Partagez | 
 

 Come and listen to the heart's music. [Raphaël-Lilith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Raphaël I. M. Elosiam
Staffien
Coeurs : 70 Messages : 169
Couleurs : Raph s'exprime en mediumseagreen et Spirit réplique en sienna
J'ai traversé le portail depuis le : 18/12/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya. Mon nom est : Raphaël Ilwan Matys Elosiam. Actuellement je suis : veuf et hétéro. Il paraît que je ressemble à : Aoi Kaji de kiniro no corda et à ce propos, j'aimerais remercier : Kingyo pour le vava et Bunny pour la signa ♥
Come and listen to the heart's music. [Raphaël-Lilith] | Dim 15 Nov 2015, 23:43

- Allô ? ... Bonjour ! ...  Le parc de Séléné ? Oui, j’en ai entendu parlé, pourquoi ? … Je n’ai pas tellement envie de m’afficher comme ça en public. … Oui, certes. … J’irai, mais en tant que civil comme les autres. Merci, bonne journée également.

Je raccrochai en soupirant. Mon éditeur et ses lubies… Je me demandais aussi pourquoi il m’appelait de si bon matin. Il n’était pas particulièrement tôt, mais d’habitude il m’envoyait plutôt un sms ou un e-mail. Et le voilà qui me demandait de me rendre au parc de Séléné soi-disant parce que ça serait profitable pour les affaires… Autrement dit il espérait que la jeunesse y serait présente et que ça nous ferait de la publicité. Enfin surtout à lui… je n’étais pour ma part pas très friand de ce genre de chose. Je savais que ça faisait partie de mon métier, j’en avais pleinement conscience en choisissant de devenir écrivain. J’assumais cette part là, même si parfois je m’en lassais un peu. Ce n’était pas vraiment le prestige et la célébrité qui m’importaient dans l’écriture, mais tout simplement le fait de partager mon univers avec des lecteurs. Enfin, si mon éditeur souhaitait me savoir au parc, soit… Je n’allais pas faire mon difficile. De toute façon j’avais justement prévu d’y faire un tour ces prochains jours. J’étais curieux de voir à quoi il ressemblait, et le principe m’attirait tout particulièrement. Et ce serait pour moi l’occasion de jouer un peu du violon, comme j’avais l’habitude de le faire à Skyworld à mes heures perdues.

C’est ainsi que je me préparai pour sortir, emportant avec moi l’étui de mon Stradivarius. Spirit semblait enchanter à l’idée de se dégourdir les jambes, même s’il ne pouvait pas m’accompagner dans la ville, trop imposant. Comme je ne savais pas combien de temps j’y resterais, je préférais ne pas prendre sa selle pour lui éviter un poids inutile pendant trop longtemps. Je le monterai donc à crue, sans même un filet ou un licol. Il adorait pouvoir galoper “à la sauvage” comme il le disait.

ça faisait longtemps en plus, commenta-t-il.

Je n’avais pas besoin de rênes pour le diriger. Nos esprits étaient en parfaite communion, donc il me suffisait de penser pour lui transmettre mes directives. Et puis, il connaissait parfaitement le chemin, à force. Je l’enfourchai avec pour seule emprise sa crinière noir ébène. Et c’est ainsi que je partis en direction de la ville, avec mon étui à violon accroché en travers de mon torse. Avoir un étalon comme affilié présentait des avantages, notamment en ce qui concernait la locomotion. Certes, je pourrais aussi m’y rendre en volant, mais, mea culpa, je ne me considérais pas encore assez expert en la matière, certainement parce que je ne m’y exerçais pas assez souvent. Et puis Spirit aurait de quoi être jaloux, avouons-le. Il ne laissait personne lui monter sur le dos, mais quand il s’agissait de moi, il devait être mon seul moyen de transport. C’était assez comique comme raisonnement. Heureusement que je n’étais plus aussi habile dans l’art de la téléportation, sans quoi il me bouderait souvent. Il me fallut un peu moins d’une heure pour arriver devant les portes de la capitale sanctuarienne. Je descendis prestement, tout en flattant l’encolure de Spirit au passage.

- Je ne sais pas quand je sortirai, mais on se retrouvera dans les Plaines mon ami. Fais attention à toi.

Je le regardai pendant une minute s’éloigner au galop en quête de verts pâturages. Puis je pénétrai dans la cité, me dirigeant sans me presser vers le parc, situé presque au centre. Arrivé devant l’accueil, je pris le temps de me renseigner sur tout ce qu’il y avait à savoir avant d’y entrer. On m’adressa un bracelet, ainsi qu’une charte à signer. Tout cela me paraissait bien formel, mais je comprenais qu’ils eussent besoin de se dégager de toute responsabilité en cas d’incident. L’idée de participer à des attractions et autres animations était assez plaisante. Je ne prenais pas assez de mon temps pour couper avec la réalité de cette façon. Je devrais donc retrouver la personne portant le même bijou que moi avant de pouvoir faire quoique ce soit… Et bien soit. J’étais assez curieux de voir comment tout ceci finirait. Je remerciai la jeune femme de l’accueil avant de rentrer dans le parc. Je cherchai pendant quelques minutes un endroit paisible pour m'asseoir et jouer un peu de violon. Le bord de la fontaine centrale me parut approprié. Je posai mon étui à terre pour sortir mon instrument et son archet. Puis je calai le violon sous mon menton et émis quelques notes d’un frottement des cordes pour vérifier la tonalité. Ceci fait, je me permis de jouer un petit air court en guise d’échauffement, le coeur gonflé. Jouer me procurait toujours autant d’émotion…




Ligues & fans clubs





avatar
Invité
Invité
Re: Come and listen to the heart's music. [Raphaël-Lilith] | Mer 18 Nov 2015, 22:52


La démone lui avait donné rendez-vous, sans prendre le temps de lui demander s'il était libre. Bien sûr quelle n'était pas facile à vivre, c'était une démone après tout, à quoi s'attendait - il ? Elle avait attendu à peu près une demi-heure devant le parc sans bouger, puis elle se passa de son retard - ou absence, mais elle préférait le croire en retard. On lui expliqua brièvement les règles avant de lui fournir un bracelet qu'elle prit quelques minutes à observer, semblerait qu'il fallait absolument être accompagné pour s'amuser dans ce parc. Challenge Accepted. Lilith se mit donc en tête de tout faire pour éviter de croiser cette personne, peut-être un peu par cruauté ou simplement pour que quelqu'un d'autre dans ce parc soit malheureux. Néanmoins, la jeune femme suivit les indications de son bracelet jusqu'à ce qu'il brille assez pour l'éblouir.

Ne vous méprenez pas, elle voulait seulement voir le visage de la personne qui allait s'ennuyer parce qu'il me trouverait jamais son binôme.

Mais au moment où elle l'aperçoit, qui jouait si agile menti de cet instrument ... elle comprit que rien dans cette soirée ne se passerait comme elle le désirerait vraiment. Et puis, cet homme lui faisait déjà penser à Ruth. Bon, d'accord, pour le moment leur seul point commun était le violon, mais tant pis, ça n'en prenait pas plus à l'adolescente pour faire le rapprochement. Elle attendit qu'il termine sans rien dire : ce qui était nettement sympathique comparé à son comportement habituel.

▬ « Vous jouez très bien, mais je connais quelqu'un qui fait mieux. »

Ceci était une tentative ratée de sa salutation, donc elle leva le poignet en direction de l'homme pour lui montrer son bracelet brillant. Ils n'avaient rien en commun, mais peut-être parviendraient ont lui changer les idées.

▬ « Je crois que nous sommes ensemble dans ce coup-là. » dit-elle comme s'ils venaient de braquer une banque, si sérieuse avant de lui faire un de ces sourires faussement joyeux.

Parce que Lilith n'est pas quelqu'un qu'on peut aimer, ni comprendre. On supporte simplement sa présence.
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Raphaël I. M. Elosiam
Staffien
Coeurs : 70 Messages : 169
Couleurs : Raph s'exprime en mediumseagreen et Spirit réplique en sienna
J'ai traversé le portail depuis le : 18/12/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya. Mon nom est : Raphaël Ilwan Matys Elosiam. Actuellement je suis : veuf et hétéro. Il paraît que je ressemble à : Aoi Kaji de kiniro no corda et à ce propos, j'aimerais remercier : Kingyo pour le vava et Bunny pour la signa ♥
Re: Come and listen to the heart's music. [Raphaël-Lilith] | Sam 21 Nov 2015, 23:35

Je n’avais pas besoin de grand chose pour me laisser transporter. La preuve était qu’il me suffisait de quelques notes pour m’évader dans ce monde lointain et tellement unique, celui apporté par la musique. Ce serait mentir de dire que je n’avais pas l’âme d’un artiste. Mais ne disait-on pas que les plus grands artistes étaient aussi les plus torturés ? En un sens, ce n’était pas faux, même si je ne me considérais pas comme l’un des plus grands artistes. Je gardais beaucoup de choses au fond de mon coeur, et le violon me permettait d’évacuer. J’étais tellement transporté que je n’entendis pas une jeune personne s’approcher. Ce furent ses mots qui me sortirent de ma torpeur, même si j’avais terminé mon morceau. Surpris, je me tournai vers elle, archet et violons baissés. Oh, je n’étais pas blessé par ses mots, bien au contraire. Je n’étais pas susceptible, et j’étais toujours enthousiaste de découvrir plus grand artiste que moi. Car ça voulait dire que j’avais encore beaucoup à apprendre. Et l’humanité -enfin façon de parler- ne vivait que pour ça, apprendre à l’infini.

- Oh vraiment ? répondis-je avec le sourire. Je serais enchanté de rencontrer cette fameuse personne. C’est toujours un plaisir pour moi d’apprendre auprès d’un meilleur artiste.

Mon comportement en surprenait plus d’un. Je prenais toujours de bon coeur les critiques qu’on me faisait. Parfois des gens s’exprimaient uniquement pour me faire réagir, me blesser très certainement, et c’était avec une certaine satisfaction que je leur répondais sur un ton amical, mais qui sous-entendait que j’avais compris où ils souhaitaient en venir. J’adorais jouer avec les mots, et j’incluais souvent des doubles sens dans mes phrases. Je n’étais pas un homme de lettre pour rien. La jeune femme aux longs cheveux bruns fit un mouvement de poignet à mon attention, me permettant de remarquer son bracelet. Il ne me fallut guère de temps pour y retrouver la parfaite réplique de celui que je portais. Mes yeux glissèrent dessus, comme pour une ultime vérification, avant de sourire à nouveau à l’inconnue.

- Il semblerait oui. Et je suis enchanté de tomber sur une personne telle que vous.

Elle n’avait pas l’air très enthousiaste, malgré son sourire. Je sentais le manque de sincérité. Ou alors était-elle simplement maladroite ? Je n’en savais rien, et de toute façon je n’allais pas la juger au premier coup d’oeil. Je ne le faisais jamais. On pouvait passer à côté de tellement de chose si on ne se fiait qu’à sa première impression ! Je me tournai vers la fontaine pour ranger mon instrument dans son étui et placer l’archet à ses côtés.

- J’espère ne pas vous être de mauvaise compagnie, étant donné que nous ne pourrons pas sortir avant 19h.

J’avais conscience que je pouvais être parfois “pompeux” tant sur ma façon de m’exprimer que sur mes manières quelques peu désuètes. Et je me souciais de ne pas paraître ennuyeux, non pas pour mon image, mais parce que je ne voulais être un poids pour personne. Oui, certes, un peu trop modeste et altruiste, mais que voulez-vous, on ne changeait pas si facilement. J’étais ainsi depuis plus d’un siècle et demi, il était peu probable qu’il en fût autrement pour les prochaines décennies.  Je fermai ensuite l’étui de mon instrument pour le remettre en bandoulière. Puis je me tournai à nouveau vers cette mystérieuse “partenaire”.

- Mais je ne me suis pas présenté, pardonnez mon impolitesse. Je m’appelle Raphaël. Ce sera plus commode de s’interpeller par nos prénoms pour la journée. Puis-je connaître le vôtre ?

Elle avait l’air jeune. Je ne lui donnais pas plus de vingt ans. Je pouvais donc imaginer qu’elle me trouvait un peu étrange. Mais, que voulez-vous, il y avait en ce monde des gens capables d’évoluer rapidement et de s’adapter facilement aux temps qui changeaient constamment, et d’autres comme moi qui avaient du mal à se détacher de leur monde passé. Et puis, bien parler était un héritage de l’éducation de mes parents. J’y tenais.

- Que voulez-vous faire en premier ? Je n’ai pas de préférence ni d’idée en particulier en ce qui me concerne.

J’espérais qu’en lui laissant le monopole du choix, elle se détendrait un peu et apprécierait un peu plus la situation actuelle. J’étais venu ici pour trouver l’inspiration -et en caprice de mon éditeur, certes- et pour jouer un peu du violon, m’amuser était un plus. Alors qu’elle devait être venue là uniquement pour ça, sans doute. Peut-être même avait-elle prévu autre chose pour la journée…




Ligues & fans clubs





avatar
Invité
Invité
Re: Come and listen to the heart's music. [Raphaël-Lilith] | Dim 03 Avr 2016, 21:53


RAPHAËL & LILITH

Lilith l'observait en silence alors qu'il répondait à son « insulte » involontaire par quelque chose de surprenant, de désarmant. D'accord, soit il se moquait d'elle, soit il était très étrange et à voir le sourire qu'il lui faisait, la demoiselle penchait plus vers la deuxième option. Pourquoi fallait-il que ce soit elle qui tombe sur le fêlé du cerveau ? Parce que les deux font la paire qu'Elrik lui aurait répondu. Elle lui présenta néanmoins son bracelet identique en ne sachant pas vraiment ce qu'ils pourraient faire ensemble qui serait digne d'intéresser les deux personnes, ils étaient tellement différents. Et lui, qu'en pensait-il ? En le jugeant du regard, la demoiselle l'observa effectuer un petit manège qui ne lui était pas inconnu, tous les violons se rangeaient de la même manière après tout. Elle avait tant observé sa colocataire, elle la connaissait beaucoup, beaucoup trop pour ne pas remarquer les similitudes entre les deux êtres. Une pensée effleura son cerveau, d'un coup, elle ne réprimerait pas la question. quel âge avait-il ? Lorsqu'il se retourna finalement vers elle, la démone attarda son regard sur lui, sur ses yeux, sur ses cheveux, sur ses mains. Elle continua de le détailler jusqu'à ce qu'il parle, elle avait toujours aimé observer les gens jusqu'à ce qu'ils ressentent un malaise à cause d'elle (même si elle ne le faisait pas consciemment, elle en ressentait une certaine joie).

▬ « Ce n'est pas vous qui êtes impoli, fit-elle remarqué en haussant les sourcils. On m'appelle Lilith. »

C'était dans sa nature d'être impolie, d'être torturée, d'avoir envie de bousiller toutes les relations amicales ou sentimentales qui lui était destiné, elle avait un talent maladif pour cela. Finalement, elle n'avait pas laissé son binôme seul, elle ne l'avait pas regardé attendre qu'une personne se joigne à lui. Pourquoi s'était-elle lancé droit devant lui pour lui dire qu'elle connaissait mieux que lui ? Ah oui, parce qu'elle voulait qu'un autre soit malheureux, aussi malheureux qu'elle. Finalement, en le connaissant mieux (oui, quelques secondes avaient suffi) elle réalisait que ses objectifs de ruiner la soirée de quelqu'un d'autre étaient vains. Elle ne sentait pas qu'elle aurait la chance de le réduire à ses propres émotions, la rage, la tristesse, la peur.

▬ « Je ne sais même pas pourquoi je suis ici, je ne sais même pas ce qu'on peut y faire ou pas. Sincèrement, choisissez, ce sera sans doute mieux pour nous deux. » dit-elle avec son ton un peu sec, brusque, mais ce sourire implacable toujours accroché à son visage d'ange.

Certes, elle était une chieuse dans l'âme et ne dérogeait de son rôle que peu fréquemment, mais cette fois, peut-être accepterait-elle d'être gentille. Tant qu'il ne lui posait pas de question personnelle, ils s'en sortiraient peut-être indemne. La jeune femme se mordit la lèvre, puis abandonna l'idée de garder sa question à l'esprit ; oui, toujours incapable de tenir sa langue.

▬ « Combien de décennie avez-vous au compteur ? »
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Raphaël I. M. Elosiam
Staffien
Coeurs : 70 Messages : 169
Couleurs : Raph s'exprime en mediumseagreen et Spirit réplique en sienna
J'ai traversé le portail depuis le : 18/12/2014 et on me connaît sous le nom de : Etilya. Mon nom est : Raphaël Ilwan Matys Elosiam. Actuellement je suis : veuf et hétéro. Il paraît que je ressemble à : Aoi Kaji de kiniro no corda et à ce propos, j'aimerais remercier : Kingyo pour le vava et Bunny pour la signa ♥
Re: Come and listen to the heart's music. [Raphaël-Lilith] | Dim 29 Mai 2016, 19:31

Ainsi donc cette jeune femme était la porteuse du jumeau de mon bracelet. A la tête qu’elle faisait, elle ne devait pas se réjouir outre mesure de se retrouver coincée dans un parc jusqu’à 19h, en compagnie d’un homme un peu vieux jeu. Je pouvais le comprendre cela dit, et je ne condamnerais jamais ça. J’étais trop ouvert d’esprit, et certainement aussi trop indulgent. Ma soeur me le répétait sans cesse : “tu es trop gentil, tu pardonnes trop facilement, à force quelqu’un finira par profiter de toi !” Elle avait sans doute raison. Je pris un instant pour détailler rapidement la personne qui me faisait face. Tout en longueur et en finesse, ses longs cheveux bruns tombaient en cascade dans son dos. Le violet profond de ses yeux tranchait sur sa peau très clair. Elle se tenait avec une certaine désinvolture. Elle semblait de ce fait assez sûr d’elle. Elle répondit à ma politesse en se présentant à son tour. J’inclinai subtilement la tête.

- Lilith... enchanté.

Il se dégageait d’elle une certaine aura, intrigante, avec une impression lourde, peut-être un soupçon de danger ? Je ne la craignais pas, personnellement. Je craignais peu de choses, et encore moins de gens. Enfin, je n’allais pas me préoccuper plus que ça de cette étrange impression. De toute façon, nous devions passer la journée ensemble, et nous ne nous reverrions certainement plus après ça. Elle souriait, peut-être se forçait-elle, mais je ne voyais pas pourquoi je manquerais à mes habitudes. Elle m’avoua ne pas savoir par quoi commencer et me laissa l’embarras du choix. Mes yeux parcoururent l’environnement qui nous entourait, en quête d’une activité digne de ce nom. Ce fut un stand de tir qui attira mon attention. Je n’étais guère adepte des armes, mais ce type d’attraction m’avait toujours amusé. Et tirer des petits projectiles inoffensif sur des cibles inertes ne me gênait pas outre mesure. J’allais le proposer à ma binôme, mais celle-ci me prit de cours. Sa question me laissa coi. Je haussai les sourcils, surpris, avant de laisser échapper un rire, court et léger.

- Eh bien ma foi, vous êtes perspicace. J’en ai 16 et demi, pour être précis. Mais comment avez-vous deviné ?

Il est vrai que mes manières rappelaient beaucoup celles des gentlemen des années 1900, et pour cause, j’étais né au milieu du 19 siècle. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle dévoilât les nombreuses années que je portais. Enfin, je pointai le doigt vers le stand de mon choix.

- Que diriez-vous de commencer par là ? il faut bien un premier de toute façon.

Je pris la tête de la marche et m’arrêtai devant le stand pour demander un ticket de passage au propriétaire. Fort heureusement, il n’y avait que deux autres personnes devant nous. Aussi l’attente ne fut pas longue et je pus rapidement prendre en main l’arme factice. J’écoutai avec attention les instructions du tenancier, même si je savais déjà comment utiliser ce type d’arme ; ce modèle ressemblait à ceux que nous avions pendant la première guerre mondiale. Celle-ci était toutefois plus petite, et bien sûre inoffensive. Je calai l’arme sur mon épaule, et au top de l’organisateur, je tirai sur les cibles qui apparurent successivement. J’en loupai une toutefois.

- Je suis un peu rouillé on dirait.

Mais ma performance fut suffisante pour obtenir le droit à demander un lot. N’ayant strictement aucune préférence, je me tournai vers ma binôme.

- Choisissez ce que vous voulez, lui proposai-je avec un sourire.

En attendant qu’elle fît son choix, je rendis l’arme au propriétaire du stand en le remerciant poliment. De toute façon je n’avais jamais été très fusionnel avec les armes à feu ; elles me rappelaient trop les boucheries des deux guerres mondiales.




Ligues & fans clubs

 
Come and listen to the heart's music. [Raphaël-Lilith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Katekyo Hitman Reborn ¤ Listen to your heart ¤ Tsuna/HIbari ¤ Rating G
» ****Buffy contre les vampires****
» Supernatural - Episode 617 "My Heart Will Go On"
» Whisper of the heart : Si tu tends l' oreille
» Shahrukh Khan au Music Ka Maha Muqabla

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: