Partagez | 
 

 ••• la colombe et le corbeau ; Emrys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 119 Messages : 183
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
Re: ••• la colombe et le corbeau ; Emrys | Jeu 18 Aoû 2016, 23:43



jodieetemrys




la colombe et le corbeau
──Elle ne comprenait plus, Jodie ; ça faisait un moment déjà que la situation lui échappait complètement - elle le savait. Elle veut reculer mais elle a l'impression de tomber. Elle est debout, pourtant, retenue par la force qu'il exerce sur son poignet. Elle est debout, quand il lui attrape la main et l'enserre en lui bouffant les lèvres et accrochant sa chair. Elle sait pas ce qui lui arrive, parce qu'elle comprenait pas ce que ça voulait dire - rien. Dans les films qu'elle regardait, c'était jamais vraiment comme ça ; dans la vie qu'elle observait, ça avait jamais été ainsi. L'amour, il existait dans sa tête et dans l'idée qu'elle voulait chérir - l'amour, il existait quand elle le décidait et si elle n'en voulait plus, il disparaissait. Mais là, c'était pas de l'amour, même pas de la tendresse. Il l'arrachait à une réalité qu'elle n'aurait jamais voulu voir se briser - elle se brisait. Devant ses yeux, là, les morceaux éclatés de ce à quoi elle se rattachait - ce qu'elle croyait. Elle se sent quitter le sol et elle a à peine le temps de souffler qu'elle se sent perdre la tête. Où était-elle ?

──Son visage le surplombait, au-dessus de sa tête et le regard fondu au sien. Ça aussi, elle le voyait dans les films - mais c'était jamais exactement comme ça. Parce que là, elle ne l'aimait pas et il ne l'aimait pas non plus - là ils jouaient des rôles qui ne leur revenaient pas. Alors elle savait plus pourquoi elle était là, et sa main s'écrasa contre sa joue, ses ongles s'enfonçant dans sa peau. Lui, il l'avait posée dans sa nuque et un frisson avait parcouru son dos. Elle le griffe. Lentement, sans s'en rendre compte - elle avait peur. Son souffle lui chatouille la peau du cou et elle se met à rire. Elle perdait la tête.

« Je sais pas quoi te dire, Monsieur. J'aimerais bien redescendre sur Terre mais c'est toi qui me maintiens loin du sol.. »

──Elle se mord la lèvre. Elle avait même pas compris ce qu'elle essayait de dire. Peut-être parce qu'elle avait rien essayé - c'était sorti tout seul sans qu'elle ait pu concevoir la portée de ses paroles. Et sans comprendre, sa main encore sale de leurs sangs vient se glisser au bord de ses lèvres, gardant sa bouche ouverte. Ses yeux les définissent - ces crocs qui lui semblaient une arme ou juste une menace. Elle les regarde comme s'ils allaient la dévorer. Un nouveau frisson parcourt sa colonne vertébrale. Elle hausse les épaules ; elle avait l'air d'une poupée, fragile entre les mains d'un joueur stupide, violent. Comme lorsqu'on donne un jouet à un enfant trop jeune et qu'il le brise. Un jouet, ça se répare. Et Jodie aussi, on pouvait la réparer. Et puis de toutes façons, la mort avait déjà décidé de lui pardonner.

──Elle voulait pas l'affaiblir, le Monsieur. Elle voulait l'effacer, comme on efface un dessin qu'on a raté. Sauf que lui, il sortait pas de son imagination, il était pas un de ces songes qu'elle pouvait détruire en un battement de cils. Il était pas sorti d'un de ses cauchemars - encore moins d'un de ses rêves. Et maintenant il hantait sa tête comme un fantôme. Et ses fantômes à lui lui hantaient l'esprit comme s'ils étaient à elle.

« Et puis je crois que vous vous trompez.. »

──Parce que lui, il allait l'aimer. Encore un peu, ce soir ; encore un peu, jusqu'à ce que ses yeux le quittent et la sensation dans ses membres s'estompe - jusqu'à ce que son cœur batte pour autre chose, jusqu'à ce qu'elle quitte ses pensées morbides. Elle ne voulait pas qu'il l'aime, elle voulait qu'il l'oublie, qu'il disparaisse de sa mémoire et de sa vie, qu'il n'y revienne jamais.

──Le monde l'aimerait à tout jamais, si elle le décidait, si elle domptait ce don qu'on lui avait offert. Le monde tomberait pour elle - se l'arracherait. Mais cette vie-là, elle n'en voulait pas. Une vie où le monde entier l'aimait pour aucune raison - ses yeux qui brillent et rien d'autre que ça. Une magie futile au fond de ses iris mangeta.
(c) DO IT LIKE A PIZZA


Hybride Loup-garou & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Emrys L. «H» Nyström
Hybride Loup-garou & Démon
Coeurs : 19 Messages : 47
Couleurs : #ff0e5d
#manly.
J'ai traversé le portail depuis le : 20/04/2016 et on me connaît sous le nom de : zelda. Mon nom est : Emrys Léocade Nyström Actuellement je suis : célibataire & bisexuel. Il paraît que je ressemble à : gamzee creepy makara {homestuck} + evan sexy peters {irl} et à ce propos, j'aimerais remercier : signa&cs + (zelda.) ava + (baby silas. ♥)
Re: ••• la colombe et le corbeau ; Emrys | Lun 31 Juil 2017, 15:27

la colombe & le corbeau

#notp
i lost my fucking mind it happens all the time cause i can't stand myself i'm an asshole baby

Ce que cette soirée m'apprend petit à petit, c'est que j'suis pas fait pour aimer – que j'suis plutôt né pour la violence, un de ces produits monstrueux qui sont créés de tout ce qu'il y a mauvais dans ce monde. Que j'fais partie des monstres et elle des princesses, que j'suis le dragon que son prince doit buter pour la libérer de mes griffes ; dieu sait que j'laurais égorgé avec ces-mêmes serres, si j'avais su ce qu'elle allait me faire vivre. Peut-être qu'on est pareils, qu'elle est mauvaise à force d'être aussi bonne.

Mais, avant tout, elle est putain d'innocente. J'lui ai volé un baiser, certes, mais jamais ça ira plus loin – elle mérite ces soirées à l'eau de rose, avec des pétales sur le lit et après un bain, un repas aux chandelles. Elle mérite tout ça alors que moi, j'me contente d'un va et vient de taulard, d'une bataille pour savoir qui passe au-dessus, d'ongles et de crocs plantés dans la chair. J'divague et j'ai presque envie d'la faire monter haut, plus haut encore ; pour la lâcher sèchement et la regarder s'écraser sur le sol, éclater comme elle est en train d'faire éclater mon palpitant.

« je sais pas quoi te dire, monsieur. J'aimerais bien redescendre sur terre mais c'est toi qui me maintiens loin du sol.. » sourire amer – elle se fout de ma gueule et j'bois ses paroles comme un saint le sang de jésus, et c'est ironique de se comparer à un saint quand on veut tuer un ange. Le loup s'éprend de l'agneau, c'est la raison pour laquelle il est obligé de le tuer. Parce qu'un loup a pas le droit d'aimer, encore moins une proie. « ça te sert à quoi, petite ? » à quoi ça sert de contrôler l'amour, à part s'attirer dans des dangers plus grands que soi ?

J'la laisse reprendre pied par terre et y a que du dégoût dans mon regard ; du dégoût que j'dirige vers elle, alors qu'il est né de tout c'que j'déteste chez moi. j'détourne pas les yeux non, j'la fixe avec cet air de mec qui en a marre parce que c'est le cas, j'ai déjà l'impression qu'elle va réussir à faire sortir mon coeur de ma cage thoracique, et qu'elle va pouvoir constater qu'il est noir, tout noir. « et puis je crois que vous vous tromper.. » cette fois c'est un réflexe, ma main enserre sa gorge sans que j'recommence à la soulever ; j'y arriverai pas j'le sais, et lui faire peur m'apportera rien. Mais si j'la touche pas j'me sens vide, froid, délaissé. J'ai besoin d'la toucher, et j'peux pas lui prendre les mains.

« voilà c'qu'on va faire, gamine. J'vais me retourner et partir, et toi tu vas faire la même chose. Et si ta maison elle est dans ma direction j'men fous, tu vas faire un tour. T'as qu'à trouver un pote, quelqu'un qui saura te protéger des grands méchants loups. » ironique, quand on sait que c'est le grand méchant loup qui voudrait la protéger. « maintenant casse-toi, et reviens jamais. » le ton glacial, mordant – j'ai pas envie qu'elle comprenne que j'déteste ça, alors qu'elle doit être soulagée, elle.

Mais j'ai faim et j'suis amoureux, un mélange que j'ai jamais voulu expérimenter. Mes doigts se desserrent, lentement – j'ai jamais eu autant de mal à lâcher quelqu'un comme j'ai du mal à la laisser tomber elle, pourtant j'le fais et j'recule, j'la regarde même plus et j'me casse, mains dans les poches et bercé par la lumière de la lune. Finalement j'me dis, c'est p'tête cette simple décision qui fait que j'suis pas tant un connard, que y a encore de l'espoir ; jusqu'à c'que j'me rappelle que les méchants n'ont pas de « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants ».
J'allume une clope – le cancer, voilà c'que j'aurai.





i lost my fucking mind it happens all the time cuz i can't stand myself, i'm an asshole baby


#silem #2hot4you #nohomo:
 
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 119 Messages : 183
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
Re: ••• la colombe et le corbeau ; Emrys | Ven 04 Aoû 2017, 00:08



#NOTP


Elle avait observé son visage, pendant tout le long, sans en décrocher son regard. Elle était pendue à la contemplation du monstre qui s'était dessiné en lui. Elle pouvait presque en tracer les arabesques tant il lui semblait réel. Mais Jodie n'avait jamais été repoussée par les monstres, et ni la peur ni le dégoût ne s'étaient plantés dans son regard. Elle se disait sûrement que si elle ne disait rien, il finirait par lui pardonner d'exister – parce que c'était sûr, il lui en voulait d'être née. Ou peut-être s'en voulait-il à lui-même, mais elle ne faisait pas la distinction.

Sa voix est lugubre, ses mots sont sinistres, et elle les écoute, sans rien dire, perplexe et attentive. Elle ne saisissait pas si il s'agissait d'un cadeau, ni s'il était à son attention ou s'il était pour lui-même – peut-être les deux. Mais elle s'en contente, sans poser de questions, car elle n'en avait plus à formuler – elle n'avait plus les mots pour ses pensées. Peut-être est-elle effrayée à l'idée qu'il lui saute à la gorge avant qu'elle n'ait quitté son horizon, peut-être redoute-t-elle qu'il change d'avis et lui griffe le bras. Peut-être a-t-elle peur de le quitter et de retrouver ses démons à elle. Elle préférait ceux des autres, mais les siens avaient décidé de la fuir.

Alors elle s'éloigne d'un pas d'abord. Et puis son regard le quitte, pour ne plus jamais le retrouver.
Elle est partie. Sans un mot laissé derrière.






Contenu sponsorisé
Re: ••• la colombe et le corbeau ; Emrys |

 
••• la colombe et le corbeau ; Emrys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Corbeau et le Renard (façon Pierre Perret)
» Le vol du corbeau de Gibrat
» L'épouvantail devient corbeau
» Masterton Graham - Corbeau
» Le Corbeau et le Renard (humour)

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: