Partagez | 
 

 ❝ i probably shouldn't be so mean // arwenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sang-mêlé Dragon & Mordue

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Midona P. «S» Valkyrie
Sang-mêlé Dragon & Mordue
Coeurs : 43 Messages : 121
Couleurs : skull — indianred
oathkeeper — mort.
J'ai traversé le portail depuis le : 12/02/2016 et on me connaît sous le nom de : zelda. Mon nom est : paradoxe midona valkyrie. Actuellement je suis : célibatârde pansexuelle. Il paraît que je ressemble à : aradia megido // homestuck ; yosano suzume // hirunaka no ryuusei. et à ce propos, j'aimerais remercier : PERKURU DID THIS
Re: ❝ i probably shouldn't be so mean // arwenn | Mar 19 Avr 2016, 16:46

I SHOULD PROBABLY (KEEP) MY PRETTY MOUTH (SHUT)
« — C'est un appel au masochisme, Mido, le regrette pas. »

Ses crocs se dévoilent en un rictus inhumain et elle prend une profonde inspiration, pédale dans le vide en mettant à profit le moindre de ses sens pour t'apercevoir ; mais elle sait qu'elle t'a perdu et elle sait aussi que quelque part, autour d'elle, la menace est bien réelle. Le coeur battant dans son poitrail écailleux, la tension gonflant au creux de sa gorge, elle a beau dresser les oreilles et renifler à la recherche active de ton odeur, ce n'est que lorsqu'elle entend tes ailes éclater qu'enfin son museau se lève.

Trop tard — les griffes s'enfoncent avec violence dans son dos, les courants célestes explosent instantanément et toutes les prises qu'avaient Midona les suivent, la laissant comme un vague reptile coulant dans l'air lui-même ; elle pousse un cri et sent ses pattes se faire immobiliser. Panique. Et bam le palpitant semble sortir de sa poitrine bam elle se tortille inutilement dans tous les sens bam les serres prennent appui dans sa chair l'hémoglobine coule sans qu'elle puisse y faire quoi que ce soit bam la colère monte et l'excitation la suit de près bam elle hurle en sentant les crocs se referment sur sa nuque fragile, terrifiée à l'idée d'entendre l'os se rompre.

Et pourtant ça ne dure qu'un infime instant, la peur d'être en face à face direct avec la grande Faucheuse — celle de sentir l'ultime serrement de ses poumons et l'arrêt instantané du coeur. Ça ne dure qu'une seconde et pourtant cette seconde est suffisante pour lui décocher une baffe monumentale et métaphorique. Elle a eu peur de mourir et ça lui fait l'effet d'une douche froide, ça la terrasse avec l'insistance d'une lame plantée dans le flanc et elle se laisse tomber sur le sol, le sol se dérobant sous ses pattes fébriles.
Misérable.

« — Contrairement à ce que tu penses, je ne flippe pas à l'idée de blesser. J'ai juste pas envie de me salir les mains avec ton sang. Mais puisque t'as l'air d'aimer avoir mal, j'suis sympa, j'ai répondu à tes envies. Le sourire revient et ses prunelles vides semblent briller d'une haine glacée, le vent sifflant autour de son corps meurtri. L'amour-propre prend un coup mais elle s'autorise à rire, à défier une nouvelle fois le jeune dragon. Par contre… Essaye encore une fois de toucher à mes ailes et là, j'te ferai la peau. »

Si sa frêle corpulence est un handicap de taille, elle ne représente rien face à sa cécité naturelle — l'idée qu'un novice d'à peine un quart de siècle réussisse à la mettre au sol l'enrage tellement qu'elle ne peut se résoudre à accepter cette défaite et, quand ses griffes grattent de nouveau le sol en surmontant son propre poids, son museau légèrement tâché de sang s'ouvre, laissant encore les crocs éclater à la lueur de la lune.
Elle rit, la vieille mythologique.

« — Ok, je t'ai peut-être un peu sous-estimé. Mais, si j'puis me permettre, votre Majesté, tu flippes effectivement à l'idée de blesser. Pas au point de te retenir plus de deux nanosecondes, certes, mais c'est juste assez pour qu'un adversaire expérimenté t'éclate la gueule par terre. Tout en parlant, elle se met à te tourner autour ; lente, méticuleuse, léchant les plaies accessibles du bout de sa langue rugueuse. Tu mérites pas tes ailes, Arwenn. Si ça pouvait m'permettre de te les voler, j'te les arracherais sans la moindre hésitation. »

Immobile, tendue comme dans l'attente d'une riposte physique, elle se redresse de toute sa hauteur et te toise quelques secondes ; le temps de trouver ses mots et de calmer son rythme cardiaque anarchique, le temps de s'assurer que tout fonctionne. Finalement, elle fait craquer sa nuque blessée en ravalant un grognement de douleur et se détend à peine, poussant un soupir à faire s'envoler les maisons.

« — Bref, je m'en bats les couilles. Avant de vouloir protéger ces jolis trucs, sombre con, apprends à démarrer sans te ridiculiser. C'était pitoyable, même moi en étant aveugle j'aurais honte d'infliger un tel spectacle à mes yeux. La dernière provocation, pense-t-elle. Tu t'bats comme une fille, bordel. Ou pas.
HRP //
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE



dripping gold — i dream about your honey-dripping lips between my legs. ☆☆☆


ligues des champions:
 
Sang-Mêlé Dragon & Elfe

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
Sang-Mêlé Dragon & Elfe
Coeurs : 53 Messages : 97
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : célibataire depuis peu, bisexuel et au cœur brisé. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
Re: ❝ i probably shouldn't be so mean // arwenn | Mer 20 Avr 2016, 02:49

ft. Midona

ft. Arwenn

「 I probably shouldn't be so mean 」
Le combat s'était terminé au sol, dans un fracas d'ailes, de griffes crissants sur les pavés et de grognements féroces qu'ils s'élançaient tout deux. Ils étaient revenus où tout avait commencé, la grande place d'Athéna, beaucoup plus appropriée pour leur grande taille. Arwenn avait relâché sa proie et s'était reculé prudemment de son corps avachi au cas où il lui prendrait l'envie de se jeter à sa gorge. Gorge qu'il avait prit la peine de protéger en arquant le cou et pointant le museau vers le sol, ses pupilles continuant de toiser son opposante. Il n'arrivait toujours pas à savoir ce qu'il lui passait par la tête, elle l'énervait autant qu'il se méfiait d'elle. Midona se redressa doucement sur ses pattes et c'est à ce moment là qu'il se rendit compte à quel point il l'avait abîmée. Le rouge de son sang jurait tellement sur ses écailles blanches qu'on ne voyait presque que ça. Le rire de son aînée raya le léger silence qui s'était installé et Arwenn se crispa légèrement, sur la défensive. Si la bataille devait éclater de nouveau, il est clair qu'il ne ferait pas le poids longtemps. C'est bien gentil de prendre le dessus un instant mais il savait très bien qu'elle ne se ferait pas avoir une deuxième fois avec le même tour.

« Ok, je t'ai peut-être un peu sous-estimé. Mais, si j'puis me permettre, votre Majesté, tu flippes effectivement à l'idée de blesser. Pas au point de te retenir plus de deux nanosecondes, certes, mais c'est juste assez pour qu'un adversaire expérimenté t'éclate la gueule par terre. Il ricane à ses paroles car dans tout les cas, elle avait admis l'avoir prit à la légère. Tu mérites pas tes ailes, Arwenn. Si ça pouvait m'permettre de te les voler, j'te les arracherais sans la moindre hésitation. »

Son expression changea du tout au tout à cette provocation. Il la suit des yeux alors qu'elle lui tourne autour et il gronde, violent et haineux. Elle ne le connaît pas, elle ne connaît pas l'importance de ses ailes. Elle le juge sur un tour aérien, comme si le ciel était la seule chose existant sur Terre. Comme si les cieux étaient le seul endroit où l'on pouvait prouver tel ou tel talent. Et il n'aimait pas ça alors il gronde encore plus en la vrillant d'un regard noir. Malgré son âge si ancestral, elle ne jurait que par ce qu'on lui avait donné ; l'air. Elle est comme les autres, comme cette société qui demande à tous de savoir voler. Mais comment faire pour voler quand notre talent est de nager ? Comment faire pour voler lorsque tu n'es pas un oiseau mais un poisson ? Il était pourtant gâté contrairement à d'autre car, malgré sa nature aquatique, il avait la possibilité de s'élever dans les cieux. Mais pour Midona à qui ça semble si naturel de nager dans le vent, pour Arwenn il s'agit d'un véritable tour de passe-passe. Il n'était tout simplement pas dans son élément et sa réflexion l'avait profondément blessé, le rendant las de toute cette histoire.

« Bref, je m'en bats les couilles. Avant de vouloir protéger ces jolis trucs, sombre con, apprends à démarrer sans te ridiculiser. C'était pitoyable, même moi en étant aveugle j'aurais honte d'infliger un tel spectacle à mes yeux. Tu t'bats comme une fille, bordel. 
- Un jour, viens me défier dans les Océans et on en reparlera. Le dragon aquatique que je suis t'a misérablement battue dans ton propre élément. J'aurais honte si j'étais toi. »

Le soupir qu'il lâcha à son tour lui déchira les côtes et il sentit la douleur battre son plein dans son flanc gauche. Elle l'avait pas loupé putain. Son cou se tendit sous son aile pour frotter délicatement les nombreuses plaies qui courraient parmi ses écailles. Ce mouvement lui fit danser des étoiles devant les yeux et il se secoua soudainement, faisant danser ses épines dorsales. Le vol, plus le sang, plus la vodka, plus l'estomac vide... Ouais, la tête commençait clairement à tourner.

« Enfin bon, j'en ai ma claque de tout ça. J'espère que tu t'es bien amusée à me ridiculiser et à me chercher des noises toute la soirée. Que ça t'a bien occupée et fait passer ton temps de vieille grand-mère en manque d'action et de palpitation. Mais j'ai autre chose à foutre qu'écouter ta frustration de perdante. »

Sur ces belles paroles, il abandonna sa forme mythologique et rabattit sa main droite sur son flanc, le sang commençant déjà à se répandre sur sa chemise blanche. Oui, il se rendait vulnérable devant la dragonne. Mais la boule au fond de sa gorge, qui lui disait clairement qu'il était allé trop loin avec son corps, l'avait obligé à abandonner sa posture de force. Les rues étaient vides, à part peut être une petite dizaine de curieux qui était restée malgré le danger. Une dernière fois, il leva les yeux sur le corps reptilien de Midona, savourant encore un peu sa magnifique apparence. Et il baissa à nouveau la tête en haussant les épaules avec un sourire hautain aux lèvres. Un petit rire s'en échappa alors qu'il s'apprêtait à tourner les talons.

« J'te hais pas Mido. Dommage que tu sois aussi chiante. »

HRP | ça sonne un peu comme une fin de RP mais tu peux le relancer pour une dernière conversation si tu veux :3 ♥


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
Sang-mêlé Dragon & Mordue

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Midona P. «S» Valkyrie
Sang-mêlé Dragon & Mordue
Coeurs : 43 Messages : 121
Couleurs : skull — indianred
oathkeeper — mort.
J'ai traversé le portail depuis le : 12/02/2016 et on me connaît sous le nom de : zelda. Mon nom est : paradoxe midona valkyrie. Actuellement je suis : célibatârde pansexuelle. Il paraît que je ressemble à : aradia megido // homestuck ; yosano suzume // hirunaka no ryuusei. et à ce propos, j'aimerais remercier : PERKURU DID THIS
Re: ❝ i probably shouldn't be so mean // arwenn | Mer 20 Avr 2016, 12:31

I SHOULD PROBABLY (KEEP) MY PRETTY MOUTH (SHUT)
« — Un jour, viens me défier dans les Océans et on en reparlera. Le dragon aquatique que je suis t'a misérablement battue dans ton propre élément. J'aurais honte si j'étais toi.
— On peut remettre ça si tu veux, voir qui crèvera en premier. Mais cette fois, tu te passerais de tes yeux, connard. »

L'agacement éclate dans sa voix glaciale, elle fait monter le vent avec toute la force de son contrôle et le sent l'entourer, s'enrouler autour de son corps longiligne avec la fierté de l'ancienne combattante qu'elle était. Mais tes discours la freinent dans son impatience de se remettre à voler, sa queue frétillant déjà à l'idée de frapper le sol pour y prendre appui.

« — Enfin bon, j'en ai ma claque de tout ça. J'espère que tu t'es bien amusée à me ridiculiser et à me chercher des noises toute la soirée. Que ça t'a bien occupée et fait passer ton temps de vieille grand-mère en manque d'action et de palpitation. Mais j'ai autre chose à foutre qu'écouter ta frustration de perdante. »

Et, pour l'une des rares fois depuis sa naissance désastreuse, elle ne trouve rien à redire. Pas parce que tu as raison, mais plus parce qu'elle ne trouve aucun intérêt à enfoncer le couteau dans une plaie qu'elle s'est elle-même infligée ; alors elle se contente de t'observer perdre une bonne partie de ton sang et elle pourrait te déchirer en deux d'un coup de patte, en finir avec ton insolence simplement en soufflant sur ta frêle enveloppe charnelle.
Mais elle ne fait ni l'un, ni l'autre.

Elle se déclare satisfaite. Satisfaite dans son amour-propre et sa fierté mal placés, satisfaite dans sa condition de vieille créature aux mœurs stupides – trop sauvage pour les villes, trop civilisée pour les forêts. Elle n'a sa place nulle part ailleurs qu'à Goldenlake et n'y retournera jamais, consciente que l'exploitation d'autrefois a disparu depuis des centaines d'années.

« — J'te hais pas Mido. Dommage que tu sois aussi chiante. »

Dans un froissement de peau et quelques craquements d'ossature, elle reprend à son tour forme humaine, le corps partiellement lacéré et la nuque peut-être ouverte – elle garde consciemment la tête aussi haute que possible et plaque une main fébrile sur la plaie ensanglantée, poussant un soupir déchirant en levant les yeux vers le ciel, comme si elle croyait que sa vision viendrait subitement.

« — Ta gueule, vieille pute sentimentale. Son sourire étincelle et elle ravale un rire railleur, presque respectueuse. C'était même pas drôle de te casser les couilles. Sérieusement, les gens de cette île savent pas trouver l'équilibre pour réagir aux sarcasmes. Soit vous réagissez pas du tout, soit vous réagissez trop violemment. Elle fronce les sourcils et renifle l'odeur des passants, consciente que leur petite bataille a causé un léger émoi. J'te préviens gamin, si y a des frais de réparation c'est toi qui t'y colle – moi j'sais comment me transformer et décoller sans créer un séisme, bordel. »

Et c'est pas foncièrement méchant cette fois, parce qu'elle a conscience qu'en effet, tu l'as battue sur son terrain préféré. Il lui manque pas grand-chose pour être une as : des yeux, des yeux qui fonctionnent et qui ne servent pas qu'à effrayer les plus coincés. Des yeux qui lui donneraient l'opportunité de démonter quiconque s'attaque à elle, de voir ce putain de monde qu'elle a parcouru inutilement.

« — Tu sais, de base je suis pas méchante. Vous êtes juste trop susceptibles. Elle se détourne à son tour et frissonne légèrement, frigorifiée par le manque de sang. Allez, va boire du jus de fruit et dormir, petit. Faudrait pas que tu clamses d'anémie, ça me rendrait presque triste. »
HRP //
TEMPLATE BY MINNIE OF SHINE



dripping gold — i dream about your honey-dripping lips between my legs. ☆☆☆


ligues des champions:
 
Sang-Mêlé Dragon & Elfe

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Arwenn Hasgård-Ëarendil
Sang-Mêlé Dragon & Elfe
Coeurs : 53 Messages : 97
Couleurs : MidnightBlue
J'ai traversé le portail depuis le : 30/10/2013 et on me connaît sous le nom de : Anna. Mon nom est : Arwenn Meyeïah Hasgård-Ëarendil. Actuellement je suis : célibataire depuis peu, bisexuel et au cœur brisé. Il paraît que je ressemble à : Rokudo Mukuro de Katekyo Hitman Reborn et à ce propos, j'aimerais remercier : Rokudo pour être aussi sexy /pan/
Re: ❝ i probably shouldn't be so mean // arwenn | Ven 22 Avr 2016, 01:28

ft. Midona

ft. Arwenn

「 I probably shouldn't be so mean 」
Midona a l'air d'en vouloir à nouveau, il la sent prête à l'attaque, de nouveau en posture de combat. Mais lui, il en a marre, il est crevé. Depuis le début il n'avait que souhaité se balader, juste s'épuiser en vagabondant dans les rues pour rentrer chez lui et s'effondrer sur son lit. Ne pas avoir le temps de tergiverser et s'endormir comme une masse jusqu'au lendemain matin. Puis il avait croisé la vieille Mythologique. Ça avait tourné au n'importe quoi, sous le coup de l'énervement et l'adrénaline, il avait carrément pété un câble et ils s'étaient mis à se taper dessus. C'était très loin de ce qu'il avait prévu pour la soirée. Et maintenant de retour sous sa forme humaine, l'excitation du combat retombant lentement, il était vanné. Son corps le faisait souffrir, sa tête lui tournait et son estomac avait juste envie de se retourner tellement il avait mal au cœur. Arwenn fut secrètement reconnaissant que Midona ne le balaye pas d'un puissant coup de patte, reprenant à son tour sa forme humaine.

« Ta gueule, vieille pute sentimentale. Il aurait pu se jeter sur elle à nouveau, rien que pour cette insulte, mais la fatigue ne lui laissa même pas le temps de réagir. C'était même pas drôle de te casser les couilles. Sérieusement, les gens de cette île savent pas trouver l'équilibre pour réagir aux sarcasmes. Soit vous réagissez pas du tout, soit vous réagissez trop violemment.  J'te préviens gamin, si y a des frais de réparation c'est toi qui t'y colle – moi j'sais comment me transformer et décoller sans créer un séisme, bordel.
- Ouais ouais. Moi j'ai un boulot au moins, j'peux payer mon loyer sans avoir à me traîner par terre. »

L'épuisement de son esprit ne lui permettait même plus de trouver de quoi répondre. Mais franchement, il s'en foutait un peu. Et si c'était pas elle qui arrêtait de le chercher et de l'insulter, il devait le faire. Fallait bien qu'un des deux se montre un peu plus mature après tout. Et rien que cette pensée le rendit satisfait. Retenant une grimace de douleur en resserrant ses doigts sur sa plaie, il tourna lentement les talons dans l'intention de rentrer chez lui. Retrouver son lit douillet et la tiédeur de son appartement. Il se doute bien qu'elle ne doit pas être foncièrement méchante, c'est aussi pour ça qu'il ne la hait pas totalement et qu'il ne l'avait pas massacrée non plus. Elle avait ce petit charme qui l'irrite mais en même temps qui l'empêche de totalement lui en vouloir. Et puis, il faut bien le dire, qu'elle soit un dragon change beaucoup de chose dans son esprit. Il fronce les sourcils à sa dernière réplique.

« J'te retourne la pareille, Midona. »

Son majeur se lève au dessus de son épaule, ce petit geste obscène, un peu enfantin. Elle ne le verra pas, ne le devinera probablement pas puisqu'il l'entend s'éloigner à l'opposé derrière lui mais ça lui avait fait du bien. Un peu de mauvaise foi. Arwenn s'engagea dans sa rue, retourne dans sa tanière pour soigner ses plaies et enfin dormir comme un bébé. La soirée avait été mouvementée, pas du tout prévue au planning mais elle avait aussi apportée son petit lot de bonne chose. L'énervement avait effacé sa tristesse, et quelques conseils camouflés par une aînée ne sont jamais à jeter. Merci Midona pour ce soir.


Je tiens à m'excuser auprès de mes partos de RPs, mon temps de réponse se fait de plus en plus long... ;.; Sorry !



:: KDO ♥ ::
 
:: I'm me ::
 
:: This is Love ::
 
 
❝ i probably shouldn't be so mean // arwenn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Marché-
Sauter vers: