êtes incapable de comprendre, votre place est dehors. »

Il fit un signe de main à l'un de ses hommes de main et ce dernier s'empara du client pour l'escorter jusqu'à la sortie. Darragh se retourna vers Electra.

« — Je ne veux pas de cadavres sur ce plancher, est-ce clair ? »

Son intention n'était pas vraiment de l'intimider, mais pour elles aussi, il y avait des règles à ne pas enfreindre. Il lança un regard circulaire sur la salle, le public arrêté et les regards perplexes, dubitatifs. Ils murmuraient ou se taisaient, mais ils les fixaient, quelques habitués questionnant Darragh du regard. Il soupira.

« — On continuera cette conversation dans mon bureau. »

Et il lui intima le chemin vers la porte du fond, menant aux escaliers qui eus-mêmes menaient à son bureau et le reste de ses appartements.


 
What a pain in the ass (Darragh ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres :: Bar'Gnarök-
Sauter vers: