Partagez | 
 

 Frapper dans la balle, ce n'est pas pour l'envoyer voir Mulan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
Frapper dans la balle, ce n'est pas pour l'envoyer voir Mulan | Lun 21 Aoû 2017, 15:50

Rien ne laisse préconiser de faire ce sport, pourtant, il me rend curieux. En temps que loup-garou, ou canidé, les balles ont beaucoup d'attrait. Je regarde cette dernière. Elle tient dans la main, bien que ce n'était pas simple de la rattraper. Elle pèse son petit poids. Pas autant que mon katana. D'ailleurs, c'est bizarre d'avoir une batte entre mes main. Ce n'est pas très ergonomique. Je soupire en la lançant, je me demande comment je vais composer mon équipe. Jouer avec un novice comme moi doit être pas toujours une tâche facile. Même si j'ai l'intention. Je me mets en position. Kojiro lâche la balle et je frappe dans la balle. Plein dans le mille. Par contre mon côté canidé reprends les devants et je cours après la balle alors que mes oreilles se perdent dans mes cheveux sombres. C'est que j'ai failli l'attraper dans ma bouche. Sauf qu'elle un poil trop grande pour la forme humain. Je l'attrape avec mes mains en riant. Mon oiseau vole vers moi. Il siffle un peu.

« Oh ça va, j'ai le droit de m'amuser. Mais si j'ai un partenaire on pourra se faire des passes. J'ai des gants bizarres que le vendeurs m'as conseillé de vendre. »

Le volatile sifflait. Me faisant rire. Il devait avoir une personne qui voudrait jouer avec moi. Je vois une dame, assez belle. Elle a une prestance qui me ferait presque changer de camps. Mais j'aime trop un homme pour ça. Avec ma balle, je cours vers elle avec une vitesse acceptable pour un loup. Je lui souriais. Elle se demandait sûrement que je faisais là.

« Bonjour jolie dame, ça te dirai de jouer au base-ball ? Seul ce n'est pas drôle, mais à deux on pourrait se faire des passes. Ou frapper dans la balle. J'en ai tapé une , c'est pas si compliqué. Si j'y arrive une personne aussi charismatique, oui, c'est ça le mot, pourrait y parvenir. »

Les dames aimait parfois les mots compliqués. Moi j'aime les choses simple mon oiseau reste à distance de la femme. Moi je lui souris, elle une aura puissante, je le sens, je ne suis pas si idiot. Mais je juge personne. Puis le jeu n'as jamais tué quelqu'un. Il fallait que je comprenne pourquoi Jean-Christophe le pratiquait. Il avait tenté même de faire jouer ses amis du monde des rêves bleus.

« Puis si ça vous ennuie, vous pourrez partir vite. Et ça défoule, c'est ce qu'on dit. Ah j'en oubliais les bonnes manière. Mon maître m'entendrait, il me ferai un sermon. Atsuo, enchanté de faire votre connaissance. »

Comme mon maître, je m'incline respectueusement avant de me relever tout sourire.
Déesse de la Terre et des MoissonsStaffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Déméter
Déesse de la Terre et des Moissons
Staffienne
Coeurs : 22 Messages : 226
Couleurs : Wheat (Déméter) & Olive (Kalysta)
J'ai traversé le portail depuis le : 27/03/2015 et on me connaît sous le nom de : Etilya ! Mon nom est : Déméter. Actuellement je suis : Célibataire et bissexuelle. Il paraît que je ressemble à : un original de Zhang Xiaobai. et à ce propos, j'aimerais remercier : Alice *^*
Re: Frapper dans la balle, ce n'est pas pour l'envoyer voir Mulan | Lun 28 Aoû 2017, 17:51

Aujourd’hui, Déméter a décidé d’aller se fondre parmi les habitants de l’île magique. La déesse a toujours été particulièrement attachée à cet endroit, notamment pour Chloris, la ville fleurie, dont elle entretient elle-même les espaces verts, et qui comporte un temple en son honneur. Se faire passer pour une mortelle a toujours été l’un de ses passe-temps favoris. C’est bien comme ça qu’elle en était venue, des milliers d’années auparavant, à enseigner l’agriculture aux Hommes, pendant son long périple pour retrouver sa fille –appelé « quête de Perséphone ». Déméter a toujours été maîtresse dans l’art du camouflage ; elle s’était fait passer pour une vieille dame en Grèce Antique pendant des mois.

Mais aujourd’hui, elle a opté pour un style plus moderne ; ses compagnes les nymphes lui ont coiffé les cheveux en une longue tresse qui repose sur une épaule. Elle porte un chemisier couleur crème et un pantalon moulant, et ses pieds sont chaussés dans des ballerines, pour changer. Elle s’essaie de temps en temps à de nouveaux styles vestimentaires humains, même si elle n’appréciera jamais rien autant que belle robe pastel qui lui descend jusqu’aux chevilles. Mais sa tenue du jour est plus « passe-partout », c’est l’idéal quand on souhaite se fondre dans la masse. Kalysta, son affilié, est bien trop occupée à faire un bain de soleil sur une pierre pour se soucier d’une visite sur l’île céleste. De toute façon, se balader avec une vipère aspic autour du coup passe rarement inaperçu de nos jours. Sans maquillage ni bijoux, nature, elle se sent fin prête pour sa petite virée.

Elle disparaît dans un nuage de pétales pour reparaître discrètement dans une ruelle. Elle prend le temps de s’immerger dans ce monde de mortels ; elle camoufle aussitôt son aura divine pour la réduire au maximum. Puis elle rejoint la rue principale comme si de rien n’était. A dire vrai, elle n’a strictement aucune idée de ce qu’elle pourrait faire à Skyworld. Souvent elle se contente d’observer les habitants, avec discrétion. Comme à son habitude, elle a donc l’intention de garder l’œil sur tout, et qui sait peut-être qu’une opportunité se présentera d’elle-même.

Ses pas la mènent naturellement vers le parc ; étant une déesse de la terre et de la nature, elle apprécie tout particulièrement les espaces verts. Ayant contenu son pouvoir, les plantes ne réagissent pas à sa présence, alors que d’habitude elles semblent se dresser vers elle, comme pour la saluer, ou retrouver un second souffle pour les plus vieilles. Les mains croisées dans le dos, la natte sur l’épaule, ses prunelles sombres ne perdent rien de ce qui les entoure. Des enfants qui jouent à chat et lui arrachent un sourire tendre ; un homme qui lit tranquillement son journal assis sur un banc ; deux chiens qui se disputent un bout de bois sur la pelouse ; un jeune homme qui manie une batte et attrape une balle. Elle s’arrête pour l’observer, curieuse. Tiens, le voilà qui la remarque et s’approche d’elle. Ses joues rosissent légèrement sous le compliment. Déméter reste une Déesse, et une femme de surcroît ; elle est donc réceptive à ce genre de flatterie. Il finit par se présenter sous le nom d’Atsuo en s’inclinant. Déméter lui offre un sourire lumineux.

"Enchantée Atsuo. Je m’appelle…" (elle marque une courte pause, réfléchissant à quel pseudonyme elle pourrait utiliser cette fois) "Cybèle. Vous avez bien retenu les leçons de votre maître à ce que je vois."

Ses yeux glissent sur l’objet qu’il tient entre ses mains. Comment a-t-il appelé cette activité déjà ? Le base-ball ? Elle ne connaît pas ; elle n’y a jamais joué, et ne se souvient pas avoir assisté à une quelconque démonstration. Toutefois elle devine assez facilement le but ; frapper dans la balle à l’aide de cette batte. Pourquoi pas, après tout ? N’est-ce pas une opportunité qui se présente à elle ? Elle finit par hocher la tête en souriant au mortel.

"Ma foi, pourquoi pas, cependant je n’y ai jamais joué. Je ne suis pas très sportive, j’ai peur de me ridiculiser un peu."

Elle met la main devant sa bouche pour étouffer un rire. Déméter est sans aucun doute l’une des moins susceptibles chez les divinités, et elle avoue assez facilement ses lacunes. Elle a beau être presque toute puissante en tant que Déesse, en ce qui concerne les activités des mortels, elle ne vaut guère mieux qu’une enfant. Elle suit donc le jeune Atsuo tout en observant la balle qu’il tient, puis la batte qui sert à la frapper.

"Je ne connais pas les règles ; vous voudriez bien m’expliquer ?"

Elle pose sur lui ses prunelles parsemées d’indigo, attentive, prête à apprendre.






avatar
Invité
Invité
Re: Frapper dans la balle, ce n'est pas pour l'envoyer voir Mulan | Lun 28 Aoû 2017, 19:26

Je ne sais pas qui elle est, mais un jeu est plus marrant à deux. Elle se présente sous un nom qui est à son image, très joli. Même si à ces oreilles, une alerte sonne que ça vient de Grèce ; être né sur l'île représente à la fois un avantage et un inconvénient. Mas je ne suis pas là pour penser à ma vie. Qui était déjà compliqué alors si je deviens nostalgique ça finirait par me faire mourir d'ennui. Je me grattait l'arrière de mon coup un peu gêné alors qu'un rire franchi mes lèvres. Elle m'impressionne, va savoir pourquoi. Je ne veux pas qu'elle me déteste. Elle accepte mon jeu. Je lui souriais grandement, j'ai oublié ma honte sur le coup. Je préfère me concentrer sur le jeu. Pas sur ce que mon instinct me souffle doucement. Qu'importe ce qu'elle est, son droit de jouer comme tout le monde est légitime.

« Joli prénom. Je ne pense pas que ce sport vous sera mauvais, surtout pour réputation. Puis c'est qu'une partie sans enjeu notoire. »

Elle me demande d'expliquer les règles. Je lui souriais. Je n'allais pas lui expliquer toutes les règles, si, euh non, je m'en souviens pas de toute. Je me mettais à rire.

« Les règles de notre jeu est plus simples que le jeu de base, parce qu'on est que deux. Donc, on va frapper chacun son tour dans la balle. Vous en faites pas si elle part loin. Je pourrai la rattraper, par contre, si elle va jusqu'en Chine, je ne pourrais pas la retrouver. Je vais te laisser frapper en premier avec la batte. »

Je lui passe l'objet. Je sais que les premiers essais autant pour moi que pour elle seront pas simple.

« Je vais lancer la balle. Ne vous faites pas, je sais assez bien viser. Par contre peut être que mes lancers seront pas top. J'ai jamais eu l'occasion de jouer avec quelqu'un. Je suis honorer de votre participation à ce sport qui me semble loufoque. Dans un Disney il en parle vaguement. Alors je dois essayer. Même si toutes les choses ne sont pas bonnes à suivre, même dans ce studio de films. »

Vu que Disney a acheté quelques licences, ma culture est un petit peu plus étendue. Même si je ne comprenais pas toujours l’engouement des fans pour certains personnages. Je prends la balle.

« On dit que pour mieux frapper, il suffit de penser à une personne qu'on veux frapper. »

Autant dire que pour moi, c'était un peu inutile. Bien que son absence me ronge.
Déesse de la Terre et des MoissonsStaffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Déméter
Déesse de la Terre et des Moissons
Staffienne
Coeurs : 22 Messages : 226
Couleurs : Wheat (Déméter) & Olive (Kalysta)
J'ai traversé le portail depuis le : 27/03/2015 et on me connaît sous le nom de : Etilya ! Mon nom est : Déméter. Actuellement je suis : Célibataire et bissexuelle. Il paraît que je ressemble à : un original de Zhang Xiaobai. et à ce propos, j'aimerais remercier : Alice *^*
Re: Frapper dans la balle, ce n'est pas pour l'envoyer voir Mulan | Dim 05 Nov 2017, 23:46

Le jeune homme a raison ; il ne s’agit que d’un divertissement. Il n’y a pas d’enjeu, sinon peut-être la fierté de la divinité. Mais elle est loin d’être aussi orgueilleuse que ses compères. Risque-t-elle vraiment de paraître ridicule si elle se montre maladroite à ce sport dont elle ignore tout ? De toute manière, personne ici ne la connaît. Elle n’est qu’une inconnue de passage qui, si elle se montre peu sportive, ne marquera pas plus que ça les esprits. Elle n’a rien à y perdre, et ça lui permettrait d’en apprendre plus sur les us et coutumes des mortels. Elle sait déjà tant de choses pourtant. Mais le temps n’est rien pour les divinités et, de ce fait, Déméter en a une conception très différence du jeune homme ; ainsi, le monde évolue souvent trop vite pour elle. C’est ça qui est formidable avec les mortels ; même après des milliers d’années d’existence, ils ont toujours quelque chose à lui apprendre.

"Oh je vois, c’est plus simple que ça en a l’air. "

La déesse se saisit de la batte que lui tend le mortel. Elle l’observe entre ses mains ; elle est fait de bois dense, du chêne peut-être. Elle caresse sa surface lisse d’un doigt ; quelle fut l’existence de l’arbre qui lui a donné vie ? En tant que déesse de l’agriculture et, par extension, de la terre, elle a toujours porté une grande attention aux plantes. Mais ce n’est guère le moment de s’interroger sur la longévité d’un arbre appartenant au passé. Elle sourit à Atsuo en le remerciant. Elle fait semblant de comprendre de quoi il parle ; Disney ? Elle ne sait pas ce que ça peut être, mis à part qu’elle l’entend parfois de la bouche des plus jeunes.

Une étincelle s’allume dans son regard lorsqu’Atsuo évoque un on-dit. Penser à une personne que l’on veut frapper ? Il n’y a pas à chercher bien loin ; une seule en ce monde est capable de provoquer les colères de la déesse des moissons. Elle ne l’a jamais frappé, pourtant ce n’est pas l’envie qui lui manque quand elle le voit à la surface de ce monde. En général, aux réunions de l’Olympe. Autrement dit, assez souvent, puisque les dieux s’offusquent facilement et convoquent le Panthéon pour tout et rien. A ses pieds les plantes commencent à frémir. Elle se force donc à sourire pour se détendre.

"Merci du conseil, Atsuo. J’espère en faire bon usage."

Elle ne sait pas si ça suffira à lui donner la technique nécessaire pour réussi à frapper la balle, mais c’est déjà un bon début. Elle se concentre sur la balle que tient le mortel -un peu trop, peut-être. Elle ne sait trop comment manier la batte, alors elle y va au… « feeling » comme disent les mortels. Et quand son partenaire de jeu la lance dans sa direction, elle est prête. D’un swing renversant, elle frappe de toutes ses forces en pensant à un certain dieu. Nom de Zeus, que ça soulage ! Elle lève les yeux en voyant la balle filer par-dessus les cimes des arbres.

"Oh… Je crois que j’ai un peu sous-estimé ma force !"

Elle se met à rire, amusée. Ce n’est pas si mal, comme jeu ! C’est beaucoup plus facile que ce qu’elle pensait. S’il suffit de penser à son horrible frère pour réussir chaque frappe, c’est un jeu d’enfant, même. Elle lisse sa natte de sa main libre, un peu gênée.

"Je suis désolée, je l’ai envoyée assez loin… "

Si tous ses essais se soldent par une telle performance, le pauvre Atsuo aura tôt fait d’être épuisé, à force de courir dans tous les sens pour récupérer la balle. Enfin, n’a-t-il pas suggéré de changer de rôle à chaque fois ? Cela signifierait qu’elle devra aller chercher la balle quand il l’aura frappée. Elle ne se voit pas courir comme un athlète, ça n’a jamais été pour elle, la course à pied. Cependant, elle devra bien faire un effort, il n’est pas question de se téléporter en public, surtout avec la traînée de pétales qu’elle laisse derrière elle à chaque fois.






avatar
Invité
Invité
Re: Frapper dans la balle, ce n'est pas pour l'envoyer voir Mulan | Mar 07 Nov 2017, 11:59

Simple ? Je ne sais pas. Mais j'essaye que ça le soit. J'aime les choses simples. Elles sont moins complexes à comprendre. J'avais assez de choses difficiles à tenter de déchiffrer. Je pouvais voir une étincelle dans les yeux de cette dame. Je crois que j'ai touché là où il fallait frapper. Je riais doucement. Elle serait sérieuse. Je préférais que ça soit le cas. Avec un grand sourire je vois sa position. Un peu maladroite. Mais je ne suis pas très bien placé pour corriger ce fait. Il y a ce truc en elle qui fait que je ne suis pas tout à fait insensible, pourtant c'est une femme. Cette classe, cette assurance et cette simplicité, c'était une dame remarquable.

C'est surpris que je vois la balle voler Mon côté canidé se met à courir malgré moi. Je m'amuse comme un petit fou alors qu'elle s'excuse. Je riais à gorge déployée.

« C'est parfait mademoiselle Cibèle. Je ne m'attendais pas une telle force. Mais ? Si vous me permettez, je vais courir pour récupérer ma balle, j'en ai pas des milliers. Je reviens... »

Courir c'était quelque chose que le loup en moi pouvait faire des heures durant sans trop se fatiguer. C'est après quelques temps grâce à mon flair que la retrouve. Je cours vers la dame. J'espère qu'elle n'est pas partie.

« Vous jouez drôlement bien. Je ne sais pas à quoi vous avez pensé, mais j'aimerai pas être à la place de cette chose. Je peux le faire à mon tour ? Même si m'amuse de courir, je crois que frapper une balle ne fera pas de mal, ahaha. »

Cette frappe serait pour lui, je le savais, cette absence était quelque chose d'insupportable. J'attendais car je ne devais pas trop m'imposer. Pourtant mon côté loup dit que je devrai garder ce qui m'appartient, jalousement. Je regarde les nuages. Qu'importe ce qu'il fait, je sens que je vais encore l'excuse. Car je ne suis pas rancunier. Mon sourire est doux alors que je lui tend la balle. Ne serais-ce qu'une balle. Si elle le voulait bien. Je ne l'imposais pas.

« Vous pourrez en frapper d'autres, je vous le promets. Vous en avez besoin vu la violence que vous mis dans ce coup. Il faudra que vous disiez comment vous faites pour avoir tant de force et tant de classe. Pardon, je m’égare, ahaha. »

Si je jouait, c'est pour oublier, ne rien penser. Le jeu avait ce pouvoir. Il m'épuiserait assez pour que je ne recommence pas à tourner rond. Cette balle, même si elle s'éloignait, je pouvais la retrouver. La tracer. Tromper son flair, il fallait être malin. Il ignorait beaucoup de choses, mais pas que cette femme sentait les fleurs, si bon, qu'il avait envie de se rouler sur le sol. Il n'aurait pas une odeur semblable en faisant ça. Il pouffait.

« Vous sentez les fleurs, ça sent bon. »

Me voilà à faire des compliments à une dame, ça ne vraiment pas bien dans ma tête.
Déesse de la Terre et des MoissonsStaffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Déméter
Déesse de la Terre et des Moissons
Staffienne
Coeurs : 22 Messages : 226
Couleurs : Wheat (Déméter) & Olive (Kalysta)
J'ai traversé le portail depuis le : 27/03/2015 et on me connaît sous le nom de : Etilya ! Mon nom est : Déméter. Actuellement je suis : Célibataire et bissexuelle. Il paraît que je ressemble à : un original de Zhang Xiaobai. et à ce propos, j'aimerais remercier : Alice *^*
Re: Frapper dans la balle, ce n'est pas pour l'envoyer voir Mulan | Lun 09 Avr 2018, 14:13

Déméter regarde le jeune homme s’éclipser entre deux troncs d’arbres pour retrouver sa balle de baseball. Il court vite, à n’en pas douter. Il aurait un côté animal qu’elle ne serait pas surprise. Un hybride, sans doute. De sa position, elle guette son retour sans bouger, une main en visière au-dessus de ses yeux, l’autre sur sa hanche. Au bout de quelques minutes, il reparaît la mine réjouie avec la balle dans sa main. Déméter lui sourit, ravie qu’il l’ait retrouvée. Elle laisse échapper un rire léger à ses paroles.

"Haha, merci Atsuo, c’est gentil. Mais je vous rassure, vous ne risquez pas d’être à sa place. Mais bien sûr que vous pouvez frapper à votre tour. Nous avions convenu d’alterner les rôles, n’est-ce pas ? Alors je vous en prie."

Personne ne pourra être à la place de son frère. Et à dire vrai, ce ne serait pas une bénédiction. Mais il est hors de question de penser à lui si loin de ses souterrains lugubres. Elle est sur l’île, en visite officieuse chez les mortels. Hadès n’a pas sa place dans son esprit. Elle le chasse d’un geste de la main. Déméter prend délicatement la balle qu’Atsuo lui tend. Elle lui sourit de nouveau en l’écoutant parler.

"Vous êtes charmant, Atsuo, décidément. Je ne sais pas si j’ai vraiment un secret, à dire vrai. Mais promis, si je trouve, je partagerai avec vous !"

Elle se met à rire, quelque peu amusée. Ah, cet Atsuo a décidé un vrai talent pour la divertir ! En plus d’être très galant. Il la nourrit d’éloges depuis le début. Et le voilà qui continue, en commentant son parfum. Enfin, parfum… elle n’en porte pas. Elle sent naturellement les fleurs, car elle est leur mère, en quelque sorte. En particulier le narcisse, qui a toujours été sa fleur préférée, tout comme Perséphone.

"Merci c’est gentil. On me le dit souvent. Ce doit être mon parfum, je suppose. Vous avez un très bon flair, Atsuo, dites-moi."

Trêve de bavardage, elle lui a promis de lui lancer cette balle pour qu’il puisse la frapper à son tour. Elle prend donc position face à lui, avec assez de distance, en cherchant à imiter ce qu’il faisait avant. On sent à sa façon de faire qu’elle n’a pas vraiment l’habitude ; mais peut-on le lui reprocher ? Les dieux n’ont pas pour coutume de faire du sport pour passer leurs journées.

"Je vous préviens, je ne sais pas si mes talents de lanceuse sont aussi bons que pour être frappeuse. Mais je vais faire de mon mieux."

La déesse prend le temps de visite, tentant d’évaluer la distance qui les sépare. Puis, après un temps de préparation, elle lance élégamment la balle vers son partenaire de jeu. Mais celle-ci décrit une trajectoire en cloche, beaucoup trop haute pour être frappée convenablement. Déméter porte la main à sa bouche, à la fois gênée par sa maladresse et amusée de la situation.

"Oh, pardonnez-moi, je m’y suis prise comme un pied. Je vais recommencer."

Déméter se rapproche de lui pour ramasser la balle et retourne à sa place. Elle prend le temps de se rappeler comment il s’est positionné tout à l’heure. A-t-elle levé son bras trop haut ? A moins que ce ne soit sa façon de lancer… ça semble tout de suite plus compliqué d’être un bon lanceur ! Elle croit se souvenir qu’il a étendu son bras vers l’arrière pour se donner de l’élan, avant de le projeter le plus à l’horizontal possible pour garder une trajectoire correcte. Elle s’exécute donc et relance la balle. Cette fois, son essai est plus qu’acceptable et Atsuo peut la frapper sans grand effort. Elle met une main en visière pour suivre la balle avant qu’elle ne se perde entre deux arbres.

"Ma foi, vous frappez très bien vous aussi. Dois-je aller la chercher à mon tour ?"

Déméter est loin d’être une athlète, mais si le jeu impose de courir après la balle, soit, elle s’y pliera volontiers. Ce ne sera après tout, pour la déesse, que le temps d’un soupir.






Contenu sponsorisé
Re: Frapper dans la balle, ce n'est pas pour l'envoyer voir Mulan |

 
Frapper dans la balle, ce n'est pas pour l'envoyer voir Mulan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] HOUR FACE : Découvrez à quoi vous allez ressembler dans quelques années [Payant]
» Comment inserer une image fixe dans une signature :)
» Dans la Mafia, on est doués pour la contrefaçon ♫
» Le perroquet est tombé dans la marmite
» Portrait "les cheveux dans le vent"

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: