Partagez | 
 

 ▬ Reverse Mirror

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
▬ Reverse Mirror | Jeu 22 Oct 2015, 15:01


Reverse Mirror
« Tellement ennyant»
Pour la 52 éme fois encore, tu t’es tué.

Te frottant les yeux avec tellement de mal, que tu as l’impression que tes bras font une tonne. Encore une fois le même cauchemar, le « vraie » qui tue le « faux ». Pourquoi tu ne cesse donc pas ses cauchemars à répétition. Pourquoi tu ne cesse pas de te tuer encore et encore ! C’st affreux car tu es déjà mort une fois, donc tu sais ce que c’est, tu sais comment cela fini, donc ta tête peut te faire ressentir cette sensation de froid. Light n’aime pas du tout cette sensation, car cela te rappelles au combien tu es un criminel.

Car tu t’es tué encore une fois.

Te levant de ton lit, le jeune homme regarde sa tête dans le miroir. Oh, un visage si inexpressif, te frottant le visage, d’un coup le sourire d’un homme heureux s’affiche sur ton visage, tu es tellement factice, en fait, à chaque sourire tu te tues à chaque fois, juste pour paraître normal. C’est si pathétique, que toi-même tu te rends compte que c’est faux. Pourtant, les gens voient en toi un idiot parfaitement heureux, donc autant continuer encore et encore. Peut être qu’à force, le toi d’avant va disparaitre derrière ton sourire crétin.

Pourtant, tu sais qu’il est là.

Secouant la tête après une bonne douche, te voilà à te diriger vers la sortie. Bien sûr, tu as pris ton antidote, bien sûr tu as mangé et fait le con à table, bien sûr encore et encore tu continueras ton jeu d’être heureux. Donc, te voilà dehors, parmi la foule, on te voit tellement de loin, car aujourd’hui tu as mis ton bonnet à oreilles de chat. Histoire d’aplatir tes cheveux, bien que tu saches que quand tu va le retirer, tout va se dresser rapidement, ce qui t’amuse déjà rien qu’un peu. Sautillant parmi les gens qui te regardent avec beaucoup beaucoup de WTF, tu t’amuses tellement.

Bien que ton chemin s’arrêtera devant un truc parfaitement ridicule, mais qui attire vite ton regard. Comme quoi, tu joues tellement ton rôle que parfois même tu t’étonnes toi-même. Fixant le pot à cookie, car tu adores les cookies, en forme de Pikachu… Okay, il te fallait cette jarre. Tu pousses la porte de ce magasin qui est remplit de plein de truc aussi débiles que les autres. Bien que pourtant tu sembles dans ton élément. Regardant un peu partout, le jeune homme est totalement comme un gamin dans un magasin de jouet ! Il y a quelques clients aussi, mais peu importe.

« Je peux vous aider ?
-Ouiii ze veux ça ! »

Dis-tu comme un gamin, au moins tu pourras frimer avec ce pot qui ne te servira à rien.

« Oh, très bon choix savait vous que c’est une édition limité de ce pot, il est très rare. »

Aussi rare que le bonnet de Light ? Le jeune homme garde son sourire, mais c’est sûr que c’est juste un baratin pour augmenter le prix ? Vu la qualité ainsi que le défaut sur le côté gauche, c’est un fake. Tu affiches un sourire.

« Alors elle coute une très belle somme de…
-Aller je dis 55 euros ?
-Ouiii !
-Trop chère ! »

Trop pathétique le vendeur, cela te blase tellement intérieurement. Il ne va pas t’avoir avec un truc qui ne doit même pas valoir trois sous. Bien qu’il ne semble pas vouloir descendre la somme, alors tu continues ton sourire, bien qu’au fond ce mec te soule pas mal.

Peut être que tu devrais juste l’enfoncer ? Non tu es normal.

« Bon bah d’accord ! »

C’est alors que tu entends un bruit, un bruit pas très agréable sur le coup. Tournant ton regard orangé vers le bruit, tu remarques les morceaux de ton précieux pot qui est mort, enfin un pot mort…c’est bizarre.

« Ah bah, sont prix vient de réduire à 0 maintenant ! »

Rit-il en regardant le vendeur, tu es tellement méchant. Enfin, tu sembles tellement te moquer mais au fond tu jubiles tellement de voir le vendeur rater son affaire… C’est jouissif non ?


LIGHT & AKITSUNA




avatar
Invité
Invité
Re: ▬ Reverse Mirror | Jeu 22 Oct 2015, 23:11

ft. Light K. Jabberwocky

Reverse Mirror
Les emplettes, c'était cool. Surtout pour remplir le temps libre.
Akitsuna se souvenait que c'était, sur Terre du moins, l'une de ses activités les plus récurrentes. Pas qu'il soit un acheteur compulsif à vrai dire : il avait en faire tendance à n'acheter que ce qui était absolument nécessaire, ayant été éduqué par sa grand-mère adoptive de sorte qu'il ait une notion très pragmatique de l'argent, et plus particulièrement dans leur cas où ils devaient absolument faire attention à leurs dépenses. En effet, le seul revenu de la petite famille avait toujours été la retraite de la vieille dame ; aussi l'ancien lycéen s'était en fin de compte résigné à enchaîner quelques petits boulots à temps partiels de-ci de-la pour arrondir les fins de mois. De temps en temps néanmoins, et sûrement comme beaucoup de monde, il se laissait aller à une petite folie et se procurait une babiole dont d'utilité était, disons, souvent contestable -voire quasi inexistante.
Au final, c'était surtout sa petite soeur qui réclamait de quoi s'acheter de nouveaux vêtements par exemple, et qui traînait régulièrement le garçon faire ne serait-ce que du lèche-vitrine pour qu'il note bien quels habits et dans quel ordre de préférence il devrait prochainement les rajouter à sa liste de course. Ç'avait toujours été compliqué de joindre les deux bouts, mais l'air ravi qu'arborait Amélia chaque fois qu'il parvenait à lui faire un de ses cadeaux tant demandés en valait la chandelle. Ou peut-être était-il trop faible face aux caprices de sa soeur adoptive... Oui. C'était sûrement ainsi. ‎

Quoi qu'il fût, ceci expliquant cela, Akitsuna avait aujourd'hui décidé de consacrer un peu de temps à effectuer une activité normale, qui n'incluait ni magie, ni technologie avancée, ni créatures surnaturelles en tout genre. C'était juste un prétexte pour sortir, voir du paysage et avec un peu de chance trouver un article intéressant à acheter (heureusement, le travail sur l'île n'était pas si différent de sur Terre et il avait pu générer une maigre source de revenus, néanmoins suffisante pour se permettre un petit achat convulsif). Ce n'était rien d'exceptionnel bien sûr : c'etait surtout pour lui un moyen de s'apaiser en accomplissant une tâche qui lui était familière.

Raison pour laquelle Akitsuna était actuellement d'humeur relativement guillerette tandis qu'il arpentait d'un oeil curieux le marché de la ville -un oeil caché derrière sa paire de lunettes moto vitrée orange ceci dit.  ‎
Comme d'ordinaire à présent, Mauve, son affilié aux couleurs peu communes, l'accompagnait de son pas nonchalant et plus particulièrement désintéressé en vue de tous les articles proposés en ces lieux. L'adolescent ne pouvait pas lui en vouloir de s'ennuyer aussi méchamment : être doté d'une exceptionnelle intelligence ou pas, un animal n'aurait jamais besoin de babioles pour décorer son milieu de vie. Le seul avantage de cette sortie pour lui était certainement de se dégourdir les pattes et de profiter de la bonne humeur de son Lié.

Akitsuna arpentait donc tranquillement le marché aux côtés du guépard, son regard parcourant attentivement les étales pour voir si quelque chose captait son regard, lorsqu'il ‎aperçut, soigneusement rangé derrière une vitrine, un vase tout à fait charmant que l'adolescent se voyait déjà remplir de toutes aussi charmantes fleurs colorées. Cela pourrait donner quelque chose de rafraîchissant à la chambre dans laquelle il dormait à présent, songea-t-il en rentrant sans plus attendre dans le magasin en question, toujours suivi de Mauve et de son pas furtif et prudent. Ce dernier renifla un petit instant la pièce, grande et éclairée : Akitsuna sentit à travers lui l'odeur du propre et une autre effluve plus difficilement descriptible mais qui se retrouvait souvent dans les magasins comme celui-ci, qui vendaient divers objets en allant du porte-clef à de la poterie en tout genre puis en passant par des cartes postales. Cela lui rappelait en fait un magasin de souvenirs. Le vendeur, bien habillé et l'air professionnel, observait ses quelques clients d'un oeil alerte. Il paraissait à l'affût, un peu comme un rapace prêt à fondre sur sa proie, pensa distraitement l'elfe qui se tournait déjà vers l'objet de ses désirs.
C'était vraiment un joli vase. Des motifs floraux violets se dessinaient sur un blanc de porcelaine et sa forme plutôt classique lui donnait un certain charme. Conquis, Akitsuna consulta le prix et...
Et s'étrangla aussi discrètement qu'il le put.
C'était vachement cher. Il ignorait si c'était ce que valait la monnaie de cette île mais, quoi qu'il en fut, c'était carrément au-dessus de ses moyens.
Mauve lui asséna un coup de tête affectueux, l'air de dire "tu trouveras autre chose, t'en fais pas". Il lui offrit un sourire complice.

L'adolescent se redressait donc et sortait du magasin -du moins, s'apprêtait à sortir- quand quelque chose d'insolite attira son attention.
Un garcon... Un garçon aux allures innocentes portant un bonnet de chat relativement voyant. Certes, c'était mignon, mais ce n'était pas là le détail qui intriguait fortement Akitsuna. Le détail en question, c'était l'aura totalement unique qu'il possédait. L'elfe fronça les sourcils et souleva à moitié ses lunettes. Juste pour être sûr.
L'aura brillait doucement et joliement tout autour du garçon au bonnet de chat : elle était teintée successivement d'un rose pâle, de violet, et... De noir. Outre le mélange étonnant que donnait une fée, un hybride et un démon, cette dernière couleur représentative paraissait comme se détacher de son propriétaire pour former une seconde silhouette, identique à la première, mais infiniment plus sombre. Infiniment plus sombre, et infiniment plus inquiétante. Ses yeux étaient deux croissants de lune ; son sourire, inexistant.
Jusqu'à ce que, tandis que le garçon et le vendeur semblaient converser du prix d'un article, l'ombre ne souriât soudain de la façon la plus effrayante qui soit. On aurait dit le sourire que l'on creusait parfois dans les citrouilles pour Halloween : étiré, mince et agrémenté d'une rangée de dents en pointe qui s'encastraient parfaitement les unes dans les autres.
Akitsuna ne verrait plus jamais les citrouilles du même oeil.

Comme on pouvait s'y attendre, et même si l'elfe n'avait par miracle pas sursauté (en fait, son coeur s'etait chargé de faire le bond gargantuesque dans sa poitrine), l'explosion qui survint l'instant d'après fut totalement incontrôlée et accidentelle. Tellement incontrôlée à vrai dire, que ce fut précisément l'objet que voulait acheter ‎le garçon suspect -et par extension, son ombre- dont les morceaux s'éparpillèrent dans le magasin.
Shit.

Le garçon suspect éclatait presque de rire en annonçant que, finalement, le prix de vente serait nul. Mauve semblait se délecter de cette distraction. Et Akitsuna, lui, trouvait tout cela bien moins amusant. Est-ce qu'il aurait de quoi rembourder le vendeur au moins...? Combien avait-il dit que cela devait coûter ? 55 ?
...‎
Les réserves de sous qu'avait constitué l'adolescent s'évaporaient progressivement sous ses yeux. Il était ruiné. Et maudit soit sa bonne conscience qui l'empêchait de filer à l'anglaise et sans demander son reste.

Il s'approchait timidement du vendeur alors que celui-ci semblait sur le point de hurler -de hurler au coupable de se dénoncer, probablement.

- Euuh... Excusez-moi, c'est ma faute si votre article a explosé. Je suis vraiment désolé. Il jeta un coup d'oeil nerveux à l'ombre et à son propriétaire. Ce dernier paraissait simplement curieux... Bon, peut-être un peu embêté pour ce qu'il avait eu l'intention d'acheter aussi. Son attention se reporta ensuite sur le vendeur, quant à lui visiblement très furax. Il avait croisé les bras sur son torse et tapait frénétiquement son pied sur le sol. L'elfe se pinça les lèvres et se fit violence en tendant de quoi rembourser le commerçant. J'ose espérer que ça suffira ?

Il avait avancé la chose avec si peu d'assurance qu'il aurait presque pu inspirer la pitié. Surtout avec son regard de chien battu qui allait et venait sans cesse entre le garçon au bonnet de chat, son étrange aura effrayante et le vendeur de très mauvaise humeur. Il fallait dire que -et heureusement-, Akitsuna ne cassait pas souvent les articles des magasins. Enfin, avant, il n'avait jamais eu cette capacité à générer des explosions, alors il était vrai que la question ne s'était jamais posée. ‎
Adieu, belle journée tranquille...

Hrp:
 




avatar
Invité
Invité
Re: ▬ Reverse Mirror | Dim 22 Nov 2015, 21:51


Reverse Mirror
« Tellement ennuyant»
Tu voulais ce truc, tu ne sais pas pourquoi mais t’avais envie. Il t’avait tapé dans l’œil donc tu as suivis ton envie du moment, bien qu’il ne te sert à rien. Mais bon, tu es tout le temps comme ça Pourtant, ce que tu désirais est maintenant en morceau, c’est bien dommage, bah tu n’apportes pas vraiment d’affection aux objets. Surtout que tu viens de trouver un nouveau jouet, tu es tellement sympas avec les gens Light, mais tellement. Le jeune le fixe bien avec son petit sourire bien à lui, on sent tellement la confiance en toi, tu ferais fuir une gamine là.

« Euuh... Excusez-moi, c'est ma faute si votre article a explosé. Je suis vraiment désolé »

Tu ris un peu en le voyant complètement paumé dans son acte, on va dire que c’est normal tout de même. On n’aime pas casser les trucs dans les magasins, on se sent pas du tout à l’aise et très mal placé. C’est fou comme le pauvre n’a pas la meilleure place en ce moment même. Toi tu ne fais qu’applaudir en rigolant de la faute du jeune homme, Au moins, il dit sa bêtise c’est bien, mais Light trouve ce geste tellement drôle, il aurait pu partir en courant, ou pire accuser quelqu’un d’autre, mais hélas, il a pris le chemin de la bonté, pas drôle. Light lui serait tellement partie en courant et en riant tout content de sa bêtise, après tout on s’amuse comme on peut.

Bien que tu aies remarqué qu’il te regarde beaucoup ? Oulà, est-ce que tu aurais une touche mon petit ? C’est bien ta veine ! Un petit sourire,  le jeune homme regarde l’inconnue qui se mord les lèvres à rembourser le pauvre vendeur, c’est vrai que ce n’est pas toujours qu’on a cet argent sur nous et ça fait toujours mal au compte ! Penchant un peu la tête, Light fixe les billets qui passent d’une main à une autre. Pourtant, comme un gentil homme que tu es, tu abordes d’un coup le casseur.

« Dit dit pourquoi tu l’as cassé ? »

Autant demander le pourquoi du comment ? Peut être que  c’est un gros rageux qui voulait passer ses nerfs sur le pot, ou alors un maladroit, ou alors plein d’autre hypothèse toute aussi farfelu les unes que les autres. Bien qu’il continue son petit sourire bien à lui.

« Et puis tu me regardes beaucoup tout de même, tu m’aimes bien ♥ »

C’est fou comme tu te marres intérieurement. Tu n’aimes pas les hommes, enfin c’est clairement ce que tu penses, l’idée même d’avoir d’autre relation avec un autre sexe tu as du mal à t’imaginer cela. Cela te dégoute intérieurement, mais pourtant tu adores faire mumuse sur les pensées des gens, Chain étant l’une des plus grosses victimes que tu es eu. Bref, t’es un homme à femme pour toi. Prenant les mains du jeune homme, light le secoue comme un gamin

« Si tu veux, on peut te trouver de l’argent mon pauuuuuuuuvre petit ! »

Petit, il doit être peut être plus vieux que toi ? Tu ne sais pas, tu ne le penses pas non plus adulte quand même. Puis de toute façon c’est une touche d’humour que tu aimes beaucoup, étant donné que tu te sais beaucoup plus vieux depuis ta…mort ? C’est assez étrange de dire cela comme ça. Bien que tu continues de lui secoue les mains, Light tu es clairement  un enfant enfin un faux.

« Moi c’est Light ! Comme la lumière ! Je suis une lumière tu voiiiiiis ! »

Les chevilles mon ami, les chevilles ne vont plus du tout tenir avec tes propos sur dimensionné. Enfin, tu es toujours toi-même.


LIGHT & AKITSUNA




avatar
Invité
Invité
Re: ▬ Reverse Mirror | Jeu 07 Jan 2016, 19:37

ft. Light K. Jabberwocky

Reverse Mirror
Akitsuna se délestait à contre coeur de son argent durement -très durement- gagné. Il se maudissait intérieurement mais ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même pour être incapable de contrôler ses pouvoirs. Même s'il avait l'excuse d'être un sacré retardataire en terme de découvertes de capacités hors du commun, là où tout autour de lui cela semblait si naturel et visiblement parfaitement acquis. Néanmoins, si le garçon commençait à devoir vider son porte-monnaie chaque fois qu'il faisait une bourde, il ne s'en sortirait jamais ; d'autant que son pouvoir, cette faculté à faire exploser les objets, se révélait tout particulièrement handicapant dans la vie quotidienne -comme il venait présentement d'en faire l'expérience.
Il s'excusa encore une fois auprès de l'homme qui tenait la boutique tandis que ce dernier le snobait une ultime fois en gromellant, ramenant avec lui les pièces de l'objet cassé qu'il avait au préalable ramassé avec précaution.

D'accord. Maintenant, c'était l'heure de filer sans quémander son reste. Akitsuna se doutait bien qu'il n'était plus exactement le bienvenu dans ce magasin ; puis, de toute façon, présent qu'il avait les poches vidées, il ne lui restait plus qu'à faire du lèche-vitrine ou bien rentrer se remettre de ses émotions.

Cependant, l'attention de l'elfe fut de nouveau captée, presque de force, par l'aura qui l'avait précédemment fait sursauter puis provoquer le malheureux incident. Akitsuna avait totalement oublié le garçon qui avait souhaité acheter ce qui n'était désormais plus que des miettes, notamment parce que celui-ci s'était montré silencieux durant l'échange entre le vendeur et Akitsuna.
Ce dernier fut d'ailleurs ensuite incapable de s'empêcher de fixer, longuement et intensément, l'étrange aura qui émanait du garçon.
Maintenant qu'il y prêtait une attention plus particulière, il remarquait que celle-ci n'était effectivement pas uniquement noire comme la suie : elle se paraît tour à tour de rose, couleur féerique, puis de violet, teinte dont la signification et l'origine lui étaient encore inconnues.
Mais ce n'était pas tant cela qui faisait s'écarquiller les yeux étoilés de l'adolescent : c'était plutôt la forme que prenait ladite aura.
Comme une ombre sous la lumière, comme une silhouette identique à celle du garçon aux cheveux châtains. Et elle avait quelque chose, cette ombre : presque une vie propre, un caractère espiègle  -quasiment sournois. Elle était effrayante ; son sourire en forme de demi-lune, carrément inquiétant.

« Dit dit pourquoi tu l’as cassé ? »

Akitsuna eut l'impression qu'on venait d'éclater une bulle dans son esprit. Clignant plusieurs fois des yeux, il perçut le soucis croissant de Mauve envers sa personne ; il le rassura vaguement puis reporta son attention sur les paroles du garçon.
Un ange passa.
C'était une question piège ou une question bête ?
Akitsuna ouvrit la bouche.
"Bien sûr que je l'ai cassé exprès, j'avais qu'une envie c'était d'emmerder le vendeur. Puis c'est drôle de se ruiner". Ironiquement parlant.
Néanmoins il n'eut vraisemblablement pas le temps de répondre, les paroles suivantes de ce même garçon provoquant le presque étranglement de l'adolescent aux mirettes astrées. Est-ce que ça voulait bien dire ce qu'il croyait que ça voulait dire ? Akitsuna se sentait totalement pris de cours. Pas que le garçon soit répugnant (même si, franchement, à choisir, Akitsuna éviterait de s'attacher à quelqu'un possédant une aura aussi terrible), mais cela lui paraissait tellement décalé de la réalité que cette simple évocation le laissait bouche bée. Après tout, ce n'était pas exactement LUI qu'il regardait, mais son aura.
Le garçon lui prit soudainement les mains et commença à le secouer comme un prunier.

« Si tu veux, on peut te trouver de l’argent mon pauuuuuuuuvre petit ! »

Euh... Non ? Merci ? Pas besoin ? A l'aide ?
Pour un peu, Akitsuna aurait presque eu l'impression que l'ombre de ce garçon se payait un sacré fou rire.

« Moi c’est Light ! Comme la lumière ! Je suis une lumière tu voiiiiiis ! »
Ah, euh... Une lumière. Light. Oui. Il sourit, affreusement gêné ; évita soigneusement son regard. Akitsuna. Enchanté...?

Il y eut une pause, pendant laquelle l'elfe se souvint que, tout de même, il avait brisé l'objet des convoitises du dénommé Light. Il se sentait un peu coupable.

Tu sais, pour ce que j'ai cassé là... Désolé ?

Si Akitsuna n'avait pas été sur la paille depuis ce léger accident, et si Light n'était pas accompagné de cette ombre inquiétante, peut-être que l'adolescent au regard étoilé aurait pu offrir son aide, ou au moins un remboursement -d'une façon ou d'une autre. Cependant quelque chose lui disait pile électrique avec laquelle il conversait actuellement ne se gênerait pas pour le lui réclamer tout seul.

Hrp:
 




avatar
Invité
Invité
Re: ▬ Reverse Mirror | Mer 17 Fév 2016, 11:32


Reverse Mirror
« Tellement ennyant»


Il était étrange, oui, beaucoup trop étrange. Pourquoi une aura de peur semble l’habiter ? Tu le trouves bizarre, il est tout naturel que tu l’aborde, pour savoir, tu veux savoir ce qu’il a. Gardant ce sourire stupide sur ton visage, c’est clairement un sourire qui cache l’homme interrogé. Tu l’agresses comme tu le fais souvent, bien qu’en vrai t’es plus entrain de l’harceler, qu’est-ce qu’il regarde. Pourquoi ?

Tu détestes toujours autant ce mot.

Light penche un peu la tête, il ne rit pas de ses blagues, bien que personne ne veut clairement rire des blagues de Light, c’est nul les gens ! Bien qu’au fond, toi aussi tu détestes tes blagues, elles n’ont rien de drôle, au fond, t’es incapable de rire sincèrement… tout comme sourire pour rien, c’est impossible de le faire comme les gens normaux, pourtant, tu sais le faire parfaitement faux, donc tu es un peu normal ? Cette quête de normalité aura ta mort. Et ca tu le sais déjà. Gardant un sourire Béa, tu viens d’apprendre son prénom, japonais ? Sûrement. Non, clairement que oui.

« Tu sais, pour ce que j'ai cassé là... Désolé ? »

Cassé ? Objet ? Ah oui, cette broutille parfaitement superficielle. Tu l’avais déjà oublié depuis bien longtemps, donc osef. Bien que pour une personne qui la voulait, tu l’enterres bien vite, c’est fou comme tu es lunatique, on croirait presque une girouette pendant les périodes de grand vent. Ligth est clairement peu matérialiste, puis de toute façon, il en trouvera une autre sur internet.

« T’inquiète ! T’sais quoi, suis sûr qu’elle était fausse ! J’en trouverais une sur google ! »

Elle était même très fausse, bien que tu aies trouvé une meilleure occupation. Tournant autour comme pour le regarder sous toutes les coutures, tu rapproches ton visage du sien, non ne lui roule pas un patin, enfin hétéro comme tu es. Affichant un grand sourire sur le visage, aller crache le morceau.

« C’est fou comme on dirait que t’évite mon regard, j’ai un truc sur le visage ?! J’ai un truc ?! Je suis inquiiiiiiiiet ! »

Peut être qu’il est juste timide. Secouant son bras dans tout les sens, comme pour ne pas le lâcher, tu veux savoir à tout prix ! Il a peur ? Il est timide ? Les deux ? Pourquoi peur ? Trop de question, bien que tu ne lui laisses pas le temps. Tu lui tires le bras pour aller direction dans un lieu où il ne peut pas se barrer. Bien que tu es un moment de vertige…. Ce manque de sommeil qui te fait encore du mal, c’est insupportable. Secouant la tête, tu secoues les bras, comme si c’était des claques et tu avance pour aller boire un café noir très noir ! Tu ne lui laisses pas de répit à ce pauvre homme. Tu ouvres la porte d’un coup.

« UN CAFE ! »

Pas le temps de percuter pour la vendeuse que t’as déjà glissé sur la banquette en tapotant la chaise pour ton nouveau coupain, oui un copain, tu le connais de 5 minute, c’est un copain… Dans une heure ton meilleur poto ? Non quand même


« Alors dit moi tu avais quoi de prévus dans ta journée ? Trouvé l’amour ? Trouver un gamin ? Drogue ? Course ? Vêtement ? Chaussure ? Objet ? Télé ? Aller dit tout à poto Light ! »

Cherche l’information, prend tout, fouille. Il faut toujours faire croire que la proie est sans danger, bien qu’au fond, tu ne va spas le manger, heureusement en soi.



LIGHT & AKITSUNA
 
▬ Reverse Mirror
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ▬ Reverse Mirror
» [INFO] Film protection mirror!!!!!!
» I'LL BE YOUR MIRROR / 23 - 24.07.2011 / Londres
» mon savage 4.6 whit reverse...
» mon savage 4.6 reverse rtr

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: