Partagez | 
 

 Meeting at the edge Ω Stelaw

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Thomas-C. Law Phoenix
Staffien
Coeurs : 37 Messages : 117
Couleurs : Law (#003366) & Alpha (#6E0B14)
J'ai traversé le portail depuis le : 13/10/2015 et on me connaît sous le nom de : Kenza ❀ (T.Brownie) Mon nom est : Thomas Conner Law Phoenix. Actuellement je suis : Célibataire et hétéro. Il paraît que je ressemble à : Cain (Starfighters) & Hibari Kyouya (KHR) & Ian Perfect Somerhalder ▬ IRL et à ce propos, j'aimerais remercier : My lovely bitch (sign) & my one darling (gifs)
Meeting at the edge Ω Stelaw | Mer 21 Oct 2015, 00:55







STELIAN & THOMAS
« Meeting at the edge »

Qu’on le sorte de là. Vite.

▬ Et donc, que faites-vous dans la vie pour vous retrouver parmi nous ce soir Monsieuuur… ?

La voix traînante le fatigue. C’est typiquement le genre de voix qui lui tape sur le système, ex aequo avec les voix nasillardes. Dans l’immédiat, il donnerait tout pour écouter quelque chose de plus agréable, comme un bon morceau de rock, le ricanement de Keira quand elle voit quelqu’un trébucher depuis la fenêtre de l’appart’ ou même un bruit plus insignifiant comme le son satisfaisant du papier bulle qu’on éclate. Mais professionnalisme oblige, il répond, et avec le sourire en plus.

▬ Howard, mais appelez moi Jonathan ça sera plus simple, Mme Quincy.

▬ Oh très bien si vous le souhaitez ! Bien sûr que non il ne le souhaite pas pauv’ conne. Alors, racontez-moi donc votre parcours !

▬ Et bien, sachez que je reviens tout juste de Cambridge, où j’ai étudié cinq ans à l’université. Harvard évidemment -un clin d’œil légèrement suffisant qui montre l’étendue de sa confiance en soi et son interlocutrice est déjà sous le charme. Il commence à s’écœurer lui-même. Mon père tenait à ce que je m’investisse rapidement dans les hautes sphères de Skyworld, alors me voici  !

▬ C’est vrai ? Pas-sion-nant ! Dites m’en plus je veux tout savoir ! Quel genre d’études avez-vous fait ?

Law déglutit imperceptiblement devant la question, cherchant rapidement un mensonge adéquat pour se sortir de cette situation. Heureusement, il a assez longtemps côtoyé ce genre de gamins menés à la baguette par leur paternel et qui visent l’excellence pour savoir comment en jouer un à la quasi-perfection. Comme quoi, avoir eu Andrew Phoenix comme grand frère lui aura servi à quelque chose au final, la vie est vraiment pleine de surprises. D’ailleurs il ne se savait pas si bon acteur. C’est plutôt bon à savoir en cas de reconversion professionnelle. Chose qu’il envisage considérablement en cet instant puisque c’est son boulot qui l’a mit dans cette situation embarrassante.

Une enquête débile. Une grosse histoire de chantage et de vidéos compromettantes. Il connait déjà les coupables, seules les preuves manquent. Et c’est ici, dans cette salle de fête qui s’étale sur tout le dernier étage d’un hôtel cinq étoile de la capitale, que le jeune lieutenant compte obtenir ces fameuses preuves et mettre fin à cette blague monumentale.
Il retient un soupir de soulagement quand, au moment où il s’apprête à répondre que le domaine du droit était son champ de bataille favori -sérieusement, l’envie de se vomir dans la bouche se fait de plus en plus pressante- un homme bien plus mûr qu’il identifie comme M. Quincy l’interrompt en s’excusant et entraîne sa femme vers d’autres convives. Thomas se promet de tout faire pour éviter cette dame et ses clins d’œil pour le reste de la soirée.
Quand il avait osé imaginer sa première mission sous couverture, il avait rêvé d’infiltrer un gang, où ses jeunes années passées au clan Barrow lui auraient été utiles. Aussi le goût de la soirée est un peu fade dans sa bouche. Voire même un peu amer puisque ce sont les enseignements de ceux qui furent jadis sa famille qui lui servent actuellement. La pilule est dure à avaler.

Il s’empare d’une coupe de champagne sur le plateau d’un serveur qui passe à la volée, et s’adosse contre un mur pour observer tranquillement la foule trop bien habillée qui se presse autour de lui. Sa cravate le gêne. Il n’est pas à l’aise ici, même s’il donne l’impression d’être comme un poisson dans l’eau. Une eau pleine de requins ouais.
Sans se départir de cet air abruti et factice qu’Andrew savait si bien arborer devant leur géniteur, Law repère finalement ses proies du coin de l’œil, et les observe se diriger vers une salle annexe. Silencieusement, il termine sa coupe et la pose sur un autre plateau, puis efface sa présence au maximum afin d’emboîter le pas au petit groupe de personnes, enregistrer leurs conversations et réunir enfin les derniers éléments pour inculper les maîtres chanteurs.
Pourquoi il a accepté cette foutue promotion déjà ?

✘✘✘

L’enregistrement est dans sa poche. Comme prévu, ces imbéciles ont tout balancé, pensant qu’aucun flic n’aurait l’opportunité de pointer son nez dans le coin. C’est bien connu, être poulet ne rapporte pas assez pour se payer le luxe d’une soirée dans ces lieux. Nul besoin de commenter cette réflexion sûrement très poussée.
La discussion a cependant duré un bout de temps. Assez pour que Thomas ne puisse plus se maintenir sous sa forme insaisissable en sortant de l’annexe. Mais il a l’enregistrement, et personne ne l’a repéré, alors il n’a qu’à s’éclipser, faire un crochet par le poste de police pour déposer les pièces à convictions, et rentrer à la maison pour tomber enfin le costard cravate et prendre la douche la plus brûlante qui soit pour oublier cette soirée de torture. Un programme qui lui plaît assez. Mais c’est sans compter sur les yeux de faucon de cette chère Mme Quincy, qui une fois qu’elle a jeté son dévolu sur quelqu’un ne le lâche plus de la soirée. En l’interpellant de sa voix crispante -Thomas a faillit ne pas se retourner en l’entendant crier le faux nom qu’il lui a donné plus tôt- elle l’agrippe par l’avant bras et l’entraîne vers une masse grouillante de robes et de costumes griffés.

▬ Mon garçon, si vous voulez vous faire une réputation au plus vite, vous vous devez de côtoyer les bonnes personnes au bon moment, fait-elle comme si elle lui révélait le secret de la popularité éternelle. Et en ce moment, la personne qui fait sensation, c’est M. Phoenix !

Un nom de famille identique n’implique pas forcément des liens de parentés. Des Phoenix, ça doit courir les rues. Pourtant la curiosité lui tiraille les tripes et au lieu de prendre congé de la femme, il lève la tête vers celui qu’elle lui désignait.

C’est une blague hein ?

Son souffle se coince dans sa cage thoracique et ses yeux s’écarquillent plus qu’il ne pensait que c’était possible. Quelles étaient les probabilités pour qu’ils se retrouvent là ? Sérieusement ?

▬ Approchez, je vais faire les présentations !

Elle le tire vers l’homme brun au centre de la pièce, et pour une fois il n’oppose aucune résistance.

▬ Monsieur Phoenix quel plaisir ! Vous êtes toujours aussi charmant, fait-elle pour introduire la conversation. Avez-vous déjà rencontré Monsieur Howard ici présent ? Il revient tout juste de la Terre et j’ai pensé que vous pourriez le mettre un peu au vert si je puis dire !

Est-elle vraiment bigleuse à ce point pour ne pas voir la ressemblance physique ? Ou alors assume-t-elle qu’il s’agit d’une ressemblance fortuite ?

▬ Sur ce je vous laisse en bonne compagnie, j’ai affaire avec Madame Thanënn que je vois là-bas, à plus tard peut-être !

Oui putain, casse-toi !

Le vide se fait autour d’eux et c’est comme s’ils étaient seuls au monde.

▬ Stelian…

Sa voix est à peine audible à travers les rires, la musique et les tintements des verres de cristal.
Quatre ans. Quatre ans qu’il n’avait pas vu son frère.

made by MISS AMAZING.


HRP ▬ C'est...LONG OMG. (j'étais trop inspirée sorry ♥)



▬ WRECKED MIRROR ▬



There's this tune I've found that makes me think of you somehow and I play it on repeat, until I fall asleep:
 
Pinkie promised on forever, and forever is what I shall do:
 
Leagues and stuff:
 
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 46 Messages : 113
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Cutie Lyria (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: Meeting at the edge Ω Stelaw | Dim 06 Déc 2015, 22:56



The Other One
Josh ;Law;

Le bruit des balles qui fusaient du Nord au Sud de la pièce tiraillaient encore son être à moitié vide alors que ses yeux s'effaraient devant la scène d'horreur des corps sans vie qui tombaient un à un à ses pieds ; c'était ça la mort alors ? Les détonations sonnaient encore et encore, les hurlements fusaient dans toute la pièce et ses mains se tétanisaient à mesure que les secondes - peut-être les plus longues de cette vie - s'écoulaient dans la danse macabre que son double lui-même avait orchestré en tirant la première des balles.

Bien sûr, Stelian se rappelait de chacun des cris d'alerte qui l'avait sommé de foutre le camp avant de prendre une balle perdue. Les cris poussés par Erin souvent, Keira parfois, et Thomas finalement quand le boulot eut été achevés. Évidemment qu'il se remémorait chaque fois que son jumeau avait dû tirer sur ses vêtements pour l'encourager à fuir avant que la situation ne devienne irrattrapable pour lui aussi. Comme un appel à l'aide, celui qui dit non pas tout de suite, ne meurs pas maintenant c'est pas le moment. Et sans aucun doute, qu'il s'imaginait de la même manière les regards apeurés de sa meilleure amie puis de sa nièce tour à tour qui porteraient probablement l'une comme l'autre les accusations dans leurs yeux, celles qui réitère "on te l'avait dit".
Sauf qu'il n'était pas là. Qu'il n'avait pas été là. Pas suffisamment longtemps pour trembler devant le nombre de cadavres, les cris les pleurs de sa propre famille, et le soutien sans faille de son jumeau qui ne l'aurait pas abandonné sous une scène de règlement de compte. Rien de tout cela n'avait eu pour témoin celui qui avait fui en laissant tout derrière lui pour ne pas être rejeté par les Barrow.
Alors pourquoi, bien trop de nuits encore, quand il est seul dans ses draps de soie, se rappelle-t-il les détails exacts de la scène à laquelle il n'a pas assisté ? Pourquoi chaque fois que l'étendue de la vue panoramique de son appartement lui fait face, il voit ces corps sans vies, les pleurs dans les yeux de sa nièce, la panique et la rage dans le regard de Thomas. Et c'était dans ce genre de souvenirs dans lesquels il se perdait qu'il se détestait le plus.

▬ Vous êtes arrivé, Monsieur.

Sa tête auparavant buté contre sa main se redresse, et dans une élégance féline il met un pied hors de sa limousine, adresse un geste aimable à son chauffeur en s'assurant de lui transmettre les consignes pour la fin de la soirée et observe déjà les invités qui se pressaient à l'entrée de la soirée pour compter le nombre qui se retournerait sur son passage, lui décochant un sourire satisfait. D'une main assurée, il tire sa veste griffée pour la remettre en place et ébauche l'assurance sur son visage. Le doute et la crainte ne doivent pas transparaître.

Quand Stelian pénètre dans la salle, c'est moins la luminosité de la pièce que le nombre d'invités prestigieux qui l'aveugle. Chaque fois qu'il repense à la seule erreur qu'il estime avoir commise dans sa vie - la première - sa confiance en lui chute en berne et l'échoue vers une remise en question perpétuelle qu'il prend habituellement soin d'éviter soigneusement.
Alors quand Madame Héloïse de Quincy s'approche de lui dans de bruyantes exclamations d'admiration, le prétexte pour enfiler de nouveau son costume le plus saillant est servi sur un plateau d'or et d'argent.

- Mon cher Monsieur Phoenix, quel plaisir de vous accueillir à ma réception ce soir.
- Mais tout le plaisir est pour moi chère Madame. Permettez moi de vous faire remarquer votre élégance habituelle.

Dans un baise-main délicat qui résonne à des ricanements mielleux, son devoir de se faire bien voir est d'autant bien engagé que les politesses passées, voilà l'hôte de ce soir aussi vite repartie qu'elle est venue. Un sourire satisfait dessine son visage diabolique tandis qu'il attrape une coupe de champagne servie sur un plateau par un des employés de la soirée. Stelian en boit un gorgée et se lance dans des discussions aussi ennuyeuses que redondantes avec un groupe d'hommes d'affaires qui se formait à mesure que la soirée avance.

▬ Monsieur Phoenix quel plaisir ! Vous êtes toujours aussi charmant.


La voix était familière à quelques minutes d'intervalle et les propos répétitifs. Elle commençait à perdre la tête, c'était l'âge. Et d'abord, Stelian ne prêta pas attention aux délires d'Héloïse et son enthousiasme éreintant qui lui serrait la gorge de ne pas pouvoir lui faire exploser le crâne pour qu'enfin elle boucle ses paroles nacrées.

▬ Avez-vous déjà rencontré Monsieur Howard ici présent ? Il revient tout juste de la Terre et j’ai pensé que vous pourriez le mettre un peu au vert si je puis dire !

Stelian tourne enfin la tête. Et c'est le temps qui s'arrête.

▬ Sur ce je vous laisse en bonne compagnie, j’ai affaire avec Madame Thanënn que je vois là-bas, à plus tard peut-être !

C'est ça casse toi.
Le regard méprisant que lui adressa Stelian une fois qu'elle eut le dos tourné en disait long sur le désarroi dans lequel il se retrouvait.

▬ Stelian…

Il fronça les sourcils. Dans une crispation qui traduisait trop bien sa fureur, ses doigts se serrèrent autour de sa coupe de champagne et sa mâchoire se crispait à vu d'oeil - chose rare pour un homme qui fait preuve d'autant de self-control habituellement.

- Monsieur... Howard c'et ça ?

Stelian restait droit et stoïque, et il portait régulièrement son verre à ses lèvres pour combler son manque de tact qui le démangeait de plus en plus.

- Je ne te demanderai pas ce que tu fais ici. Ça ne m'intéresse pas mais... T'as pas trouvé mieux comme couverture ? Au moins on ne me liera pas avec toi, c'est une chance.

Sa voix s'était faite plus basse qu'elle ne l'eut jamais été, proportionnellement égal à la noirceur de ses yeux qui annonçait la tempête. Il fit un pas, puis deux. S'arrêta à hauteur de son jumeau.

- Écoute moi attentivement. Toi et moi, on n'a rien en commun. Je ne veux rien avoir à faire avec toi, et si tu évoques ne serait-ce qu'une fois mon nom au cours de cette soirée, je m'arrange pour te faire disparaître de la même manière que tu as disparu à mes yeux.


La panique l'avait empêché de réfléchir de manière rationnelle et d'éviter toute parole qu'il aurait pu regretter. Mais sa rage était telle que rien n'aurait pu le retenir, ni de s'approcher aussi près de sa moitié, ni de cracher sa haine à ce qui l'avait trahi il y a quatre ans.

- Me suis-je bien fait comprendre ?

Il se replace en position initiale et fait face aux yeux qui étaient les mêmes que les siens. Moins impurs peut-être.
Stelian lève sa coupe de champagne, non sans lâcher Thomas du regard.

- Monsieur Howard. C'est un plaisir.

C'est déchirant. Cet amour qu'il lui voue et cette haine qu'il se porte.

Code - Kuru


CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©️endlesslove.
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Thomas-C. Law Phoenix
Staffien
Coeurs : 37 Messages : 117
Couleurs : Law (#003366) & Alpha (#6E0B14)
J'ai traversé le portail depuis le : 13/10/2015 et on me connaît sous le nom de : Kenza ❀ (T.Brownie) Mon nom est : Thomas Conner Law Phoenix. Actuellement je suis : Célibataire et hétéro. Il paraît que je ressemble à : Cain (Starfighters) & Hibari Kyouya (KHR) & Ian Perfect Somerhalder ▬ IRL et à ce propos, j'aimerais remercier : My lovely bitch (sign) & my one darling (gifs)
Re: Meeting at the edge Ω Stelaw | Dim 20 Déc 2015, 23:57







STELIAN & THOMAS
« Meeting at the edge »

Un coup de poing dans le ventre. Une gifle en pleine figure. Un poignard en pleine poitrine. Et une incompréhension doublée d’une colère montante qui commence à lui retourner les tripes. Stelian débite ses paroles acerbes et inflige à chaque mot prononcé un poids supplémentaire sur le coeur de son jumeau. Et quand ce ne sont pas les mots, alors c’est le regard noir -dans tous les sens du terme- qu’il lui lance et auquel il n’aurait jamais pensé être un jour confronté avant aujourd’hui.
L’ouragan des souvenirs fait rage dans la tête de Thomas. Chaque scène lui revient en tête avec une précision douloureuse. Si elles sont si nettes, c’est qu’il a eu tout le temps de les ressasser depuis son arrivée à Skyworld. Frustré, obligé d’attendre que sa fille grandisse pour se lancer à la recherche de ce frère et de cette amie perdus de vue, il n’avait pas grand chose à faire à part se remémorer les évènements quasi quotidiennement pour ronger son frein.
Pour avoir partagé plus que n’importe qui d’autre avec Stelian, il se doutait bien que celui-ci ne lui aurait pas sauté dans les bras lors de leurs retrouvailles. Thomas savait pertinemment qu’il lui en voudrait pour la fusillade, pour avoir saccagé l’une des seules choses à laquelle il avait pu tenir. Mais lui aussi lui en voulait de n’avoir rien fait pour empêcher l’enlèvement de Keira et Erin.
Et malgré tout, la violence de la réaction de Stelian ébranle tout son être, et c’est mille fois pire que ce qu’il avait pu s’imaginer.

▬ Écoute moi attentivement. Toi et moi, on n'a rien en commun. Je ne veux rien avoir à faire avec toi, et si tu évoques ne serait-ce qu'une fois mon nom au cours de cette soirée, je m'arrange pour te faire disparaître de la même manière que tu as disparu à mes yeux.

La peine qui fait rage à l’intérieur se reflète à peine à l’extérieur. Elle est perceptible, à condition seulement de s’attarder sur des détails, comme ce sourcil qui se fronce furtivement, cette mâchoire qui se crispe ou encore cette gorge qui se noue. Mais en un dixième de seconde, Law se reprend et troque la sincérité contre un sourire factice et ironique à souhait -l’arme qu’il sait le mieux manier en dehors de son Colt.

▬ Me faire disparaître ? Toi ?

Il lui faut un effort considérable pour garder une voix calme et sourde.

▬ Alors que t’as pas bougé le petit doigt y’a quatre ans ? Tu déconnes j’espère ?

C’est gratuit, et Thomas regrette chaque mot. Mais il est hors de question de perdre la face devant Stelian. Et ils n’ont jamais été du genre à se faire de cadeaux de toute façon.
Les deux frères s’écartent l’un de l’autre, sans se quitter des yeux. C’est dingue de voir à quel point il sont différents et égaux à la fois. Ils ont la même façon de tenir leur coupe de champagne, avec les mains légèrement crispées, rendant leurs phalanges plus pâles. Ils ont ce même regard sombre qui se jauge et se toise l’un l’autre. Et pourtant ils sont à des kilomètres de ce qu’ils étaient avant.

Le monde autour d’eux recommence à bouger, et d’autre convives s’approchent -probablement pour faire un bout de conversation avec Monsieur Phoenix plutôt que pour ce Monsieur Howard dont personne n’avait entendu parlé jusqu’alors. Un petit cercle de personnalités extraverties se forme autour d’eux, et Thomas se force à jouer la comédie pour que sa couverture ne tombe pas. Mais du coin de l’oeil, il ne quitte pas Stelian.
Finalement, une des convives s’approche de lui et lui offre une seconde coupe de champagne -la première ayant été terminée plus rapidement que prévu- avec un sourire trop aveuglant pour Thomas.

▬ Dites donc Monsieur Howard, je suis curieuse de savoir si un jeune homme comme vous est encore célibataire à votre âge. Avez-vous une petite amie ? Une terrienne peut-être ?

Dans d’autres circonstances, la question ne l’aurait pas déstabilisé outre mesure. Mais qu’on lui demande quelque chose d’aussi futile alors que son frère jumeau est à deux pas de là l’embrouille.

▬ Haha, ne vous inquiétez pas, Mademoiselle adore les ragots, elle souhaite tout savoir sur tout le monde, s’amuse un autre convive -probablement le fiancé de la première vu la main possessive qu’il a posé sur la taille de la jeune femme.

Un sourire amusé dessine le visage du jeune flic.

▬ Il y a bien eu quelqu’un mais ce n’est plus vraiment d’actualité malheureusement, fait-il avec ce même sourire alors qu’il évoque la mère de Keira -un sujet qui le fait tout sauf rire. Mais ce n’est rien, j’ai bien assez de choses à penser comme ça, je n’ai pas besoin de m’embarrasser de problèmes de couples maintenant.

Il lève les yeux vers son frère pendant une seconde et ajoute un peu plus fort.

▬ Et puis il y a quelqu’un d’autre dont je dois m’occuper et qui est bien plus important qu’une éventuelle petite amie.

Et aussi subtilement il rappelle à son frère que sa nièce est toujours là et qu’elle attend de voir enfin cet oncle tant attendu.

made by MISS AMAZING.


HRP ▬ BLEEH C'EST TOUT CACA PARDON Q.Q (si c'est vraiment trop nul dis le moi et je modifierais quand il fera jour parce que je suis bonne à rien ce soir xD)



▬ WRECKED MIRROR ▬



There's this tune I've found that makes me think of you somehow and I play it on repeat, until I fall asleep:
 
Pinkie promised on forever, and forever is what I shall do:
 
Leagues and stuff:
 
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 46 Messages : 113
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Cutie Lyria (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: Meeting at the edge Ω Stelaw | Mar 16 Fév 2016, 13:36



The Other One
Josh ;Law;


▬ Dites donc Monsieur Howard, je suis curieuse de savoir si un jeune homme comme vous est encore célibataire à votre âge. Avez-vous une petite amie ? Une terrienne peut-être ?

C’était con comme question. Un peu cliché, les questions qu’on pose quand l’inspiration manque mais que, lourdement, on insiste pour engager une conversation aussi profonde qu’inoubliable. Stelian se colle d’un sourire hypocrite sur le visage. Peut-être qu’en fait, le semblant de réponse l’intéressait, lui qui n’avait d’intérêt que lui-même.

▬ Il y a bien eu quelqu’un mais ce n’est plus vraiment d’actualité malheureusement, mais ce n’est rien, j’ai bien assez de choses à penser comme ça, je n’ai pas besoin de m’embarrasser de problèmes de couples maintenant.


Un rictus étire le visage de l’ange déchu. Il s’était toujours imaginé depuis qu’il avait appris la promotion de Thomas dans le monde de la justice qu’il était aussi mauvais flic qu’excellent mafieux.

▬ Et puis il y a quelqu’un d’autre dont je dois m’occuper et qui est bien plus important qu’une éventuelle petite amie.

Et là c’était intéressant. L’excitation à son comble d’enfoncer celui qui avait tenter de l’attaquer sur le même terrain que lui refaisait surface, et Stelian trépignait intérieurement à l’idée de voir couler son frère. Quand les attaques ne sont pas auto-destructrices, il avait horreur que quelqu’un d’autre se permette de le faire, et c’était le pire peut-être quand il était question du passé..

▬  Effectivement, il me semble vous avoir déjà vu dans un tabloïd, mais je ne me rappelle plus quel exploit avait provoqué cet engouement à votre égard. Certains détails de votre vie privée y avaient même été dévoilés.

En levant sa coupe de champagne qu’un serveur venait de remplir à nouveau, le Phoenix adorait quand la foule se rassemblait sûrement inconsciemment autour de lui. Il devait montrer qu’il connaissait le sujet. Aux yeux des convives, tout sujet qui aurait pu être évoqué au cours de la soirée. Pour son frère, que oui, bien évidemment, il avait recherché tout ce qui avait attrait à sa propre famille.

▬ Vous êtes jeune Papa n’est-ce pas ? Vous avez eu votre fille très tôt il me semble.

Son regard fixant jusqu’ici son jumeau, il finit par regard ici et ailleurs, la tête haute, pour capter l’attention de ceux qui étaient ici d’abord pour Thomas. Mais comme chacun écoute un jeune PDG dont l’ascension inouïe ne manquait d’être rappelée par une arrogance et un calcul précis, il se permit de monopoliser à nouveau la parole, tout en visant son adversaire premier.

▬ À notre époque, ce n’est pas rare que des adolescents se retrouvent parents du jour au lendemain sans avoir vraiment prévu de se lancer dans ce monde d’adulte. Même si Monsieur Howard semble tout à fait raisonnable et conscient de ses devoirs, il n’en reste pas moins un exemple réussi de la société dans laquelle nous vivons.


Les convives acquiescèrent dans une stupidité affligeante, et Stelian s’exaspérait graduellement du contre-poing des belles paroles prononcées avec assurance. Dès que t’avais une belle gueule et du fric, tout le monde écoutait.

▬ Tout le monde ne s’y adapte pas aussi bien que Monsieur Howard. Quelle tristesse.

La main sur la joue d’un air désolé, la demoiselle en robe longue continua de siroter son verre sans se rendre compte de l’affligeant propos qu’elle venait de construire. Tout cela n’avait de sens que pour les Phoenix, comme beaucoup d’autres choses qu’ils partagent communément de leur passé. Mais cette fois, la donne était différente.

▬ Ah, les erreurs de jeunesse.

Son ton est las. Mais son regard dure fixe intensément son jumeau, tout en crispant machinalement les doigts autour du verre.

Code - Kuru


CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©️endlesslove.
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Thomas-C. Law Phoenix
Staffien
Coeurs : 37 Messages : 117
Couleurs : Law (#003366) & Alpha (#6E0B14)
J'ai traversé le portail depuis le : 13/10/2015 et on me connaît sous le nom de : Kenza ❀ (T.Brownie) Mon nom est : Thomas Conner Law Phoenix. Actuellement je suis : Célibataire et hétéro. Il paraît que je ressemble à : Cain (Starfighters) & Hibari Kyouya (KHR) & Ian Perfect Somerhalder ▬ IRL et à ce propos, j'aimerais remercier : My lovely bitch (sign) & my one darling (gifs)
Re: Meeting at the edge Ω Stelaw | Mar 19 Avr 2016, 15:22







STELIAN & THOMAS
« Meeting at the edge »

Il a la gorge serrée, la main crispée sur sa flûte de cristal, et s’il ne mettait pas un point d’honneur à ne pas être « celui qui a craqué en premier » cela ferait déjà longtemps que le verre délicat aurait explosé en petits morceaux coupants sous la poigne de l’ange déchu. Le col de sa chemise l’étrangle presque, il n’a qu’une seule envie : faire éclater les petits boutons et s’échapper de cette pièce aux vapeurs de Channel n°5 pour pouvoir enfin respirer. C’est étouffant, encore plus quand le regard glacé de Stelian lui retourne l’estomac.
Thomas attend, désespérément. Un signe, une parole, un rien qui lui indiquerait que non, son frère ne lui en veut pas tant que ça, que oui, ils pourront se prendre dans les bras à l’issue de cette soirée et repartir comme si rien ne s’était jamais passé. Il en crèverait sur place, l’ange déchu. Mais ce sont des paroles nacrées teintées d’une raillerie que lui seul peut sentir qui s’échappent des lèvres de Stelian, et Thomas n’était pas connu pour être le plus sage des hommes, ou encore le moins buté d’entre eux. Si Stelian ne se décide pas à faire un pas vers lui, il n’en fera pas lui non plus. C’est puéril, c’est égoïste, c’est ridicule.
Et pourtant c’est sa seule manière de faire face à ce frère vis à vis duquel au fond, il s’est peut-être toujours un peu senti inférieur.

▬ Les tabloïds racontent beaucoup de choses vous savez mais quant à savoir si tout est véridique, c'est une autre histoire, j’imagine que je ne vous apprends rien, fait-il en sirotant sa coupe avec un de ces sourires entendus qu’ont ceux qui connaissent bien la vie de riche et ses inconvénients.

Il laisse courir la rumeur quelques secondes parmi les convives, le temps que ceux-ci approuvent ses dires, avant d’ajouter dans un haussement d’épaules nonchalant.

▬ Ceci dit vous avez raison, j’ai bien eu ma fille à dix-sept ans, aussi surprenant que cela puisse être dans le milieu. Cependant je considère que l’âge n’a rien à voir avec le fait d’assumer ses responsabilités et d’être un bon père, et comme vous le faites remarquer, je suis tout à fait conscient de mes devoirs, ajoute-t-il en levant vers son frère un verre à moitié plein pour illustrer sa politesse feinte, alors qu’au fond, il n’en pense pas moins.

Enfoiré, va.

▬ Cependant, au risque de vous contredire, je ne qualifierais pas cela comme une erreur.

Thomas s’accorde quelques instants pour trouver les mots, tout en jetant un regard vague sur la coupe de champagne qu’il fait machinalement tourner entre ses doigts. Et puis il relève la tête, le regard plus dur que jamais braqué sur Stelian, malgré le sourire presque commercial qui s’est figé sur ses lèvres depuis le début de la soirée.

▬ Ma fille est un imprévu, c’est indéniable. Mais à votre place j’éviterais de parler d’elle comme d’une « erreur » devant moi.

Il a ce ton léger, presque blagueur, et ce sourire narquois qui rassure l’audience sur l’authenticité de sa pseudo-menace. Mais au fond, la tension est presque palpable, et n’importe qui doté d’un minimum d’instinct saurait le ressentir ne serait-ce que d’un iota. Et alors qu’un rire un peu embarrassé, un peu soufflé pour combler le vide, parcours le petit attroupement et vient murmurer aux oreilles de Thomas, comme pour lui rappeler qu’ils ne sont pas seuls dans leur bulle, mais exposés aux yeux et aux oreilles de la jet-set sanctuarienne, il ne lâche pas son frère du regard.

Combien de temps comptes-tu jouer à ça avec moi ?
Combien de coups pourrait-on se donner avant qu’un de nous ne s’en relève pas ?


made by MISS AMAZING.



▬ WRECKED MIRROR ▬



There's this tune I've found that makes me think of you somehow and I play it on repeat, until I fall asleep:
 
Pinkie promised on forever, and forever is what I shall do:
 
Leagues and stuff:
 
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 46 Messages : 113
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Cutie Lyria (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: Meeting at the edge Ω Stelaw | Jeu 05 Mai 2016, 22:38



The Other One
Josh ;Law;

▬ Cependant, au risque de vous contredire, je ne qualifierais pas cela comme une erreur.

Ça ronge le sang identique au moindre détail, ça pique chaque parcelle de tes veines apparentes et sculpte ton esprit dans une haine vomie par des mots parfaitement choisis, soignés dans le détail, à l'image de ta seconde existence décadente, morbide, vicieuse. Ton regard se reflète dans les siens, tu aurais voulu lui arracher ces yeux semblables, venir chercher cette vérité au creux de sa cervelle inconsciente du mal causé, comme l'inéluctable remord qui aurait dû naître, comme le tien apparu dès lors que tes pas avaient reculé pour le protéger.

▬ Ma fille est un imprévu, c’est indéniable. Mais à votre place j’éviterais de parler d’elle comme d’une « erreur » devant moi.

Inconsciemment, l'automatisme fait que tu te mords la lèvre inférieure silencieusement, assombrissant ton regard clair porté sur ton jumeau. Le propre geste n'était plus apparu depuis cinq ans, puisque toutes tes habitudes ou presque t'avaient quitté dès lors que tu avais rouvert les yeux après la mort.

▬ Ça t'écorcherait la gueule d'énoncer l'existence de ton frère disparu ?

C'était un murmure d'abord, alors que pour toi ce n'était qu'une pensée étouffée par ta propre grandeur, mais assurément, c'était parvenu aux oreilles de Thomas. La foule autour de vous se vide, comme si la tension trop palpable avait fini d'achever le semblant d'intérêt des Phoenix pour le monde extérieur.

▬ Comment va ta fille ?

Au fond, il n'y avait rien de plus que la préoccupation dissimulée d'un oncle trop absent mais plus prévenant que la morale, qui avait veillé de loin à ce que les répercussions de vos propres erreurs ne viennent pas entacher la pureté juvénile de l'enfant. Tu te rapproches, feignant une proximité intéressée d'un homme d'affaires pour un nouveau convive. Tout le monde aurait pu y croire.

▬ Tu es quand même gonflé.

Tu marques une pause presque calculée si ta respiration n'avait pas été coupée. À bout de souffle, tu avais fini par le dire.

▬ Énoncer la grande préoccupation de ta vie sans même te soucier de ce que tu m'as fait subir.

Il n'y avait plus que des chuchotements. Doux, imperceptibles, tranchants. Les jumeaux seuls se comprenaient, parce qu'il n'y avait toujours eu qu'eux avant le reste du monde. Un seul esprit dans deux corps distincts. Et c'était plus pregnant encore chez toi depuis que cette moitié t'avait échappée.

▬ Tu t'es renseigné peut-être ? Sur moi, ce que je faisais, comment j'allais ?

Sa respiration se coupe, une seconde fois. Le tintement du verre résonne encore, comme seul fond sonore, alors que l'échange se fait de plus en plus lourd. Ton regard se lève. Tu le prends de haut. Les larmes coulent pas de cette manière là.

▬ Est-ce que t'es au courant, au moins ?

As-tu su que je suis mort, mon frère ?

Code - Kuru


CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©️endlesslove.
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Thomas-C. Law Phoenix
Staffien
Coeurs : 37 Messages : 117
Couleurs : Law (#003366) & Alpha (#6E0B14)
J'ai traversé le portail depuis le : 13/10/2015 et on me connaît sous le nom de : Kenza ❀ (T.Brownie) Mon nom est : Thomas Conner Law Phoenix. Actuellement je suis : Célibataire et hétéro. Il paraît que je ressemble à : Cain (Starfighters) & Hibari Kyouya (KHR) & Ian Perfect Somerhalder ▬ IRL et à ce propos, j'aimerais remercier : My lovely bitch (sign) & my one darling (gifs)
Re: Meeting at the edge Ω Stelaw | Mer 31 Aoû 2016, 17:52







STELIAN & THOMAS
« Meeting at the edge »

Son regard s’assombrit une fois de plus, et sans pouvoir s’en empêcher, Thomas frémit sous son beau costume de soirée. Une longue goutte de sueur froide roule le long de sa colonne vertébrale et lui arrache un frisson qu’il peine à dissimuler. Il a changé Stelian, pense-t-il, il est encore pire qu’avant. Parce qu’avant, Thomas n’avait jamais eu de problème à confronter son frère –il y en avait eu des disputes, entre jumeaux c’est normal. Maintenant, il n’a qu’une envie qui le prend à la gorge, c’est de détourner le regard, d’échapper à cette colère sourde qui brûle dans ses yeux de glace et lui font l’effet d’un coup de poing dans l’estomac ; la fuite. Jamais encore il n’avait eu l’envie de fuir devant quelqu’un qu’il aime, et ça le dégoûte au plus haut point.
Alors il se force à soutenir son regard, parce qu’en plus de se trouver lâche, il ne veut pas non plus avoir l’air faible devant lui.

▬ Ça t'écorcherait la gueule d'énoncer l'existence de ton frère disparu ?

Murmure plus assourdissant que le plus bruyant des cris. Thomas sourcille, son regard perd en animosité pour se parer –le temps d’une seconde– d’un voile de culpabilité.

▬ Je pensais que tu ne voulais rien avoir à faire avec moi ce soir, souffle-t-il sur le même ton –quoiqu’un peu moins agressif peut-être.

Un ange passe, et le malaise sous-jacent suffit à ce que la foule autour d’eux s’éclipse, aille vaquer à ses propres occupations –ou aille importuner d’autres jeunes comme eux jetés dans la fosse aux hyènes, peu lui importe à vrai dire, il est bien content qu’ils s’en aillent.

▬ Comment va ta fille ?

Il a un instant d’hésitation, comme ébranlé par le changement de sujet soudain, avant d’hausser nonchalamment des épaules et de faire tourner sa coupe entre ses doigts.

▬ Bien, au risque de te surprendre –au fond il pense toujours que Stelian doute de sa capacité à être un bon père ; au fond il pense toujours que Stelian doute de sa capacité à être bon en quoique ce soit ; complexe d’infériorité probablement.

▬ Tu es quand même gonflé –il souffle, et c’est Thomas qui frémit de nouveau– énoncer la grande préoccupation de ta vie sans même te soucier de ce que tu m'as fait subir.

Une vague d’inquiétude et de remords le prit alors aux tripes. Ce qu’il lui avait fait subir ? Pendant un instant il songe à la perte du confort de vie que leur avait apporté le clan Barrow qu’il avait perdu lui aussi cette fameuse nuit. Mais il y a ce quelque chose d’autre qui le turlupine, parce qu’il doute que son frère soit de ceux qui se plaignent pour ce genre de choses –surtout quand il sait qu’il avait largement de quoi retomber sur ses pieds à l’époque. Alors quoi ?

▬ Tu t'es renseigné peut-être ? Sur moi, ce que je faisais, comment j'allais ?

Il esquisse un sourire presque sincère, presque désolée.

▬ J’imagine que ça ne te suffit pas si j’te dis que j’ai essayé ?

C’est certain que ça suffit pas. Pourtant il a essayé, à peine arrivé sur Skyworld qu’il voulait déjà repartir sur Terre. Mais Keira avait commencé à faire des cauchemars toutes les nuits, et il avait fallut faire un choix entre un frère capable de s’en sortir, même seul, et une fille d’à peine quatre ans qui n’a rien demandé et qui n’avait personne d’autre que lui sur qui compter. Alors quand bien même ça lui avait arraché le coeur, il avait fait son choix : offrir une vie décente à sa fille et chercher Stelian comme il le pouvait, par ses pauvres moyens. Quelque part, il pourrait se dire qu’il n’a rien à se reprocher et qu’il a fait tout ce qu’il pouvait, mais il sait que c’est de sa faute si leurs chemins se sont séparés, et rien de ce qu’il pourra faire ne sera jamais suffisant pour lui retirer ce goût amer de culpabilité et de honte qui envahit son palais chaque fois qu’il sonde un peu plus le regard en face, qui le vrille de part et d’autre.
Stelian s’approche encore, et plus il réduit la distance entre eux, plus c’est Thomas qui arrête de respirer. Il se sent ridicule face à son frère, et putain, c’est frustrant, ça l’insupporte, il a l’impression d’avoir à nouveau quinze ans quand lui en a toujours vingt-cinq.
À croire qu’il sait parfaitement comment le faire sentir mal.
–c’est sûrement le cas à bien y repenser.

▬ Est-ce que t'es au courant, au moins ?

Thomas sourcille de plus belle, son regard se perd dans celui de son frère et une inquiétude confuse se lit au coin de ses yeux. Au courant de quoi putain ? De ta soudaine apparition sur Skyworld ? De ton ascension fulgurante dans les hautes sphères ? Qu’est-il arrivé que je devrais savoir ?
L’ange mordu secoue la tête négativement, presque hésitant, et son ventre se tord alors qu’il imagine déjà mille et uns scénarios plus terribles les uns que les autres.
–Parce qu’il l’aime au moins autant qu’il aime sa fille, et que penser qu’il ai pu lui arriver quoique ce soit de grave le fait trembler rien qu’à y penser.

▬ Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

C’est presque une supplique qui siffle d’entre ses lèvres, et il a autant envie de savoir que de se boucher les oreilles pour ne pas faire face à l’horrible vérité –parce qu’elle sera horrible à entendre, il le sait.


made by MISS AMAZING.



▬ WRECKED MIRROR ▬



There's this tune I've found that makes me think of you somehow and I play it on repeat, until I fall asleep:
 
Pinkie promised on forever, and forever is what I shall do:
 
Leagues and stuff:
 
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 46 Messages : 113
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Cutie Lyria (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: Meeting at the edge Ω Stelaw | Lun 10 Juil 2017, 10:46



The Other One
Josh ;Law;

▬ Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

À ton avis ?
C'était trop gros évidemment. Comment aurait-il pu savoir ? Son sang avait-t-il frémit quand le coeur s'était arrêté de battre ? Avait-il eu cette connexion jumelle quand on lui avait insufflé la vie à nouveau ? Est-ce que seulement il avait posé la question ?

Stelian ne voulait pas de compassion. Encore moins de pitié. Peut-être avait-il espéré un "je suis désolé". Mais rien n'était venu. Comme une supplique silencieuse, il avait eu le fol espoir que son frère eut été au courant et qu'il avait regretté. D'avoir foutu leur vie en l'air et que Stelian avait tout à reconstruire. Tout ce qu'il avait, de la moindre pièce d'argent à la cravate faite main la plus griffée, il ne la devait à personne d'autre que lui même.

▬ Eh bien, on peut dire que tu ne consultes pas souvent les rubriques nécrologiques terriennes.

Ça glace le sang quand on y pense. Il aurait pu être un cadavre dont le palpitant ne battait que trop fort. Il aurait pu en vouloir à la Terre entière de lui avoir tout pris à la seule période où il pouvait dire avoir été heureux. À la place, il fait payer tout le monde sans rancune. Il se remit à bouger, silencieusement. Lentement. Comme un prédateur gravite autour de sa proie. Et arrivé à hauteur de Thomas qui lui tournait le dos involontairement, sa main fit le signe du revolver et vint se pointer dans le dos de son jumeau, pour lui faire comprendre silencieusement ce qui avait pu se produire.

▬ Pan.

Dans un souffle, à peine perceptible ; mais il savait que sa cible avait été touchée, et que son double avait compris. Il termina le tour qu'il avait débuté autour de Thomas et vint se remettre face à lui, dos au reste de la salle.

▬ J'imagine que tu es... désolé ?

Il termina sa coupe de champagne. Mais les émotions venaient de le submerger bien plus qu'il n'aurait voulu le croire.

▬ J'espère que ces chaleureuses retrouvailles ne me coûteront pas aussi cher.

Un serveur passa par là, et Stelian posa la coupe de champagne qu'il venait de terminer, avant de prendre le verre de Thomas et de lui en servir un nouveau, plein.

▬ Tu en as sûrement besoin. Bonne soirée, Mr Howard.

Stelian tourna les talons et fit appeler le chargé de vestiaire qui lui apporta ses affaires. Sa tête fit le vide complet et silencieusement, on le raccompagna jusqu'à sa limousine. Il ne dit rien, et son chauffeur comprit de suite qu'il fallait le ramener à la maison. Un grognement, et les yeux qui se ferment avec insistance pour éviter de laisser transparaître davantage.

Code - Kuru


CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©️endlesslove.
 
Meeting at the edge Ω Stelaw
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] probleme EDGE sur MIUI
» meeting de landivisieau 29 /08
» Meeting Aérien de Reims 27 & 28 juin (spotter day le 26)
» Meeting DCP Halloween 2009
» [Powhatans] Meeting DCP de Noël 2009 (12 et 13 décembre)

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Castle of Heart-
Sauter vers: