Partagez | 
 

 ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 102 Messages : 151
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Jeu 11 Fév 2016, 00:51



jodieetoz




keep it unreal
Le réveil sonnait encore. Il était trop tôt, ce matin. Ton regard paresse encore lorsque Ciel entre et ouvre les rideaux. La lumière est bien terne, ce matin. Tu te retournes dans ta couverture, une fois, puis une deuxième fois. Tu finis par sortir de ton lit après dix minutes, peinant à réveiller ton corps encore engourdi. Tu traînes tellement dans la salle de bain que tu as à peine le temps de finir de te brosser les dents avant que Ciel ne hurle ton nom dans les escaliers. Tu descends avec la brosse à cheveux, profitant de la descente jusqu'au palier pour arranger ta tignasse. Tu laisses la brosse dans le hall avant de sortir, accompagnée de Ciel. A l'arrière de la voiture, tu termines de boire ton jus d'orange alors qu'il te dévisage dans le rétroviseur. Je ne pourrai pas t'accompagner tous les jours, qu'il disait. Mais c'est qu'elle était loin, cette école ! Et c'est qu'elles étaient petites, tes jambes ! Comment tu ferais pour arriver à l'heure ? Tu le vois ricaner et t'offusques. Pour les blagues de mauvais goût, il était le roi.

La mine boudeuse, tu finis par sortir de la voiture lorsque celle-ci s'arrête. Ciel en sort et te rejoint pour t'enfiler ton sac sur les épaules. Le sac, tu l'avais choisi avec soin. Ce n'était pas tous les jours que tu pouvais porter un sac et pour la première fois, tu étais allée faire les courses uniquement pour toi. Tu portais alors fièrement ton pingouin sur le dos et gâta ton majordome d'un grand sourire avant de partir vers l'établissement. Tu te sentais tout à coup si petite que tu n'étais plus si sûre d'avoir envie d'entrer. Tu crispes les épaules et avances, rigide.

Ton regard parcourt les couloirs, sans vraiment savoir où est-ce que Ciel t'emmenait. Il finit face à face avec une grande dame aux cheveux gris qui te prend la main. Elle était toute fripée et froide, sa main. Peut-être était-elle malade ? C'était une maladie, la fripation de la peau ? Tu te promettais d'aller faire des recherches, une fois rentrée à la maison. Ciel finit de t'abandonner en quittant le couloir sans même te dire au revoir et tu te retrouves seule avec la grande madame malade, marchant péniblement dans les couloirs.

Elle ouvre une porte et découvre alors un tas d'élèves à des bancs. Tu n'avais jamais vu ça. Pourquoi restaient-ils assis ? Et il n'y avait même pas d'armoire à biscuits, si jamais ils avaient faim ? Toi qui grignotais toujours pendant tes cours, tu étais mal tombée. Quelle était donc cette école qui prétendait donner cours sans une armoire à biscuits ? Tu gonfles une joue, puis l'autre, en inspectant la salle jusqu'à ce que la grande et vieille dame te rappelle à l'ordre lorsqu'elle te présente.

Six semaines. Tu allais vraiment rester six semaines en compagnie de tant d'inconnus ? Tu ravales ta salive et te mords la joue. Tu as tellement peur que tu n'entends même pas la dame qui te demande de te présenter. Lorsque tu remarques que le silence règne, tu lèves la tête vers elle et semble perplexe. Elle répète sa question.

« Jodie. Je m'appelle Jodie. »

Peut-être qu'elle en attendait plus ? Elle avait l'air déçue. Mais qu'aurait-il fallut dire ? Tu ne voulais pas que ces gens-là apprennent à te connaître. En fait, tu n'avais pas envie d'apprendre à les connaître non plus. Tous leurs regards braqués sur toi, ça te faisait si peur.. Si peur que tu n'avais même pas remarqué que dans cette foule de regard en trônait un que tu avais déjà croisé. Ton visage s'illumine alors. Le magicien des pizzas ! La dame t'indique une place vide avant de quitter la pièce. Tu n'en revenais pas, le magicien des pizzas était dans la même classe que toi ! Finalement, six semaines ne pouvaient pas être si terribles.

Tu t'en vas alors d'un pas léger vers ton banc, y déposant ton sac pingouin. Tu lui ouvres le bec et en sort un cahier. Puisque tu n'avais encore reçu ni livres, ni notes, Ciel t'avait laissé de quoi écrire, pour lui faire une liste de ce dont il fallait se procurer. Sauf que de toutes évidences, il faudrait que tu questionnes le professeur à ce sujet à la fin du cours, puisqu'il continue tout de suite sa leçon. Tu penchais la tête, dans l'espoir de comprendre ce qu'il racontait. Et tu te sentais alors plonger dans son histoire. Tu t'en souvenais, de cette leçon-là ! Un sourire se dessine sur le coin de tes lèvres alors que des lumières roses commençaient à se matérialiser sur ton bureau. Elles illustraient les paroles du professeur, imitant les Dieux et la silhouette que tu leur imaginais. Tu te laisses flotter dans un rêve, construit de toutes pièces. Subitement, ton front cogne le banc et tu te réveilles d'un sursaut.

Tu papillonnes des yeux, redescendant sur terre. Heureusement, aucun visage ne s'était retourné. S'endormir en cours alors que même pas vingt minutes étaient passées. Décidément, ces six semaines s'annonçaient bien longues.
(c) DO IT LIKE A PIZZA


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
avatar
O-A. "Oz" Crawley
Staffien
Coeurs : 138 Messages : 233
Couleurs : Gold
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Ocean-Angel Crawley, mais Oz pour toi. Il paraît que je ressemble à : Oz (amazing) Vessalius from PH + IRL : King (young) Leo ♥ et à ce propos, j'aimerais remercier : Eva love ajdjazd (avatar) + tumblr (gif) + moi-même (crackship).
Re: ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Jeu 11 Fév 2016, 22:09


« Félicitations. »

Oz gratifia le professeur d'un sourire et récupéra la feuille qu'il lui tendait. 100% de réponses justes. Il soupira de soulagement et s'étira comme un chat, tandis que ceux qui avaient déjà reçu leurs copies profitaient de la pause pour comparer leurs notes. Avec une note pareille, il connaissait déjà son classement.

« Alors Oz ! T'as eu combien ? »

Il leva les yeux vers le garçon qui brandissait fièrement son 89% et eut un sourire désolé en levant sa feuille. Il entendit son camarade pousser un cri de défaite et s'en désintéressa presque immédiatement, pour faire face au groupe de filles qui se consolaient mutuellement de ne pas avoir eu une note parfaite. Les réactions étaient diverses et variées, comme chaque fois que leur professeur d'histoire leur rendait une interro. Ce n'était pas la mer à boire, il suffisait de relire son cours la veille et le tour était joué. Le professeur rentra dans la salle avec un café à la main, et le brouhaha se transforma progressivement en murmures jusqu'à finalement disparaître alors que tout le monde reprenait docilement sa place.

Dix minutes à peine s'écoulèrent et Oz sentit déjà sa tête balancer. C'était terrible comme sa voix était soporifique ! Il regarda autour de lui et ne s'étonna pas de voir certains de ses camardes lutter contre le sommeil, tandis que d'autres avaient déjà abandonné l'idée. Il fit un petit effort pour rester concentré, et prit en note ce qu'on leur dictait. Il sembla s'écouler un siècle quand finalement on toqua à la porte. L'adjointe au proviseur entra, et son corps de squelette semblait ployer sous le poids de ses vêtements. Son chignon gris étirait les traits de son visage vers l'arrière, et pour la milliardième fois depuis qu'il était à l'école, Oz se demanda si ce n'était pas sa technique pour un lifting maison. Il fit la remarque à son voisin qui se mit à ricaner, et alors une petite fille -elle devait avoir leur âge mais quelque chose dans son attitude laissait croire qu'elle était plus jeune que les enfants présents dans la salle- passa la porte et se retrouva devant tout le monde. Les deux femmes se mirent à discuter à voix basse et alors la classe sembla se réveiller d'un seul coup. Une petite rumeur s'éleva dans la grande salle comme si l'événement du siècle était en train de se dérouler sous leurs yeux. Il en fallait peu pour distraire trente-cinq adolescents en cours d'histoire.

« Très bien ! » s'exclama madame Donor pour rétablir l'ordre. « Nous accueillons aujourd'hui une nouvelle camarade pour les six semaines à venir. » Elle se pencha sur la nouvelle et désigna la classe d'un signe de la tête. « Est-ce que tu peux te présenter devant tes camarades ? »

Les élèves se turent, et un long silence pesa dans la salle durant quelques secondes qui parurent durer des heures. Tous se retrouvèrent suspendus aux lèvres de leur nouvelle camarade, mais elle ne se vit à parler que lorsque le professeur réitéra sa question. À peine eut-elle terminé sa phrase que les adolescents se remirent à chuchoter entre eux. Parmi les remarques qui revenaient, Oz put entendre les garçons s'exclamer « elle est mignonne ! » et les filles répliquer « moi je la trouve bizarre... » Et même lorsque madame Donor demanda le silence, il put entendre les murmures continuer : « T'as vu son sac ? » et autres « Tu crois que ce sont ses vrais cheveux ? » et soupira en suivant le regard de tout le monde. Jodie s'était installée sur l'un des bancs plus en aval par rapport à lui -Oz était toujours assis à la place au milieu de la salle- et tout à fait dans son champ de vision -loin de lui l'idée de l'observer comme le faisaient leurs camarades. C'est pour cela qu'il sursauta au moment où sa tête tomba sur le cahier. Déjà ?! Les cours d'histoire n'étaient pas réputés pour être les plus passionnants, mais quand même...

« Bon ! Il vous reste quinze minutes, alors sortez une feuille et résumez moi le cours. »

Un cri collectif de surprise retentit dans la salle. Oz s'affala sur la table et prit sa tête entre ses mains. Qu'est ce qu'ils avaient fait pour mériter ça ? La réponse était simple : c'était la méthode de madame Donor quand elle voyait que ses élèves décrochaient de son cours. Pendant qu'elle inscrivait la problématique sur le tableau, les élèves se mirent à lire et relire leurs notes, et Oz en profita pour se pencher vers Jodie pour la secouer légèrement.

« Hey Jodie ! On a une interro surprise. » lui expliqua-t-il lorsqu'elle fut réveillée.
JODIE & OZ
made by MISS AMAZING.


Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 102 Messages : 151
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
Re: ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Jeu 11 Fév 2016, 22:41



jodieetoz




keep it unreal
La voix du professeur n'était pas tellement désagréable, si l'on considérait qu'il s'agissait non d'un cours mais d'une berceuse. Ce n'était pas si mal, au fond, toi qui aspirais ton univers dans ton sommeil. Alors que tu t'apprêtais à continuer de somnoler, un des élèves t'interpelle. Tu papillonnes des yeux, tournant la tête vers le concerné. Tu avais eu du mal à émerger de tes pensées mais tu finis par capter ses mots, après quelques secondes. Tu sembles d'abord perplexe, le regard fixe sur son visage. Il ressemblait un peu à Felix, si on regardait bien. Ou alors c'était juste qu'il avait les mêmes cheveux. Tu tournes la tête vers le tableau, tentant de déchiffrer les lettres qui y trônaient. Tu notais dans un coin de ta tête qu'il était temps de consulter pour ta vue. Si de près, c'était un jeu d'enfant, tu avais toujours du mal à lire d'aussi loin. Ou alors n'avais-tu simplement pas l'habitude.. ?

« Ah ? »

Tu marques une pause, le temps de comprendre ce que le mot interro voulait dire.

« Oh d'accord... Merci ! »

Tu adresses un sourire à ton camarade avant de prendre une feuille de ton carnet et d'ouvrir ton stylo. Tu notes la question du tableau sur le haut de ta feuille et la décrypte. Tu fermes les yeux un instant, te concentres. Lorsque tu visualises les rêves que tu avais précédemment construits, un sourire se niche au bord de tes lèvres. Toutes les réponses étaient là, cachées dans ton subconscient qui s'exprimait librement toutes les nuits. Ton écriture maladroite remplissait bientôt le papier, si bien que tu n'avais plus de place, ni au recto, ni au verso. Tu penches la tête. Tu arrives à finir ta phrase en pattes de fourmis à la fin de ta page.

Lorsque le quart d'heure est passé, la dame ramasse les papiers un à un. Tu la fixes tout le temps qu'elle passe à récupérer les copies. Vaguement, tu te demandes à quoi cela pouvait bien lui servir, toutes ces réponses.. Si elle voulait poser une question, ne pouvait-elle pas demander à chacun son avis oralement ? Ou si elle voulait la bonne réponse, ne pouvait-elle pas aller chercher dans un livre ? Et puis si elle connaissait déjà la bonne réponse, pourquoi demandait-elle à sa classe de la lui dire ? Tu gonfles une joue, le regard dans le vide. Puis tu te rappelles que tu serais probablement encore endormie, si le garçon ne t'avait pas fait redescendre. Tu te retournes alors, le cherchant du regard et te penches vers lui. Tu lui tends la main, parce que c'est comme ça que Ciel faisait pour saluer quelqu'un.

« Comment tu t'appelles ? »

Tu aurais voulu faire comme lui et dire d'abord ton nom, mais ça ne servait à rien, il l'avait déjà entendu. D'ailleurs, toute cette classe l'avait déjà entendu. C'est dommage, tu aurais voulu te présenter à ceux que tu choisirais. Les autres n'avaient pas à savoir quel nom allait avec ton visage. Tu aurais préféré rester une inconnue. Lorsque ton regard passe au travers de la salle, tu te rends compte que chacun d'eux a l'air un peu bizarre. Ils étaient tous très jeunes et pour la plupart, n'avaient pas l'air très confiants. Est-ce qu'ils étaient amis ? Est-ce qu'eux aussi ils lisaient le journal comme Monsieur ? Tu te demandais si Monsieur ne voulait pas venir dans une classe, lui aussi. Peut-être qu'il s'amuserait, lui qui savait tout, à répondre aux question de la madame qui faisait semblant de ne rien savoir.

En fait tu ne comprenais pas vraiment ce que tu faisais là. Ça n'avait rien à voir avec les cours que tes professeurs te donnaient. Ici, la dame n'apprenait rien à ses élèves, si ce n'est l'art de s'endormir avec force. Tu te mords l'intérieur de la joue, sceptique. Du regard, tu vérifiais s'il n'y avait vraiment pas d'armoire à biscuits. A ta grande déception, son absence se confirma.

« Dis, elle est où l'armoire à biscuits ? »
(c) DO IT LIKE A PIZZA


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
avatar
O-A. "Oz" Crawley
Staffien
Coeurs : 138 Messages : 233
Couleurs : Gold
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Ocean-Angel Crawley, mais Oz pour toi. Il paraît que je ressemble à : Oz (amazing) Vessalius from PH + IRL : King (young) Leo ♥ et à ce propos, j'aimerais remercier : Eva love ajdjazd (avatar) + tumblr (gif) + moi-même (crackship).
Re: ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Ven 12 Fév 2016, 00:18


Il était d'accord avec les garçons. Elle était plutôt mignonne en fait.
Rien à voir avec les filles de la classe qui commençaient à découvrir les joies du maquillage. Ou les petites timides qui flippaient dès qu'il se tournait vers elle pour demander une feuille. Ou les nanas qui se donnaient l'air débile pour attirer l'attention. Ou les filles qui étaient juste trop bizarres -comme Rhéa Firewind, pour ne pas citer de nom.

Oz lui retourna son sourire, ne sachant pas trop quoi faire d'autre, et se redressa pour s'atteler à son travail. Elle était sadique quand même, cette prof. Il prit son brouillon et nota toutes les informations qu'il avait pu retenir, en se disant que, peut-être, il aurait dû écouter plus attentivement à certains moments, au lieu de rêvasser. Mais maintenant qu'il était seul devant sa copie, il devrait faire sans les dates d'Alexandre le Grand. Il passa bien dix minutes à compléter son brouillon, et il recopia ses notes sous forme de jolies phrases en cinq minutes chrono. Il omit certains détails par faute de temps et lorsque le professeur arriva devant lui pour ramasser sa copie, il dut rédiger sa conclusion en vitesse et n'eut même pas le temps de faire une jolie ouverture comme il avait l'habitude de le faire.

« Monsieur Crawley, c'est terminé pour tout le monde. » s'impatienta le tyran.

Il tendit sa copie sans grande conviction et s'affala sur sa table quand elle termina de faire le tour de la salle. Il n'avait pas vraiment géré à cette interrogation, il le savait et c'était embêtant car tout y était sur le brouillon qu'elle ne ramassait pas. La prochaine fois, il écrirait directement sur sa copie, au moins il serait sûr de ne rien oublier...
Une main sortie de nulle-part lui apparut sous le nez, et Oz se redressa brusquement sur son siège. Il suivit la prolongation du bras et tomba sur la nouvelle élève, qui lui tendait formellement la main pour le saluer.

« Oz ! Oz Hemsworth, enchanté. » Non, ce n'était toujours pas Crawley, contrairement à ce qui était écrit sur les papiers. Il attrapa la main qu'elle lui tendait et la secoua légèrement. « Toi c'est Jodie, c'est ça ? »

Il avait toujours fait l'effort d'apprendre à mettre des noms sur les visages. Ça ne fonctionnait pas à tous les coups, mais au bout de quelques jours il avait fini par y arriver, et c'était toujours étonnant pour ceux qui ne lui avaient parlé qu'à une ou deux reprises de constater qu'il savait les appeler par leurs noms. Jodie s'était déjà presque totalement désintéressée de lui, juste au moment où il allait lui annoncer le speech du délégué -rôle qui lui tenait très à cœur car il avait remporté 100 % des voix dès le premier tour, et alors qu'il allait lui demander ce qui n'allait pas, elle reprit la parole pour lui poser une question pour le moins... atypique.

« Elle n'est... pas là. » C'était ça de réfléchir en même temps de parler, on finissait toujours par dire des bêtises. Il se frotta la nuque d'un air désolé. « On n'en a pas, ici. Tu en avais dans ton ancien collège ? »

Il se leva pour commencer à rassembler ses affaires dans son sac à dos, tout en gardant un contact visuel avec Jodie pour l'inciter à faire de même avant de poursuivre. Ce n'était jamais facile de se retrouver dans une classe au milieu de l'année, et si tout le monde se comportait comme ses camarades l'avaient fait dans la matinée, elle n'était pas prête de s'intégrer. Il désigna la porte d'entrée de la salle vers laquelle se dirigeaient toute leur classe, et une fois qu'il eut rangé tous ses effets personnels, Oz balança son sac à dos par-dessus son épaule et invita Jodie à le suivre.

« On doit changer de classe pour le cours de maths. Suis-moi comme ça tu ne risques pas de te perdre, notre prof ne tolère pas les retards. On discutera sur le chemin. »
JODIE & OZ & RHÉA
made by MISS AMAZING.


Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 102 Messages : 151
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
Re: ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Ven 12 Fév 2016, 00:48



jodieetoz




keep it unreal
Elle n'est pas là. Donc il n'y a pas de boîtes à biscuits ? Tu papillonnes des yeux, le regard dans le vide quelques secondes. Pas de boîte à biscuits. C'était pourtant important, les biscuits ! Sans tes biscuits, tu n'arrivais jamais à te concentrer sur la voix de tes professeurs. Celle de biologique elle était passionnante, pourtant ! Tu adorais ses leçons, tu y apprenais toujours des choses intéressantes ! Mais sans biscuits ? Aucune chance pour que tu y prêtes attention. Six semaines sans boîte à biscuits, ça ne pouvait signifier que calvaire ! Peut-être que Ciel accepterait de te faire une boîte à biscuits portable ? Tu n'étais pas certaine que tes professeurs seraient contents de voir que tu manges pendant qu'ils parlent. C'est vrai, ce n'était pas poli de manger et de parler et de travailler, tout ça au même moment ! Mais ce n'était pas poli non plus, de ne pas laisser manger les biscuits.

Plongée dans tes pensées, il te fallut quelques secondes avant de remarquer qu'il t'incitait à l'imiter. Le sac. C'était une bonne idée, tu n'avais pas très envie de rester ici toute seule. Et encore moins seule en compagnie de la madame. Tu ranges rapidement tes affaires en fouillis dans ton sac et ferme le bec de ton pingouin. Le lançant sur tes épaules, tu finis par suivre ton nouveau camarade d'un pas hésitant.

« En fait je faisais cours chez moi et pour m'aider à me concentrer, mes professeurs me laissaient aller à la cuisiner prendre des biscuits. »

Un maigre sourire se dessine sur tes lèvres, en imaginant le goût des biscuits dans ta bouche. Tu adresses alors ce sourire à Oz avant de prendre confiance dans ta marche. Tu te sentais un peu plus à l'aise, finalement. Ce n'était pas trop grave pour les biscuits, en y repensant. Tu voulais bien rester là encore six semaines, si ces gens-là étaient aussi accueillants que Oz ou aussi talentueux que le magicien des pizzas ! Tu n'étais pas si mal tombée, en y réfléchissant. Le croyais-tu vraiment ?

Tu attends un instant devant la classe, attendant que les élèves s'installent. C'est que tu n'avais pas vraiment envie de t'imposer. Ton regard suit Oz qui s'installe à une place où la chaise à côté est libre. Son regard se pose sur toi et tu te sens vite gênée. Toi qui avais toujours voulu être au centre de l'attention, tu te crispais chaque fois qu'on t'en donnait un peu. Comme si tu ne le méritais pas. Mais le méritais-tu ? Tu t'avances, un sourire au bout des lèvres et le regard baissé, t'installant à la place à côté de lui, et sors ton cahier.

Des bruits de pas dans le couloir t'interpellent. Il courait. Ton regard se fige sur la porte lorsqu'un visage familier la passe. Tu ravales ta salive. La tête te tourne. Ta vue se trouble et ta respiration se coupe. Pourquoi ? Pourquoi, sur toutes les classes de cet établissement, il a fallut que tu tombes sur la sienne ? Pourquoi, sur toutes les personnes du monde, il a fallut que tu t'éprennes de celui qu'il t'était le plus douloureux de regarder ? Tu baisses les yeux, ses paroles raisonnant dans ton esprit, encore et encore. Tu aurais voulu oublier ça. Oublier comme tu n'étais rien. Oublier comme tu ne méritais rien. Tu te courbes. Fanant comme une fleur. Ce n'était pas grave, d'être toi, Jodie ? Ce n'était pas grave d'exister ?

Ton regard triste se change alors en un regard heureux et tes lèvres tremblantes redeviennent un sourire. Comme un réflexe inné, comme si la tristesse pouvait te détruire. Comme s'il en dépendait de ta survie.

« Oz ? Qu'est-ce qu'il se passe quand vous n'allez pas en cours ? Est-ce qu'ils préviennent quelqu'un quand on est pas allé à l'école ? »

Tu prévoyais déjà de rater toute les journées à partir de celle-ci. Comme une fuite que tu pourrais organiser dès ton premier jour. Sauf que tu devais apprendre, c'était pour ça, que tu étais là. Tu n'avais pas du tout envie de passer six semaines à détourner le regard de la seule personne que tu mourrais d'envie d'admirer.

« Oh et puis à quelle heure est-ce que vous mangez ? On ne m'a donné ni règlement ni horaire alors je me demandais.. »

Et est-ce que tout le monde mangeait ensemble ? Ou partaient-ils avec d'autres amis ? Avaient-ils d'ailleurs d'autres amis, s'il y avait d'autres classes ? Il y avait beaucoup de questions dans ta tête. Elles se bousculaient toutes. Tu te crispes. Et si Oz finissait par ne pas t'apprécier ? Et si le magicien des pizzas en avait assez de toi comme élève ? Qu'est-ce que tu ferais, toute seule ? Est-ce que tu mangerais ton déjeuner toute seule dans le fond de la classe ? Tu carres les épaules. La seule pensée d'être rejetée te mettait mal à l'aise. Tu avais si peur. Si peur de ne pas être aimée.
(c) DO IT LIKE A PIZZA


Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
avatar
O-A. "Oz" Crawley
Staffien
Coeurs : 138 Messages : 233
Couleurs : Gold
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Ocean-Angel Crawley, mais Oz pour toi. Il paraît que je ressemble à : Oz (amazing) Vessalius from PH + IRL : King (young) Leo ♥ et à ce propos, j'aimerais remercier : Eva love ajdjazd (avatar) + tumblr (gif) + moi-même (crackship).
Re: ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Ven 12 Fév 2016, 15:55


Les Crawley leur avaient proposé –à Ciel et lui-même– de prendre des professeurs particuliers plutôt que d'aller en cours, mais Oz aimait trop le contact avec la société pour renoncer au plaisir de fréquenter les écoles publiques. Manquer les joies de se lever à l'heure que l'on voulait et prendre des biscuits pour aider à se concentrer ne valait pas, à ses yeux, le plaisir de se la péter quand on obtenait la meilleure note. Certes, il y avait encore Ciel qui faisait dégonfler ses chevilles en lui prenant la première place du classement, mais si c'était son frère, il voulait bien partager.

« C'est vrai que ça aiderait peut-être les autres à se concentrer... » remarqua-t-il. « Je note l'idée et je ferai la suggestions aux profs, si tu veux. »

Ça ne coûtait rien de toute façon. Il savait que c'était une chose qui se faisait, de récompenser les élèves quand ils fournissaient les efforts nécessaires. Et puis mine de rien, il en profiterait sûrement plus que d'autres étant donné son degré d'investissement ! Oz se tourna vers Jodie, qui arborait un sourire apaisant ; et peu importe ce à quoi elle venait de penser, c'était sûrement quelque chose de très positif car elle ne s'en débarrassa pas, même lorsqu'ils arrivèrent dans la salle qui n'était pas à plus d'une dizaine de mètres de celle qu'ils venaient de quitter.

Naturellement, Oz se dirigea vers sa place de prédilection –au premier rang près de la fenêtre– mais leur professeur avait déjà squatté l'emplacement en y installant la tonne de sacs remplis de copies d'interros corrigées ou de devoirs maison pour le reste du mois. Oz se tourna vers ledit professeur et fit une mine complètement outragée, avant qu'il ne l'envoie balader d'un geste de la main. « Trouve toi une autre place pour l'heure, Crawley. » grommela-t-il, lassé de voir ce gamin faire sa diva à chaque cours. La mine boudeuse, le garçon se traîna jusqu'à un pupitre libre –à une place qui n'avait rien pour elle, au beau milieu de la salle et même pas en face du tableau– et leva la tête vers Jodie, restée au milieu de l'entrée. Il lui lança un sourire pour l'inciter à venir se mettre à la place libre et chassa même l'un de ses camarades qui arrivait plus vite qu'elle.

En temps normal, Oz se fichait pas mal de qui se mettait à côté de lui. C'était simplement plus poli de le lui proposer à elle car elle était toute seule, et les dieux savaient à quel point c'était difficile d'évoluer seul au milieu d'une bande de collégiens comme ceux de l'académie...
Une fois que tout le monde fut à peu près installé, le professeur se mit à faire l'appel. Oz balaya la salle du regard, et vit qu'il manquait ceux qui n'assistaient pas au cours d'histoire le matin, ou les retardataires.

Il ne fut pas bien surpris de voir Felix Jagger débouler dans la salle, essoufflé et tout échevelé. Il s'excusa de son retard et le prof l'envoya prendre place, tandis que le blondinet parcourait la salle du regard. Quand il tomba sur Oz, ce dernier leva légèrement le bras pour saluer son ami mais il lui semblait que ce n'était pas lui que regardait son acolyte avec un air aussi surpris –il n'était pas surprenant de voir Oz assister à un cours, quand même. Au-delà de cette surprise, il crut apercevoir un soupçon de... trahison ? Le Crawley baissa les yeux vers Jodie dont le teint était devenu livide. Oz fronça les sourcils et se tourna à nouveau vers Felix qui regagnait sa place sans quitter le pupitre du regard. Ne me dis pas que tu te sens trahi parce que je t'ai pas gardé la place? Jodie prit la parole lorsque Felix fut installé dos à eux, et Oz se pencha vers elle pour mieux entendre ce qu'elle avait à dire. Ce n'était pas facile de discuter dans le dos du prof sans se faire attraper. 

« Il le note sur son cahier, et ils appellent tes parents pour les prévenir que tu n'étais pas là. » Il se recula et lui lança un regard perplexe. « Pourquoi ? Tu comptes sécher les cours ? »

Il eut un petit sourire. C'était plus fort que lui, de taquiner les filles. Quelques temps s'écoulèrent pendant lesquels il eut l'occasion de se concentrer sur ce que le professeur de mathématiques avait à leur raconter –rien de bien méchant, mais Oz avait toujours eu besoin de travailler les mathématiques plus que les autres matières– mais Jodie reprit le fil de la conversation. La capacité de concentration d'Oz laissait franchement à désirer, mais ça aussi, c'était plus fort que lui. Il aimait tellement discuter qu'un petit rien suffisait à le faire décrocher complètement du cours.  Il regarda sa montre –son cadeau de Noël par monsieur Crawley qui s'accordait à dire que tous les grands hommes portent une belle montre et qu'il avait offert à Ciel également– et se mit à réfléchir pour répondre correctement aux questions qu'elle se posait. Hors de question de passer pour un idiot comme il l'avait fait plus tôt.

« On mange à midi pile, ça veut dire qu'il nous reste encore une heure de cours. On ne t'a pas non plus donné la carte de cantine ? »

Aller voir la secrétaire n'était peut-être pas une bonne idée. Elle en avait un peu marre de voir la face du délégué des troisième, qui passait son temps dans son bureau pour essayer de négocier l'ouverture des portes lorsqu'ils finissaient plus tôt. Oz se mit à réfléchir à ce qu'ils pourraient bien faire pour lui permettre de manger à midi, et soudainement l'idée lui vint.

« Tu peux manger avec nous si tu veux. Mon frère ne mange jamais beaucoup, et je pense qu'il sera d'accord pour te passer un peu de son plat. »

Si Ciel mangeait si peu à la cantine, c'était parce qu'il n'accordait que peu de confiance aux plats qu'ils « cuisinaient » –avec de grosses guillemets– à l'intérieur des locaux. Et puis même à la maison, son frère n'avait pas réellement d'appétit, contrairement à lui qui ne semblait jamais être rassasié. C'était peut-être pour ça que ces derniers temps, il avait fini par le dépasser en taille...

« Il est dans la même classe que nous, sauf qu'il est dans l'autre moitié. Il nous retrouvera à midi, il fait un peu peur mais il est pas méchant. » Il désigna Felix en le pointant du stylo. « Jag... Felix » foutu réflexe. « sera sûrement avec nous aussi, et il ramènera très certainement Rhé- »

« Crawley, quand tu auras fini de draguer, peut-être que tu pourrais nous parler des formules de trigonométrie que vous aviez à apprendre pour aujourd'hui ? »

Oz se redressa et regarda autour de lui. Tous les visages s'étaient tournés vers lui, et leur sourire amusé lui fit monter le rouge aux joues. Il regarda le prof dans les yeux, en se rappelant qu'il faisait partie de ceux qui l'avaient dans le collimateur puisqu'il ne supportait pas qu'il puisse avoir des bonnes notes tout en passant son temps à bavarder. Oz fouilla au fin fond de sa mémoire pour retrouver ce à quoi pouvait bien correspondre les « SOH, CAH, TOA » qui le revenaient en tête.

« Sinus c'est le côté opposé sur l’hypoténuse... »
JODIE & OZ
made by MISS AMAZING.


Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 102 Messages : 151
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
Re: ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Ven 12 Fév 2016, 18:08



jodieetoz




keep it unreal
Tu comptes sécher les cours ? Il avait tapé juste, simplement en faisant une blague. Pas que tu allais véritablement le faire, mais cette pensée avait traversé ton esprit. Comme si tu imaginais pouvoir rester dans la rue, le temps que l'école finisse, et puis faire semblant que tu y es allée lorsque Ciel viendra te rechercher. C'était grave, de ne pas aller en cours ? Tu gonfles une joue, pensive, alors que tu continues d'écouter les indications de ton camarade. Il en savait des choses ! Tu restais accrochée à ses paroles, comme l'élève attentive que tu n'avais jamais été. Sauf qu'il énonça le nom de Felix. Il tourne dans ta tête et tu esquisses un vague sourire. Tu allais répondre, lorsqu'une voix t'irrite. Tu n'avais même pas remarqué que le professeur était arrivé, avant qu'il n'interrompe ta conversation avec Oz. Tu te sens gênée lorsque ses paroles semblent te viser et très vite, toute l'attention de la classe se repose sur Oz, la tienne avec.

Plus que de connaître les horaires, il connaissait aussi les formules de trigonométrie. Tu te les remettais en mémoire et des triangles se mettaient alors à danser autour de toi. Des triangles roses qui illuminaient faiblement ton banc, au même titre que tes yeux qui s'étaient mis à briller. Tu sens alors le regard du professeur qui pesait sur toi. Il n'avait probablement pas bien compris à quoi tu jouais, mais il avait compris comment te faire arrêter. Tu baisses la tête et arrêtes rapidement les lumières. Lorsque Oz a fini, le silence pèse, avant que le cours ne débute. Et comme toujours, tu n'écoutais que d'une oreille, les informations enregistrées, mais pas véritablement entendues. Trop gênée pour poursuivre ce que tu t'apprêtais à dire, tu restes muette le temps du cours, chipotant une fois à ton crayon, une fois à ton stylo, le regard vague et le souffle calme.

Lorsque la sonnerie retentit, tu sors de ton monde, comme si tu avais soudain été absorbée par l'histoire entre Madame Crayon et Monsieur Stylo. Papillonnant des yeux comme pour te réveiller, tu regardes autour de toi. Ils étaient tous devenus des professionnels dans l'art de ranger rapidement leurs affaires. Un peu brusquée, tu te dépêches de ranger tes affaires, regardant Oz du coin de l’œil. Tu n'avais plus rien dit. Peut-être à cause du nom de Felix ou de la remarque du professeur, mais tu étais restée muette pour les heures qu'il restait avant l'heure du déjeuner. Et pour les quelques réponses que tu devais donner, tu restais évasive, craintive.

Lorsque l'heure de midi s'annonçait, tu redoutais déjà de te retrouver face à Felix. Est-ce qu'il t'en voulait encore ? Est-ce que tu lui en voulais encore, toi aussi ? En suivant Oz, calmement, tu finis par t'arrêter, te plantant devant lui pour lui parler, comme si tu allais lui annoncer quelque chose de terriblement important.

« Euh, Oz je.. Je peux pas manger avec vous ce midi, je suis désolée.. alors euh.. voilà. »

Gênée de ton éloquence, tu lui adresses un sourires. Un de ces doux sourires que tu avais l'habitude de montrer, lorsque tu voulais être rassurante. Au lieu de quoi, tu avais juste l'air embarrassée. Tu finis par te retourner, serrant les bretelles de ton sac contre toi et t'enfuyant, d'un pas rapide et sautillant, la tête baissée. Des couleurs roses s'étaient peintes sur le haut de tes joues. C'était nul, d'être tellement affectée pour quelqu'un comme ça. C'était nul, de laisser tomber le magicien des pizzas et Oz, alors qu'ils étaient si gentils avec toi.

Au fond, tu restais seule. Et tu n'avais rien d'autre à manger qu'une pomme qu'avait laissé Ciel dans ton sac. Tu avais installé ton ami le pingouin à côté de toi et, au fond de la cantine, tu commençais à lui parler. Il était gentil, monsieur le pingouin. Sauf que même avec lui pour ami, les autres te regardaient d'un drôle d'air. Ce n'était pas ta faute, si Felix était plus méchant qu'un sac à dos, pas vrai ? Tu baisses les yeux et un maigre sourire décore le bout de tes lèvres.

« C'est pas grave, monsieur Pingouin. C'est pas toi qu'ils regardent, c'est moi. Je dois pas être comme tout le monde et ça leur fait peur, comme Monsieur avait expliqué. Sauf que nous on ne va pas provoquer une guerre mondiale à cause de ça, tu ne crois pas ? »

Et tu te remettais alors à faire danser des images devant tes yeux illuminés d'une lueur rose, racontant des histoires à l'aide de tes dessins de lumière, à ton ami le Pingouin.
(c) DO IT LIKE A PIZZA


Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Rhéa A. Firewind
Staffienne
Coeurs : 50 Messages : 101
Couleurs : SteelBlue & Peachpuff
J'ai traversé le portail depuis le : 20/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Kenza ❀ (T.Brownie) Mon nom est : Rhéa April Firewind. Actuellement je suis : Bisexuelle et célibataire ! Il paraît que je ressemble à : Makoto Kikuchi (The Idolm@ster) // Maisie Williams (IRL) et à ce propos, j'aimerais remercier : Jodie jolie pour cette signature de folie ♥
Re: ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Ven 12 Fév 2016, 20:38


❥ KEEP IT UNREAL


Rhéa ne tenait plus en place. Et pour ceux qui la considéraient déjà comme l’hyperactive de la classe, c’était encore pire que d’habitude.
Son plateau à moitié rempli en mains, elle sautillait sur place, submergée par l’impatience et l’excitation, et la dame qui s’occupait de servir les plats dû lui ordonner de s’immobiliser deux secondes le temps de verser sa louche de purée dans son assiette, sinon quoi elle aurait probablement visé à côté. Dès qu’elle fût servie, Rhéa se rua dans l’allée entre les tables, à la recherche d’une chevelure violette familière.
La jeune fille avait déjà décroché du cours et commencé à gribouiller n’importe quoi dans son cahier quand l’adjointe au proviseur avait fait irruption dans la classe, accompagnée d’une nouvelle élève pas prévue au programme. Et le temps que miss Firewind ne daigna lever le nez de la superbe fusée qu’elle avait dessiné pour inaugurer son nouveau quatre-couleurs, elle n’avait pu qu’attraper du coin de l’oeil une silhouette qu’elle n’avait pas revu depuis un moment et qu’elle était bien contente de retrouver. Malheureusement, elle n’avait pas eu le temps de saluer son amie à la fin du cours, car la professeure d’histoire lui ayant sommé de rester après la sonnerie pour discuter de ses résultats médiocres au contrôle précédent, elle avait loupé la pause. Aussi, elle était bien décidée à manger avec sa nouvelle camarade.

▬ J’peux pas manger avec toi Felix, faut que j’aille voir ma copine, s’excusa-t-elle rapidement à l’encontre du blondinet avec qui elle avait l’habitude de manger.

De toute façon, ce n'était pas comme s'il n'avait personne avec qui manger à part elle. Sans lui laisser le temps de la questionner plus longtemps, elle s’éloigna en trottinant entre les tables, scrutant la foule des yeux, quand son regard se posa sur un pingouin qui agrandit son sourire un peu plus. Brusquement, elle posa son plateau sur la table, des étoiles plein les yeux et la joie suant par tous les spores de sa peau.

▬ Coucou Jodie ! s’exclama-t-elle peut-être un peu trop fort, car plusieurs têtes se tournèrent vers elles.

Trop heureuse pour faire attention aux regards qu’on lui lançait -y compris celui de Jodie, Rhéa prit place aux côtés du drôle de sac de la jeune fille afin de lui faire face.

▬ Comment ça se fait que tu sois venue dans mon école ? C’est trop trop bien, je suis super contente !

Le sourire définitivement plaqué aux lèvres pour la journée, elle baissa les yeux vers son assiette assiette et s’empara de sa fourchette pour entamer l'entrée quand elle réalisa que Jodie n’en n’avait pas elle, de plat. Rhéa s’indigna.

▬ Mais…t’as rien à manger, t’as pas faim ? Tu vas pas tenir toute la journée avec juste une pomme dans le ventre, tu veux que j’aille te chercher du rab' ?

Pour Rhéa qui avait un appétit égal à celui d’un adolescent de dix-sept ans, il était inconcevable de passer toute une après-midi à digérer des cours sans avoir de quoi digérer dans le ventre.

❥ Jodie & Oz & Rhéa

© Great Thief


HRP:
 




le bordel (comme ma chambre mdr):
 

teams & co:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:



http://sanctuary-of-heart.forumactif.org/
avatar
O-A. "Oz" Crawley
Staffien
Coeurs : 138 Messages : 233
Couleurs : Gold
J'ai traversé le portail depuis le : 06/04/2011 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Ocean-Angel Crawley, mais Oz pour toi. Il paraît que je ressemble à : Oz (amazing) Vessalius from PH + IRL : King (young) Leo ♥ et à ce propos, j'aimerais remercier : Eva love ajdjazd (avatar) + tumblr (gif) + moi-même (crackship).
Re: ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Sam 13 Fév 2016, 23:56


Le reste de l'heure se déroula en silence. La leçon étant la plus dense de l'année, Oz ne remarqua même pas qu'il s'enferma à nouveau dans une bulle de concentration qui le coupa du reste de la classe, pour essayer de replacer les formules dans le texte à trou du cours. L'heure passa relativement vite, dans un silence qui sembla plaire au professeur car il les libéra même à l'heure, ce qui était exceptionnel puisqu'il réservait toujours dix minutes supplémentaires pour faire passer au tableau de pauvres élèves qui n'avaient rien demandé. Oz s'étira comme un chat et rassembla ses affaires avec un air dépité. Il n'avait jamais porté les mathématiques dans son cœur et maintenant qu'on parlait de géométrie, les choses devenaient un peu trop abstraites pour lui...

Jodie se posta devant lui alors qu'il s'apprêtait à quitter la salle, et son esprit encore embrumé par l'effort  qu'il avait fourni pour ne pas décrocher du cours mit un certain temps à comprendre ce qu'elle venait lui annoncer. Il fronça les sourcils devant son sourire embarrassé, et la jeune fille prit la fuite, disparaissant dans la foule avant même qu'il eut le réflexe de tendre le bras pour la rattraper.

« Quoi... ? Attends, Jodie ! Qu'est ce que tu racontes ? »

Mais elle semblait déjà loin, et quand bien même il aurait essayé de la trouver, elle était tellement petite que la foule de collégiens affamés l'avala complètement avant qu'il n'ait pu atteindre l'entrée de la classe. Oz fit la grimace et au même moment sa bande de copains l'attrapa par l'épaule et il se fit conduire jusqu'à la cantine.

« Rhéa ne mange pas avec nous ? » demanda-t-il en constant qu'ils n'étaient qu'entre garçons.

Ce n'était pas qu'il s'inquiétait, après tout ce n'était pas comme si elle allait lui manquer, cette nana qui lui volait son copain Felix. À vrai dire ça lui ferait même un peu d'air, Oz avait tendance à se sentir mal à l'aise en compagnie de Rhéa Firewind, parce que personne n'était jamais à l'abri de rien quand elle était dans les parages. Il se rappelait de la bataille de nourriture qu'elle avait déclenchée quand ils étaient en cinquième, le jour de la photo de classe. En lui balançant malencontreusement de la sauce tomate à la figure, elle avait ruiné la chemise que madame Crawley lui avait offerte pour l'occasion, et il avait toujours du mal à s'en remettre.

« Elle a tracé et je crois qu'elle a réussi à gruger tout le monde. »

« Quelle dalleuse, cette fille... » marmonna-t-il en cherchant son frère dans la foule.

Ciel ne tarda pas à se montrer –il lui semblait même que la horde de sixièmes se poussaient du chemin pour le laisser passer– et Oz en profita pour lui raconter tous les événements qui étaient survenus dans la matinée. À l'entendre parler, on aurait dit qu'il avait vécu la journée la plus palpitante du siècle, mais c'était dans sa nature que de réussir à rendre complètement fous des événements qui n'avaient rien de particulier.

« ... puis Jagger est arrivé en retard, comme d'habitude, et– ben il est où, d'ailleurs ? »

Il se hissa sur la pointe des pieds et essaya de repérer la tête blonde, sans succès. En revanche, il vit très rapidement la silhouette de Rhéa sautiller jusqu'au fond de la cantine, et c'est en suivant sa destination du regard qu'il vit Jodie, assise toute seule à une table qui semblait bien trop grande pour elle. Si Jodie préférait la compagnie de Firewind à la sienne, elle aurait pu lui dire, quand même... Il regarda Rhéa s'asseoir à la table et commencer à discuter, et alors il se concentra sur son plateau et ce qu'il allait mettre dedans. Comme d'habitude, il n'y avait rien de bien fou, et il lui semblait même qu'il n'avait plus faim du tout.

Il passa son temps à remuer dans le plat de lentilles que la dame de cantine lui avait servie –c'était ça que de trop papoter, on finissait à la fin de la queue et on se tapait la bouffe dégueulasse– en écoutant ses camarades raconter des bêtises, en se mettant à rire lorsqu'il le fallait et en ajoutant une ou deux anecdotes lorsqu'il constatait qu'il n'avait pas suffisamment parlé. Ciel les quitta en premier, assurant qu'il avait besoin d'un peu de temps pour terminer le devoir maison qu'il n'avait pas eu le temps de recopier au propre –à cause d'Oz notamment, qui l'avait distrait toute la soirée pour qu'il lui explique la consigne– et le fils de Poséidon se sentit alors bien seul. Il se retourna discrètement –dans la mesure du possible– et fixa la table de Rhéa et Jodie, qui semblaient en plein dans une conversation animée si l'on en croyait la gestuelle de la petite démone.

« Attends Ciel ! » s'exclama-t-il en se levant. « File-moi ton assiette. »

Son frère la lui donna sans se demander ce qu'il allait en faire, puisqu'il n'y avait pas touché, et ils se quittèrent après s'être mis d'accord pour se retrouver après leurs cours optionnels –grec ancien pour l'un et latin pour l'autre. Alors Oz se débarrassa de son plateau, assura son groupe d'amis de ne pas l'attendre et partit vers le fond de la cantine avec son sac à dos sur une épaule. En bonne drama-queen qu'il était, il ne s'annonça pas et se contenta de poser le plateau sur la table, interrompant la conversation des deux fillettes.

« Tu aurais pu me dire que tu mangeais avec Rhéa, je t'en aurai pas voulu. »

N'importe qui aurait pu voir qu'Oz était vexé. On lisait en lui comme dans un livre ouvert, en particulier quand quelque chose n'allait pas. Il posa les paumes sur la surface de la table et se pencha en avant, réalisant soudain qu'il était en train de faire une scène, et qu'il risquait de faire peur à Jodie alors qu'elle avait sûrement cru bien faire en le laissant en plan, plutôt qu'en mettant un vent à sa proposition. C'était ce qu'il pensait, pour ne pas conclure qu'elle le trouvait juste lourd et qu'elle préférait vraiment la compagnie de quelqu'un d'autre.

« Ciel a eu les dernières frites, il reste plus que des lentilles au rab'. » expliqua-t-il en regardant Rhéa, puis Jodie. « Vous vous connaissez, toutes les deux ? »
JODIE & OZ & RHÉA
made by MISS AMAZING.


Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Shu-Fang «Jodie» Zhou
Demi-Divinité fille d'Aphrodite & Ange
Coeurs : 102 Messages : 151
Couleurs : PinkFluffy
J'ai traversé le portail depuis le : 03/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Shu-Fang Zhou. Actuellement je suis : en deuil. Il paraît que je ressemble à : Reisen Udongein Inaba (Touhou) et Asseylum Vers Allusia (AZ) irl - Kim Taeyeon et à ce propos, j'aimerais remercier : Yen (Alice)(cs ozodie) ♥
Re: ••• keep it unreal ; Oz & Rhéa | Dim 14 Fév 2016, 15:09



jodieetozetrhéa




keep it unreal
Tu sursautes. C'est qu'elle n'était pas très discrète, Rhéa, mais tu ne l'avais quand-même pas vue venir ! Lorsqu'elle t'appelle par ton prénom, tu papillonnes des yeux, la fixant, perplexe. C'est vrai que pour elle tu t'appelais Henri, avant que tu n'arrives et sois forcée de te présenter devant tous les autres extraterrestres de son espèce ! Peut-être qu'elle ne venait pas de si loin dans l'espace, finalement ? Ou alors s'était-elle intégrée pour mieux dévorer des cerveaux ? Tu plisses les yeux. Tu n'allais pas te laisser avoir ! Pourtant, tu étais très heureuse que le magicien des pizzas se joignent à ta table. Peut-être que tu te sentirais moins seule.. Tu lui adresses alors un sourire et te sens gênée. Pourquoi semblait-elle si contente que tu sois là ? Et ne devait-elle pas rester avec Felix ? Peut-être qu'avec elle aussi, il était méchant ? Tu baisses les yeux. Tu savais bien que c'était de ta faute, pourtant. Tu ne réponds rien, un peu dans le vague, et les mots restant bloqués dans ta gorge. En fait, tu n'avais pas vraiment faim. Ou plutôt, tu ne voulais pas avoir faim, de peur d'être de trop, ou de l'ennuyer. Elle avait proposé, certes. Pourtant, tu n'appréciais pas l'idée de ne pas aller chercher à manger par tes propres moyens.

Un plateau s'écrasa sur la table. Un nouveau sursaut et tu te retrouverais cardiaque. Tu souffles en remarquant qu'il s'agissait d'Oz. Comme si cela pouvait te rassurer ! Tu carres les épaules, de peur qu'il ne te gronde. Alors tu évites son regard, ne sachant plus quoi répondre pour excuser tes mensonges.
Manger avec Rhéa ? La bouche entre-ouverte, le regard fixe sur lui, tu espères pouvoir lui expliquer, mais tu n'as pas le temps de répondre qu'il reprend la parole. Tu te brusques, tu as peur qu'il t'en veuille. Alors tu te lèves, te penches au-dessus de la table, le regard fixe dans le sien, comme pour le faire arrêter de parler. Tes yeux se mettent à briller, pour une raison qui t'échappait totalement, pour une fois.

« J'avais prévu de manger seule. C'est Rhéa qui est venue, je n'avais rien décidé. Si tu me laissais m'expliquer avant d'être fâché ce serait plus facile ! »

Tu te crispes, te rasseyant d'un coup, un souffle sifflant entre tes lèvres. Ce que ça te faisait peur, de prendre la parole. Tu ne connaissais pas ces gens. Et pourtant tu craignais tellement qu'ils te regardent différemment. Tu relèves les yeux vers lui. Est-ce qu'il était vraiment fâché ? Ou l'avais-tu fâché, maintenant ? Tu te mords la joue intérieure. Tes yeux redeviennent plus ternes lorsque tu reprends la parole.

« Désolée.. J'avais peur que tu m'en veuilles. J'avais très envie de manger avec vous tous mais.. Je ne pouvais pas c'est tout. »

Lorsque tu inspectes la cafétéria, tu vois Felix, qui te semble si loin alors que tu l'aurais aimé si proche. Ton souffle se perd et tu as l'impression d'étouffer. Tu reviens à la réalité en quelques secondes, rapprochant le plateau de toi. Tu murmures un Merci avant de piocher une frite, lentement, timidement. Tu n'avais même pas répondu à sa question. Est-ce que c'était vraiment important ? Un maigre sourire se dessine sur le bord de tes lèvres lorsque tu repenses à cette pizza que vous aviez faites. Lorsque tu repenses à Henri et toi, l'autre Henri, faisant des tours de magie pour ton maître des pizzas. C'était grâce à Rhéa que tu savais ce que tu voulais faire plus tard.

Oui ! Plus tard, tu voulais devenir magicienne. Pas une magicienne des pizzas comme elle l'était. Tu voulais devenir une magicienne comme les plus grands magiciens !

« Rhéa est mon maître d'apprentissage de la magie des pizzas »

Et grâce à elle, tu deviendras une grande magicienne.
(c) DO IT LIKE A PIZZA


 
••• keep it unreal ; Oz & Rhéa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Presentation SGi uNreaL
» [AIDE] Le Galaxy S 3 feras-t-il tourner les jeux sous L'Unreal Engine ?
» Dragon Ball Unreal Engine Kite Demo
» Rester zen, un enfant allemand qui s'énerve!!!!
» 4 Défis Fantastiques en jeux vidéo

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Académie Apollon-
Sauter vers: