Partagez | 
 

 [CrimLou] Oh mon chéri! Pourquoi on a voulu te faire un deuxième trou de balle?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 




avatar
Invité
Invité
[CrimLou] Oh mon chéri! Pourquoi on a voulu te faire un deuxième trou de balle? | Dim 16 Aoû 2015, 12:15

Tu soupiras en regardant attentivement ce trou.

Sérieusement, comment un individu pouvait avoir transformé cette tenue en gruyère? On dirait que l'individu avait attiré la foudre d'une mafia et qu'ils ont fait une razzia sur la tenue, afin de lui offrir de l'aération supplémentaire... Ah non, ça ce n'était pas la bonne histoire. C'était une personne que tu avais croisé, avec des habits en lambeaux. Même s'il croupissait au sol, cela était d'un manque de goût! Tu avais préféré passé ton chemin, avec le tissu dont tu avais besoin. Parce que là... Sérieusement...

UN MAGNIFIQUE TROU AU NIVEAU DE L'ENTREJAMBE!

Tu te demandais vraiment comment cet accident put arriver. Et plus tu y pensais, et plus tes pensées dérivèrent dans des contrées peu fréquentables. Tu te contentais alors de ne plus penser à l'élément perturbateur, mais plutôt à t'atteler dans la partie de l'histoire préférée des enfants. Cela veut dire la partie "résolution des problèmes". Et Ô combien tu le connaissais l'acheminement des péripéties avant d'avoir l'élément salvateur. Sauf que bon... Toi, tu ne possédais qu'une machine à coudre, tes aiguilles, ton tissu et Alix. D'ailleurs, en parlant d'elle. Tu tournas la tête en direction de la Gardevoir, qui se contentait juste de regarder faire ton oeuvre. L'aiguille à la main, tu t'empressas d'user de tes talents de fées pour pouvoir appliquer avec précision les différents fils, pour pouvoir entrelacer avec tendresse les morceaux de tissu.

Tiens, est-ce que tu pourrais avoir d-... Un bruit s'échappa de derrière toi. Enfin... Un son agréable qui se fracassa sur ton pavillon auditif. Tu tournes lentement la tête, arrêtant ton travail. Une douce mélodie s'échappa d'un poste radio, alors que tu voyais Alix avoir le doigt sur la touche pour lancer le disque laser. Hum...


Alix, dans un ton enjoué - "Cela vous convient, Nagisa-sama?"

Tu soupiras doucement à cette interrogation, avant d'étirer un mince sourire.

Lou, se retournant en direction de son oeuvre - " Oser me sortir la partie "été" des 4 saisons de Vivaldi... Tu commences à presque tout savoir sur moi. Je devrais me méfier de tes activités le soir. "

Tu ris doucement, en ne faisant pas attention à la gène qu'epprouve ta liée. C'était une faon à toi de dire que tu l'appréciais comme elle était. De tes doigts féériques, tu fis en sorte que la couture ne se voyait pas. Tu glissas ta main droite dans tes longs cheveux, examinant cette douce pièce. Non mais sérieusement... Comment il avait fait cela? Il avait fait un gris écart? Il avait une envie pressante? Besoin d'aérer vu qu'il est toujours en feu? Tu ne le saurais dire actuellement. La seule chose que tu peux dire est que cet individu semble capable de tout faire,qu'importe les conditions et l'environnement autour de lui.

Tu levas tranquillement les bras, pour examiner si ce pantalon n'a pas besoin d'être rafistolé autre part. Enfin, non... Rafistolé, c'est bien trop dégradant pour ton métier. Disons... Réparer, voir même améliorer la pièce principale. Tu savais que c'était la costumière en chef qui devait normalement gérer ce genre de choses, toi n'étant que là pour l'assister dans son travail. Seulement, il semblerait que cela soit tombé sur toi aujourd'hui. En parlant d'aujourd'hui, tu pus constater que le soleil commençait àsérieusement raser l'horizon, offrant aux petites fourmisque vous êtes une agréable impression d'une volonté d'extermination de la part de cet astre. Quel beau coucher dans la couleur des flammes. Alors que tes yeux étaient rivés sur ce spectacle des plus plaisants, tu te tournas en direction d'Alix.


Alix, juste après avoir vu Lou détourner la tête - " 22h43. "

Tu voulais entrouvrir la bouche pour demander, mais encore une fois... Ta liée a fait preuve de zèle et de prévention en scrutant ton esprit, encore et toujours. Tu avais l'impression que tes pensées étaient une forme d'amusement pour elle. Hmm... Attend voir. Alors, si tu t'imagines sous la douche, la peau à découvert. Attend... Attend... Oh, mais ce n'était pas des genres de rougeurs sur ses joues? Elle s'en mettait même les mains pour se cacher le visage. Tu éclatas de rire au résultat, te décollant de ton dossier. Tu te levas posément de ta chaise.

Lou - " Tu devrais faire attention à ceux qui savent contrer les télépathes. Moi c'est gentillet et bon enfant ce que je t'ai fais... Mais il y en a certains qui peuvent même jusqu'à altérer ton esprit et te manipuler. "

Cela ne sonnait ni comme un reproche, ni comme une remarque. C'était plutôt... Une forme de conseil prodigué entre la fée et l'affilié. Te retournant en direction du vêtement, tu le plias doucement, avec une attention toute particulière. Tu l'avais déjà repassé avant, et il semblerait qu'il n'y ait pas de plissures. Tu pouvais en être que ravi. Vraiment. Travailler unvêtement sanslui faire de froissures. C'était quasiment de l'art à ce niveau-là, même si tu avais encore des choses à apprendre de la part de Rose.

Après tout, c'était comme si soie, flanel, lin ou coton vivait entre tes fins doigts. Après un instant à regarder cette pièce, tu te décidas enfin à te retourner et à aller chercher ton habituel kimono rose, que tu enfilas sans peine. Je peux vous dire qu'au début, c'était extrêmement compliqué de le mettre. Maiiiiiiiiiiis, au fil des ans, et bien... Tu as pu perfectionner cet art, au point de t'amuser parfois à le mettre manuellement, comme tu le fais là. d'une main vive et précise, tu t'accaparas d'une aiguille à cheveux, mettant ton chignon sans pour autant te regarder si ça ira. Tu sais que ça ira. Cela ne servirait à rien de te contempler dans le miroir. L'être que tu étais allait passer des heures, comme un être en tenue d'eve à cause de tes cheveux. Tu souris doucement... Cela était aussi le cas pour toi. Tu devais donner une bonne image soignée, après tout. Et puis cela te faisait rire, donc tu n'irais pas contre le courant. Pas cette fois ci.

Après avoir enfilé cette tenue, tu posas tes yeux sur Alix, encore troublée par ce qu'elle avait vu. Parfois, tu te demandais si elle était bien trop humaine pour cet endroit. L'on le sait... On ne tolère qu'un mouton blanc ici. Et si tu n'étais pas un des loups noirs, tu étais une chose qui empêchait ces derniers de t'engloutir tout cru. Et tu ferais en sorte que ta liée puisse rester la plus naturelle possible. A aimer la vie, à aimer danser, à aimer rêver. C'est pour cela que tu posas doucement ta main sur sa tête, en t'accroupissant. Tu poses tes prunelles ciel dans les siens orange. Elle hocha timidement juste avant qu'il réponde. Et là, tu savais que c'était par habitude. Non pasque tu la considérais comme un chien de garde, mais...

Actuellement, c'est pour toi la seule connaissance qui saurait garder toutes les petites choses qui font de toi ce que tu es. Alors elle comprennait. Elle comprennait qu'elle devait garder ta roulotte... Sa roulotte... Votre roulotte pendant ton absence. Tu te redressas avec souplesse, enfilant de quoi protéger tes petits pétons du sol. Tu t'occupas ensuite à mettre la tenue sur le bras.Tu lui souris doucement, ceux à quoi elle rendait en un petit sourire gênée.


Alix, en bafouillant un peu - " Au... Revoir... Nagisa-sama."
Lou, en ouvrant la porte - " Je devrais normalement ne pas rentrer trop tard. Mais... Cela dépend de ce qu'IL veut."

Elle hocha la tête sous cette affirmation, avant de s'asseoir tranquillement au bord du lit. Tu détournas le regard d'elle, en soupirant doucement. Tu poses un pied en dehors de la roulotte, en fermant la porte à clé. Tu pouvais te le faire... Elle avait les doubles, vu que toi tu ne les retrouvais pas. Mettant une main sur ton front, tu te contentas un instant de regarder l'horizon, puis tu souris doucement. Cela te rappelait le drapeau que portait les kamikazes japonais à l'époque de la seconde guerre mondiale. Tes paupières se rabaissèrentpour regarder un peu plus bas, pour ne pas être trop éblouit. Et doucement, lentement, tu enchaînas despas légers et aériens, presque virevoltant.Oui, tu interprêtais encore une de ces "danses" dont tu aimais en faire. Encore, et toujours.

Et c'est ainsique tu arrivas devant ta roulotte. Alors, avant de frapper à la porte, tu te tâtas. Lampe torche? Ok. Vêtement? Ok. Bonne humeur? Ok. Bon et bien... Tu préféras ne pas regarder l'apparence extérieure de la roulotte. Posant un pied un peu plus en avant, tu ne pouvais qu'avoir confiance au geste que tu allais faire. Du haut de tes deux mètres -chaussures comprises-, tu tendis lentement le bras, dépliant ton avant-bras légèrement, puis d'un mouvement sec du poignet, tu cognas doucement la porte de ton majeur. Majeur replié bien sur, voyons... Ce n'était que trop bon enfant après.


Lou, avec une intonation de voix plutôt féminine, donc douce et dans le soprano - " ... Crimsonounet, tu es là? J'ai réparé ton petit trou au derrière. Tu devrais faire attention la prochaine fois. "

... C'était plus fort que toi. Tu t'en fichais de ne pas être apprécié ouayant une épée de Damoclès sur ta tête. Tant que tu faisais bonne impression au Directeur, tout ira bien. Et encore... Tu avais du mal à être sérieux avec lui. Il changeait énormément de bord, et de ce que j'ai pu entendre del ui, il ne semble pas être ancré sur des idées... Alors autant être soi-même, non? Et puis... Qui n'ouvrirait pas sa porte à la belle plante que tu étais, hein?
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: [CrimLou] Oh mon chéri! Pourquoi on a voulu te faire un deuxième trou de balle? | Lun 17 Aoû 2015, 15:12



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice


♟TCHAK.

La fléchette que Crimson tenait entre ses doigts quelques secondes plus tôt venait de traverser l’habitacle de sa caravane en un seul trait, fendant l’air avec un sifflement caractéristique, avant d’aller se ficher dans l’œil d’un smiley qu’il avait dessiné sur le mur quelques minutes plus tôt. Affalé sur la couchette en biais, un simple drap recouvrant son corps d’adonis, il souriait en fixant le visage à présent estropié qui lui rendait son expression de l’autre bout de la pièce. D’une main, il saisit le verre au contenu épais et rougeâtre se trouvant posé sur une tablette surplombant son lit, observa de ses yeux dorés le liquide qu’il avait extrait du corps d’une de ses victimes la veille, avant d’en avaler une gorgée voluptueusement. Puis, sa boisson terminée, il lança avec force l’objet qui alla exploser avec un bruit de verre cristallin sur le smiley, tâchant de sang son sourire niais. L’effet final le satisfaisant, il se redressa de sa position allongée, étirant langoureusement les muscles de son dos puis de ses bras, semblable à un tigre se réveillant après sa sieste. Il passa une main pâle dans ses cheveux pour les tirer en arrière, et laissant le drap derrière lui, traversa la pièce de sa démarche assurée.

Le magicien était en train d’appliquer du vernis turquoise sur les ongles de ses mains, lorsque les coups sur la porte se firent entendre. Son sourcil arqué se haussa légèrement, se demandant qui pouvait bien l’interrompre, lorsqu’une jolie voix de femme retentit derrière la porte.

... Crimsonounet, tu es là? J'ai réparé ton petit trou au derrière. Tu devrais faire attention la prochaine fois. »

L’illusionniste ne put retenir le sourire qui lui monta aux lèvres lorsqu’il entendit le surnom, puis la suite de la phrase de son invité. Car, en effet, il n’avait aucun doute sur qui était le propriétaire de cette voix aux intonations bien particulières. Toujours à porter des masques, un peu comme lui-même d’ailleurs. Souplement, il se redressa de la banquette sur laquelle il était assis jusque là, puis ouvrit la porte de sa caravane, se penchant dans l’encadrement, s’y adossant avec un sourire en coin.

« Nagisa, très cher… »

Son regard doré se promena sur le vêtement que ce dernier portait entre ses fins doigts.

« … je vois que tu as fait du bon travail, comme d’habitude. »

Le magicien sourit de toutes ses dents, absolument pas perturbé par la tenue dans laquelle il se trouvait. Car en effet, il ne portait qu’un caleçon, et il faut dire que ce n’est pas la pudeur qui l’étoufferait. Le temps était lourd et il faisait chaud, alors il n’avait pas vu l’intérêt de s’habiller plus que cela puisqu’il ne sortait pas. Nonchalamment comme à son habitude, il descendit les deux marches qui le séparaient du sol, avant de saisir avec douceur le pantalon réparé grâce aux soins de l’individu se tenant face à lui. Enfin… façon de parler, étant donné que celui-ci faisait une bonne quinzaine de centimètres de plus que lui avec ses chaussures, obligeant le magicien – une fois n’est pas coutume – de lever les yeux vers lui.

« Alors, comment se porte ma petite fée ? »

Répondant aux sarcasmes de son interlocuteur, la voix de Crimson était ornée d’une moquerie qui lui était caractéristique. Distraitement, il fit mine de souffler sur ses ongles peinturlurés pour les faire sécher. Aujourd’hui il avait l’intention de se faire une teinte de cheveux assortie, pour la prochaine représentation.

#Code by Nao ✖ M O N C H E R I . . .


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥




avatar
Invité
Invité
Re: [CrimLou] Oh mon chéri! Pourquoi on a voulu te faire un deuxième trou de balle? | Dim 23 Aoû 2015, 11:55

La porte s'ouvrit lentement, en faisant apparaître l'individu que tu recherchais.

Tu pus enfin le voir. Ce porteur de masque expérimenté, l'Homme qui mène une danse sans en avoir l'air, brisant les styles pour en faire un tout. Faire du neuf avec du vieux, en gros. Hélas pour lui, ce genre de choses sont monnaie courante par ici. Entre l'acrobate louche, lui, toi, le directeur de taré ouf furieux que vous vous tapiez, l'inexpressif, la sanguinaire animale, le mouton chocolat et ta chère et tendre patronne qui, tu penses, voudrait tellement te coller une table dans la figure. Encore faudrait il déjà avoir une table à portée. Donc ce genre d'individus étaient une norme pour un établissement comme le votre.

Quand il pencha la tête vers le vêtement que tu portas sur ton bras gauche, positionné comme ferait un serveur avec son torchon, tu ne pus qu'étirer un mince sourire. En posant ta main droite au niveau de ton coeur, tu t'inclinas légèrement, juste de quoi être à la hauteur de l'homme pour exprimer que t te sens égal à lui dans un positionnement "social", qui voulait cueillir son pantalon. En même temps, c'était le sien. En tout bien tout honneur, tu lui tendis doucement le bras gauche, en te redressant.


Lou, en jetant un coup d'oeil sur ce caleçon, déclarant encore de sa voix féminine - " Nan, j'ai totalement chié dans la colle. Du genre j'ai voulu le porter pour faire un tennis mais ça s'est craqué juste après. "

... Bien sûr que c'était du bon travail hein. Tu n'étais pas assistant costumier pour rien. Tu t'y connaissais en matière de vêtements, d'habillement... Et surtout en tout ce qui concerne l'esthétique. Même si les gens ne le savaient pas encore. Et cette phrase était une boutade ironique en rapport avec la remarque de Crimson. Tu savais rester modeste, mais tu savais aussi que tu savais faire des choses intéressantes une fois le matériel de couture entre tes fins doigts. Alors ce genre de remarque, tu t'en prennais parfois à la pelle. Parfois on crachait aussi sur ton sens de l'esthétisme... Mais étrangement, après leur avoir bien expliqué tout cela clairement, ils deviennent lus coopératif. Braves personnes...

Mais repassons donc à la question que te posa Crimson. Encore une fois, tu ne détachas pas ce sourire sur ton visage non maquillé. Ma peite fée, hun? Surement... Il semblait avoir le même âge que toi, mais tu savais que la vérité était tout autre. De plus, l'intonation et le ton qu'il lança à ton encontre te fit légèrement rire, sortant un éventail de ce bout de tissus qui recouvrait ton avant-bras, que tu déplias et que tu mis devant tes lèvres. Cet individu avait le don de s'amuser à n'importe quel moment. Comment laisser un spécimen comme cela sans lui rétorquer une petite phrase.


Lou, en glissant son regard vers le vernis bleu, prenant une voix bien plus virile, et ferme - " Je me porte bien, ma foi. Et toi donc? Tu te prépares pour aller sortir? " A cette deuxième interrogation, tu replias cet éventail d'un coup sec du poignet, apposant ton regard bleu dans celui d'or de l'individu se disant être magicien. " Je ne savais pas que tu étais de ce bord là. M'enfin, ça ne m'étonne plus vraiment. Tu veux que je te prête une robe qui permettrait de faire tomber hommes et femmes dans tes filets? Je dois avoir des créations qui traînent dans mon placard. "

... Quoi? Il ne faut pas s'attendre à ce que tu réagisses sur le manque de tissus sur l'individu mais plutôt sur le vernis employé. C'est vrai que cela pourrait bien aller, mais il faudrait du coup faire attention à la robe portée. Et puis bon, blablabla... Corps musclé du monsieur? Ah bon? Boarf. Tu ne résumes cela qu'en morphologie. C'est vrai qu'il est bien taillé pour porter des vêtements que l'on peut trouver dans le commerce, mais qu'est ce que l'on peut faire actuellement.

Tu es Nagisa. Lui il est Crimson. Vous ne pensez pas de la même façon que le commun des êtres ici.
Sang-Mêlé Mage & Vampire

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Crimson
Sang-Mêlé Mage & Vampire
Coeurs : 71 Messages : 139
Couleurs : #d92334
J'ai traversé le portail depuis le : 22/07/2014 et on me connaît sous le nom de : Naomiie Mon nom est : Crimson Actuellement je suis : en couple avec ma magnificence. *hairflip* Il paraît que je ressemble à : Hisoka de Hunter x Hunter & IRL à Jackson Rathbone et à ce propos, j'aimerais remercier : ma magnificence. *hairflip*
Re: [CrimLou] Oh mon chéri! Pourquoi on a voulu te faire un deuxième trou de balle? | Sam 29 Aoû 2015, 15:14



❝LOST IN THE SILENCE, THEY BOW TO THE CALL OF THE EAST.
TANTALIZED AND SEDUCED BY THE DEMONS RELEASED.
EARS TO THE GROUND BY THE NAME OF THE MERCILESS GUIDE.
ONTO THE FIRE THAT BURNS IN THE ALL SEEING EYE.❞ - Justice



Lorsque Nagisa répondit à Crimson de son soprano délicat – bien mensonger, d’ailleurs – avec une ironie à faire grincer les dents, le magicien haussa les épaules en ricanant. Toujours aussi agréable celui-là, à ce qu’il voyait. Cette manière qu’il avait d’être absolument perfectionniste faisait de lui une personne qui ne doutait pas de ses talents. Et puis bon… quand on passait le plus clair de son temps à coudre, il ne fallait pas s’attendre à ce que ce soit du travail de sagouin. Mais bon, que voulez-vous ? La société apprenait aux personnes à parler de choses évidentes et stupides avec leurs semblables… Crimson ne faisait qu’imiter le commun des mortels, voilà tout. Mais la pointe d’humour piquante du sang-pur face à lui lui plaisait toujours autant.

Enfin, il fallait aussi avouer que sa chère petite fée n’était pas comme tout le monde non plus. C’était presque drôle d’essayer d’engager une conversation normale, mais cela leur correspondait aussi très bien. Parler de choses basiques en se moquant ouvertement de leurs propres paroles et de leur sens absolument inutile. Et, ainsi, se moquer des conventions habituelles. Car si le cirque était une communauté, elle n’était et ne serait jamais en phase avec le reste du monde. Ils étaient une bande de décalés, entre les sociopathes, les prédateurs sexuels ou juste les légumes émotionnels, on ne pouvait pas dire qu’ils étaient banals. Pire que cela : ils étaient un véritable amas de dangers publics, et peu s’en rendaient compte avant de tomber dans leurs griffes en dehors des représentations…

Face aux petites mimiques de son vis-à-vis, Crimson fit un sourire en coin en l’observant sortir son éventail pour rire derrière comme une bonne femme venant d’une époque tout à fait révolue. Puis, aussi vite qu’il avait pris le rôle d’une demoiselle, il claqua son éventail d’un mouvement sec en se remettant à parler de sa voix naturelle. Plus grave, masculine… enfin, une voix d’homme, en somme. Crimson ne cilla pas et s’évertua même à pouffer de manière moqueuse entre ses dents en l’écoutant énoncer ses phrases railleuses en plongeant son regard bleu dans le sien. Comme il s’y attendait, Nagisa n’était vraiment pas du genre à être sous-estimé. Il était aussi imprédictible que son vis-à-vis, et rendait toujours leurs discussions aussi pimentées qu’effrayantes lorsqu’ils se lançaient dans une joute verbale. C’est leur manière de se montrer qu’ils s’apprécient, dirons-nous…

« Ooh… ça te plait ? Je pourrais te le prêter si tu le souhaites, ça irait à merveille avec la couleur de tes yeux. »

Le ton de Crimson se fit honteusement provocateur tandis qu’il défiait du regard son camarade, ses prunelles dorées brillant dans leur orbite avec amusement.

« Et sache que quoi que je porte, je peux faire tomber hommes comme femmes dans mes filets, mais merci de me le proposer… »

Et voilà qu’il sortait le jeu du séducteur arrogant. Un de ses préférés, vraiment. D’un mouvement fluide, il s’assit dans l’embrasure de sa porte, résigné de toute manière à lever les yeux vers son interlocuteur qui était un véritable géant. Il appuya ses coudes sur ses genoux et tira à nouveau ses cheveux en arrière pour le fixer de ses yeux mordorés.

« Mais j’étais en train de réfléchir à la tenue que je porterais pour la prochaine représentation… tu pourrais probablement m’aider à m’en occuper n’est-ce pas ? A moins que tu préfères que j’aille le demander à Rose… »

En réalité, ce n’était pas réellement une question. Il n’y avait rien de bienveillant dans ce qu’il lui proposait. Il s’amusait juste à rester dans leur jeu de sarcasme aberrant qui rythmait leurs rencontres. C’était un moyen comme un autre de passer le temps…

#Code by Nao ✖ M O N  C H E R I . . .


Nom.:
 

LIGUES-PRO THX CALI & KENZA & REYENN ♥
 
[CrimLou] Oh mon chéri! Pourquoi on a voulu te faire un deuxième trou de balle?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mariage pourquoi ?
» [ Problème ] mon crédit se vide tout seul
» Yaourt aux bonbons et autres gourmandises
» A travers ses romans, S.MEYER a-t-elle voulu faire des leçons de morale?
» Ma machine fait vraiment trop de bruit

Sanctuary of Heart :: RPs abandonnés-
Sauter vers: