••• le bon, la brute et le truand ; James & Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hybride Pingouin



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Krystian Swertsen
« Hybride Pingouin »



Coeurs : 31 Messages : 43
J'ai traversé le portail depuis le : 22/03/2016 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Capitaine Pingouin. Actuellement je suis : pizzaiolo. Il paraît que je ressemble à : Denmark (Hetalia) & Grant Gustin (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Reyenn (cs) ♥
MessageSujet: ••• le bon, la brute et le truand ; James & Nate   17th Avril 2016, 19:11


(un code viendra plus tard, là j'ai pas l'inspiration pour coder hoho)

Une douleur agaçante ne cessait de taper contre mon crâne et le tournis me prend lorsque je me relève. Un soupire au bout des lèvres et la main dans les cheveux, je mets plusieurs minutes à sortir de mon état second, peut-être un peu trop secoué par les rêves trop chauds de cette nuit. Un sourire illumine mon visage à cette unique pensée, les images repassant devant mes yeux comme si elles avaient été bien réelles. Ça oui, elle avait l'air si réelle, la jolie brune aux yeux verts qui de sa robe rouge, était passée à un accoutrement beaucoup plus simple. Qu'importe, des jolies brunes il y en avait plein et des jolies blondes, il n'y en avait qu'une. Mon regard se fige sur le réveil. La neuvième heure était passée depuis vingt-cinq minutes. Je me laisse retomber dans mes draps, le regard perdu au plafond, l'espace de quelques secondes. La jolie blonde -elle me tuerait probablement dans la seconde si elle l'entendait- avait rejoint le lit d'à côté, la veille même.

Je m'étire une seconde avant de me relever d'un bond, les pieds bien au sol et le regard encore embrumé. Je cligne des yeux, plusieurs fois, avant de véritablement définir ma silhouette dans le miroir. J'attrape un training au sol et l'enfile, ne prenant pas le temps de m'habiller plus que ça. J'aurais pu sortir nu que ça n'aurait rien changé ; à cette heure-ci, il n'y avait jamais personne d'éveillé dans l'appartement. James lui-même avait déserté le navire pour la nuit et il était rare de voir apparaître quiconque avant midi.

Je me retrouve dans la cuisine, assis tranquillement sur une des chaises autour de la petite table, le journal du jour ramassé au pas de la porte quelques secondes auparavant dans une main et ma tasse de café dans l'autre. Le bon cliché du bonhomme viril. La seule différence, c'est que mon café ressemblait plus à une tasse de lait avec une petite teinte brune qu'à un véritable noir sans sucre. En passant rapidement mon regard sur les articles aussi futiles que ridicules du journal, je finis par poser ma tasse et à relever les yeux vers la fenêtre avec la pensée certaine que les météorologues étaient des imbéciles. Alors que le journal indiquait des averses et des orages, il faisait un temps magnifique, la lumière du soleil donnait une impression de sérénité à l'appartement et pour couronner le tout, il faisait chaud.

Les orages, pourtant, ne se firent pas prier. Sauf qu'ils n'étaient pas à l'extérieur mais à l'intérieur de l'appartement. Si j'avais su que le journal m'indiquerait que j'allais me faire trucider par la jolie blonde, j'aurais arrêté de me moquer de lui. Je sursaute lorsqu'elle arrive dans la cuisine et lui adresse mon plus beau sourire, comme pour tenter d'effacer tout ce que j'avais pu faire qui l'ait contrariée. Le pire, c'est que je ne me rappelais même pas ce que je pouvais bien avoir fait de mal.

« ... Tu as bien dormi ? »

Mauvaise question.



Spoiler:
 
Modératrice



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Nathanaël-C G. Andersen
« Modératrice »



Coeurs : 87 Messages : 229
Couleurs : #936B7F(Nate)#9BAFC4(Batman)
J'ai traversé le portail depuis le : 30/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Reyenn. Mon nom est : Nathanaël-Christen Gwendolynn Andersen Actuellement je suis : en relation compliquée avec Jack Daniels. Yas. Il paraît que je ressemble à : Hana ▬ CT Chrysler & Iris ▬ Ribkadory || IRL ▬ classy Blake Lively et à ce propos, j'aimerais remercier : Reyenn
MessageSujet: Re: ••• le bon, la brute et le truand ; James & Nate   23rd Avril 2016, 01:17


Krystian & James

Nate + Krystian + James (promis Aelicya j'y touche pas)

Le sommeil qui t’envahit durant les quelques heures qui suivent se situe entre un trou noir et le réveil. Empli de rêves aussi longs et perturbants les uns que les autres, les litres d’alcool et la masse de drogues ingurgitées durant la nuit n’ont pas permis au sommeil de te dominer complètement. Tes paupières s’entrouvrent dès le premier bruit provenant de ce qui te semble être la cuisine. Ton esprit est envahit par un mal de tête au moment même où tu tes nerfs s’éveillent, t’envoyant des électrochocs pour te rappeler la soirée que tu as passé la veille. Ta main rejoint ton front tandis que tu refermes les yeux pour que la pièce cesse de tourner autour de toi. Une sensation que tu as de plus en plus souvent, qui est désagréable, mais pas assez pour t’empêcher de faire la fête pour te déglinguer, toi et ta santé qui ne vaut pas grand-chose à tes yeux. Tes yeux qui se rouvrent dès que tu réalises l’image qui a atteint ton cerveau : tu n’es pas dans la bonne chambre. Tu te redresses calmement sur le matelas avant de tourner la tête, retenant un hoquet de surprise. Tes doigts viennent retirer les mèches sombres sur son visage avec le plus de douceur possible pour ne pas le réveiller. Tu arques un sourcil à ses traits : tu ne le connais pas. Ou alors tu ne le reconnais pas.

Tu arrêtes des respirer pour ne pas prendre le risque de le réveiller, tentant de trouver des souvenirs qui pourraient de dire qui il est. Mais rien. Trou noir. Rien après la fête. Et tu as une très bonne mémoire. Donc il ne s’est rien passé, inutile de paniquer et de te sentir coupable pour ne pas te souvenir de son prénom. Tu te débarrasses doucement de la couverture qui recouvre ton corps avant de le couvrir mieux qu’il l’est. Geste que tu ne peux t’empêcher de faire. Tu quittes le lit en passant tes doigts dans les mèches qui se sont échappés de ta tresse, traversant la chambre en essayant de ne pas te bouffer un mur même si tu vois à peine ce qui t’entoure. Un sourire rayonnant qui fait à la lumière du soleil provenant de l’extérieur qui se heurte à un esprit aussi embrumé que l’air de la veille. Des images entrecoupées, tes mains qui ne se sont jamais retrouvées sans verre plein, de la musique à vous en crever les tympans et un réveil qui déglingue toute onde de force restante après moins de cinq heures de sommeil. Il te faut du temps pour réaliser que son sourire t’est adressé. Tu réponds en te frottant les yeux d’un air enfantin. La tresse de la veille qu’arboraient tes cheveux blonds tient à peine, ta chemise blanche sort de ton short en jean taille haute, tes lèvres sont gonflées, ta gorge est sèche. Tu es crevée, mais pas assez pour ne pas lui souhaiter bonjour en lui déposant un baiser sur la joue avant de lui ébouriffer les cheveux. Tes jambes te mènent directement vers la cafetière pour te servir un verre de café.

Ta voix ne se fait entendre qu’après ta première gorgée. Tradition matinale. Tu ne réponds pas à sa question. Tu te mets à l’aise, tranquille, tu as quasiment l’habitude d’être ici après de soirées –presque- inoubliables passées avec lui. Tu t’assoies près du blond avant de poser ton gobelet sur la table, croisant les jambes avant de planter tes iris dans les siens de lâcher d’un ton empli de plaisanterie :

▬ Je vais te déplumer Swertsen. Mais avant, t’as pas des biscuits? Parce que j’ai un peu faim.

Un air très sérieux brisé par le petit sourire au coin des lèvres pour casser le côté dramatique de tes paroles. Ongles qui tapotent sur la surface de la table dans un rythme qui doit probablement frustrer Krys au plus au point vu tous les liquides alcoolisés que vous avez ingurgités la veille. Peu importe le tournis ou le ouistiti que tu as dans la tête et qui te frappe chaque paroi avec un marteau, tu souris. Tes doigts fins s’enroulent autour du mug chaud le temps de réchauffer quelques peu tes membres endoloris. Le bruit produit par tes ongles s’arrête. Le silence retombe juste avant d’être brisé à nouveau.

▬ Un: tu m’as abandonné hier pour ce qui semblait être une superbe brune aux yeux verts, merci beaucoup. De plus, je pensais que tu préférais les blondes.

Tu te racles la gorge quand tu réalises qu’elle est légèrement cassée en lui adressant un regard faussement boudeur. Ton esprit est trop éclaté pour que tu fasses attention à n’importe bruit qui provient de derrière toi.

▬ Deux: non je n’ai pas très bien dormis. Tu as dix secondes pour m’expliquer ce que je faisais dans le lit avec un beau gosse brun parce que je suis encore habillée et d'habitude quand ça arrive je ne le suis pas.

Mauvais timing.
Code by Fremione.



Nathomas:
 

Vous gérez:
 

Carte #NoInspi:
 
AdministrateurLeader du JOKER



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
James « Sirius » O'Malley
« Administrateur
Leader du JOKER »



Coeurs : 34 Messages : 185
Couleurs : #FF1200
J'ai traversé le portail depuis le : 01/04/2015 et on me connaît sous le nom de : H. Relyse Mon nom est : James « Sirius » Jack O'Malley Actuellement je suis : Célibataire, mais pour combien de temps ? Il paraît que je ressemble à : Sirius Black (Harry Potter) + Kougami Shinya (Psycho Pass) + Aaron Jonhson (IRL) et à ce propos, j'aimerais remercier : Miss AMAZING.
MessageSujet: Re: ••• le bon, la brute et le truand ; James & Nate   30th Avril 2016, 17:48

le bon, la brute et le truand
James & Krystian (who is mine) & Nate
(Un gif est en cours de préparation guys ♥)
Alors qu'habituellement tu ne te préoccupais absolument pas du sommeil de Krystian quand tu rentrais tard le soir, pour une fois tu fis l'effort de rentrer en douce. Pour quelles raisons ? Il faut le dire qu'entre colocataires, vous étiez quand même solidaires entre vous et que, lorsque l'un des deux ramenait une fille voire deux - oui c'était déjà arrivé - l'autre s'efforçait de se contenter d'un minimum d'espace vital. Il fallait bien choper les bons coups comme dirait Klaus, lui qui ramenait une vingtaine de filles l'espace de trois semaines. Bref. Krystian ton cher colocataire t'avait prévenu concernant les plans de sa soirée et tu lui avais assuré que tu sortais toute la nuit et qu'il avait donc l'appartement à lui seul. Or, il s'avère que ta soirée s'était rapidement écourtée à cause d'un coma éthylique d'un de tes amis qui ne tenait pas l'alcool. Ce fut donc de l'hôpital que tu étais revenu bredouille. En arrivant, tu t'étais faufilé à pas de loup dans ta chambre sans prendre le temps de passer dans la salle de bain et avais pris soin de fermer délicatement la porte, essayant de la faire grincer le moins possible. Il ne fallait pas réveiller Krystian et sans doute celle que tu nommeras "sa conquête d'hier soir". Tout était dans la technique. technique que tu avais développé à force d'essayer de faire le mur avec tes amis du JOKER. Connaissant chaque recoin de ta chambre par coeur, tu ne pris pas la peine d'allumer la lampe de ton chevet pour te déshabiller et c'est en caleçon que tu te glissas dans tes draps. Le sommeil mit peu de temps à venir et dans les bras de Morphée, tu t'endormis comme un bébé.

[...]

A ton réveil, ce fut le sol que tu croisas. Non pas parce que tu t'étais retrouvé sur le parquet au beau milieu de la nuit, mais tout simplement car tu venais littéralement de t'écraser la figure par terre. Réveil tout en douceur. Un « Merde. » sortit de ta bouche et tu peinas à te relever correctement. Ta soirée arrosée d'hier t'avait laissé une gueule de bois sévère et cette chute n'allait pas te permettre de t'en remettre plus facilement. Sonné, tu te redressas pour grimper dans ton lit et t'affaler dedans. Ne trouvant pas de position confortable, tu te tournas vers ton côté droit et attrapas ton deuxième coussin que tu serras dans tes bras. C'était doux et chaud, étrangement ce coussin sentait bon pour une fois. POUR UNE FOIS ?

Telle une mangouste, tu te redressas sur ton lit. Tu pris le coussin entre tes mains et le reniflas bruyamment. Tu ne reconnus pas ton odeur. Oui James se comportait comme un cléb- un animal, excusez-le. Malheureusement pour toi, tu avais peu de souvenirs concernant ton retour et ton esprit commenças à imaginer mille et une aventures différentes. « Merde, j'ai ramené une fille ou quoi ? » Tu fis un schéma plus ou moins logique dans ta tête, essayant de te rappeler de ta soirée et finalement, tu finis par en déduire la fin de celle de Krystian. Il avait dit qu'il ramenait une fille, peut être avait-il conclu avec elle. Mais pour conclure, il fallait un endroit où le faire. OH MON DIEU. Ton cerveau se retourna dans ton crâne et tu lâchas finalement un long soupir. Tu en avais conclu que Krystian avait couché dans ton lit voilà ce qui expliquerait l'odeur. Belle conclusion.
Furieux, tu sortis en trombe de ta chambre et toute cette réflexion matinale t'avait complètement sorti de ta phase "réveil matinal". «Deux: non je n’ai pas très bien dormi. Tu as dix secondes pour m’expliquer ce que je faisais dans le lit avec un beau gosse brun parce que je suis encore habillée et d'habitude quand ça arrive je ne le suis pas. »

En fait non, tu étais à moitié réveillé, à moitié car physiquement, tu étais en forme mais mentalement... On comprenait que ton esprit peinait à suivre.

(james) ▬ Quoi on a couché ensemble ?

Non James. NON. Tu te tournas ensuite vers Krystian, le regard interrogateur. Ce n'était pas la conclusion vers laquelle tu étais arrivé tout à l'heure. Tu repris ainsi de plus belle  sans lui laisser le temps de répondre.

(james) ▬ Non attends.. Mec ! Je veux bien que tu ramènes des filles, mais mes dieux. Ne me dis pas que tu l'as fait dans mon lit ! Respecte-moi un peu !

Non plus James. Non plus. Finalement, tu repensas à ce que venait de dire et tu commenças à comprendre la situation. Pendant ce temps, les deux autres énergumènes t'observaient en silence, comme s'ils attendaient que tu termines. Ce fut en croisant leurs regards que tu remarquas que tu étais toujours en caleçon. Vous savez le caleçon qui vous moulait bien le corps. Et savez-vous ce qu'on les hommes le matin ? Soyez perspicaces. Oui c'est bien ce à quoi vous pensez. Effectivement.

Ce fut alors dans un mouvement de panique que tu retournas dans ta chambre te mettre quelque chose sur les jambes après avoir lancé un « Zut, je reviens » sans leur laisser le temps de répondre quoique ce soit à ta scène de ménage. Entrée fracassante, sortie grotesque. Tu avais claqué la porte derrière toi et avais passé une main dans tes cheveux. Ton coeur battait rapidement car, tu t'étais trop agité. Fermant les yeux un moment, faisant des exercices respiratoires pour faire baisser ton rythme cardiaque, tu réfléchissais sur ce qu'il venait de se passer. La blonde qui se tenait aux côtés de Krystian te semblait familière.

Après avoir enfilé un jogging et un t-shirt, tu sortis de la pièce et tu te dirigeas instantanément vers la blonde dont le visage te disait clairement quelque chose. Tu te frottais la tête d'un air un peu gêné et levas la main pour la saluer. Mais avant que tu ne prononces un mot, tes yeux s'écarquillèrent et étaient désormais aussi gros que des balles de tennis. Mais. Tu la connaissais. Oui. Elle n'avait juste pas son maquillage habituel. D'un air ahuri tu t'exclamas :

(james) ▬ Nate ? Nathanaël Andersen chez moi ! Un peu et je ne t'aurais pas reconnu.

Tout en discutant, tu te dirigeas vers la cuisine et rempli une tasse, prise au hasard sur le séchoir, de café. Tu étais assez surpris de voir Nathanaël, une amie d'Emma chez toi. Tu l'avais déjà rencontré auparavant car, Emma te l'avait déjà introduite et tu savais qu'elle passait pas mal de temps avec elle. Mais comment se faisait-il qu'elle connaissait Krystian ?

(james) ▬ Donc toi et Krystian... Vous.
electric bird.






Because I need you:
 
Hybride Pingouin



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Krystian Swertsen
« Hybride Pingouin »



Coeurs : 31 Messages : 43
J'ai traversé le portail depuis le : 22/03/2016 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Capitaine Pingouin. Actuellement je suis : pizzaiolo. Il paraît que je ressemble à : Denmark (Hetalia) & Grant Gustin (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Reyenn (cs) ♥
MessageSujet: Re: ••• le bon, la brute et le truand ; James & Nate   30th Avril 2016, 21:02


Son regard se plante directement dans le mien et je peine à y voir clair. Le réveil avait été rude, sûrement. Lorsqu'elle commence à taper de ses ongles contre la table, j'ouvre la bouche, comme pour faire un commentaire, et me ravise aussitôt, lui tendant une boîte de biscuits que j'avais pour habitude de tremper dans mon café. Mais la faim avait décidé de me déserter ce matin, si bien que je me contentais d'amener la tasse à mes lèvres, le regard figé vers elle. Je hausse les sourcils lorsqu'elle parle de la jolie brune aux yeux verts. Je dépose la tasse sur la table et je me retiens de rire. Je préférais les brunes. Mais je préférais la blonde. Ça n'avait rien à voir. Je m'empêche tout commentaire puisqu'elle ne semble pas décidée à me laisser la parole. Il me faut quelques secondes avant de comprendre qui était le beau gosse brun. Ce dernier avait choisi ce moment précis pour arriver tout drapé de rien si ce n'est son caleçon, son air perdu collé au visage.

Mon regard s'était abaissé et je fermais les yeux, sur le point de pleurer de rire. Et tout le temps qu'il parle et qu'il parte, je serrais les dents pour ne pas exploser. Je finis par craquer et à rire à gorge déployée, laissant tomber ma tête en arrière. Lorsque je me calme, mon sourire reste gravé sur mes lèvres et mes yeux viennent rejoindre la jolie blonde.

« James, donc. Mon colocataire. »

Lorsqu'il revient, je lève le menton, le regarde et détaille sa tenue comme pour vérifier qu'il n'avait pas fait une seconde gaffe. Nate et moi. Nate et moi, quoi ? Je hausse les sourcils, perplexe. Je ris de plus belle. C'était probablement la matinée la plus excellente qu'il m'ait été donné de vivre. Je me mordille la joue un instant, les lèvres entre-ouvertes et un sourire les décorant toujours. Un regard vers Nate, James, Nate et James à nouveau puis je hausse les épaules.

« En effet. »

Je reprends une gorgée de café, tentant en vain de cacher mon amusement. James était comme ça. L'esprit vif mais maladroit, une âme pure mais pleine d'entrain et bourré de principes, de manières attachantes. Si bien qu'il était impossible de rester sérieux lorsqu'il débarquait dans la cuisine avec pour seul accoutrement son caleçon déformé par sa matinée et des mots à la bouche qu'il ne semblait même pas comprendre lui-même. Le faire dans son lit. Pourquoi pas venir dans sa chambre pour me toucher, aussi ? Je hausse les épaules, encore une fois.

« Désolé mec mais dans ma chambre c'était le bordel. Et puis j'allais changer tes draps ce matin, mais t'es rentré finalement j'y peux rien ! »

Je regarde Nate, l'air faussement désolé. Lorsque je reporte mon attention sur James, je le trouve aussi gêné qu'il l'était depuis le début ; si l'on compte qu'il a du se faire plus de scénarios catastrophiques (quoique le mot catastrophe ne collait pas avec dormir avec Nate) en dix secondes que j'avais réussi à en faire sur toute ma vie, il aurait du faire une attaque depuis plusieurs minutes déjà. Et puisqu'il était toujours debout, c'est que la perspective de l'odeur de Nate dans ses draps ne l'avait pas tant dérangé que ça.

La bonne blague.



Spoiler:
 
Modératrice



Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
avatar
Nathanaël-C G. Andersen
« Modératrice »



Coeurs : 87 Messages : 229
Couleurs : #936B7F(Nate)#9BAFC4(Batman)
J'ai traversé le portail depuis le : 30/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Reyenn. Mon nom est : Nathanaël-Christen Gwendolynn Andersen Actuellement je suis : en relation compliquée avec Jack Daniels. Yas. Il paraît que je ressemble à : Hana ▬ CT Chrysler & Iris ▬ Ribkadory || IRL ▬ classy Blake Lively et à ce propos, j'aimerais remercier : Reyenn
MessageSujet: Re: ••• le bon, la brute et le truand ; James & Nate   5th Mai 2016, 00:05


Krystian & James

Nate + Krystian + James (promis Aelicya j'y touche pas) (quoi que...)

▬ Quoi on a couché ensemble?

La tête se tourne vers la voix du nouvel arrivant face auquel tu fronces les sourcils. Tu le connais. Un regard suffit pour que tu te dises que tu l’as déjà rencontré auparavant mais plus de secondes sont nécessaires pour que tu te rappelles du « comment ». Tes iris glissent le long de son corps en remarquant au passage qu’il avait dû passer sur un détail. Un léger, détail. Détail qui te fait esquisser un sourire sans que cela ne soit trop évident. Aucune envie de le mettre mal à l’aise. Alors tu gardes le silence en attendant qu’il réalise seul pourquoi Krystian est mort de rire et pourquoi tu te mords la lèvre depuis de longues secondes pour ne pas éclater de rire à ton tour. Tu tournes la tête pour regarder Krys rire, tête en arrière lorsque James réalise enfin ce qui lui arrive. Tu te racles la gorge en avalant ton rire qui ne veut que sortir. Ce sont des choses qui arrivent, okay. Ton coude se pose sur la table tandis que tu caresses tes lèvres du bout des doigts pour cacher le sourire qui s’y forment. Sympas la matinée. Tu ne t’y attendais pas du tout. Tu hoches la tête d’un air faussement passionné par ce que dit James tandis qu’il se prend la tête tout seul. Le pauvre.

Puis tu clignes des yeux et il repart aussi vite qu’il est arrivé. Et tu tournes la tête pour que les iris aquamarine rentrent en contact avec les iris azur avant de répondre avec un sourire amusé et une gorgée de café.

▬ Oui c’est ce que j’ai cru comprendre.

Et il est de retour. Habillé cette fois. Tu as presque envie de faire un caprice et de lui dire que tu le préférais en boxer mais tu évites de faire une scène. Alors tu gardes ta franchise et tu te contentes de lever un sourcil lorsque tu vois ses yeux s’écarquiller. D’abord tu crois que c’est parce que c’est toi qui est à moitié nue en réalité mais non, rien d’aussi grave. Tu lui serres la main qu’il te tend avec un lumineux sourire. Parce que tu te souviens enfin de qui il est. Et il semble que lui aussi.

▬ James, ravie de te revoir. Et non, à mon grand regret, on a pas couché ensemble.

De l’humour. A prendre au second degré. S’il vous plaît. Humour qui aurait dû rendre Krystian jaloux si tout se passait à merveille. Ton gobelet de café rejoint à nouveau tes lèvres après une bouchée de biscuit qui reste coincée dans ta gorge lorsque tu entends la remarque de James. Limite, elle serait passée si tu n’avais pas entendu la réponse de Krystian qui te fait avaler de travers. Tu tousses le temps de reprendre ta respiration et de lancer un regard perplexe au blond, tu lèves les yeux au ciel l’air de demander ce que tu avais bien fait pour mériter un gars avec une discrétion pareille.

▬ Krystian pour l’amour des dieux on avait dit qu’on gardait ça secret pour un petit moment avant de le leur dire.

Tu poses ton mug pour applaudir ton copain pendant quelques secondes. Puis tu quittes ta chaise parce qu’après une annonce publique pareille, vous n’avez plus besoin de vous cacher. Tes mèches blondes virevoltent comme si tu étais enfin libérée d’un poids et c’est avec un sourire colgate que tu t’installes sur les genoux de Krystian, plaçant ton bras autour de son cou. Tu le regardes d’un air insistant pendant les quelques secondes durant lesquels il explique à James pourquoi tu t’es retrouvée dans son lit. Puis c’est à ton tour. Parce que tu ne peux pas le laisser prendre toutes la responsabilité de votre acte. Ce ne serait pas juste.

▬ C’est de ma faute, James. J’ai fais une crise de jalousie hier soir en rentrant parce qu’il est partit rejoindre une brune durant la soirée et il s’est avéré que Krystian sait toujours comment me calmer. Du coup sur le coup ta chambre était la plus pratique.

Comment rendre le moment encore plus gênant pour James. Tu retiens un sourire malicieux pour lui adresser un regard désolé. Vous avez jeté une bombe que vous avez créée avec une coordination qui te surprend plus que tu ne le montres. Un échange de regard, un sourire, une réponse, et tout était partit sans même avoir à débattre du pourquoi et du comment. Tu sais qu’il doit sûrement être choqué, surpris, ou tout simplement sur le cul en fait. Mais il faut en rajouter une couche. Tu ne le connais pas vraiment. Pas plus qu’un ami à une amie. Mais il a déjà ton estime vu qu’il est le colocataire à Krystian. Peut-être encore trop tôt pour que tu t’en veuilles de t’inventer une vie, par contre. Et tu ne fais rien pour arranger son cas lorsque tu lui demandes d’un air presque inquiet, avec une voix pleine d’empathie :

▬ Ca va? puis le regard change de destinataire Roh Krystian bébé je t’ai dis qu’on aurait dû attendre. Voilà, tu m’écoutes jamais, ça me saoule.

Et tu croises tes bras sur ta poitrine l’air de bouder. Parce qu’il faut tout compliquer quand James se trouve au milieu.

Un nouveau jeu avec vos propres règles.

Code by Fremione.



Nathomas:
 

Vous gérez:
 

Carte #NoInspi:
 



Contenu sponsorisé
« »



MessageSujet: Re: ••• le bon, la brute et le truand ; James & Nate   

 

••• le bon, la brute et le truand ; James & Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ennio Morricone - Ecstasy of Gold - Le Bon, la Brute et le Truand
» Dans la vie y a 2 catégories...(Le Bon La Brute et Le Truand)
» Le bon, la brute et le truand par Ennio Morricone
» Le Bon, la Brute et le Truand
» Prévisions d'achats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Habitations-