Partagez | 
 

 « Heh ? What are you saying ? » | Alex&Arwenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sang-Mêlé Dragon & Elfe

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
Sang-Mêlé Dragon & Elfe
Coeurs : 53 Messages : 97
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : célibataire depuis peu, bisexuel et au cœur brisé. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
« Heh ? What are you saying ? » | Alex&Arwenn | Dim 10 Avr 2016, 07:56

ft. Alex

ft. Arwenn

「 Heh ? What are you saying ? 」
Jour de congé. Quand on vous dit ça, comment vous réagissez ? La plupart des gens censés sautent de joie ou serrent le poing en lâchant un « YES » victorieux. Et puis vous avez Arwenn. Monsieur n'étant pas au meilleur de sa forme mentale ces derniers temps a un peu du mal les jours où il n'a rien de prévu. Il aurait bien voulu retourner bosser aujourd'hui aussi mais son patron l'avait forcé à prendre du repos, probablement parce que ça faisait deux semaines qu'il bossait jour et nuit. Sauf que voilà, quand il fait rien, il rumine du noir et ça le fout en rogne. Déjà qu'il est pas franchement agréable, là c'était pire.

Il avait traîné au lit le plus longtemps possible et ce n'est donc qu'en milieu de matinée qu'il se leva,  un air morose sur le visage. Petit train-train quotidien, il fit sa toilette, alluma sa bouilloire le temps de s'habiller -chemise blanche et jean slim-, se servit son café et vint sur son balcon pour fumer sa cigarette matinale et faire le plein de caféine. Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres en même temps que la fumée grisâtre. Comment s'occuper aujourd'hui ? Comment ne pas sombrer dans la mélancolie et l'ennui mortel d'une vie fade et répétitive ? Il avait vu son père il y a quelques jours à peine et ne se voyait pas le supporter tout de suite. Et il n'avait pas prévenu sa mère qu'il passerait plus tôt aujourd'hui... Mais bon, au fond, il pourrait bien aller la voir et passer un peu plus de temps avec elle aujourd'hui. Elle récupérait petit à petit de ses problèmes moteurs et pouvait désormais se servir normalement de ses deux bras. Une petite visite inhabituelle pourrait sûrement lui faire plaisir. Écrasant son mégot dans le cendrier, il referma la baie vitrée derrière lui et déposa sa tasse dans l'évier, avant d'enfiler ses bottes et sa veste. Portable et paquet de clope en poche, il ferma à clefs et s'élança dans les rues de son quartier.

Ça ne lui prit pas plus de cinq minutes pour se retrouver devant l'immense bâtiment blanc. Les larges vitres reflétaient le ciel bleu et ses nombreux nuages blancs, comme si la bâtisse voulait se fondre dans l'immensité de la voûte céleste. Un joli spectacle oui, du moment qu'on imaginait pas la douleur que certains résidents de cet hôpital subissaient en ce moment même. Mains dans les poches, il s'engouffra dans le hall et se présenta à l'accueil. Ophélia Ëarendil. La réceptionniste le connaissait bien à le voir quasiment tout les deux jours, il eut même pas besoin de prononcer entièrement le nom de sa mère qu'elle avait fini à sa place avec un sourire. Arwenn lui répondit avec un petit sourire arrogant -très apprécié des infirmières- en retour et se dirigea vers les escaliers pour monter au 4ème étage. Il toqua à la 3ème porte avant la fin du couloir et entra.

« Mey ! Je ne m'attendais pas à te voir si tôt.
- Bonjour Maman ~ »

La jeune femme posa son châle sur ses épaules et tandis une main vers son fils pour qu'il vienne près d'elle. Il ne se fit pas prier et prit place sur le fauteuil toujours posté à côté de son lit immaculé. La lumière du jour lui donnait un joli teint et le ciel semblait se refléter dans ses grands yeux bleus. Bien que l'elfe aux cheveux châtains n'avait pas encore retrouvée toute sa splendeur d'antan, on voyait bien qu'elle reprenait peu à peu des forces. Ils discutèrent de tout et de rien pendant un long moment, sa mère étant probablement la seule personne connaissant tout ses plus petits secrets. Elle était d'ailleurs même au courant pour son amant et l'avait déjà vu alors qu'il était venu rendre visite avec Arwenn. Elle était donc aussi au courant pour sa disparition et avait soutenu son fils comme elle le pouvait. En soit, une femme adorable et très ouverte d'esprit. Le jeune dragon lui souriait comme un enfant et riait de bon cœur à ses histoires d'hôpital avec les bourdes que pouvaient commettre les infirmières. Un petit moment où il pouvait se lâcher et oublier ses tourments. Mais les meilleurs instants ont toujours une fin. Le jeune homme serra sa mère dans ses bras et l'embrassa une dernière fois avant de sortir de sa chambre.

Il déambulait dans le couloir, se dirigeant vers les escaliers en se demandant qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire le reste de sa journée, lorsqu'un son sortant de l'ordinaire lui fit lever les yeux. Au moment même où il arrivait aux escaliers, un fauteuil roulant fonçait dans sa direction -ou celle de l'ascenseur ? Arwenn entre-aperçu une courte chevelure rousse tandis que les pneus crissaient sur le sol et qu'il se faisait violemment percuter.  Ses doigts se refermèrent sur les bras de la jeune femme alors qu'ils tombaient tout les deux à la renverse. Son visage se crispa sous la douleur quand il encaissa le choc pour tout les deux. Appuyée sur son torse, il l'aida à se redresser un peu.

« Oy ! Ça va ? »

Ce qu'il s'attendait pas, c'était de tomber sur une hystérique. Après tout, quel genre de personne se tape des sprints en fauteuil roulant dans les couloirs d'un hôpital. Pour l'instant, il était plus étonné et encore sous le choc de s'être fait rentrer dedans ainsi. Et la jeune femme allait vite le prendre de court...

HRP | J'te laisse le bonheur de faire craquer ton perso de tout son saoul, profites en tant qu'Arwenn est encore perturbé par la situation mwahahaha


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
Hybride Léviathan & Louve

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Alex Hollystone
Hybride Léviathan & Louve
Coeurs : 70 Messages : 125
Couleurs : #FF6666
J'ai traversé le portail depuis le : 24/11/2014 et on me connaît sous le nom de : Lhyria Mon nom est : Alex Hollystone. Actuellement je suis : Célibataire et Hétéro Il paraît que je ressemble à : Nanami Haruka de Uta no prince-sama et à ce propos, j'aimerais remercier : Mes mimines
Re: « Heh ? What are you saying ? » | Alex&Arwenn | Lun 16 Mai 2016, 15:23

Heh ? What are you saying ?

Feat. Arwenn Hasgård-Ëarendil

Au fond, tu aimais l’hôpital, mais tu détestais l’hôpital. Dis comme ça, on dirait que ça fait pur masochisme. Cependant, tu avais toujours 50% de chance de rester dans le bâtiment toute la journée ou partir sans qu’on te retient, c’est tout de même avec toujours beaucoup d’appréhension que tu vas dans ce lieu, car tu détestes l’hôpital, car tu es une malchanceuse quand il est question de probabilité dans le monde, si tu as 5% de chance de perdre, tu seras dans ce 5% car c’est le karma.

La jeune femme s’était levé, jour de congé pour celle-ci. Bien que son rôle de secrétaire était assez calme, après tout il n’y avait pas de soucis à ce qu’elle prend un jour de congé, après tout elle est reconnu handicapé par le monde du travail, donc c’est avec beaucoup de facilité que la mytho peut poser des jours de congé, puis c’est pas sous la tonne de boulot que celle-ci va finir. Gardant un petit sourire, malgré le fait que tu dois aller dans ce lieu maudit, surtout en fauteuil roulant. Encore moins envie d’y aller d’un coup.

Préparant ton café au lait du matin, saupoudré d’un nuage de cacao, tu regardes la télé avec une envie d’être hier, comme ça tu recules encore plus la date butoir pour ne pas aller voir le médecin. Détournant le regard vers le frigo, tu remarques alors une post-it d’une couleur assez criarde avec plein de point d’interrogation. Tu t’approches de celui-ci pour lire ce petit mot qui doit-être proprement destiné. C’est alors que tu fais de gros yeux pour regarder la date sur ton calendrier chaton.

Aujourd’hui est un jour très important.

« LA SORTIE D’OKAMI ; C’EST AUJOURD’HUIIII ! Je voulais le coffret collector ! Avec la figurine, nooooon. Je peux peut être trouvé une excuse pour y aller ! »

Quoi que là, va trouver une excuse alors que tu as dit que tu as bien prit ton congé, c’est mort. Tirant tes joues vers le bas, signe de désespoir total. Bien sûr, si ce n’était pas limité, tu serais allé tranquillement à l’hosto, puis tu irais l’acheté. Mais bien sûr, ce n’est pas illimité, donc tu as encore moins de chance de l’avoir. T’aurais du faire nuit blanche et aller à l’ouverture à 8h30 du magasin ! Tu désespère, et trouvé une figurine original qui n’est pas vendu hors de prix est totalement impossible, bref, t’es pire que déprimer en ce moment même.

« Je peux faire croire que j’ai oublié ! »

C’est presque du génie quand tu es en mode Geek, n’importe quoi pour avoir ce que tu désirs. Bien qu’au moment où tu dis cela, tu as zappé un détail plutôt important. Que la sonnerie de la porte te rappel. Tournant la tête, tu viens de te rappeler au pire moment, que oui… Un taxi de l’hôpital vient te chercher pour t’emmener, ahahaha la bonne blague….

Tu poussas un petit gémissement d’abattage mental, le monde était contre toi Alex.

C’est donc dans un grand déchirement que tu dois aller dans le bâtiment de la santé, dans la joie et la bonne humeur bien sûr. Bien que tu fais la tête tout le long du trajet, pensant au boite de ton jeu avec la figurine qui disparaissent de plus en plus. Aller, on reste calme, peut être que cela peut aller un peu plus vite que prévu ?! On espère !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Ne plus croire en rien, c’est déjà pas mal de penser ça. La jeune femme désespère d’avoir autant d’examen pour sa santé que de question tout aussi semblable les unes que les autres. Bref, le monde est contre toi cherche pas ma petite. Jouant avec ses cheveux, la jeune femme se pince un peu la lèvre en cherchant vraiment quoi faire pour faire aller plus vite, c’est carrément un plan de fuite qu’il faut faire. Bien que tout ce que tu trouves comme idée, c’est de sauter par la fenêtre, hors sans ton appareil pour marcher, tu vas ramper, donc mauvaises bonnes idées. Reste plus qu’à attendre, ce que tu adores faire. Bien que d’un coup, tu vois des infirmières courir un peu partout… L’espoir est vivant ?

« Le médecin qui s’occupait de vous à une urgence pour le moment, pouvez vous attendre ici, on vous préviendra d’un changement ! »

Espoir est présent, ça y est ! La chance est avec toi. Affichant un petit sourire compréhensif, tu attends qu’elle s’en aille pour partir discrètement, bien qu’une personne qui part en fauteuil roulant ne soit pas très discrète. Tu essaies de partir comme ci de rien n’était. Bien que voyant l’heure, tu te dépêchas rapidement de rouler, faisant croire à une urgence ? Ouais,  on va croire que t’es pressé d’allé au toilette ! Bien que dans la journée on devait vérifier ton fauteuil roulant, ce que tu aurais du faire en vrai.

Alors que tu tentes d’aller encore plus vite, tu te rends compte qu’après avoir pris la petite pente pour quitter la section où tu te trouvais pour prendre l’ascenseur, te voilà entrain d’aller de plus en plus vite. Tu aurais du vraiment, vérifier ton fauteuil roulant avant de partir, car les freins ne répondent plus. Le karma revient, ta chance vient de te dire Fuck en ce moment même. Voyant alors un jeune homme sur le chemin, là c’est pas bon du tout.

Tu tentas de freiner, mais rien n’y fait, tu lui fonces dedans comme une taré. Pourtant, tu n’as pas eu mal, tu as eu comme une sorte de matelas remplit d’os et de muscle. C’était l’homme en question en vrai. Se redressant un peu, sans se douter de la douleur de l’homme, elle était encore en état de choc, bien que son cerveau pense plus vite pour elle, c’est bien au moins, même si ce n’est pas la bonne pensée qu’il faut avoir là.

«Oy ! Ça va ?
-Okay, pas le temps il faut que j’aille en ville vite ! Mais j’ai plus de fauteuil, c’est la fiiiin ! Vite emmène moi a la ville ! Pitié vite vite vite ! »

Tu lui serrais en plus sa chemise, limite si tu ne vas pas le secouer dans tous les sens pour signifier l’urgence des soucis, bien que c’était pour un jeu, mais ça c’est un détail.

« Au centre ville ! Je dois aller au centre ville ! Je suis en galère ! »

Ne chiale pas, s’il te plait. Tu passes pour une folle en ce moment même. Bien que la c’était une figurine qui était en jeu, si tu pouvais, tu serais partie en courant.



Code par ZokuPengin sur Epicode



Des trop beaux Kdo ♥:
 

Fan club:
 
Sang-Mêlé Dragon & Elfe

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
Sang-Mêlé Dragon & Elfe
Coeurs : 53 Messages : 97
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : célibataire depuis peu, bisexuel et au cœur brisé. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
Re: « Heh ? What are you saying ? » | Alex&Arwenn | Jeu 08 Juin 2017, 23:35

ft. Alex

ft. Arwenn

「 Heh ? What are you saying ? 」
Le petit crissement d'une des roues du fauteuil renversé était pour l'instant le seul son qu'Arwenn entendait alors qu'il s’inquiétait sincèrement pour la jeune femme qu'il avait réceptionné. Ses doigts s'étaient délicatement refermés sur ses bras pour l'empêcher de tomber du matelas improvisé qu'il était. Oui, ça lui avait pas vraiment fait du bien de s'écraser au sol et d’absorber le choc pour la demoiselle mais au pire il n'aura qu'un bleu sur les fesses. Et personne ne les voyait dernièrement donc c'était bien plus important d'éviter une casse plutôt que de sauver son divin postérieur. Surtout qu'une personne en fauteuil roulant est sûrement quelqu'un de blessé ou de fragile, ça l'aurait embêté d'avoir un coma sur la conscience.

Dans le bazar, deux infirmières s'approchèrent pour voir si tout aller bien et c'est là qu'elle releva la tête. Le dragon aperçut les deux billes jaunes sous la frange rousse et... ce fut la crise. La jeune femme éclata de panique. Elle s'était accroché à sa chemise de toutes ses forces, apparemment prête à le secouer pour lui faire comprendre qu'elle était dans l'urgence. Bon ça, il l'avait compris vu comment elle filait dans les couloirs quelques secondes plus tôt. Ses yeux dépareillés la fixait avec stupéfaction alors qu'il essayait de comprendre ce qu'elle attendait de lui.

« Vite emmène moi a la ville ! Pitié vite vite vite !
-Heh ? Lâcha-t-il, encore sous le choc.
-Au centre ville ! Je dois aller au centre ville ! Je suis en galère !  »

Arwenn entraperçut la lueur brillante dans son regard, signe qu'elle était prête à pleurer alors il se redressa soudainement. Glissant un bras sous ses genoux et l'autre dans son dos, il se leva sans difficulté en la serrant contre lui pour éviter qu'elle ne tombe. Il dégringola les marches trois par trois sans faire attention aux protestations des infirmières et traversa le hall d'entrée en trottinant. Fort heureusement pour lui, la jeune femme ne pesait pas bien lourd et ce n'était donc pas trop compliqué de courir ainsi en la portant. Alors qu'ils approchaient du centre-ville, il parvint enfin à se remettre un peu de la précipitation dans laquelle ils étaient partit et son cerveau eut l'air de se remettre en marche. Pourquoi est-ce qu'il n'avait tout simplement pas emprunté un autre fauteuil roulant à l'hôpital ? Il ne savait pas du tout ce qu'il se passait, mais ça allait être problématique si ce qui se passait était vraiment grave. En fait, pourquoi est-ce qu'il ne l'avait pas remise entre les mains des médecins ? Si ça se trouve, elle avait juste des divagations mentales et il venait de prendre la fuite avec une folle qui ne savait même pas ce qu'elle disait ?

Sans faire le moins du monde attention aux regards des passants sur eux alors qu'ils traversaient les rues du centre, il ralentit le rythme et poussa un soupir fatigué pour reprendre son souffle avant de porter son regard sur la jeune femme.

« Tu es sûre que tout va bien ? J'sais même pas pourquoi je te trimballe comme ça... Même si son regard se fit plus sévère, il s'enquit. Tu as quelque chose d'important à récupérer en ville ? »

Il pensait à quelque chose de médical en fait, comme un traitement qu'elle aurait oublié chez elle, ou alors une pharmacie. Sans savoir qu'il était très loin du compte. Il ne pouvait même pas la poser au sol vu qu'elle ne devait pas pouvoir marcher, ou alors très peu. A l'heure actuelle, sans fauteuil, elle était complètement dépendante de lui et ça l'emmerda un peu, de devoir servir de tutelle.

« Où est-ce que je vais ? »

HRP | Bonjour *meurt* Si jamais tu as besoin de faire bouger mon personnage pour faire avancer ton post, n'hésite surtout pas :)


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
 
« Heh ? What are you saying ? » | Alex&Arwenn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dernier d'Alex Clarck
» [Moccia, Federico] J'ai failli te dire oui
» Vos humoristes préférés
» Wagon baché roco
» New York Unité Spéciale

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Castle of Heart :: Hôpital-
Sauter vers: