Partagez | 
 

 freaky friday ✰ (rhéa & lei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Rhéa A. Firewind
Staffienne
Coeurs : 50 Messages : 101
Couleurs : SteelBlue & Peachpuff
J'ai traversé le portail depuis le : 20/05/2015 et on me connaît sous le nom de : Kenza ❀ (T.Brownie) Mon nom est : Rhéa April Firewind. Actuellement je suis : Bisexuelle et célibataire ! Il paraît que je ressemble à : Makoto Kikuchi (The Idolm@ster) // Maisie Williams (IRL) et à ce propos, j'aimerais remercier : Jodie jolie pour cette signature de folie ♥
freaky friday ✰ (rhéa & lei) | Mar 23 Juin 2015, 21:57



FREAKY FRIDAY

(( LEI & RHÉA ))


Rhéa s’éveilla aux alentours de onze heures, la tête encore dans le sac. La nuit dernière avait été mouvementée et elle manquait encore un peu de sommeil.

À l’occasion de l’anniversaire de Wendy la veille, tout le monde s’était réuni en bas de la maison pour faire la fête, aussi bien les amis de la petite sœur que ceux des plus âgés, notamment ce cher Lei. Lei qui lui avait bien tapé sur les doigts quand un inconnu s’était approché d’elle alors qu’ Orion et Vénus avaient le dos tourné et que Rhéa avait commencé à lui taper la discute sans trop se méfier -qu’aurait-il pu lui arriver de toute façon ?
Toujours est-il qu’après avoir chassé l’inconnu, Lei l’avait ramené avec tous les autres, et Rhéa avait fait la bamboula à base de Champomy et de cake au chocolat jusqu’à ce que Wendy ne s’écroule de sommeil, à deux heures du matin.

La jeune fille s’étira longuement dans son lit, sans même essayer de se rendormir -elle savait qu’elle ne se rendormait jamais dans ces cas là.
Un portable vibra sur sa table de nuit, mais ce n’était pas le sien. Encore un peu groggy, elle regarda l’écran du mobile d’un œil que le manque de sommeil avait rendu vitreux et réalisa qu’il s’agissait du téléphone de Lei. Sa mémoire avait décidé de lui jouer des tours, car elle ne parvenait tout simplement pas à comprendre pourquoi le portable du vampire avait atterrit sur sa table de chevet. Néanmoins, elle supposa qu’elle le lui avait piqué pendant la soirée pour envoyer des sms douteux à tous ses contacts -Rhéa trouvait cette blague hilarante, et elle connaissait le code de déverrouillage du portable de Lei -ce qu’il ne savait probablement pas, auquel cas il aurait changé de code- ce qui le désignait comme une victime idéale.
Ouais, c’était probablement ce qu’il s’était passé.

Elle frotta ses yeux et jeta un nouveau regard sur le téléphone. Puis sur la table de nuit qui n’était plus la même. D’ailleurs, la table n’était pas le seul mobilier qui était différent de d’habitude car Rhéa réalisa que toute sa chambre avait changé de gueule. Soit la maison avait décidé d’elle-même de se refaire une beauté, soit la jeune fille n’était pas chez elle. Bizarrement, la seconde option lui paraissait bien plus plausible.

« C’est quoi ce foutoir ? » fit-elle dans un grommèlement ensommeillé plus digne d’un ours que d’une adolescente.

Elle tourna la tête dans tous les sens dans l’espoir de reconnaître la pièce, mais rien à faire, son cerveau faisait la grève ce matin là.
Un courant d’air la fit frissonner, et elle croisa les bras sur sa poitrine pour se réchauffer. Ou plutôt, elle croisa ses bras sur son torse.
Sur son torse nu.
Sur son torse masculin et nu.

Elle mit exactement quarante-deux secondes à réaliser.

« OH PUTAIN, ILS SONT OU MES BOOBS ?! »

Sa première réaction fut de jeter les draps au sol des fois que sa poitrine se soit perdue dans le lit. Evidemment, elle ne trouva rien, et c’était rassurant dans un sens.
D’un saut, elle bondit hors du lit et se planta devant le miroir accroché à la porte de la penderie qui trônait dans un coin de la chambre.

Ses cheveux s’étaient éclaircis jusqu’à devenir blonds, ses yeux avaient pris une teinte qu’elle qualifierait de « rouge sang séché », ses joues rondes de jeune fille avaient laissé place à un visage plus dur, plus fin, et surtout plus masculin.
Dans le miroir en face d’elle se tenait le reflet exact de Lei.

Rhéa ne fit rien pendant quelques instants, abasourdie. Puis, elle enchaîna une suite de mouvement très improbables -comme par exemple se mettre un doigt dans le nombril en se tapotant le haut du crâne de l’autre main. Le Lei-du-miroir faisait les mêmes gestes, aux mêmes moments, et Rhéa en aurait probablement pleuré de rire si elle n’avait pas été encore un peu sonnée par la situation.

Rhéa était devenue Lei. Ou l’esprit de Rhéa était allé dans le corps de Lei plutôt.

N’importe qu’elle autre jeune fille de son âge aurait paniqué. Mais Rhéa n’était pas n’importe qui, et un grand sourire se fendit sur le visage son visage. Enfin sur celui de Lei.
En effet, la sang-mêlée voyait là une excellente opportunité pour expérimenter tout ce qu’elle n’avait pas encore pu faire en tant que jeune fille mineure.

C’était décidé, elle profiterait à fond de cette journée en tant qu’homme. Et la toute première chose qu’elle testera sera un vrai truc de bonhomme.
Aujourd’hui, Rhéa fera pipi debout pour la première fois de sa vie.

✰✰✰✰✰

À onze heure et demi, Rhéa avait déjà fait trois choses qu’elle n’avait jamais fait avant : pisser comme un mec, attraper le paquet de céréales en haut du placard sans avoir besoin de monter sur une chaise, et se raser le menton. Dans le salon, elle était tombée sur un mec ayant exactement la même tronche que Lei, mais puisque Lei était déjà elle-même (wut ?), elle compris qu’il s’agissait là du fameux jumeau qu’elle n’avait jamais rencontré. Et dont elle avait zappé le nom par ailleurs.
Aussi, avant de sortir, elle lança un « SALUT FRANGIN ! » surexcité qui témoignait bien de son état et claqua la porte avec tout autant d’énergie. Elle marchait littéralement à 300 % pour tout dire.

Rhéa sortit de sa poche une petite liste faite pendant le petit-déj. Sa liste de choses à faire aujourd’hui.
La première étape était de draguer quelqu’un dans la rue. Avec le physique de Lei, ça sera vite fait. Néanmoins, la jeune fille eu pitié du vampire. Quitte à faire n’importe quoi avec son apparence, autant le faire là où on risque le moins de le reconnaître. Elle quitta le village elfique et se rendit donc sur Skyworld, là où l’abondance de la population rendait les gens plus anonymes que dans les petits villages.

Arrivée dans une large rue passante, elle se posa un instant le temps de repérer le futur cobaye qu’elle allait utiliser pour tester son sex-appeal tout neuf. Elle remarqua non loin une jeune femme assez jolie. Rhéa remonta donc ses manches, et s’apprêta à mener son expérience quand un petit boulet de canon brun lui fonça dessus, l’attrapa par la manche et la tira jusque dans les ruelles sombres.

« Mais oh ! C’est quoi ce bordel là ? beugla-t-elle finalement quand elle se retrouva plaquée contre un mur par de petits bras adolescents.

Elle du baisser la tête pour regarder son interlocuteur dans les yeux. Interlocuteur qui se trouvait être elle-même. Enfin, son corps quoi.
Dans un élan de déduction extrêmement alambiqué elle se risqua à deviner l’identité de la personne qui squattait son corps.

« Euh, Lei ? »

Ouais, c’était bien lui. Et voir une expression aussi sérieuse sur son propre visage, cela fit si drôle à Rhéa qu’elle partit dans un fou rire monumental.

« Hahaha, tu devrais voir ta gueule Lei, c’est génial ! »

Une fois la crise passée, et essuya une larme qui perlait au coin de son œil, et baissa la tête vers l’adolescente qui lui faisait face. L’avait pas l’air content Lei, mais pas du tout.

« Bon, bon, attends t’énerves pas, fit-elle en prenant un ton adulte qui ne lui était vraiment pas familier –elle remarqua alors qu’ils se tenaient près de la fameuse taverne de Dionysos, un endroit qu’on lui avait interdit et qu’elle avait toujours voulu visiter– je sais, viens on se pose, on prend un verre et on essaye de comprendre ce qu’il se passe, ok ? »

Elle ne lui laissa pas vraiment le choix et l’entraîna à sa suite dans la taverne. Après tout, c’était elle l’adulte aujourd’hui !

code - kuru




le bordel (comme ma chambre mdr):
 

teams & co:
 
Staffien

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:




avatar
Lei N. Nevenscheinder
Staffien
Coeurs : 95 Messages : 319
Couleurs : IndianRed & violetred
J'ai traversé le portail depuis le : 29/01/2012 et on me connaît sous le nom de : misha Mon nom est : Lei Naël Nevenscheinder-Kingston. Actuellement je suis : célibataire. Il paraît que je ressemble à : Toma (Amnesia) + Hunter Parrish (IRL) et à ce propos, j'aimerais remercier : Moi-même
Re: freaky friday ✰ (rhéa & lei) | Ven 04 Aoû 2017, 16:55

rhea&lei
freaky friday



Il aurait sans doute fait une crise d’angoisse si son cerveau n’avait pas décidé de faire un avc avant.
C’était pas la première fois qu’il se retrouvait dans un corps de femme -et il doit l’avouer, il était nettement plus féminin avant- mais le changement restait improbable. C’était loin d’être une inconnue qui lui faisait face dans le miroir; il avait même reconnu la pièce, mais n’avait vraiment pas tilté sur le coup du réveil. Une grimace horrifiée déforme le visage enfantin de Rhéa en même temps que son geste, le faisant à la fois sursauter, et remettre en marche ses neurones.
S’il était dans le corps de Rhéa, il y avait 99% de chances qu’il sache où elle était. Et il devait vraiment sortir de là avant qu’elle fasse une grosse connerie.
Il atrappe des vêtements au hasard dans la penderie, déguerpie dans la salle de bain faire une rapide toilette et enfile les fringues en essayant de fixer le mur tout le long -il la considérait comme sa petite soeur et le taux d’awkwardness était olympiquement haut. Profitant d’un moment de silence -ça lui paraissait toujours impossible dans cette maison- il s’échappe de la maison, laissant au passage un petit mot à l’attention d’Orion pour le prévenir qu’elle reviendrait plus tard.
Normalement.
Il lui faut bien deux heures trente de recherches intensives en esquivant tous ceux qui semblaient connaître l’étudiante avant d’apercevoir son corps au bout de la rue. Sans trop réfléchir, Lei file entre les passant pour attraper Rhéa et la tirer brutalement vers une ruelle étroite, ignorant ses protestations.
C’était super bizarre de devoir lever la tête pour se regarder soi-même, et il doit se concentrer un max pour rester sérieux. Parce que c’était vraiment sérieux. Euh, Lei ? Hahaha, tu devrais voir ta gueule Lei, c’est génial ! Et elle ne semblait pas trouver ça sérieux du tout. Il fronce les sourcils, doublant le rire hystérique de Rhéa, et finit par lever les yeux au ciel en haussant les épaules, les bras croisés en attendant le silence. (il met du temps à arriver, mais il arrive) C’est vraiment pas drôle, Rhéa! Bon, bon, attends t’énerves pas,je sais, viens on se pose, on prend un verre et on essaye de comprendre ce qu’il se passe, ok ?
Il se mord la lèvre avant d’hausser les épaules, défaitiste, mais Rhéa le pousse de toutes manières dans la Taverne de Dionysos. Il était persuadé qu’il allait se faire tej en entrant, mais personne n’a l’air de trop faire attention à lui. Ils prennent place à la table la plus éloignée des gens, et Lei s’affale contre le mur, renfrogné. Il s’est passé quoi hier soir pour arriver ? Le ton amer, il se racle la gorge pour commander un alcool de préférence fort, avant de se souvenir qu’il avait 15 ans. Du coup il se rabat sur un jus de fruit, clairement exasperé.









Spoiler:
 
 
freaky friday ✰ (rhéa & lei)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un vendredi Dingue, dingue, dingue (1977) Freaky Friday: Dans le peau de ma mère (2003)
» Friday wear ;-)
» 1x07 - Thank God It's Friday... Again
» Les Applications des Vendredi : FREE APP FRIDAY
» Friday wear ;-)

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Ruelles sombres :: Taverne de Dyonisos-
Sauter vers: