Partagez | 
 

 ••• dignity ; Stelian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mythologique Barghest

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
H. Prudence O'Donnell
Mythologique Barghest
Coeurs : 48 Messages : 57
Couleurs : PipiDeChat
J'ai traversé le portail depuis le : 04/07/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Hysteria Prudence O'Donnell. Actuellement je suis : enceinte. Il paraît que je ressemble à : Lightning Farron (FFXIII) & Olivia Wilde (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia my lov ♥ (signa)
••• dignity ; Stelian | Lun 20 Juil 2015, 00:30


dignity

Un mois. Un mois avait passé comme rien depuis l'annonce. Accoudée à un bar, un verre entre les doigts, le paquet à fumer dans la poche. Le regard perdu et le serveur, un sourire collé aux lèvres, qui tape la discussion sans même comprendre l'ampleur de chacun de ses mots. Un soupire glaçant les lèvres, le regard qui se relève. Je comprenais pas bien, moi non plus. L'ampleur des mots. De la situation. Je comprenais même pas comment c'était arrivé. C'était si irréel. Peut-être autant que ma longévité. Ou comme les crocs dans le brouillard. L'imprudent renverse mon verre. Pétrifié lorsqu'il est atteint par une aura trop affreuse, hideuse, paralysé. Je pris la porte, sans demander mon reste. Au moins, il se devrait de régler la note à ma place. Le pauvre en découvrant ce qu'il devait sortir de sa poche ferait un arrêt cardiaque et le pauvre barman n'aurait plus assez d'argent pour nourrir sa gamine aux muscles déjà atrophiés. Quel optimisme. Sauf que j'oubliais.. on n'était plus à York. La misère au bout des lèvres, la faim crevant au détour d'une rue trop étroite, la prostitution pour une bouteille, un verre parfois. Juste assez pour dessécher leur gorge irritée. C'était pas si mal, finalement, d'avoir tout quitté. Tout. Les journaux n'annonçaient pas l'ambiance macabre de rues trop étroites, le sang coulé en guise de prix pour la survie. Je m'étais remise à parler comme lui et son imperméable. J'en avais un à moi, maintenant. Une robe contre les cuisses, des talons qui claquent contre le sol et un imperméable noir. Le sien était bleu.

Des rues toutes plus ambiguës, toujours plus étroites et pittoresques. Miteuses. Comme le vieil appartement, le canapé troué. Le regard froid planté sur la silhouette lâche d'un misérable à genoux, au travers d'une rue trop sombre. C'était si facile de s'attaquer à si pitoyable. C'était si facile d'égorger un malheureux, de lui couper la langue et de la lui faire avaler. C'était si facile. J'avais tords. Les miséreux qui crèvent les misérables pour la survie, c'était d'actualité ici comme à York. Une épidémie de rebuts, de déchets sur une île où tout aurait du être parfait. Et j'aurais du rester là, les bras croisés, le regard ferme, passer mon chemin ou les encourager, parce que j'étais pas en état. Parce que l'ordre était de rester chez soi, une tisane entre les mains devant des films abrutissants. Très peu pour moi. Au lieu de quoi je passais mon existence collée à la chaise d'un bar ou dehors une clope entre les lèvres, à errer ici et là dans l'espoir de trouver la lumière. Encore une fois, c'était pas brillant, comme lumière. Mais j'avais juré voir les yeux de ce type scintiller avant qu'il les ferme.

Oh j'aurais du passer mon chemin. Sûrement. J'aurais du tourner le dos à la misère, encore une fois. Tourner le dos à ce qui m'appelait chaque jour un peu plus. J'étais née pour ça. Je veux pas dire que j'étais née pour la misère. Mais j'étais née pour y être confrontée. Parce que j'étais née dans le mauvais monde, dans le mauvais corps, à la mauvaise heure.

Alors en un mouvement, ils étaient tous en train de nager dans l'air, mon regard brillant dans la brume épaisse. Sauf que j'étais fatiguée. Éreintée et un peu haute d'être restée trop longtemps sur la même chaise à boire.. et boire encore. Ils étaient tous retombés, lourds, si lourds. Le pauvre homme s'enfuit sans difficulté. L'adrénaline fait des miracles, même pour un homme dont les genoux étaient à ce point écorchés. Je n'avais gagné ni satisfaction, ni considération et de toutes évidences les gars qu'il avait importuné n'étaient pas là pour blaguer avec une pauvre dame fatiguée. La bonne blague. Quoiqu'ils n'avaient pas l'air bien rigolos. Tout de suite les grands moyens et la menace devient trop pressante. Ils s'avancent. Un pas en arrière.

De toutes évidences, ils ne riraient pas à ma prochaine blague sur les pingouins. Je serre les dents. Le bras tendu, le sabre dans sa continuité. Trois devant. Un derrière. Je me baisse, me retourne et entaille les genoux du type derrière pour mieux passer, il hurle, attrape l'épaule de mon imperméable. Plus pour longtemps, une entaille au poignet et je file. Je ne connaissais pas du tout ces rues. J'étais perdue dans la brume. A s'apitoyer sur un misérable.. Perchée sur un toit, le regard cherchant à détailler mais leurs silhouettes sont trop floues et les bruits trop vagues. Plus rien.




Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 49 Messages : 118
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my only one Doudou - T.Brownie (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: ••• dignity ; Stelian | Lun 28 Déc 2015, 17:52

dignity
C’était un sale boulot que le sien. Se confronter à la misère humaine chaque jour davantage, aller chercher le plus misérable pour lui arracher de force ce qu’il n’a pas, et voir dans des yeux implorants de l a tristesse humide et un coeur à vif. Quand on y repensait, il n’existait que peu de métiers aussi merdique que le sien. Tirer les ficelles du monde d’en bas, où les écorchés de la vie échouent abandonnés par la réussite et l’argent, là où il ne leur reste plus que leurs guenilles pour pleurer tant la pègre leur avait ôté ce qu’il leur restait d’un peu précieux.

En fait c’était une pourriture. Il était de ces dirigeants qui n’ont pitié de personne - à part eux-mêmes, peut-être - et tous les cris de détresse qui arrivaient à ses oreilles ne lui inspiraient chaque fois que du mépris et de l’arrogance. Il était né avec une petite cuillère en argent dans la bouche et s’était construit un empire de soie et de dorures en prime, pour se dire seulement que tout ça avait été construit de ses propres mains sur le sang des innocents et l’argent détourné des contribuables.

Dans sa voiture aux vitres teintées, la grosse Mercedes dans laquelle chacun sait qu’elle abrite des gens peu scrupuleux et non recommandables, Stelian observe la scène de son regard glacé. Un pauvre homme qui avait besoin d’argent et qui s’est désespérément tourné vers un usurier, un peu pris au hasard finalement. Tout homme raisonné sait qu’une dette mafieuse ne peut jamais être remboursée, pourtant il avait semblé que le manque d’argent faisait perdre toute notion raisonnable aux gens dans le besoin. L’entreprise sur le point de se terminer, les grincements cinglants des hommes de main dont il avait détourné son attention le ramena à scruter de nouveau la scène. Le condamné à mort avait pris la fuite et des mèches roses s’agitaient de moins en moins nettement vers une rue adjacente. Sans tarder d’avantage, Stelian fit signe à ses hommes de s’arrêter dans leurs élans respectifs et de se replier.

Élégamment, c’est le PDG lui-même qui fit irruption de la voiture et s’avança en direction de l’héroïne. Il le retrouverait bien assez tôt de toute façon. Sa marche pressée et son pas décidé suffirent en quelques minutes à rattraper la fugitive, qu’il agrippa sans ménagement et plaqua contre le mur en prenant soin de les avoir préalablement éloigné de la foule hypothétique.

- On t’a jamais appris à te mêler de ton cul ?

Dans son insatisfaction ponctuelle, Stelian perdait toute notion de politesse et il transparaissait les limbes du monde criminel dans son langage indélicat et brutal. L’ange déchu accentua d’avantage sa pression sur l’avant-bras de Prudence tandis que sa main libre prit le soin de se placer suffisamment proche de son arme pour l’empêcher de l’utiliser sans possibilité de riposter.

- Ta démarche montre que tu es alcoolisé. Renonce à me tabasser tu y laisserais forcément quelque chose de plus.

[HRP : à tous les coups toi non plus t'y croyais plus que je te réponde un jour donc t'as le droit de me taper c: ]


acidbrain


CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©️endlesslove.
Mythologique Barghest

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
H. Prudence O'Donnell
Mythologique Barghest
Coeurs : 48 Messages : 57
Couleurs : PipiDeChat
J'ai traversé le portail depuis le : 04/07/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Hysteria Prudence O'Donnell. Actuellement je suis : enceinte. Il paraît que je ressemble à : Lightning Farron (FFXIII) & Olivia Wilde (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia my lov ♥ (signa)
Re: ••• dignity ; Stelian | Ven 18 Mar 2016, 19:36


dignity

L'air s'était refroidi et mon souffle faisait maintenant des nuages de brume flottant un court instant devant mes yeux. Mes poursuivants s'étaient découragés bien vite. Trop vite. Si bien qu'en retombant au sol, je tente de définir un quelconque piège qu'ils auraient tendu. Mais la brume est épaisse et les silhouettes disparues. J'entends des bruits de pas derrière. Merde. Je n'ai plus le temps de réfléchir que mon dos heurte déjà le mur le plus proche. Et ici, il n'y avait que moi pour me sauver. Sa poigne est forte et son regard se définit enfin dans le brouillard. C'est que sa mine, aussi agressive pouvait-elle être, n'était pas si laide que je l'avais imaginée. J'aurais plutôt vu un gros lard en costume, des lunettes et un air suffisant, accompagné de ses gardes du corps. On était bien loin de ma définition un peu dépassée. Un sourire se dessine sur mon visage, presque imperceptible. En vérité, mon acte n'aura servi à rien. Si ce pauvre homme s'était fait rattrapé par ses tortionnaires une fois, alors ils y arriveront également une seconde fois. Et je ne pourrai pas être présente infiniment. Ce pauvre bougre était destiné à se faire détruire. Peut-être même avais-je aggravé son cas. Et aggravé le mien, par la même occasion.

Son regard est sombre, sa voix est dure. Et malgré mon aura bouillonnant autour de moi, il ne haussait pas un sourcil. J'avais toujours été impressionnée par les quelques hommes qui ne s'étaient pas fait dessus en me menaçant. J'avais pourtant été habituée à être crainte. Mais cette sensation de défi me faisait me sentir tout à coup vivante, tout à coup revenue à une époque où je respirais encore. Et j'adorais ça.

« Sans vous importuner, Monsieur, j'ai renoncé à vous tabasser à la seconde où j'ai pris la fuite. »

Je plante mes yeux dans les siens, persuadée de pouvoir y trouver une lueur de faiblesse, une quelconque crainte bien dissimulée. Mais rien. C'est qu'il était doué à son jeu, finalement. Alors j'étais prête à y jouer jusqu'au bout. Ce soir, j'avais envie de m'amuser. Lui en revanche, n'avait pas l'air de vouloir rire. Mes yeux se mettent à briller, prenant l'un une couleur dorée et l'autre une couleur rouge. Mes canines pointent et mes griffes ressortent. Le peu de conscience qu'il me restait tentait de se battre, en vain. Le danger t'avait toujours excitée, pas vrai ? Mes crocs alors bien visibles lui lancent un grognement sourd avant de lui enfoncer mes deux pattes arrière en plein dans ses côtés. Je retombais au sol maladroitement, roulant pendant une seconde avant de me relever vivement. Mes deux yeux s'étaient accordés sur une couleur rouge une fois que la transformation fut terminée.

Fuis. Fuis maintenant que tu es libre. Mais rien n'y faisait, je demeurais face à lui, une sorte de détermination morbide brillant au fond de mes pupilles. Le poil hérissé, un grognement dur grondait au fond de ma gorge. Mes griffes s'abîmaient sur le sol en un bruit des plus désagréables. Je recule. L'adversaire était de taille et était très sérieux. Même toi, tu avais senti le danger. On était bien dans la merde.

Ou je le croyais, jusqu'à ce que des sirènes de police se firent entendre. Le bruit eu l'effet immédiat de me faire courir dans la direction opposée, escaladant le grillage qui bouclait la rue. Qui donc avait appelé la police ? L'homme que j'avais secouru ? Et une fois arrivée au sommet de la grille, mes crocs avaient laissé place à mes dents, mes poils à mes cheveux. Je tourne la tête. Cette escalade était bien la seule sortie. Mon regard se fige sur la silhouette de l'homme. Il était peut-être déplacé de lui tendre une main, surtout s'il était fier comme on pouvait se l'imaginer. Je me contentais alors d'un mouvement de la tête, l'encourageant à fuir. Je n'avais pas vraiment peur quant à sa survie mais plutôt quant à la survie des policiers qui débarqueraient s'ils n'étaient pas assez armés.

« On se tire. T'as des comptes à rendre avec moi et t'auras pas le loisir de m'attraper une seconde fois. »

Je retombe de l'autre côté du grillage, le regard inquiet quant au nombre probablement trop faible d'unités qui pouvaient arriver.




Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 49 Messages : 118
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my only one Doudou - T.Brownie (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: ••• dignity ; Stelian | Mer 20 Avr 2016, 23:11


dignity

La fierté profondément gravée au creux de ta chair, la pression sur le poignet plus forte encore à mesure que les secondes s'écoulent ne se relâche lorsque l'impensable à ton esprit cartésien se produit. Des pupilles rouge écarlate et les tiennes s'agrandissent sur la stupeur. Tu ne croyais que trop difficilement ce que tu n'avais jamais vu de tes propres yeux. Les mythologiques étaient des mythes, évidemment. Alors tes muscles se tendent d'avantage, et le face à face prend place, à quelques mètres d'intervalles maintenant, renvoyé par le coup que tu venais d'encaisser sans avoir eu le temps de réagir.
Et les sirènes retentissent dans un bruit assourdissant, mettant fin à l'intensité de l'échange simplement oculaire. Pas une seule seconde, malgré la crainte que tu avais pu ressentir dès l'instant où vos peaux sont entrées en contact, tu n'as senti la mythologique ciller d'un seul faux pas, et ses réflexes avaient le mérite d'accaparer ta concentration si difficile à obtenir. Tu la suis, sans te poser la question du pourquoi tes pas avaient emboîté les siens jusqu'à escalader le grillage pour échapper à la justice.
La justice. Justice.
Le mot résonne et le rictus ironique s'affiche. Tu avais depuis longtemps établi ta propre justice. La tienne, à toi seule, que tu n'appliquais jamais à toi-même mais constamment aux autre. Et que tu étais seul juge de ton propre tribunal, l'héroïne alcoolisée qui se tenait maintenant en face de toi te provoquait par la seule représentation de ce qu'elle aspirait à faire, en sauvant la veuve et l'orphelin que tu piétinais sans le moindre remord.

» On se tire. T'as des comptes à rendre avec moi et t'auras pas le loisir de m'attraper une seconde fois.

Tu passes une main rapide sur ton pantalon de costume, recouvert de poussière ramassée pendant la course. Tu jettes un oeil furtif en direction des sirènes de police, que tu entends de moins en moins clairement, et passe ton regard entre l'horizon et la mythologique redevenue femme.

» C'est ce que tu crois. Tu joues à l'héroïne en pensant que je vais te laisser me barrer la route ? Tu rêves chérie.

Ce n'était plus la séduction, encore moins l'empathie, simplement la provocation. Et tout dans ton attitude respirait l'arrogance, la supériorité évidente, parce que bien sûr, tu étais meilleur que les autres. Meilleure qu'elle dans votre justice respective. Meilleur tout court. Les surnoms d'amour dans ta bouche puaient l'ironie, le caprice, la prétention même, que tu avais toi-même attribués à Prudence par sa seule rébellion à ton pouvoir établi.

» Je dois dire que malgré l'alcool, tu as des... réflexes qui ont tout mon respect.

Jamais tu ne t'attardes sur des adversaires qui ne méritent pas ton temps. Mais constamment, comme une justification qui s'imposait d'elle-même, tu paradais en exposant toutes les raisons de ton intérêt à ceux qui n'avaient rien demandé. Et tu t'approches, le lion près de sa proie, faisant face à cette héroïne, les mains repassées dans les poches de ton pantalon.

» Ce sera délicieux de briser une justicière dans ton genre.

Ta main passe près de son visage, dessinant les contours invisibles sous ton regard carnassier. Mais l'ennemi ne méritait pas encore un nouveau contact.
© fiche créée par ell



CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©️endlesslove.
Mythologique Barghest

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
H. Prudence O'Donnell
Mythologique Barghest
Coeurs : 48 Messages : 57
Couleurs : PipiDeChat
J'ai traversé le portail depuis le : 04/07/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Hysteria Prudence O'Donnell. Actuellement je suis : enceinte. Il paraît que je ressemble à : Lightning Farron (FFXIII) & Olivia Wilde (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia my lov ♥ (signa)
Re: ••• dignity ; Stelian | Mer 03 Aoû 2016, 21:15


dignity

──Oh, il n'avait rien à lui envier, en vérité. Il était élégant, sûr de lui et avait raison de l'être. Ses compliments, même les plus brefs, lui semblaient comme une preuve nouvelle qu'il lui était indéniablement supérieur. D'abord parce que son état ne lui permettait pas de le prendre de haut, ensuite parce que de toutes évidences, elle n'était qu'une parmi les milliers qui avaient déjà du tenter de l'arrêter. Elle plissa le nez, presque intimidée - sur les gardes comme pouvait l'être un animal. Et un grognement sourd au fond de la gorge réchauffa la flamme qui, elle le savait, l'avait habitée autrefois. Une sorte de rivalité, un duel ; elle adorait ça, autrefois, défier le premier imbécile qui osait crier un peu trop fort.

──Sauf qu'elle n'était plus ce qu'elle avait été et elle n'avait aucune chance dans un combat contre lui. Elle avait une bonne - très bonne chance - de s'enfuir, car elle savait de toutes façons qu'elle était plus rapide que n'importe quelle autre bête. Mais elle ne fuirait pas. Question de fierté.

──Chacun des surnoms, des niaiseries qui claquait contre sa gorge lui avait semblé un affront, une pique envoyée avec force et élégance. Comme chacun des gestes qu'il avait esquissé, comme chacune des phrases qu'il prononçait. En fait, elle détestait ce mec. Il puait l'ironie et la mort, la prétention et la cruauté - tout ce qu'elle reniait chez elle. Elle l'avait observé en silence, comme une bête pouvait le faire pour mesurer le danger qui la guettait. Son instinct lui criait de fuir, mais la violence du feu qui brûlait en elle lui interdisait de prendre ses jambes à son cou. Un sourire s'était dessiné sur ses lèvres, son regard brillant d'une lueur nouvelle. Il voulait jouer ?

──D'un geste de la main, elle le repousse, vivement, ses yeux plantés dans ses pupilles noires. Elle attrape son poignet, y plante ses longs ongles abîmés et le défie du regard. Elle était bonne joueuse - mauvaise perdante. Elle allait perdre.

« Me briser ? Allons, ne te fais pas plus bête que tu en as déjà l'air. »

──Ses crocs avaient poussé à une vitesse hallucinante et ses yeux s'étaient remis à briller d'un éclat doré, ses pupilles rétractées. Elle voyait flou et sa conscience perdait pieds. Elle se fichait bien de tuer les mauvais garçons, de déchirer la peau des infidèles et des pauvres prétentieux, pauvres d'esprits, minables, soûlots. Mais elle ne pouvait tuer ce qui était plus fort qu'elle - pas dans son état. Elle ne pouvait défier un monstre plus grand qu'elle - pas alors qu'elle avait deux vies à assumer. Elle finit de resserrer son emprise sur son poignet quand elle relève le menton.

« Alors, chéri ? »

──Impressionne-moi ; comme si elle lui demandait une promesse muette, comme si elle lui demandait de la faire se sentir vivante. Vas-y, montre-moi.

« Je suis curieuse de voir comment tu vas t'y prendre. »

──Ce qui est déjà brisé ne pourrait se fendre une seconde fois. Au fond, elle n'avait plus rien qui la rattachait au monde. Elle ne voulait pas mourir, elle ne voulait pas plus vivre. Et pour une fois, cette fois, la seule fois, elle était vraiment curieuse, intriguée par une personne qui la repoussait autant qu'il l'attirait. Elle était attirée par le danger. Et il incarnait exactement l'idée qu'elle se faisait du danger. Elle le détestait à hauteur qu'il l'intéressait.




Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 49 Messages : 118
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my only one Doudou - T.Brownie (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: ••• dignity ; Stelian | Mer 03 Aoû 2016, 22:50


dignity

» Me briser ? Allons, ne te fais pas plus bête que tu en as déjà l'air. »

L’insulter d’abord et le traiter de manière misérable avait été un affront suffisant pour qu’il ne discute plus et se contente de laisser sa violence parler à travers ses poings, ses ongles, l’ensemble de ses muscles qu’il était capable d’activer pour faire mal à celle qui avait osé défié son autorité jugée évidente bien assez souvent pour qu’une femme - enceinte de surcroît n’ose se soulever contre ce monarque auto-proclamé. Alors quand elle planta ses ongles redevenues griffes instantanément, ce n’était plus la stupeur de voir l’inhumain se dresser devant lui qui le frappa au plus fort, mais bien plus encore son orgueil mal placé de mâle fier qui s’ancra dans sa chair, jusqu’à crisper le moindre tendon de sa carcasse, à faire ressortir les veines sur ses tempes rougies par la colère.

» Alors, chéri ? »

La provocation de trop, et ce n’était plus que sa susceptibilité qui s’agitait encore à travers des gestes brusques et calculés minutieusement pour ne rien laisser au hasard. Stelian ne se battait que trop rarement lui même depuis qu’il avait pris la direction directe des opérations, et si à l’évidence ses coups avaient subi l’usure du manque d’entraînement, certains réflexes lui reviennent encore. Avec toute la force dont il est capable, il saisit la main fermement accrochée à sa veste et puise dans ses forces pour mettre à terre - ou du moins tenter, il reconnaissait qu’elle n’avait pas totalement le poids normal d’une femme sous cette forme - et reprendre un minimum le dessus. Si elle avait su se taire et ne pas user de sa langue perfide pour le provoquer, il n’aurait sûrement pas eu ce geste que beaucoup aurait condamné fermement : celui de plaquer l’épaule gauche de la mythologique presque à terre avec sa chaussure gauche, lui marchant presque dessus et si elle ne s’était pas encore brisée, son adversaire aurait du mal à répliquer avec. Gardant fermement le membre qui avait osé l’accrocher dans sa main pour mieux la maîtriser, il ressera à son tour son emprise, constatant par le même occasion que la réplique lui avait valu une marque de griffure trop profonde pour être anodine sur le bras, et une autre sur la joue droite, sûrement une balle perdue de leur affrontement.

» Tu sais mon ange, j’aurai d’autres moyens bien plus agréables de te rappeler qui est le plus fort de nous deux. »

Sans lâcher le moindre centimètre d’emprise qu’il avait sur elle à ce moment là, il se permit de s’agenouiller de tout son poids à moitié sur le sol et sur sa victime, écrasant la jeune femme autant qu’il était à nu pour une riposte de sa part, et s’approcha de son visage du mieux qu’il pouvait sans se départir de son sourire diabolique.

» J’t’aurai bien baisé les pieds mais tu me laisses pas d’autre choix que de te faire mal. »

Et il mentait merveilleusement bien, omettant de préciser que lui aussi, avait mal. Un sacré coup qu’elle venait de lui infliger, et le sang qui commençait à couler de la plaie qui le piquait nerveusement lui rappela que malgré tout, il n’était pas si infaillible.

» Allez, on s’arrête là ? T’es enceinte je te rappelle. Il est de moi au moins dis-moi ? »

Une autre provocation qui finirait d’attiser la rage de la mythologique si ça n’était pas déjà fait.
© fiche créée par ell



CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©️endlesslove.
Mythologique Barghest

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
H. Prudence O'Donnell
Mythologique Barghest
Coeurs : 48 Messages : 57
Couleurs : PipiDeChat
J'ai traversé le portail depuis le : 04/07/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Hysteria Prudence O'Donnell. Actuellement je suis : enceinte. Il paraît que je ressemble à : Lightning Farron (FFXIII) & Olivia Wilde (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia my lov ♥ (signa)
Re: ••• dignity ; Stelian | Mer 03 Aoû 2016, 23:12


dignity

──Elle avait haussé les sourcils, perplexe. Comme si ce qu'il venait de dire n'avait aucun sens. Quels autres moyens avait-il, si ce n'est la mettre à terre ? Elle avait senti son dos craquer et avait à peine grimacé, restant fière même collée au sol par sa seule force. Elle était faible, comme ça, dans cette position et dans  sa situation, elle le savait. C'était pour cette raison, que pour une des rares fois où cela arrivait, elle bénissait le monstre qui était en elle d'exister. Sans quoi, elle aurait craché du sang, ses os se seraient effectivement brisés - mais elle était résistante, et elle connaissait ses limites. Elle l'avait regardé s'approcher, tentant de trouver une faille, un moyen de s'échapper sans avoir à se transformer - en vain. Elle n'aurait pas pu sortir son sabre sans qu'il la désarme et il ne lui restait pas assez de muscles que pour rivaliser de force avec lui.

« Il est de moi au moins dis-moi ? »

──Touché.

──Elle entre-ouvrit les lèvres, comme pour répliquer, mais le feu s'était épris d'elle et d'un coup, elle sentait sa volonté brûler en son corps, sa violence décupler. Et d'un coup, la gravité l'échappe. Il se soulève dans les airs et il devient un poids plume sur elle. Son regard était devenu plus grave et le peu d'instinct maternel qui était né de sa grossesse avait fini de la convaincre que ce type devait mourir. Sauf qu'elle ne pouvait pas. Elle était incapable de le tuer. C'était bien la première fois que ça lui arrivait. Cette sensation désagréable de devoir assassiner un homme et de se sentir complètement impuissante. Dans sa danse aérienne, elle finit par retomber les pieds sur terre en récupérant tout son poids et pendant qu'il retombait lui aussi, elle avait attrapé sa gorge - comme si ça pouvait suffire.

« Même pas en rêve, mon lapin. »

──Ses griffes s'étaient rétractées et avec elle ses crocs. Elle avait reculé de deux pas, comme si la distance pouvait la protéger, profitant de quelques secondes de répit pour le détailler, sa carrure, ses forces, où pouvaient se trouver ses faiblesses. Et à son grand dam, elle ne trouvait rien. Rien d'autre que le monstre qu'il était au fond. Il avait des armes, des armes bien plus fortes qu'un sabre - il était sûr de lui, et il avait des raisons qui, si elles lui échappaient, lui semblaient légitimes. Elle était enceinte, certes. Mais elle avait combattu toute sa vie, s'était entraînée toute sa vie, des centaines d'années passées à se battre et à tuer - elle était une machine lorsqu'il s'agissait de son travail. Alors pourquoi elle ne pouvait pas l'abattre, lui ? Qu'est-ce qui l'avait forgé, qu'est-ce qui avait fait qu'il puisse lui tenir tête ainsi ? Elle grimaça, cracha par terre, quelques gouttes de sang, presque rien. Elle s'en inquiétait à peine.

« Je pensais que tu devais me briser, mon chou, pas me faire des avances. »

──Il devait avoir compris, de toutes façons, que sa boutade avait touché un point des plus sensibles chez elle. Le seul sujet dont elle refusait systématiquement de parler d'ailleurs était du bébé. Parce qu'en même temps de le haïr elle ne pouvait s'empêcher de l'aimer - de le chérir, le protéger. Alors pour cette raison, cette raison seule, elle se devait de fuir. Mais pourquoi ? Comment le chevalier le plus redouté d'Angleterre pouvait fuir devant le parfait inconnu ? Mafieux ou pas, il n'était personne pour elle -  jusqu'à maintenant en tout cas. Elle grogne.

« Et là tu vois, je ne me sens ni baisée, ni brisée, c'est bête. »

──Elle ne pouvait pas l'attaquer, elle en était consciente. Elle ne doutait aucunement de sa capacité à parer et encore moins à contre-attaquer, de fait qu'elle comptait sur ses propres compétences pour s'en sortir presque indemne. Presque parce qu'elle était persuadée qu'elle avait un os cassé dans l'épaule, finalement.




Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 49 Messages : 118
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my only one Doudou - T.Brownie (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: ••• dignity ; Stelian | Mer 03 Aoû 2016, 23:44


dignity

» Même pas en rêve, mon lapin. »

Un murmure, un souffle ironique lancé dans l’air lourd qui sonnait presque comme une sentence fatale pour la mythologique mais qui à coup sûr ne serait jamais produit sans des marres de sang de chacun des deux partis « j’aurai adoré pourtant ». La réplique constante, toujours avoir le dernier mot même dans des débats inutiles et sans le moindre sens. Il sentit son corps se soulever, et au lieu de laisser la panique transparaître pour décrisper ses traits si impassibles habituellement, il se contenta de tendre sa jambe d’appui pour retomber sur le sol, sans compter sur les griffes adversaire qui agrippèrent sa gorge découverte par les évènements. Mais rapidement l’emprise s’était retirée, comme si elle comprenait qu’un combat physique était voué au match nul dans de telles circonstances.

» Je pensais que tu devais me briser, mon chou, pas me faire des avances. »


Le même rictus ironique qui ne pâlit pas devant la rage de la rivale, tu avances d’un pas puis deux lorsqu’une autre réplique claque dans l’air.

» Et là tu vois, je ne me sens ni baisée, ni brisée, c'est bête.  »

La distance fut réduite en une fraction de seconde par l’ange déchu qui au lieu d’agripper son corps saisit d’une main la chevelure rose - un homme était souvent plus grand qu’une femme et dans le cas présent, il la dominait bien d’une tête - pour la forcer à baisser le regard et la maintenir contre lui, en prenant soin de la retourner rapidement avant qu’elle ne soit face à lui pour répliquer. Se courbant légèrement pour forcer Prudence à faire de même sous son poids, il passa une main sur le ventre de la mythologique, attardant la caresse brutale sur son bas-ventre après s'être permis de descendre très légèrement, approchant ses lèvres de son oreille droite.

» Es-tu si pressée que j’y remédie maintenant ? Tu sais qu’on est bien partis pour finir à mal toi et moi. »»

Renforçant la pression sur la part de cheveux qu’il avait entre ses mains, il releva la tête pour admirer leurs deux reflets sur un semblant de vitre abandonné de l’autre côté du toit.

» Tu vois ton reflet là-bas ? Lui aussi te montre que tu ne peux pas gagner. Pas maintenant. »

Les voix ne hurlaient plus, et si la distance était infime, le timbre transformé en murmure rendait l’atmosphère encore plus pesante qu’il y a quelques minutes encore. Il finit par la lâcher entièrement, sans prévenir, et s’éloigna de trois pas bien tracés pour éviter d’être atteint sans possibilité de répliquer. Cette nouvelle provocation l’avait amusé plus que de raison, et peut-être que les représailles l’attiraient plus encore.

© fiche créée par ell



CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©️endlesslove.
Mythologique Barghest

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
H. Prudence O'Donnell
Mythologique Barghest
Coeurs : 48 Messages : 57
Couleurs : PipiDeChat
J'ai traversé le portail depuis le : 04/07/2015 et on me connaît sous le nom de : Pizza. Mon nom est : Hysteria Prudence O'Donnell. Actuellement je suis : enceinte. Il paraît que je ressemble à : Lightning Farron (FFXIII) & Olivia Wilde (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : Tia my lov ♥ (signa)
Re: ••• dignity ; Stelian | Jeu 04 Aoû 2016, 00:03


dignity

──Pressée par son poids et la faiblesse de ses muscles, elle s'était courbée - cambrée. Un frisson froid et désagréable s'était emparé d'elle lorsqu'il tombait la main et un grognement sourd avait résonné dans sa gorge, comme si le monstre hurlait qu'on lui laisse la place. Elle le contenait, tant qu'elle le pouvait. Il avait osé la toucher - parce que oui, c'était indéniablement une fille. Sa rage brûlante et son souffle chaud au bord des lèvres qui devenait de plus en plus bruyant, comme si l'effort que lui demandait le contrôle de sa transformation était insurmontable. Sauf que lorsqu'elle relève les yeux sur leurs silhouettes déformées par la vitre, elle se sent emportée par un cyclone, une tornade qu'il aurait alimenté de lui-même, juste parce qu'il en avait envie, comme ça.

──Que voulait-il ? Que cherchait-il ? Pourquoi était-il si confiant en lui ? Son regard doré se tourne vivement vers lui qui reculait, visiblement prêt. Il l'attendait. Il attendait qu'elle fonce, qu'elle l'attaque, qu'elle tente de l'égorger - avec ses crocs s'il le fallait. Comment pouvait-il rester de marbre en sachant tout ça ? Comment pouvait-il attendre patiemment une attaque tout en gardant son calme ? Un nouveau grognement résonne et son regard se fronce. De toutes évidences, elle était tombée sur plus gros que ce qu'elle avait affronté jusqu'à présent. Alors en un bond, le monstre se découvre et les cheveux avaient été remplacés par une fourrure, la carcasse humaine par les muscles du monstre. Elle avait couru, rapidement. Elle avait bondit sur le mur, non loin de lui et lorsqu'elle était prête à retomber sur lui, la gravité s'annule.

──Il flotte quelques instants dans les airs, son regard doré planté sur sa silhouette incapable d'esquiver son corps trop lourd. Un rictus au bord des babines et la gravité se remet en marche. Elle retombe de tout son poids sur lui, la gravité pesant et son corps bien trop dense. Toutes griffes ressorties plantées dans ses épaules et le regard doré figé dans ses iris. Elle hurle et dans son hurlement, craché à la figure, se dissipait de la bave et du sang qui lui entachaient son visage si parfait - il ne fallait pas le nier.

──Elle était tout ce qu'elle avait, tout ce qui lui restait. Il ne pouvait s'attaquer à son bébé - c'était tout ce qui lui restait de beau en elle. Elle grogne à nouveau, incapable de lui faire plus mal que ça, tétanisée par un courant électrique, une fébrilité morbide dans ses membres qui l'empêchaient de lui planter ses crocs dans la gorge.

──La vérité, c'est qu'elle avait peur.

──Le hurlement avait été de trop et les sirènes s'étaient remises à agresser ses tympans trop sensibles, si bien qu'elle s'était retirée de lui en deux bonds, baissant la tête comme si le son lui était insupportable. Son ouïe agressée, elle reprend forme humaine, assise au sol et la tête baissée, le dos courbé. Et l'instant d'après, elle relève la tête vers lui.

──Son regard froissé et le souffle court. De toutes évidences, ils n'étaient pas décidé à céder, ni l'un ni l'autre. Et si elle devait vraiment le tuer, elle mourrait en même temps que lui. C'était bien ça, le problème. S'il survivait, elle survivait. Si il mourrait, elle mourrait. Comme si sa vie avait été liée à la sienne au moment même où la promesse de l'éliminer avait été silencieusement prononcée.

──S'il devait mourir, tu mourrais avec lui.




Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Stelian C. « J » Phoenix
Sang-Mêlé Ange Déchu & Démon
Coeurs : 49 Messages : 118
Couleurs : #8BB5D2
J'ai traversé le portail depuis le : 03/07/2015 et on me connaît sous le nom de : elda. Mon nom est : Stelian Calvin « Josh » Phoenix Actuellement je suis : célibataire et hétérosexuel. Il paraît que je ressemble à : (tyl) Hibari Kyoya - KhR & Ed Westwick (irl) et à ce propos, j'aimerais remercier : my only one Doudou - T.Brownie (avatar) et Tia-chou (signature)
Re: ••• dignity ; Stelian | Jeu 04 Aoû 2016, 00:21


dignity

Patiemment il attendait, et inévitablement il avait eu. Plus aucun mot ne venait combler la distance entre leurs deux corps guerriers, parce que leur chair parlait bien plus que les syllabes irritantes et belliqueuses dont ils étaient capables l'un ou l'autre. Quand elle s'écrase sur lui de tout son être monstrueux, il ne montre pas la peur de voir la mort sous une crinière fournie et des crocs acérés, pas plus que le son d'effroi qui aurait pu transpercer ses lèvres ne vient briser la quiétude qui venait de l'envahir, maintenant que plus aucun des deux partis ne bougeait, se contentant seulement d'admirer le sang de l'un et l'autre qui s'écoulait entre leurs deux êtres. Combien de temps cela a-t-il duré, quelques secondes tout plus ?

Le seul bruit qui vient perturber l'état de plénitude était celui des sirènes de police, retentissantes et bien plus proches qu'auparavant pour nier leur existence. Alors elle se recule, d'un pas, deux pas, avant de s'écrouler lourdement sur le sol en reprenant forme humaine. Stelian se contente de relever le buste, prenant appui sur la parcelle de coude qui n'avait pas été touché par l'implosion de leur combat, masquant le fait que finalement, il était tout bonnement incapable de faire plus immédiatement. Il la jauge, longtemps, de ses yeux glaçants et glacés, et le rictus qui étire ses lippes prend une nouvelle saveur maintenant qu'elle vient de signer un semblant de victoire dans leur affrontement, que Stelian décida de clore à cet instant même.

» Félicitations. »

Pour avoir osé le défier d'abord, sans se défiler quand il avait donné la première riposte, avoir suscité suffisamment d'intérêt pour qu'il la suive dans une course effrénée, et finalement l'atteindre bien plus que quiconque ne l'avait fait avant, en un seul coup de surcroït. Le sang coule de chacun de ses pores, même une paupière se ferme sous l'hémoglobine qui couvre sa vue, et il se tient instinctivement le bras gauche dans lequel il sent la douleur l'envahir. Ou peut-être cela vient de son corps tout entier. Pas un seul morceau de chair ne lui avait été épargné. L'ange déchu sort son portable de sa poche de veste - qui n'avait plus de veste que le nom et tout en continuant de fixer la femme enceinte à terre devant lui, donna ses premiers ordres.

» Holmes ? Amenez une voiture au coin de la rue de tout à l'heure. J'arrive. »

Les sirènes qui s'approchaient de plus en plus marquaient la fin de leur affrontement, auquel cas d'autres participants se mêleraient à la bataille, et tous deux étaient silencieusement accordés pour dire que c'était entre elle et lui. Personne d'autre. Il sentait maintenant le défi mortel qui venait de se nouer, et l'accord tacite qu'il fit paraître dans son regard signifia à Prudence que la première manche était maintenant terminée et que si elle ne prenait pas l'occasion de déguerpir maintenant, elle n'aurait jamais de second tour. Et pour appuyer un peu plus cette décision, il recula tant bien que mal vers la rue où sa voiture l'attendait, sans mettre un terme à la jouxte visuelle qui se jouait, marquée d'un profond respect malgré le reste.
© fiche créée par ell



CAN'T FORGET CAN'T FORGIVE
merci ma princesse:
 


+ SO THE EVIL BOTHERED HIM
Un ange déchu, un démon plein de chagrin, volait au-dessus de notre terre pécheresse. Les souvenirs de jours meilleurs se pressaient en foule devant lui, de ces jours où, pur chérubin, il brillait au séjour de la lumière ; où, au milieu des ténèbres éternelles, avide de savoir, il suivait, à travers les espaces, les caravanes nomades des astres abandonnés.©️endlesslove.




Contenu sponsorisé
Re: ••• dignity ; Stelian |

 
••• dignity ; Stelian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stelian Cirja
» A Gentleman's Dignity
» A Gentleman's Dignity

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: