Partagez | 
 

  I became a monster, please, bump me off • ft. Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Faelyn A. Yinren
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu
Coeurs : 83 Messages : 132
Couleurs : #66ccff
J'ai traversé le portail depuis le : 20/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Iyfaelyn. Mon nom est : Faelyn Agis Yinren. Actuellement je suis : amoureux et bisexuel Il paraît que je ressemble à : Yuri Plisetsky - Yuri on Ice et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Dim 24 Sep 2017, 01:43

Bump me off
ft. Julian


Une semaine. Une semaine qu'il était comme ça. Une semaine qu'il était seul dans la montagne, souffrant physiquement comme mentalement. Une semaine qu'il avait froid, faim, soif, qu'il avait envie de rentrer, mais qu'il ne pouvait pas. C'était vraiment le bordel dans sa tête. Et c'était l'enfer partout autour de lui. Il ne savait plus quoi faire.

Sept jours plus tôt, il avait eu comme idée de faire une petite balade nocturne pour se changer les idées, pendant que Julian était absent – ce qui l'avait rendu assez triste, d'ailleurs, il le préférait chez lui que dehors, où tout pouvait être dangereux – et ses pas l'avaient mené vers l'endroit où il avait grandi. Bien sûr, il n'était pas rentré dans le village des fées, il avait juste continué son chemin vers le sommet, pour avoir une vue imprenable sur la nature environnante et simplement penser à ce que sa vie était devenue avec une présence charmante à ses côtés. Cependant, il avait chuté, avait été gravement blessé mais avait été secouru par un vampire qu'il avait déjà croisé et qu'il n'appréciait que peu. Enfin secouru... à cause de lui, il était devenu un monstre. Et ça, il ne l'acceptait pas.

Désormais seul à devoir apprivoiser ses nouveaux pouvoirs et sa nouvelle nature, perdu et désespéré, il rôdait dans les alentours, refusant pertinemment de retourner à la civilisation. Il ne bougeait pas beaucoup, passant le plus clair de son temps, immobile, à lutter contre une soif de sang qui l'habitait mais qu'il refusait d'assouvir, griffant ses bras, ses jambes, gémissant tel une âme en peine, priant pour sa délivrance. Une fois, il s'était aventuré jusqu'à son ancien village, n'y tenant plus, et avait attaqué quelqu'un. Le sentiment qu'il avait ressenti alors, une fois son méfait accompli était inexplicable. On ne l'avait pas reconnu, mais il s'en voulait énormément, et le mot était faible. Il était devenu une bête assoiffée de sang frais et jamais plus il ne pourrait se regarder dans la glace, retourner auprès des siens. Revoir l'homme qu'il aimait. Il devait tellement s'inquiéter ! Ils étaient ensemble depuis près d'un mois, vivaient tous les deux dans sa maison – malheureusement pas encore officiellement, il n'osait pas poser la question à son amant – et étaient totalement inséparables. Ils s'aimaient, tout simplement, et la culpabilité de l'avoir abandonné le rongeait.

Mais il ne pourrait pas retourner auprès de lui. Jamais. Il était devenu une créature tueuse qui ne méritait pas de vivre. Désormais, il avait une terriblement mauvaise vue de lui-même et se haïssait terriblement. Ce qu'il attendait avec impatience ? La mort. C'était tout ce qu'il désirait, tout ce qu'il méritait. Un jour, s'il n'était pas bouffé par les loups ou les vers avant, on retrouverait son cadavre. Et peut-être que le mystère resterait entier sur sa disparition, que jamais personne n'apprendrait qu'il était un vampire. Quelle honte. Que penserait son rouquin de petit-ami si jamais il savait ça ? Que celui qu'il aimait était un réalité une sale bête ?

Recroquevillé sur lui-même, il éclata en sanglots. Il était en dehors d'une petite grotte parce qu'il étouffait à l'intérieur, que les ombres qui éclairaient les murs étaient effrayantes. Pourquoi le ciel ne pouvait-il pas simplement s'abattre sur son misérable être ? Pourquoi il existait, au fond ?

Mais, comme un con, il n'arrivait pas à mettre lui-même fin à ses jours. Ça aurait été facile, pourtant ! Il aurait bien moins souffert. Il regarda ses bras dénudés et griffés, sanguinolents. Peut-être que ça allait s'infecter et qu'il allait mourir ? Il l'espérait tellement ! Il n'était plus que la pitoyable ombre de lui-même. Il n'existait plus.

Et cette soif de sang... cette soif...


PROPRIÉTÉ EXCLUSIVE DE JULIAN.

Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 132 Messages : 303
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Dim 24 Sep 2017, 02:39

I became a monster, please, bump me off
Julian & Faelyn
Ah! Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas que la richesse vient du coeur et non de l'argent. Ainsi donc, les personnes n'ayant pas d'argent sont les plus heureuses et celles qui en ont trop ne le sont pas. Les riches ne le sont que par leur argent et non par les expériences difficiles rapprochant les êtres entre eux. Les pauvres sont riches et les riches sont pauvres.

Cela faisait maintenant une semaine.
Une semaine que Julian se faisait un sang d'encre pour Faelyn. Il avait disparu sans laisser de traces et le rouquin était très inquiet pour lui. Il voulait espérer que rien de mal ne lui était arrivé, mais il ne pouvait effacer cette boule de peur qui s'était formé au creux de son ventre. Il l'avait cherché pendant plusieurs heures à chaque jour, en vain. Cette peur ne faisait que grandir et elle le rendait beaucoup trop inquiet. Il avait beaucoup pleuré, ces derniers jours. D'ailleurs, aujourd'hui aussi, puisque ses yeux étaient enflés et rouges. Il désespérait presque, mais ne pouvait se résigner. Dire qu'il souffrirait autant par amour... Quand Tia suivi de Matteo s'étaient envolés dans la nature, le rouquin était resté positif et n'avait presque pas versé de larmes. Il trouvait que cette situation n'était pas pareille dans son coeur. Il aimait Tia et son jumeau, mais il aimait encore plus Faelyn. Surtout qu'il lui avait dit qu'il rentrerait le même soir. Le rouquin craignait le pire et ça ne l'aidait pas, lui qui n'avait qu'une seule envie en ce moment: pleurer. Pleurer toutes les larmes de son corps. Sauf que ça ne changerait rien à la situation. Ça ne lui ramènerait pas son amoureux.

Julian était de nouveau à la rue, n'osant pas profiter du logement de son amant en son absence. Après tout, il n'habitait pas là, il ne faisait que squatter. La semaine avait été éprouvante et il avait besoin de soulager un peu son coeur meurtri par la douleur. Une douleur telle qu'il avait un pincement. Une douleur que seule l'inquiétude pouvait créer. Il devait se changer les idées. Il alla d'abord dans la forêt; un endroit plutôt familier pour lui, animal sauvage. L'hybride marchait lentement entre les arbres, complètement lessivé par ses larmes. Aujourd'hui avait été la pire journée. Maintenant, ses larmes étaient taries. Même s'il le voulait ardemment, aucune larme n'arrivait à couler de ses jolis yeux ambrés. Il avait crisé et mit toute son énergie à tenter de trouver un seul indice sur la disparition pour le moins soudaine de son compagnon de vie. Il n'avait plus d'énergie, lui qui en déborde habituellement. Il n'avait pas envie d'être joyeux. Sans son blond adoré, ça n'était pas pareil. Alors qu'il déambulait entre les arbres depuis plusieurs heures déjà, il arriva au village des fées sans même s'en rendre compte. Un infime, minuscule espoir étincela dans ses yeux ambres. Il courut jusqu'au village où il harcela les quelques villageois qui étaient encore dehors à cette heure, mais personne ne put lui répondre et cet infime espoir disparut en même temps. Pourquoi est-ce que ça devait lui arriver?

Il faisait nuit, maintenant, depuis déjà quelques heures et Julian décida de continuer son chemin au-delà du village; vers les monts enneigés. Il savait qu'il y avait plusieurs grottes sur le flanc de la montagne pour s'y être déjà promené sous sa forme de loup à son arrivée sur l'île. À ce moment, il n'avait rien eu d'autre à faire que d'explorer cette île volante. Traînant des pieds, le regard au sol, le rouquin soupira. C'était tellement injuste qu'il aurait voulu le crier partout. Pourtant, alors qu'il vagabondait comme une âme perdue, il distingua une silhouette. Une faible lumière provenait de derrière elle dans ce qui devait être une grotte. En s'approchant en douceur encore un peu plus, sa poitrine se serra à la vue de la chevelure blonde si familière. Son coeur rata quelques battements et il se mit à courir de toutes ses forces vers lui. Son rythme cardiaque déjà rapide à cause de l'espoir que ce soit lui, s'accéléra de nouveau à cause de sa course effrénée. Sa vision se brouilla et il sut qu'il n'avait pas épuisé totalement ses larmes aujourd'hui. Le soulagement l'avait happé de force et avait fait déborder ses émotions. Julian s'élança contre Faelyn, le renversant dans l'élan. Il l'emprisonna dans ses bras avec la force de cet amour qu'il ressentait pour lui. Le rouquin avait conscience des larmes de son aimé, mais refusait de le lâcher. Sa main s'était posée sur la tête blonde de l'ange et l'hybride le tenait contre lui. C'est seulement après plusieurs secondes, voire minutes que le roux remarqua les griffures ensanglantées des bras de son copain. N'ayant rien pour panser ses blessures, Julian déchira son propre chandail pour bander les blessures de son amant qu'il aimait plus que tout. Il s'en fichait d'avoir froid ou de bousiller un vêtement, car Faelyn était plus important à ses yeux qu'un morceau de tissu. Ses mains tremblaient terriblement alors qu'il nouait les morceaux de tissu sur les bras de l'ange.

▬ Qu'est-ce qui t'est arrivé, mon amour?

Sa voix se cassa et il éclata en sanglots pour de bon. Il l'avait retrouvé. Il ne le laisserait plus jamais partir.
Made by Neon Demon






K-dos:
 
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Faelyn A. Yinren
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu
Coeurs : 83 Messages : 132
Couleurs : #66ccff
J'ai traversé le portail depuis le : 20/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Iyfaelyn. Mon nom est : Faelyn Agis Yinren. Actuellement je suis : amoureux et bisexuel Il paraît que je ressemble à : Yuri Plisetsky - Yuri on Ice et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Dim 24 Sep 2017, 23:42

Bump me off
ft. Julian


Et le temps passait. Il regarda le soleil se coucher dans le ciel avec tristesse. Un jour de plus sous forme de vampire se terminait. Combien de temps encore devrait-il attendre la délivrance ? Il ferma les yeux, simplement appuyé contre un pan de la grotte. Il était tard, il avait faim, il en avait marre. Franchement, pourquoi ça lui était arrivé à lui ?

S'apitoyer sur son sort. Il ne faisait que cela à présent. Après tout, seul dans sa cambrousse, à quoi d'autre aurait-il pu penser qu'à son malheur ambiant ? C'est ainsi que tout concentré, il n'entendit pas une présence se rapprocher de lui. Il n'entendit pas des pas précipités se diriger dans sa direction. Qui aurait pu le trouver après tout ? C'est juste quand il bascula sur le côté et se retrouva au sol qu'il se posa quelques questions. Qu'il ouvrit les yeux, épouvanté, alors qu'une douce effluve arrivait à ses narines de vampire. Il gémit sourdement. Bon sang qu'il avait faim ! Que cette personne parte, et vite !

Sauf que ce n'était pas n'importe qui, et il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour reconnaître à qui il avait affaire. A son amant. A la personne qu'il aimait le plus au monde. Une douleur irradia dans tout son corps. Pou... pourquoi ? Pourquoi il était là, pourquoi il le serrait comme ça ? Pourquoi il sentait si bon ? Pourquoi il voulait glisser ses crocs nouvellement longs dans sa gorge pour boire son fluide vital ? D'un coup, il le repoussa, ne voulant pas qu'il le touche, qu'il le soigne, car c'est la chose la plus sensée qui lui vint à l'esprit. Il ne devait pas être là ! Il devait partir ! Il hoqueta, alors que les larmes dévalaient de plus belle son propre visage, que durement, son cœur se serrait dans sa poitrine si bien qu'il ne pouvait presque plus respirer et réfléchir correctement.

Il l'avait cherché, il l'avait trouvé et il l'aimait. Mais désormais, tout cela n'était plus possible. Tout en fuyant son regard, il prononça, d'une voix rendue rauque et difficile par le manque de pratique de ces derniers jours et ses lourds sanglots ;

« Julian... tu dois partir, s'il-te-plaît. Rentre à la maison, tu as les clefs, moi je ne reviendrai jamais, je ne peux pas. Je suis désolé... c'est fini entre toi et moi. Arrête de me regarder... non... va-t-en... »

C'était tellement dur pour lui de prononcer ces mots ! Tellement dur ! Car il ne les pensait pas. Il ne voulait pas que le roux s'en aille, tout ce qu'il voulait, c'était se coller étroitement à lui et ne jamais plus le lâcher. Mais il n'avait pas le choix. Pour la sécurité du garçon et pour ses sentiments, aussi. Plus tôt ils seront séparés, mieux ça sera pour tous les deux. Il murmura ;

« Je vais mourir, Julian, tu ne dois pas rester avec un cadavre... Vis ta vie, trouve-toi un autre petit-copain qui te méritera et qui t'aimera comme un dingue, comme moi je t'ai aimé... s'il-te-plaît. »

Puis au prix d'un gros effort, il se leva, les jambes tremblotant légèrement, et s'éloigna de lui, le plus loin et le plus vite possible, parce que décidément, sa présence ici n'était pas bonne. Ils n'avaient plus le droit d'être ensemble. C'était mal, et puis de toute manière, il s'était lui-même condamné. Être un monstre n'était pas une possibilité pour lui. Il n'avait plus le droit de vivre. Et putain que voir son désormais ex-copain lui faisait du mal ! Il aurait voulu hurler, s'arracher les yeux, les oreilles, tout, pour ne plus rien ressentir. Pour ne plus ressentir cette atroce douleur commune. Il se contenta de laisser de nouveaux sillons sanguinolents sur ses bras alors qu'il s'éloignait.


PROPRIÉTÉ EXCLUSIVE DE JULIAN.

Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 132 Messages : 303
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Lun 25 Sep 2017, 01:00

I became a monster, please, bump me off
Julian & Faelyn
Ah! Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas que la richesse vient du coeur et non de l'argent. Ainsi donc, les personnes n'ayant pas d'argent sont les plus heureuses et celles qui en ont trop ne le sont pas. Les riches ne le sont que par leur argent et non par les expériences difficiles rapprochant les êtres entre eux. Les pauvres sont riches et les riches sont pauvres.

Il l'avait repoussé. Julian eut l'impression que son coeur se brisait en mille morceaux. Il hoquetait sous ses sanglots abondants. Pourquoi? Pourquoi le repoussait-il? Qu'avait-il fait pour mériter un tel refus de la part de celui qu'il aimait plus que tout? Le rouquin le regardait avec incompréhension, les larmes glissant abondamment sur son visage. Il avait mal et sa respiration devint laborieuse à cause de la douleur qu'il ressentait dans son ventre et dans son coeur. Il est vrai que de voir Faelyn dans cet état le rendait mal, mais le fait qu'il le repousse ainsi le brisait encore plus. Jamais il n'aurait pensé que ça lui arriverait. Et pourtant, ça arrivait aujourd'hui. Son regard ambre observait le visage de son amant.

▬ Julian... tu dois partir, s'il-te-plaît. Rentre à la maison, tu as les clefs, moi je ne reviendrai jamais, je ne peux pas. Je suis désolé... c'est fini entre toi et moi. Arrête de me regarder... non... va-t-en...

Sa voix était rauque, mais se sont ses paroles qui heurtèrent de plein fouet le rouquin. Il était abasourdi et se sentait comme dans un étau. Il n'arrivait plus à respirer correctement. C'était un cauchemar. Il souhaitait se réveiller et vite. C'était fini? Non, ça ne pouvait pas l'être! Il le voyait bien sur le visage du blond qu'il ne le pensait pas. Pourtant, ses paroles avaient eut l'effet du coup de poignard dans le coeur. S'il avait pu, l'hybride aurait renvoyé son repas, mais il s'efforça de se calmer afin que ça n'arrive pas. Ça n'était pas le bon moment. Enfin, si, mais non, il ne voulait pas. Sa faiblesse le répugnait. Il n'arrivait pas à dire quoi que ce soit.

▬ Je vais mourir, Julian, tu ne dois pas rester avec un cadavre... Vis ta vie, trouve-toi un autre petit-copain qui te méritera et qui t'aimera comme un dingue, comme moi je t'ai aimé... s'il-te-plaît.

Bam! Un deuxième coup de poignard en plein ventre. Sa main couvrit sa bouche alors qu'il repoussait cette oppressante envie de vomir. La douleur lui broyait l'estomac et les larmes brouillaient sa vision. Il arrivait difficilement à respirer par son nez. En le voyant s'éloigner en vitesse de lui, le roux baissa sa main et inspira un bon coup. Pas question qu'il le laisse faire. Il n'allait pas l'abandonner dans cet état de détresse visible. Aussitôt, Julian se remit debout et courut derrière Faelyn. L'avantage, c'est que l'hybride courait plus rapidement que le blond. Il le rattrapa en quelques instants. Au lieu de simplement lui agripper le poignet, le jeune homme sauta sur son dos, les faisant tomber tous les deux. Une fois au sol, il le retourna et s'installa à cheval sur lui, emprisonnant ses bras au-dessus de sa tête. Ainsi, Julian l'empêchait de s'enfuir et ses larmes goûtaient sur le visage de l'ange. Il s'essuya sommairement le visage contre son bras sans lâcher les poignets de son amant. Il le sentait se débattre sous lui et la colère avait commencé à poindre en lui. Ce qui était rare en soi chez le rouquin. Il décida de laisser libre cours à cette colère.

▬ TU VAS TE CALMER, MAINTENANT!

Il criait et sa colère vibrait dans sa voix pourtant tremblotante.

▬ IL EST HORS DE QUESTION QUE JE TE LAISSE PARTIR, C'EST COMPRIS?

Il serra ses mains autour des poignets de Faelyn, alors que son regard ambre fixait son visage avec sévérité.

▬ Maintenant, tu vas me dire ce qu'il se passe, Faelyn. Comment oses-tu t'enfuir ainsi sans rien me dire? Pourquoi tu me parles de mort? En quoi c'est fini entre nous? TU es mon petit copain et JE T'AIME. Je n'arriverai jamais à trouver personne d'autre, parce que tu es le bon. T'as compris? TU ES LE BON. Maintenant, j'attends tes explications ou ça va barder.

Son ton était dur et autoritaire. Il le réprimandait pour s'être enfuit sans rien lui expliquer.
Julian voulait savoir et il ne mettrait pas fin à leur relation sans juger lui-même les raisons de cette décision de la part du blond. Oui, il était en colère. Le rouquin ne se met jamais en colère sans une bonne raison et Faelyn lui en avait donné une excellente.
Made by Neon Demon






K-dos:
 
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Faelyn A. Yinren
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu
Coeurs : 83 Messages : 132
Couleurs : #66ccff
J'ai traversé le portail depuis le : 20/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Iyfaelyn. Mon nom est : Faelyn Agis Yinren. Actuellement je suis : amoureux et bisexuel Il paraît que je ressemble à : Yuri Plisetsky - Yuri on Ice et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Lun 25 Sep 2017, 01:32

Bump me off
ft. Julian


Loin. Il devait définitivement aller le plus loin possible de ce roux envahissant. D'habitude, cette caractéristique de son amant ne l'ennuyait pas mais là... mais là ça n'allait pas. Là, il ne devait pas être envahissant. Justement, il devait fuir l'animal monstrueux qu'il était devenu, oublier sa misérable existence, ne plus le regarder. Oh mon dieu. Il commençait à avoir des regrets... s'il avait su... jamais il n'aurait laissé le garçon l'approcher la première fois, jamais il ne l'aurait laissé entrer chez lui. Il aurait dû le repousser lors de leur premier baiser, brider ses sentiments pour les endiguer le plus possible. Ou tout simplement, ne jamais avoir croisé son regard magnifique lors de leur première rencontre. C'était terrible de se dire qu'on désirait ne jamais avoir aimé la personne la plus importante à nos yeux. Ne jamais l'avoir croisée. Pourtant, c'est ce qu'actuellement il se disait. Mais que seraient leurs vies l'un sans l'autre ?

Néanmoins, c'était bien mal connaître le roux s'il pensait pouvoir s'enfuir impunément. Cependant, il ne s'était pas attendu à une réplique aussi sauvage. Lorsqu'il se jeta contre lui pour le faire tomber, il ne lui fallut pas bien des efforts pour qu'il tombe de lui-même, totalement épuisé, ses jambes se dérobant sous son poids. Il fut collé au sol et ne put bientôt plus bouger. Son regard passa de désespéré à paniqué. Qu'allait-il se passer, maintenant ? Qu'il le lâche, bon sang ! Qu'il le lâche ! Son odeur atteignit une fois de plus ses narines et il tenta de ne plus respirer. Mais cette mascarade ne tint pas bien longtemps. Allait-il perdre la tête ? En plus, il criait si fort... pour sa tête, pour son esprit perturbé, fatigué, c'était trop. Julian s'énervait sur lui et ça lui faisait mal. Parce que jamais il n'avait haussé le ton sur lui. Ah, si seulement il était resté cloîtré dans sa grotte, l'hybride ne l'aurait jamais vu et aurait simplement continué son chemin.

Et ses paroles. Meurtrières. Il pleura de plus belle, alors qu'il se débattait de toutes ses maigres forces pour qu'il le lâche, pour qu'il puisse partir loin de lui, écarter de cet homme qu'il aimait tellement le danger qu'il représentait. Il n'allait bientôt plus pouvoir se retenir. « Lâche-moi ! Lâche-moi ! » hurlait son regard en pleine supplication, alors que son souffle se faisait court, que l'énergie lui manquait et que ses délicieuses effluves l'atteignaient en plein visage, lui faisant tourner la tête au propre comme au figuré. Il n'osait toujours pas le regarder.

« Je... je peux pas t'expliquer ! »

Sa voix était blanche, faible. Il s'étranglait avec sa propre salive alors qu'il sentait ses crocs sortir, que son regard devenait fou, qu'il perdait le contrôle qu'il avait de lui-même. Il tentait de se contenir, mais il avait de plus en plus de mal. Ne pas faire ça, par pitié. Il ferma fort les yeux, tenta d'oublier, de ne pas sentir le regard du rouquin sur lui. Monstre. Il était un monstre.

Ils se rouvrirent. Il n'en pouvait plus. « Pardonne-moi mon amour » pensa-t-il de toutes ses forces alors que les larmes coulaient de plus en plus sous l'horrible acte qu'il venait de commettre. Sa tête avait eu un mouvement en avant pour choper la première chose qui lui passait devant les dents. Même s'il était plaqué au sol, le bras de Julian avait été accessible à sa bouche, et désormais, il y était fermement accroché, à se repaître de son sang chaud qui lui envoya de délicieux frissons dans le corps. Alors que mentalement, clairement, il se détestait, il détestait ses pulsions de jeune vampire et n'avait envie que d'une chose ; s'arracher le cœur pour effacer de son esprit, de son âme l'atroce chose qu'il faisait à l'être qu'il aimait le plus au monde.

C'était comme si le Diable s'était incarné dans sa pauvre carcasse. Il pleurait, alors qu'il continuait de pomper à grandes goulées son fluide vital.


PROPRIÉTÉ EXCLUSIVE DE JULIAN.

Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 132 Messages : 303
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Lun 25 Sep 2017, 02:03

I became a monster, please, bump me off
Julian & Faelyn
Ah! Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas que la richesse vient du coeur et non de l'argent. Ainsi donc, les personnes n'ayant pas d'argent sont les plus heureuses et celles qui en ont trop ne le sont pas. Les riches ne le sont que par leur argent et non par les expériences difficiles rapprochant les êtres entre eux. Les pauvres sont riches et les riches sont pauvres.

▬ Je... je peux pas t'expliquer !

Une nouvelle explosion de douleur se propagea dans le corps de Julian, alors que Faleyn refusait de lui parler. Pourquoi? Le rouquin l'observa, ses larmes s'étant taries. Il n'en avait vraiment plus, maintenant. Il avait pleuré tout ce qu'il avait pu aujourd'hui, mais sa colère ne faisait que gonfler. Il tentait de la repousser, mais il n'y arrivait pas. C'était plus fort que lui. Cette colère était alimentée directement de sa douleur. Une douleur lancinante et il cru qu'il pourrait mourir de cette douleur. Visiblement, il souffrait tout autant que le blond sous lui. L'hybride n'arrivait pas à bouger ni à parler. Il ne faisait que regarder son amant se débattre. Toutefois, il finit par remarquer une chose. Des canines s'étaient allongées dans sa bouche et son coeur rata un battement. Il n'eut pas le temps de formuler sa pensées que Faelyn s'excusait sous lui avant de tourner la tête et mordre dans son bras. Le roux grimaça de douleur alors que les crocs transperçaient la chair de son bras. Il sentait le jeune homme aspirer son sang et ce n'est qu'à ce moment qu'il comprit que son amant était devenu un vampire.

Cette révélation le laissa sous le choc, alors que son regard vide fixait Faelyn qui se nourrissait de lui. De son sang. Tout son corps se détendit, alors que la perte de sang devenait plus conséquente. Sa poigne sur ses mains se relâcha et il posa son front contre les cheveux de l'ange. Il devait faire quelque chose où il allait le vider de son sang. Pourtant, Julian ne put qu'articuler doucement contre son oreille qu'il l'aimait. Le rouquin était prêt à se sacrifier pour le blond depuis le premier jour où ils avaient commencé à sortir ensembles. Après plusieurs secondes ou peut-être minutes, l'hybride s'effondra sur le côté, l'esprit légèrement dans les vapes. Il ne sait comment, mais les crocs de son amant s'extirpèrent de son bras et il resta plusieurs secondes allongé, se demandant s'il allait être capable de rester éveillé. Il tenta de chasser ce brouillard et s'approcha de l'ange nouvellement vampire. Il posa doucement sa main contre sa joue et son regard croisa enfin celui de con aimé. Il lui fit un sourire en lutant toujours contre les ténèbres.

▬ Je t'aime... Et je t'aimerai toujours, peu importe ce que tu es... S'il-te-plaît, ne me laisses pas... Je n'y survivrai pas...

Tout son corps se relâcha alors qu'il perdait connaissance. Lorsqu'il rouvrit les yeux, Julian ne savait pas combien de temps il s'était évanoui, mais il jugea que ça n'avait pas été long, car aucun des deux hommes n'avaient vraiment bougé. De sa main, il empoigna le bras de Faelyn pour l'attirer contre lui. Il l'emprisonna contre son corps avec une tendresse infinie. Son visage s'enfouit dans sa chevelure blonde. Il aurait voulu rester ainsi pour l'éternité.

▬ Mon amour...

C'est tout ce qu'il put dire avant de tomber de nouveau dans les ténèbres de son esprit.
Made by Neon Demon






K-dos:
 
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Faelyn A. Yinren
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu
Coeurs : 83 Messages : 132
Couleurs : #66ccff
J'ai traversé le portail depuis le : 20/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Iyfaelyn. Mon nom est : Faelyn Agis Yinren. Actuellement je suis : amoureux et bisexuel Il paraît que je ressemble à : Yuri Plisetsky - Yuri on Ice et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Mar 26 Sep 2017, 01:27

Bump me off
ft. Julian


Il aimait son sang. Oui, son sang était délicieux, et même s'il n'avait pas pu en goûter de toutes sortes, celui-ci avait un goût particulièrement appréciable. Mais en même temps, il ne pouvait pas s'empêcher d'être dégoûté. Pour deux raisons ; premièrement, bien sûr, il était en train de terriblement blesser son amant, mentalement comme physiquement et puis deuxièmement, le sang... c'était pas très ragoûtant. En temps normal, il aurait fui à la vue simplement de ce fluide rouge et chaud. Il n'aimait pas du tout ça ! Mais malheureusement, maintenant, son corps en avait besoin et il ne pouvait pas s'empêcher de s'en nourrir. Il était obligé, sinon il ressentait un mal énorme jusqu'à en être malade.

Puis forcément, le roux le relâcha et il put l'enlacer pendant la morsure, peut-être pour qu'il aie moins mal, peut-être pour lui montrer qu'il l'aimait et qu'il était vraiment désolé. C'était la guerre dans son esprit, c'était juste horrible. Finalement, ses crocs se retirèrent de la blessure et il soupira de satisfaction. Il était désormais repu pour quelques jours au moins et ça faisait du bien. Sa langue glissa pour récupérer les dernières traces sanguines et il se laissa aller contre le rouquin. Il l'étreignit de toutes ses forces, brisé par la douleur de lui avoir volé ce fluide qui lui était pourtant vital. Qu'avait-il fait ? Et puis ses mots... il lui avait dit qu'il l'aimait. Qu'il l'aimait, putain ! Alors qu'il le bouffait comme un vulgaire jambon ! Qui était-il pour mériter l'amour d'un homme comme lui ? Il prétendait en être amoureux – et son cœur était malgré tout sûr de ça – et pourtant, il ne s'était pas gêné pour se nourrir de lui ! Et l'autre jeune homme n'en tenait même pas rigueur. C'était trop cruel, et trop anormal.

Puis il se passa quelque chose que son âme, désormais broyée, ne put supporter. Est-ce que Julian était en train de partir pour de bon ? Est-ce qu'il l'avait... tué ? Est-ce que... bon sang, ouvre les yeux ! Les larmes redoublèrent si cela était possible. Il secoua doucement l'hybride de ses propres maigres forces, bien que développées avec la récente prise de sang, si importante pour son nouveau métabolisme, le suppliant lui-même de ne pas le laisser. Non, finalement, il était hors de question qu'il quitte Julian, pas maintenant du moins. Peut-être plus tard, lorsqu'il serait rétabli et en bonne santé. Il lui répéterait, encore, que ce n'était plus possible entre eux. Mais là, ses yeux se fermaient alors qu'il avait l'impression qu'il était en train de le perdre. Il était horrible. Qu'avait-il fait ? Il détesta Vlad. Tout ça, c'était sa faute ! Quitte à mourir, il aurait pu mourir seul, sans faire du mal aux gens qu'il aimait. Mais non. Pour être sauvé, alors qu'il ne le méritait clairement pas, il avait fallu qu'il se transforme en une affreuse créature destructrice.

Les yeux de Julian se rouvrirent quelques minutes après, et une sorte de soulagement apparut dans ses yeux bleus. Il prit en coupe son beau visage dans ses mains, plongeant ses yeux rouges et humides dans les siennes, lui murmurant de rester éveillé, de ne pas partir, que ça allait aller, mais il n'eut pas le temps de davantage parlementer qu'il perdait à nouveau connaissance. Et à nouveau, l'inquiétude monta en flèche dans tout son corps.

« Julian ! Julian, réveille-toi ! Je t'en prie mon amour... me laisse pas... ouvre les yeux... »

Il le secoua encore un peu, puis doucement, le tira dans la petite grotte où il s'abritait depuis plusieurs jours. Et là, en priant il ne savait trop qui pour qu'il soit sauvé, il le serra contre lui avec désespoir, s'excusant sans arrêt des agissements atroces qu'il venait de commettre par pur égoïste. Il ne survivrait pas s'il avait tué l'homme qu'il aimait. Il ne survivrait pas tout court après cet acte. Néanmoins, s'il y avait une chance de sauver Julian, il la saisirait à pleines mains avant de trépasser.


PROPRIÉTÉ EXCLUSIVE DE JULIAN.

Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 132 Messages : 303
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Mer 27 Sep 2017, 00:01

I became a monster, please, bump me off
Julian & Faelyn
Ah! Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas que la richesse vient du coeur et non de l'argent. Ainsi donc, les personnes n'ayant pas d'argent sont les plus heureuses et celles qui en ont trop ne le sont pas. Les riches ne le sont que par leur argent et non par les expériences difficiles rapprochant les êtres entre eux. Les pauvres sont riches et les riches sont pauvres.

Julian ne savait pas combien de temps il était resté dans les brumes de son cerveau. Probablement une bonne heure ou deux, le temps que son corps récupère de la perte de sang substantielle que Faelyn lui avait infligé. Oh, il n'avait pas bu tant de sang que ça, mais le corps du rouquin n'avait pas pu en supporter plus après toutes ces jours et ces heures à verser des larmes en quantité très abondante. Il n'avait pas pu lutter contre cet évanouissement plus que bienvenue. De ce fait, il n'avait pas eu à confronter ce cauchemar effrayant. Pourtant, lorsqu'il rouvrit ses yeux bouffis et rouges, l'hybride constata qu'ils étaient maintenant dans la grotte et il sut que tout ça était la réalité. Ça n'était pas un rêve. Cette pensée lui serra la poitrine douloureusement. Il surprit des larmes couler doucement sur ses tempes et désespéra de constater qu'elles ne s'étaient pas encore taries. Ou bien, son évanouissement avait remis le compteur à zéro. Il se sentait mal. Non pas à cause de la perte de sang qui le rendait tout de même faible, mais à cause de la situation dans laquelle il était. Dans laquelle ils étaient. Julian aurait voulu sombrer de nouveau dans cette noirceur apaisante et se réveiller sans jamais avoir vécu ce moment horrible.

Le rouquin se redressa lentement pour poser ses yeux sur Faelyn assis non loin. Il eut un pincement violent au coeur et il dut se retenir de régurgiter ce qu'il n'avait pas dans son estomac. Disons que l'hybride n'avait pas vraiment mangé ces derniers jours, donc s'il vomissait, ça ne serait probablement que de la bile. La simple vision du visage de l'ange suffisait à le rendre mal. À lui nouer l'estomac. Le roux avait la terrible envie de se blottir contre son amant, mais il resta plutôt là, à le regarder, son visage exprimant la douleur et la tristesse. Bon sang, qu'avait-il vécu pendant la dernière semaine? Déjà, il s'était fait transformer en vampire et il croyait comprendre qu'il répugnait cette nouvelle partie de lui. Julian voulait savoir ce qu'il lui était arrivé. Parce qu'il s'était fait un sang d'encre et avait cru l'avoir perdu pour toujours. Il se fit violence pour réprimer ses hauts-le-coeur et s'approcher doucement du blond. Sa poitrine était beaucoup trop comprimée et il arrivait à peine à respirer correctement. Doucement, il posa sa main beaucoup trop tremblante sur celle de son aimé.

▬ Je veux savoir ce qui est arrivé... Et je ne veux plus jamais te voir t'enfuir de moi...

Sa voix tremblait énormément et était sur le point de se briser. Julian faisait d'énormes efforts pour repousser ses larmes et pour contrôler son envie de gerber. Il tentait de respirer normalement, mais n'y arrivait pas bien. Jamais il ne s'était senti si mal dans sa peau. Lui qui voit toujours le bon côté des choses. Pourtant, le voilà maintenant en bien mauvais état, en proie à des sentiments tellement forts qu'il aurait cru pouvoir en mourir. Le fait de voir son amoureux aussi blessé, le mettait dans un état lamentable. Et puis, Faelyn voulait en finir avec leur relation et il ne pouvait pas s'enlever ses paroles de la tête. Bons Dieux qu'il avait peur de le perdre. Et bon Dieux qu'il l'aimait. Son âme se déchirait face à la situation actuelle et il avait tellement envie de se laisser aller à cette détresse si présente en lui. Le rouquin ne voulait pas paraître encore plus mal en point qu'à ce moment.

▬ Je t'aime...

Julian étouffa le sanglot qui avait brisé sa voix et les larmes l'assaillirent de plus belle. Et cette fois, il ne pourrait pas retenir le contenu de son estomac. Il se précipita vers l'entrée de la grotte et régurgita. Il était complètement à terre, peinant à se retenir par la force de ses bras. Sa vision était brouillée et après plusieurs longues secondes, il déglutit.

▬ Tu... Tu ne peux pas me laisser... Tu vois dans quel état ça me met... Sans toi... Sans toi, je suis perdu...

Et il resta ainsi, n'osant pas confronter le regard attristé du blondinet. Il ne le supporterait pas de nouveau.
Made by Neon Demon






K-dos:
 
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Faelyn A. Yinren
Sang-Mêlé Ange & Fée & Mordu
Coeurs : 83 Messages : 132
Couleurs : #66ccff
J'ai traversé le portail depuis le : 20/08/2017 et on me connaît sous le nom de : Iyfaelyn. Mon nom est : Faelyn Agis Yinren. Actuellement je suis : amoureux et bisexuel Il paraît que je ressemble à : Yuri Plisetsky - Yuri on Ice et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même.
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Mer 27 Sep 2017, 00:50

Bump me off
ft. Julian


Et il resta là, prostré, à ne plus savoir quoi faire d'autre que pleurer. Il ne pouvait faire que cela, désormais. Il avait blessé Julian, peut-être tué. Il ne pouvait pas mettre de mots sur la haine viscérale qu'il ressentait à son propre égard, sur son envie de se planter quelque chose dans le cœur pour que l'horrible personne qu'il était devenu disparaisse à jamais de la surface de cette terre. Tout sa vie, il s'était appliqué à la douceur, à être bon avec les gens, à leur donner tout ce qu'il avait, à ne jamais répliqué, même si on lui marchait dessus sans douceur. Il avait maintenant l'impression de se venger sans même le vouloir, sans même pouvoir le décider.

Finalement, il s'éloigna un peu. Après avoir serré son amoureux de toutes ses forces contre son corps tremblant de la crainte de le voir s'éteindre, il ne pouvait plus rester auprès de lui. Il ne méritait plus de le toucher, de l'enlacer. Et si jamais son envie le faisait déraper encore ? Et si les maigres forces qui restaient désormais au roux le faisaient définitivement mourir ? Non, il ne pouvait pas. Cependant, il ne s'éloigna pas trop. Il aurait voulu s'enfuir, aller loin, le plus loin possible pour être sûr de ne plus représenter un danger pour lui mais il ne pouvait pas. Julian avait besoin de lui, peut-être. Et s'il voulait qu'il quitte sainement cet endroit pour ne plus y mettre les pieds et revenir à une vie normale, il se disait qu'il devait pour l'instant rester un minimum à proximité.

Il ne l'entendit pas se réveiller, alors qu'il se maudissait, que ses ongles s'enfonçaient dans la peau de ses cuisses pour les marquer d'affreuses griffures. Alors qu'il se cassait les ongles sur son propre corps et que son sang se répandait. Ce n'était qu'un juste châtiment. Il devait se l'infliger. Il avait péché, il ne pouvait pas rester inactif. C'était certain que le roux ne lui ferait aucun mal, alors il le ferait à sa place. Et désormais, partout, il était criblé de laides griffures. Sur son cou, pour masquer les petites marques de la morsure ayant opéré sa transformation, sur ses jambes, sur ses bras. C'était sa seule arme, il n'en avait pas d'autre pour se faire souffrir, pour expier ses fautes qui malgré sa faible et pitoyable rédemption, resteraient tout de même ancrée au fer rouge dans son esprit, dans son corps. Il était déchiqueté, en plus à cause des blessures de la chute.

Il sursauta quand le garçon posa sa main sur la sienne et ses yeux s'agrandirent sous le soulagement de le voir en vie, et capable de bouger, de parler. Néanmoins, il ne le toucha pas. Il n'osait plus. Pourtant, il en avait terriblement envie. En plus, il était sale. Cela faisait une semaine qu'une douche n'était plus entrée dans son champ de vision, et il ne pouvait souiller davantage l'hybride. Il était le pire. Allait-il se transformer en démon ? Il baissa les yeux à la demande de Julian. Lui expliquer ? Mais que penserait-il de lui, après ça ?

Toutefois, alors qu'il s'éloignait pour vomir ce qui restait dans son estomac vide – et qu'il s'en voulait encore plus car il n'avait que peu mangé par sa faute, vu que c'était lui qui le nourrissait depuis leur mise en couple – il accéda à sa demande, s'approchant légèrement. Avec une voix cassée, brisée, meurtrie, morte, il expliqua ;

« Comme tu le sais, j'étais sorti pour une petite balade près de mes racines, pour penser, à toi, à nous... je voulais atteindre les sommets ! La vue est tellement plus belle de là-bas... Mais j'ai glissé, et je suis tombé. J'ai dégringolé pendant un long moment, puis je me suis arrêté et y'a un garçon qui est venu... un garçon magnifique mais qui ne l'est pas dans son cœur. Je l'avais déjà rencontré, et s'il m'avait sauvé de la noyade, il a tué trois hommes. Cette fois, c'est moi qu'il a décidé de massacrer – il marqua un temps d'arrêt – en m'emmenant dans une grotte, dans la neige. Il faisait si froid ! Et là, j'étais terriblement désolé car j'allais mourir, te laissant tout seul. Mais il m'a fait... ça. Il m'a transformé en vampire et est parti peu après... je... si tu savais à quel point je me hais désormais ! »

Il pleura de plus belle, ses ongles s'enfonçant dans le sol de la grotte.

« J'étais heureux, je t'avais, toi, le plus bel homme qu'il m'a été donné de rencontrer, le plus gentil, aussi, et à cause de ma bêtise à vouloir partir en soirée pour me balader, j'ai tout perdu ! Parce que Julian, je vais te le redire encore ; on ne peut pas rester ensemble. Je t'aime, terriblement, et parce que je t'aime, je dois t'abandonner. Si jamais je dérape encore... je ne suis désormais qu'un suceur de sang sans foi ni loi ! Je ne mérite plus ton amour, ta tendresse ! Je dois expier mes fautes, je ne peux vivre comme ça. Je ne peux pas vivre en étant un assassin. Je t'en prie, laisse-moi mourir et oublie-moi, mon amour. Au moins, sans moi, tu seras en sécurité. »

Cela lui broyait tout le corps de dire de pareilles choses à l'homme qu'il aimait. Il avait envie de s'arracher la langue pour avoir proféré de telles injures. Il souffla, longuement, à quatre pattes, reprenant son souffle difficilement après une telle tirade. Il regardait le dos du garçon. Il fuyait son regard et c'était bien normal. Le fuyait-il, lui, aussi ? Oh, si seulement... Il se mordit la langue très fort. Il voulait le toucher, le serrer contre son torse, pouvoir être consolé. Mais il était sale, souillé, dans tous les sens du terme et ce privilège ne pouvait lui être à nouveau accordé. Loin, il devait rester loin. Loin de toute vie, loin de ce garçon qui devenait petit à petit son oxygène essentielle pour vivre. Il déglutit alors que ses forces le laissaient tomber et que son corps tombait lamentablement sur le côté. Il était fatigué, las de cette apparence de monstre, las de devoir repousser les autres, de ne plus pouvoir aimer. Il avait envie de hurler. Avec difficulté, il articula ;

« Pars, maintenant... »


PROPRIÉTÉ EXCLUSIVE DE JULIAN.

Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Coeurs : 132 Messages : 303
Couleurs : chocolate
J'ai traversé le portail depuis le : 05/08/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Julian Sanders Ramsey dit Lupin. Actuellement je suis : amoureux et pansexuel. Il paraît que je ressemble à : Misaki Yata et à ce propos, j'aimerais remercier : Faelyn ♥
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian | Jeu 28 Sep 2017, 02:59

I became a monster, please, bump me off
Julian & Faelyn
Ah! Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas que la richesse vient du coeur et non de l'argent. Ainsi donc, les personnes n'ayant pas d'argent sont les plus heureuses et celles qui en ont trop ne le sont pas. Les riches ne le sont que par leur argent et non par les expériences difficiles rapprochant les êtres entre eux. Les pauvres sont riches et les riches sont pauvres.

Julian n'espérait presque plus que Faelyn lui explique sa situation douloureuse. Pourtant, le rouquin ne voulait que l'aider à passer à travers ça. Il ne voulait pas que leur couple se brise. Pas maintenant. Ni jamais. L'hybride était persuadé qu'il n'aimerait jamais quelqu'un d'autre de la façon dont il aimait ce blond. Il se rendit compte qu'il ne pouvait plus imaginer sa vie sans lui, ce qui lui déchira le coeur. Cela lui déchira le coeur, car l'ange avait dit ne plus vouloir que leur couple existe. Même s'il savait que ça n'était pas ce qu'il voulait vraiment. Ça le blessait quand même énormément. Les mots sont pires que des couteaux, blessant l'âme et non le corps. Créant ainsi des blessures qui ne pouvaient presque pas se cicatriser avec le temps. Il sentit l'autre homme s'approcher doucement de lui et ses muscles se raidirent. Non pas, parce qu'il ne voulait pas l'avoir à proximité de lui - c'était probablement ce qu'il désirait le plus en ce moment - mais parce qu'il avait peur de ses paroles. De ce qu'il allait lui dire. Il ne voulait plus que son coeur se brise ainsi, il ne le supporterait sûrement pas. L'amour faisait tellement mal...

▬ Comme tu le sais, j'étais sorti pour une petite balade près de mes racines, pour penser, à toi, à nous... je voulais atteindre les sommets ! La vue est tellement plus belle de là-bas... Mais j'ai glissé, et je suis tombé. J'ai dégringolé pendant un long moment, puis je me suis arrêté et y'a un garçon qui est venu... un garçon magnifique mais qui ne l'est pas dans son cœur. Je l'avais déjà rencontré, et s'il m'avait sauvé de la noyade, il a tué trois hommes. Cette fois, c'est moi qu'il a décidé de massacrer en m'emmenant dans une grotte, dans la neige. Il faisait si froid ! Et là, j'étais terriblement désolé car j'allais mourir, te laissant tout seul. Mais il m'a fait... ça. Il m'a transformé en vampire et est parti peu après... je... si tu savais à quel point je me hais désormais !

Ses paroles lui firent l'effet d'un poignard en plein coeur. Comme il avait mal d'entendre ça! Faelyn pleura de plus belle et ce son, Julian cru que ses oreilles auraient pu en saigner. Il n'aimait pas du tout l'entendre aussi en détresse. Le roux regardait ses bras trembler comme s'il n'arrivait plus à avoir d'équilibre. Sa vision était toujours brouillée par ses larmes qui avaient redoublées depuis peu.

▬ J'étais heureux, je t'avais, toi, le plus bel homme qu'il m'a été donné de rencontrer, le plus gentil, aussi, et à cause de ma bêtise à vouloir partir en soirée pour me balader, j'ai tout perdu ! Parce que Julian, je vais te le redire encore ; on ne peut pas rester ensemble. Je t'aime, terriblement, et parce que je t'aime, je dois t'abandonner. Si jamais je dérape encore... je ne suis désormais qu'un suceur de sang sans foi ni loi ! Je ne mérite plus ton amour, ta tendresse ! Je dois expier mes fautes, je ne peux vivre comme ça. Je ne peux pas vivre en étant un assassin. Je t'en prie, laisse-moi mourir et oublie-moi, mon amour. Au moins, sans moi, tu seras en sécurité.

Il sentit une pointe de colère monter en lui, submergée par sa tristesse immense. Non. Non, il ne pouvait pas laisser faire ça! Le rouquin attendit plusieurs secondes afin de reprendre contenance tout en réfléchissant à ses prochaines paroles. Il devait lui dire qu'il n'acceptait pas ça. Pourtant, les mots ne réussissaient pas à franchir la barrière tremblante de ses lèvres. Il entendit l'ange choir au sol et se fit violence pour ne pas se retourner directement et l'attirer dans ses bras.

▬ Pars, maintenant...

C'était presque un murmure, mais Julian put enfin parler.

▬ Tu as pensé à moi?

Le rouquin se retourna lentement et s'approcha, son corps en proie à des tremblements incontrôlables. Il se positionna de sorte que le blond puisse voir son visage envahi par ses larmes. Les prunelles ambrées de l'hybride se posèrent sur le doux visage ravagé par la tristesse de celui qu'il aimait le plus au monde.

▬ Tu crois penser à moi en disant que nous ne pouvons pas être ensembles, mais c'est faux. Tu ne penses qu'à ton mal-être en disant ça. C'est égoïste.

Il déglutit et s'étouffa presque avec sa salive. Il arrivait à parler presque normalement.

▬ Qui t'as dit que je ne voulais plus de toi parce que tu es devenu un vampire? Toi-même.

Il s'approcha encore un peu plus de Faelyn et posa doucement ses mains sur ses joues. Doucement, il essuya ses larmes, même s'il savait que d'autres suivraient. Il ne pouvait qu'être tendre avec le garçon. Il l'aimait trop pour vouloir lui faire mal.

▬ Tu sais que tu as le choix. Tu as le choix de ne pas t'apitoyer sur ton sort et te relever. Tu as le choix de ne pas être méchant. Être un vampire ne veut pas forcément dire que tu es mauvais. C'est ce que tu es à l'intérieur qui le détermine. Et je sais que tu es tout sauf méchant. Tu as le droit de culpabiliser pour ce que tu es devenu ou de te haïr, mais tu n'as pas le droit de décider à ma place. Tu t'imagines peut-être que tout est fini pour toi, mais c'est faux!

Julian n'avait pas pu s'empêcher de hausser la voix afin que ses paroles s'enfoncent dans l'esprit du jeune blond au sol. Il refusait catégoriquement de le laisser tomber. Et encore moins de le laisser mourir.

▬ Tu as le droit de vivre. Tu n'as pas péché, car tu n'as pas décidé de ton sort. Malheureusement, c'est comme ça. Moi, je refuse de te laisser tomber. Je sais que tu as la force de te relever et de passer à travers tout ça. Te reclure du monde entier n'est pas ce qui va t'aider. Moi, je peux t'aider et je vais le faire. Il est absolument hors de question que tu me quittes. Je ne peux pas l'accepter. Que tu sois un vampire n'y changera rien du tout.

Le roux lui offrit un maigre sourire teinté de tristesse. Malgré tout, il se pencha pour effleurer ses lèvres des siennes avant de l'attirer contre lui et de le serrer très fort. Son visage s'était enfouie dans sa chevelure blonde. Julian se fichait éperdument que son copain ne se soit pas douché durant une semaine. Il lui en fallait plus pour être dégoûté.

▬ Laisses-moi te consoler et être ton pilier. Je t'aimerai toujours plus à chaque jour. Alors laisses-moi t'aimer éperdument.

Le rouquin avait murmuré ces paroles contre l'oreille de l'ange, alors qu'il caressait doucement son dos. Il était fixé. Jamais il ne le quitterait ni ne le laisserait se morfondre seul dans son coin en pensant qu'il ne méritait que la mort.
Made by Neon Demon






K-dos:
 




Contenu sponsorisé
Re: I became a monster, please, bump me off • ft. Julian |

 
I became a monster, please, bump me off • ft. Julian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ou trouver ce support ? RCM RC Monster Support Moteur BRevo
» [New]Filtre/protection Outerwears - Contro MMM Mamba Monster
» prog mamba monster e revo
» Problème mamba monster
» >> New Cloche K-Factory buggy / Truggy / Monster Truck

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Montagnes-
Sauter vers: