Partagez | 
 

 ❞ lever de soleil de tequila (eole)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant




avatar
Invité
Invité
❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mar 30 Juin 2015, 22:49


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


Le défilé de jupes toutes plus courtes les unes que les autres ou de jeans de marques déchirés - qui coûtent une fortune à chaque centimètre carré - le laisse indifférent malgré ce regard qui jauge chacun des éléments qui se déchaînent devant lui. Ça court, se presse, rit en manquant de s'époumoner - comme si cela avait été naturel une fraction de seconde - et parfois même que des tensions se lisent dans les échanges qu'il entend. Clyde observe, d'un oeil distrait, tout se monde qui s'affaire autour de lui sans pour autant prêter une attention plus marquée qu'un centième de seconde au phoenix désabusé.

Il pousse la porte du bar en jetant le mégot de sa cigarette, et jette un oeil autour de lui sans réellement s'en rendre compte avant de monter en une fraction de seconde sur le tabouret contre le bar.

« Un whisky.»

Le barman aquiesce d'un hochement de tête et Clyde a déjà détourné ses yeux, en regardant frénétiquement son portable dans l'attente d'un message qui lui apporterait un peu plus de distraction.

« Seul dans un bar ? C'est plutôt triste pour un jeune homme aussi beau. »

Le phoenix tourne la tête pour laisser apparaître sous ses yeux ennuyés une splendide rousse trop peu habillée et pas assez éloquente pour l'intéresser outre mesure. Une fraction de seconde, il repensa à Maxime, ce qui le fit sourire, avant de balayer la bribe d'émotion d'un revers de manche.

« J'ai pas envie de ça ce soir. Passe ton chemin. »

Clyde avait fait des efforts pour être correct, pourtant sa nature reprenait bien vite le dessus quand les nombreuses insultes qui s'échappaient de la jeune femme directement évincée parvenaient à ses oreilles. Il soupira.

« Pétasse. »

Pas assez fort pour que la principale intéressée l'entende. Mais peut-être suffisamment pour l'employé du bar, qui venait précisément de lui apporter le verre préalablement commandé. Clyde remarqua l'insistance avec lequel l'homme le regardait, et finalement, il attrapa le verre et descendit d'une traite le peu d'alcool qui avait été déversé. On en servait toujours trop peu, pour éviter les fins de soirée trop arrosées. Quel perte de temps.

« Un autre. Il s'arrêta. S'il vous plaît. »


© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mer 01 Juil 2015, 11:36

L'alcool, c'était quelque chose qu'aimais beaucoup Dionysos, un de mes cousins. Moi, j'y étais plus moins imperméable. Hé oui, j'ai mes faiblesses. Mais bon, je savais me contrôler plus ou moins pour mon débit de boisson. Je passait une main dans mes cheveux roux, lâchant un soupir un peu las. Ce n'était pas la première fois que tu venais dans un bar, rien ne valait une fête du dieu du vin. Je jouais doucement sur le verre doucement. Il résonnait faiblement, il produisait un son un peu agaçant, mais mélodieux. Je voyais un type rouge rentrer, il avait l'air de porter un poids sur ses épaules. Il n'était pas le seul dans ce bar à avoir ce regard las sur la vie. Mais être rouge, me le rendait plus sympathique, c'était un bon point. Il était un peu de mauvais poil, comme je ne draguais pas, personne n'avait rien à me reprocher. Je me dirigeais vers le bar. Il avait toujours cet air renfrogné. Je plaignais presque la pauvre femme. Je posais main main sur le comptoir, du bois, même laqué, ça ne faisait aucun doute que ça en était. Je m'approchais un peu de cet homme. Et buvais discrètement avant de lui parler directement.

« Encore une chance qu'elle n'a pas l'ouïe fine. Puis-je vous accompagner un peu, je vous promets de n'être pas trop chiant. »

je riais un peu sur le coup, sachant que je pouvais être vraiment imprévisible, je suis à l'image de mon élément. J'étais prêt à subir sa mauvaise humeur. Ce n'était pas le première que je verrai, ni la dernière. Je n'étais pas susceptible, enfin, pas en ce moment. Oui, c'est ça. Pourtant j'étais capable de grand accès de colère. Un île grecque et mon cousin en était témoin. Je regardais le barman, un joli homme, je l'aurai bien mis dans un lit, mais bon, pas envie et la flemme. Je souriais un peu. Laissant mon regard vert fixer cet homme.

« Tu sais, tu peux dire ce que tu veux, même qui suis un emmerdeur de première. J'aimerai savoir ce qui t’amène dans un endroit comme celui-ci. Sans vous vexer monsieur le barman, il y a mieux comme lieu pour picoler. Mais le peu de monde est un avantage. Je suis Eole. Et toi ? »

Je tutoyais parfaitement, je n'avais pas envie de vouvoyez cet homme, pourquoi je le ferai, c'était un mortel, ou un mythologique, va savoir, j'ai pas envie de deviner avec son aura, comme dis un peu avant, j'ai pas trop envie de me décarcasser pour savoir ce qu'il est et que je pourrait faire, je me laisse porter par le vent. Je pouvais attendre un long moment avant qu'il daigne m'adresser la parole, j'avais tout le temps, pas sûr que le bar suive par contre. Je haussais un peu les épaules. J'avais mieux, mais aussi pire. Je resserrai mon cache-oeil . C'était plus un automatisme que totalement la sécurité des gens qui pourrait croiser son regard maudit.






avatar
Invité
Invité
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mer 01 Juil 2015, 12:54


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


Clyde jouait nonchalamment avec le verre posé sur le bar devant lui en le fixant d'un air vague. Il balançait de droite à gauche et il ne s'arrêta que lorsque le barman en face de lui le retira avant de lui en apporter un nouveau, plein cette fois-ci, et le phoenix ne le descendit pas tout de suite.

« Encore une chance qu'elle n'a pas l'ouïe fine. Puis-je vous accompagner un peu, je vous promets de n'être pas trop chiant. »

La réflexion de l'inconnu qui venait de se poser à ses côtés lui arrache un sourire amusé, et pourtant il ne porte pas son regard sur son interlocuteur tout de suite. Il attendit de boire une gorgée de son nouveau pour laisser encore le dieu à côté parler.

« C'est vrai que sur ce coup-là, j'ai du bol. »

Il sourit toujours, sans méchanceté, de l'amusement peut-être. L'homme à ses côtés aurait pu le juger, l'engueuler au nom d'une quelconque défense des femmes et du traitement injuste que leur réservaient les hommes tels que Clyde.  Et pourtant, sans que ce soit de l'encouragement, il en semblait presque amusé.

« Tu sais, tu peux dire ce que tu veux, même qui suis un emmerdeur de première. J'aimerai savoir ce qui t’amène dans un endroit comme celui-ci. Sans vous vexer monsieur le barman, il y a mieux comme lieu pour picoler. Mais le peu de monde est un avantage. Je suis Eole. Et toi ? »

Jones tiqua au nom sous lequel se présentait le roux qui avait pris place à ses côtés. Une divinité qui se mélange au commun des mortels, il en avait déjà entendu parler, pourtant, il n'en avait jamais croisé lui-même et ne put s'empêcher d'être surpris - sans être impressionné outre mesure - de se retrouver face à un Dieu.

« Clyde. Je dois être... impressionné ? Je savais pas que les Dieux se mélangeaient au bas-monde. Encore moins dans les bars miteux comme celui-ci. »

Clyde termina sa phrase avant de terminer la dernière gorgée de son verre et de faire signe au barman de lui en resservir un. Il tenait bien plus que ce qu'il n'avait pensé.

« Je t'en offre un ? Ou les Dieux ne boivent pas ? »

Clyde se tourna un peu sur le côté pour faire face à Eole, et posa un coude sur le bar. Il jeta un oeil à son portable avant de le refermer dans sa poche. Son regard se posa ensuite sur la jeune femme qu'il avait indélicatement éconduite précédemment, assise plus loin avec celles qui devaient être ses amies, avant de se tourner vers Eole.

« Je suis pas toujours aussi salaud avec les femmes. Mais ce soir, j'ai pas envie de ce genre de trucs. »


© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mer 01 Juil 2015, 13:51

L'ennui, j'en avais vu des gens qui s’ennuyaient, je faisais partie de ceux qui ont ce sentiment assez facilement, j'en suis conscient. Mais que puis-je faire ? Je n'avais pas envie de changer ce comportement en moi. Il avouait que sur le coup, il avait eu de la chance. Je riais un peu, c'était pas une moquerie, juste un rire sans rien d'autre qu'un léger amusement. Je n'étais pas un féministe, pourtant je l'avais été un court instant, fallait bien que je m'intéresse un peu mœurs des mortels ordinaires. Pour moi, ce monde était un gros bordel dans lequel j'avais ma place. Je pouvais voir que l'homme semblait assez résistant à l'alcool, vu le nombre de verre qu'il buvait en ce moment. Ce n'était que deux, mais ça en disait un peu sur le genre de personne à qui j'avais affaire. Il se présentait sous le nom de Clyde, comme le voleur célèbre, peut-être. Je haussais les épaules quand il me demandait s'il devait être impressionné. Ça faisait un moment que je ne me montais pas la tête pour mon statut de dieu, je n'aime pas qu'on m'insulte, mais je ne me sentais pas particulièrement supérieur. Je riais discrètement sur la précision de l'endroit. Il m'invitait par la suite à boire un verre, lançant une petite pique au passage. C'était presque mignon de le voir comme ça. Me provoquant un peu. Je n'étais pas vexé. Il m'en fallait plus que ça pour l'être.

« Bien sûr que ça boit, ce n'est pas réservé à Dionysos, crois-moi. A une époque ça buvait là-haut, un vrai foutoir. »

Je posait un regard sur lui, mon unique œil le détaillait, cet homme avait quelque chose d’impressionnant, les femmes de ce bar ne lui arrivait pas à la cheville. Toutes des salopes en manque de sexe. Bref, le genre de filles que même moi, je n'aimais pas des masses. Il s'excusait pour son comportement envers elle. Oh, ça j'avais vu pire, un ami à moi et bien moins galant avec ces demoiselles. J'étais pas mieux par moment, un vrai salopard. C'était un peu mieux maintenant.

« Ne t'en fait pas, je ne juge pas. Ce n'est pas parce que tu es un homme que tu va te laisser séduire facilement pour une poulinette de basse zone. Qu'est-ce que je fais ici ? J'avais besoin d'un verre et le peu de monde ici me faisait un peu pitié. Les femmes parfois ne comprenne pas qu'on veut être plus tranquille. »

Je voyais le serveur servir nos verres avec une pointe de colère dans le regard, il fallait dire qu'on y allait pas de main morte avec le bar dans lequel il était employé. Un bar miteux en était un quand il puait le tabac froid et le mauvais alcool, comme ces lieux. Pourquoi devrais-je me gêner à le traiter de la sorte, je payais mes verres, bien sûr, être un dieu avait pour avantage de ne jamais avoir à se préoccuper de l'argent. Bien que je recevais presque jamais d'offrandes. Je posais une main sur son épaule et tapotais amicalement cette dernière avec un sourire. Je ne fuyais pas vraiment ma moitié, mais j'avais besoin de ce genre de moment entre mecs.

« Quelque chose te préoccupe l'esprit. Puis moi aussi, je les ai envoyé promener ces filles, J'ai pas besoin de leur compagnie. Puis j'aime me mêler aux gens qu'importe leur genre, leur race ou leur âge. Vivre avec vous est plein d'enseignement. »

Ce qui était assez vrai. J'avais vécu parmi eux, presque ordinaire. Afin de comprendre pourquoi le vent n'était pas utile à cette société. C'était un peu triste de le voir détruire grand-maman Gaïa, mais les hommes étaient comme ça. Parfois plus orgueilleux que Zeus. Pourtant le roi des dieux en tenait une sacrée couche. Je retirai ma main de son épaule, on était encore deux étrangers, buvant de l'alcool. Rien de plus. Ça me convenait parfaitement pour le moment.






avatar
Invité
Invité
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mer 01 Juil 2015, 14:38


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


Clyde croisa le regard de l'employé du bar dans lequel il avait établi sa soirée et lorsqu'il vit un accès de colère dansant dans ses yeux, il appuya le sien en marquant sa désapprobation évidente de montrer son mécontentement de la sorte. Sûrement qu'il avait entendu Clyde employer les mots de "bar miteux", et si le phoenix ne se jugeait pas en position de tord, il refusait qu'un serveur pour lequel il pait ses services se permette de le toiser de la sorte.

« Bien sûr que ça boit, ce n'est pas réservé à Dionysos, crois-moi. A une époque ça buvait là-haut, un vrai foutoir. »

La voix d'Eole ramena Jones à leur discussion - une possible tentative de présentation sans doute - et sa réflexion lui affiche un sourire, encore une fois. Il se doutait que les vices de ce monde n'avaient pas épargné les hautes sphères divines, mais en entendre la confirmation de la part de ce presque inconnu l'amusait.

« C'est pas triste alors. »

« Ne t'en fait pas, je ne juge pas. Ce n'est pas parce que tu es un homme que tu va te laisser séduire facilement pour une poulinette de basse zone. Qu'est-ce que je fais ici ? J'avais besoin d'un verre et le peu de monde ici me faisait un peu pitié. Les femmes parfois ne comprenne pas qu'on veut être plus tranquille. »

Bien sûr que non. Clyde n'était pas un coureur de jupons et s'il aime les femmes autant qu'elles l'aiment, il tente de garder certaines valeurs et l'étiquette de salaud sans coeur ne l'avait jamais intéressé. Il avait certes beaucoup de défauts, mais pas celui-ci.

« Quelque chose te préoccupe l'esprit. Puis moi aussi, je les ai envoyé promener ces filles, J'ai pas besoin de leur compagnie. Puis j'aime me mêler aux gens qu'importe leur genre, leur race ou leur âge. Vivre avec vous est plein d'enseignement»

« On va dire que si elles s'approchent, c'est que je suis pas le plus moche, c'est déjà ça. »

Clyde commença son verre avec une lenteur qui était nouvelle. Après tout, il n'avait rien de spécial à faire ce soir, et la discussion qu'il venait de débuter avec Eole ne l'ennuyait pas.

« Je suis pas franchement préoccupé. Mais je suis tout seul ce soir. Et je n'ai pas envie de rester à rien faire chez moi. Voilà pourquoi. »

Clyde garde son verre en main, et comme le grand nerveux qu'il était, l'agite avec précaution de ne pas en vider le contenu sur la table.

« Pour les femmes, je suis un peu plus exigeant. Donc comme tu le dis si bien, c'est pas une pétasse comme ça qui va m'apporter quoi que ce soit. »

Il se recroqueville légèrement, plus par confort que par gêne.

« Et toi ? Préoccupé ? Tu vas pas me dire que tu traînes ici pour voir la foule de gens qui se précipite dans les bars comme celui-là. Je ne te croirais pas. »


© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mer 01 Juil 2015, 15:38

Bar miteux ou pas, il ne restait qu'un endroit pour boire, comme je le voulais. Qu'importe les regards du serveur. Il pouvait me regarder longtemps, ça me dérangeais pas du tout. J'avais mieux que me préoccuper de lui. Par exemple parler à l'homme face à moi. Parfaitement, il occupait plus mon esprit que cet endroit. Je souriais quand il affirmait d'un ton presque désinvolte que ce n'était pas triste. Les fêtes divines n'avaient rien à envier à celles des mortelles. Il buvait moins, du fait qu'il me parlait un peu, c'était bon prendre, même si je me demandais comment il serait un peu comme disaient les gens bourré. Quand j'entendais ce même homme dire qu'il était beau, je retenais avec peine un rire, c'est vrai qu'il était pas mal, mais loin de moi l'avoir comme amant. J'en avais eu assez, pour le moment. Je lui souriais, c'était le signe que je comprenais. Comme je draguais pas, j'avais été une cible parfaite pour les pucelles du bar. Bien que je doute de leur innocence. Il avouait pas être perturbé, dommage, j'aurai bien voulu savoir ce qu'il fichait ici en dehors du fait de boire comme un trou. Ne pas être seul chez soi. Une personne solitaire qui cherchait un peu de compagnie sans vraiment aller voir cette dernière. Je haussais les épaules. L'homme disait être exigeant niveau femme. Une femme dans ce bar était tout sauf au niveau. Puis il me renvoyait ma question, petit malin. Il mettait même ses conditions.

« Je suis venu me vider l'esprit, vois-tu, ma tête est en plein conflit en ce moment. Je déteste être enfermé dans une situation, donc, je cherche à un peu lâcher prise. Niveau femme, j'ai ce qui me faut et j'ai un peu de mal m'y faire, c'est ridicule. Je sais. Je suis une personne qui aime beaucoup sa liberté, voilà ce qui m'amène. En partie. »

Bien entendu, je ne disais qu'une partie, je voulais aussi vérifier que je ne pliait pas à la tentation. C'était un peu une mise à l'épreuve. Je n'avais aucune crainte sur ce que pouvais faire. Je ferai encore des erreurs, mais elles me permettront d'avancer. Les mortels disaient souvent ce qui nous tuait pas nous rendait plus fort, tuer un dieu n'était pas aisé. J,'en étais une belle preuve, l'air de rien. Le temps avait soigner pas mal de mes blessures de guerres. Je riais un peu. Être seul, moi aussi j'appréciais que peu et pour une fois, je ne taquinais pas vraiment le jeune homme que je croisais, il n'était pas totalement perdu. C'était positif, je n'allais pas jouer les protecteurs cette fois. Ça me fera des vacances. Bien que j'aimais beaucoup être quelqu'un sur qui on pouvait compter. Je me boudait pas ce plaisir. Se sentir important, c'est un sentiment qui me manquait souvent. C'était ça aussi être un dieu mineur, peu de personne ne souvienne de qui tu est. C'était un peu triste. Je prenais le verre et buvais l'alcool fort d'une seule gorgée, me faisant brièvement perdre pied, un peu comme si je volais, cette sensation d'être dans les cieux sans y être. Seul l'alcool pouvait le faire.

« C'est vrai que tu n'es pas laid, mais je ne suis pas en reste, jeune homme. À nous deux on relève un peu le niveau de cet endroit, en quelque sorte. Autre question? »

Car même le serveur n'était pas une beauté fatale. Comme quoi, il avait des gens moins beau sur l'île. C'était un peu étonnant d'ailleurs. Je haussais les épaules et prenais le verre plein, comme par magie, il cherchais à nous rendre plus saoul pour qu'on fasse des compliments à tout n'importe quoi, c'était un peu raté. A mon avis, j'aurai l'alcool tout sauf joyeux.






avatar
Invité
Invité
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mer 01 Juil 2015, 16:08


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


Clyde baladait son regard dans l'ensemble de la pièce et détaillait chacune des créatures de la gent féminine qui étaient installées dans l'ensemble de la salle. Aucune d'elle ne semblait susciter un intérêt quelconque chez le phoenix, puisqu'elles étaient toutes pareilles. Très légèrement vêtues, maquillées à la truelle et perchées sur des talons trop hauts pour leur donner l'impression qu'elles étaient de vraies femmes. Et puis finalement, peut-être que leur omniprésence pouvait amener un certain jeu.

« Je suis venu me vider l'esprit, vois-tu, ma tête est en plein conflit en ce moment. Je déteste être enfermé dans une situation, donc, je cherche à un peu lâcher prise. Niveau femme, j'ai ce qui me faut et j'ai un peu de mal m'y faire, c'est ridicule. Je sais. Je suis une personne qui aime beaucoup sa liberté, voilà ce qui m'amène. En partie. »

Le discours plutôt succinct d'Eole sur la liberté et ce que la privation de celle-ci lui inspirait sonnait doucement aux oreilles de Clyde, qui ne pouvait qu'approuver cette philosophie - un peu simple certes - de vie. Il avait toujours aspirer à la même chose et s'était donné les moyens nécessaires à pouvoir disposer de son bon vouloir.

« Le Dieu du vent serait-il marié ? »

Aucunement Clyde n'avait voulu se faire moqueur ou intrusif. Mais la vie divine ne l'intéressait pas outre mesure, et quand il rencontrait un Dieu - ce qui est en soit la première fois, finalement - il ne put empêcher sa curiosité de le pousser à en apprendre plus. D'avantage comme un Dieu, le phoenix le voyait simplement comme un homme avec qui il a un bon contact, au premier abord.

« C'est vrai que tu n'es pas laid, mais je ne suis pas en reste, jeune homme. À nous deux on relève un peu le niveau de cet endroit, en quelque sorte. Autre question? »

Clyde écarquilla les yeux devant la fausse modestie d'Eole, et plutôt que de s'en offusquer, il décida de s''en amuser.

« Oh oh, serait une proposition de défi à relever ? Celui qui charmera le plus de pucelles dévergondées ce soir ? »

Clyde se leva et finit son verre avant de le poser sur la table. Sûrement que les trois verres qu'il venait de descendre lui embrumait l'esprit, mais plutôt que de s'attarder sur ses problèmes existentiels et sa conscience torturée, la confiance en lui qui lui faisait cruellement défaut habituellement semblait être née subitement. Jamais il ne s'était considéré comme un bad boy séduisant, mais relever et gagner une quelconque compétition procurait en lui un plaisir certain.

« Voyons ce que le si séduisant Eole a dans le ventre. Tu penses pouvoir relever le défi ? »

Sa proposition s'accompagnait d'un soutire amusé, et il lui tapa sur l'épaule, pour lui rendre l'accolade d'abord, et pour lui signifier que non, il ne le prenait pas de haut. Simple moyen de pimenter un peu la soirée déjà alcoolisée pour le phoenix.

« On arrête le jeu quand tu veux, je voudrais pas te causer un divorce mec. »

Et avant de commencer la première manche, Clyde attendait l'approbation du Dieu. Après tout, il ne lui forcera pas la main.


© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mer 01 Juil 2015, 16:48

Les gens sont toujours surprenant, j'avais un bel exemple en face de moi. Ça m'amusait, pourquoi nier cette vérité. C'était complètement inutile. Je riais un peu à son affirmation sur le fait que j'étais marié. S'il ce mec savait. J'avais eu ce besoin de compagnie afin de rendre mes journées plus agréable. J'avais pas mal de travail autrefois, une vrai fourmis. Si bien qu'à présent tout semblait parfois trop morne. Il touchait au bon endroit. J'essuyais mon œil car j'avais à en pleurer, rien de triste dans cette histoire. Juste que j'avais trop ris. Plus je restais avec ce mortel, plus je le trouvais amusant, pas ridicule, juste drôle à sa manière. C'était très distrayant. Un sourire venait se dessiner sur mon visage. J'allais pas mal m'amuser avec ce genre de personne. Je jouait sûrement avec le feu, mais je n'avait pas peur de ce dernier, un vent violent pouvait mettre fin n'importe quel brasier en dehors des enfers. Je laissais le royaume de mon tonton tranquille. Il prenait ça pour un défi, qu'il en soit ainsi. Il posait son verre, sans trop violence, il n'avait pas besoin de faire ça pour se sentir supérieur. Comme Arès, je fonctionnais parfois à la provocation. Une compétion de drague ne ferait de mal à personne, toute façon, il jetterai ces poules aussi rapidement qu'une tornade force huit. Le jeune homme le mettait au défi.

« Un peu que je pense relever le défi, et oui, le dieu du vent est marié. La fidélité n'est pas le fort des divinités. Je me stopperait quand je sentirai ces dernière trop proche, donc pas de baiser, ni autre marque d'affection, si on oublie les petits gestes tentateurs. T'en fait pas, je serai avec elle bientôt. »

Ce qui pouvais b*dire dans longtemps, l'immortalité ne lui avait pas donné l'importance du temps. Même si il avait appris d'une fois que ce dernier le rattrapait encore et toujours comme un boomerang. Un vilain objet inventer par les mortel qui revenait, une excuse pour moins perdre leurs affaires, enfin du moins un peu. Ce n'était pas tromperie, je ne ferai que charmer un peu les poules, puis les abandonnerait sans un gestes sur elle, je ne touchaient pas ces files, beurk, hors de question. Elle n'arrivait pas à la cheville, pire aux doigts de pied de ma femme. Alors c'est pas ses filles qui me faisaient peur, ça non. Je n'avais qu'à laisser le vent charmer un les personnes, c'était une compétition ridicule, mais je savais que ça défoulerait de comparé les bestiaux. Et je me contenterait pas des filles, les mecs aurait droit au numéro de charme sans contact, enfin pas ceux du bar, ils puaient le putois, et encore c'était insulte pour l'animal en question. Je riais un peu.

« On va briser des cœurs, faudra assumer après mon gars. Mais bon beau gosse ça permettra de te sentir moins seul, et toi ? Quelqu'un en vue ? Un si beau mâle doit avoir une demoiselle prête à se damner pour un seul sourire de ta part. »

Je ne l'avais que peu sourire, mais il avait un visage très joli. Mais, il ne souriait pas beaucoup, ça donnait du charme mystérieux à cet homme, le secret attirait s*certaine fille comme des mouches. Comme celui que je cachais sous mon cache-oeil. J'avais une histoire toute trouvée pour ce dernier. Elle était plus épique que la vérité, loin de ma punition que j'avais reçue. Comme un gosse, j'étais loin d'en être un, bien que physiquement, j'en étais presque comme eux. J'avais cessé de grandir quand les dieux m'avait donné cette place. Je n'avais plus à vivre sur cette île minuscule. Je lui tendais la main.

« Une poignée de main avant d'y aller beau gosse? »






avatar
Invité
Invité
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mer 01 Juil 2015, 17:25


lever de soleil de tequila
eole & clyde
alcohol would be nice
« Yeah o yeah you seen me walk
On burning bridges
Yeah o yeah you seen me fall
In love with witches
And you know my brain is held
Inside by stitches
Yet you know I did survive »


Clyde règle les consommations en tendant sa carte bleue au serveur derrière le comptoir.

« Un peu que je pense relever le défi, et oui, le dieu du vent est marié. La fidélité n'est pas le fort des divinités. Je me stopperait quand je sentirai ces dernière trop proche, donc pas de baiser, ni autre marque d'affection, si on oublie les petits gestes tentateurs. T'en fait pas, je serai avec elle bientôt. »

Le pheonix écoute d'une oreille distraite le dieu d'une oreille distraite tout en souriant à l'idée du défi qui les attend aussi bien l'un que l'autre et compose amusé le code de sa carte bleue.

« On va briser des cœurs, faudra assumer après mon gars. Mais bon beau gosse ça permettra de te sentir moins seul, et toi ? Quelqu'un en vue ? Un si beau mâle doit avoir une demoiselle prête à se damner pour un seul sourire de ta part.  »

Briser les coeurs et non moins le but que de passer une soirée plus amusante que ce qui était prévu à l'initiale. Les jeunes femmes qui allaient bientôt être les cibles toutes choisies des deux hommes. Clyde n'aimaient pas particulèrement faire souffrir les femmes, surtout quand elles ne lui ont rien fait, mais l'alcool devait certainement aider à balayer toute trace de remords chez le chasseur de primes.

« Une poignée de main avant d'y aller beau gosse? »

Clyde range ses affaires laissées préalablement sur le bar et se tourne vers son rival provisoire. Eole avait réussi à provoquer chez le phoenix une certaine empathie, et il l'avait pris en bien. Il lui serre la main en lui souriant.

« Que le meilleur gagne. »

Clyde casse la poignée de mains et tourne les talons pour se diriger vers une cible trop facile. Il se ravise sur sa position précédente et accoste de lui-même la jeune femme de tout à l'heure.

« Excuse-moi trésor, j'ai pas eu le temps de te détailler dans le noir. Et me rendre compte de ma connerie quand je t'ai rembarré. »

Clyde prend place au milieu du petit groupe de files qui l'observait depuis plusieurs minutes déjà et pris la main de la rouquine en faisant mine d'un baise-main. Des yeux morts d'amour et une voix grave.

« Me feras-tu le cadeau de me pardonner princesse ? »

La stupidité évidente de la demoiselle n'était plus à démontrer si elle croyait à des paroles qui sonnaient aussi faux. Et lorsqu'il était assuré de sa bonne avancée, Clyde scruta Eole du regard pour savoir comment lui, se débrouillait.


© basé sur un codage de one more time & silver lungs.
Dieu des Vents

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Eole
Dieu des Vents
Coeurs : 342 Messages : 534
Couleurs : #DF6D14 (Eole) - #6600FF (Athos)
J'ai traversé le portail depuis le : 04/06/2014 et on me connaît sous le nom de : Ruru Mon nom est : Eole Actuellement je suis : Marié, en pleine reconquête de sa belle et Bisexuel. Il paraît que je ressemble à : Lavi - D.Gray-man & Mikoshiba Momotaro - Free! et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi pour le vava & Pride (Fifille) pour la sign ♥
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) | Mer 01 Juil 2015, 18:59

Trop galant, cet homme paye les con,sommations, bien que je n'avais pas de souci financier. Il ne restait plus qu'à se lancer dans l'arène, si on peut voir cet endroit comme tel. C'était presque risible de voir les femmes mater les deux seules hommes potable et pas édentés. Brr, j'en avais de frissons. Les hommes d'ici pouvait pas se faire plus beau ? Je me demandais bien par quel dinde j'allais commencer, peut-être la blonde, la brune semblait plus compliqué à convaincre, bien qu'elle ressemblait une parodie de Camion qui roulait en Amérique. Il ne restais qu'à voir combien de temps pouvait durer un numéro comme celui-là sans que je m'en veuille. C'était grave tout de même à quel point je m'étais laisse manipuler par elle. Mais bon, toute bataille avait une fin, espérons que la mienne sera des plus heureuse. Bien entendu, il avait été sport et déclarer que le meilleur gagne. Je roulais des yeux avant de me poser près de la blondinette, son rire me faisait chier plus qu'autre chose, mais partons sur quelque chose de positif. C'était une des manières pour attraper le thon dans mes filets. Il était clair qu'il avait une petite avance avec la poule qui l'avait abordé un peu avant. Elle était déjà presque prête à ramper à ses pieds. C'était désolant ces mortelles n'avait aucune profondeur. C'était pas drôle. Il avait eu toute de même une poignée de main bien virile. Je penchais ma tête doucement.

« Excusez-moi mademoiselle, je me demandais si je pouvais un peu parler avec une dame aussi charmante que vous et vos amies ? »

Elles se mirent à rire entre elles avant de poser un regard sur ma personne. On me trouvait bien jeune. Je riais un peu avant de poser mes mains sur la table. J'avais l'habitude de prétendre être un autre, ou juste moi. Avoir un dieu à table, parfois ça avait pour effet de faire rêver certaines demoiselles. Je souriais doucement, elle me demandait, mon nom, mon âge et mon boulot. C'était bien des questions de femmes ça. De ce genre de femmes. Manquait plus que la race dans le lot, tiens, la brune y pense, un bon point pour elle. Pourtant aucune d'entre elle n'aura rien. Je souriais gaiement. C'était faux, mais je faisais parfaitement mon rôle, me donner des faux-airs étaient devenu une habitude. Seul un télépathe pourrait percer mon jeu.

« Je suis Eole, divinité, mon âge ? Bonne question, disons que j'ai arrêter de compter après deux siècles, c'est chiant de compter. »

Les filles s'approchaient en s'excitant sur la vérité de mes propos. Certaines demandais quel dieu j'étais, elle avait pas entendu parler de moi, certaines criait au mensonge. Si je devais user de mes pouvoirs, je n'allait pas hésiter une seule seconde. Je faisais voler la plus moche d'entre elles, c'était compliqué de savoir laquelle c'est. Je souriais avant de la faire descendre doucement. Une d'entre elle disait que ça prouvait rien. Je lâchais un soupir.

« Essaye de lever ton verre, j'ai augmenter le pesanteur de ce dernier à moins que tu sois plus fort que Hercule, fils de Zeus, tu n'y arrivera pas. »

Elle tentait de soulever le verre, puis la table, sans succès. Le pire c'est que ce n'étais même pas fatiguant que ça pour moi. Elles se tournèrent vers moi étonné, un dieu honorait leur table. Je pouvais sentir leur mains poisseuse sur moi. Bon, une longue douche à la maison s'impose, beurk. Je souriais gentillement aux demoiselles.

« Convaincues ? »

La blonde commençait à déjà me déshabiller du regard et pas que sa main était trop proche d'un endroit stratégique. Pfeu, comme si elle pouvait provoquer quelque chose en moi.

« Mademoiselle, un peu de tenue, je suis un gentleman. Il ne faut pas poser ses mains n'importe où, il faut me séduire pour ça, quelque chose me dit que vous êtes en bonne voie, parlez-moi de vous un peu, vos passions, ça m'intéresse de voir à quoi les mortelles s'adonnent. »

Un autre rire sortaient de leurs bouches, c'était digne d'une mauvaise série américaine.






Contenu sponsorisé
Re: ❞ lever de soleil de tequila (eole) |

 
❞ lever de soleil de tequila (eole)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le lever du soleil un jour de printemps...
» Lever de soleil somptueux sur Paris
» Lever de soleil dans le désert
» lever de soleil à travers les arbres
» grèbe, fuligule et foulque au lever de soleil

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres-
Sauter vers: