Partagez | 
 

 ••• requiem ; Noctis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 105 Messages : 159
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
••• requiem ; Noctis | Lun 16 Mai 2016, 17:57



jodieetnoctis




requiem
──Il faisait sombre et froid, il faisait doux et le vent caressait tes jambes nues. La mort avait eu un arrière-goût peu agréable, jusqu'à présent, mais elle se révélait être une bénédiction quand tu te rendais compte qu'elle t'avait permis d'ouvrir les yeux sur ce que le monde autour de toi avait toujours été. Elle avait agi comme une claque que tu te prenais en pleine figure. Une sorte d'interrupteur que tu aurais voulu éviter ; une explosion dans ta vie trop paisible. Alors tu avais décidé de mettre tes pensées au clair. Ciel était un meurtrier et indéniablement un adulte pour qui l'argent était un symbole de bénédiction. Felix avait perdu la mémoire et si tu étais heureuse qu'il soit en vie, tu étais encore plus ravagée à l'idée qu'il n'était plus celui que tu avais connu. Monsieur était décédé et t'avait laissé un héritage de poids. Tu n'avais pas encore retrouvé Minuit, le chat de Monsieur ; tu pensas un instant qu'elle était son affiliée et que, de ce fait, elle était morte avec lui, mais tu n'effaçais pas la possibilité qu'elle n'ait, en fait, été qu'un simple chat. Mademoiselle Ashford s'était montrée très accueillante, et tu t'en voulais de ne pas l'avoir assez remerciée, pour ça. 

──Mais toi, toi tu ne savais plus ce que tu étais devenue. Tu ne savais pas si tu étais en vie, et tu ne savais pas pour combien de temps tu le serais, si tu l'étais. Depuis que tu t'étais réveillée dans la fontaine de la grand-place, tes omoplates te faisaient souffrir le martyr. Ta voix était devenue plus douce, aussi ; une sorte d'air plus grave s'y était installé. Ton regard était devenu plus dur. Et un feu s'était mis à brûler au creux de ta poitrine. 

──Un feu qui causerait la perte de celui qui a tenté d'obtenir la tienne. 

──Mais ce soir-là, tu t'étais contentée de te diriger vers la mer de nuages, où tu avais l'habitude de t'isoler ; de t'exiler. Le silence t'incommodait peu et te confortait dans tes pensées chaotiques. Toi qui étais d'habitude si bavarde, commençait à préférer le silence ; le calme. La paix. Elle te faisait te sentir entière. Les pieds nus, une robe blanche qui vole avec la brise légère et des bracelets d'argent qui cliquetaient à ton bras droit. Tes fines boucles d'oreilles pendaient, reflétaient la maigre lumière de la lune. 

──Parée de toute ton élégance ; ta brillance, ta présence luisait d'une lumière solitaire au milieu de la nuit pleine de ténèbres. Et dans les ténèbres, il y trônait le roi des ombres qui avaient été tiennes. Tu te tiens debout, devant lui, sa grandeur. Tu avais failli le heurter.

« Désolée, je ne vous avais pas vu. »

──Dans son regard, une frêle lueur prenait place, une lueur douce et dure à la fois, quelque chose qui te rappelait la douleur, la terreur, la douceur. Ce quelque chose qu'il y avait dans les gens vrais. Quelque chose qui ne finissait pas de t'attirer, de t'attendrir. Il était beau, son regard. De ceux qu'on ne voit qu'une fois dans une vie, de ceux qui ont mal mais ne pleurent pas. Il était beau, son regard sanglant. 

──Tu lèves la tête, le geste prouvant à lui seule combien il te surplombait par sa seule taille. Tu papillonnes des yeux, sans perdre de ta prestance, une maigre lueur naissant dans ton regard, à toi aussi. Un souffle se perd au bord de tes lèvres, un souffle froid, glacé. Amer. Et doux en même temps. 

« Vous êtes perdu ? Il n'y a jamais personne ici à cette heure-ci, d'habitude.. »
(c) DO IT LIKE A PIZZA







avatar
Invité
Invité
Re: ••• requiem ; Noctis | Dim 22 Mai 2016, 20:35

Requiem
Jodie & Noctis
Il avait besoin d'être seul. Lorsque Xing-Ke n'était pas dans les parages, qu'il n'y avait pas cette boutique (enfin si on peut appeler ça boutique, personne ne vient faire ses emplettes dans une Pompe Funèbre), Noctis avait besoin parfois d'être seul.  Le sommeil parfois perturbé par des vieux fantôme venant d'un passé lointain, il n'arrive guère à faire plus que fermer les yeux, se retrouvant alors à fixer bêtement le plafond. Quand cela arrivait, généralement il enfilait alors un long manteau à capuche, du même genre de tissus que les kimonos traditionnels japonais, et sortait pour marcher. Parfois, il volait, déployant simplement ses ailes sombres de corbeau pour profiter alors de l'air qui refroidissait le visage. De cet air qui sécherait les larmes qu'il a cessé de faire couler depuis le soir où cela c'était produit. Depuis le temps, c'était devenue une routine pour Noctis de s'en vouloir, c'était quelque chose qui faisait partit intégrante de sa vie, pourtant, il y avait tellement de chose où il pouvait s'en vouloir. Il était responsable de son propre malheurs. Il avait longtemps cherché des excuses, en accusant alors son entourage. Il disait qu'on l'avait poussé à faire tel ou tel chose. Qu'il était jeune, qu'il ne savait pas, que c'était le hasard. Pourtant, c'était bien son pouvoir qui avait tué sa mère. Ses mauvaises décisions et ses mains qui avaient tués sa femme et son fils. C'était il y a si longtemps, pourtant il n'oubliait pas. De toute façon, même si une partie de lui-même le désirait terriblement, pour pouvoir s'en relever et vivre sans le poids de cette culpabilité. Mais il se le refusait, il n'en avait pas le droit. De toute façon, il avait fait tellement d'erreur. Si la mort de ses propres proches suffisait. Il fallait en plus qu'il arrache alors la famille à un garçon, un enfant. Pourquoi ? Parce qu'on lui a demandé de le faire ? Ça se tient. Mais c'est pas forcément une bonne raison. Était-ce pour cette raison qu'il l’avait prit sous son aile ? Juste ça ? Parfois il se disait qu'il n'en savait trop rien. Si c'était pour essayer de chercher un pardon quelque part, ou juste pour se donner bonne conscience, voir même simplement par affection.

Pourtant, il était certain d'une chose, il tenait énormément à cet enfant. Enfin. Il était un jeune homme maintenant et plus le temps passait, plus il avait l'impression que son secret pourrait être découvert. Comme toujours. Une part trouvait ça plus juste qu'il le sache, et l'autre ne le désirait pas, pour des raisons certainement égoïstes. Mais l'Homme est égoïste et ça, malgré son lien divin, autant le dire qu'il n'y a pas échapper, il n'en reste pas moins un mortel. Capable de traverser les âges et de sentir la mort, mais un mortel quand même. Il s'était finalement posé de façon aléatoire sur cette plage, il l'avait découverte à leur arrivée il y a de ça quelques années. Et le fils de Thanatos avait toujours trouvé ça étrange ce calme qu'il pouvait trouver sur cette île, habitué depuis toujours à effervescence des villes sur Terre. L'homme était resté là, tel un ange de la mort attendant alors que son heure vienne. Ou alors.. peut-être l'heure de quelqu'un d'autre au vu de sa faculté à toujours le sentir. Mais pour le coup, il avait pas de quoi être fier, il ne l'avait pas sentit arriver ahah. Ok mauvaise blague. Une demoiselle, jeune très, surtout à côté de lui, et petite, mais ça c'est du détail, elle manqua de lui rentrer dedans, le poussant alors simplement à se tourner face à elle lorsqu'elle s'excusa. Il n'y avait aucun mal, de toute façon, des deux, elle aurait été celui qui aurait le plus volé en cas de contact. Il l'avait observé en silence pendant quelques secondes, avant de hausser les épaules.

« On va dire que je n'aide pas à me faire remarquer il n'y a pas de mal.»

Vrai que noir sur noir... Peut-être fallait-il le prévenir de mettre un gilet jaune quand il faisait ça je ne sais pas. Quoique ça casserait un peu son allure. Fixant la demoiselle, son nez se plissa, comme si une odeur -ou plutôt un sentiment- planait sur elle. Mais loin de tout savoir, il ignorait ce que c'était.

« Non... Je suis ici maintenant depuis un moment, c'est une habitude idiote qui arrive de temps à autre. Mais... J'ai longtemps entendu dire qu'il était mauvais pour les jeunes femmes de rôder seule la nuit. Peut-être n'est-ce plus d'actualité ?»

Curiosité, c'était comme ça. Il est vrai que de toute façon peut importe l'époque, il vaut mieux ne pas traîner seul, mais on peut supposer que l'endroit n'est pas si dangereux que ça... Et puis, seul Zeus sait quel pouvait être la race de la jeune fille après tout. Repoussant alors la capuche qui assombrissait légèrement son visage -déjà qu'il fait sombre il n'aide pas décidément-, ses ailes restés sur son dos provoquèrent une légère bourrasque en bougeant, tandis qu'il se penchait d'un air presque mécanique mais surtout curieux.

« … Certainement que je m'occupe de ce qui ne me regarde pas mais... Vous est-il arrivé quelque chose.. ? … Ah. J'en oublie les règles de politesse. Noctis, c'est ainsi qu'on m’appelle.»

Ou plutôt qu'il s'est nommé tout seul, mais au final, son vrai nom n'avait aucune importance. Mais il s'est en effet rendu compte en cours de route que finalement, dire directement ce genre de chose à une jeune femme comme ça, c'était un coup à passer pour un gars tordu. Quoique, en se présentant ça passe mieux vraiment.. ?
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 105 Messages : 159
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
Re: ••• requiem ; Noctis | Lun 06 Juin 2016, 21:11



jodieetnoctis




requiem
──Une élégance s'était fendue au fond de son regard terne, comme noyée par sa morosité. Mais ce n'était pas vraiment pour te déplaire. Dans toute sa simplicité, il avait laissé la vérité intacte et pure sortir en de mots si doux qu'ils t'avaient arraché un sourire. Un maigre sourire à peine et le regard plongé dans le sien, une lueur de confiance au creux de tes iris lumineux. Il y avait des milliers de mots pour mentir et très peu pour dire ce qui était vrai ; juste assez pour que ce soit joli, juste trop peu pour que ce soit toujours doux. Lui, il avait tout dit avec douceur et ton cœur grand ouvert avait comme absorbé ses paroles. Tu buvais à sa voix ses paroles. Aucun complexe, aucune gêne. Juste lui devant toi et toi devant lui. C'était si reposant pour toi, de ne pas avoir à être quelqu'un d'autre, de ne plus essayer de plaire, de changer. C'était si reposant de te retrouver face à un regard plein de tendresse ; de tristesse. 

──Tu papillonnes des yeux. Sa remarque t'arrache un maigre son, comme pour prouver de ta perplexité. Tu laisses ton maigre sourire décorer le bout de tes lèvres alors que ton regard cherche dans le sien ce qu'il a voulu dire. Ton dos te fait souffrir à nouveau et tu grimaces, rien qu'un peu, la douleur à peine perceptible sur ton visage ; avant qu'elle ne s'efface quelques secondes après. Cela faisait plusieurs jours que tu te passais les mains comme tu pouvais dans ton dos, sur le bord de tes omoplates et sur ta colonne vertébrale quand tu pouvais l'atteindre, incapable de définir quelle était la douleur qui te prenait les os et la chair lorsque l'idée de la mort te revenait à l'esprit. 
──La mort. Elle sonnait comme une bénédiction désormais. Tu tournes la tête, un peu seulement, tes cheveux volant avec le mouvement. C'était probablement la première fois que tes bijoux brillaient plus que tes yeux n'osaient le faire. 

──Si seulement tu savais ce qui t'était arrivé..

« Vous portez bien votre nom. S'il est le vôtre en tout cas. Je suis Jodie. »

──Ta voix avait sonné plus calme, plus douce que d'habitude. Peut-être plus triste ou mélancolique. En fait, tu ne savais pas vraiment comment tu te sentais. Tu ne savais pas vraiment si tu étais paisible ou juste avec le vague à l'âme. Tu étais dans un trou noir dans lequel tu ne parvenais plus à voir la lumière. Et dans tes yeux qui étaient habitués à la lueur de ta magie, tu ne reflétais plus que la sombre lueur de la nuit. 

──Noctis. Tu souris. C'était vraiment un joli nom. 

──Tu relèves les yeux vers lui. Il te faisait penser à un corbeau. Un grand oiseau tout noir que tu imaginais lorsque Monsieur te racontait une histoire. Ciel le faisait parfois aussi mais tu préférais ne plus penser à lui. La seule image de son sourire mesquin coincé sur ses lèvres que tu pouvais apercevoir dans le rétroviseur de la voiture te donnait des frissons. Plus que de ne pas vouloir le croiser, tu voulais le voir mourir, souffrir, hurler. C'était la première fois que tu ressentais cela pour quelqu'un. Une haine aussi profonde. Et devant le corbeau, tu te sentais vulnérable, comme s'il pouvait voir au travers de toi alors que toi qui avais toujours été inconsciemment lucide sur la nature des gens, tu ne voyais presque rien. Rien d'autre que l'ombre qui vous recouvrait. 

──Noctis. L'oiseau nocturne.

« En revanche, je ne suis pas sûre de connaître la réponse à votre question. Je suis morte. Je crois.. »

──Ou peut-être pas. Tu n'en savais rien. Tu ne savais pas si tu étais dans une autre vie, une autre mort ou un autre monde, tu ne savais pas si tu étais vraiment revenue ou si le monde que tu avais connu était lui-même une mort d'une vie antérieure que tu avais déjà connue. Oubliée. Monsieur te semblait n'avoir jamais existé et le souvenir de son sourire commençait déjà à s'effacer de ton esprit embrumé. Tu oubliais. Petit à petit, tu perdais le fil de ta mémoire comme si elle n'était qu'une histoire qu'on t'avait lue, il y a des années de cela. 

──Mais tu te souvenais des lettres de ta colombe. Et devant le corbeau, tu te sentais tout à coup frêle. Comme si l'histoire des oiseaux s'imposait à toi. Pour te rappeler. 

« Et vous, vous êtes morts, vous aussi ? »

──Peut-être que vous étiez bien les fantômes du cimetière, finalement.
(c) DO IT LIKE A PIZZA







avatar
Invité
Invité
Re: ••• requiem ; Noctis | Dim 12 Juin 2016, 19:04

Requiem
Jodie & Noctis
Pourquoi avait-il changé de prénom déjà ? Ah oui, pour se voiler la face. Parce qu'à l'époque, il se disait ne plus être Shiryû, que ce dernier était mort en même temps que le peu de chose qui l'attachaient à cette vie il y a bien longtemps. Comme pour marquer un changement chez lui, une façon de se détacher. C'est du moins ce qu'il pensait. En fait il n'avait jamais réellement trop compris pourquoi sa mère l'avait appelé comme ça, c'était étrange, mais pourquoi pas après tout, certainement pour qu'il soit un grand et fort garçon comme on dit. Mais Noctis lui convenait malgré tout bien mieux. Tant pour sa signification, que pour au final le fait d'avoir purement et simplement changé d'identité. Il ne restait plus rien de ce qu'il était autre fois, hors un prénom qui est resté quelque part dans le fond de sa mémoire. Le reste à été de son invention un jour, alors qu'il se reprenait en main. Et depuis, il se présentait toujours de cette façon, son autre nom était un vestige du passé qu'il avait mis de côté. Comme pour l'oublier, mais jamais totalement, comme s'il pouvait alors contempler ce qu'il était et ce qu'il a fait juste de cette façon. Souviens toi de ce que Shiryû a fait à cette époque. Souviens toi de sa bêtise qui a coûté la vie à ces deux être fiers. Contemple donc et soit en dégoutté jusqu'à la fin de tes jours. Jusqu'à ce que l'envie de mourir lui reprenne, jusqu'à ce que cette dernière ne l'arrache purement et simplement de cette terre. Car jamais il ne mettra fin à ses jours. Comme lorsque l'on porte une croix, à la recherche d'une rédemption quelque part. Chose qu'il n'obtiendra jamais et qu'il n'espère jamais obtenir au fond de lui. C'est pas comme s'il n'avait jamais merdé par la suite. Ah. Pourquoi partir si loin juste pour une histoire de prénom. Après tout, il peut bien donner l'appellation qu'il préfère et qu'il veut, la dite Jodie ne le jugerais guère.

« C'est... Un choix personnel.»

Avait-il simplement répondu. Histoire de. Il ne cachait nullement que c'était là une appelation inventé de toute pièce. Tant que c'est une appellation sur le principe on s'en fiche. C'est pas comme s'il ne se présentait pas ainsi à tout le monde. En revanche, la suite était un peu particulière. En dehors de l'environnement à la fois tellement sombre, mais aussi lumineux grâce aux rayons de lune et surtout l'air à la fois si clair et radieux -tel un fantôme blanc- de la demoiselle, c'est sa réponse. Était-elle morte ? À cette phrase, le demi-dieu haussa alors les sourcils, scrutant la jeune femme comme pour savoir si c'était juste une blague -étrange certes- ou alors une pensée exprimée. Mais c'est qu'elle le pensait. Il était lié à la mort, mais aux dernières nouvelles, il n'avait pour l'instant jamais eut la possibilité de communiquer avec eux comme il le faisait actuellement. En même temps c'est pas vraiment le genre de chose qu'il aimerait hein.. Et la suite fut alors le coup de massue sur son esprit. Etait-il mort ? Avant, il aurait dit oui, sans hésiter. Il ne s'accrochait à rien. Maintenant ? En était-il pareil ? Il ne savait pas trop, c'était flou dans son esprit.

Il appuya alors sa main sur son torse, appuyant alors de façon étrange sur son cœur. Visiblement, c'est le genre de conversation normale comme ça avec une inconnue. Il ne connaissait que son prénom.

« Littéralement ? Non. Nous ne sommes pas mort. Je n'ai guère le pouvoir de les voir, et je n'ai pas souvenir d'être passé dans l'autre monde. Ce serait certainement moins douloureux. Pour ma part... Je ne sais pas trop. Peut-être, un peu. Mais il y a une étincelle de vie qui brûle ici. Un peu. De quoi vivre.»

Cette étincelle c'était Xing-Ke. Cet enfant adopté, cet enfant dont il se sent coupable de la vie qu'il mène, autant qu'il cherche un pardon qu'on ne peut lui offrir en s'occupant de lui comme il aurait put le faire avec son propre enfant s'il avait eut la chance de vivre. Mais c'était trop tard. Il est trop tard pour se lamenter, cela ne sert à rien de toute façon. Il n'avait déjà que trop pleuré.

« Et toi Jodie. As-tu une étincelle de vie quelque part ? Tu es jeune non. Ne la gâche pas.»

Il n'avait même pas remarqué qu'il l'avait tutoyé par réflexe, peut-être à cause de son jeune âge va savoir. D'un geste peut-être osé, ferme, mais doux, il avait finalement tendu sa main pour soulever le menton de la demoiselle pour lui lever le visage dans sa direction, comme une marque d'approche. Il plissa du nez, une odeur pesante mais invisible planait sur elle. Comme si son détecteur remarquait quelque chose d'invisible. La marque de la mort.

« En tout cas. Tu sens la mort...»

Ouais c'est des choses qui se disent... Non pas parce qu'elle pue le cadavre hein... Nan mais. Mais. C'est un aura. Quelque chose auquel il est sensible. On dit merci papa.
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 105 Messages : 159
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
Re: ••• requiem ; Noctis | Mer 03 Aoû 2016, 23:46



jodieetnoctis




requiem
──Une étincelle de vie ? Est-ce qu'elle en avait une ? Elle n'y avait jamais vraiment réfléchi. A dire vrai, elle n'en savait rien, si elle était en vie ou si elle était un fantôme. Peut-être pouvait-il communiquer avec eux ? Elle avait penché la tête. Elle était jeune, ça oui, elle le savait. Mais c'était ça, le plus triste, dans son histoire. Aussi jeune, elle avait l'impression de mourir à l'intérieur d'elle-même. Alors que des enfants de son âge devaient s'amuser, jouer dans des parcs et à la cour de récré, elle aurait du s'empiffrer de glace à l'eau en été. N'importe quoi. Mais pas s'exiler dans une solitude qui n'avait plus de sens. Il était beau, quand il parlait comme ça, mais il était bizarre, aussi. Aussi sombre que pouvait l'être la nuit - c'était sûrement pour ça qu'elle n'avait pas tout de suite remarqué qu'il était là.

──Sa dernière phrase avait eu l'effet de la glacer immédiatement. Un courant d'air froid se glissait dans chacun de ses membres, lui rappelant qu'elle était morte, lui rappelant qu'elle y était passée, dans le monde des fantômes et qu'elle l'avait fui. Elle se souvenait de la douleur, elle se souvenait de chacune des sensations. Mais elle n'en voulait pas, elle ne voulait pas savoir. Elle ne voulait plus, en tout cas. Peut-être avait-elle été déconcertée d'être revenue, peut-être aurait-elle voulu savoir si elle était effectivement morte. Mais désormais, elle préférait fermer les yeux, ignorer la douleur qui lacérait son cœur.

──Sauf qu'il était là. Et il lui rappelait ce qu'elle était. Peut-être pas un ange, certainement pas un démon, mais elle n'était plus Jodie. Pas celle qu'elle avait été en tout cas. Elle était beaucoup trop morne pour véritablement l'être. Elle avait l'impression d'être un spectre.

« Oui, vous avez sûrement raison.. »

──Elle avait parlé sans vraiment penser, le regard ailleurs et un haussement d'épaules qui avait vaguement fait bouger sa silhouette fragile. En relevant la tête vers lui, elle se rendit compte qu'il était beaucoup plus grand qu'elle - plusieurs têtes au moins. La pensée lui arracha un sourire, comme si ça avait quoi que ce soit d'amusant. Tout le monde était plus grand qu'elle - ou presque tout le monde. Elle avait l'habitude de regarder les gens d'en bas, comme si elle leur était inférieure. C'est qu'elle n'avait pas vraiment besoin de hauteur.

« Je crois que je l'ai gâchée, Monsieur. Je crois même qu'on l'a gâchée à ma place. »

──L'étincelle de vie dont il parlait devait bien se cacher quelque part. Mais plus elle cherchait et plus elle avait l'impression de la perdre, si bien qu'elle s'était transformée en une boule de tristesse, pleinement noyée dans la dépression qui semblait la rattraper. Et tout ce qui avait fait ce qu'elle était lui semblait un désastre ; depuis la mort de sa colombe qui lui envoyait des lettres jusqu'à sa propre mort et puis la trahison - la trahison encore. Elle trahissait tout, les lois et les promesses, les murmures dans le silence. Elle était traître.

« Mais c'est pas grave, je crois. Je pourrai en refaire une, pas vrai ? Vous aussi, vous pourriez être heureux. »

──La vérité, c'est qu'elle n'y croyait pas vraiment. Elle ne savait plus si elle avait été heureuse un jour, d'ailleurs. Peut-être que oui, peut-être que non. Elle ignorait tout de la vie, des réalités qui se pavanaient au travers de celle-ci. Elle ignorait tout. Elle était traître. Traître de la vie et de ce qui l'habitait. Elle ne savait plus, Jodie. Elle avait oublié ce qui était important.
(c) DO IT LIKE A PIZZA



 
••• requiem ; Noctis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sanctuary of Heart :: Principaux lieux de l'île :: Mer de nuages-
Sauter vers: