••• à nos âmes pendues ; Felix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
« Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange »



Coeurs : 92 Messages : 131
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Dimée, Tia (avas) & Yen (cs + ava) & Reyenn (cs) Je vous aime ♥
MessageSujet: ••• à nos âmes pendues ; Felix    Sam 23 Avr 2016, 18:22



jodieetfelix




à nos âmes pendues
Le bout de ses pieds effleurait la surface de l'eau, glacée. Il faisait froid, au bord de la rivière. Elle ne portait pourtant qu'une robe blanche, nouée à la taille par un ruban noir. Elle s'était contentée de ça, oubliant même ses chaussures tant son esprit était ailleurs. Le regard vague, son reflet dans l'eau claire et son sourire qui avait disparu. Maussade. Elle ne riait pas, plus. Cela faisait deux semaines que chaque jour qui passait lui était une torture de plus. Sa vie lui-même lui paraissait sale tant elle ne la méritait pas. Ce soir-là, des larmes roulaient à nouveau le long de ses joues. En se relevant, elle hurla, de tout ce qui lui restait de poumons, se recroquevillant, à genoux, le regard face à la surface de l'eau. Elle laissa son visage y tomber, comme pour se réveiller, mais rien à faire ; elle demeurait. Et comme tous les soirs, elle rentrait tard au manoir, les jambes écorchées par les orties et les épines des buissons. Elle s'était éclipsée dans la chambre et s'était enfermée dans ses draps. Aria Ashford était une dame des plus plaisantes, certes et malgré tous ses efforts, il n'y avait rien qui aurait pu soigner la douleur qui la déchirait, si ce n'est le temps. 

Mais le temps n'était rien comparé aux miracles. Et le miracle se produisit. D'un pas lent, elle s'était rendue à l'école, le regard figé sur ses pieds et le dos courbé. Elle s'était enfermée dans une solitude des plus complètes, s'exilant d'elle-même au fond de la classe et au fond de la cour. Elle n'avait pas envie de parler, elle n'avait pas envie de sourire. Elle n'avait plus envie de plaire. 

Sauf que ce jour-là, le portail s'était ouvert sur un nouvel élève. Nouveau n'était pas exactement le terme approprié, mais c'était ainsi que les professeurs l'en qualifia, puisqu'il n'était plus le même qu'ils disaient. Le regard de la demoiselle s'était levé en même temps que le grincement de la grille et son cœur avait faillit manquer un battement. Elle eut du mal à avaler sa salive et ne cligna pas des yeux pendant quelques minutes, si bien qu'ils commençaient à lui être douloureux. Mais elle ne se permit pas le moindre battement de cils tant elle n'en croyait rien. Une sorte de couinement sourd s'étrangla au fond de sa gorge et ses mains tremblaient. Son souffle s'accéléra et elle commença à se relever, doucement, comme si elle avait été paralysée. 

« Felix.. »

Un murmure porté par le vent et ses pas qui accéléraient, jusqu'à courir vers lui. Elle le heurta tant elle s'était précipitée vers lui. Elle avait tout de suite posé une main sur sa joue, comme pour se prouver qu'il était bien réel. Ses yeux, eux, n'avaient pas voulu le quitter ne serait-ce qu'une seconde, de peur qu'il disparaisse à nouveau. Et alors qu'un sourire se décidait enfin à décorer le bout de ses lèvres, elle s'était mise à pleurer. Un hoquet s'était épris de son rire et sa joie était elle qu'elle lui lacérait la poitrine. Il lui avait fallut deux minutes avant de voir que son regard était vide ; perplexe. Elle tenta de récupérer son souffle, penchant la tête, rien qu'un peu. 

Il ne comprenait rien. Rien du tout. L'éducateur s'était approché, lui glissant rapidement un mot, comme quoi il ne fallait pas trop lui en demander. Comme si revenir à la vie n'était pas déjà assez ; il pouvait bien ne pas se rappeler d'elle, quelle importance ? Il était vivant. C'était tout ce qui comptait vraiment. 

« Désolée je.. Je ne savais pas. »

Son sourire demeura, bien qu'une pointe de tristesse le décora ; et elle se retourna, le cœur apaisé mais un goût amer dans la bouche. Le Felix qu'elle avait connu avait bel et bien disparu dans cet accident de voiture.
(c) DO IT LIKE A PIZZA


 

••• à nos âmes pendues ; Felix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ENGRENAGES
» Pendue par les pieds
» Les brutes dans la ville . 1971 . Robert Parrish.
» Le vieux fusil
» [Rapport de bataille-1500pts] U'zhul vs Gotrek

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-