Partagez
 

 while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



Emma-Serah Hottenberg
Coeurs : 110 Messages : 285
Couleurs : lightcoral
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : en couple avec le diable en rédemption. Il paraît que je ressemble à : queen Elsa the one and only | irl : Amber Heard et à ce propos, j'aimerais remercier : moa ♥ (avatar) | tumblr (gifs)
while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ | Lun 15 Juin 2015, 23:47

while you weren't sleeping
3h. 25 min.
Trois heures. Vingt-cinq minutes.
3h25min. C'était le temps qu'elle avait passé dans la salle de bain, penchée au-dessus des toilettes à rendre tout ce qu'elle avait dans le ventre. À savoir pas grand chose.
Elle se rappelait encore du jour de ses dix-huit ans, au cours duquel on avait découvert que si une élégante coupe de champagne était sans effet sur son organisme, on ne pouvait pas en dire autant d'une bouteille de tequila. Elle en avait payé les frais la fois où James l'avait mise au défi de vider les dix-sept shots qu'il avait disposé sur la table alors que lui-même avait déjà un sérieux coup dans le nez. Mais en dehors de ceux qui se trouvaient dans la limousine ce jour-là, peu avaient eu vent de cette si faible résistance à l'éthanol. Bien mal lui en pris, car aujourd'hui personne n'était là pour lui tenir les cheveux. Et quand bien même il y avait quelqu'un, il était hors de question le réveiller pour lui demander de le faire. Chaque fois qu'elle fermait les yeux, des bribes de souvenirs lui revenaient en mémoire et elle s'empressait de secouer la tête pour arrêter d'y penser alors que sa capacité à raisonner n'était pas optimale.

Elle n'avait plus rien régurgité depuis vingt bonnes minutes lorsqu'elle traîna son pauvre corps courbaturé dans la cabine de douche. L'eau froide qui claqua sur son corps lui arracha un léger cri qu'elle étouffa immédiatement, de peur de réveiller ceux qui résidaient dans l'appartement. Elle s'empressa de se savonner pour retirer l'étrange odeur d'alcool mêlée à ce parfum d'homme qui lui rappelait qu'elle n'avait pas été très... sage. Emma se laissa tomber en position assise et laissa le jet d'eau tambouriner contre sa tête pendant qu'elle faisait mousser le shampoing sur ses cheveux. Le temps de se rincer et la pièce était déjà remplie de buée, prouvant encore une fois qu'elle avait abusé sur la température de l'eau. Elle s'enroula dans une épaisse serviette chaude et s'empressa de rejoindre sa chambre, priant intérieurement pour ne pas rencontrer son colocataire sur la route.

Miss Hottenberg avait pour habitude de toujours assumer les conséquences de ses actes, mais lorsqu'on n'avait pas idée de ce qui s'était passé ou non, il était difficile d'assumer quoi que ce soit. Durant les crises de cette ampleur, une seule solution s'imposait à elle, et bien qu'il ne soit que six heures du matin et que le soleil était à peine levé, la situation était telle que l'heure ne faisait plus partie des critères à prendre en compte. Elle attacha ses cheveux encore mouillés dans un foulard, enfila une tenue un minimum présentable et fouilla dans ses affaires à la recherche des clés de sa voiture. En allant chercher une bouteille d'eau dans la cuisine, Emma se surprit à se demander s'il ne fallait pas qu'elle laisse un mot pour prévenir Hydra qu'elle n'était pas en train de prendre la fuite, avant de se rappeler qu'elle était Emma Hottenberg, et qu'elle n'avait jamais eu à justifier quoique ce soit par le passé. Elle faillit se mettre une claque mais enfila ses escarpins avant de pouvoir le faire et quitta l'appartement, non sans lancer un regard dédaigneux à ses vêtements qui traînaient au pied du bar.

Sur le chemin qui la mena jusqu'à sa Audi, Emma rédigea un texto rapide qu'elle expédia directement à la seule personne à qui elle pouvait parler de ce qui se passait dans sa tête. L'avantage de se lever tôt un dimanche matin était que la circulation était bien meilleure qu'en semaine. Ainsi au lieu de mettre une heure à rejoindre le quartier où vivait Nathanaël, Emma ne prit qu'un petit quart d'heure et réalisa alors à quel point leurs appartements n'étaient pas si éloignés que ça l'un de l'autre. Elle aurait même pu s'y rendre à pied. Si seulement...
La première fois où Emma avait mis les pieds dans l'appartement de sa meilleure amie, cette dernière lui avait demandé de faire comme chez elle. Ainsi, elle s'était retrouvée avec un double des clés qu'elle pouvait utiliser à sa guise, et aujourd'hui plus que n'importe quel autre jour, Emma pouvait remercier le ciel de lui avoir apporté une meilleure amie aussi facile à vivre. Sauf que "merci" ne faisait pas partie du vocabulaire de miss Hottenberg, alors le ciel pouvait bien attendre.

« Nate ? »

Comme d'habitude, elle s'était introduite par la porte d'entrée, avait refermé derrière elle et laissé ses chaussures dans l'entrée. Et puisqu'elle n'obtenait aucune réponse, Emma avait tracé le chemin le plus court jusqu'à la chambre de sa meilleure amie, et l'avait trouvée enroulée dans ses couvertures, volets fermés et vêtements qui traînaient un peu partout sur le sol. D'un geste violent de la main, Emma usa de son don de télékinésie pour ouvrir les volets et faire entrer dans la pièce, arrachant un sursaut à Nathanäel qui se retourna dans son lit en enfouissant son visage dans ses oreillers. Emma grimpa sur le lit et posa une main sur la fille d'Hermès pour la secouer frénétiquement.

« Réveille-toi ! » Elle fit la moue et porta les mains à son visage, dans une mimique qui illustrait son désespoir. « Bon sang Nate, comment tu peux dormir alors que je t'ai appelée pour une urgence ? »

Emma se pencha sur la table de chevet sur laquelle trônait le smartphone de mademoiselle Andersen, et constata qu'elle avait bien reçu son texto, mais qu'elle ne l'avait pas ouvert. Emma soupira et ramena une mèche derrière son oreille pendant que sa meilleure amie émergeait du sommeil duquel Emma l'avait tirée.
nate & emma
made by MISS AMAZING.



pour le péché que tu fais naître
au sein des plus raides vertus




Anonymous
Invité
Invité
Re: while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ | Mar 16 Juin 2015, 00:31

While you weren't sleeping
PV ✖ Natemma


Tu fermes les yeux tandis qu’il te caresse la peau du cou du bout des doigts. Tu laisses ta tête retomber en arrière avant de porter ta cigarette à tes lèvres. En tirant une longue bouffée, tu laisses la fumée parcourir ton système avant de la relâcher. Rouvrant les yeux, tu la regarde s’élever dans l’air avant de disparaître peu à peu. Il fait tellement sombre dans la pièce que tu as du mal à tout distinguer. Tu as l’impression que tout est flou. C’est plus dû à toutes les toxines qui circulent dans ton sang qu’à autre chose. Tournant la tête pour regarder les personnes autour de toi, un sourire à peine perceptible étire tes lèvres. Pathétique. Tendant la main vers le verre près de toi, tu le prends entre tes doigts avant de poser tes lèvres délicates sur le bord, le penchant en avant pour avaler les dernières gouttes qui y trônent. Reposant doucement le verre, tu fais craquer ta nuque avant de lever ton bras en l’air pour poser ton regard sur ta Rolex. Tu retiens une grimace quand tu vois l’heure qu’il est. Tu es incorrigible, Nate. Posant tes mains sur le cuir usé et ancien du canapé sur lequel tu es allongée, tu te redresses non sans mal. Tournant la tête vers le gars près de toi, tu esquisses un sourire quand il se penche vers toi. Te penchant à ton tour en arrière, tu lui souffles dessus, le regardant s’écrouler avec un sourire béat lorsqu’il respire ta poussière dorée.

Posant pieds à terre, tu te lèves avec difficulté et passe tes mains dans tes cheveux pour les remettre en place. Tu traverses la pièce en faisant bien attention à n’écraser personne, cherchant ton affilié ton regard. Lorsque ton regard se pose sur Batman, un sourire étire tes lèvres. Tu rejoins ton affilié et le prend entre tes mains avant de prendre l’herbe qu’il a entre ses pattes. Lui aussi il aurait bien besoin de passer en désintox. La seule différence c’est que lui c’est seulement une feuille d’arbre et qu’il s’est endormi. Faisant bien attention à ne pas le réveiller, tu le gardes dans tes bras jusqu’à quitter l’appartement. Heureusement que ce n’est pas le tien, ce soir. La rue est déserte. Les rayons lumineux de la lune t’éclairent tandis que tu fais claquer tes talons sur le sol. Rejoignant la voiture noire garée au coin de la rue, tu montes à l’intérieur lorsque ton garde du corps t’ouvre la porte. Posant ton affilié sur la banquette arrière, tu sors un biscuit de ton sac avant de le lui mettre sous le nez. Ton geste a pour effet de réveiller ton affilié qui se gratte le museau avant de prendre le biscuit et de se jeter à ton cou pour te remercier. Tu te mets à rire et le garde dans tes bras tandis qu’il grignote son biscuit.

Tu  demandes à ton chauffeur de te conduire chez toi avant de te laisser glisser le long du siège, fermant les yeux. Enfin la fin de journée, tu vas enfin pouvoir te reposer. Tu as passé ta journée à travailler, ta soirée à te droguer, tu as besoin d’aller te coucher. Même les fêtards ont besoin de leur dose de sommeil. Il est quasiment 4h du matin aussi. Quand la voiture s’arrête face à ton luxueux immeuble, ton affilié te réveille en te tirant une mèche de cheveux. Tu grimaces avant de te relever doucement. Remerciant ton chauffeur et lui souhaitant une bonne nuit, tu n’attends pas qu’il vienne t’ouvrir la porte. Quittant la voiture, tu rejoins l’entrée de ton immeuble. Une fois dans l’ascenseur, tu composes le code de ton étage tandis que tu sors tes clés de ta poche. Dès que t’es chez toi, tu quittes tes escarpins grenas cloutés que tu balances sur le parquet et te diriges tout droit vers ta chambre. Tu manques de te casser la gueule plusieurs fois mais Batman est là pour t’en empêcher à chaque fois. Tu te déshabilles en quelques secondes avant de te laisser tomber dans ton lit. Ca a été une longue journée. Fermant les yeux, tu empêches ton affilié de s’enfuir en le serrant contre toi comme un doudou tandis que Morphée t’ouvre les bras.

xxx


Catwoman, tu as une invité.

Mêlée à la voix de ton affilié dans la tête, tu sursautes quand une soudaine source de lumière s’immisce dans ta chambre. Retenant un grognement, tu te retournes avant d’enfouir ton visage dans tes oreillers. Ton esprit est encore trop enfumé pour que tu te demandes comment les volets ont bien pu s’ouvrir d’eux-mêmes. Tu sens une légère pression sur le matelas. Tu ouvres les yeux une fois pour toute quand tu entends la voix de ta meilleure amie qui te secoue comme si tu étais une poupée. Emma ?! Ton esprit prend quelques secondes avant de réaliser ce qu’il se passe. Tu ne te souviens avoir prévu quelque chose avec elle, si ? Nope, elle est ta priorité, tu n’aurais pas oublier si ça avait été le cas. Ta meilleure amie a un accès direct à tout ce qui t’appartient. Cela signifie donc qu’elle a les clés de ton appartement. Elle peut venir quand elle souhaite, partir quand elle le souhaite, s’installer quand elle le souhaite…Mais pas se pointe à 6h du matin, un dimanche, sachant pertinemment que tu ne passes jamais tes samedi soir à lire la bible !

Bon sang Nate, comment tu peux dormir alors que je t'ai appelée pour une urgence ?

Tu bailles longuement avant de te frotter les yeux. Battants plusieurs fois des cils pour t’habituer à la lumière, tu t’étires longuement avant de faire craquer tes muscles.

Emma, tu sais que je t’adore. Mais il est 6h du matin, on est dimanche. Alors à moins que ton urgence ne soit…

Tu te tais quand tu vois le teint pâle et l’air cadavérique de ta meilleure amie. Te redressant tout à coup, tu la détailles du regard, ton esprit captant différent détails. Cernes, cheveux mouillés, tenue mise à la va vite, gestes paniqués : l’urgence en est une. Tellement que tu es à deux doigts de perdre ton sang froid mais tu n’en fais rien. Au lieu de ça, tu penches la tête sur le côté avant d’observer Emma. Quelque chose cloche, évidement. Mais ça doit être assez grave pour qu’elle se pointe comme ça. Une multitude de réponses te passent par l’esprit avant de stopper net sur l’une d’entre elles. Tu ouvres la bouche pour lui demander de te dire ce qu’il se passe mais tu la refermes, décidant de t’y prendre autrement. Ta capacité à deviner la plupart des choses est très utile mais des fois, il vaut mieux la mettre de côté. Te mettant sur le côté pour poser tes pieds sur le parquet, tu te lèves avant d’attraper ton peignoir que tu mets sur tes dessous en dentelles. T’as jamais été très pudique. Tu te tournes ensuite vers la fée.

Tu restes là, tu m’attends, tu ne bouges pas.

Tu disparais une seconde pour aller te laver le visage puis tu vas dans la cuisine. Il t’a suffit de voir le visage d’Emma pour que ta gueule de bois passe. Mais pas assez pour que tu oublies ton café. Enfin, pour Emma ce sera du thé. Tu sais que ça la détend, d'en boire. Tu passes environs dix minutes dans ta cuisine à bailler toutes les trente secondes avant de retourner dans ta chambre. Tu poses le plateau comportant deux  mugs de café, un plat à cookies et un pot de glace sur ta table de chevet avant de t’installer face à Emma. Tu lui tends le mug blanc où un joli « Best » est écrit puis prend le tiens, celui qui le complète. Et oui, « Friend » est noté sur le tiens, tu es très romantique. Tu passes une main dans tes cheveux pour coiffer tes mèches rebelles avant de te préparer mentalement à ce qui va suivre.

C'est du thé, je sais que tu ne bois pas de café. Bon, quoi que ce soit, ça ne peut pas être si terrible, je suis sûre qu’on va trouver un moyen d’arranger ça. Au pire, j’ai ramené de la glace. Donc respire un bon coup et raconte-moi tout, en détail, Emma. Vraiment, en détail. Tu sais que tu peux tout me dire. C’est pas comme si t’avais couché avec ton supérieur de toute façon.

Tu prends un cookie avant de le coincer entre tes lèvres, adressant un lumineux sourire à ta meilleure amie. Elle a besoin de bonne humeur et tu es la mieux placée pour la lui procurer.
(C) MISS AMAZING.
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



Emma-Serah Hottenberg
Coeurs : 110 Messages : 285
Couleurs : lightcoral
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : en couple avec le diable en rédemption. Il paraît que je ressemble à : queen Elsa the one and only | irl : Amber Heard et à ce propos, j'aimerais remercier : moa ♥ (avatar) | tumblr (gifs)
Re: while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ | Mar 16 Juin 2015, 13:00

while you weren't sleeping
Pendant que Nathanaël se retirait dans sa cuisine pour leur préparer de quoi manger et boire, Emma resta seule dans la pièce et évita à tout prix fermer les yeux pour ne plus recevoir de la part de ce traître de cerveau qui ne savait même pas de quoi il parlait puisqu'il avait refusé de répondre à l'appel après avoir été irrigué par autre chose que de l'oxygène. La fée secoua la tête et prit un oreiller entre ses bras pour éviter de planter ses ongles dans ses cuisses et risquer de laisser des traces. Il ne restait que trois jours jusqu'à mercredi, et elle avait ce jour-là une séance d'essayage pour promouvoir la nouvelle collection de sa mère, et il était hors de question que lady Grantham soupçonne sa parfaite Emma d'avoir des problèmes. D'autant plus que personne au monde ne savait mieux lire en Emma que sa chère mère.

« Tu sais que tu peux tout me dire. C’est pas comme si t'avais couché avec ton supérieur de toute façon. »

Enfin, il restait toujours Nate...
Emma cligna les yeux derrière ses lunettes -elle était bien trop pressée ce matin pour s'embêter à mettre ses lentilles- recouvertes de buée et fut bien contente de ne pas avoir commencé à boire son thé, sinon quoi elle aurait certainement avalé de travers. Elle reposa son mug sur ses genoux, pinça les lèvres par habitude et leva les yeux vers Nathanaël pour prendre la température. Au moment où leurs regards se rencontraient, Emma parvint à deviner qu'elle ne pouvait pas se permettre de passer par quatre chemins ; elle s'apprêtait à lui expliquer la nature de la situation au moment où Nate lui crachait son café à la figure. Emma poussa un cri de dégoût et son visage prit une mine contrariée tandis qu'elle reprochait sa meilleure amie de ne pas savoir se contrôler.

« Gods ! C'est dégoûtant, Nate ! »

Elle attrapa une serviette et s'essuya le visage tandis que Nathanaël partait dans une crise folle alors qu'elle n'avait même pas encore commencé son café. Elle reposa son mug sur le plateau et attrapa Nate par les épaules pour la calmer, et ainsi s'expliquer avant que sa meilleure amie ne parte sur des conclusions fondées sur une petite erreur de manipulation de sa part. Elle aurait peut-être dû entrer dans le vif de sujet au lieu d'hésiter, ça lui apprendra.

« Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, d'accord ? » se justifia Emma, tandis que Nate se retenait de ne pas rire. « Il y a des... images dans ma tête. C'est comme des souvenirs, mais en même temps on dirait que j'ai juste rêvé... »

La fée s'arrêta pour éviter les "souvenirs" de remonter à la surface et commença à expliquer la raison pour laquelle elle en était venue à descendre la moitié d'une bouteille à elle toute seule. Emma avait tendance à surestimer les limites de son corps et Nate le savait plus que personne, puisqu'elle était celle qui avait l'habitude de la ramasser, chaque samedi soir qu'elles passaient toutes les deux. Emma avait toujours été du genre à vouloir se débrouiller seule, et c'était la seule justification qu'elle avait trouvé pour expliquer pourquoi elle n'était pas directement allée demander à son supérieur les réponses aux questions qu'elle se posait sur lui. Ses souvenirs étaient clairs jusqu'au troisième verre, mais passé cette limite tout devait alors plus flou et les seules choses dont elle avait la certitude étaient les sensation provoquées par les mains et les lèvres d'Hydra contre sa peau. Elle se mordit les joues pour ne pas partir dans une nouvelle crise et prit une nouvelle gorgée de thé.

« Peut-être que je devrais trouver un autre stage ? » Elle secoua la tête et prit son visage entre ses mains. « Il me reste trois mois à valider, je ne peux pas abandonner maintenant ; j'ai travaillé trop dur pour tout laisser tomber à cause d'un accident ! »

On lui avait répété, petite, que sa curiosité allait finir par lui causer des troubles. Mais Emma avait toujours été persuadée qu'elle était intouchable, et si ça avait été le cas jusque maintenant, jamais elle ne se serait doutée qu'elle se trahirait toute seule. Elle fit tourner sa cuillère à l'intérieur de sa tasse et regarda les petites graines indésirables tournoyer à l'intérieur du petit siphon qu'elle avait provoqué. Puis après un moment de silence, elle reporta à nouveau son attention sur Nate.

« C'est possible qu'il ne se soit rien passé, n'est-ce-pas ? » demanda-t-elle, la détresse dans le regard. « Je me suis réveillée toute seule dans mon lit, et j'avais encore ma culotte sur moi. » Elle marqua une pause. « ... Et je portais sa chemise, mais c'est important ? »
nate & emma
made by MISS AMAZING.



pour le péché que tu fais naître
au sein des plus raides vertus




Anonymous
Invité
Invité
Re: while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ | Mar 16 Juin 2015, 13:54

While you weren't sleeping
PV ✖ Natemma


Tu prends une gorgée de ton café. Tu as dormis un peu plus de deux heures. Tu vas avoir besoin de plusieurs substances pour tenir debout après ça. Dont de l’aspirine sinon tu ne vas jamais pouvoir te concentrer sur ce que raconte Emma. Quand ton regard croise le sien,  tu devines à l’avance ce qu’elle va te dire. Comme ça, par un claquement de doigts, tu sais que son état a un rapport avec Hydra. C’est sûr. C’est certain. Sous le coup de la surprise, tu recraches quelques millilitres du liquide. Ecarquillant les yeux de stupéfaction, tu te dépêche d’attraper la serviette pour essuyer la goutte de café qui a atterrit sur la joue de ta meilleure amie qui n’a pas pu retenir une grimace de dégoût. Tu lèves les sourcils tandis que la lady se plaint et tu serres les lèvres pour ne pas éclater de rire. C’est la pire blague que tu n’ais jamais entendu. Vraiment. Bon au début, tu joues le jeu quelque seconde en lui répétant de tout te dire mais après, tu te la fermes pour écouter. Tu ne l’interrompt jamais, tu la laisses finir, reprendre sa respiration, remettre ses idées en place. Dès qu’elle finit de te faire part de ses peurs, de ses inquiétudes et de la superbe nouvelle, tu ne peux t’empêcher de te mordre la lèvre inférieur pour ne pas éclater de rire.

Mais ça va pas de m’annoncer des choses pareils dès le matin? Tu m’as réveillé pour une blague, en plus? Ton histoire est meilleure que n’importe quel hallucinogène.

Levant les yeux au ciel, tu secoues la tête. Tu n’y crois pas une seconde. Emma qui se laisserait aller au point de laisser Hydra l’approcher. Okay, il est canon, il est ta drogue préférée et c’est un salaud de première mais quand même pas. Tu connais assez ta meilleure amie pour savoir qu’elle n’accepterait jamais une chose pareille. Elle te fait une blague, c’est tout. Ton affirmation s’évapore peu à peu lorsque tu l’entends parler de laisser tomber son stage. Elle ne rigole pas. Ce n’est pas une blague. Emma ne ferait jamais ça si elle n’avait pas une bonne raison et techniquement, préliminaires avec son boss, c’est une bonne raison. Tu laisses tomber ton sourire amusé quand tu prends conscience de la gravité de la chose. Tu prends calmement une gorgée de café tandis que tes idées se mettent en place pour tut assimiler. Pendant quelques secondes, ton regard glisse vers le cou de la fée. Levant un sourcil, tu te redresses sur tes genoux pour t’approcher de ta meilleure amie. Posant ta main sur son cou pour la forcer à pencher la tête sur le côté, tu ne peux retenir un rire nerveux quand tu comprends ce qu’elle a sur le cou. Tu avais tout faux. Elle n’a rien inventé du tout. Ce n’était visiblement pas une blague. Le plus drôle c’est que c’est ça qui est marrant. Tu imagines très mal ta meilleure amie dans les bras d’un homme comme Wilhem mais le connaissant, peu de femmes arrivent à lui dire non.

Pour le moment tout ce que je peux t’affirmer c’est qu’il est le dominant. Regarde les marques sur ton cou. Aaaaw, c’est trop bien, ça veut dire que t’es à lui, propriétée privééééééé ! Au secours, je fonds.

Tu te mets à frapper des mains comme une enfant excitée. Enfin quelque chose d’intéressant qui arrive à la parfaite Miss Hottenberg. Et avec son supérieur en plus. Merde, avec son supérieur. C’est sans aucun doute ça qui la dérange plus que tout. Tu vas quand même la taquiner un peu avant de prendre tout cela au sérieux.Tu n’as jamais regretté aucune de tes nuits blanches à faire des choses qui t’enverront tout droit en enfer, surtout quand le gars est canon. Alors le cas d’Emma est très amusant pour toi.

Ok attend, je veux les détails. Il était comment? Bon? Oh non me dit pas qu’il était pas ok, si lui l’est pas, tu vas gâcher tous mes fantasmes. Doux alors? Quoi que je l’imagine mal en mode douceur. Oh god c’est trop bien, ça t’a plut au moins? Roh te plaint pas, ça aurait pu être quelqu’un de moins bien foutu. T’en as profité? Bon, vu ta tête, ‘faut croire que non.

Tu croques dans ton cookie avant de voir que ça ne détend pas vraiment l’atmosphère. Emma doit vraiment flipper. Poussant un petit soupire, tu poses ce que tu as dans les mains sur le plateau avant de provoquer une petite brise de vent qui vient caresser le visage d’Emma pour la réveiller. Tu tends les bras vers elle et attend qu’elle s’y installe avant de la serrer contre toi. Visiblement, elle a besoin de conseils. Tu ne peux pas la laisser dans cet état, ça te fait souffrir autant que ça la frustre de ne pas savoir ce qu’il s’est passé. Quand tu te décales, tu plantes ton regard dans le sien, décidée à lui faire comprendre ce qu’elle ne doit pas faire. Elle doit prendre conscience de ses actes.

Chérie, tu es humaine, ok ? Bon, pas totalement en vérité mais bref, tu as compris l’image. Et techniquement comme tout le monde, t’as des besoins. Besoins qui ont été amplifié à cause de l’alcool. Combien de fois je t’ai dis de ne pas en abuser ? Mais passons. Hydra a peut-être un caractère très…

Chiant ? Non, tu es trop polie est mignonne pour dire ça.

Fort, mais il n’en reste pas moins attirant, on est d’accord sur ce point ?

Face à la mine hésitante d’Emma, tu roules des yeux. Mais si en plus elle vit dans le déni ça risque d’être compliqué. Toi au moins tu l’avoues et ça te facilite la vie. Mais Emma est Emma, tu l’aimes pour ce qu’elle est.

Tu ne peux pas abandonner ce stage. Tu détestes perdre. Et là ce serait comme te pointer devant Hydra pour lui dire publiquement qu’il a gagné et que maintenant que tu ne travailles plus pour lui, vous pouvez faire ce que vous voulez pendant toute la nuit. C’est exactement comme ça qu’il va le prendre. Déjà là lorsqu'il va se réveiller et qu'il ne va pas te retrouver, il va se mettre en tête qu'il a réussit à te déstabiliser. Perso je dirais pas non. Ca va je déconne! Mais je pense que son égo est déjà égal à celui de Zeus, pas besoin de lui en rajouter. Ne me contredit pas Emma, tu sais que j’ai raison!

Tu pinces le nez de ta meilleure amie avant de lui adresser un sourire rassurant. Tout devrait bien se passer, elle n’a pas à faire tout une histoire. Enfin, toi tu ne l’aurais pas vécu de la sorte en tout cas.

Je ne peux pas te dire ce qu’il s’est passé mais tu as peut-être remis ta culotte après parce que tu es pudique ? Attend je lui demande.

Prête à tout pour faire sourire ta meilleure amie, tu te penches sur le côté pour attraper ton portable. Le déverrouillant, tu te mets à composer le numéro de ta drogue préférée, impatiente d’avoir les détails de la soirée. Si Emma ne peut pas avoir réponse à ses question, Hydra peut sûrement l’aider.  
(C) MISS AMAZING.
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



Emma-Serah Hottenberg
Coeurs : 110 Messages : 285
Couleurs : lightcoral
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : en couple avec le diable en rédemption. Il paraît que je ressemble à : queen Elsa the one and only | irl : Amber Heard et à ce propos, j'aimerais remercier : moa ♥ (avatar) | tumblr (gifs)
Re: while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ | Mer 17 Juin 2015, 18:40

while you weren't sleeping
Petit à petit, le monde parfait d'Emma Hottenberg tombait en morceaux. Elle se pencha sur la table de chevet, ouvrit le tiroir et sortit le miroir que toute femme moderne qui se respectait gardait sous la main afin de voir ce dont pouvait bien parler Nathanäel. Ses yeux s'agrandirent de surprise en remarquant -seulement maintenant- les petites marques rouges qu'avait laissé la soirée le long de son cou. Elle attrapa les mains de Nate pour arrêter qu'elle ne frappe dedans et lui envoya toute la haine qu'elle pouvait à travers le regard. Cela ne sembla pas déstabiliser la fille d'Hermès qui se contenta de prendre un cookie et croquer dedans, comme si elles étaient en train de discuter d'un sujet tout à fait anodin.

« On n'est pas en train de regarder une série, c'est de moi dont il est question je te rappelle ! » s'exclama Emma.

Elle se mordit la lèvre et commença à secouer la tête négativement. Ce n'était pas en train de lui arriver. C'était bien trop gros comme situation pour lui arriver à elle, Emma Hottenberg. Elle avait toujours fait attention à ne jamais, Ô grand jamais, dépasser la limite, alors pourquoi fallait-il que tout s'écroule maintenant, alors qu'elle était aux portes de l'avenir dont elle avait toujours rêvé depuis toute petite ?

« Pitié Nate, on est obligées de parler de ça ? » lâcha-t-elle en roulant des yeux. « Et puis tout à fait entre nous, je m'en serais rappelée s'il était aussi génial que tu sembles penser... »

Un léger sourire apparut sur le visage de Nate qui l'invita dans ses bras. Les épaules de la fée s'affaissèrent et elle se laissa tomber sur sa meilleure amie qui la serra dans ses bras, apportant un peu de réconfort en cette période de crise supra-nationale. Elles restèrent un moment à ne rien se dire, et petit à petit l'esprit d'Emma se vida de toutes les possibles catastrophes qui se réaliseraient si l'on apprenait ce qu'il s'était passé -ou presque- la veille. Elle se focalisa bientôt sur le problème présent, qui était de savoir ce qu'il se passerait lorsqu'elle rentrerait chez elle.

« Il n’en reste pas moins attirant, on est d’accord sur ce point ? »

La réaction d'Emma fut immédiate : elle haussa les sourcils et fit la grimace. Plutôt crever qu'avouer à haute voix qu'il répondait parfaitement aux critères que l'on demande à un homme. Elle leva les yeux au ciel et écouta Nathanaël poursuivre son discours, prenant en compte chacune des remarques avisées que lui faisait miss Andersen, et dont la valeur était très peu négligeable. Toute l'étape de remise en question vis-à-vis d'elle-même avait poussé Emma à s'éloigner de son personnage, et il avait suffit d'une petite visite chez sa meilleure amie pour comprendre que tenter de régler ses problèmes toute seule était la dernière chose à faire...

« Ne me contredit pas Emma, tu sais que j’ai raison! »

Ne désirant pas avouer quelque chose d'aussi absurde, Emma prit un oreiller qu'elle lui balança au visage. Nate éclata de rire en l'esquivant et lui pinça le nez, comme chaque fois qu'elle finissait de la taquiner. Puis la blonde fut soudain frappée d'un éclair de génie -à en croire par la lueur qui brillait dans ses yeux- et se pencha pour attraper son smartphone et faire part de sa merveilleuse idée à sa meilleure amie, qui vit son visage se décomposer. Elle ne comprit pas ce qu'elle était en train de faire, jusqu'à ce que Nate farfouille dans ses contacts et sélectionne le prénom d'Hydra.

« Non, je t'interdis de faire ça ! ... Tu n'es pas en train de l'appeler, n'est-ce-pas ? »

Emma se pencha sur Nate et tenta de lui arracher le téléphone des mains, pendant qu'elle éclatait d'un rire franchement amusé. Le contraste des personnalités de Nathanaël et d'Emma-Serah était tel qu'il arrivait parfois à leur entourage de se demander ce qu'elles pouvaient bien faire ensemble. D'une manière ou d'une autre elles se supportaient comme elles étaient, et c'était sans aucun doute ce qui faisait que leur duo était aussi soudé. Et même s'il y avait des moments où Emma avait envie d'étrangler sa meilleure amie -comme maintenant, par exemple- elle ne pouvait tout simplement pas se résoudre à vivre dans elle.

« Et puis il est à peine sept heures du matin, je suis sûre qu'il décrochera pas, il est sûrement en trai de- »
« ... Qu'est-ce qui t'arrive encore... ? »

Les filles se figèrent sur place lorsque la voix mal réveillée de l'enquêteur retentit par le haut-parleur. Elle plaqua une main sur la bouche de Nate pour qu'elle parle et raccrocha en appuya violemment dessus avec l'autre, puis reposa le téléphone au milieu des couvertures. Une fois qu'elle fut assurée que tout était rentré dans l'ordre, elle se retourna vers Nate, chignon défait et cheveux en bataille, le regard lourd de reproches.

« Je passe pour quoi, maintenant ? On dirait une pauvre adolescente fragile qui pleure parce qu'elle s'est fait... déflorer. » se plaignit-elle en essayant de remettre de l'ordre dans ses cheveux.

Elle tenta de se retenir de sourire, mais lorsqu'elle réalisa que Nate était en train de se mordre les joues pour ne pas partir dans un fou rire, Emma ne parvint pas à se contenir et éclata de rire à son tour. Le choix des mots avait toujours été quelque chose de crucial dans leur monde, et prendre l'habitude d'utiliser des jolies expressions pour décrire des événements comme ceux-là sonnait tellement débile quand elles étaient entre elles qu'Emma ne pouvait s'empêcher de rire de la situation.

« J'ai pas l'air désespérée à ce point, on est d'accord ?

La lueur espiègle qui passait dans le regard de la fille d'Hermès eut raison de la crédibilité d'Emma, qui éclata de rire en lui balançant à nouveau un oreiller à la figure, qu'elle n'eut pas le temps d'esquiver cette fois. Emma attrapa la glace et souleva le couvercle, avant d'en prendre une cuillère et de tendre le pot à Nathanaël.

« Tu n'avais pas besoin de l'appeler, je pense que je suis assez grande pour savoir si oui ou non quelqu'un est passé entre mes jambes. »

Devant l'air "dis moi où tu veux en venir" que lui lançait Nate, Emma roula des yeux et déposa la cuillère dans sa bouche.

« Je suis pas la Vierge, quand même ! »
nate & emma
made by MISS AMAZING.



pour le péché que tu fais naître
au sein des plus raides vertus




Anonymous
Invité
Invité
Re: while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ | Jeu 18 Juin 2015, 19:18

While you weren't sleeping
PV ✖ Natemma


Tu tapotes sur les touches de ton smartphone pour composer le numéro d’Hydra tandis que ta meilleure amie te donner l’ordre de ne pas le faire. Tu poses une de tes mains sur tes lèvres en baillant sans quitter des yeux l’écran tactile. Tu appuies sur le bouton vert, pas du tout apeurée par la réaction d’Emma. Quand elle se penche vers toi pour essayer de te l’arracher des mains, tu esquives sa pseudo attaque avant d’éclater de rire. C’est amusant de la voir dans un tel état de panique. Mais tu n’es pas bête. Tu sais qu’il est tôt et tu connais assez Hydra pour savoir qu’il est sans aucun doute en train de dormir. Il ne va sûrement pas répondre à ton appel.

…Qu’est-ce qui t’arrive encore…?

Tu t’immobilises sur place quand tu entends sa voix grave encore à moitié endormie. Oops, ça c’était pas prévu. Ce mec est grincheux dès le matin, c’est incroyable. Néanmoins, tu ne peux pas le laisser sans réponse, question de politesse. Alors tu cherches une excuse. Si il apprend qu’Emma est venue se réfugier chez toi, il va se faire des idées. Des idées qui vont sans aucun doute s’avérer justes mais tu aimerais éviter ça. Tu n’as pas le temps de trouver quelque chose à dire, tu te retrouves avec la main de la fée sur tes lèvres, t’empêchant ainsi de prononcer le moindre mot. Tu tentes de te débattre quand elle tente de raccrocher mais tu la laisses finalement faire. Tu boudes quand elle balance ton portable sur les couvertures. T’aurais quand même voulu parler à Hydra. Tu tentes de garder ton sérieux lorsque tu vois la tête de ta meilleure amie. Elle a beau être folle de rage, elle n’est pas du tout crédible avec ses cheveux décoiffés. Néanmoins, tu ne fais rien pour lui dire de les recoiffer. Ca lui va plutôt bien. Ca lui donne un air plus jeune. Et puis tu t’en fous un peu, en fait.

Je passe pour quoi, maintenant ? On dirait une pauvre adolescente fragile qui pleure parce qu'elle s'est fait... déflorer.

Lorsque tu entends le dernier mot, tu te mords l’intérieur de la joue tellement fort que tu es surprise de ne pas sentir le gout du sang. Après quelques secondes, tu ne te retiens plus. Tu exploses de rire en balançant la tête en arrière. Parler de ce genre de chose ne t’a jamais mis mal à l’aise et encore moins déranger. Toutefois, cela semble différent pour Em. Sans oublier que votre éducation fait qu’il n’y a pas de vocabulaire adapté à ce genre de situation. Tu sèches tes larmes de rire d’un revers de main avant de te redresser. Une lueur amusée traverse tes yeux saphir et répond à la question que te pose ta meilleure amie. Vous n’avez jamais vraiment eu besoin de parler pour vous comprendre. Tu la connais à la perfection. Tu devines chacune de ses réactions. Tu pouffes de rire lorsque tu te bouffes un oreiller en pleine gueule. Le prénom entre tes mains, tu le reposes près de toi puis décide de t’asseoir dessus. Parce qu’il ne faut jamais laisser de munition près d’Emma.

Tu souris en te mordant le bout de la langue quand tu vois le pot de glace. Ca, c’est ton sourire joie au niveau 1000. Tes yeux se mettent à briller tandis que tu le prends entre tes doigts. Quand ton esprit capte les mots d’Emma. Tu grimaces face à son choix de termes. Ca te surprendra toujours d’entendre ce genre de chose sortir de la bouche de ta princesse préférée.

Je suis pas la Vierge, quand même!

A ces mots, tu prends la cuillère de la main d’Emma. Tu n’en as ramené qu’une, t’as oublié l’autre, t’es pas douée. Tu la remplie de glace avant de la coincer entre tes lèvres sans quitter des yeux ta meilleure amie.

Encore heureux, perdre sa virginité avec Wilhem c’est pas vraiment la meilleure chose à faire. Quoi que, au moins t’es sûre que ce sera inoubliable.

Tu remplies ta cuillère à nouveau. Quand tu captes le regard désapprobateur d’Emma, tu l’empêches de faire une remarque en lui coinçant l’ustensile dans la bouche. Lui souriant d’un air angéliquement innocent, tu te redresses sur tes genoux avant de poser tes mains sur ses cheveux. Tu les secoues dans tous les sens tandis qu’elle essaie de se dégager. Te mettant à rire, tu abandonne ses mèches soyeuses pour te mettre à la chatouiller. Ce n’est qu’après avoir jugé qu’elle a assez rit pour se détendre que tu arrêtes, lui déposant un baiser sur la joue.

Tu ne passes pour rien du tout à pars une fille dont il a très envie, Emma. Je l’ai appelé depuis mon portable et il ignore que tu es chez moi. S’il me demande pourquoi je lui ai téléphoné, je lui dirais que j’étais bourrée et que j’ai fais un faux mouvement. C’est très crédible de toute façon.

Tu tends la main vers le visage d’Emma pour remettre quelques mèches de ses cheveux qui se barrent dans tous les sens. Moment sexy de la journée. Tu reprends ton téléphone entre tes doigts pour prendre une rapide photo de ta meilleure amie avant de lui tirer la langue comme une enfant.

Je sais que tu es assez grande pour savoir mais tes émotions sont tellement confuses que je n’ai pas besoin d’avoir un don d’empathie pour les deviner, tu la taquines. Mais je ne t’ai jamais vu dans un tel état alors tu ne peux pas nier le fait que tu ais un très léger coup de cœur pour ton colocataire. Qui n’en aurait pas d’ailleurs.

Tu reprends ta tasse de café entre tes doigts avant d’en prendre une gorgée. Ta franchise reprend rapidement le dessus sans pour autant que tu en deviennes trop cru. Cette fois-ci, tu es sérieuse. Fini la rigolade. Il faut que tu saches ce qu’il se passe. Ce n’est pas rien tout de même. S’il s’avère qu’ils ont en effet couché ensemble, cela pourrait avoir des répercussions sur leur relation professionnelle et tu doutes que ce soit la meilleure chose qui puisse être. Quand tu remarques l’air affolé d’Emma, tu lèves les sourcils, t’empressant de la rassurer.

Je ne te demande pas de m’avouer ça, Em. Je dis seulement que c’est normal. Tu habites avec un gars qui est attirant et tu l’es aussi. C’est ambigu, ce sont des choses qui peuvent arriver. Mais il faut absolument que vous mettiez les choses au clair avant que cela n’aille trop loin. Ne fait pas cette tête ma belle, tu es une Hottenberg. Si Wilhem a un certain pouvoir sur ton corps, rappelle lui que toi tu en as un sur le monde et plus encore. Il suffit que tu joues avec son esprit pour t'en débarasser si c'est cela que tu souhaites.

Très philosophique, Nate. Tu esquisses un sourire perfide. Tu ne veux pas de mal à Hydra, loin de là. Tu veux surtout étudier la réaction d'Emma qui va lui donner à elle-même la réponse à ses questions. Qui a dit que les blondes étaient bêtes?
(C) MISS AMAZING.
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



Emma-Serah Hottenberg
Coeurs : 110 Messages : 285
Couleurs : lightcoral
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : en couple avec le diable en rédemption. Il paraît que je ressemble à : queen Elsa the one and only | irl : Amber Heard et à ce propos, j'aimerais remercier : moa ♥ (avatar) | tumblr (gifs)
Re: while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ | Lun 06 Juil 2015, 01:17

while you weren't sleeping
Parfois il arrivait à Emma de se demander de quel côté était Nate.
Après tout elle ne cachait pas le fait qu'elle appréciait Hydra, peut-être pas autant qu'elle aimait Emma, et carrément pas de la même façon ; mais il n'empêchait que Nate était suffisamment attachée à Wilhem pour se ranger de son côté si elle jugeait que la sienne était la cause à défendre, et ce peu importe les protestations de sa meilleure amie. Emma avait confiance en Nate plus qu'à n'importe quelle autre personne en ce qui concernait la question des relations sociales ; alors même si elle était suffisamment réfléchie pour émettre certains doutes, elle finissait toujours par considérer les dires de la fille d'Hermès comme la voie de la raison.

« Qu'est ce que tu f- ? ... NATE. STOP ! »

Et Emma partait dans un fou rire incontrôlable tandis que sa meilleure amie se jetait sur elle pour la chatouiller. Parfois les choses se passaient de façon un peu décalée lorsqu'elles se retrouvaient seules toutes les deux, c'était comme si Emma pouvait enfin rester elle-même et ne plus craindre d'être jugée, ou de faire un faux pas. C'était le sentiment qu'elle n'avait qu'en présence de ses amis proches, sinon la fée avait toujours l'impression de devoir répondre à des attentes en faisant attention à ne pas trop s'éloigner de ses positions, peu importe les concessions qu'il fallait faire pour arriver à ses fins. Avec Nate, il n'y avait pas vraiment de fin à atteindre, simplement une longue route dont la destination changeait en permanence. Il n'y avait pas grand chose à prévoir, si ce n'était combien de temps il resterait avant que le pot de Häagen-Dazs ne finisse par se vider complètement. Et encore.

« De quel cœur on parle ? » Elle leva les yeux au ciel après la photo surprise et désigna le magazine people qui traînait sur le sol : le dernier numéro de la série, paru en début de semaine. « Rappelle-moi qui a fait la une parce qu'elle préfère son travail aux derniers bachelors qui viennent de recevoir leurs diplômes, dis-moi ? »

À côté des gros titres, on voyait écrit en lettres capitales « EMMA "HEARTLESS" HOTTENBERG, abonnée à la liste des cœurs à prendre si tant est qu'elle en ait un. » Les tabloïds étaient vraiment des enfoirés quand ils n'avaient plus rien à raconter. Emma avait été, l'espace de quelques jours, tentée de travailler pour la presse people car les rumeurs qui couraient étaient au cœur de son règne lorsqu'elle avait quitté le lycée, mais elle s'était vite rendue compte que ce monde était beaucoup trop pathétique pour qu'elle se rabaisse à leur niveau. Et alors sa vocation première lui était venue -la justice, insufflée par JOKER depuis sa plus tendre enfance- et voilà où ça la menait.

« Je ne te demande pas de m’avouer ça, Em. Je dis seulement que c’est normal. Tu habites avec un gars qui est attirant et tu l’es aussi. C’est ambigu, ce sont des choses qui peuvent arriver. »

Emma fit la moue, comme à chaque fois qu'il n'y avait pas moyen de se défendre et attrapa un oreiller qu'elle coinça entre ses bras pour s'en servir comme appui. Elle écouta Nathanaël lui exposer ses brillantes remarques, ne la coupant pas une fois même alors que les réponses fusaient dans sa tête. Chaque observation que lui faisait la sang-mêlé était pleine de bon sens, mais il en fallait plus que ça pour doubler Wilhem Hauptmann et Emma l'avait appris à ses dépends.

« Je suppose que si la nature est bien faite, il serait dommage de ne pas profiter de nos atouts pour exercer notre pouvoir sur les hommes... »

C'était ce que lui avait dit un de ses professeurs à l'époque où elle avait commencé à fréquenter l'université. Emma n'était pas qu'un joli minois, ainsi estimait-elle donc qu'user de ses atouts physiques était plus un outil qu'une réelle technique.

« C'est juste que je ne sais pas si je serai vraiment capable d'être une Hottenberg cette fois. » avoua-t-elle en reprenant les termes dont avait usés Nate. « J'ai déjà sous-estimé Wilhem une fois, je ne veux pas que ça se reproduise. »

Si Hydra habitait aujourd'hui chez elle, c'était le résultat à l'état brut de la fâcheuse manie qu'avait Emma de se sentir en position de supériorité par rapport à tout son entourage qui n'étaient pas ses proches. Bien que son complexe de supériorité ce soit légèrement calmé aux jours d'aujourd'hui -gagner un colocataire indésirable lui avait fait l'effet d'une douche froide- elle gardait tout de même le souvenir amer de cette petite erreur de sa part, et faisait en sorte qu'elle n'ait plus jamais lieu. Que se passerait-il si elle se montrait trop vaniteuse, et que la situation se retourne finalement contre elle ?

« On n'a pas couché ensemble, Nate. Si on y réfléchit, c'est logique : ce matin en partant, j'ai retrouvé une partie de mes vêtements au niveau du bar. Or sa chambre est plus proche de la cuisine, ce qui veut dire que peu importe ce qu'il s'est passé, si on devait le faire ce serait sûrement dans sa chambre, et pas la mienne. » Elle-même paraissait très convaincue de ce qu'elle disait. « Donc si vraiment j'avais couché avec Hydra, je me serais réveillée dans son lit. Tu sais comme il est imbu de sa personne, il ne m'aurait pas déposée chez moi ; ne serait-ce que pour savourer sa victoire sur la seule chose que j'ai refusé de lui donner depuis qu'on se connaît. »

L'avantage de fréquenter vingt-quatre heures sur vingt-quatre l'enquêteur le plus coté de la police de l'île, c'était qu'on finissait forcément par aiguiser son sens de l'observation, et que l'on parvenait à trouver des connexions logiques entre des faits qui n'avaient rien à voir les uns avec les autres. Elle eut un sourire satisfait et se surprit à penser à une remarque de Wilhem s'il l'avait vue à l'oeuvre. Elle chassa vite l'image de son esprit, réalisant alors qu'elle le veuille ou non, il participait plus à son accomplissement personnel que n'importe lequel des professeurs qu'elle avait eu jusqu'à présent.

« J'aime beaucoup travailler pour la police. Même si le cadre est très très loin de celui dans lequel je pensais me retrouver en sortant du lycée, je pense que mon stage m'a apporté énormément de choses. Je ne veux pas perdre ma place là-bas, j'ai travaillé trop dur. »

Elle posa son oreiller sur Nate -qui s'était à moitié allongée le temps d'écouter la théorie de son amie- et posa sa tête dessus, nettement plus légère maintenant que tout n'était pas perdu pour elle. Si, même en tant que simple stagiaire, Emma avait réussi à gagner plus de considération que certains membres de leur équipe, ce n'était pas seulement parce qu'elle avait un nom. Qui s'en souciait, là-bas, qu'elle soit la fille d'Edward Hottenberg ? On aimait avoir Emma de son côté parce qu'elle avait des talents d'orateur qui n'étaient pas donnés à tout le monde, et une capacité d'apprentissage légèrement supérieure à la moyenne.

« Tu l'as dit : il faut juste que l'on mette les choses au clair. »

Encore fallait-il qu'elle trouve le courage de rentrer à son appartement avant que son absence ne soit prise comme un délit de fuite.
Elle fit la moue.

« Je ne vois pas comment faire, Nate. Il y a des images qui tournent dans ma tête, c'est vraiment gênant. »
nate & emma
made by MISS AMAZING.



pour le péché que tu fais naître
au sein des plus raides vertus




Anonymous
Invité
Invité
Re: while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ | Mar 07 Juil 2015, 19:57

While you weren't sleeping
PV ✖ Natemma


Tu penches la tête sur le côté avant d’adresser un tendre sourire à ton amie tandis qu’elle s’inquiète pour un rien. Tu la trouves adorable. Tu rêvasses tandis qu’elle parle. Oui il t’arrive d’être une amie assez mauvaise des fois. Mais là c’est pour penser à son cas et pour t’imaginer ce qu’il allait bien pouvoir arriver s’il s’avérait qu’il s’était bien passé quelque chose avec Wilhem. Bien que tu ne sois pas contre l’idée de voir ta meilleure amie enfin casée, tu hésites sur le choix du promis.  Tu as beau apprécié l’hydre plus que tu ne devrais (de toute façon tu apprécierais même un tueur en série), ça ne t’empêches pas d’avoir conscience de son caractère. Caractère qui fait des étincelles mais pas assez comparé au tiens. D’ailleurs tu imagines très mal ta meilleure amie se laisser aller littéralement dans les bras de son coloc. Dans d’autres circonstances tu aurais été la première à ouvrir la bouteille de champagne mais tu as maintenant la certitude qu’il ne s’est rien passé. En tout cas une part de toi l’espère. Les faits que te dicte Emma ne font que confirmer ce que tu penses déjà. Maintenant que tu l’écoutes à nouveau, il te semble qu’elle n’a pas tort.

Tu fais craquer ton cou et pose ton café avant de t’allonger sur le lit. Tu es heureuse de voir Emma, vraiment. Mais tu es aussi crevée. Néanmoins le café t’a ravivé l’esprit. Rien n’est plus important que ta meilleure amie. Elle est sans aucun doute l’une des rares personnes en lesquelles tu as une confiance quasi-totale. Mais pas totale. Tu as beau l’adorer, il y a des choses que tu ne lui dis pas. Elle en a sans aucun doute conscience. Peut-être même qu’elle a fait ses recherches mais tu as pris tes précautions pour qu’elle ne trouve rien. C’est pour la protéger que tu le fais. Elle sait déjà plus de choses sur toi qu’elle ne le devrait. Surtout en ce qui concerne tes activités illégales. Mais peu importe. C’est la première personne que tu iras voir si quelque chose ne va pas et tu sais que c’est pareil de son côté. D’où sa présence ici. Tu te mets à caresser ses cheveux du bout des doigts lorsqu’elle s’installa sur toi avec son oreiller. Tu joues avec ses mèches soyeuses en l’écoutant attentivement. Elle a besoin de parlé et tu la laisses faire.

Je ne vois pas comment faire, Nate. Il y a des images qui tournent dans ma tête, c'est vraiment gênant.

Tu grimaces quand tu entends ces mots. Il est vrai que c’est délicat. Tu n’aimerais pas être à sa place. De toute façon c’est à peine si tu te souviens de tes soirées, toi. Vous n’avez pas vraiment le même mode de vie, raison pour laquelle il te faut réfléchir beaucoup plus longtemps pour trouver une réponse appropriée.

Malheureusement, je ne peux pas te demander de faire comme si de rien n’était. Et si je pouvais j’aurais régler ça pour toi mais il  me semble que ce serait assez déplacé vu les événements.

Tu te redresses pour déposer un baiser sur les cheveux de ton amie puis tend la main vers ta table de chevet pour ouvrir le tiroir. Tu attrapes le paquet de cigarette qui y est pour l’ouvrir avant de réaliser qu’il est vide. Tant mieux, Emma n’aurait sûrement pas apprécié se prendre de la fumée dans la gueule.

Néanmoins, il faut que tu mettes ces images de côté pour pouvoir te concentrer sur ce que tu vas dire. Imagine si là je t’embrasse, moi je m’en fous complètement, toi peut-être moins. Du coup ça fait que chacun voit les événements de manière différente. Et à vrai dire je ne pourrais pas te dire ce que Wilhem va penser en se réveillant se matin. Dans tous les cas, tu pourras lui dire que je t’ai appelé en urgence, ça réglera l’histoire pour le « tu t’es enfuie pour m’éviter ».

Tu t’amuses à faire une tresse avec les cheveux de ta meilleure amie avant de lâcher ses mèches. Tu t’excuses avant de te relever, quittant ton lit. Tu vas prendre un nouveau paquet de cigarettes dans ton sac puis part t’installer par terre près de la verrière. Tu fais toujours attention à ce que ton appartement soit clean à l’arrivée d’Emma. Pas de bouteilles qui traînent, pas de résidus de poudres, pas de seringues dans un quoi, nope. C’est plus une question de respect qu’autre chose. Elle a déjà un coloc insupportable pour lui faire subir ce genre de chose. Par contre, tu ne peux pas te passer de ta cigarette matinale, impossible.

Il y a quand même plusieurs solutions que tu peux prendre en compte. Soit je vais aller l’hypnotiser pour qu’il oublie ça, ce qui serait assez radicale et en plus ça risque fort de ne pas marcher. Soit tu lui téléphones pour qu’il nous rejoigne et vous réglez ça si tu ne peux pas te passer de moi dans un moment pareil. Soit tu fais comme si de rien n’était mais à mon avis c’est une mauvaise idée. Soit tu privilégies la franchise et tu lui avoues que c’était une erreur. Bref dans tous les cas tu sais que je serais là pour te soutenir.

Tu mets la cigarette entre tes lèvres pour l’allumer avant de lancer un regard pétillant à ta meilleure amie. La discussion est peut-être un peu trop sérieuse sur le moment. Mais tu ne peux rien  y faire, il faut que cela soit réglé au plus vite.

Si tu as besoin d’un peu de temps, tu sais que tu peux t’installer ici pour quelques jours, ça ne me dérange pas, tu le sais! Et puis ce serait cool. Mais avant ça et avant de prendre ta décision, il faudrait que tu essaies d’imaginer ce que va se dire Wil en se réveillant. Si tu trouves la réponse, ça pourra sûrement ta faciliter la tâche. Attention, Batman va se jeter sur les cookies.

Profitant de ton mensonge au sujet de son affilié, tu regardes Emma détourner son attention de toi. Ecrasant ta cigarette sans même être arrivée à la moitié, tu te relèves pour sauter sur le lit. Attrapant les mains de ta meilleure amie, tu la force à se lever sur le matelas avec toi et tu te mets à rire en sautant, l’obligeant à faire de même.

Relax ma belle, c’est rien, juste un mauvais moment à passer. Mais avant, il faut lui parler ! Sans être distraite par ses abdos, évidement! Je déconne.

(C) MISS AMAZING.
Staffienne

Fiche de personnage
Capacités & Armes:
Relations & Commentaires:
Voir le profil de l'utilisateur



Emma-Serah Hottenberg
Coeurs : 110 Messages : 285
Couleurs : lightcoral
J'ai traversé le portail depuis le : 23/03/2015 et on me connaît sous le nom de : MISS AMAZING. (aka Kao'). Mon nom est : Emma-Serah Katherina Hottenberg. Actuellement je suis : en couple avec le diable en rédemption. Il paraît que je ressemble à : queen Elsa the one and only | irl : Amber Heard et à ce propos, j'aimerais remercier : moa ♥ (avatar) | tumblr (gifs)
Re: while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ | Sam 18 Juil 2015, 11:46

while you weren't sleeping
Peut-être qu'elle se prenait la tête pour rien. Après tout s'il ne s'était rien passé, pourquoi en faisait-elle toute une histoire ? Cela ne lui ressemblait pas de s'emporter comme ça, elle avait toujours eu un très grand contrôle de sa vie, et une petite soirée de rien du tout l'avait complètement chamboulée au point de venir se plaindre auprès de sa meilleure amie. Elle pensait avoir grandi, mais finalement son comportement en temps de crise restait le même que lorsqu'elle était encore au lycée. Seulement elle réalisait également que maintenant qu'elles avaient fait le point sur la situation, elle ne désirait pas entraîner Nate dans ses histoires. Elle était suffisamment grande pour assumer les conséquences de ses actes, raison pour laquelle si elle devait parler à Wilhem, elle le ferait seule.

« Attention, Batman va se jeter sur les cookies. »


Machinalement, Emma se pencha sur la boîte de cookies, mais n'eut pas le temps de réaliser qu'il s'agissait d'une simple excuse pour la distraire. Elle sentit le poids de Nate s'écraser sur le matelas tandis qu'elle tendait les bras pour aider Emma à se lever. Les éclats de rire de la fée se joignirent à ceux de la fille d'Hermès quand elles se mirent à sauter comme les deux grandes gamines qu'elles faisaient ressortir l'une chez l'autre.

« Ils finissent par faire partie du décor. » lui assura-t-elle avant de se remettre à rire. « Si un jour on échange de vie je suis certaine qu'il y a moyen pour que tu ne veuilles jamais quitter mon appart'. »


Bien qu'elles aient grandi dans un environnement relativement similaire, toutes deux avaient un style de vie très différent. Elles continuèrent à sauter en riant aux éclats, à six heures du matin dans un appartement insonorisé. Et finalement, alors que toute la pression accumulée par elle-même redescendait, Emma attrapa les mains de Nate et la regarda dans les yeux.

« Tu sais quoi ? Arrêtons de parler de cette histoire. »


Sa tête allait finir par exploser et ses nerfs finiraient par lâcher ; personne ne voulait que ça arrive à la pauvre mademoiselle Hottenberg. Elle descendit du lit dans un bond, avec toute la grâce que pouvait lui donner son agilité plus élevée que la normale –et qui ne lui servait à rien d'autre qu'à être belle et ne jamais faire de faux pas– et posa ses mains sur ses hanches.

« J'irai lui parler ce soir ou demain. » déclara-t-elle, avant d'ouvrir la porte du dressing. « En attendant, je te kidnappe pour la journée ; j'espère que tu n'avais rien de prévu car aujourd'hui, c'est shopping time ! »


Elle attrapa l'iPad posé négligemment sur la petite table et établit une liste des meilleures coins de la planète, les plus éloignés possible de la Grèce et de cette île qui était, ces derniers temps, source de tellement de stress qu'elle estimait avoir le droit de se payer le luxe d'une petite pause.

« Paris, Tokyo, Milan, Londres, Singapour... New York ? New York est fabuleuse à cette période de l'année, qu'est ce que tu en penses ? »


Elle tendit l'appareil à Nate et se regarda un instant dans le miroir. Elle avait vraiment une allure catastrophique, et même en ayant pris une douche avant de venir, il semblait que les traces de la nuit précédente de voulaient pas s'effacer. Elle s'assit sur le lit à côté de Nate tandis qu'elles réservaient leur vol –c'était comme ça qu'elle appelait les trajets en portail– à onze heures, ce qui leur laissait le temps de se préparer pour la journée.

« Tu aurais des vêtements à me prêter pour cacher ces marques ? » demanda-t-elle en passant une main sur les traces rouges dans son cou. « J'ai toujours trouvé les suçons vulgaires, mais il me semble que c'était une mode au lycée d'en avoir. Ces filles sont vraiment connes. »


Sur cette joyeuse note, elles prirent le chemin le plus court vers le dressing de Nathanaël, et après une séance d'essayage intensive, sautèrent dans la voiture et quittèrent Skyworld pour la Grosse Pomme.
nate & emma
made by MISS AMAZING.



pour le péché que tu fais naître
au sein des plus raides vertus




Contenu sponsorisé
Re: while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥ |

 
while you weren't sleeping ❞ (natemma) ❥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perruques pour toutes fines BJD (Sleeping Elf Mina)
» [Hujoo Sleeping] Momoko ~
» [Auteur] Setona Mizushiro
» make up de Rogue (MNF shushu sleeping/pullip/cicatrices...)
» Calendrier de l'avent

Sanctuary of Heart :: La Cité de Skyworld :: Habitations-
Sauter vers: