Partagez | 
 

 ❞ lever de soleil de tequila (eole)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant




avatar
Invité
Invité
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 13:34


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


C'était un petit jeu peu digne d'intérêt et en fin de compte, il n'y avait rien à y gagner, si ce n'est le plaisir d'une victoire trop facile parce que chacun parcelle de peau féminine respirait la frustration et l'envie. Et la belle gueule de Clyde tout comme celle d'Eole était un appel à la débauche pour toutes ces femelles en chaleur. Le phoenix les trouvait aussi inintéressantes que pathétiques.

« Mademoiselle, un peu de tenue, je suis un gentleman. Il ne faut pas poser ses mains n'importe où, il faut me séduire pour ça, quelque chose me dit que vous êtes en bonne voie, parlez-moi de vous un peu, vos passions, ça m'intéresse de voir à quoi les mortelles s'adonnent. »

Clyde écoutait d'une oreille attentive la démonstration d'Eole quant à sa capacité de charmer les femmes. Et si évidemment elles étaient à ses pieds, Jones levait les yeux au ciel quand le Dieu du vent se crut obligé de démontrer ses pouvoirs divins pour prouver que son identité était bien celle à laquelle il prétendait. Il se donnait bien trop de mal pour des individus qui n'en valait pas la peine. Mais il fut vite rappelé au challenge quand une des jeunes femmes autour de lui commença à lui susurrer des mots doux - et aussi calculés que possible - à son oreille.

« On commande un peu de frais ? Il faut bien rendre cette soirée plus pimentée.  »

On ne savait plus qui de Clyde ou de l'alcool dictait ces phrases construites pour mieux amener sa victoire. Quand il fit signe au serveur d'amener une tournée pour ses prétendantes et lui, il cligna des yeux pour rendre plus nette la vision embrumée par l'ivresse.

« Pour chacune d'entre vous, mesdemoiselles. »

Et quand deux d'entre elles riaient forcé à son invitation, son sourire s'étira, puisque jamais il n'avait dit qu'il paierait. Il comptait bien amener ces jeunes femmes tellement dingues qu'elles paieraient pour lui ou qu'elles se disputeraient entre elles pour savoir laquelle finirait dans son lit, lui laissant le temps de s'éclipser. Et puis finalement, son caractère aussi changeant que son état est ivre, il se lève en prétextant une demande au serveur - à croire qu'elles s'attendaient à une demande en mariage - et fit signe à Eole en lui tapotant l'épaule et lui murmurant.

« Elles ne sont vraiment pas amusantes. Et trop faciles. Les miennes en tout cas. »

Clyde en aurait-il déjà marre ?

« Je m'ennuie. »

Cette petite phrase signifiait qu'il voulait en finir avec ce petit jeu stupide, qu'il avait pourtant lui-même décidé, et plutôt que de capituler, parce que la victoire était assurée d'avance, il traduisait une envie du phoenix de ne plus se mêler à cette foule débauchée.


© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 14:15

Ah ces filles sont tellement sales dans leur comportement et sur elle. Comment aurais-je pu être séduit. Même si j'avais pas que ma femme en tête, je n'aurai pas voulu une seconde de ces dindes sans cervelle. Elle était juste bonne à écarter les jambes au premier plouc du coin. Je ne suis pas un de ces déchets de la société, ça m'apprendra à traîner dans un bar minable. Je passais une main dans mes cheveux. Je ne me défilerai pas. Je ne suis pas du genre à perdre facilement, j'avais vaincu Arès, okey, Athéna l'avait fait souvent, mais moi, je ne suis pas un dieu guerrier, un dieu mineur du vent. Donc je méritait d'être fier de cette bataille remportée. Je souriais, me confronter aux mortels était là pour me rappeler que je n'étais pas tout puissant. Je soupirais en voyant déjà les poules s'extasier sur le futur bambin qui sortirai, beurk, horreur, mes enfants étaient mille fois plus beaux que ces thons maquillé comme un clown au rabais. Une honte quand on voyait le cirque de l'île. Je sentais une main se poser sur mon épaule, c'était mon complice de la soirée. J'avais un sourire, il disait que c'était trop facile. Je me levais promptement et saluait comme un gentleman les demoiselle.

« Veuillez m'excuser, je dois m'entretenir avec cet homme, nous avons affaire. Tenez voilà un peu d'argent. »

Je balançais un sac minuscule avec des drachmes. Sans un regard, je pouvais déjà entendre les filles se disputer pour savoir qui aurait un accès au mont Olympe, mettez le pied chez moi, poulette, ça sera un aller simple pour les enfers avec les compliments ou pas de ma tendre épouse. Il fallait bien ce genre de femme pour me supporter. Il haussait les épaules.

« Alors sortons prendre l'air, à force d'être ici, on risque de devenir plus débile. Toi comme moi, on n'en a pas très envie. Puis les rues de la cité ont leur intérêt. On pourra marcher côte à côte et vider un peu nos sacs sans que vraiment quelqu'un nous écoute. »

Je prenais son épaule et le faisait sortir de cet endroit. Il y avait pas à dire, mais on était vachement mieux dehors. De l'air presque pur, si on oubliait les véhicule qu'avait apporter certains mortel. Je dirigeais un vent pour se débarrasser ne serais-ce qu'un peu de cette odeur putrescente de ce bar. Beurk, vraiment, rester là n'était pas bon pour deux beau gosses.

« Désole Clyde, je crois que j'en ai assez, draguer ce n'est plus marrant. Je n'aurai pas du t'obliger à sortir, mais continuer dans cet endroit, je t'y voyais mal. Ils me donneraient presque envie de fumer. Pourtant j'ai horreur de la cigarette. »

Je provoquait une mini-tornade sur le coup de la colère avant de la rendre aussi inoffensive qu'un bébé panda. Il nous restais à savoir si l'homme voulait se balader ou pas. Je lui en voudrait pas s'il n'avais pas envie. Je suis pas le meilleur compagnon de route, même si je répète jamais ce qu'on me dit. Pourtant un proverbe disait qu'une rumeur pouvait se répandre aux quatre vents, je voyais mal Zéphyr ou Euros le faire, restais les autres, ce qui m'étonnerait beaucoup. Mes enfants sont parfois espiègles, mais pas méchants.






avatar
Invité
Invité
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 14:50


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


Eole semblait avoir devancé ou peut-être même concordé le temps de lassitude qu'il leur faudrait. Finalement ce n'était pas plus mal, puisqu'il commençait à frôler la limite de l'overdose, sûrement écourté par le taux d'alcool dans son sang.

« Alors sortons prendre l'air, à force d'être ici, on risque de devenir plus débile. Toi comme moi, on n'en a pas très envie. Puis les rues de la cité ont leur intérêt. On pourra marcher côte à côte et vider un peu nos sacs sans que vraiment quelqu'un nous écoute. »

Clyde sentit les bouffées légères de vent qui parcouraient l'air autour d'eux mais ne cilla pas. Il savait bien que les émotions se traduisaient parfois par un regain de pouvoir qui s'exprime, même s'il pensait les Dieux plus maîtres de leurs compétences et de leurs ressentis.

« Désole Clyde, je crois que j'en ai assez, draguer ce n'est plus marrant. Je n'aurai pas du t'obliger à sortir, mais continuer dans cet endroit, je t'y voyais mal. Ils me donneraient presque envie de fumer. Pourtant j'ai horreur de la cigarette.  »

Eole s'excusait et Clyde répondait par un secouement de tête qu'il voulait rassurant quant à son intention égale de quitter les lieux, sans débourser plus d'argent que cela. Et même s'il respectait les souhaits de chacun, il alluma une cigarette, tout en prenant soin de recracher la fumée dans une direction opposée à celle de son acolyte.

« T'inquiète pas. De toute façon, c'était trop rapide pour que ce soit réellement intéressant. »

Ses pas s'avancèrent à rythme égal que celui du Dieu du Vent et il ne lui porta aucun regard, trop occupé à essayer de décuver le taux d'alcool omniprésent dans son corps.

« En plus ce n'est vraiment pas le genre de femmes qui me plaît sur le long terme. Elles sont trop faciles. »

Clyde ne s'estimait pas assez intéressant et fort pour espérer plaire à un harem entier, pourtant il avait une assez haute opinion de lui-même pour éviter les pétasses de bar.

« J'aurai pas du t'entraîner dans ce genre de trucs. Tu as ta femme, t'as pas besoin de ça. Désolé. »

Il aspira une nouvelle bouffée de nicotine avant que sa curiosité ne le titille un peu trop.

« Cela fait longtemps ? Que t'es avec elle. »


© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 15:24

J'avais bien changé depuis le temps. Je ne courrait après plusieurs proies. Le vrai chasseur ne poursuit qu'une d'entre elle. Les filles étaient toujours à l'intérieur, mais elles pouvaient sortir et réclamer ce qu'elle avait envie. Rien que d'y penser, j'avais presque envie de courir aussi vite que mon élément. Quand bien même, je ne voyais pas courir, et surtout laisser seul cet homme face à des furies pareilles, et c'était une insulte aux harpies. Je secouais un peu la tête, pour me remettre les idée en place. C'était une manière comme une autre de me débarrasser de ce goût qui traînait dans ma gorge. Je respirai à fond. L'homme semblait pourtant pas lui en vouloir. Comme quoi cette ambiance le rendait malade aussi. D'ailleurs, il fumait, lui. Moi, j'étais heureux de ne pas le faire, car même si je suis un dieu. J'ai pas très envie d'être prisonnier de cette drogue douce.Il était sûrement un peu saoul, car il ne restait pas longtemps dans le silence oppressant. Ça avait un côté qui me plaisait bien, c'était une personne calme. Parfois, je suis du genre à être une pile électrique. Pas là. Je marchais à un pas normal, une marche des plus ordinaire, ni rapide, ni lente. Il se plaignait à nouveau que la rapidité était écœurante, celle qu'on avait réussi à voler leur cœur, bon sang, aucun défi. Au moins Déio était plus intéressante sur ce point, même amoureuse, elle semblait me mettre à l'épreuve. Ce qui me donnait une excuse de plus pour la tenter. L'homme aux cheveux rouges précisait que c'était pas son genre de femmes. Sur le long terme, ces filles ne pensent qu'au bien matériel. Pitié quoi. Moi qui m'attachait peu aux choses, les voir courir pour des choses comme ça. Non. Il s'excusait pour le pari. Je riais.

« Ne t'en fait pas mon gars, c'est moi que je dois m'en prendre, stupide fierté. Ne t'excuse pas, je suis autant responsable de mes actes que tu l'es des tiens. »

Puis après une bouffée de cigarette pour me poser une question assez intrigante, depuis combien de temps, j'étais avec ma femme. Oulà, la question qui tue. Je me metais à réfléchir.

« Officiellement, ça fait bien quelques millénaires, sinon je tente de la reséduire depuis quelques mois. Je me suis rendu compte qu'au final, c'était la personne qui me correspondait le plus et que c'était à moi de mettre du piment dans notre couple pour le rendre intéressant. Ma femme est une nymphe. Un belle brune avec un petit côté ronchon qui est mignon, parfois... C'est quoi ton genre de nana ? Sans vouloir être intrusif, bien entendu. »

J'étais sincère, pas de faux-air. Pourquoi lui mentir, c'était inutile pour le moment. Il n'avait rien fait de mal et ne dirait pas à gauche ou à droite qu'il s'était un peu écarté du droit chemin. Si je ne tentais pas, je ne pouvais pas savoir si j'étais toujours ce con qui court partout. Définitivement, j'avais changé, pourquoi ? Parce que je m'étais pris dans mon pari. Je voulais savoir ce que ça faisait d'aimer comme Arès et Aphrodite. Je suis un dieu fort envieux, l'air de rien, cette idée me faisait rire intérieurement. Je marchais et mettait mes mains dans les poches, pas besoin de le tenir, je suivais mes envies. Je ne fonçais dans personne, pourtant l'alcool aurai pu diminuer mon agilité. Je regardais le jeune homme.

« La femme qui t'aura, pourra s'estimer heureuse. Tu es un type droit dans ses bottes, sans te vexer. C'est un compliment. »

J'étais sûrement trop franc, je respirai l'air, il y avait rien dire, je préférai l'extérieur, je n'étais pas fait pour rester indéfiniment dans un bâtiment.






avatar
Invité
Invité
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 15:56


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


Clyde laisse sa cigarette se consumer sans dire un mot, laissant le Dieu lui raconter sa vie. Trop curieux qu'il était, il n'allait pas détourner son attention.

« Ne t'en fait pas mon gars, c'est moi que je dois m'en prendre, stupide fierté. Ne t'excuse pas, je suis autant responsable de mes actes que tu l'es des tiens. »

Eole n'avait pas été vexé par le revirement de situation et l'humeur changeante de Clyde au sujet de leur petite compétition, qui avait duré quelques minutes tout au plus.

« Officiellement, ça fait bien quelques millénaires, sinon je tente de la reséduire depuis quelques mois. Je me suis rendu compte qu'au final, c'était la personne qui me correspondait le plus et que c'était à moi de mettre du piment dans notre couple pour le rendre intéressant. Ma femme est une nymphe. Un belle brune avec un petit côté ronchon qui est mignon, parfois... C'est quoi ton genre de nana ? Sans vouloir être intrusif, bien entendu.  »

Clyde ne pouvait s'empêcher d'éprouver une sorte d'admiration pour des couples qui s'aiment depuis longtemps. Les Dieux étaient immortels et eux seuls savent comme l'éternité peut être longue, il n'aurait pas été surpris qu'Eole lui explique les nombreuses conquêtes qu'il enchaînait en un court laps de temps. Et puis il réfléchit. Son genre de nana ?

« La femme qui t'aura, pourra s'estimer heureuse. Tu es un type droit dans ses bottes, sans te vexer. C'est un compliment. »

Clyde fut tellement absorbé par la question précédente qu'il entendit à peine le compliment que le Dieu venait de lui adresser. Son genre de femme, définitivement, il ne savait pas. Physiquement, tant qu'elle n'est pas hideuse, il ne prête pas une attention extraordinaire. Mais il faut un caractère. Un caractère fort, pour tempérer celui sauvage du phoenix. Un caractère qui est capable de répondre au sien et de calmer les ardeurs de cet homme vulgaire et méprisant par son manque de confiance qu'il dissimule. Une femme qui soit capable de l'intéresser un peu plus à la vie, lui qui laisse les jours couler sans réellement y donner un sens.

« Mon genre de nana ce serait... »

Il réfléchit, de sorte à trouver les mots appropriés.

« Le physique , je m'en fous un peu. Évidemment, c'est important, et je respecte les femmes mais je préfèrerai pas un thon. Mais il faut qu'elle soit affirmée. Qu'elle sache ce qu'elle veut. Sinon ça ne marchera jamais avec moi. »

L'image de Maxime défile dans sa tête depuis le début mais il ne dit rien et ne laisse rien transparaître.

« Et puis... Merci pour le compliment. Mais je suis pas sûr vraiment. de ce que tu fis. Je crois pas que c'est ce que les nanas recherchent chez moi. Puis être en couple, c'est un peu flippant aussi non ? »

Avec Maxime, il n'y avait pas d'amour.

« Ou peut-être que c'est pas si terrible que ça. Après tout, après des millénaires, tu es toujours amoureux d'elle. C'est beau. »


© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 16:43

Le changement, j'y étais le premier abonné à ce dernier, le vent était comme ça, j'étais à son image. En quelque sorte, j'étais bien plus solide que lui seulement. Cette idée me faisait un peu rire. Je me fichais bien que notre partie n'ai duré que quelques minutes. Ce n'était pas important, ce qui importait en ce moment c'est d'être loin de ses filles, si on peut nommer ces choses de ce nom. Je haussais les épaules, toute façon, je pouvais les clouer au sol sans trop me fatiguer. C'était lassant de voir à quel point certaines mortelle était pire que les basilics niveau poison. Je me grattais le cou, l'écoutant sur son genre de fille, voilà qui m'intéressait beaucoup. Je souriait en voyant sa description, niveau mental on se ressemblait un peu, d'une certaine manière. Il était sûr que ma femme avait pas mal de caractère. J'étais plutôt satisfait de sa réponse. Il me remerciait pour le compliment. C'était naturel. Je laissais mon sourire affiché sur mon visage. Être en couple, ça faisait peur à pas mal d'hommes et j'en avais fait partie dans une certaine mesure, cependant. Ce n'était pas non plus quelque chose d'extraordinaire. Je ne suis pas comme Zeus. Lui, c'était un cas à part. Je riais à la mention de mon amour pour elle, je l'aimais, c'était quelque chose de sûr, mais ce n'était pas depuis des millénaires.

« C'est un combat et réconfort de l'être, en couple. Je l'aime, oui, mais je n'ai pas été le plus régulier quand à l'amour que je lui ai porté, j'ai eu pas mal de conquêtes à mon actifs. J'ai eu des enfants avec des femmes, j'en ai élevé quatre d'entre eux pour m'aider, j'étais fort occupé à une époque. Maintenant je glande pas mal, comme disent certaines personnes. C'est une question de force mentale et aussi de respect, j'avais un peu oublié ça. Je ne suis pas le meilleur des maris, je l'avoue. »

C'était Héra qui m'avait marié à elle. Ma tante n'était pas toujours des plus avisée pour les unions des divinités. Ce n'était pas vraiment mon problème en fin de compte. Ce qui m'importait pour le moment c'était de parler à cet homme, car loin de jouer les confident, c'est lui qui servait de dépositoire de mes pensées. Les rôles s'inversait rapidement, ça avait un côté comique, était-il presque aussi changeant que je le suis ? Je ne pouvais pas le savoir. C'était quelque chose qui m'intriguait un peu l'air de rien.

« Si je devais te dire un conseil, c'est de pas trop précipiter dans ces histoires. Mais prends pas trop temps non plus, elle risque de partir sans prévenir. Tout est question de mesure. »

Je m'étais sûrement donné trop de temps pour revenir à celle que j'avais le plus apprécié. Pour une fois je n'étais pas le plus rapide qui soit pour saisir, mais j'avais eu ce besoin de tester tout et n'importe quoi. J'étais comme ça, j'aimais beaucoup les choses inédites, nouvelles. Ces choses parfois dangereuses, même pour moi, un dieu.

« L'amour est comme une rose, ça pique, mais c'est beau. Attention aux pucerons. »

Il riait un peu en disant ça, il faisait références au vilaines filles du bar, même si cf'était une insulte pour ce minuscule insecte.






avatar
Invité
Invité
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 17:16


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


Il n'avait jamais réfléchi à l'idée de se mettre en couple. Il y avait pensé, de temps à autre, un peu plus après qu'il ait couché avec Maxime, tout du moins les heures séparant l'acte en lui-même et le débriefing qu'ils se sont imposés intimement entre eux deux. Peut-être que trop s'impliquer lui demandait un effort trop important.

« C'est un combat et réconfort de l'être, en couple. Je l'aime, oui, mais je n'ai pas été le plus régulier quand à l'amour que je lui ai porté, j'ai eu pas mal de conquêtes à mon actifs. J'ai eu des enfants avec des femmes, j'en ai élevé quatre d'entre eux pour m'aider, j'étais fort occupé à une époque. Maintenant je glande pas mal, comme disent certaines personnes. C'est une question de force mentale et aussi de respect, j'avais un peu oublié ça. Je ne suis pas le meilleur des maris, je l'avoue.  »

Clyde écoutait le discours d'Eole à propos de sa propre expérience sans broncher. Lui n'avait jamais été en couple, rien de sérieux vraiment. Être déjà tombé amoureux oui, s'être promis fidélité et amour, jamais.

« Si je devais te dire un conseil, c'est de pas trop précipiter dans ces histoires. Mais prends pas trop temps non plus, elle risque de partir sans prévenir. Tout est question de mesure. »

Clyde avait arrêté quelques minutes de fumer et s'était stoppé sur le conseil que lui avait prodiguée Eole. C'est pas comme si il était passé directement par la case "sexe" avec celle qui répondait le plus aux critères de la case des sentiments amoureux. Il secoue la tête rapidement pour ne pas songer à tout ça et éviter de penser à Maxime en ces termes. Ce serait trop gênant.

« L'amour est comme une rose, ça pique, mais c'est beau. Attention aux pucerons. »

Clyde bugua à cette phrase qu'il ne compris pas instantanément. Il la trouvait bizarre, et puis finalement, décida de s'arrêter sur le conseil d'avant pour ne pas s'emmêler d'avantage l'esprit.

« T'as raison, il vaut mieux pas que je me précipite. Ni pour moi ni pour... elle.»

Clyde s'arrêta net, sourit à Eole qui s'était stoppé lui aussi dans leur marche nocturne, et se rendit compte d'une chose. L'alcool le rendait particulièrement lent à la détente.

« Tu te rends compte que ça ne fait que quelques dizaines de minutes qu'on se connait et on en est déjà à raconter nos problèmes de nanas ? »

Clyde tira à nouveau sur sa cigarette et reprit ses pas.

« Merci en tout cas. T'es cool. »

Rapidement, Clyde aperçut les premières lumières des rues plus animées de Skyworld. Déjà ?


© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 19:00

Je pouvais voir souvent les gens douter sur les couples, j'étais pas un bon exemple, j'étais même celui qu'il ne fallait pas suivre après Zeus. Mes histoires pouvaient servir, c'était tout de même positif de savoir ça. Je souriais grandement en voyant que même saoul, l'homme m'écoutais avec attention. Comme j'avais réveillé sa curiosité. Les gens sont souvent curieux. C'est qui les rends si unique par moments. C'était quelque chose de commun aussi. Mais, je n'étais pas lassé de cette expérience. Donc, il avait encore de la marge. Je souriais toujours, c'était agréable de parler sans se préoccuper du bien fondé de la discussion. Je commençais à penser qu'il avait bien une femme sous ces interrogations. Mais, je le laissais avec ses doutes. Il en parlerai s'il avait envie. Je ne forcerai au grand jamais personne. Il n'avait pas tout compris, qu'importe au moins, il avait saisi l'important. C'était ce qui comptait. Je le regardais avant qu'il me dise que finalement on se connaissait pas, mais on se confiait comme deux amis. C'était toujours une surprise de voir qu'un dieu pouvait les comprendre. J'avais été demi-dieu avant d'être un dieu. Il me remerciait, je posais une main sur son épaule.

« J'essaye de l'être,. Vaut mieux parler de qui nous pèse tant qu'on peut, plus on retiens, plus la douleur est intense, ou on oublie. Ça serait moche d'oublier les filles qui en valent la peine qu'on se décarcasse pour leur plaire ne serais-ce qu'un peu. »

Je n'avais pas remarqué qu'on avait progressivement retrouver le semblant de civilisation de Skyworld, mais c'était la nuit, bien que les lumières étaient allumées, il y avait que peu de gens en fin de compte dans les rues à cette heure-là. Serais-ce déjà le moment de nous séparer ? J'en savais pas grand chose. On pouvait encore parler, mais bien vite tout ça tournerait en rond. C'était bien dommage. Après tout nos sacs étaient sûrement pleins d’anecdotes, mais vu son état il ne tiendrait pas des heures. L'ennui me prendrait et je dormirai, pas nécessairement par besoin. Je restais à ces côtés.

« Le retour aux personnes un peu normales. Du moins, celles qui se baladent la nuit. J'espère qui t'arrivera rien de mal, ça serai dommage de perdre une des personne dont j'apprécie fortement la présence, en toute amitié. »

J'étais pas particulièrement pour un sexe ou un autre, au final. J'aimais ma femme, car elle pouvais plus ou moins s'adapter à mes changements car j'étais instable. C'était quelque chose de sûr et certain.

« Mais est-ce que ça voudrais dire nécessairement qu'on doit séparer nos routes, peut-être. Moi, j'ai encore plein de temps devant moi. »

C'était dit sur un ton normal, pas farceur, ni dramatique, juste une phrase dite comme ça. Une information comme plein d'autre, pas un conseil. Je regardais les étoiles, c'était toujours beau, ça avait quelque chose de magique, faudrait que je pense à me balader la nuit avec ma moitié, un jour. C'était une idée à creuser. Je respirai à fond jouant un peu avec le vent.






avatar
Invité
Invité
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 19:35


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


Clyde n'avait jamais aimé réfléchir trop longtemps aux problèmes le concernant. Il y avait trop de choses auxquelles il tenait sans jamais pouvoir mélanger ces différents mondes auxquels il appartenait, sous peine de causer encore plus de problèmes. Et Clyde n'aimait pas les problèmes. Surtout ceux pour lesquels il n'avait aucune solution.

«  J'essaye de l'être,. Vaut mieux parler de qui nous pèse tant qu'on peut, plus on retiens, plus la douleur est intense, ou on oublie. Ça serait moche d'oublier les filles qui en valent la peine qu'on se décarcasse pour leur plaire ne serais-ce qu'un peu.   »

Clyde sourit, encore. Ces mots étaient réconfortants et s'il avait d'abord pensé passer quelques instants dans ce bar seul à ruminer sur sa propre conscience, il avait trouver en Eole un homme agréable qui avait souvent les mots justes alors qu'il ne connaissait rien sur le phoenix.

« Le retour aux personnes un peu normales. Du moins, celles qui se baladent la nuit. J'espère qui t'arrivera rien de mal, ça serai dommage de perdre une des personne dont j'apprécie fortement la présence, en toute amitié. »

Tout d'un coup, alors que les ruelles étaient désertes quelques minutes encore parce que mal fréquentées, une multitude de gens de divers genres se pressaient sous les yeux d'Eole et de Clyde. Les lumières aveuglèrent un instant le phoenix.

« Mais est-ce que ça voudrais dire nécessairement qu'on doit séparer nos routes, peut-être. Moi, j'ai encore plein de temps devant moi. »

« Moi aussi. Puis il faut que je prenne un café ou quelque chose pour me remonter. L'alcool fait un peu trop effet et redescend pas assez vite, haha.»

Clyde s'arrête à un café restaurant à côté et demande un café à emporter. Rapidement il revient auprès d'Eole avec son gobelet à la main.

« Je n'ai pas de femme qui m'attend, donc si quelqu'un a des obligations, aujourd'hui ce n'est pas moi. »

Le phoenix s'assied à un des rebords de la fontaine et invite Eole à le rejoindre, en tenant son café d'une main et une énième cigarette dans l'autre.

« Tu as des enfants alors ? C'est bien d'être un Dieu, on paraît toujours super jeune. »



© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Jeu 02 Juil 2015, 20:25

Je restais quelqu'un de foncièrement serviable, des années à être au service des autres avait fini par déteindre un peu sur mon côté changeant. J'aimais beaucoup l'aide que je procurai aux autres. Bien sûr, je disais que des choses que je savais. Je n’allais pas le jeter dans la gueule du loup. Bien qu'il soit le genre de type à faire peur aux canidés. C'était marrant de voir comment les gens nous voyait, il fallait dire qu'un roux et rouge sortant des ruelles sombres, c'était louche, un peu. Mais pas de quoi fouetter un chat. Il y avait pire comme duo, puis on était un duo pas mal. Enfin deux personnes qui sympathisait un peu. Il me disait qu'il avait du temps, mais qu'il avait besoin d'un café, le café, ça faisais un moment que j'en avais pas bu. Je me souvenais presque plus l'effet que ça avait sur moi. Je haussais les épaules, qu'il aille chercher son café. Ça me dérangeais absolument pas. Il revenait rapidement avec ce dernier, je n'avais pas eu le temps de chasser un chapeau. C'était pas drôle. Ce n'était pas vraiment grave, je pourrai le faire plus tard. Il insinuais un peu que contrairement à moi, il n'y avait pas de femme qui l'attendais. Une petite pique qui m'atteignait pas plus que ça. Je haussait les épaules. Je m'asseyais à ses côtés. Il fumait beaucoup, c'était vraiment quelque chose que j'avais toujours du mal à saisir. Il était un peu étonné que j'aille des enfants. Et il disait qu'être dieu c'est jeune pour toujours. Je riais à gorge déployée.

« Il n'y a pas que les dieux qui sont immunisé au temps. Il y a les créatures mythiques, comme ma femme, par exemple. Sinon, ça ferai un moment que je serai seul. Et un peu moins les vampires. Même si boire le sang me plairai moyen. Et oui, des enfants.j'en ai vu même mourir, pas que des avantages d'être un dieu. »

C'était une vérité que je disais pas mal, en fin de compte. Bien que j'ai moins de contrainte qu'un autre, cette liberté, je l'aimais particulièrement. Je bougeais un un peu mes pieds, malheureusement, je faisais pas grand chose. Comme je ne suis pas petit, je ne pouvais pas les balancer dans le vide sur ce que j'étais assis. Ce n'était pas si grave. Il ne me restait qu'à me replonger dans la discussion. Ce ne serait pas bien plus compliqué que ça.

« En temps normal, les dieux sont censé pas trop se mêler aux gens, mais tu sais, ça fait des millénaires que personne ne respecte cette loi, on es curieux, à notre façon. En tout cas j'adore tes cheveux, ce rouge, c'est presque aussi intense qu'un de mes fils. Juste une question pourquoi tu fumes autant ? Stressé ou trop accroc ? »

Même si je sentais rien grâce au vent que j'avais mis en place. Je ne pouvais m'empêcher de poser cette question. Il fallait bien que je comprenne pourquoi les drogues de ce style ne s'était jamais arrêter. Un poison qui dévore la santé de son utilisateur sans une once de pitié. Je resserrai mon cache-oeil d'une main, une habitude qui me rassurai un peu. Je souriais à cet homme le regardais de mon œil vert. Il buverai son café, l'alcool aurait moins d'emprise. Pas de quoi s'alarmer, même l'alcool de ce bar était sûrement de mauvais qualité. A vouloir gagner plus en dépensant moins, on oubliait un peu que les boissons sont là pour rendre confus les gens. Le profit, c'était quelque chose de commun à l'humanité.

« Même si ça fait peu de temps, rien n'empêche de forger une relation de confiance. Je ne suis pas le genre à répéter ce que j'ai entendu, je laisse ça aux nymphes de la montagne. »


 
❞ lever de soleil de tequila (eole)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le lever du soleil un jour de printemps...
» Lever de soleil somptueux sur Paris
» Lever de soleil dans le désert
» lever de soleil à travers les arbres
» grèbe, fuligule et foulque au lever de soleil

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: