Partagez | 
 

 « I (can't) hear you » | Olympe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hybride Ange & Tigre blanc

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Axel d'Acres de Belcourt
Hybride Ange & Tigre blanc
Coeurs : 12 Messages : 26
Couleurs : S'exprime en #990033
J'ai traversé le portail depuis le : 10/04/2016 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Axel d'Acres de Belcourt. Actuellement je suis : paumé, désintéressé et asexuel. Il paraît que je ressemble à : Accelerator de Toaru Majutsu no Index et à ce propos, j'aimerais remercier : ~
« I (can't) hear you » | Olympe | Mer 02 Aoû 2017, 02:23

「 Hear or see.
I want to hear,
do you want to see ? 」

Narrateur ; Conscience ; Pensée ; « Parole »

Olympe & Axel
Tes dents grincent alors que quelqu'un percute ton épaule. Tu hais tout ce monde autour de toi, ça te donne des vertiges mais pour aujourd'hui, tu prends sur toi. Tes doigts frôlent le crépis et ta béquille racle le sol de la rue. Tu longes ces murs blancs dans l'espoir de ne pas te faire remarquer. Pour une fois, tu sais où tu vas, tu es même attendu. Une âme charitable t'as hébergé quelques temps et, en ce jour, elle t'a invité à profiter d'une représentation de piano à ses côtés. Et tu connais déjà la jeune artiste.

La salle est bondée, Axel se faufile comme il peut entre les larges corps des spectateurs à la recherche de leur place. Son appareil d'audition désactivé, il n'entend pas l'appel de son hôte mais le perçoit rapidement plus en contre-bas. Ses fesses rencontrent enfin le moelleux des assises du petit amphithéâtre, malheureusement, cette douceur n’atténue pas le mal qui le ronge. Ce monde alentours lui retourne littéralement le cerveau mais il tient bon. Car il a envie d'à nouveau les entendre, les notes claires et douces qu'elle produit avec une telle dextérité. L'entendre alors qu'elle inonde la salle de son talent. Il l'a déjà vue sur scène, quand il était encore sur Terre, et il se souvient parfaitement du piano qui avait réussit à apporter la paix -le temps d'une heure- à son esprit tourmenté. Oui, il aimerait l'entendre à nouveau. Les mouvements se calment peu à peu et les lumières s'allument sur l'estrade. Ses doigts cherchent le petit mécanisme autour de son cou afin de l'allumer et le son éclate dans ses oreilles artificielles. Une grimace fend son visage pendant un instant, alors que les chuchotements bruyants grésillent au fond de son crâne. La fine silhouette s'avance au centre de la pièce, elle s'installe, lève ses mains avec grâce au dessus de l'instrument et se lance.

Le choc te fait presque perdre pieds. Le désespoir te submerge et tu te sens plonger, relâchant le peu de maîtrise que tu as sur le mal qui dort au fond de ton corps. Tu ne l'entends pas. Tu la vois faire danser ses doigts sur les touches mais seules les plus hautes arrivent à chatouiller ton ouïe décadente. C'est la première fois que tu te lamentes de ta perte auditive, la première fois que tu quittes une salle pour fuir la douleur silencieuse et non pas le monde t'entourant. La grande porte se referme derrière toi et les derniers sons feutrés disparaissent pour te laisser dans un couloir tristement calme.

Il dérive entre les murs, ressentant plus qu'entendant le choc de son appui contre le sol carrelé. Comme formaté par son éducation, Axel se dirige vers la loge des artistes, ses réflexes devinant parfaitement l'agencement du bâtiment. Non loin du couloir séparant la pièce et la scène, il finit par s'adosser contre le mur pour attendre la pianiste. Lui ayant déjà parlé, ses bonnes manières lui dictent de la saluer proprement après sa prestation. Seulement, il ne pourra pas commenter sa musique – et cela, probablement à jamais. Prenant une profonde inspiration pour calmer sa permanente angoisse, il attendit que les dernières vibrations des applaudissements soient passées, après de longues minutes, pour enfin se diriger vers la loge et frapper à la porte. Se faufilant à l'intérieur avec le peu de souplesse que pouvait lui donner son corps cassé, il reste dans l'entrée et fait entendre sa voix pour signaler la raison de sa présence.

« Axel d'Acres de Belcourt, nous nous sommes déjà vu il y a quelques années de cela. Je tenais à passer mes félicitations pour votre représentation d'aujourd'hui. »  Tu hésites un instant, ne sachant plus trop pourquoi tu es venu ici, tu te sens aussi raide que ta béquille. Et tu flippes, tes dents grincent un court instant alors que tu réfléchis consciencieusement à la suite de tes paroles. « Je ne m'attendais pas à vous rencontrer ici haut. » Tu sous-entends sur l'île. Jamais il ne t'es venu à l'esprit que des personnes que tu as connu puissent se retrouver sur les mêmes terres que toi. Et dans un sens, ça te rassure pas vraiment. Mais si c'est elle, alors ça ne te dérange pas.
HRP |




:: Mirage Tiger ::
 




avatar
Invité
Invité
Re: « I (can't) hear you » | Olympe | Mer 02 Aoû 2017, 10:44


I (CAN'T) HEAR YOU


Praesent ullamcorper, quam vitae porttitor pulvinar, dolor dolor efficitur lacus, a auctor eros ligula non felis. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
Les touches du piano à queue qui trônait fièrement au centre de la scène avaient la douceur d'une caresse de pétale de rose. Les sons la faisaient vibrer et lui inspiraient les couleurs qu'elle ne pouvait pas voir par d'autres biais. Seulement les lumières - les jeux d'ombres et leurs nuances. Alors elle se raccroche, plus fort encore, toujours davantage. Comme si sa propre vie en dépendait et qu'il n'y avait que ça pour exister - faire entendre au monde ses propres émotions. La mélodie était puissante et avait ce quelque chose de grave. La salle était comble, encore une fois. Olympe n'en tirait plus de fierté particulière. Le succès était encourageant indéniablement. Mais ça n'avait jamais été ce qui faisait battre son palpitant.

Les lumières s'éteignirent sous l'ovation et Olympe se leva humblement pour saluer ses invités. Elle tira sa référence alors que le rideau se refermait sur elle. Souvent à la fin d'un concert, elle resta un long moment figée dans sa loge devant le miroir et ses lumières, pensant à ce que sa vie serait si il n'y avait pas tout ça. Si elle avait plus de mérite à cause de son handicap pour les bonnes raisons. Les longues minutes étaient passés si vite.

« Axel d'Acres de Belcourt, nous nous sommes déjà vu il y a quelques années de cela. Je tenais à passer mes félicitations pour votre représentation d'aujourd'hui. »

Olympe avait toujours eu cette appétence pour autrui qui faisait qu'elle n'oubliait jamais personne. Elle se tourna en direction de la voix qui s'élevait. Bien sûr qu'elle se souvenait.

« Il y a deux ans n'est-ce pas ? Merci Axel. » La mage capte le grincement de dents de son vis-à-vis - avec le temps, elle était devenue hyper-sensible aux sons qui traduisaient une émotion particulière. Elle lui tend alors la main droite, et une voix qu'il s'en était saisit, posa doucement sa main gauche sur leurs mains jointes.

« Ça me fait plaisir de te voir. Je pense qu'on peut se tutoyer non? » Elle avait cette chaleur d'âme et l'empathie naturelle qui la rendait passablement avenante et attentionnée. Elle s'assit doucement sur la chaise de sa loge, et se tourna vers Axel.

« Et moi je ne pensais pas te voir ici - tu n'es pas tellement la cible des représentations que je donne. »
#iwhae pour epicode
Hybride Ange & Tigre blanc

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Axel d'Acres de Belcourt
Hybride Ange & Tigre blanc
Coeurs : 12 Messages : 26
Couleurs : S'exprime en #990033
J'ai traversé le portail depuis le : 10/04/2016 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Axel d'Acres de Belcourt. Actuellement je suis : paumé, désintéressé et asexuel. Il paraît que je ressemble à : Accelerator de Toaru Majutsu no Index et à ce propos, j'aimerais remercier : ~
Re: « I (can't) hear you » | Olympe | Mer 02 Aoû 2017, 23:44

「 Hear or see.
I want to hear,
do you want to see ? 」

Narrateur ; Conscience ; Pensée ; « Parole »

Olympe & Axel
Ses doigts se refermèrent sur la main que tu lui avais tendu. Tu mets un peu de temps à réaliser qu'elle ne t'avait pas oublié. Il y a longtemps que tu t'es résolu à n'être qu'une ombre dans l'esprit des autres. L'esquisse d'un fade sourire frôle ton visage à son remerciement, tu sais que sa vue est pour elle ce que l'ouïe est pour toi, mais ce petit signe de reconnaissance s'est manifesté sans que tu n'en ai conscience. Tu lâches un petit « Oui. » autant en réponse à sa première question qu'à la deuxième « Ça me fait plaisir de v... te voir aussi. » Tu laisses ses mains quitter la tienne alors qu'elle se rassoit sur sa chaise.

Axel s'avance timidement dans la pièce pour se permettre de prendre l'une des autres assises et reposer son corps fatigué. Il apprécie qu'elle se tourne vers lui afin qu'il puisse autant lire sur ses lèvres que déceler les quelques sons qui arrivent à filtrer. Sa remarque lui arrache un petit rire neutre et rayé, sombre équivalent de ce qu'il avait pu être dans le passé. Ses doigts pâles se portent automatiquement au petit boîtier attaché à son cou et un ongle tape sur le plastique. Autrefois, il pouvait écouter et profiter de la musique, mais depuis son arrivée sur l'île ce n'est plus le cas. Ce n'est pas qu'il n'entend plus du tout, son appareil auditif lui permet encore d'entendre certains sons et suivre une conversation, mais la salle bondée, sa résonance et les bruits ambiants des spectateurs l'empêchent de saisir le sujet principal de la pièce ; le piano.

« Celui qui m'héberge m'a invité à venir avec lui, quand j'ai entendu ton nom, j'ai vraiment souhaité t'écouter une nouvelle fois... » Tu prends une discrète inspiration, cherchant à garder le contrôle sur ton esprit et sa dérive. Ça ne te plaît pas de réaliser ton handicape, et ce qui te plaît encore moins, c'est de te rendre compte qu'il y a encore des choses auxquelles tu tiens. « J'avais... oublié que je n'entendais plus comme avant. »

Sa béquille sagement appuyée au creux de son bras, il ne lâche pas Olympe du regard, pour ne pas perdre de vue ses lèvres. Il ne veut pas avoir à lui faire répéter ses paroles sur un moment d'inattention de sa part. Il hésite un court moment, ne sachant pas trop où mener la conversation, il ne souhaite surtout pas la déranger dans son planning. Pour lui, une pianiste renommée a bien mieux à faire que de discuter avec un pauvre revenant sortant du passé. Une nouvelle petite inspiration.

« Olympe, av... as-tu des représentations dans des lieux moins grands prochainement ? Peut-être qu'ainsi je pourrais de nouveau profiter de ton jeu. » Oui, tu as encore du mal avec le tutoiement mais tu risques cette question. Tu te dis que s'il y a moins de monde et donc moins de bruit, tu pourrais peut-être entendre le piano. Peut-être t'accrocher encore un peu à cette rare envie qui t'anime.
HRP |




:: Mirage Tiger ::
 




avatar
Invité
Invité
Re: « I (can't) hear you » | Olympe | Jeu 03 Aoû 2017, 10:06


I (CAN'T) HEAR YOU


Praesent ullamcorper, quam vitae porttitor pulvinar, dolor dolor efficitur lacus, a auctor eros ligula non felis. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
Olympe était la compassion qui donne le réconfort. L'oasis au milieu du désert et la chaleur au milieu des plaines enneigés. Elle aspirait à être tout ça à la fois, bien plus qu'être une artiste couverte de lauriers ou un nom nommée pour les prix les plus prestigieux. Elle voulait être mieux que les autres. Plus aimante, plus aimante, plus douce et plus forte que les autres. Alors quand elle sentit tacitement qu'il était soulagé du souvenir qu'elle pouvait avoir de lui, elle en tira une pleine satisfaction qu'elle mura avec un sourire affectueux.

« Je joue régulièrement dans cette salle, tu sais.»

Plusieurs dates avaient été programmées par son agent, et quasiment à chaque fois, la salle était pleine. Des amateurs aux habitués, elle ne s'inquiétait jamais de qui allait acheter des places pour venir la voir et de savoir s'ils seraient nombreux. Elle jouerait de toute façon, et viserait le sommet de son art comme à chaque fois.

« Ça s'est empiré ? » N'importe qui d'autre aurait été indiscret. Une interrogation sur un handicap aussi franche et directe, amenée si tôt dans la conversation, pouvait être perçue comme déplacé. Mais elle se disait qu'elle en avait le droit. Parce qu'elle-même savait la sensibilité exacerbée de ceux qui ont un sens abîmé, et elle se dit même qu'il allait lui pardonner son manque de tact évident.

« Tu sais, si tu as un piano là où tu loges, je pourrai venir jouer. Sans contrepartie. » Elle ne vendait pas la joie, ne monnayait pas ses sourires, sa compassion n'était pas à vendre. Elle ne le connaissait pas plus que ça, et n'avait pas particulièrement d'attaches non plus - comme avec tout le monde finalement. Mais elle se disait souvent qu'il ne fallait pas attendre avant de donner.

« Si tu le veux. C'est une proposition honnête. »

Un rire léger et la main porté à ses lèvres pour simuler la timidité. Elle ne forçait pas et offrait généreusement. Ils se ressemblaient, en un sens. Ils avaient la gentillesse d'âme de ceux qui avaient été mis de côté longtemps durant, et elle le comprenait tacitement - une sensibilité décuplée par rapport à la norme. Sa chienne vit se mettre à ses pieds, comme chaque fois que quelqu'un de pas assez connu se montrait intime d'une queconque manière avec sa maîtresse. Olympe passa une main sur le pelage de l'animal - elle n'hésitait jamais quant à savoir où elle se trouvait.
#iwhae pour epicode
 
« I (can't) hear you » | Olympe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Holla! If ya hear me!
» In Space, No One Can Hear You Slay [Free Comics Day]
» Can't See Can't Hear But Love
» Infinitif sans "to"
» Paroles de chansons

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: