Partagez | 
 

 Il n'y a pas que les dragons, qui savent faire des étincelles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
Il n'y a pas que les dragons, qui savent faire des étincelles. | Mar 02 Aoû 2016, 02:54

Chloris, petite ville peu bruyante, fleurie, calme. Bien différente de Skyword à bien des égards. Au niveau du prix de ses loyers, pour commencer. C'est ici la chose première qui m’aie attiré. La seconde, c'est Sasha, ma colocataire, persuadée que ce serait le lieu idéal.
Mais idéal pour quoi ? Je me le demande. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est une ville vide, mais elle est bien moins peuplée que Skyword. Bien plus paisible. Bien moins effervescente. Certes, j'y ai trouvé un appartement, un travail, une place où vivre et passer le temps. Mais j'ai l'impression que ça s'arrête là. Je me sens terriblement vide. Comme si un trou remplaçait désormais ma poitrine, et que rien ne parvenait à le combler suffisamment longtemps. L'ennui, c'est le nom que je donne à ce sentiment.
Il profite du moindre instant de répit, pour s'insinuer, lui et toute sa fourberie, dans mon esprit, pour y pondre des questions qui n'ont aucune réponse. Pour fouiller dans le passé, et faire ressurgir de vieux souvenir. Donner envie de pousser des soupirs à fendre le cœur, emplis de mélancolie.

Enfin bref, je déteste m'ennuyer.
C'est pour ça que je marche souvent, longtemps, quand je n'ai rien d'autre à faire. Comme aujourd'hui par exemple.
Mais cette fois, c'est un peu différent. Habituellement, j'en profite pour tourner la tête, à droite, puis à gauche. Regarder le ciel, les bâtiments, la végétation. Essayer d'identifier les lieux, être capable de dessiner un plan mental des chemins que j'ai déjà pu prendre. Réaliser que j'en suis encore loin, me perdre, recommencer. Je tente de m'habituer à ce nouvel environnement, dans lequel je suis censé passer une durée tout à fait indéterminée de mon existence. Peut-être partirais-je demain, peut-être resterais-je jusqu'à ce que mon existence s'interrompe brutalement. Impossible de le savoir, de le deviner ou même de l'imaginer. Seul le futur me le dira.
Mais je m'éloigne du sujet. Je disais donc que, cette sortie était bien différente des autres, car elle a un but précis. J'ai récemment entendu dire, qu'il y a une arène, ici, à Chloris. Dans laquelle s'affrontent de puissants combattants avec gloire et honneur. Pas pour survivre, pas non plus pour tuer, mais pour offrir un somptueux spectacle aux dieux et habitants de l'île.
Alors évidemment, en tant qu'ancien combattant, je ne pouvais pas résister à l'envie de me faire mon propre avis sur le bâtiment en question. Et si j'ai de la chance, j'aurai peut-être l'occasion d'assister à un duel. Qui sait ?

Assailli d'une certaine nostalgie, mes pas se font sensiblement plus rapides, tout comme les battements du muscle qui propulse mon sang dans tout mon corps. Au début, dans la Cage, on me forçait à combattre. Je n'avais pas de choix. Pas d'autre solution, pas d'autre option. Aussi sordide que cela puisse paraitre, j'ai fini par y prendre goût. J'ai commencé à aimer les acclamations de la foule. J'ai aimé la peur qui parcourrait mon corps et qui me donnait l'impression d'être plus fort. J'ai aimé la fierté devenue orgueil qui me faisait sourire après chaque nouvelle victoire. C'est le seul moment de ma vie, où je ne me suis pas posé la question "Suis-je à ma place ?" La seule époque où j'avais l'impression de savoir ce que je faisais et pourquoi je le faisais.
Je crois que je regrette presque ce temps passé. S'il était à refaire... j'y retournerai, sans hésitation.

Mon regard remonte le long de l'immense bâtiment. Bien plus grand que la Cage. Bien plus beau et impressionnant. Je retiens difficilement un rictus enthousiaste. Et sans plus attendre, j'y pénètre. Je ne m'attarde pas dans les couloirs, dans les salles ou je ne sais quoi à l'intérieur du bâtiment. Je veux voir le sable. Je veux le toucher et m'assoir dessus. Je veux voir les gradins, me remémorer les cris, le bruit. Celui des spectateurs, mais aussi du métal, qui s'entrechoque.
En forme d'immense cercle, ou d'ovale, je ne saurai le dire avec exactitude, ouverte sur le ciel. Mieux que dans mes vagues réminiscences. Tellement plus spectaculaire. Et là, sur le sable doré, sans imperfection, je vois une silhouette. Je plisse les yeux, intrigué, comme si je pouvais mieux la distinguer en agissant de la sorte, même s'il n'en est rien. Un homme. Que fait-il ?
Je l'observe un instant, sans oser m'approcher. On dirait qu'il s'entraine. L'occasion est trop belle, celle de parler avec un "frère d'arme". Peut-être même de lancer un duel amical ? Je m'approche et me permet de demander, sans aucun tact :

- Bonjour ! Êtes-vous un des champions qui participe aux combats ?

Puis je réalise que j'ai été impoli et que, si je veux m'attirer une forme de sympathie d'un inconnu que je viens sciemment de déranger, il vaut mieux y mettre les formes. Ne serait-ce qu'un peu.

- Pardonnez-moi, je ne me suis pas présenté... Je me nomme Ariel.
Staff Creepy Spenc’trum

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
I.-Jared « S. » W. Snow
Staff Creepy Spenc’trum
Coeurs : 160 Messages : 442
Couleurs : #606060
#F0C300 [Black]

J'ai traversé le portail depuis le : 14/09/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Immanuel-Jared William Snow dit Spencer. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : Netami de l'artiste Naimane & Byakuran KHR - irl Shiloh Fernandez et à ce propos, j'aimerais remercier : Dudu pour le vava; Tia pour la signa et Reyenn pour les gifs!
Re: Il n'y a pas que les dragons, qui savent faire des étincelles. | Sam 06 Aoû 2016, 16:26

Il n'y a pas que les dragons qui savent faire des étincelles
I.-Jared « S. » W. Snow
feat.
Ariel V. Noah Nyström


 

 



 

 

Tout simplement un mec albinos doué d'une schizophrénie partielle à la vue mauvaise et dont le père se trouve à être le dieu de la guerre. Un mec qu'il ne faut pas embêter, quoi.  Δ Immanuel-Jared « Spencer » William Snow

- BLACK!

La chauve-souris bat de ses petites ailes pour me rejoindre. Depuis peu, j'avais renoué avec mon affilié. Avec tous les événements que j'avais vécu ces dernières semaines, pour ne pas dire ces derniers mois, j'avais laissé Black en plan. Nous nous étions éloignés et bordel que je l'ai ressenti. Quand mon affilié est loin, je me sens bizarre. Certes, parfois, il me tape sur le système, mais j'aime beaucoup mieux nos petites querelles affectives que toute la merde que je vis avec Gretel ces derniers temps. Je ne pourrais définir notre lien, je ne le comprends pas et je sais qu'elle aussi ne le comprend pas. Alors j'ai préféré sortir pour m'entraîner aujourd'hui que de rester à rien foutre chez elle.

- Si tu te grouilles pas, je pars sans toi!
- Merde, tu sais que je ne peux pas voler aussi vite que ça! Attends-moi!


Le sourire aux lèvres, je m'éloigne, continuant de l'agacer. Toutefois, je ne marche pas assez vite pour qu'il ne finisse pas par me rattraper. Quelques secondes plus tard, je sens ces minuscules pattes se poser sur mon épaule.

- Tu vois que t'es capable!
- T'aurais quand même pu m'attendre!
- Black, tu crois vraiment que je serais partie sans toi?


Ni lui ni moi ne firent allusions aux derniers mois, car nous savons tout deux que ce fut une période difficile pour nous deux. Mon ombrelle appuyée sur mon autre épaule, j'entrepris de marcher jusqu'à la gare. De là, je pris le train pour me rendre à Chloris, la ville fleurie. Mais c'est aussi là que se trouve l'arène. Je vous ai dit que j'avais commencer à m'entraîner à tous les jours? Ouais. Histoire de garder la forme, mais surtout pour me changer les idées. Je mettais en pratique ce que mon père m'avait enseigné la dernière fois que je l'ai vu. Donc je ne m'entraînais pas seulement avec mes dagues, mais aussi avec une épée et mes pouvoirs. Mais je ne m'entraînais pas à me transformer et à voler sous cette forme. D'ailleurs, ça fait tellement longtemps que je ne me suis pas transformé que je dois être rouillé.

Le train arrive à destination et je descends. J'ouvre à nouveau mon ombrelle noire et je me dirige vers l'arène. Je n'ai jamais vraiment aimé la ville fleurie, parce qu'elle est trop fleurie justement, mais j'aimais l'ambiance qu'il y avait à cet endroit. Tout le monde avait l'air joyeux et ça m'aidait à me remonter le moral à chaque fois que j'y venais. Après quelques minutes de marche, je vois enfin en vue du bâtiment contenant l'arène. Comme l'immense Colisée de Rome que je n'ai vu qu'en images. J'entrai à l'intérieur et me faufilai jusqu'à l'intérieur sur le sable. Un sourire étire à nouveau mes lèvres alors que je m'avance. Je cherchai un coin à l'ombre, histoire de pouvoir poser cette foutue ombrelle. Une fois à destination, je la ferme et la pose au sol, appuyée contre le mur. Sans un mot, Black s'envole pour aller se poser dessus, à la fois pour la surveiller et pour ne pas me déranger pendant mon entraînement.

J'entrai à nouveau à l'intérieur pour aller chercher une épée. De préférence, si je le pouvais, je prenais toujours la même, histoire de ne pas être déstabilisé par le poids de l'arme et je retourne dehors. Je dépose l'arme quelques instants, pour rassembler mes cheveux blancs en une queue de cheval. Ils étaient beaucoup plus longs qu'à mon arrivée sur l'île. Il était peut-être temps que je retourne chez le coiffeur. Détachés, ils touchent presque le milieu de mon dos. Ce qui est beaucoup trop long. J'avais aussi installé une patch devant mon orbite vide avant de partir, car avoir du sable dans ce trou fait mal.

Une fois que je suis prêt, j'empoigne l'épée et me met en position, tout comme Arès me l'avait enseigné. Je donnai quelques coups dans le vide afin de m'habituer totalement à l'arme, puis je retournai me chercher un mannequin. Je ne m'en servais pas tout l'entraînement, mais il pouvait parfois beaucoup m'aider. Les heures passèrent sans que je ne m'en rende compte.

- Bonjour ! Êtes-vous un des champions qui participe aux combats ?

Je sursautai et me retournai en aillant envie de balancer mon épée dans les airs comme un idiot. Sauf que je ne le fis pas. Bordel, mais qui peut bien me déranger de la sorte pendant un entraînement? C'est un mec. Il n'a rien de costaud et ne se démarque pas vraiment des autres. Un type normal, quoi. Ce que je ne suis pas. Il est blond; a des yeux bleus; a un air qui se veut sympathique. Bref, le genre de mec qui a l'habitude de me tomber sur le système.

- Pardonnez-moi, je ne me suis pas présenté... Je me nomme Ariel.

Sérieux? Ariel? Comme la petite sirène? J'avais sincèrement envie de pouffer.

- Non, je ne participe pas aux combats qu'organisent l'arène. Du moins, j'essai la plupart du temps. Je ne fais que m'entraîner et tu me déranges.

Sympa, le mec, hein?

- Tu peux laisser tomber les formes de politesse avec moi, ça me donne envie de vomir. Et pis, sérieux? Ariel? Tes parents s'attendaient à avoir une fille et suite à leur déception en te voyant, ils ont décidé de te garder ce nom ridicule?

Je retenais mon envie de rire assez bien pour qu'il ne le remarque pas.

- Appelles-moi Spencer, ça sera plus simple et plus court aussi. T'es nouveau sur l'île? J'ai jamais vu ta tronche dans les parages et les personnes fréquentant l'arène sont toutes les mêmes.

Je l'observais de mon unique oeil en attendant qu'il me réponde. Heureusement que je suis de bonne humeur aujourd'hui.
© Gasmask





Merci Tia! ♥

K-do:
 


Ligues et fans club:
 


Spencer & Gretel:
 


Forever alone:
 




avatar
Invité
Invité
Re: Il n'y a pas que les dragons, qui savent faire des étincelles. | Lun 08 Aoû 2016, 01:56

"Et tu me déranges. " en voilà une phrase qui avait l'avantage d'être claire, nette et précise. J'ai toujours dis que je préférais la franchise au mensonge, aux politesses et aux manières. C'est ennuyeux de devoir faire des détours, de faire des efforts pour ne pas blesser autrui, de faire semblant qu'on s'intéresse à lui. C'est ma manière de pensée et je l'assume totalement. Mais là, ça me dépasse. Bien sûr, je l'ai interrompu, il fallait s'attendre à ce que je l'ennuie. Nous ne nous connaissons pas, j'arrive et je lui pose des questions... Moi-même j'aurai probablement envoyé bouler l'importun. Mais là c'est moi qui me fait insulter, et j'apprécie moyennement.
Et dire que j'ai fais des efforts... Encore une preuve que les formes ne servent à rien ou que je n'en maitrise pas l'art si complexe.
J'essaye de ne pas m'en formaliser, mais ce n'est pas évident. Ce n'est pas comme si j'allais lui présenter des excuses pour lui avoir adressé la parole. Alors ça, jamais... Il peut toujours courir.

Et puis après, j'ai droit à l'inévitable moquerie au sujet de mon prénom. Je roule des yeux, exaspéré par cette blague. 2990 ans que je la subis, les gens n'auront-il de cesse de me tourmenter avec un nom que je n'ai pas choisi ? Certes, adolescent, je lui aurai sûrement sauté à la gorge pour lui refaire le portait, enfin, pour essayer. Mais je me suis calmé depuis, heureusement pour moi.
C'est finit maintenant, je n'ai plus de raison d'écouter les moqueries dignes de l'école maternelle que j'ai si peu fréquentée. A croire que le temps modifie l'apparence, mais pas la maturité.

- Peut-être bien, je hausse les épaules, j'ai pas pensé à leur demander. Je t'avoue que j'ai cessé d'être un gamin il y a fort longtemps, donc je ne me suis pas posé la question.

La meilleure manière de répondre à un imbécile, c'est par le silence. C'est une chose que j'essaye d'appliquer, mais ce n'est pas facile de regarder son interlocuteur, sans tenter de répandre un peu de venin.
Spencer... Je lui adresse un sourire moqueur :

- T'es pas mieux logis que moi mon grand. Les tiens ont préféré un rat qui enseigne à des tortues ninja ?

Oui, moi aussi j'ai quelques références en matière de séries télévisées. Mais sérieusement, qui a eu l'idée de faire un scénario autour de tortues ninja ? On dit qu'il faut de tout pour faire un monde, je pense qu'il y a certaines choses dont on pourrait aisément se passer. Enfin, ce n'est pas comme si mon avis intéressait qui que ce soit...
Ce fameux Spencer, dont je viens tout juste de faire la connaissance, à un physique relativement atypique. Des cheveux longs et blancs, aussi blanc qu'un nuage ou de la neige, les deux comparaisons sont envisageables. Iris rouge sang. Albinos ? Je n'en avais pas croisé durant mon existence, ou alors je l'ai oublié. Mais ça m'étonnerai, c'est tout de même frappant...
Je n'ai pas envie de répondre à sa question, mais c'est encore le meilleur moyen pour qu'il daigne répondre aux miennes n'est-ce pas.

- Oui, je suis arrivé récemment, répondis-je vaguement. J'ai appris qu'il y avait une arène il y a peu alors, j'ai voulu en faire le tour.

Pas nécessaire de lui dire pourquoi ni comment, pas sûr que ça puisse l'intéresser de toute façon. A une époque, combattre était un honneur. Maintenant tuer est un crime, il valait donc mieux garder certaines informations pour moi. Après tout, je ne suis pas à l'abri d'un châtiment divin, loin de là.
J'indique d'un mouvement du menton l'épée qu'il a en main.

- Envie de s'entrainer sur une cible mouvante ? Je suis probablement rouillé, mais je pense que je me débrouille mieux qu'un mannequin.

Voilà longtemps que l'on préférait les armes à feu au métal, pour mon plus grand désarroi. Je n'ai donc pas eu d'adversaire depuis un certain temps. Prendre une dérouillée me ferait vraiment mal au cœur, mais en le défiant je m'expose à cette possibilité.
Staff Creepy Spenc’trum

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
I.-Jared « S. » W. Snow
Staff Creepy Spenc’trum
Coeurs : 160 Messages : 442
Couleurs : #606060
#F0C300 [Black]

J'ai traversé le portail depuis le : 14/09/2014 et on me connaît sous le nom de : Sky Angel. Mon nom est : Immanuel-Jared William Snow dit Spencer. Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : Netami de l'artiste Naimane & Byakuran KHR - irl Shiloh Fernandez et à ce propos, j'aimerais remercier : Dudu pour le vava; Tia pour la signa et Reyenn pour les gifs!
Re: Il n'y a pas que les dragons, qui savent faire des étincelles. | Ven 12 Aoû 2016, 16:06

Il n'y a pas que les dragons qui savent faire des étincelles
I.-Jared « S. » W. Snow
feat.
Ariel V. Noah Nyström


 

 



 

 

Tout simplement un mec albinos doué d'une schizophrénie partielle à la vue mauvaise et dont le père se trouve à être le dieu de la guerre. Un mec qu'il ne faut pas embêter, quoi.  Δ Immanuel-Jared « Spencer » William Snow

- Peut-être bien, j'ai pas pensé à leur demander. Je t'avoue que j'ai cessé d'être un gamin il y a fort longtemps, donc je ne me suis pas posé la question.

Ces paroles me forcèrent à me demander à quel point il était vieux. En fait, à le regarder, il avait la tête d'un mec qui en a vécu des choses. Contrairement à moi. Si l'on considère le fait que je sois immortel face au temps, je ne suis qu'un nouveau-né avec mes 20 ans. Alors que lui, il doit en être tout autre. Quand même, je trouvais l'imagination de ses parents assez pourrie. Appeler un mec Ariel? Sérieux? Je ne me moquais pas vraiment de lui, en fait, mais de ses parents. Qu'il n'a peut-être pas connu, peut-être bien.

- T'es pas mieux logis que moi, mon grand. Les tiens ont préféré un rat qui enseigne à des tortues ninja ?
- Tiens, j'y avais même pas pensé, à celle-là. C'est la première fois qu'on me la fait. Généralement, c'est un prénom assez connu dans certains pays du monde, alors il n'est pas seulement attitré à un rat dans un film. Tout comme le tiens, j'en convient. Pour ma part, par contre, ce n'est qu'un surnom.


Ouais, parce que c'est moins chiant que d'avoir pleins de gens qui m'appellent par n'importe quel de mes prénoms. Je ne saurais plus où donner de la tête sinon. En plus, j'autorise seulement Aelys de m'appeler Jared et mes autres noms, je ne suis pas fan. Surtout que Corina a une certaine tendance à me surnommer "Manunu" à cause de mon premier prénom, Immanuel. Donc je préfère éviter que quelqu'un d'autre l'utilise ou trouve un autre surnom débile.

Oui, je suis arrivé récemment. J'ai appris qu'il y avait une arène il y a peu alors, j'ai voulu en faire le tour.

J'avais pas besoin de plus de détails et je ne lui demandais pas non plus de me raconter sa vie. Chacun a son histoire à cacher pour lui-même. Moi le premier. Je le vis me désigner l'épée que je tenais à la main.

Envie de s'entraîner sur une cible mouvante ? Je suis probablement rouillé, mais je pense que je me débrouille mieux qu'un mannequin.

Un léger sourire étire mes lèvres. Depuis que je ne voyais plus Arès, je n'avais personne pour m'entraîner en combat réel. Au départ, il n'y avait déjà pas grand monde qui venait à l'arène. Et ceux qui y venait, étaient généralement déjà en groupe d'au moins deux personnes. Donc je me retrouvais seul. Je subirai sûrement la raclée de ma vie, mais au moins, je pourrai m'entraîner avec autre chose qu'un mannequin. Ce qui est beaucoup mieux.

- Je ne dirai pas non. Ce sera beaucoup mieux que sur un mannequin.

J'allais forcément perdre, mais je ne me résignais pas à lui dire que je ne suis qu'un simple débutant. Mon orgueil ne me le permettait pas. J'avais très peu de chance, déjà, parce que je suis borgne et que mon oeil restant ne voit pas très bien à cause de mon albinisme. D'un geste nonchalant, je vérifiai que ma patch blanche tenait encore devant mon orbite vide. J'étais content d'avoir finalement céder à en mettre une. Je n'aimais pas vraiment montrer ça à tout le monde. Ça les choque et ça leur fait peur. Bon, ça dépend de la personne, mais en général, les gens ont peur ou sont mal à l'aise, mais essaient de faire comme si ça ne leur faisait rien. Sauf que je les vois, leur regard craintif qui se détourne toujours vers mon oeil droit absent.

Je me mis en position de défense en essayant de laisser le moins d'ouvertures possibles en attendant qu'il dégaine son épée que je voyais dans son dos. Bon, je n'en suis pas totalement certain, car ma vision me joue trop souvent des tours, mais je le supposais.
© Gasmask





Merci Tia! ♥

K-do:
 


Ligues et fans club:
 


Spencer & Gretel:
 


Forever alone:
 
 
Il n'y a pas que les dragons, qui savent faire des étincelles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collection N°132 : Arktoss (Maj 29/11 p.5 WDCC et Cominica)
» DRAGONS PORTES
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 2: Les Dragons de l'Empereur Noir
» [Recherche] vengeurs et dragons de feu plastiques
» Ange et Dohe - Chevaliers Dragons

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: