Partagez | 
 

 strangers to each other. ❞ (steliemma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Administratrice

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Emma-Serah K. Hottenberg
Administratrice
Coeurs : 63 Messages : 213
Couleurs : LightCoral & Orchid
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : BB - beautiful bitch. ♥ (célibataire et hétérosexuelle). Il paraît que je ressemble à : Lily (gorgeous) Evans. #teamHP & random originals et à ce propos, j'aimerais remercier : James + Stelian + Nate + moa ♥ (avatars) | signature by MISS AMAZING. & gifs from tumblr.
strangers to each other. ❞ (steliemma) | Sam 02 Jan 2016, 15:31

Stranger
Emma ; Stelian ;


« Je pense qu'il serait dommage de risquer sa vie pour un objectif aussi irréalisable. Mais... c'est extrêmement jouissif. »

Connard.

Elle avait encore le sang qui bouillonnait dans ses veines, à mesure que le timbre prétentieux du président directeur général résonnait dans ses oreilles, comme une mélodie agaçante qui vient et revient sans jamais vouloir partir. Elle continuait à prendre le bout de son crayon entre ses dents, alors que son cerveau continuait à faire le point de toutes les idées qu'elle avait rassemblées depuis qu'elle s'était lancé le fastidieux défi de démanteler l'un des réseaux les plus florissants de la pègre contemporaine.

Elle fouilla dans la montagne de papiers qui s'empilaient sur son bureau et finit par trouver –au milieu des cours de droit international, et des rapports de police qu'elle avait finalisés en début de semaine– l'énorme relevé de comptes, couvert d'annotations au stylo, au crayon et au feutre. Elle avait passé toute la semaine à travailler sur ces feuilles chiffonnées, pour finalement se retrouver bloquée à cause d'une question de moyens. Elle balança rageusement son stylo et observa une dernière fois le mur de son bureau, qui s'était transformé en tableau depuis qu'elle avait pris en main le dossier Barrow. Elle avait toujours préféré travailler sur papier plutôt que sur ordinateur, ainsi en recouvrant son mur de journaux, de photos et autres pistes concernant l'activité du groupe, elle fut à même de trouver par où commencer. Elle se leva d'un bond, comme frappée d'une illumination, et commença à écrire furieusement dans son carnet.

« Sérieusement, Emma. Tu es un génie. »

Une fois ses idées mises au clair, elle se précipita dans la salle de bain et entreprit une toilette plus complète que toutes celles qu'elle avait pu faire au cours de la semaine. Une heure plus tard, le talon de des escarpins claquait victorieusement sur le trottoir, et elle héla un taxi qui s'arrêta juste devant elle. En s'introduisant dans le véhicule, elle n'attendit pas que son chauffeur ne lui demande où elle voulait se rendre pour le lui demander.

« Le siège de Parker & Co. »

Elle appuya son dos sur le siège en cuir et regarda par la fenêtre.
Je vais t'en montrer, des objectifs irréalisables.

— X —

Elle régla sa course sans laisser de pourboire et se retrouva devant l'énorme tour en verre qui se fondait magnifiquement dans le paysage du quartier d'affaires de la ville. Emma avait beau ne jamais mettre les pieds dans cette partie de Skyworld, elle n'avait pas non plus la sensation de faire tâche dans le décor. Elle réajusta les plis imaginaires de sa jupe crayon et s'assura que son chemisier était bien en place, avant de passer les portes de la compagnie. Il y avait du monde au rez-de-chaussée, et malgré la taille de l'ascenseur dans lequel elle se faufila, elle ne put s'empêcher de se sentir à l'étroit.

« Quel étage, Madame ? » lui demanda poliment l'un des hommes en costard.

« Le dernier. »

Quelques secondes plus tard, les portes s'ouvrirent à nouveau pour laisser entrer et sortir du monde. Au fur et à mesure des allées et venues, Emma finit par se retrouver seule avec une poignée de personnes, qu'elle surplombait d'une demi-tête –cela semblait mettre mal à l'aise le vieil homme dégarni– ce qui lui procura une certaine sensation de confort. D'ordinaire, elle s'arrangeait pour ne pas dépasser le mètre soixante-quinze, mais elle s'était rappelée à quel point le jeune PDG était grand, et diminuer l'ascendant qu'il avait sur elle en réduisant leur différence de taille s'était avéré indispensable.

Les portes s'ouvrirent sur le dernier étage, et les hommes s'écartèrent pour la laisser passer en premier. Dès la seconde où son regard croisa celui de la secrétaire, Emma sut que les choses allaient se compliquer. La blonde toute en jambes se leva et arbora un énorme sourire trop brillant pour être vrai.

« Je peux vous aider, Madame ? »

« J'ai rendez-vous avec Mr. Phoenix. »

Son sourire de crispa légèrement tandis qu'elle se mettait à fouiller dans son ordinateur à la recherche d'un nom qui n'allait pas apparaître. Emma s'avança vers le comptoir et retira ses lunettes.

« Felicia  –elle lut le badge qu'elle avait sur la poitrine et capta son regard dans la foulée– que pensez-vous de rendre une petite visite à Mr. Phoenix dans son bureau pour lui faire savoir qu'Emma Hottenberg accepte de lui accorder un peu de son temps ? »

La demoiselle papillona des cils avant de céder à son combat intérieur qui la faisait hésiter entre obéir à son boss qui lui avait sûrement demandé de ne pas l'interrompre, ou d'accepter de se soumettre au pouvoir de cette jeune femme trop charmante. « Faites le maitenant, ça ne sera pas long. » insista-t-elle, et cela sembla briser toute la conviction de la secrétaire car rien ne marchait mieux que les ordres directs. Felicia demanda à Emma de patienter un instant et disparut dans le couloir. La fée remit ses lunettes sur son nez et regarda autour d'elle, en se demandant si c'était vraiment une bonne idée qu'elle avait eue là.

Code - Kuru
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 45 Messages : 114
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Cutie Lyria (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: strangers to each other. ❞ (steliemma) | Ven 12 Fév 2016, 13:13

strangers to each other
When it hurts, will we still be the same two lovers all over each other when it hurts, will we still see why we got together
C’était d’une risibilité absolue que l’acharnement d’une femme à vaincre ce qu’elle ne pourrait jamais atteindre. Elles avaient ce désir ardent de posséder ce qu’elle n’avait pas, poser leur empreinte sur ce qu’il ne leur appartiendrait jamais et croire obsessionnellement qu’elles parviendraient à leur fin si jamais leur volonté était aussi féroce qu’elles le pensaient. Chaque fois que Stelian y pensait, Stelian riait, au plus profond de son être dénué de bienveillance. Ces pensées le menaient à croire que ses adversaires ne seraient jamais de ces êtres aussi futiles et volages que les femmes. Et pourtant, ses désirs de trouver un adversaire aussi talentueux parvenant à susciter chez lui un amusement certain le conduisaient à chaque fois à se remémorer les paroles de la délicate Emma Hottenberg.

« Aujourd'hui, je veux être celle qui fera tomber le clan Barrow. »

Bien entendu.
Il n’y croyait pas une seconde que jamais cette ambition serait possible. Son verre de whisky dans la main droite tournoyait sous ses doigts habiles, et un sourire carnassier fleurissait sur son visage quand ces mots provocants résonnaient dans son esprit. Il avait décelé chez elle bien sûr une volonté en titane et des convictions aussi solides que ses valeurs. Évidemment qu’elle se montrerait difficile à convaincre d’abandonner toute forme d’acharnement dans ses desseins, et qu’elle saurait trouver les mots justes pour le convaincre sans le savoir de débuter un duel dont il ne connaissait pas l’issue préalablement, quand bien même il s’obstinait à imaginer toutes les fins possibles.

«  Monsieur ? Mlle Hottenberg vient de pénétrer dans l’immeuble. »

Parfait.
Son bras droit se retirant une fois l’information transmise, Stelian se leva et fit face à la secrétaire dans le SAS précédant l’immense bureau qui était le sien.

« Dites aux visiteurs de ne pas me déranger. »

Avant d’être une cible de premier choix, elle n’était que du rang des visiteurs. Et Stelian ne comptait pas rendre la tâche facile à Emma Hottenberg pour atteindree le haut sommet de la hiérarchie de son monde.

xxxxxxxx

Quand Felicia fit irruption dans son bureau avec une pointe d’inquiétude dans ses iris saphirs, Stelian sourit discrètement.

« Monsieur Phoenix, Mlle Hottenberg insiste. Dois-je appeler la sécurité ? »

D’un pas félin, il se leva de son siège de cuir et suivit la ravissante blonde qu’il avait assigné à l’emploi de secrétaire. Une main qui se faufila dans le dos de Felicia, il la pressa intimement de sortir et la suivit quand ils se retrouvèrent tous deux nez à nez avec la jeune étudiante.

« Mlle Hottenberg, quel plaisir de vous revoir. Plus vite que je ne l’aurai espéré. »

L’oeil charmeur et le sourire ravageur, il prit sa main délicatement pour y déposer un baiser chaste qu’on ne réservait qu’au prince charmant, mais qu’il s’improvisait chaque fois qu’une créature trop belle pour s’en désintéresser venait à lui. Elle avait l’insolence dans son regard émeraude, et cette impétuosité faisait écho à celle de Stelian. C’était ça, qu’elle avait de plus que les autres. Une assurance grandissante, qui n’était sûrement pas exagérée quand elle faisait face au PDG, mais innée par une éducation façonnée au millimètre.

« Mais je vous en prie, suivez-moi dans mon bureau. J’espère que la prochaine secrétaire saura faire preuve de plus de courtoisie avec les invités. »

En amenant Emma vers son bureau par le même geste avec lequel il avait fait sortir sa secrétaire, le prédateur referme le piège dans lequel sa proie s’était jetée avec une inconscience certaine doublée d’une prétention orgueilleuse. Il lança un regard glacial à Felicia, qui tremblait sous ses vêtements trop moulés - à croire qu’elles étaient choisis pour leur physique et disparut dans son bureau.
Dépassant Emma après avoir soigneusement refermé la porte matelassée, il ne dit rien jusqu’à ce que la Hottenberg prenne ses aises, et finit par se retourner gracieusement en direction de son otage.

« Je ne savais pas votre envie si pressante de me revoir. Dois-je prendre ça pour un intérêt plus personnel ? »

Stelian savait se montrer plus charmeur encore quand il se savait maitre de la situation. C’était son bureau, son immeuble, son entreprise. Tout lui appartenait, chaque personne, chaque document, chaque fait et geste qui se déroulait entre ces murs ne répondait que de lui. Il aurait été impertinent de croire qu’Emma dérogerait à la règle. Et dans sa prétention évidente, le Phoenix savait dans quelle position dominante il faisait face à la Hottenberg. Alors il pouvait tout se permettre.

« Le tailleur vous va tout aussi bien que les robes drapées. Même si je pensais qu’à votre âge, on était un peu moins stricte. »

L’ange déchu se permit un clin d’oeil accompagné d’un sourire charmeur pour les uns, carnivore pour les autres. Mais il ne s’approcha pas de la Hottenberg. Elle était une femme du monde en devenir, et certainement plus intelligente que celles que Stelian avait pu dévorer dans son ambition irrévérencieuse.

« Hormis le désir de me revoir, qu’est-ce qui vous amène en ces lieux ? Vous devez être en territoire inconnu. »

Il reprit son verre qu’il avait délaissé plus tôt pour accueillir son invité, mais ne quitta pas la plantureuse rousse, du regard, qu’il se permit même s’appuyer pour installer un peu plus l’emprise qu’il pouvait avoir sur elle. C’était évident.

« C’est une dangereuse initiative. »

Tous les deux le savaient sûrement. Elle s’était jeté dans le gueule du loup.


(c) sweet.lips


CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©endlesslove.
Administratrice

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Emma-Serah K. Hottenberg
Administratrice
Coeurs : 63 Messages : 213
Couleurs : LightCoral & Orchid
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : BB - beautiful bitch. ♥ (célibataire et hétérosexuelle). Il paraît que je ressemble à : Lily (gorgeous) Evans. #teamHP & random originals et à ce propos, j'aimerais remercier : James + Stelian + Nate + moa ♥ (avatars) | signature by MISS AMAZING. & gifs from tumblr.
Re: strangers to each other. ❞ (steliemma) | Dim 06 Mar 2016, 00:08

Stranger
Emma ; Stelian ;


Pauvre Felicia. Elle n'avait fait que se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Emma aurait pu se sentir désolée pour elle si seulement elle réalisait à quel point il était difficile de trouver un travail quand on n'avait pas ses capacités. Lorsqu'il se retrouva derrière elle, Emma eut la désagréable sensation que Mr. Phoenix avait gagné du terrain sur elle, non seulement parce qu'il semblait plus grand que dans son souvenir –elle avait deux centimètres de talons en moins qui semblaient faire la différence– mais aussi parce qu'il était beaucoup plus à l'aise qu'elle entre ces murs.

« Il me semble vous avoir déjà prié d'arrêter de prendre vos rêves pour des réalités. »

En temps normal, elle savait se retenir de taquiner ses vis-à-vis quand il ne s'agissait pas de ses proches. Mais elle avait laissé échapper cette réplique dans un élan de bravoure, et elle s'en mordait l'intérieur des joues, suffisamment discrètement pour ne pas se faire remarquer. Etait-elle nerveuse ? Intérieurement, elle se hurla dessus. Emma Hottenberg n'était jamais nerveuse. C'était forcément autre chose. Pour une raison ou une autre, quelque chose dans l'atmosphère de la salle lui procurait un sentiment d'inconfort peu familier, et il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre d’où cela lui venait.
Elle était complètement à sa merci, et en avoir pleinement conscience lui donnait des frissons.

« Elle aurait perdu de son charme si elle n’avait pas été dangereuse. » se contenta-t-elle de répondre.

Le regard de Stelian qui s’appuyait sur elle la forçait à ne pas détourner les yeux. Elle s'était tellement entraînée à le faire que c'en était devenu une habitude, même lorsque ce n'était pas nécessaire, même lorsqu'elle prenait des risques en étant aussi insolente. C'était sa façon de faire oublier qu'elle n'avait que vingt ans. Comme lorsqu'elle sortait en tailleur, qu'elle portait des talons hauts et qu'elle jouait les grandes dames. Elle n'était pas obligée d'avoir seulement vingt ans, si c'était un moyen d'arriver à ses fins.

« Ne faites pas comme si vous ne vous attendiez pas à ce que je me présente après une semaine. »

Un sourire amusé éclaira son doux visage tandis qu'elle s'avançait vers le directeur. Elle passa a côté de lui, jeta un coup d'oeil sur le bureau et sortit son MacBook de son sac.

« Puis-je ? »

Elle attendit un signe de sa part pour le poser sur la surface vernie du bureau, et réalisa, pendant la fraction de seconde qui fallu à l'écran pour s'éclairer, que ses yeux brillaient d'excitation. Peut-être qu'elle ressemblait un peu trop à une enfant le soir de Noël, peut-être qu'elle ne devrait pas se montrer si transparente. Mais elle avait hâte que ses documents ne s'affichent, et si elle ne savait pas se tenir, elle serait en train de sautiller sur place.

« J'ai réfléchi à ce que vous m'avez dit la nuit dernière. »

Son fond d'écran –une photo de Lisbeth et d'elle-même, avec Klaus et James qui faisaient les idiots derrière– s'afficha le temps d'une demi-seconde avant qu'elle ne le cache derrière les documents qu'elle avait oublié d'ouvrir avant de partir. Elle ramassa une mèche de cheveux qu'elle plaça derrière son oreille et tourna l'écran vers Stelian.

« À vrai dire, vous m'avez plutôt inspirée. » Elle le regarda de haut en bas. « Je me demandais d'où pouvait bien venir votre accent, quand une autre idée m'est venue. »

Elle était habituée à entendre parler un anglais très british, à cause de ses propres origines mais aussi celle de ses amis les plus proches. Mais les sonorités de la voix de Stelian lui étaient tout à fait inconnues.

« Beaucoup de sanctuariens sont originaires de la Terre, alors il ne serait pas étonnant que ce soit le cas pour des organisations entières. N'est-ce pas ? »

Lancée sur cette piste, elle avait mis trois jours à rassembler les diverses activités se rapportant au crime organisé sur Terre. En comparant avec les quelques informations dont elle disposait déjà, elle avait fini par réduire ses recherches aux Etats-Unis. Ce qui était déjà un progrès énorme sachant qu'elle avait passé des nuits entières à écumer l'Europe et l'Asie devant l'écran de son ordinateur. Les tableaux qu'elle montrait au président directeur général faisaient office de listes, qui recensaient les activités susceptibles d'être liées au clan Barrow avant qu'il ne s'établisse sur Sanctuary of Heart.

« J'espère que vous ne m'en voulez pas d'avoir privilégié la recherche des origines du clan Barrow aux vôtres. »

Emma s'adossa contre le bureau en se retenant de monter dessus, et se mordit la lèvre inférieure pour s'empêcher de sourire.
Malgré ses efforts pour persuader du contraire, elle n'avait que vingt ans.

Code - Kuru
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 45 Messages : 114
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Cutie Lyria (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: strangers to each other. ❞ (steliemma) | Dim 06 Mar 2016, 22:58

strangers to each other
When it hurts, will we still be the same two lovers all over each other when it hurts, will we still see why we got together
« Il me semble vous avoir déjà prié d'arrêter de prendre vos rêves pour des réalités.  »

Lever de rideau.
Emma initie le premier pas de danse alors que le Phoenix s'improvise chorégraphe sur une musique qu'il ne connaît pas. N'a jamais entendu. Et n'aurait jamais cru possible si seulement elle lui avait été contée. À mesure que les jambes de la délicate s'agitent devant lui, son sourire sardonique s'étire et il voit d'avantage ses chevilles ciller sur un terrain trop glissant que la tenue irrévérencieuse de la Hottenberg qui se damnait nonchalamment contre le bureau central. Le démon observait, chaque mouvement qui aurait pu être l'opportunité à saisir pour établir un contact de chasteté qui lui aurait sans doute valu une prise de pouvoir bien mieux assise dans leur duel intimement débuté depuis leur rencontre.

«  Je me demandais d'où pouvait bien venir votre accent, quand une autre idée m'est venue.  Beaucoup de sanctuariens sont originaires de la Terre, alors il ne serait pas étonnant que ce soit le cas pour des organisations entières. N'est-ce pas ? »

Stelian acquiesce, d'un hochement de tête bien plus méfié qu'approbateur. Le trop rapide lien établi entre le clan Barrow est lui-même haussa subtilement le rang d'Emma dans son estime à mesure que sa réserve le pousse à agir plus frontalement avec la jeune étudiante. C'était dénué de moral, évidemment, mais le terrain était trop glissant pour pas ne projeter de s'y élancer d'un coup sec.

« J'espère que vous ne m'en voulez pas d'avoir privilégié la recherche des origines du clan Barrow aux vôtres »

Emma s'adosse contre le bureau, lui relève fièrement la tête pour ne pas laisser ses inquiétudes transparaître sur son visage laiteux. Il s'approche, en fermant les yeux. Les pas faussement hésitants, il fit mine de s'approcher dangereusement d'elle, et fixa avec une insolence de gosse la fée, avant de finir par détourner son regard vers le MacBook posé stratégiquement sur la surface massive du bureau. S'y penchant avec une attention toute calculée, il parcourut plus vite qu'il ne l'avait semblé les tableaux dressés par Emma.

« Est-ce votre travail sans doute acharné qui a payé ? Ou le téléphone de Mr Edward Hottenberg qui a bien servi ces derniers jours ? »


Le sourire ironique, le regard hautain et la mine moqueuse, il se détourne de l'écran pour venir titiller l'égo de la digne héritière du PDG de l'E-Corp et lui rappelé sa position sociale de privilégiée. Elle était de ces femmes dont le travail souvent titanesque était camouflé par une position trop haute dans la société, et dont la renommée était souvent tristement faite par leur nom bien plus que par le mérite. Le sourire enfantin, il se racle la gorge et finit par s'éloigner de la jeune fée.

« Vos recherches ont été fructueuses, visiblement. »

Stelian pose ses mains à plat sur le bureau, de l'autre côté d'Emma-Serah, et lui fait face en improvisant lui-même l'arène. Son rictus moqueur ne le quittant pas, et fait mine de réfléchir régulièrement, alors que finalement, cette nouvelle entrevue improvisée lui imposait bien plus de précaution qu'il ne l'aurait pensé.

« Mais pourquoi faites-vous un rapprochement constant entre vos goûts douteux pour la pègre et moi-même ? »

Stelian s'agite, et ses pas le redirigent vers Emma, à une distance plus réduite que précédemment, parce qu'après tout, c'est l'ivresse de leur jeunesse de mêler la sensualité de leur côté professionnel. Et l'arrogance le poussait à croire que leur infime différence d'âge jouait bien plus qu'il n'y paraissait sur le contrôle qu'elle-même pouvait avoir de ses propres émotions.

« Une fascination que vous ne contrôlez pas, sans doute. »

Dans un souffle chaud et une voix grave, le sourire charmeur, l'espace s'était aussi vite agrandi qu'il ne s'était réduit entre les deux partis. Il se dirigea calmement vers la bibliothèque à droite de l'entrée de son bureau, en y cherchant un ouvrage bien particulier.

« Vous savez que c'est une enquête risquée dans laquelle vous vous lancez là. Peu de journalistes ont réussi à collecter des informations sur ce genre d'organisations sans y avoir laisser plus qu'ils ne l'auraient souhaité. Vous semblez me dire que ce sont possiblement des êtres Terriens, mais pensez-vous sincèrement que votre quota d'informations à leur sujet est plus important que le leur à votre propos ? Vous êtes peut-être déjà sur leur liste rouge, chère Emma. »

Un dossier rouge est tiré par le PDG d'une étagère noire de livres en tout genre, qui respiraient tous la première édition de la version brochée de grands ouvrages. Souvent des cadeaux de relations intéressés, qui témoignaient plus d'un possible intérêt commun à venir qu'une réelle amitié qui relevait de la sincérité affective. Mais le démon avait depuis longtemps renoncé aux sentiments fondés, plutôt qu'aux relations sobrement calculés pour son gain personnel. Et la Hottenberg devait être maîtrisée bien plus artistiquement qu'autrui.

« À moins que... »

Il revint vers elle, mais plutôt que de tenter une nouvelle déstabilisation aux vieux films romantiques pour jeunes vierges, il se posa délicatement à côté d'elle, à une distance respectable, le seul ordinateur de la fée marquant une distance certaine qui lui assurait qu'elle ne reculerait pas.

« Vous avez peut-être plus croustillant à m'offrir qu'une simple hypothèse d'origine ? »

D'un oeil aguicheur et calculateur, Stelian provoquait l'impétuosité d'Emma-Serah à lui dévoiler plus, et prit le parti de jouer le bluff. L'important présentement était de savoir à quel degré elle connaissait son dossier, et quelles données aurait-il pu lui communiquer, pour l'orienter intelligemment sans risquer sa propre déchéance. C'était l'angoisse qui crispait ses doigts, puisqu'il était trop évident qu'elle liait d'emblée le nom des Barrow à celui du PDG.

« Dites-moi ce que vous savez, douce Emma. »

Il agita la fameuse chemise cartonnée de couleur rouge sous les airs juvéniles de l'étudiante, en attendant la moindre réaction qui lui aurait permis un revers de situation à son avantage. Mais finalement, il aurait dû se préparer plus soigneusement à leur prochaine rencontre, évitant ainsi de se retrouver dans une position aussi inconfortable que celle ici se déroulant.

« Et je vous donnerais mes hypothèses. »

C'était tout ou rien.
Coup de Poker.


(c) sweet.lips


CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©endlesslove.
Administratrice

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Emma-Serah K. Hottenberg
Administratrice
Coeurs : 63 Messages : 213
Couleurs : LightCoral & Orchid
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : BB - beautiful bitch. ♥ (célibataire et hétérosexuelle). Il paraît que je ressemble à : Lily (gorgeous) Evans. #teamHP & random originals et à ce propos, j'aimerais remercier : James + Stelian + Nate + moa ♥ (avatars) | signature by MISS AMAZING. & gifs from tumblr.
Re: strangers to each other. ❞ (steliemma) | Dim 13 Mar 2016, 00:25

Stranger
Emma ; Stelian ;


« Est-ce votre travail sans doute acharné qui a payé ? Ou le téléphone de Mr Edward Hottenberg qui a bien servi ces derniers jours ? »

Oh non, ne joue pas à ça avec moi.
Les mains de la fée se crispèrent sur le rebord du bureau, faisant blanchir ses jointures plus qu'elles ne l'étaient déjà tandis qu'un sourire respirant l'hypocrisie reprenait place sur ses lèvres. Ce n'était pas la première fois qu'on lui faisait une remarque de ce genre, mais le ton qu'il employait lui donnait envie de lui faire avaler sa cravate.
Mais Emma savait se tenir. Elle se contenta donc de sourire comme une idiote.

« À vous de me le dire. »

Le lien qu'elle faisait entre son affaire et le PDG était purement imaginaire. Emma aimait suivre ce que le reste du monde appelait l'instinct féminin car jusqu'alors il avait souvent prouvé qu'elle n'avait pas tort de lui faire confiance. Préparée depuis des années à garder de la contenance même en situation extrême, elle ne bougea pas d'un cil même lorsqu'il réduisit la distance qui les séparait à tel point qu'elle pu sentir son eau de Cologne malgré les faibles inspirations qu'elle prenait. Si tu respires trop fort, ta poitrine va gonfler et on ne regardera que ça, lui avait dit une fois sa mère.

« Une fascination que vous ne contrôlez pas, sans doute. »

Cette fois, c'est un sourire amusé qui se peignit sur son doux visage.
Je vais te laisser le bénéfice du doute.
Elle n'allait pas se laisser intimider par Stelian. Toute sa vie, elle en avait vu passer, des comme lui. On n'apprenait pas que l'économie et les mathématiques au lycée, c'était une école de la vie qui donnait un aperçu de la réalité en dix fois pire. Combien de fois était-on venu la voir pour essayer de lui couper l'herbe en dessous du pied ? Et combien de fois elle avait fait de la vie de ces gens un enfer sous prétexte qu'ils respiraient le même air qu'elle ?

Les yeux verts de la fée suivirent le dossier écarlate du regard à mesure que le démon l'agitait devant elle. Machinalement, elle se mâchouilla l'intérieur d'une joue, tandis qu'un silence s'installait dans une salle devenue subitement trop grande. Il lui suffisait de tendre le bras pour attraper la pochette cartonnée et découvrir ce qui s'y cachait à l'intérieur, pourtant elle n'allait pas se risquer à le faire. Manquerait plus qu'on lui serve les informations sur un plateau doré. Elle fit un pas vers lui, en quittant définitivement la pochette devenue l'objet de sa convoitise du regard et le reporta un instant sur le visage de Stelian. Sa suffisance lui donnait envie de prendre sa cravate et l'étrangler avec.

« Jetons un coup d’œil à ce qu'il me reste. »

Elle se pencha légèrement vers l'écran de son ordinateur, remit ses lunettes sur son nez et pianota rapidement sur son clavier, concentrée sur les notes qui défilaient devant ses yeux. Il fallait qu'elle trouve quelque chose d'intéressant. Cela ne suffisait plus de savoir qu'ils trafiquaient drogue, femme et armes, qu'ils pillaient et tuaient pour asseoir leur pouvoir et qu'ils le faisaient de façon tellement fine que les traces qu'ils laissaient derrière eux étaient des fausses pistes, des pièges dans lesquels la police tombait systématiquement.

« J'ai ici une liste –elle tourna à nouveau son ordinateur et leva les yeux vers son vis-à-vis– de personnes ayant un lien direct avec le clan Barrow. La plupart sont des clients qui possédaient suffisamment d'argent pour étouffer l'affaire, mais personne n'est jamais à l'abri lorsque l'on cherche bien. »

Le souvenir des nuits blanches qu'elle avait passées à décortiquer dossier par dossier –tout était écrit à la main, si l'on tombait sur les informations que détenait la police il y aurait deux fois plus de morts qu'à l'heure actuelle– pour trouver un lien logique entre chacun des acteurs de cette pièce folle. Son bureau s'était métamorphosé en un énorme tableau ou les idées s'emmêlaient tellement qu'elle avait manqué d'en devenir folle. Mais elle avait réussi à en tirer une –trop maigre– liste qu'elle avait détaillé au fur et à mesure qu'elle trouvait des informations.

« C'est sans grande surprise que j'ai réalisé que je connaissais la plupart de ces noms. L'élite de la ville constitue un cercle très fermé, en vingt ans d'existence on en a vite fait le tour. »

Des "amis" –le mot était à manipuler avec des pincettes– et connaissances de ses parents figuraient sur cette liste. Des hommes et des femmes qu'elle avait vu déambuler dans sa maison dans des costumes hors-de-prix, coupe de champagne à la main et sourire faux sur le visage. Ces gens-là qui lui avaient pincé les joues dans son enfance et qui l'avaient regardée avec envie lorsqu'elle avait grandi. Elle laissa à Stelian le temps de parcourir les noms sur l'écran mais lorsqu'elle défila jusqu'aux détails de ses recherches, elle referma le MacBook d'un geste sec et déterminé, puis leva le menton vers le directeur en passant par le dossier qu'il tenait encore dans sa main.

« Est-ce que cela vous suffit, Stelian ? »

Code - Kuru
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 45 Messages : 114
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Cutie Lyria (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: strangers to each other. ❞ (steliemma) | Ven 18 Mar 2016, 13:55

strangers to each other
When it hurts, will we still be the same two lovers all over each other when it hurts, will we still see why we got together

La proie court encore, file entre ses mains crispées, et son agacement est trahi par la fréquence machinale du tapotement de son index contre la surface vernie du bureau. Ce n'est pas la première tentative de filet qu'il projette, pourtant elle semblait se dérober chaque fois qu'il était sur le point de se refermer.  

« J'ai ici une liste de personnes ayant un lien direct avec le clan Barrow. La plupart sont des clients qui possédaient suffisamment d'argent pour étouffer l'affaire, mais personne n'est jamais à l'abri lorsque l'on cherche bien. »

Il y avait trop de noms qui étaient inconnus du conscient collectif, et finalement elle avait relié soigneusement une partie des clients des Barrow sans que cela même ait été connu du grand public mafieux. Stelian analyse chacune des lettres tapées sur l'écran d'ordinateur, et il sentit son pied glisser de sa marche dorée quand il vit trop d'informations confidentielles.

« Est-ce que cela vous suffit, Stelian ?  »

La voix claire et pressante d'Emma inflige un coup de pression à l'ange déchu, qui sentait d'ici la sentence approcher. Il se tourne vers elle, avec une élégance qu'il jouait toujours trop bien, et se permit de lui caresser la joue, non pas comme un homme vers une femme. Ce geste, c'était celui réservé aux enfants.

« Douce Emma-Serah. »

Son prénom appuyé par un ton suave rompt le geste audacieux de Stelian, qui aurait pu aller plus loin et la faire céder tout de suite à des avances qu'il n'avait jamais commencé. Il la voyait de bien trop haut pour s'abaisser à sa tentative de bluff, et s'éloigna d'elle en marchant nonchalamment dans la pièce qui lui était réservée.

« Comme je le craignais, vous n'êtes pas de taille à susciter ma curiosité bien longtemps. »

Les mots sont durs, la voix fermé, la mine grave. C'était du bluff bien plus encore que ce qu'il avait débuté en sortant un dossier rouge qui n'avait d'informations que ce qu'il prétendait lui-même. Bien entendu, il n'y en avait aucune. Trop peu par rapport à ce que la Hottenberg venait de récolter. Il fallait à Stelian endosser à nouveau le costume de PDG respectable, prétentieux, détestable et odieux, pour fuir les tentatives d'Emma de s'introduire dans un monde bien trop dangereux pour elle.

« Votre beauté est bien plus impressionnante que le travail que vous venez de fournir. La mission que vous vous êtes attribuée est bien trop dangereuse pour une frêle créature comme vous. Vos adversaires sont probablement des hommes peu scrupuleux qui n'hésiteront pas à vous descendre si jamais vous vous aventurez trop loin. »

Et en fait, il la ramena inconsciemment à sa condition première de femme. Et adapte son propre jeu en fonction de son estime, bien plus haute que ce qu'elle aurait pu comprendre, mais trop tentante pour se laisser dépasser par des recherches trop poussées qui aurait pu mettre sa propre position sociale en danger.

« Croyez-moi, Emma-Serah. »

Ses pas félins le mène à nouveau vers la Hottenberg, qu'il prend soin d'encadrer de ses deux bras contre le bureau sur lequel elle s'était jonchée quelques minutes auparavant. Sa domination était toute faite, il en était naïvement certain. Le regard dans celui émeraude de la fée assit un peu plus sa supériorité.

« Je ne voudrai pas que vous vous fassiez du mal. Laissez tomber ce projet pharaonique et retournez sagement étudier votre code civil. C'est bien plus risqué de jouer la grande face à des hommes armés tels que ceux des Barrow. »

Les secondes sont longues, avant qu'il ne cesse son jeu séducteur et qu'il s'éloigne enfin du corps sculptural de la Hottenberg. Mais finalement, comme un coup final sur un terrain glissant, il s'éloigne, revient derrière son bureau ou sa stature se veut suprême.

« Vous n'êtes pas de taille. »

Renonce, jolie poupée.

(c) sweet.lips


CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©endlesslove.
Administratrice

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Emma-Serah K. Hottenberg
Administratrice
Coeurs : 63 Messages : 213
Couleurs : LightCoral & Orchid
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : BB - beautiful bitch. ♥ (célibataire et hétérosexuelle). Il paraît que je ressemble à : Lily (gorgeous) Evans. #teamHP & random originals et à ce propos, j'aimerais remercier : James + Stelian + Nate + moa ♥ (avatars) | signature by MISS AMAZING. & gifs from tumblr.
Re: strangers to each other. ❞ (steliemma) | Lun 21 Mar 2016, 00:59

Stranger
Emma ; Stelian ;


Il suffit que tu regardes un peu plus que ce que tu voulais voir et là, tu aurais compris qu'il était en train de flipper.
Elle commençait tout juste à devenir une menace qu'il ne prenait plus à la légère. Elle était maintenant un peu plus qu'un joli minois, plus qu'une pauvre enfant qui se baladait dans ses parures hors de prix et qui jouait les justicières avec trop d'ambition.
Mais ça, elle ne le voyait même pas.
Tout ce qui se dressait devant elle était l'odieux personnage qui ne daignait pas la prendre au sérieux. Celui qu'elle croyait être un peu différent mais qui était finalement comme tous les autres. Rien de plus qu'un requin qui se disait prêt à la croquer dès qu'elle entrerait dans l'eau. Un prédateur prêt à ne faire qu'une bouchée d'elle lorsqu'elle passerait les portes de son château.

Et elle sentait le rouge lui monter aux joues. Pas parce qu'il avait brisé toutes les règles de bienséance en l'enfermant entre ses bras et son bureau, pas parce qu'il avait un charme fou lorsqu'il dominait la situation. C'était juste le sang qui lui montait à la tête tandis qu'elle l'écoutait la ramener à une condition qu'elle avait passé toute sa vie à essayer de modifier. Sa poitrine se soulevait plus qu'à l'ordinaire, et elle dut se faire violence pour éviter au bout de ses doigts de s'enflammer ; elle n'allait pas non plus lui donner le plaisir de lui montrer que ses mots soigneusement choisis l'avaient heurtée.

« Est-ce que vous auriez des choses à vous reprocher, Mr. Phoenix ? »

Elle se détacha du bureau et se retourna pour lui faire face à nouveau. La position qu'il avait pris en se mettant de l'autre côté changeait littéralement la nature de leur échange. Elle se posta devant lui, le menton levé fièrement malgré le fait qu'elle se trouvait complètement à sa merci. Ce n'était pas la première fois qu'elle allait sortir les griffes dans un domaine qui n'était pas le sien.

« J'espère pour vous que non, car peu importe quelles sont les motivations qui vous poussent à vouloir me dissuader de continuer soyez certain que j'en entendrai parler. »

Peu de gens avaient le privilège de focaliser l'attention d'Emma sans qu'elle l'ait décidé de son plein gré. Aveuglée par la colère qui l'animait chaque fois qu'on osait remettre ses compétences en question.

« Épargnez-moi vos beaux discours, je sais comment les hommes comme vous fonctionnent. Si vous croyez que vous allez m'avoir avec vos compliments et votre numéro de charme c'est que vous êtes bien naïf mon cher Stelian. »

Elle redressa le dos et s'avança vers la table jusqu'à ce que ses genoux qui heurtaient doucement le bois ne l'informe qu'elle ne pouvait pas aller plus loin.

« Bien sûr que je suis de taille. Je le suis plus que personne ne le sera jamais. »

Qui essayait-elle de convaincre ? était la question qui se posait silencieusement.
Elle continua de se prendre au jeu de "qui détournera le regard en premier" en s'assurant que cette fois, ce ne serait sûrement pas elle. Cela tombait bien, parce que sans les verres qui obstruaient son regard, elle avait une protection supplémentaire au cas où les choses ne tourneraient en sa défaveur.

« Vous avez tort de me sous-estimer, et vous avez encore plus tort de croire que je suis une de ces pauvres filles qui arrêteront de respirer pour vos beaux yeux. Je vaux beaucoup plus que ça, et vous allez vite constater que je suis bien plus qu'un joli minois. »

Emma posa les paumes sur la table et avança le buste dans un élan de bravoure. Tout en elle respirait l'arrogance. De ses talons hauts jusqu'à son parfum, en passant par le tailleur parfaitement ajusté à toutes les courbes de son corps. Des larges boucles qui encadraient son visage à ses yeux de biche qui disaient vas-y, tu peux me caresser mais pas me décoiffer.

« Qui êtes-vous pour penser que vous pouvez me faire renoncer ? » Sa voix devint presque un chuchotement, mais dans l'immensité de la pièce où ils se trouvaient seuls, il ne pouvait que l'entendre. « Vous n'avez aucun contrôle sur moi. Personne n'en n'a jamais eu et ce n'est certainement pas aujourd'hui que ça va changer. »

Code - Kuru
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 45 Messages : 114
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Cutie Lyria (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: strangers to each other. ❞ (steliemma) | Ven 25 Mar 2016, 14:01

strangers to each other
When it hurts, will we still be the same two lovers all over each other when it hurts, will we still see why we got together
Emme-Serah était belle. Douce, élégante, bien roulée, et dont la prestance égalait largement celle des plus grandes dames de Skyworld. Elle avait ce corps formée selon les Dieux, dans des courbes enivrantes et indécentes, dans les plus belles robes de couturier ou les habits griffées, elle inspirait le désir à chacun de ses pas ou mouvements contrôlés. Qu'est-ce qui se serait passé, si ici là le jeu s'était arrêté ? Si l'ange déchu n'avait pas vu bien plus que ce qu'elle avait à offrir, la danse du diable au corps, ce soir mondain où il avait attrapé la plus belle gazelle dans la fosse aux lions.

« Bien sûr que je suis de taille. Je le suis plus que personne ne le sera jamais.  »

Un sourire narquois, amusé, et ô combien agaçant fleurissait sur le visage diabolique du démon, et il l'écoute sans ciller débiter des paroles acerbes de sa voix claire. Elle était de taille, bien plus que n'importe qui auparavant. Mais il n'était plus un débutant. Et s'il avait pensé la soumettre d'une toute autre manière d'abord, il s'effrayait autant que se délectait de vouloir plus, encore plus.

« Vous avez tort de me sous-estimer, et vous avez encore plus tort de croire que je suis une de ces pauvres filles qui arrêteront de respirer pour vos beaux yeux. Je vaux beaucoup plus que ça, et vous allez vite constater que je suis bien plus qu'un joli minois.  »

Tu n'es l'es pas encore, chérie.
C'était quoi, ce jeu morbide dans lequel ils s'étaient jetés l'un et l'autre. Qu'avaient-ils à gagner, réciproquement, dans des parties indécentes où ils s'affrontent mutuellement, dans une tension palpable qui ne se qualifierait d'aucune manière. L'exclusivité de ce regard ambitieux, le Diable la dévore, et se noie dans ses prunelles émeraude, comme il se plonge à corps perdu dans le défi de sa vie.

« Qui êtes-vous pour penser que vous pouvez me faire renoncer ? Vous n'avez aucun contrôle sur moi. Personne n'en n'a jamais eu et ce n'est certainement pas aujourd'hui que ça va changer. »

Oh que si, princesse.
Il avait bien plus de contrôle sur ta jolie silhouette que tout ce que tu aurais pu imaginé dans tes fantasmes de femme trop jeune pour être aguerrie pleinement. Chacun de ses pores appelait à la débauche, et la moindre parcelle de peau aspirait à contrôler tout ce qui l'entourait, en maniaquerie du contrôle furieuse, et si le peu de liberté  qu'elle s'imaginait encore n'était pas entre ses doigts crispés, ce n'était qu'une question de temps trop long.

« Vous faîtes erreur, Emma-Serah. »

Le prénom mélodieux à ses oreilles, il prit soin d'articuler chacune des syllabes composantes pour asseoir son emprise sur elle, qu'il s'imaginait prétentieusement grandissante. Il avait du contrôle sur elle, égal à celui qu'elle avait sur lui. Parce qu'il était restait patient, contre toute attente. Dans une maîtrise parfaite évidemment, il continuait sans déposer les armes de faire face à ses paroles arrogantes, sans jamais ciller, même s'il craignait pour sa propre domination.

« Pourquoi êtes-vous ici à essayer de me prouver, à moi et pas à quelqu'un d'autre, que vous valez mieux que tous les pauvres petits enquêteurs avant vous ? Enquêteurs qui ont tous disparu dans d'étranges circonstances, rappelez-vous en bien. »

Les mains dans les poches de son costume, Stelian contourne le bureau, et tandis qu'elle-même relâche les mains plaquées sur son bureau, ils sont l'un face à l'autre, le duel s'étant transformé pour savoir lequel baisserait le regard le plus tôt. Un duel qui n'avait aucun sens en soi. C'était un combat perdu d'avance, pour l'un comme pour l'autre.

« Vous êtes encore plus digne d'intérêt que d'autres femmes, plus belles que vous à mes yeux. Et croyez-moi, comme vous semblez si bien le savoir, elles sont nombreuses. Ne gâchez pas cela. »

Aucun frôlement entre leurs deux corps fiévreux, pas le moindre contact physique, la tension s'intensifiait à leurs mots écorchés et leurs coeurs emballés par une excitation que ni l'un ni l'autre n'avait connu auparavant, provoquée par une bataille inédite dont personne ne pouvait encore déterminer le futur vainqueur. Ni le prix à payer. Encore moins la récompense de la victoire.

« N'ayez pas la stupitidité de votre manque d'expérience. Ce n'est plus de l'ambition, c'est de la folie pure. »

Les regards intensément échangés ne s'abaissèrent d'aucune manière, et semblaient même gagner en mesure à force d'échanges poignards.

« Arrêtez de vous surestimer, Emma-Serah Hottenberg. Vous n'êtes personne pour affronter le clan Barrow. »

Abandonne.

(c) sweet.lips


CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©endlesslove.
Administratrice

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Emma-Serah K. Hottenberg
Administratrice
Coeurs : 63 Messages : 213
Couleurs : LightCoral & Orchid
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : BB - beautiful bitch. ♥ (célibataire et hétérosexuelle). Il paraît que je ressemble à : Lily (gorgeous) Evans. #teamHP & random originals et à ce propos, j'aimerais remercier : James + Stelian + Nate + moa ♥ (avatars) | signature by MISS AMAZING. & gifs from tumblr.
Re: strangers to each other. ❞ (steliemma) | Mar 29 Mar 2016, 19:34

Stranger
Emma ; Stelian ;

Emma-Serah, c'était son prénom de petite fille. Celui par lequel ses parents l'appelaient autrefois pour la sermonner. Que ceux qu'elle avait longtemps –et naïvement– appelé "les adultes" utilisaient pour lui rappeler que « Non, Emma-Serah, vous avez tort et j'ai raison. » Ce n'était plus cinq ans d'écart qui séparaient Emma-Serah de Stelian ; c'était la tour de verre qui faisait office de siège à Parker & Co, c'était la firme elle-même, c'était la centaine de vies qu'il pouvait briser s'il décidait de licencier tout le beau petit monde qui s'activait sur trente étages, c'était la place qu'il occupait dans la société et le siège en cuir qui disait « Président Directeur Général », et c'était également le costume sur-mesure qu'il avait payé avec un argent qui était le sien. Pas celui de Papa ni celui de Maman.

« Vous êtes encore plus digne d'intérêt que d'autres femmes, plus belles que vous à mes yeux. Et croyez-moi, comme vous semblez si bien le savoir, elles sont nombreuses. Ne gâchez pas cela. »

C'est le doute qui s'installa dans l'esprit d'Emma. Ce n'était rien par rapport à la confiance qu'elle s'accordait à elle-même, juste un éclair qui fait l'effet d'une décharge électrique. Cela ne dura pas longtemps, même pas une seconde, mais cela suffit à remonter à la surface une question, une seule, qui résonna dans son crâne comme le refrain désagréable d'une chanson que l'on n'arrive plus à se retirer de la tête.
En quoi es-tu exceptionnelle, Emma-Serah ?

« N'ayez pas la stupitidité de votre manque d'expérience. Ce n'est plus de l'ambition, c'est de la folie pure. »

Elle sentait ses mains devenir moites. Et s'il avait raison ? C'était ça le grand problème. Ce qu'il disait, elle se l'était déjà entendu dire. Elle savait qu'elle se lançait dans une histoire qui dépassait tout ce qu'elle avait déjà affronté auparavant, Emma n'était en aucun cas naïve, et surtout pas au point de prendre ce dossier à la légère. Si personne n'y était venu à bout, c'était pour une raison qui était loin de lui échapper, elle savait que le clan Barrow était influent au point de faire disparaître tous ceux qui se dresseraient sur son passage. Un frisson remonta le long de sa colonne vertébrale et elle manqua de faiblir sur ses jambes. Comment avait-elle pu se laisser aveugler par son orgueil ? Depuis quand avait-elle oublié les dangers que représentaient la voie sur laquelle elle s'était engagée ?

« Arrêtez de vous surestimer, Emma-Serah Hottenberg. Vous n'êtes personne pour affronter le clan Barrow. »

Personne. C’était sa fierté qui en prit un coup cette fois, et elle détourna le regard, préférant lui céder cette manche plutôt que lui montrer qu’il avait frappé là où cela faisait le plus mal. Puis alors qu’un nouveau frisson désagréable lui parcourut la nuque, Emma éclata de rire. Un rire nerveux qui résonna dans la pièce vide, jusqu’à ce qu’elle porte une main à ses lèvres par réflexe,

« Personne ? » répéta-t-elle en levant des yeux brillants vers lui. « Monsieur Phoenix, vous devenez insultant. »

Elle referma son MacBook avec violence et le rangea dans son sac. Machinalement, elle ramena ses cheveux dans une main pour apporter un peu d'air à sa nuque qui chauffait dangereusement, puis les ramena sur une épaule avant de se tourner à nouveau vers lui.

« Vous pouvez me trouver naïve si vous le voulez, vaniteuse ou trop orgueilleuse si cela vous amuse. » Elle posa une main sur sa poitrine. « Mais non, je ne suis pas personne. »

Elle recula d'un pas, et sans savoir réellement quoi faire, elle préféra se remettre à rire. Le rire amer d'une grande fille qu'on a traité de bébé. Qui était si en colère qu'elle aurait pu se mettre à pleurer.
Elle se tourna à nouveau vers lui et tendit la main pour lui dire qu'elle ne voulait pas qu'il s'approche.

« Pendant une seconde –que dis-je, même pas une seconde– j’ai été tentée de vous croire. Je dois vous avouer que vous êtes plutôt doué dans ce que vous faites. »

Elle baissa le bras pour réajuster les plis imaginaires de son tailleur, et passa les doigts dans ses cheveux pour vérifier qu’aucun nœud ne s’y trouvait. C’était une façon pour elle de se persuader qu’elle ne passait pas pour une folle, quand bien même le ton de sa voix commençait à monter d’une gamme.

« Vous vous donnez de l’importance en pensant que je cherche à vous impressionner, et c’est vous qui me dites que je me surestime ? C’est une plaisanterie ! »

Et dans un élan de contradiction qui la caractérisait, Emma réduisit en deux enjambées l’espace qui les séparaient. Sans réfléchir avant de se lancer, elle enroula une main autour de la cravate du président directeur général et tira dessus pour supprimer la différence de taille qu'il y avait entre eux, fondant à nouveau leurs regards et n'offrant aucune possibilité de s'échapper. Comme si l'idée allait ne serait-ce que les frôler.

« Écoutez-moi bien, Stelian. »

Elle en avait presque oublié la perfection des traits. Emma resta un instant à détailler chaque trait de son visage, en essayant de se souvenir de la première chose qu’elle s’était dite lorsqu’elle l’avait vraiment vu. Lorsqu’il était passé de « un homme en costard » à « Stelian ». Elle tenta de se rappeler, mais elle n’y parvint pas.

« Je ne suis pas contrariée. C'est vrai, "être contrariée" c'est le mot qu'utilisent les adultes pour dire qu'ils boudent. Je ne suis pas contrariée. »

Sa voix s’était adoucie, tandis que lentement ses doigts desserraient leur étreinte autour du morceau de tissus. Elle prit une grande inspiration, soudain consciente qu’elle était en train de faire une scène.

« Vous pensez que je suis folle, Stelian ? »

Elle aurait pu se calmer, à cet instant. C’était même sa seule chance de le faire, à ce stade, tandis que son corps entier avait au moins gagné deux degrés. Il suffisait qu’elle prenne une nouvelle inspiration, qu’elle fasse l’effort de prendre sur elle.
Elle en était capable, mais maintenant qu’elle était lancée, elle n’avait plus envie de se calmer.

« Est-ce que c’est de la folie que de chercher à avoir ce qu’on mérite ? Je ne crois pas. »

Emma ouvrit le poing et relâcha totalement son étreinte par la même occasion. Un, puis deux, puis trois pas en arrière, et elle se retirait de la scène.

« J’ai beaucoup de plans, et aucun d’entre eux n’implique de laisser tomber quoi que ce soit. » Elle se retourna pour rejoindre la porte mais s’arrêta à mi-chemin pour se retourner vers son interlocuteur. « Et aucun d'entre eux ne vous implique, vous. Alors vous avez raison, pourquoi est-ce que je perds mon temps à essayer de vous prouver quoi que ce soit ? »

Elle eut un mouvement du bras qui eut pour effet d'ouvrir la porte –elle avait toujours usé de son don de télékinésie pour faire dans le théâtral– et fit claquer ses talons sur le sol en marbre. Tout en reculant pour quitter la salle, elle fit une révérence telle une comédienne ayant terminé son ultime intervention.

« Adieu, Monsieur Phoenix. »

En faisant volte-face, elle tomba nez-à-nez avec ce qui ressemblait à un membre de la sécurité. Emma prit une grande inspiration. Peut-être qu'elle avait crié un peu trop fort au court de leur dernier échange ? Cela n'avait plus vraiment d'importance ; ils s'étaient tous les deux mis d'accord pour arrêter de jouer les enfants polis, maintenant que les parents n'étaient plus là pour les surveiller.
Elle plongea son regard dans celui de l'homme qui lui faisait face.

« Raccompagnez-moi jusqu'à la sortie. »

Sans doute ne comprit-il pas pourquoi ses membres se mirent à bouger alors qu'il n'en n'avait aucune envie –après tout ce n'était pas son travail– mais il était difficile de résister à Emma lorsqu'elle mettait autant de conviction dans ce qu'elle disait.
Il appela un ascenseur pour elle et, sans se retourner, Emma regarda les portes se refermer, avec quand même au fond d'elle l'espoir de voir Stelian apparaître dans l'encadrement de la porte.
Mais cela n'arriva pas, et l'ascenseur se referma.

Code - Kuru
 
strangers to each other. ❞ (steliemma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2008] The Strangers
» cherche films horreur similaire à " the strangers "
» Omegle: Talk to strangers!
» My Mother and other strangers BBC 2016
» Claire Skinner

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Marché-
Sauter vers: